Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Kriss de Valnor – 7 – La montagne du temps

Accueil / Forum / Parus – Thorgal 35 – Kriss 7 – Jeunesse 5 – Louve 7 / Kriss de Valnor – 7 – La montagne du temps

Bienvenue

Kriss de Valnor – 7 – La montagne du temps

Ce sujet a 117 réponses, 14 participants et a été mis à jour par Tyseria tyseria, il y a 5 heures et 31 minutes.

38 messages de 81 à 118 (sur un total de 118)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer
    Dédicaces par Fred Vignaux

    Pour la sortie de « La montagne du temps », Fred Vignaux sera en dédicace dans de nombreuses librairies dans les semaines à venir. Attention, il faut réserver vos places !

    :arrow: 4 et 5 novembre : Librairie Multi-BD à Bruxelles

    :arrow: 10 novembre : Librairie Bulles de Salon à Paris

    :arrow: 11 novembre : Librairie BD Net Nation à Paris

    :arrow: 17 novembre : Librairie Terres de Légendes à Toulouse

    :arrow: 18 novembre : Librairie BD & Cie à Narbonne

    :arrow: 1 décembre : Librairie Bulles de Salon à Paris

    Plus de détails à propos de ces séances de dédicaces ICI sur le site du Lombard.

    Source photo : JJ Procureur

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    J’ai une exclu, si si ! Et une sympa ! Voici l’intro qui ouvrira l’album, en page de crédits. Une nouvelle habitude, plutôt bonne à mon avis. Ça met dans l’ambiance, ça lance la lecture.

    Ah oui, je préfère aussi de loin cette introduction écrite, aux pages de résumé dessinées qu’on a pu connaître par le passé dans d’autres albums. Surtout qu’elle est bien écrite, cette intro !  :)

    Répondre | Lien | Citer

    J’aime bien avoir des intros en début d’album, ça permet de s’y replonger direct. Et de toute façon j’aime de plus en plus la série « Kriss de Valnor » qui a bien progressé depuis le début… malgré quelques coupures, changements de direction dans le dessin

    Par exemple, c’est dommage que Frédéric Vignaux n’ait pas pris directement la suite de De Vita. Je remets pas du tout en cause le travail de Surzhenko, au contraire ! J’apprécie beaucoup ses dessins, mais les ambiances sont totalement différentes de ce que proposait De Vita, sa façon de dessiner Kriss aussi… alors que Vignaux semble par certains côtés plus s’en rapprocher.

    En tout cas j’ai vraiment, vraiment hâte que le nouvel album sorte !

    J-7

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Planches de « La montagne du temps »

    Kartlis a écrit
    Par exemple, c’est dommage que Frederic Vignaux n’ait pas pris directement la suite de De Vita. Je remets pas du tout en cause le travail de Surzhenko, au contraire ! J’apprécie beaucoup ses dessins, mais les ambiances sont totalement différentes de ce que proposait De Vita, sa façon de dessiner Kriss aussi… alors que Vignaux semble par certains côtés plus s’en rapprocher.

    Écoute, je viens justement de me replonger dans « L’île des enfants perdus », et je trouve que le dessin est vraiment top ! Mes seuls petits reproches, certains dessins vraiment trop petits, et les tétons de Kriss qui ont curieusement disparu, ce qui fait quand même bizarre.

    Tjahzi a écrit
    je préfère aussi de loin cette introduction écrite, aux pages de résumé dessinées qu’on a pu connaître par le passé dans d’autres albums.

    J’aime bien aussi. Les intros dessinées, c’est pas mal aussi, mais je trouve un peu dommage de « gaspiller » le temps et le talent du dessinateur alors qu’un texte fonctionne aussi bien.
    Ça a aussi un petit côté Star Wars, on se met dans l’ambiance calmement, sobrement, et paf on se prend une belle et grande image avec la musique qui va bien.

    Y aura peut-être de la musique dans cet album ?

    A part ça, ça y est les amis, j’ai les planches ! Et ça m’a fait mal de les regarder pour vous, parce que je préfère les découvrir dans l’album.

    Si vous avez été voir le lien du Lombard, vous avez déjà vu les 5 premières planches. Chez moi, c’est 7. J’ai les moyens, plus qu’au Lombard. Le fric dégouline de Thorgal.com.

    Vous noterez que la 7ème planche est très particulière, on dirait qu’elle a été faite exprès pour moi et pour le site. Je suis sûr que Mathieu l’a faite exprès pour me faire plaisir. Le coquinou.

    C’est à voir ICI dans la toute nouvelle fiche de l’album.

    A part ça, j’ai écrit deux synopsis que je vous livre.

    Le premier est destiné au cycle auquel appartient cet album. N’ayant ni recul, ni connaissance de la suite, je me suis permis de le nommer « Cycle d’Aniel », un nom qui pourra évoluer lorsqu’il sera terminé.

    Kriss a atteint les sommets dont elle rêvait depuis l’enfance. Désormais maîtresse de la destinée de milliers d’hommes, elle est pourtant troublée par une chose. Le souvenir de son fils, Aniel.

    Je viens d’ajouter à cela un synopsis pour cet album.

