Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Biographie

Foire de Bruxelles 2015 - Evgenia Rigaut
© Evgenia Rigaut

Roman Surzhenko

Roman Surzhenko est le dessinateur de Louve et La jeunesse de Thorgal, ainsi que de Kriss de Valnor depuis le tome 6.

Egalement coloriste, il est rapidement devenu un auteur majeur de la collection des Mondes de Thorgal.

Il est né en 1972 à Taganrog en Russie, ville où il vit toujours. Taganrog est située au sud-ouest de la Russie, au bord de la mer d’Azov, près de la frontière ukrainienne.

Un coup de foudre tardif

Enfant, Roman Surzhenko découvre la bande dessinée dans des revues soviétiques pour la jeunesse. Il lit aussi des histoires venant du marché franco-belge, notamment dans la revue Pif Gadget, rapportée de temps à autre de voyage par des proches. Il se passionne ainsi pour les aventures de Rahan, Capitaine Apache ou Docteur Justice.

Mais c’est bien plus tard, à 19 ans, au cours de ses études universitaires, qu’il va faire le choix de devenir dessinateur. Il fait ensuite la rencontre d’un dessinateur local qui lui présente plusieurs albums de Thorgal en polonais, « La chute de Brek Zarith », « L’enfant des étoiles », « Alinoë », « Les archers » et « Le pays Qâ ». Malgré la barrière de la langue, le coup de foudre est immédiat, le format des albums et la qualité des dessins et des histoires vont marquer sa carrière. C’est notamment en étudiant le style de Grzegorz Rosinski que Roman va ensuite s’entraîner et progresser.

Il sort diplômé de l’université en 1994 et se tourne alors vers l’illustration.

Thorgal en polonais

L’illustration avant la BD

Le marché local ne lui permettant pas de s’essayer à la bande dessinée, Surzhenko travaille pendant plusieurs années comme illustrateur pour les éditions Joy, à Taganrog. Il réalise des illustrations pour des livres pour enfants, des romans policiers, de la science-fiction…
Il travaille ensuite pour les maisons d’édition Rosman (de Moscou) , Phoenix et The Kid (de Rostov-sur-le-Don, la capitale régionale).

Couleurs ou noir et blanc, style épuré ou fouillé, aplats de couleurs ou couleurs directes, il s’essaie à toutes sortes de techniques en s’adaptant à de nombreux supports.

Illustrations  - Roman Surzhenko

Illustrations  - Roman Surzhenko Illustrations  - Roman Surzhenko Illustrations  - Roman Surzhenko
(cliquez pour agrandir)

Illustrateur pendant une dizaine d’années, Surzhenko n’oublie pas son rêve de faire de la bande dessinée. En 2001, il publie son premier album, « Aventures magnifiques », l’histoire d’un groupe de jeunes autodidactes, à la vie trépidante, pleine d’aventure et de créativité.

Illustrations  - Roman Surzhenko Illustrations  - Roman Surzhenko

A partir de 2003, il collabore avec la maison d’édition « Advance-Press » de Moscou, qui lui confie les séries « Le guerrier et le moine », une saga historique racontant l’errance d’un jeune Ronin et d’un moine bouddhiste dans le Japon médiéval, « Les photos de nulle part » qui raconte les aventures d’une jeune photographe ayant des capacités psychiques particulières, et « Veleslav », l’histoire d’un guerrier en exil.

Le guerrier et le moine

Les photos de nulle part

Veleslav

En parallèle, il continue sa carrière d’illustrateur pour des revues russes et ukrainiennes, et pour des agences de publicité.

En 2006 et 2007, il travaille sur l’album « 1612 » qui relate un épisode important de la guerre entre la Russie et la Pologne-Lituanie.

1612

A partir de novembre 2007, il réalise des story-boards pour la compagnie cinématographique BFT-Divertissement. De 2008 à 2009, il réalise un roman graphique nommé « Passion », une histoire dans l’univers des jeux de hasard.

Passion Passion

Rencontres à l’ouest

Roman Surzhenko trouve l’occasion de travailler avec l’Europe de l’ouest, en se faisant représenter par l’agence italienne Tomatofarm. Son portfolio est proposé à différents éditeurs par son agent, Tommaso d’Alessandro, et son travail est rapidement remarqué.

Pour ses premiers pas sur ce nouveau marché, on lui propose de reprendre des séries existantes.

