Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

L'île des mers gelées

L’île des mers gelées

Thorgal tome 2
Dessinateur : Grzegorz Rosinski / Scénariste : Jean Van Hamme

Alors que les Vikings semblent enfin l’accepter parmi eux, Thorgal assiste, impuissant, à l’enlèvement d’Aaricia par deux aigles géants. Il devra la suivre jusqu’aux confins des mers gelées.

visuel tome 2 thorgal île mers geléesSuite et fin de l’histoire commencée dans le premier album, « La Magicienne trahie ».

L’album a paru en février 1980, en même temps que le tome 1, à quelques milliers d’exemplaires. Les couvertures des albums 1 et 2 sont assez similaires : l’ennemi(e) du héros, en gros plan, surplombe le héros en plein combat. De près, on aperçoit les fibres de la toile sur laquelle Rosinski a travaillé.

Prépublié dans l’hebdomadaire Tintin édité par Le Lombard (ci-dessous, la version néerlandophone, le numéro 16 de Kuifje, avril 1978), Thorgal a bénéficié d’un bon accueil du public, qui lui a permis d’obtenir le graal de la parution en album.

 

Comme le premier tome, l’album est assez nettement découpé en plusieurs parties correspondant aux tranches publiées dans Tintin, d’avril à octobre 78 en Belgique, d’octobre 78 à avril 79 en France. En voici le détail :

pages 3-10 (l’enlèvement)
pages 11-18 (les mers gelées)
pages 19-25 (perdus en mer)
pages 26-32 (les Slugs)
pages 33-39 (l’expédition)
pages 40-48 (le palais des Dominants)

Premières armes

Le duo Van Hamme-Rosinski en est encore à ses débuts, mais ce deuxième album est déjà bien abouti. Le trait, l’encrage, la mise en couleurs et le niveau de détails évoluent tout au long de l’album. Les personnages des premières pages se retrouvent ainsi assez différents dans les dernières.

Certains arrière-plans, traités sommairement au moment du dessin et de l’encrage, sont ensuite détaillés en couleurs directes au moment de la mise en couleurs, notamment au début de l’album. Sur ces exemples, la montagne et les Vikings du second plan sont nettement détaillés grâce à la couleur. Un travail soigné de finalisation, lointain précurseur du passage à la couleur directe à partir du tome 29, « Le sacrifice ».

Très tôt dans la série, « L’Île des Mers gelées » dévoile une grande partie du mystère des origines de Thorgal. On savait qu’il n’était pas Viking et qu’il avait été recueilli par eux, mais de là à se douter qu’il venait d’aussi loin ! Le suspense aurait pu durer, être au cœur d’intrigues à venir, mais Jean Van Hamme a choisi de bâtir son personnage et son univers sur des bases nettes et connues des lecteurs. Un choix peut-être fait à l’époque parce que les deux auteurs ne savaient pas si l’aventure se poursuivrait au-delà de la prépublication.

Il est donc indispensable de lire les premiers albums de Thorgal si on veut maîtriser les codes de la série, ce mélange ahurissant de médiéval-fantastique « réaliste », de science-fiction post-apocalyptique, de mythologie personnalisée, de western nordique, de romance assumée. Il fallait l’oser. Mais voilà, c’est dit, on sait que Thorgal n’est pas un humain comme les autres, que sa différence est telle qu’il ne pourra jamais vraiment vivre une existence ordinaire. Ses origines seront à nouveau développées dans « L’Enfant des Étoiles » (album 7), la saga du Pays Qâ (albums 10 à 13) et « Le Royaume sous le Sable » (26). L’avantage de découvrir si tôt ces origines étonnantes, c’est que si on adhère à cela, si on l’accepte d’emblée, alors le scénariste pourra nous proposer tout ce qu’il veut par la suite. Dans Thorgal, rien n’est impossible !