    Kriss vient d’abandonner son royaume, bien décidée à retrouver son fils Aniel. Pour cela, elle sait qu’elle doit traverser la moitié de son monde, à la recherche des hommes qui l’ont enlevé. A moins qu’elle ne trouve un moyen plus court, plus rapide… plus dangereux !

    Vous remarquerez que je ne parle pas de Jolan dans tout ça, d’une part parce que la série s’appelle Kriss de Valnor, pas Jolan, d’autre part parce que je n’ai pas la moindre idée de ce que va faire le super-gamin dans cet album.

    Répondre | Lien | Citer

    Les 2 synopsis me conviennent.  :)  C’est bien que tu écrives tout ça sans connaître le contenu du nouvel album, tu te retrouves dans la m^me situation que les personnes qui vont lire ces synopsis. Et heureusement, tu n’as pas lu le dernier résumé du Lombard, sinon tu te serais senti forcé de parler de Jolan.  :wink:

    Thorgal-BD a écrit
    A part ça, ça y est les amis, j’ai les planches ! Et ça m’a fait mal de les regarder pour vous, parce que je préfère les découvrir dans l’album. Si vous avez été voir le lien du Lombard, vous avez déjà vu les 5 premières planches. Chez moi, c’est 7. J’ai les moyens, plus qu’au Lombard. Le fric dégouline de Thorgal.com. Vous noterez que la 7ème planche est très particulière, on dirait qu’elle a été faite exprès pour moi et pour le site. Je suis sûr que Mathieu l’a faite exprès pour me faire plaisir. Le coquinou.

    Ah oui, là tu n’as pas eu le choix, impossible de ne pas regarder les 7 planches.  :x  A la sixième, je constate que je me suis planté sur la suite de l’histoire. Quant à la septième planche, elle est grandiose  :!:  Des paysages comme ceux-là, ce serait bien d’en proposer aussi à Roman Surzhenko. Allez, le prochain tome de la Jeunesse n’est pas encore complètement bouclé. Vas-y Stéph, avec tout le fric qui dégouline ici, tu en as les moyens ! :wink:

    Répondre | Lien | Citer

    Je dois avouer que j’aime de plus en plus les dessins, malgré ma réticence légendaire.

    Le dessinateur et le coloriste font du boulot de qualitay.

    Vignaux fait des dessins sur papier à l’ancienne n’est-ce pas ? J’aime beaucoup.

    Isis a écrit
    Après, je vous parie un bon jambon-beurre que la scène suivante sera dédiée à Jolan.

    Tjahzi a écrit 

    Pari tenu, moi j’espère bien ne pas retrouver les ficelles de Sente et Yann qui noient leurs récits dans de multiples histoires parallèles

    Bon ben pour quand le jambon-beurre ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 5 jours par Isis.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Isis a écrit
    Vignaux fait des dessins sur papier à l’ancienne n’est-ce pas ?

    D’après les documents volés par Tjahzi dans la sacoche du scooter d’un stagiaire du Lombard, le story-board semble fait sur ordinateur.

    Répondre | Lien | Citer

    M’enfin ! Je n’ai rien volé du tout ! Le story-board était tombé du scooter, et j’ai simplement voulu en faire profiter tout le monde.  :oops:

    Isis a écrit
    Vignaux fait des dessins sur papier à l’ancienne n’est-ce pas ? J’aime beaucoup.

    Voilà qui confirme l’intuition de Stéph.  oui

    Source photo : http://la-ribambulle.com/latelier-de-fred-vignaux/

    Isis a écrit
    Bon ben pour quand le jambon-beurre ?

    Et un jambon-mayo, ça existe aussi en Espagne ?  :x

    Répondre | Lien | Citer

    En Espagne les sandwichs sont dégueux.

    Répondre | Lien | Citer

    Encore une image que j’aime beaucoup, où le regard de Kriss est très réussi  :!:  Vivement demain !  :D

    Répondre | Lien | Citer

    Demain ? Ah ! Je m’étais mis dans la tête le 16 novembre ! Et bien on pourra fêter le 11 novembre avec Thorgal !

    Répondre | Lien | Citer

    Quoique… l’armistice n’est sans doute pas pour cet album-ci.  :wink:

    Sur Instagram, Le Lombard traverse à sa manière la Montagne du temps pour retrouver le CD de musique de Thorgal édité en 2000.

    Kriss de Valnor sera-elle prête à tout pour retrouver son fils Aniel ? Vous le découvrirez dans La Montagne du Temps, dès demain en librairie ! Elle a même croisé le CD Thorgal dans la montagne du temps, échappé des limbes temporelles et revenu pour le bonheur de vos oreilles.

    Pour ceux qui ne connaissent pas ce CD, il faut aussi retourner dans les limbes temporelles afin d’en écouter des extraits sur l’ancien site Thorgal-BD : http://www.thorgal-bd.fr/thorgal_musique.php. Stéph, il faudrait le remettre en haut de la pile prévue pour Thorgal.com.  :wink:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ouais carrément, surtout que j’adore ce CD, écouté moult fois chez moi par tous les membres de la famille.

    Comme il n’a pas été réédité depuis 15 ans, ce serait même éventuellement cool d’en mettre de larges extraits, voire, rêvons un peu, l’intégralité !

