Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Kriss de Valnor – 8 – Le maître de justice

Accueil / Forum / Parus – Thorgal 36 – Kriss 8 – Jeunesse 7 / Kriss de Valnor – 8 – Le maître de justice

Bienvenue

Kriss de Valnor – 8 – Le maître de justice

Ce sujet a 117 réponses, 16 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 6 mois et 2 semaines.

38 sujets de 81 à 118 (sur un total de 118)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Alain a écrit
    Ce qui est top niveau… c’est qu’on nous annonce la sortie de l’album pour le 12 oct ( donc aujourd’hui ) et que je reviens de chez  » Club » et  » Cora » ( à 13h45 ) où l’album est… absent des rayons…     Merci Le Lombard de respecter la date de parution…

     

    Essaye plutôt Carrefour si tu en as un près de chez toi… Sinon, il faudra patienter quelques heures de plus…

    Répondre | Lien | Citer

    Bon pour ma part j’ai l’album. Je pense me relire le précédant avant de commencer celui la. 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 10 mois et 2 semaines par Abeloth.
    Répondre | Lien | Citer

    Acheté ce matin (la vendeuse de la librairie Charlemagne a eu la gentillesse de demander à une autre d’ouvrir un carton, les albums n’étaient pas encore déballés). Pour rappel, j’avais trouvé le tome précédent de Kriss très faible, tant du point de vue scénaristique, avec cette tentative de retour au fantastique avec un artefact vite inventé, vite récupéré, vite utilisé, que des dessins qui ne m’avaient pas convaincu.

    Eh bien… Waw! Quel album contrasté!

     

    Ajout du webmestre : ATTENTION GROS SPOILERS QUI TACHENT !

    Pour commencer, beaucoup l’ont déjà fait, mais je n’ai pas encore donné mon avis sur le dessin de couverture, Kriss parmi les crânes dans un style catacombes… Un des plus somptueux de Rosinski, en parfaite adéquation et qui plus est avec mes goûts morbides.

    Ensuite… Le moins qu’on puisse dire, c’est que je me suis plongé dedans et ai regardé chaque case sous toutes les coutures. Savoir que Fred Vignaux est le nouveau dessinateur n’y est bien sûr pas étranger, je n’aurais probablement pas décortiqué l’album à ce point sans cela. Le dessin me semble en constante évolution pendant le récit, Fred semble se chercher et surtout chercher le style qu’il va nous proposer pour les années à venir. Et ça va progressivement vers le beau, je trouve. On part d’un style évoquant celui de De Vitaa au début (comme dans tout l’album précédent) mais en moins bien, pour voir peu à peu les visages s’affiner et l’ensemble prendre un aspect moins « griffé ». Les couleurs sont plus claires, plus agréables, ça devient nettement plus fluide et lisible, rassurant, en tout cas. Certaines cases sont superbes, nettes, comme celle où Xia tente de trucider Magnus. Mais tout de même, les personnages changent sacrément de physionomie pendant cette « recherche », enfin surtout Jolan qui n’est, c’est le moins qu’on puisse dire, pas toujours reconnaissable.

    Bonjour Monsieur… Et vous êtes…?

    Nous n’avons pas été présentés je crois…

    Je m’appelle Jolan, j’ai 78 ans, et j’officie comme sosie de Robert Redford!

    Kirk Douglas? C’est toi?

    Voilà ce que c’est d’arrêter la clope… Quinze kilos en trois mois!

    Je suis malaaaaaadeuuuuuu…

     

    Pour Kriss, on s’y retrouve davantage, quoique…

    Et dîtes mois si je me trompe, on aboutit à la fin à un changement presque complet de style, carrément limpide, avec notamment cette superbe case finale

    Franchement, tant mieux, là j’aime beaucoup…

    Quand les personnages sont dessinés « de loin », ça demeure encore assez brouillon à mon goût, exemple ci-dessous

     

    Côté scénar… C’est quand même pas mal positif, j’ai dégusté l’album de bout en bout, sans tout trouver génial non plus. J’ai été très surpris par l’évolution de Magnus (déjà dévoilée dans « la montagne du temps »), vieux roi qui devient tout à coup un guerrier musculeux. Il râle un peu, et puis se rallie un peu trop facilement à Jolan pour mettre fin à la guerre en deux temps trois mouvements; Trop précipité. Joril et le lien avec le peuple les atlantes, c’est pas mal. Bon, on se croirait un peu dans Lanfeust par moments…

    La quête de Kriss devient plus intéressante. Le récit tient finalement en haleine.

    Tout de même, on a beau critiquer les opus de « la jeunesse de Thorgal » ou « Louve », dans ces derniers on est bel et bien dans du Thorgal, c’est moins évident avec ces derniers Kriss, même si c’est réussi et captivant.

    Un 4 étoiles pour moi, un beau et bel album, et me voici un peu rassuré au niveau du dessin., en dépit des quelques critiques que j’ai émises, que j’espère constructives.

    Répondre | Lien | Citer

    Fantastique ! Je termine l’album à l’instant, et j’ai été impressionné ! Surtout par la partie consacrée à Kriss de Valnor. Alors bon, c’est vrai que j’avais déjà lu en prépublication les 10 premières planches de l’histoire de Jolan. Et je trouvais le retour des Atlantes plutôt moyen. Mais j’apprécie finalement l’évolution de l’aventure de Jolan jusqu’à sa conclusion finale. Tout cela est fort bien amené.

    Par contre, le récit consacré à Kriss m’a scotché ! Intense, original, rythmé, de nombreux qualificatifs me viennent à l’esprit après avoir refermé la dernière page de l’album. Que j’ai d’ailleurs déjà envie de reprendre à son début pour en apprécier toute la richesse. Tout comme le soin apporté aux dessins, parfois trop petits pour vraiment en profiter au maximum à la première lecture.