Jeux vikings

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

Le jeu auquel participent Thorgal et Bjorn, au début de l’album, semble avoir attiré une grande partie des membres du clan. Guerriers, femmes et certainement enfants sont là, jeunes et vieux, et même le roi Gandalf, pourtant si fatigué. Un tournoi d’archers a été improvisé après la capture d’un aigle majestueux, une belle occasion pour s’exercer et tenter d’impressionner l’assemblée des Vikings.

Les Vikings aimaient la fête, ils aimaient les jeux. Des jeux de toutes sortes. Les jeux de société étaient déjà populaires : des jeux de dés, et des jeux de tafl (table) joués avec des pions. Mais la plupart des jeux étaient beaucoup plus physiques, souvent publics, parfois violents.

Les jeux étaient souvent lancés sous forme de défis. Ils opposaient parfois simplement deux hommes, ou deux animaux, qui s’affrontaient en public. Une belle occasion de parier pour pimenter la partie et faire monter la pression. Mais le jeu pouvait aussi opposer de nombreux adversaires au sein de compétitions qui pouvaient attirer les membres de plusieurs clans voisins. On pouvait en profiter alors pour boire et manger plus qu’à l’habitude, un vrai luxe dans une société aux conditions de vie précaires et au garde-manger pas toujours rempli.

Les deux premiers albums de Thorgal proposent chacun leur petite compétition publique. Dans le tome 2, un tournoi d’archerie, manifestement improvisé, mais point d’attraction pour tout le village, petite distraction avant de reprendre les tâches quotidiennes. Dans « La magicienne trahie » (image ci-contre), Gandalf et son clan s’étaient réunis pour la fête du Jøll, avec un concours de domptage de chevaux.

Des combats de chevaux étaient aussi organisés par les Vikings. Mais la compétition, c’est aussi et surtout le sport, déjà très populaire. Le dépassement de soi et la vaillance étaient des valeurs primordiales pour ce peuple à la vie si rude. Alors on organisait des compétitions de course, de ski, de natation, de tir à l’arc. On pratiquait aussi la lutte, notamment la glima, une lutte à mains nues où les combattants utilisent la ceinture de l’adversaire pour exécuter les prises.

Tous ces jeux sportifs participaient à la formation du guerrier, mais aussi à établir une hiérarchie au sein des groupes d’hommes, basée sur la force, l’adresse, le courage et l’endurance. Des qualités physiques que l’on retrouve chez Thorgal, et qui font de lui un vrai Viking, quoi qu’il en dise.

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

Toiles du maître

30 ans après avoir réalisé ces premiers albums, Grzegorz Rosinski est encore imprégné de leur ambiance. Il a peint de superbes toiles de grand format, en choisissant deux scènes emblématiques de « L’île des mers gelées ».

La première, tout en représentant l’enlèvement d’Aaricia, offre à celle-ci l’une de ses plus belles scènes. Portée par de majestueux oiseaux, magnifiée par le cadre de montagnes et de ciel qui se rejoignent et s’entremêlent, la princesse captive devient simplement magnifique.

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

(Cliquez pour agrandir)

La seconde toile revisite un moment fort de l’album, avec un niveau de détail et une construction qui permettent de l’extraire de l’histoire sans qu’elle ne perde de sa force émotionnelle. Faisant le lien avec la toile précédente, on passe de l’envol d’une princesse à la chute d’une autre.

On y lit le désarroi d’oiseaux abandonnés par leur maîtresse. La souffrance d’une main crispée. La vacuité d’un casque trompeur, qui ne faisait que masquer la beauté et la fragilité de sa propriétaire. Le contraste entre la chevelure flamboyante et la neige, qui semble boire la vie de la jeune femme. Et cette flèche, dérangeante, pointée par toutes les lignes de la toile, qui attire l’œil immanquablement. Au cœur d’un empire de glace au calme anesthésiant, tout est douleur dans cette belle image.

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

Ensemble, séparément

Cet album marque l’apparition de deux thèmes récurrents dans les aventures de Thorgal, la trahison et la séparation.