    Tjahzi a écrit
    Encore une image que j’aime beaucoup, où le regard de Kriss est très réussi

    Oui, j’ai fait un jeu mental, j’ai parcouru les page sans les lire à la recherche d’une image qui me plaisait pour illustrer la fiche et l’actu. Capacité spéciale que j’ai développée grâce à 20 ans de lecture diagonale de dossiers longs et pompeux. Celle-ci m’a bien sûr sauté aux yeux. Trop belle, trop expressive.

    Tjahzi a écrit
    Vivement demain !

    Et ce coup-ci je ferai comme vous, malheureux quidams, n’ayant pas reçu l’album j’irai me l’acheter ! C’est pas plus mal, j’ai un certain plaisir à aller acheter les albums que j’attends.

    Répondre | Lien | Citer

    Un tome découpé en deux parties, la première sur le périple de Kriss et la deuxième sur Jolan vs Magnus… on sent que l’on se rapproche de la fin des spin-off. Il faut conclure les histoires parallèles pour réunir tout ce petit monde dans la série principale.  Ca se laisse lire… mais bon je me suis senti floué, l’histoire de Kriss s’arrête abruptement et sans conclusion pour passer à celle de Jolan dans les 15 dernières pages.

    Répondre | Lien | Citer

    Cela fait tout de même 33 pages pour Kriss… :wink: c’est pas mal du tout pour l’époque !  :D  :x

    Répondre | Lien | Citer
    Je l'ai lu !

    SPOILER

    Ah oui, Stridorn, par les temps qui courent, ça devient un luxe de voir autant le héros principal dans une série parallèle des Mondes de Thorgal. :wink: Mais bon, je comprends le regret de Maximinus. Dans un tome de Kriss de Valnor, voir 41 % du tome consacré uniquement à l’histoire de Jolan, c’est très limite ! Stéph, tu vas devoir revoir ton synopsis si tu ne veux pas flouer les futurs lecteurs…

    41 % du tome, c’est-à-dire précisément 19 planches 2/3 sur un total de 48 planches. 48 ? me direz-vous. Eh oui, Xavier Dorison et Mathieu Mariolle se jouent à nouveau des 46 planches du format traditionnel. Mais alors, comment font-ils pour caler le total des pages dans un multiple de 8 (voir le sujet consacré au nombre de pages d’un album) ? Ils y arrivent en ajoutant le dossier graphique dont j’avais déniché un extrait plus haut dans cette discussion. C’est une première dans un album de base de Thorgal, mais pas pour Xavier Dorison qui avait également proposé son dernier Undertaker, « L’Ogre de Sutter Camp », en 48 planches suivies d’un cahier graphique.

    En ayant deux histoires à boucler, quel était le choix pour les scénaristes ? Alterner au fil des pages l’histoire de Kriss et celle de Jolan, technique qu’utilise sans cesse Yann ? Ce n’est pas du tout ma tasse de thé, ça casse complètement le rythme du récit. Consacrer le tome 7 à Kriss, et le tome 8 à Jolan ? On aurait au moins eu un récit complet bouclé en un album, comme dans « L’Île des Enfants perdus ». Mais voir un album de Kriss devenir une histoire uniquement consacrée à Jolan, ça aurait été difficile à faire passer. On se retrouve donc avec un album en deux parties distinctes qui va former un diptyque avec le tome 8 de Kriss de Valnor. Finalement un moindre mal.

    Comment parler de cet album sans tout dévoiler de l’histoire ? Tout d’abord en disant que le récit continue sur sa lancée comme on a pu le découvrir dans les premières planches ICI. Un rythme soutenu, sans temps mort, mais avec des réflexions des différents personnages sur le sens qu’ils donnent à leurs actes. Kriss ne doute pratiquement plus, Jolan n’en est pas encore à ce point. Et même si on trouve pas mal de magie dans cet album, Jolan ne pourra plus utiliser son pouvoir. Quant à la dague de Kriss qui déchire le temps, elle n’est pas un simple artefact mais devient un objet central du récit.

    On découvre de nouveaux personnages, peu nombreux et au caractère bien trempé. Joril-le-sacré pour Jolan, Clay et Akzel avec Kriss. Ce solide montagnard revit des évènements qui m’ont rappelé le film « Edge of Tomorrow » avec Tom Cruise qui revit indéfiniment le même combat mortel, bien sûr dans un tout autre cadre. La dague de Kriss, elle, m’a fait penser aux larmes de Tjahzi qui se noircissent dans « Le Sacrifice ». Pas mal de questions se posent au fur et à mesure du récit, dont nous ne verrons l’aboutissement que dans le prochain tome. Mais ce double cliffhanger est pour moi très réussi. Heureusement, on ne devra pas attendre les dessins de Grzegorz Rosinski pour connaître le dénouement du double récit que j’espère lire dans moins d’un an.