    Allez, un défaut quand même, que j’ai déjà relevé dans l’album précédent. Il faut vraiment encore progresser au niveau des visages des héros. Certains portraits de Kriss sont totalement réussis, d’autres s’en éloignent encore. Et le visage de Jolan reste pour moi trop anguleux, ou trop vieilli, et parfois même méconnaissable. Mais du côté des paysages, des mondes traversés, des effets d’ombre et de lumière qui ponctuent l’album, j’applaudis le résultat !

    Alors oui, vraiment, chapeau bas les artistes ! 

    Répondre | Lien | Citer
    Chronique de l'album sur Le Point Pop

    Critique très positive de l’album ICI sur Le Point Pop.

    Apothéose pour Kriss de Valnor et Les Mondes de Thorgal

    « Le Maître de justice, dernier volume du cycle consacré à la guerrière, rend hommage à ce beau personnage et confirme le talent du dessinateur Fred Vignaux.

    On aurait pu envisager cette ultime aventure de Kriss de Valnor comme un aimable amuse-bouche en attendant le feu d’artifice annoncé du Thorgal à venir, qui sera le dernier signé de la main de Rosinski. Mais ce serait ne pas rendre justice à ce personnage qui n’a plus rien de secondaire ! Inauguré en 2010 avec « Je n’oublie rien », le cycle dédié à la meilleure ennemie du Viking s’achève ce vendredi avec la parution du Maître de justice, dessiné par Fred Vignaux, qui prendra la suite de Rosinski sur Thorgal, et scénarisé par Mathieu Mariolle, avec la complicité de Xavier Dorison.

    Scénariste star du « Troisième Testament », Dorison avait lui-même pris le relais de Yves Sente sur la série-mère, pour offrir un 35e album de Thorgal enlevé et crépusculaire (« Le Feu écarlate »), mais les tensions avec Rosinski ont eu raison de cet attelage prometteur – c’est Yann, un vieux routier du 9e art, qui a notamment œuvré sur Spirou et Fantasio et Lucky Luke, qui signera ainsi le scénario du prochain Thorgal. Vous avez bien suivi ? Finalement, les rebondissements quant à la succession du génial Jean Van Hamme sur la série ne sont-ils pas un miroir déformant des édifiantes pérégrinations de la famille Aegirsson, dont les déchirements et les destins inattendus constituent le noyau de cette saga unique en son genre ?

    Dans « Le Maître de justice », nous retrouvons Jolan, le fils de Thorgal et d’Aaricia, en plein combat avec le roi Magnus, sous le rigoureux contrôle du Maître de justice, pendant que Kriss de Valnor est à la recherche d’Aniel, le fils qu’elle a eu de Thorgal. En passant par la Montagne du temps, qui doit lui permettre de retrouver Aniel, elle a ouvert des brèches temporelles qui ont créé de multiples temporalités, et donc plusieurs Kriss. Une seule devra survivre pour sauver Aniel. Au-delà des péripéties du récit, qui dévoilent les multiples facettes de Kriss, décidément l’un des plus beaux personnages féminins jamais créés en bande dessinée, c’est bien du trait de Fred Vignaux d’où jaillit l’illumination.

    Le contraste entre les premières planches de l’album, où le jeu sur les ombres et la pluie offre un clair-obscur des plus réussis, et sa conclusion au sommet de la Montagne du temps, baignée de lumière, évoque la meilleure période de Rosinski sur Thorgal. On songe notamment au « Pays Qâ » et à sa luxuriance végétale, ou au minéral « Entre terre et lumière », qui voit d’ailleurs Kriss de Valnor opérer la première de ses nombreuses renaissances. Au cœur de ce dernier voyage pour Kriss, les motifs de la filiation (la guerrière se révèle à elle-même grâce à son amour pour Aniel) et de la transmission (Jolan est bien le digne héritier en humanité de Thorgal) assurent une continuité comparable avec l’éthique de la série voulue par Rosinski et Van Hamme. Pour les retrouvailles d’Aniel, Jolan, Kriss et Thorgal, il faudra patienter encore un peu. »

    R. Brethes

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hé bien on s’absente deux heures et ça part dans tous les sens ! Tiens, je vais mettre un petit mot sur vos dernières interventions, pour une fois, et même donner un petit avis perso.

    Pennybridge a écrit
    mais franchement, le maître de justice difforme avec son arme laser pour tuer les guêpes ou se faire gonfler les muscles, et ce bagne de l’espace atlante sorti comme par hasard de nulle part

    Mathieu a vraiment souhaité moderniser le thème, et après tout, pourquoi pas. C’est vrai que la SF thorgalienne est très typée SF du milieu du XXème siècle, avec un côté suranné, paisible, semi-moderne. J’aime bien la SF Thorgal classique et je m’y accroche toujours, mais j’ai trouvé que l’intégration de cette SF plus moderne dans le contexte médiéval de cet album est quand même sacrément bien menée.
    Ça faisait un moment qu’on n’avait pas eu d’Atlantes dans les différentes séries (à part Slive dans la jeunesse, dans un style très différent).

    Galathorn a écrit
    C’est pas ce que m’avait laissé entendre un certain monsieur… Terminées, peut-être pour l’instant, qui sait si cela ne repartira pas?

    Elles sont annoncées finies, mais tout dépendra de ce qui va se passer dans les prochains albums de la série mère. Pour refaire du Louve ou du Kriss, il faut les libérer de la série mère. Et il y a Jolan…

    Galathorn a écrit
    Je trouve beaucoup d’entre vous, notamment Abeloth, très sévères, trop sévères même, avec le travail accompli toutes ces années sur « les mondes de Thorgal ».

    Il y a des lecteurs qui s’y sont retrouvé, et d’autres non. Tous les avis sont respectables, l’important c’est d’argumenter (ce qu’Abeloth a fait dans d’autres endroits) et de ne pas oublier d’ajouter quelques mots comme « à mon avis », « pour moi », etc. Les vérités des uns ne sont pas celles des autres, comme dans tout débat, c’est normal.
    Tu as défendu, et bien défendu, les séries de Yann et Roman ces dernières années. Merci pour eux.