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

Le huis-clos de l’hiver scandinave pousse les hommes à se réunir pour survivre ensemble. Et pourtant, c’est bien souvent au coeur même de ces petits groupes humains que les plus grands drames vont se nouer, que les plus terribles trahisons vont s’épanouir…

Dans cet album, les Vikings abandonnent Thorgal et Bjorn en pleine mer, sans un regard en arrière. Quand on voit Jorund-le-taureau devenir roi des siens quelques albums plus tard, on peut imaginer que c’est la succession de Gandalf-le-fou qui se joue ici, et qu’au-delà du réflexe de survie qui les pousse à rentrer, Jorund et les siens se débarrassent des fils des deux précédents chefs des Vikings du nord. Une bonne affaire, rondement menée, qui rappelle le traitement subi par Leif Haraldson dans l’album « L’enfant des étoiles ».

Plus tard, ce seront Shaniah, Ewing, Kriss de Valnor, Tjall, Uébac, Torric… qui trahiront, pour l’or, le pouvoir, ou par amour. Difficile de trouver quelqu’un en qui on peut faire confiance en toutes circonstances. Thorgal lui-même ne sera pas toujours irréprochable.

visuel tome 2 thorgal île mers gelées

L’autre thème récurrent est celui de la séparation. C’est un thème naturel car Thorgal est accompagné par sa femme, puis par ses enfants, tout au long de ses aventures. Pour lui faire vivre des histoires palpitantes et dangereuses, Van Hamme doit donc régulièrement le séparer des siens. Ainsi, Aaricia, Jolan et Louve seront enlevés plusieurs fois, tour à tour (« La Galère noire », « Le Pays Qâ », « Arachnéa »). Thorgal sera aussi séparé de sa famille par les éléments (« Les Archers », « Le Maître des Montagnes »), par la maladie (« Le Mal bleu ») ou tout simplement en allant faire les courses (« Alinoë »). Dans « La gardienne des clés », la séparation la plus longue et la plus douloureuse sera provoquée par le héros lui-même…

L’un des chapitres de l’album, le troisième, est à ce titre particulièrement surprenant. Les 4 premières planches (pages 19 à 22) explorent le rêve qui agite Thorgal au coeur du délire provoqué par le froid, la faim et l’abandon. Perdus dans ce vertige onirique aux cases non détourées, Aaricia et Thorgal s’attirent et s’abandonnent tour à tour, comme si les événements, les éléments, ou même leurs émotions et leurs désirs intimes, les poussaient à se rejoindre et à se séparer sans fin.

Un rêve étrange qui semble être autant celui de l’homme que celui de la femme. L’attrait et le danger du fruit défendu. Un rêve aux accents prémonitoires, tant il augure des difficultés à venir, des séparations, des déchirements qui rythmeront la vie du jeune couple tout au long de la série.

  • Thorgal : La reine des Mers Gelées

    Les premières aventures de Thorgal le mènent à la rencontre d’un peuple oublié, maître de savoirs hors du commun, au cours d’une quête initiatique où son courage, ses qualités guerrières et son charisme seront mis à l’épreuve.

  • Thorgal : Le village maudit

    Aaricia et Thorgal doivent participer malgré eux à un jeu cruel, au cœur d'un lieu frappé par une antique malédiction.

  • Thorgal : Les maîtres de Brek Zarith

    Pour sauver Aaricia et l’enfant qu’elle porte, Thorgal va devoir pénétrer dans le domaine des dieux puis affronter Shardar, le puissant maître de Brek Zarith.

  • Thorgal : Les origines

    L’enfance de Thorgal nous est racontée à travers plusieurs histoires courtes, teintées de merveilleux. De premières épreuves et de premières quêtes pour les jeunes Thorgal et Aaricia.

  • Thorgal : L'enfant-rêve

    Doté d'étranges pouvoirs, le petit Jolan s'ennuie dans l'île isolée où vit sa famille. Jusqu'au jour où un petit garçon muet fait son apparition.

  • Thorgal : Le Grand Pays

    La rencontre avec Kriss de Valnor mènera Thorgal et les siens de l’autre côté du grand océan, dans l’enfer de la guerre du Pays Qâ, à la rencontre de demi-dieux se battant pour le destin du monde.