    Au dessin, Fred Vignaux assure d’excellentes planches qui s’inscrivent dans la continuité du style dynamique de Giulio De Vita. Les paysages montagneux sont grandioses, et les cadrages des plans particulièrement bien choisis. Un seul regret, mais que j’ai à chaque reprise par un nouveau dessinateur, ce sont les caractéristiques physiques des personnages principaux. On reconnaît cette fois bien Kriss, quoique certains de ses visages restent surprenants, mais je suis à nouveau déçu de ceux de Jolan et Thorgal. Oui, oui, Thorgal apparaît bien dans ce récit, je vous laisse la surprise de le découvrir.  :)

    Répondre | Lien | Citer
    Recherche graphique sur Kriss

    En parlant du dossier graphique placé à la fin de l’album, voici justement une illustration de Fred Vignaux partagée par Le Lombard sur la page FB de Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Houla, houla, je passe en ne lisant rien de ce que vous écrivez ! Pour ma part, j’ai été à la fois fort et faible, fort parce que je vais encore patienter quelques jours, faible parce que je m’impose cette patience afin d’ajouter à ma collection le magnifique ex libris proposé par la librairie en ligne BD Fugue, offert avec l’album. J’hésitais, j’hésitais, mais il est quand même trop beau. Je ne sais pas quel est le format, mais bon sang je vais devoir attendre la semaine prochaine, flûte !
    S’il y en a qui sont intéressés, c’est sur un site marchand ICI.

    Il faut dire que cette couverture est magnifique. Si vous avez deux minutes pour aller voir les couvertures de Thorgal à cette page ICI, on a quand même de la chance, c’est une incroyable collection.

    Ils avaient déjà fait le coup au tome précédent, mais je ne l’ai pas eu celui-là.

    Ne profitez pas de mon absence pour faire des fautes d’orthographe ou dire des gros mots ! :)

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Althing – La montagne du temps

    J’ajoute que vous pouvez donner votre avis dans l’Althing ICI, dès que vous aurez lu l’album !

    Répondre | Lien | Citer

    C’est clairement pas l’album que je préfère dans la saga Kriss !

    Déjà, je ne suis pas trop fan du principe de voyager dans le temps, je trouve que c’est assez casse-gueule. Les premières planches ne sont pas vraiment dans la continuité du tome précédent: Kriss a déjà recruté ses acolytes et sa quête qui doit l’amener à son fils est déjà bien entamée.
    Cette multiplication des lieux a aussi quelque chose de dérangeant. Dans Thorgal, le lieu sert clairement à poser une ambiance et là on passe d’un milieu marin au désert, en passant par un donjon, une montagne… c’est assez déroutant !

    La phase avec Jolan est plus intéressante et rehausse clairement mon impression sur l’album. Les évènements avec le fils de Thorgal s’enchainent avec une certaine fluidité.
    Par contre, le gros cliffhanger de fin de tome est assez inattendu, on a pas trop l’habitude de voir ça dans Thorgal (de mémoire excepté la fin de l’album « Le barbare » on a jamais eu droit à une telle fin).

    Le style graphique est assez différent de ce qu’on a vu dans le précédent tome: moins propre que celui de Surzhenko mais plus dynamique. Une fois qu’on est habitué ça va, mais on a du mal à reconnaître certains personnages au début (Thorgal et Jolan).

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 1 jour par shinob.
    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Ne profitez pas de mon absence pour faire des fautes d’orthographe ou dire des gros mots !

    Si Shinob écrit « la sage Kriss », c’est un gros mot ou une faute d’orthographe ? 

    Répondre | Lien | Citer

    On retourne à un style de dessin proche de celui de De Vita. Je ne suis pas fan. Du scénario non plus d’ailleurs. Qu’est-ce que c’est que cette brusque déviation sur Jolan aux 2/3 de l’album, dans un contexte complètement étranger au thème initial de l’album, nous laissant sur notre faim concernant la quête de Kriss? Jamais vu quelque chose d’aussi mal fichu sur un album de Thorgal. Quand au duel final avec Magnus à moitié à poil… On sombre dans le ridicule, enfin c’est mon opinion. Un album très faible, à mon sens.

    Répondre | Lien | Citer

    Je reste assez partagé sur la reprise de Kriss de Valnor par Dorison et Mariolle. Le problème vient que j’ignore jusqu’à quel point les scénaristes sont prisonniers du synopsis initial de Sente et de l’obligation de boucler l’intrigue en cours, qui doit faire se rejoindre Thorgal, Kriss de Valnor et Louve.
    Quelle est leur part de liberté ? Ce qui fonctionne est-il de leur fait ou celui du projet de Sente ?
    Impossible à dire, mais je trouve que les 2 derniers tomes de cette série ont gagné en fluidité. Ce tome marque aussi la reprise du dessin par Fred Vignaux. Ce dernier s’en tire bien, jusqu’à ce qu’à quelques pages de la fin, lorsqu’il dessine un Thorgal méconnaissable ! C’est assez étonnant parce que le reste de l’album est très correct.
    Par contre, il y a quelque chose de foncièrement déséquilibré dans ce récit.
    Kriss de Valnor part à l’assaut de la Montagne du temps pour sauver son fils. le principe de la montagne du temps est amusant et offre un récit plutôt plaisant quand, soudain, le récit bascule sur Jolan, à tel point qu’on se retrouve avec 2 demi-albums, alors qu’il aurait peut-être été plus judicieux de consacrer un album complet à Kriss avant de basculer sur Jolan (ou l’inverse). Deux cliffhangers ne rendent pas l’album meilleur. Ils le rendent juste plus frustrant.
    Mais il ne reste plus que 2 albums à boucler pour que Dorison reprenne sa liberté et qu’il puisse enfin développer Thorgal comme il le souhaite.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ça y est, je l’ai lu ! Reçu aujourd’hui, je me suis octroyé une séance de lecture au calme, en essayant d’en profiter au maximum.