    Tjahzi a écrit
    Van Hamme dans ses meilleures années. Mais lui-même n’a pas toujours été au top non plus… Même chose avec Rosinski

    Pour ma part, je suis ravi des 27 premiers albums, que je peux lire et relire sans cesse avec toujours autant de plaisir. J’ai plus de mal avec leurs deux derniers, peut-être à la fois pour l’histoire et les dessins, peut-être parce que ce sont les deux albums fondateurs de la saga actuelle, qui n’est pas ma période préférée. Manthor, Aniel, tout ça, depuis une douzaine d’années.

    Alain a écrit
    l’album est… absent des rayons… Merci Le Lombard de respecter la date de parution…

    C’est malheureusement toujours comme ça, certaines enseignes sont livrées le jour J, d’autres bien après. Peut-être qu’en précommandant on peut s’éviter le souci, je ne sais pas.

    Galathorn a écrit
    Il râle un peu, et puis se rallie un peu trop facilement à Jolan pour mettre fin à la guerre en deux temps trois mouvements; Trop précipité.

    Deux albums pour en arriver à cette conversion, c’est bien assez ! Tu as été trop habitué aux histoires qui prennent leur temps. Pour ma part, j’ai adoré le rythme de cet album, justement, cette envie d’avancer, d’aller au bout de l’histoire. Les personnages ont longuement navigué pour en arriver là. Et surtout, chose que j’apprécie tellement en BD, chaque page a du sens, du volume et sert l’histoire.

    Galathorn a écrit
    me voici un peu rassuré au niveau du dessin., en dépit des quelques critiques que j’ai émises,

    Que dit le mec, après avoir dépiauté tout l’album au ciseau à ongles ! Crapule, va.
    Quelqu’un a vu des critiques de Galathorn ?

    Tjahzi a écrit
    Que j’ai d’ailleurs déjà envie de reprendre à son début pour en apprécier toute la richesse.

    Je valide, je me traîne l’album dans toutes les pièces de la maison depuis jeudi.

    Galathorn a écrit
    La quête de Kriss devient plus intéressante. Le récit tient finalement en haleine.
    Tjahzi a écrit
    Surtout par la partie consacrée à Kriss de Valnor.

    J’avais préféré la partie Jolan dans l’album précédent, mais il faut reconnaître que dans celui-ci, la partie Kriss est impressionnante. Quelle maîtrise. Avec des rebondissements, des personnages qui ne vont pas du tout là où on les attendait… Et surtout une fin qui fonctionne vraiment, parfaite. Le contrat est plus que rempli.

    Si on retire quelques giclées de sang, je dirais que l’album aurait pu être écrit et dessiné exprès pour moi. Mathieu, Fred, Gaétan, fantôme de Xavier : merci les mecs.

    Répondre | Lien | Citer

     

    Galathorn a écrit 

    Je trouve beaucoup d’entre vous, notamment Abeloth, très sévères, trop sévères même, avec le travail accompli toutes ces années sur « les mondes de Thorgal ».

                              Thorgal-BD a écrit                                                        Il y a des lecteurs qui s’y sont retrouvé, et d’autres non. Tous les avis sont respectables, l’important c’est d’argumenter (ce qu’Abeloth a fait dans d’autres endroits) et de ne pas oublier d’ajouter quelques mots comme « à mon avis », « pour moi », etc. Les vérités des uns ne sont pas celles des autres, comme dans tout débat, c’est normal. Tu as défendu, et bien défendu, les séries de Yann et Roman ces dernières années. Merci pour eux.

     

    Tu prêches un convaincu. Il n’y aucun jugement perso envers Abeloth et je respecte son avis (c’est pour ça que je commence ma remarque par « je trouve » ) , je le prends en exemple parce que c’est le dernier sur le sujet à tailler « les mondes de Thorgal ». Mais de manière générale, les critiques ont été virulentes sur les séries parallèles (moins envers Kriss), et ce n’est sans doute d’ailleurs pas par hasard. Il n’y a pas de fumée sans feu. J’aime le débat. Roman m’a convaincu dès son premier album (« je te veux dans mon équipe », comme ils disent dans « the voice » ) . Yann, je l’ai descendu au début, et j’ai trouvé qu’il avait très bien réajusté. Mieux que Sente.

     

    Galathorn a écrit
    Il râle un peu, et puis se rallie un peu trop facilement à Jolan pour mettre fin à la guerre en deux temps trois mouvements; Trop précipité.

    Thorgal-BD a écrit

    Deux albums pour en arriver à cette conversion, c’est bien assez ! Tu a été trop habitué aux histoires qui prennent leur temps.

     

    C’est plus ce que j’attendais du personnage de Magnus, que j’ai cru être Charlemagne au début, qui me fait dire que ce revirement est trop rapide. Une croisade, une guerre de religions, menée par un empereur puissant et aguerri, ça ne « s’annule » pas comme ça.

    Galathorn a écrit
    me voici un peu rassuré au niveau du dessin., en dépit des quelques critiques que j’ai émises,

    Thorgal-BD a écrit

    Que dit le mec, après avoir dépiauté tout l’album au ciseau à ongles ! Crapule, va. <img src=" />
    Quelqu’un a vu des critiques de Galathorn ?

     

    Ah j’ai dit 4 étoiles quand même! J’ai beau être encore dérangé par certains trucs, il y a une magie qui opère, comme vous, j’ai envie d’y revenir.

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 10 mois et 2 semaines par Galathorn.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    4 étoiles ? C’est l’effet Robert Redford, ça fait toujours ça.

    Répondre | Lien | Citer

    Attendez attendez !!! Je ne suis pas dur avec les Monde de Thorgaux, je suis dur surtout avec Yann et la série louve. Je n’ai rien contre la jeunesse bien que ce soit pas ma série préférée, et j’adore la série Kriss. Je suis même triste de voir cette dernière se terminer.