C’est ainsi qu’il travaille en 2009 sur le 4ème tome de La meute de l’enfer, « La tanière du mal », aux Humanoïdes Associés, avec Philippe Thirault (O’boys, Mandalay…) au scénario. Roman termine cet album qui avait été commencé par le dessinateur croate Drazen Kovacevic (Walkyrie, L’épée de feu). Au crépuscule de l’Empire romain, un groupe de mercenaires se reforme après des années de séparation, pour partir à la recherche du tribut des dieux, un trésor mythique. Pour cela, la Meute doit affronter les hordes barbares et les terribles pouvoirs d’adversaires divins. L’album paraît en avril 2010.

La meute de l'enfer

Surzhenko commence ensuite un autre album pour les Humanoïdes Associés, le 3ème tome de la série Metal. Il remplace le dessinateur américain Butch Guice, sur un scénario de Jerrold E. Brown et Paul Alexander. L’album « Dyboria » vient clore cette courte série de science-fiction. L’empereur Elias règne sur l’immense empire interstellaire des hommes, qui se battent désormais en fusionnant leur esprit avec des robots guerriers. Il doit affronter une menace extraterrestre, mais il est trahi par un proche. Devenu prisonnier de son double robotique, Elias va devoir retrouver son humanité et reprendre en main son empire au bord du chaos.

Metal - Dyboria

Premier contact

En 2009, le jour de son anniversaire, Roman est contacté par son agent, qui lui propose de réaliser une planche test pour une nouvelle série qui se prépare secrètement. Une série de la toute nouvelle collection des Mondes de Thorgal, chapeautée par Grzegorz Rosinski !

L’idée est de faire vivre aux membres de la famille de Thorgal des aventures parallèles à celles du héros principal, parti à l’aventure pour plusieurs années et plusieurs albums.

Enthousiasmé à l’idée de participer à cette série qu’il adore, Roman réalise plusieurs planches avec Thorgal et Jolan, ainsi que quelques portraits. Sur l’une des planches, Thorgal et son fils combattent d’horribles hommes-loups. Sur une autre, Roman met en scène les deux personnages en les animant avec humour. Il envoie le tout, et une longue attente commence.

Planche test de Roman Surzhenko

Planche test de Roman Surzhenko

Il termine alors l’album « Dyboria » — qui paraîtra en janvier 2011 — et se lance dans un nouveau projet pour les Editions Soleil. Il dessine le cinquième et dernier tome de la série Les carnets secrets du Vatican, « Le bâton de Moïse », avec Novy au scénario. Chaque album de cette série est dessiné par un auteur différent. Ce cinquième album est la suite du tome précédent, la quête d’objets mythiques par une équipe d’investigateurs mandatés par le Vatican. Suivant une piste vieille de 1500 ans, l’héroïne doit survivre aux pièges placés par une organisation secrète, prête à tout pour l’empêcher de mettre la main sur les reliques. L’album paraîtra en mai 2011.

Carnets secrets du Vatican

Mais entre temps, après environ un an sans nouvelles, l’auteur est contacté en 2010 par les Editions du Lombard. Ses planches ont convaincu, on lui propose de faire partie des nouveaux auteurs de Thorgal !

Petite Louve

La première série des Mondes de Thorgal, Kriss de Valnor, a été confiée au dessinateur italien Giulio de Vita. Elle est scénarisée par Yves Sente, déjà scénariste de la série mère. L’éditeur Le Lombard décide de confier à Roman Surzhenko de nouvelles histoires consacrées à Louve et Aaricia. Leurs aventures vont se passer essentiellement dans la patrie des Vikings du nord, un retour aux sources qui permettra de redécouvrir le village d’enfance de Thorgal et Aaricia. La série s’appellera tout simplement Louve, la petite fille étant placée au cœur de l’histoire, en successeur potentiel de ses parents.

Ces nouvelles histoires sont scénarisées par le français Yann (Les innommables, Pin-up, Marsupilami…). Surzhenko se lance avec bonheur dans une aventure qui lui permet de dessiner les personnages qui lui ont donné envie de devenir auteur de bandes dessinées, des années auparavant. Il réfléchit au style qu’il souhaite donner à la série, et choisit un graphisme qui lui rappelle les albums qu’il a aimés, un dessin qui se rapproche de ce que proposait Grzegorz Rosinski dans les années 80. Le premier album, « Raïssa », est mis en couleurs par Graza. Il paraît en novembre 2011.