    Petit mot tout d’abord sur l’ex libris dont je parlais plus haut. C’est un demi-A4, un A5 donc, avec l’image qui couvre tout un côté, et les divers logos et copyright au dos, sur un joli papier mat tout lisse. Il est chouette !

    J’ai pris mon temps pour lire l’album, en apprécier les pages une à une. Deux ans depuis le dernier tome, c’est long, et puis un nouveau dessinateur, un esprit globalement assez différent de ce qui se fait dans les Mondes de Thorgal, ça mérite d’y consacrer un peu plus de temps qu’habituellement.

    Pour ce qui est du dessin, c’est bien simple, une fois qu’on en a intégré les codes, je trouve qu’on se sent comme à la maison, comme à l’époque De Vita. C’est évidemment différent, avec notamment un encrage qui joue davantage sur des différences d’épaisseur au sein d’une même case, selon la profondeur. Mais on retrouve ce style griffé, anguleux, cet encrage parfois très fin, parfois épais, poisseux, quand la nuit ou l’ombre s’en mêlent. C’est beau, j’aime bien, notamment avec ce découpage qui conserve nos bonnes vieilles marges blanches.

    J’ai trouvé Kriss belle, peut-être plus jolie que celles de Giulio ou Roman. Je la trouve plus équilibrée, entre la féminité un poil exagérée chez Giulio et un poil absente chez Roman.
    Jolan m’a plu, aussi, et Magnus est excellent. Thorgal, c’est un peu différent, je l’ai trouvé beau en gros plan quand il prend son fils dans ses bras, beaucoup moins quand il approche en marchant avec une tête bizarre et un corps trapu. Boah c’est pas grave, mais faudra pas recommencer, hein ! :-)

    Les couleurs sont chouettes, très douces en fait, très modernes, peu saturées. Ce n’est pas très thorgalien, chez nous on fait dans le rose et le bleu qui pètent, mais à la limite ça renforce l’idée que la série Kriss de Valnor a ses propres codes. Il n’y a plus rien à comparer.

    Par contre, n’étant pas fan pour ma part du modèle américain qui consiste à changer de dessinateur et de coloriste à tour de bras, j’espère vraiment que l’équipe en place va se stabiliser et bosser ensemble aussi longtemps que Kriss le voudra !

    L’histoire, maintenant ! Je savais depuis longtemps, suite à un petit échange avec Mathieu il y a des lustres, que Jolan occuperait une partie de l’album. J’appréhendais un peu, en fait, parce que l’histoire de Jolan a toujours eu un peu de mal à me plaire. Et parce qu’elle a commencé en 2007, hein, et qu’on est en 2017. Un quart des 40 années d’existence de Thorgal, à voir Jolan et ses amis chercher leur place en leur monde au sein d’une même aventure.

    Finalement, l’album m’a bien rassuré. Jolan n’arrive que quand on commence à avoir fait le tour de ce que Kriss pouvait nous proposer. 4 lieux et 3 voyages, j’ai trouvé bien qu’elle fasse une pause. Le découpage en deux parties distinctes m’a plu, je disais justement dans le sujet consacré au dernier Largo Winch que j’ai du mal avec ces histoires compliquées qu’on retrouve partout désormais, qui font des sauts de puce d’un endroit et d’un moment à un autre, à chaque page ou presque. Je n’aime pas ça à la télé, je n’aime pas ça en BD. C’est à la mode, OK, hé bien ne la suivons pas.

    Contrairement à Shinob ci-dessus, j’ai trouvé excellent que l’histoire commence avec plein de non-dits, en nous laissant le temps de comprendre pourquoi on est là, qui sont les personnages, quels sont leurs objectifs apparents. Ça c’est thorgalien ! C’était l’un des multiples talents de Jean van Hamme. Pas besoin d’une histoire compliquée, mais pas besoin non plus de nous expliquer comment Kriss a acheté ses chaussures !
    Cool.

    La suite est sympa, originale, rythmée. Il y a beaucoup de magie dans l’album, mais je la trouve assez raisonnable, contenue, posée, dans la première partie. Dans la partie jolanienne, c’est différent, j’aurais aimé qu’il n’y ait pas de magie, pour l’équilibre. Je pense notamment au moment où le pépé allonge un bras pour coller une droite à Marcel, ça m’a un peu sorti de l’histoire, je n’aime pas ça. Par contre sur la fin, j’ai trouvé l’environnement métallique intrigant, hâte d’en voir plus.

    La partie Kriss, linéaire et rythmée, c’est un peu les épreuves du pays d’Aran, celles qui mènent au-delà des ombres ou en quête de l’anneau Draupnir. C’est thorgalien, et surtout, ça donne à cet album tout ce qu’il faut pour qu’il reste dans les mémoires. Je ne me rappelle pratiquement rien de l’album « Alliances », mais je n’oublierai pas celui-là, et je le relirai avant d’entamer la suite.