    Après en effet je pense qu’il faut complètement repenser le concept des séries dérivées qui sont selon moi trop liées a la série principale. Un seul spin off serait beaucoup mieux. Pour la suite par exemple je me rêve de voir, soit carrément un spin off sur Jolan, soit une série de one shot, avec peut être a l’intérieur des arcs complets sur des perso. Par exemple un arc de 3 tomes sur Jolan qui formerait les tomes 1 2 3 de la série, puis un one shot sur kriss qui serait le tome 4, puis les tomes 5 et 6 formeraient un autre arc sur louve en deux tomes etc etc.

    Quand a Surzhenko j’aime beaucoup son travail et j’espère le revoir évidement. Je trouve juste que son style ne colle pas assez a Thorgal pour reprendre la main sur la série principale.

    Bon sinon, a part ce gros HS, j’ai adoré cet album de Kriss. SPOILER !!!!

    J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans Thorgal avec ce mélange de magie et de SF mais mieux géré que dans la série louve justement. Les dessins vont en s’améliorant. Je les trouve particulièrement beaux vers la fin de l’album, a partir du moment ou Kriss se retrouve au sommet de la montagne. On peut y voir d’ailleurs une Aaricia plutôt bien dessiné et un Thorgal seulement de profil mais largement plus ressemblant au Thorgal qu’on connait, surtout comparé a celui de l’album précédant. La dernière page est juste magnifique d’ailleurs.

    Scénaristiquement pas grand chose a dire, c’est très bien, c’est un album plein de surprises, et ça termine enfin une énorme partie de ce qui a été commencé il y a déjà plusieurs années. Ouf !!! Place a la conclusion de tout ça dans le prochain Thorgal et place a l’avenir !!! 

     

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai adoré ce tome forteresse invisiblesque  ! Les voyages spatio-temporels sont en effet très en lien avec le passé du personnage.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 10 mois et 2 semaines par Le Mandarin.
    Répondre | Lien | Citer

    Un an d’attente, une heure de lecture : c’est encore plus frustrant que Noël !

    Mais cet album là, je le lis, relis et relis. Avec mes fils c’est la bataille depuis ce weekend pour savoir qui va dormir avec Kriss N°8

    De mon côté la famille est comblée ! Je reviendrais sur l’Althing pour mon ressenti en détails autant sur l’écriture que sur les dessins.

    Mais comme le dit Galathorn, ce dernier portait de Kriss est magnifique. Je ne sais pas combien d’heure Fred à passé dessus, et encore moins le nombre d’heures où les hommes vont rêver dessus !

    A mon avis, si les deux parties de Jolan auraient été un seul album comme pour ceux de Kriss, on aurait eu deux albums avec la même intensité narrative que nos premiers Thorgaux. Même dans la partie de Jolan, j’ai ressenti un petit frémissement d’excitation dans la stratégie pour défier Joril… Un retour au plaisir … enfin !

    Vraiment, Merci aux auteurs.

    Galathorn a écrit
     

     

    Et dîtes mois si je me trompe, on aboutit à la fin à un changement presque complet de style, carrément limpide, avec notamment cette superbe case finale

    Franchement, tant mieux, là j’aime beaucoup…

    Magnifique     

     

     

    Répondre | Lien | Citer

    Le Joril-difforme page 14 ressemble franchement à Gorgane!

    Il ne lui manque plus que le foulard rouge sur la tête et on dirait qu’ils sont de la même famille…

    Répondre | Lien | Citer

    Bon, je me suis lu le tome 8. En un mot : remarquable!

    Beau travail de la part des auteurs!

    Le point négatif est les dessins un peu inégaux. Sur une même planche, Kriss peut avoir un visage assez « moche » et anguleux (page 46 2ème case, par ex.) et juste après être magnifique (7ème case, même planche). On dirait que le profil de Kriss est difficile à dessiner car la 2ème case de la page 44 est également peu réussie.

    Au fait, aurait-on retrouvé un téton de Kriss (page 44, 4ème case)??

    La fin est excellente et promet des retrouvailles musclées entre les différents protagonistes!

    On rappelle que Kriss et la famille de Thorgal s’étaient quittés bons amis car Kriss était mourante, que tant qu’à mourir elle avait choisi d’aider un peu Thorgal et les siens à prendre un peu d’avance, et que Aniel n’est plus devenu un problème quand sa mère est décédée.

    Kriss revenue d’Asgard, tout est remis en question!

     

    Au fait, est-ce que Thorgal et Aaricia savent que Kriss est (re) vivante? Ou seul Jolan est au courant?

     

    Répondre | Lien | Citer

    Merci à vous tous pour ces premiers retours, d’autant plus que cet album a été écrit avec autant d’émotion que de pression (personnelle, il ne fallait pas décevoir les lecteurs).

    Je suis ravi et ému qu’il vous plaise.

    Répondre | Lien | Citer

    Ce que j’aime par-dessus tout dans cet épisode,  c’est la profondeur des personnages. Au travers des multiples Kriss, on la découvre sous toutes ses facettes, mais aussi toute sa richesse et sa complexité. Et de son côté, Jolan a un rôle à la hauteur du fils de Thorgal, où ses valeurs humaines peuvent enfin s’affirmer. Puis il fallait oser se débarrasser de ses acolytes qui lui collaient aux basques depuis plus de 10 ans ! Un excellent scénario, Monsieur Mariolle, merci à vous ! 

     

    Répondre | Lien | Citer

    William a écrit
    Ce que j’aime par-dessus tout dans cet épisode,  c’est la profondeur des personnages. Au travers des multiples Kriss, on la découvre sous toutes ses facettes, mais aussi toute sa richesse et sa complexité. Et de son côté, Jolan a un rôle à la hauteur du fils de Thorgal, où ses valeurs humaines peuvent enfin s’affirmer. Puis il fallait oser se débarrasser de ses acolytes qui lui collaient aux basques depuis plus de 10 ans ! Un excellent scénario, Monsieur Mariolle, merci à vous !  <img src=" />

     

    Pas mieux. Bravo Mathieu, effectivement cet album est très fort en émotion!