  • Thorgal : Vers le Nord

    Alors qu'Aaricia attend un deuxième enfant, la famille décide de retourner dans le Nord, auprès du peuple viking. Mais pour cela, ils devront affronter les montagnes, les hommes et les dieux.

  • Thorgal : Shaïgan-sans-merci

    Toujours aux prises avec Kriss de Valnor, Thorgal va connaître l’exil puis l’oubli. En son absence, le terrible pirate Shaïgan va s’en prendre à Aaricia, Jolan et Louve, qui vont connaître les pires heures de leur existence.

  • Thorgal : Le Viking errant

    Thorgal entraîne sa famille toujours plus loin vers l’horizon, en quête d’un bonheur et d’une liberté qu’on lui a toujours refusés. Voici le récit de ce long et incroyable voyage.

  • Thorgal : Le dernier voyage

    Réduits en esclavage, Thorgal et sa famille ne sont plus maîtres de leur destin. Pour eux, il s'agit peut-être du dernier voyage.

  • Thorgal : Le successeur

    Terriblement affaibli, Thorgal doit se résoudre à laisser partir son fils. Un choix qui déchire sa famille mais qui offre à Jolan l'occasion de prouver sa valeur et son courage. Loin des siens, il veut devenir l'élu.

  • Thorgal : Mages rouges

    Alors que son fils Jolan se découvre de nouveaux pouvoirs et un nouveau destin, Thorgal se retrouve aux prises avec un groupe de magiciens aux desseins mystérieux et à la puissance effroyable.

  • Kriss de Valnor : Le tribunal des Walkyries

    Aventurière sans morale, aussi dangereuse que séduisante, Kriss de Valnor revient parmi les hommes, plus déterminée que jamais à devenir l'égale des rois. Mais avant cela, elle doit d'abord convaincre les dieux de sa valeur.

  • Kriss de Valnor : Nord-Levant

    Porteuse d’un terrible fardeau légué par les dieux d’Asgard, Kriss revient dans les contrées du nord. Elle va y faire une rencontre qui changera sa vie à tout jamais.

  • Kriss de Valnor : Aniel

    Kriss a atteint les sommets dont elle rêvait depuis l’enfance. Désormais maîtresse de la destinée de milliers d’hommes, elle est pourtant troublée par une chose. Le souvenir de son fils, Aniel.

  • Louve : Le mage déchu

    Incapable de trouver sa place parmi les Vikings du Nord, Louve passe de plus en plus de temps dans la forêt. Alors qu’une meute de loups fait disparaître un à un les voyageurs de passage dans la région, la petite fille va rencontrer un être aux pouvoirs stupéfiants.

  • Louve : La louve noire

    Alors que la famille de Louve se déchire et s’éloigne, la part sauvage de la petite fille la pousse de plus en plus à fuir les hommes. Mais dans les bois, un adversaire terrifiant se lance à sa recherche.

  • Louve : Les royaumes du dessous

    Venus du monde des profondeurs, des êtres malfaisants préparent leur vengeance depuis des millénaires. Bien malgré elle, Louve va être mêlée à une guerre qui pourrait ébranler les fondations de l'univers.

  • La jeunesse de Thorgal : Le chant du scalde

    Alors que le village viking affronte une terrible famine, Thorgal veut lever une antique malédiction, voulue par les dieux eux-mêmes.

  • La jeunesse de Thorgal : Les guerriers-fauves

    Réunis pour fêter l'été et négocier un mariage fructueux, les clans du Nord doivent affronter la fureur de guerriers à l'incroyable férocité.

  • La jeunesse de Thorgal : La magicienne trahie

    Alors que le clan des Vikings du nord s’évertue à dissimuler d’abominables crimes commis au nom de son roi, une femme aveuglée par la haine s’apprête à retrouver la liberté. Mais à quel prix !

  • Hors-série

    Au travers d'entretiens avec les auteurs, voici un retour sur la genèse des Mondes de Thorgal, la collection réunissant les albums de Kriss de Valnor, Louve et la Jeunesse de Thorgal.

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018