    Du côté de Jolan j’ai bien aimé le duel avec Magnus, qui m’avait semblé jusqu’ici être un papy demi-sénile, mais se retrouve ici avec un rôle très différent. On comprend beaucoup mieux comment il a pu devenir empereur. Il est fort, intelligent, et complètement barré. Jolan redevient d’un coup ce qu’il aurait dû toujours être. Un gamin perdu, qui commence à prendre conscience qu’il a un peu fait des choses sales dans les tomes précédents, et qui va devoir, comme son père, trouver des ressources inattendues et se jouer du destin.

    Bref, cet album est cool, il fait du bien, et je vais le relire.

    Hé, attends, je n’ai pas mis de critique ! A part le coup du bras de Popeye ! Allez tiens, j’en ai deux. Comme pour le tome précédent, je trouve hyper bizarre que Kriss parle tout le temps d’elle-même à la troisième personne. Ça fait un peu comme Gollum ou Alain Delon.
    L’autre chose, c’est toujours du langage, j’ai du mal avec l’absence de « ne » dans les phrases négatives, et il y en a trois dès la première page. J’aime pas du tout, c’est pas bien, il faut pas oublier les ne.

    Répondre | Lien | Citer

    Merci à vous pour vos premiers retours de lecteurs, qu’ils soient positifs ou négatifs. C’est toujours intéressant de savoir ce que vous avez pensé de notre travail, de voir vos déceptions, vos attentes, vos frustrations, vos envies.

    J’ai lu quelques questions, je vais essayer d’y répondre au mieux :

    – Avec Xavier, nous avions fait le choix de consacrer une partie de l’album à Kriss et l’autre à Jolan pour ne pas trop abuser d’un effet de zapping entre les 2 histoires. Cela peut fonctionner, mais nous trouvions que cela risquait de casser la lecture, de perdre le lecteur.

    L’autre solution aurait été de consacrer un album à Kriss, l’autre à Jolan, car nous avions ces 2 fils narratifs à boucler. Mais nous ne nous voyions pas vous demander d’acheter un album de Kriss de Valnor entièrement consacré à Jolan.

    Désolé si cela peut perturber certains lecteurs.

    – Sves, tu te demandes quelle est notre part de liberté en tant que scénariste. Eh bien, elle est totale.

    Xavier et moi n’avons pas hérité de la trame prévue par Yves Sente. Nous ignorons ce qu’il avait prévu dans ces albums.

    Au moment de la reprise, on nous a demandé d’écrire la meilleure histoire possible pour Kriss et de lui insuffler cet esprit particulier, cet esprit « thorgalien » que nous adorons en tant que lecteur. Nous avons tenté de le faire au mieux de nos capacités et de notre admiration pour la série.

    Nous avons choisi de respecter le schéma qui vous avait été présenté (ce fameux arbre des séries parallèles), par respect pour les lecteurs. Une promesse avait été faite, il fallait la respecter : les séries allaient se rejoindre après les tomes 8 des séries dérivées, pour le tome 36 de la série mère, nous avons choisi de nous y plier et nous avons écrit 3 tomes de Kriss de Valnor en ce sens. 3 tomes pour boucler son voyage émotionnel (et la guerre du Nord à laquelle est mêlée Jolan). Nous assumons donc toutes les réussites et tous les défauts des tomes 6, 7 et 8, puisque tout est de notre fait.

    Pour information, ce tome 8 sera bien sûr dessiné par Fred et sortira dans un an.

    – Stéphane, moi j’aime bien les absences de négation, cela donne un aspect plus naturel et vivant dans les séquences d’action. Mais je peux comprendre qu’un enseignant ne valide pas un tel choix. Promis, je garde ta remarque en tête pour le tome 8, je serai vigilant sur ce point.

    Je suis content que l’album t’ait plu. Si tu veux, je te raconte le tome 8 en privé.

    – Isis, je peux avoir mon jambon-beurre puisque tu as perdu ton pari ? Ou plutôt l’échanger contre du chocolat ?

     

    Si vous avez d’autres questions, ou si vous souhaitez discuter de cet album, je serai ravi d’y répondre. Ou bien de vous laisser en parler entre vous, car c’est parfois délicat d’en discuter avec l’un des auteurs présents. Merci en tout cas.

    Répondre | Lien | Citer

    Waouh  :!:  Je me retrouve complètement dans ce que tu écris, c’est impressionnant !  :o

    C’est sûr, je vais le relire quelque fois ce tome-là.  oui Et je commence par tes « ne » qui disparaissent. Bon, ça aurait pu être pire, avec quelques élisions de plus :

    - J’arriverai pas !

    – T’y es presque ! Prends ma main !

    – J’peux pas ! Ça glisse trop !

    Euh… :oops: non, tout compte fait, ça fait plutôt dialogue 

    Répondre | Lien | Citer

    Oups ! Mathieu, c’est à Stéph que je répondais hein !  :oops:

    Par contre, je suis pas sûr (c’est très bien sans un « ne »  :) ) que Stéph veuille entendre le scénario du tome 8. Sinon il ne pourra plus raconter de bêtises sur tout ce qu’il imagine pour la suite !  :x

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai toujours pas lu le tome 7, mon libraire ne l’a pas encore reçu, je suis déçue  :( Jusque là, je l’aimais bien, au libraire… 

    Sinon, je voulais juste dire que j’apprécie que l’auteur Mathieu Mariolle prenne le temps de lire et surtout de répondre. C’est vraiment super gentil de tenir compte et d’essayer d’expliquer ses choix aux lecteurs, aux fans. Voilà merci.