    On retrouve tout à fait l’esprit de Thorgal dans son fils, le fait de subir les honneurs plutôt que de les rechercher (je n’ai jamais demandé à être roi), la lassitude des combats et l’amour de sa terre natale. D’ailleurs, la fin du cycle de Jolan « laissons-les rentrer chez eux, la guerre est terminée » est remarquable car elle s’applique aux prisonniers et bien sûr à la famille de Thorgal, qui arrive au bout de ses périples. Superbement trouvé!

    Quant à Kriss, c’est effectivement fort en émotion de la voir prendre conscience de ses faiblesses et des qualités dont une autre Kriss est capable et de mettre Aniel au-dessus de tout. Une Kriss aboutie, après tous ces albums!

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai beaucoup aimé cet album ! J’en attendais moins que le t7, les premières planches disponibles ne me ravissaient pas… et puis j’ai adoré ! Je suis vraiment rentrée dans l’histoire et j’ai dévoré l’album d’une traite. Quasiment sans me rendre compte que j’arrivais à la dernière page.

    Je le trouve vraiment très thorgalien. J’aime beaucoup la réflexion sur le pouvoir, la seconde partie des voyages de Kriss. Mention spéciale à son histoire qui est magnifique, avec une conclusion parfaite.

    Cela dit, l’histoire va un peu vite à mon goût, notamment dans la partie sur Jolan. J’aurais bien aimé quelques pages de plus pour mieux expliquer le revirement de Magnus, une conclusion un peu plus étoffée : la scène avec Xia me semble un peu juste. Bon, bien sûr, elle donne l’occasion à Jolan de prononcer une réplique digne de son père.

    D’ailleurs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai trouvé que cet album était vraiment en lien avec tout ce qu’a fait la série, qu’il faisait écho à beaucoup d’épisodes précédents. Par exemple, la scène où Magnus et Jolan sont cachés dans les buissons m’a fait penser à « La forteresse invisible » avec Thorgal et Kriss, le fait que Jolan se « sacrifie » pour retenir Joril au t28… Et comme je le mettais plus haut, les thèmes développés correspondent vraiment à l’esprit de la série tout en la renouvelant.

    Et comme c’est très bien raconté, le lecteur (enfin moi) accepte même cette arène très SF XXIe siècle… alors que je l’aurais pas laissé passer chez tout le monde !! (Heureusement qu’ils sont là, les Atlantes, n’empêche, pour nous dénouer toutes les situations.)

    Par contre, je suis définitivement pas fan du découpage Kriss/Jolan. Bien sûr, je comprends les difficultés de l’auteur. Mais moi, j’aurais pas été contre un tome intégralement consacré à Jolan… Bref. Je me ferai mon propre découpage en les lisant.   

    Sinon, le dessin de Vignaux me plaît. Un peu brouillon parfois, mais très moderne et dynamique. J’aime bien son Jolan. Il est souvent critiqué mais je trouve que le dessinateur (et le scénariste !) lui ont donné une vraie identité.

    On sent une évolution dans l’album, au niveau du dessin et je m’habitue de plus en plus à l’idée que Vignaux va remplacer Rosinski. D’ailleurs, cette Kriss sur la dernière planche est très… surzhenkienne.

    Cet album est vraiment réussi et conclut à merveille la série sur Kriss !

    Répondre | Lien | Citer

    Pour ma part, j’ai un avis contrasté. La couverture est splendide, parfaite, une des plus belles certainement. Le dessin de l’album n’est pas en reste, la jungle est certainement une des plus belles qui n’ait jamais été dessiné dans la saga, y compris par le maitre. L’album est clairement divisé en deux, et je pense que c’est un problème – et cela peut-être une nécessité éditoriale, ok – car chaque demi partie aurait méritée un album complet. L’arc futuriste, pourquoi pas, c’est à la fois inattendu et une bonne idée, mais on sent en même temps que cela ne sera pas étoffé, et qu’on rencontre Joril et son intrigue tout en le quittant définitivement.  Peut-être que l’avenir me détrompera et tant mieux si oui.

    Quant au revirement de Magnus, il est je trouve trop abrupt; vu sa personnalité assassine dans Rouge comme le Rahaborg, sa décision de paix a quelque chose d’impossible. Certes, Jolan finit par le convaincre, et on ne peut pas dire qu’il n’a pas insisté autant que faire se peut, mais est-ce qu’un homme comme Magnus peut entendre cette parole là ? On se dit qu’en même temps, c’est sans doute un homme d’honneur, et qu’il a donné sa parole donc pourquoi pas … et, évidemment, ce revirement est complètement nécessaire dans le scénario global. Mais je suis très mitigé sur ce point. Heureusement, dans l’album, Magnus se met à douter de sa foi, ceci peut aussi aider à expliquer cela. L’attitude de Jolan est par contre parfaite, et cela fait du bien de voir qu’il change lui aussi, et recommence à comprendre la sagesse qu’avait autrefois son père. C’est d’autant plus intéressant qu’il effectue un chemin inverse, en somme. Thorgal a commencé par être sage, puis les événements traversés dans sa vie l’ont fait prendre de mauvaises directions et fait des choix nous apparaissant comme délirants parfois, même s’il en est finalement revenu à son tour. Jolan lui aussi a changé, ou donné le change en cela. Pendant plusieurs tomes, il a réagi aux antipodes de son personnage dans le bouclier de Thor, donnant l’impression de chercher le pouvoir, et ici, effectivement, il l’abandonne sans regret, sagement. Ca m’a donné envie de tout relire depuis Moi, Jolan, car sa progression est vraiment très étonnante à lui aussi.