Restée au village avec sa mère, Louve souffre de l’absence de son père et de son frère, Jolan. En grandissant, elle ne se reconnaît pas dans les valeurs du peuple d’Aaricia. Ses capacités mentales particulières lui permettent de communiquer avec les animaux, et c’est l’un d’entre eux, un loup solitaire, qui va la mener vers sa plus grande aventure.

Louve

Le dessinateur réalise la couverture du deuxième album, « La main coupée du dieu Tyr ». Les autres couvertures sont l’œuvre de Grzegorz Rosinski. Après le départ de Graza, Surzhenko réalisera également les couleurs des tomes 4 à 6, de 2014 à 2016.

Louve

La jeunesse de Thorgal

Roman Surzhenko réalise ses planches sur ordinateur, et travaille chez lui, en Russie. Après avoir rencontré Grzegorz Rosinski, il décide d’apprendre le français pour pouvoir communiquer plus facilement avec ses collègues, avec l’éditeur Le Lombard, et avec les lecteurs.

Le duo d’auteurs Yann-Surzhenko est sollicité par l’éditeur en 2012, car une nouvelle série est envisagée dans la collection des Mondes de Thorgal. L’idée est de revenir aux sources de la série, de prolonger l’expérience que Van Hamme et Rosinski avaient réalisée dans les albums « L’enfant des étoiles » et « Aaricia », en imaginant les aventures de Thorgal et Aaricia pendant l’adolescence du héros. Roman Surzhenko accepte immédiatement ce nouveau challenge, qu’il voit comme un second cadeau du destin. Ce sera La jeunesse de Thorgal, dont le premier tome « Les trois soeurs Minkelsönn » paraît en janvier 2013.

La jeunesse de Thorgal

Les histoires de la Jeunesse de Thorgal se placent entre celles de l’album « Aaricia », dans lequel Thorgal devient un paria mis à l’écart du village de son enfance, et celle de « La magicienne trahie », où Thorgal et Aaricia, au sortir de l’adolescence, tentent de vivre leur amour malgré l’opposition farouche du roi Gandalf. D’un album à l’autre, les deux jeunes héros vont grandir, mûrir, et développer leur profonde affection, malgré les obstacles.

Surzhenko réalise également les couleurs des albums de cette série.

De nouveaux défis

Roman travaille désormais à plein temps sur les Mondes de Thorgal. Il fait de fréquents voyages en Europe de l’ouest, afin de rencontrer son public, notamment lors de festivals au cours desquels il dédicace ses albums.

Giulio de Vita annonce en fin d’année 2014 qu’il ne dessinera plus les aventures de Kriss de Valnor. Surzhenko est contacté en janvier 2015, au cours du festival d’Angoulême, par l’éditeur Le Lombard. Il réfléchit, puis accepte de reprendre la première série des Mondes de Thorgal, le temps d’un album. Le scénariste Yves Sente ayant également quitté la série, un nouveau duo d’auteurs est présenté à Roman, les scénaristes français Xavier Dorison et Mathieu Mariolle. Le sixième album de Kriss, « L’île des enfants perdus », paraît en novembre 2015. Il est mis en couleurs par le coloriste italien Matteo Vattani.

Devenue reine d’une contrée du nord, Kriss combat avec rage l’armée d’un envahisseur tout en essayant de conserver un pouvoir qu’elle sait fragile. Mais au fond d’elle, une autre quête prend place peu à peu, celle de son fils, Aniel.

Kriss de Valnor

En 2016, Roman Surzhenko continue à dessiner deux des séries parallèles créées ces dernières années, Louve et La jeunesse de Thorgal. Auteur complet, disponible et passionné, il a réalisé onze albums en 5 ans, dont sept mis en couleurs par ses soins.

Et Thorgal poursuit sa route…

Dans l’atelier de Surzhenko – Encrage d’une planche de Louve 1
Dans l’atelier de Surzhenko – Dessins préparatoires et couverture de Louve 2
Dans l’atelier de Surzhenko – Étapes d’une case de Louve 3
Dans l’atelier de Surzhenko – Encrage et couleurs d’une planche de Louve 4
Dans l’atelier de Surzhenko – Encrage et couleurs de cases de La jeunesse de Thorgal 1
Dans l’atelier de Surzhenko – Étapes d’une case et couleurs de La jeunesse de Thorgal 3
Dans l’atelier de Surzhenko – Étapes d’une case et d’une planche de Kriss de Valnor 6

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2017