    Moi, je comprends Steph. On a toujours été habitué à un certain langage dans Thorgal. C’est une BD qui date des années 80, il y avait quand même des codes et tout. Attention je n‘ai pas dit que c’était la préhistoire, hein, ne vous vexez pas… mais « mon aimée », des choses comme ça, on ne les trouve plus dans les BD actuelles, même dans les « Thorgal » d’aujourd’hui.

    Mais c’est vrai qu’il n’y a pas, qu’il ne doit pas y avoir de langage relâché, ou d’expressions un peu « contemporaines », ça choque, ça saute aux yeux… Et là, je pense surtout à « La jeunesse de Thorgal » où on trouve parfois des phrases bizarroïdes, pas incorrectes mais qui ne sont pas du tout dans ce qu’on a l’habitude de lire dans la série.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Un auteur, un auteur ! C’est beau, c’est fragile, c’est rare, il faut me le chouchouter !

    Merci Mathieu.

    Mathieu m a écrit
    Mais nous ne nous voyions pas vous demander d’acheter un album de Kriss de Valnor entièrement consacré à Jolan.

    Je trouve cette réflexion intéressante, d’autant que nous, lecteurs, ne savons pas du tout quel sera l’avenir des Mondes de Thorgal, mais qu’il est quand même devenu assez évident que Jolan ne sait plus où il doit s’installer. Je sais qu’il y a des lecteurs qui n’ont pas compris pourquoi il avait subitement disparu de la série mère. Alors, une série Jolan un jour ? (c’est une question en l’air, pas pour Mathieu)

    Cet album amorce un début de fin pour l’histoire de Jolan-roi, il était temps, j’en suis content.

    Mathieu M a écrit
    Stéphane, moi j’aime bien les absences de négation, cela donne un aspect plus naturel et vivant dans les séquences d’action.

    Je suis d’accord, en fait ! :D Dans la plupart des BD, mais moins dans Thorgal. Je préfère que le langage ne soit pas trop moderne. Je trouve que Thorgal propose des textes à la fois simples et percutants (et il y en a pas mal dans cet album). Les mots sont communs mais leur formulation est propre et multiplie les « belles séquences », les jolies citations.
    C’est aussi le cas par exemple page 10, avec deux fois « T’es » plutôt que « Tu es » qui, à mon avis, aurait fonctionné aussi bien, ou « Tu te fous de moi » page 6 ou « foutue » page 5.
    Par contre, par exemple page 5, j’apprécie « divaguer », « sanctuaire », « l’aube du temps », « érodées », « versant de la montagne », ou Clay qui appelle Kriss « princesse » tout au long de l’album. Ça donne un petit côté papa-fille très sympa.

    Ah aussi, j’ai adoré l’échange (et la scène) entre Jolan et Magnus, au moment du feu de camp. C’est pour moi un des meilleurs moment de Jolan depuis le tout début de son enrôlement chez Manthor.

    Tjahzi a écrit
    Sinon il ne pourra plus raconter de bêtises sur tout ce qu’il imagine pour la suite !

    Il pourrait y avoir une bonne blague ! Thorgal rentre dans le nord et cherche Kriss pour lui ramener Aniel. Du coup, Kriss sort de la montagne et se retrouve au pied de son château. Tous ces efforts pour rien. Pour rien ? Non, car elle est tombée follement amoureuse de Clay.
    Elle divorce donc de Jolan, qui part avec Ingvild et Xia, fonder une communauté hippie dans le sud.

    Hé, au fait, avec tout ça, est-ce que quelqu’un se souvient que Draye a une jambe artificielle ? Sûr que non ! Même les auteurs !

    Pendant que je postais, Kartlis a écrit
    Plein de choses gentilles

    Elle est bien cette petite gamine !

    Répondre | Lien | Citer

    Merci Mathieu Mariolle pour ces précisions. Puisque la porte est ouverte, j’en profite pour poser une question de simple curiosité. Quels sont l’apport et la fonction de chacun des scénaristes dans cet album ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Entretien

    Mathieu peut bien sûr répondre s’il en a envie, mais j’en profite pour rappeler qu’il y a un superbe entretien sur le mirifique site Thorgal.com, sur la page de l’auteur ICI.
    Mathieu y expose très bien sa méthode de travail en couple.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je n’ai plus assez de temps pour passer régulièrement, trop occupée dans mes diverses corrections de textes, le boulot alimentaire, et les mômes. Mais je continue à suivre Thorgal, encore et toujours depuis son éclosion dans Tintin il y a quarante ans. Et donc aussi les séries parallèles. Et donc la série Kriss de Valnor.