    A côté de ces deux là, même Kriss aurait pu paraître lisse si ce n’est le fantastique sacrifice qu’elle fait dans cet album. Ce sacrifice me laisse très circonspect, car je ne vois pas Kriss se sacrifier. Pourtant, elle l’a déjà fait, et pour Aniel, elle est capable de tout, mais je crois que j’ai toujours eu du mal avec cette facette là de son personnage. Pour moi, la seule Kriss qui vaille, c’est celle qu’on voit dans les Archers, sa relation avec son amant archer du moment ou avec Thorgal qu’elle aime tenter de manipuler, et qu’elle aime tout court en même temps. Son appétit sans borne pour le pouvoir, la vengeance et la domination, notamment des hommes. Kriss est tellement différente depuis qu’elle est mère ! Quelque chose m’a échappé en elle, pour bien la comprendre, c’est certain et c’est peut-être pour cela que lorsqu’elle se sacrifie, je me suis écrié « What the fuck ! »

    Tout cela laisse en moi une sensation mitigée. Je n’arrive pas à savoir si j’aime cet album ou pas, s’il est bien construit ou pas, et surtout s’il est digne de Thorgal. Cependant, c’est loin d’être la première fois que « les Mondes de Thorgal » me font cet effet là, même si certains arcs sont je trouve très réussi – je pense notamment à la jeunesse de Thorgal depuis le « retour » de Slive.

    En ce qui concerne l’arc sur Kriss, Si je veux être juste avec moi-même, je dirais que les premiers tomes auront toujours ma préférence – les intrigues avec les valkyries qui semble avoir été abandonnées depuis la montagne du temps, même si scénaristiquement cette montagne a quelque chose de très grand, à la mesure du formidable album « Le maître des montagnes » je pense, en plus implacable. Le final où celle-ci enserre les membres de ceux qui l’arpente est des plus glaçant, certainement la scène la plus thorgalienne de tout l’album en fait, à l’image de la clé des mondes qui désintègre ceux qui s’en saisissent ou les stalactites renfermant Shaniah dans le grand « Au-delà des ombres » suite à la régénération du fil de vie de Thorgal.

    On est quand même bien loin de cette qualité là pour moi, mais « le maitre de justice » est pour cet aspect grandiose mais en même temps difficile à bien cerner, un album qui restera dans ma mémoire je pense, et pas seulement parce qu’il clôt le cycle dédié à Kriss.

    vivement la suite !

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai beaucoup aimé ce tome final. Certes, le découpage est toujours aussi gênant, mais ceci mis à part, les histoires sont passionnantes et rondement menées.

    En tout cas, ce tome vient conclure ce que j’appellerais le cycle « Dorison-Mariolle », un cycle centré sur plusieurs choses:

    – Donner une conclusion au cycle des Mages Rouges

    – Donner une conclusion au cycle de Magnus

    – Donner une conclusion à l’évolution psychologique des personnages dans les 2 cycles sus-mentionnés.

    Et j’en tire mon chapeau aux deux auteurs. Ils ont su prendre en compte la grande quantité d’éléments scénaristiques produits avant leurs arrivées pour les inclure dans cette conclusion. Tous les actes antérieurs ont des conséquences et les albums Dorison-Mariolle explorent enfin ces conséquences. Je suis vraiment satisfaite de leur travail qui, clairement, s’attelle à maintenir une cohérence entre la période Van Hamme et la période Sente. Les personnages sont humains et démontrent enfin que toutes ces aventures ont eu une grande influence sur leur vie.

    Itikar a écrit A côté de ces deux là, même Kriss aurait pu paraître lisse si ce n’est le fantastique sacrifice qu’elle fait dans cet album. Ce sacrifice me laisse très circonspect, car je ne vois pas Kriss se sacrifier. Pourtant, elle l’a déjà fait, et pour Aniel, elle est capable de tout, mais je crois que j’ai toujours eu du mal avec cette facette là de son personnage. Pour moi, la seule Kriss qui vaille, c’est celle qu’on voit dans les Archers, sa relation avec son amant archer du moment ou avec Thorgal qu’elle aime tenter de manipuler, et qu’elle aime tout court en même temps. Son appétit sans borne pour le pouvoir, la vengeance et la domination, notamment des hommes. Kriss est tellement différente depuis qu’elle est mère ! Quelque chose m’a échappé en elle, pour bien la comprendre, c’est certain et c’est peut-être pour cela que lorsqu’elle se sacrifie, je me suis écrié « What the fuck ! »

    Je suis d’accord avec toi, mais force est de constater que Kriss n’est plus du tout la même depuis qu’elle a été reprise par des auteurs autres que Van Hamme.

    Kriss a toujours été beaucoup trop subtile pour être facilement appropriée par un autre que son créateur. Dorison et Mariolle ne font que reprendre son évolution déjà amorcée depuis « Je n’oublie rien ! » et je pense qu’il est respectueux et cohérent de leur part de faire avec ce qui a déjà été écrit, que cela nous plaise ou non.

    Quant au revirement de Magnus, il est je trouve trop abrupt; vu sa personnalité assassine dans Rouge comme le Rahaborg, sa décision de paix a quelque chose d’impossible. Certes, Jolan finit par le convaincre, et on ne peut pas dire qu’il n’a pas insisté autant que faire se peut, mais est-ce qu’un homme comme Magnus peut entendre cette parole là ? On se dit qu’en même temps, c’est sans doute un homme d’honneur, et qu’il a donné sa parole donc pourquoi pas … et, évidemment, ce revirement est complètement nécessaire dans le scénario global. Mais je suis très mitigé sur ce point. Heureusement, dans l’album, Magnus se met à douter de sa foi, ceci peut aussi aider à expliquer cela.

    C’est étonnant, je retrouve cette critique dans presque tous les commentaires faits à propos de l’album. Personnellement ce revirement de Magnus ne m’a pas gênée… Pourquoi ? Parce que même s’il parait très borné, il est également montré comme quelqu’un de très intelligent et avec un certain fond moral. Cette intelligence, cette moralité, et les doutes de foi que tu mentionnes me semblent suffisants pour faire changer d’avis un homme. Il a quand même vécu quelque chose de très troublant, probablement un genre d’événement assez fort pour le faire se remettre en question.

    Répondre | Lien | Citer
    Chroniques sur La Ribambulle et Ligne Claire

    En lisant vos différents avis, « Le maître de justice » est bien un album qui marque et restera en mémoire, comme le dit Itikar.  Voici deux extraits de chroniques parues aujourd’hui :

    • La Ribambulle

     » Mes aïeux ! Quelle splendide couverture du Maître Rosinski ! Et quel ultime épisode de Kriss de Valnor ! Mathieu Mariolle (Blue Note) et Xavier Dorison (Undertaker) réalisent un album où la tension dramatique est à son comble. Jolan et Kriss se trouvent tous les deux dans des situations très périlleuses, voire mortellement dangereuses, et même si l’on se doute de l’issue positive de ces dernières – en regard de la jonction avec la série mère – le duo de scénaristes arrive encore à nous surprendre.

    En effet, coups de théâtre, trahisons et alliances surprises sont au rendez-vous et bousculent le lecteur dans ses certitudes. Ce scénario, au rythme narratif haletant, est très bien conçu dans le sens où il commence avec la fin de l’affrontement entre Jolan et Magnus – dont le début fermait le l’épisode précédent – et scelle ensuite le sort de Kriss jusqu’au « cliffhanger ». Son visage est la dernière image que l’on voit avant de refermer Le Maître de justice.

    De fait, le trente-sixième tome de Thorgal peut désormais arriver car les deux séries parallèles (Louve et Kriss de Valnor) destinées à rejoindre la série mère sont arrivées à leurs termes respectifs. Nous l’avons appris récemment, Grzegorz Rosinski arrête Thorgal après cette parution. Et c’est Fred Vignaux (Neige Origines), qui dessine ici son deuxième volume de l’univers « thorgalien », qui a été désigné pour lui succéder. Un choix qui ne souffre aucune critique étant donné cette prestation graphique, une nouvelle fois remarquable, parfaitement mise en exergue par les couleurs de Gaétan Georges (La horde du Contrevent).

    Une conclusion de haut vol où les performances scénaristique et graphique sont dignes de l’univers et de ses créateurs, Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski. « 

    S. Girardot

    http://la-ribambulle.com/mondes-de-thorgal-les-kriss-de-valnor-8

     

    • Ligne Claire

     » Du suspense, une Kriss redevenue presque humaine par amour de son fils, des fantômes qui la hantent, ce dernier épisode est spectaculaire, bourré d’action, de retrouvailles et de coups de théâtre. Mariolle se lâche et avec talent. Idem pour le dessin de Vignaux qui a su adopter les codes de la série pour ensuite reprendre la série mère. Ce qui est logique quand on voit la force désormais de son dessin. Kriss sera toujours dans la course mais attention, Aniel n’a pas fini de nous surprendre. « 

    J-L. Truc

    https://www.ligneclaire.info/le-maitre-de-justice-78789.html

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Althing !

    Et c’est seulement maintenant que je me rends compte que je n’avais pas encore ouvert l’Althing pour cet album.

    Je vous invite donc, lectrices et lecteurs, à vous rendre dans l’Althing pour y déposer votre avis sur ce nouveau et dernier album de Kriss !

    C’est ICI. Clique, mon ami, clique.

    Répondre | Lien | Citer
    Tirage de Tête de "La Dague du Temps"

    En ces temps maussades, un rayon de soleil point sous le crayon de Fred Vignaux. 

    Très prochainement chez Bd Empher Editions, le TT N&B de Kriss de Valnor « la Dague du Temps » du très talentueux et non moins adorable Fred Vignaux !

    Source : https://www.facebook.com/tiragesdetete

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah ouais, quand même !

    Et il a fait des hachures ! Il a fait des hachures !

    C’est quoi « La dague du temps », le tome 7,5 ?

    Répondre | Lien | Citer

    Héhé, des hachures qui font du bien comme ça, c’est rare ! 

    Comme toi, je pense que « La Dague du Temps » sera l’histoire de Kriss dans les tomes 7 et 8. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Et je me pose du coup la question de la couverture qui pourrait orner un tel recueil.

    A moins que, l’image réalisée par Fred ?

    Répondre | Lien | Citer

    Comme pour te répondre, Fred l’a justement présentée en couleur. 

    Source : FB de Fred Vignaux

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    A noter, l’excellent classement de l’album dans l’Althing, 17ème place, et surtout 3ème place des Mondes de Thorgal !

    http://www.thorgal.com/althing/?althing=popularite

    Il n’y a que 8 votes pour le moment, je vous invite donc à vous rendre là-bas si vous le souhaitez (je rappelle qu’il n’y a pas besoin d’être inscrit pour poster un avis).

    Répondre | Lien | Citer

    Je vais mettre pleins d’étoiles juste pour forcer l’engagement de Mariole.

    Comment ça c’est pas bien ?

    Répondre | Lien | Citer

    Merci à tous pour vos avis et commentaires. Les belles étoiles sur votre Althing me font chaud au coeur en ce début d’hiver froid.

    Stéphane devrait bientôt vous proposer quelques bonus et extras autour de ce tome 8.

     

    Je ne sais pas si c’est le lieu, mais je ne veux pas laisser des contre-vérités se propager. En parcourant le forum (ou d’autres sites), j’ai pu lire plusieurs fois grosso modo « Mariolle et Dorison en ont eu leur claque et se sont tirés ». C’est faux. Je n’ai jamais souhaité abandonner l’aventure Thorgal.

    Ma mission était de ramener Kriss de Valnor au sein de la série mère à la fin de ce tome 8, c’est ce que j’ai fait.

    Travailler sur l’univers Thorgal avec Roman, Fred, Xavier, les éditions du Lombard, Gregorz et son fils Piotr a été un bonheur de chaque instant. C’est une expérience magique pour moi d’avoir marché dans les traces de géants en compagnie de cette famille Aegirsson-De Valnor qui me fait rêver depuis mon enfance. J’espère qu’elle se poursuivra. Un jour, qui sait ?

     

    Répondre | Lien | Citer

    Mathieu m a écrit
    J’espère qu’elle se poursuivra. Un jour, qui sait ?

    Nous aussi on l’espère. Pour le futur de la saga c’est ce qui pourrait être le mieux…

    Répondre | Lien | Citer

    Pour le coup, c’est dans la série Kriss de Valnor que j’ai eu le plus de plaisir thorgalien ces 10 dernières années.

    2 équipes différentes, mais d’excellents moments avec les Kriss 1, 7 et 8.

    J’espère que l’équipe se reformera pour un Kriss 9 et suivants!

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit
    Je vais mettre pleins d’étoiles juste pour forcer l’engagement de Mariole.

    Comment ça c’est pas bien ? <img src=" />

    ajoute des étoiles et un L aussi alors !!

     

    Répondre | Lien | Citer

    Mathieu M a écrit
    Merci à tous pour vos avis et commentaires. Les belles étoiles sur votre Althing me font chaud au coeur en ce début d’hiver froid. Stéphane devrait bientôt vous proposer quelques bonus et extras autour de ce tome 8.

    Je viens de recopier dans l’Althing l’avis que j’avais posté ici sur « Le Maître de Justice ». L’album est fort apprécié par les lecteurs !

    Tiens, ils sont où les bonus et les extras annoncés par Mathieu Mariolle ? Hmm ?

    Répondre | Lien | Citer

    Et bien moi j’ai envie de dire à Mathieu Mariolle que c’est à lui et à Dorison que l’avenir de Thorgal aurait du être confié. Vos derniers albums sont cent fois mieux scénarisés que cette [bip] d’histoire que l’on nous a servie pour Aniel. Comment Le Lombard ne parvient pas à la même constatation, c’est aberrant ! ! ! !  Quasi tout le monde sur les forums arrive à la même conclusion.  Par pitié Le Lombard, écoutez les lecteurs ! Au moins, vos ventes iront dans la direction souhaitée, c’est à dire en augmentation. Je n’achète pas Louve ni La jeunesse de Thorgal car c’est MAUVAIS au niveau des histoires…  Yann est sans doute bon dans d’autres séries mais il n’est pas fait pour l’univers de Thorgal. Pour lui, ce n’est qu’une commande de plus qui rempli son compte en banque.  C’est tout.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Le maître de justice

    Je n’ai pas encore fait d’annonce en page d’accueil, mais je viens de poster la fiche de l’album « Le maître de justice ».

    Vous y trouverez comme toujours un petit texte narratif d’introduction, une scène et un dialogue sélectionnés, et une lecture de l’album dans la partie « A propos ».

    Kriss de Valnor

    Le maître de justice

      Album n°8  
    Octobre 2018

    Je reviens sur le duel entre Jolan et Magnus, sur la place du fils de Thorgal dans les diverses séries, sur la fin de l’arbre des Mondes qui coïncide avec la fin des règnes de nos héros, sur les diverses ambiances offertes par l’album grâce à plusieurs fenêtres ouvertes sur différents moments de l’histoire récente de la série, sur l’évolution finale du personnage de Kriss, et sur le rôle que joue l’arène dans la quête de sens et de rédemption entamée par Jolan.

    Le tout avec plein d’illustrations qui déchirent.

    N’hésitez pas à donner votre avis !

    Tjahzi a écrit
    Tiens, ils sont où les bonus et les extras annoncés par Mathieu Mariolle ? Hmm ?

    Le premier bonus c’est cette petite fichounette mais il est vrai que j’ai encore plein de jolies suprises à vous proposer, avec la complicité de Mathieu Mariolle.

    Mais il était important pour moi de finir d’abord l’analyse de l’album, avant d’aborder les bonus qui vont bien. On va donc faire tout ça en deux temps. Voire en trois temps, si j’arrive à trouver de belles images de l’album de luxe qui se prépare !

    Triple promo pour un album qui le mérite bien.

    Répondre | Lien | Citer

    Une petite fichounette ??    J’ai dévoré ton analyse d’une traite, on voit que l’album t’a terriblement inspiré ! 

    Quand on le compare avec le tome 36 de Thorgal, c’est effectivement lui qui sort gagnant, et qui apparait comme le véritable album de clôture de l’arbre des Mondes.

    D’une certaine façon, peut-être plus que « Aniel », cet album vient clore l’immense arc narratif ouvert par Jean Van Hamme dans « Le sacrifice ». La porte latine est fermée, la porte orientale l’est aussi, les troupes de Magnus, repoussées chez elles, l’équipe de Jolan, renvoyée à la maison. Paradoxalement, « Le maître de justice » est peut-être le véritable album de clôture de l’immense cycle des mages rouges.

    C’est tout à fait ça ! Cet album qui contient des scènes magnifiques, surtout dans la partie consacrée à Kriss, intronise Fred Vignaux comme le repreneur officiel et de grande qualité de l’avenir de Thorgal. C’est pour moi le dernier coup de maître de Grzegorz Rosinski ! 

    Répondre | Lien | Citer

    N’hésitez pas à donner votre avis !

    Je n’hésite pas mais mon avis sur cet album peut facilement être dérivé de ce que j’écris dans les autres sujets.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Atelier scénario

    Un nouvel atelier vous propose de revisiter l’album en découvrant une partie du scénario écrit par Mathieu, et en comparant le texte aux dessins réalisés par Fred. Parfois parfaitement fidèles, parfois largement adaptées, les visions des deux créateurs se juxtaposent, se percutent, s’épousent, pour le rendu final que vous connaissez. Il est amusant de voir quel cheminement créatif transforme les mots en images, en scènes, en planches.

    Cet atelier vous est proposé dans la fiche de l’album « Le maître de justice », en suivant ce lien. Bon retour auprès de Kriss, de Jolan et de leurs compagnons !

    Le maître de justice

    Le maître de justice

38 sujets de 81 à 118 (sur un total de 118)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019