    Pour faire bref (je veux dormir en fait), j’ai beaucoup apprécié cet album. Avec le précédent, on retrouve un esprit thorgalien : des histoires simples, mais pas simplistes, des personnages forts mais pas tout puissants, un peu de magie, mais pas dans l’excès ou dans la solution. J’ai aussi été un peu déstabilisée par les deux intrigues en suivant, mais au fond, ça ne m’a pas dérangée. J’ai bien aimé les deux parties. On retrouve une Kriss plus proche de ce qu’elle était avant, sans pourtant forcément occulter la progression amenée par Yves Sente. La voir s’affronter dans ce qu’elle aurait pu être est très sympa, même si j’avoue que je devrai relire pour bien comprendre les rouages du temps. Parce que j’ai eu une vague impression d’incohérences possibles (mais faut pas se tracasser, je suis une maniaque des incohérences, et encore plus dans les concepts de voyages dans le temps que j’estime être un des exercices les plus casse-gueules, je crois que je vais parfois chercher loin). La partie avec Jolan m’a plu aussi parce qu’on retrouve un Jolan qui me semble plus juste, pas dans le sens de justice, mais plutôt plus vrai, plus crédible. Il est puissant, oui, mais ce n’est encore qu’un môme d’environ seize ans, un môme dont on a fait un roi, un môme obligé de prendre des décisions difficiles, un môme qui a du mal à supporter cette guerre et tous les morts qu’elle amène, des morts dont il se sent responsable, un môme avec ses doutes, plus proche de son père dans sa personnalité qu’il ne l’a jamais été durant la période Sente, avec son désir de paix et sa volonté de ne pas tuer, même un ennemi, même si ça peut arrêter la guerre.

    Pour le dessin, je me suis immergée facilement dans la partie Kriss, j’ai eu un peu plus de mal avec celle de Jolan. Mais dans l’absolu, ça me va, ça reste proche de Thorgal. Kriss y est plus naturelle (et moins hypertrophiée) que sous le pinceau de De Vita et moins androgyne que sous celui de Surzenkho.

    En résumé, les derniers albums me réconcilie avec mon héros (et ses acolytes) de bd préféré.

    Et pour finir, merci à Mathieu Mariolle d’être passé discuter. C’est très sympa. Et perso, ça ne me perturbe pas du tout que l’auteur soit présent dans la discussion. Au contraire, je trouve ça instructif, autant pour l’auteur que pour les lecteurs.

    Répondre | Lien | Citer

    Bon, les derniers retours ont fait que j’ai repris espoir  :) concernant cet album. J’avais été refroidie par les premiers.

    Je dois trouver le temps de me le procurer. Mais j’ai pas trop le temps j’avoue :lol: , à chaque fois que j’écris dans ce forum je suis en train de procrastiner atrocement.

    Au fait, merci Mathieu pour ce passage. Ça fait vraiment plaisir :) et c’est rassurant de voir un auteur proche du public. Je suis aussi contente lorsque les auteurs démontrent que le travail de Stef est utile  :wink: . Pour le jambon-beurre, si tu passes à Madrid je t’y attendrais avec un tout frais fait maison :D.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ça y est, Mathieu il passe deux fois et il réussit à pécho toutes les filles du forum. Dégoûté. :(

    Répondre | Lien | Citer

    Ne sois pas déçu TBD, trop de filles ne bonifie pas un homme ! Même pour Thorgal, cela n’a pas été une réussite !  :D !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Ça y est, Mathieu il passe deux fois et il réussit à pécho toutes les filles du forum. Dégoûté.

    Non mais tu as vu la photo que tu leur mets sous les yeux  :?: Le regard de l’aventurier qui porte au loin, on croirait le fils caché de Thorgal  :!:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’ai pris ces photos lorsque j’ai rencontré Mathieu, il y a un peu plus de 2 ans.

    Tjahzi a écrit
    Le regard de l’aventurier qui porte au loin, on croirait le fils caché de Thorgal

    Je lui trouve aussi le regard du fils caché de Kriss de Valnor ! Je les ai d’ailleurs croisés dans le même bistrot.

    Répondre | Lien | Citer
    "Frustrant" et "étrange" définissent l'album : Réaction à chaud

    (J’ai mis + d’une demi-heure à écrire ce truc (et encore + longtemps à le retranscrire sur l’ordi) à 23 h du soir pr moi et pr vous, dans une position très inconfortable, alors y a intérêt à que vs le lisiez EN ENTIER !  :wink: Bon, l’ordre donné, voici le texte tant attendu :)

    DESSIN : Beau dessin, très proche de celui de De Vita, et particulièrement beau sur les paysages. Pour cette série, je préférerai donc le pinceau de Vignaux que celui de De Vita ou de Surzhenko, style qui selon moi ne correspondait pas trop à l’univers sombre de la série (mais qui est était très beau hein). Qqs persos ratés, tout de même : Thorgal, la Kriss de la 2e façade. Les couleurs sont superbes et très bien choisies, belle rentrée dans l’univers, Georges !

    SCÉNAR : Le scénario est très bon sur la partie Kriss (que l’on va aborder 1èrement). On rentre direct dans l’action, sans ces longs récap’s que nous offrait Sente. L’action est là, en continu, c’est super, on est vraiment dedans. Frustrant ce stop entre 2 histoires, mais je comprends le problème des scénaristes et respecte le choix engagé, surtout qu’en on arrive à la fin d’une série avec juste l’indication qu’on doit tt boucler, et ds un nbr limité d’albums. Moins bon, ce passage avec Jolan,  l’idée principale me surprend, déjà. On était bien lancé depuis le début du cycle, sur cette guerre. Sauf que la non, tout s’arrête. Fini. Plus qu’un pauv’ duel et on arrête tout. Dommage, ça pouvait être intéressant de la garder, même si elle ne se finirait pas avant le tome 37… (Sauf que ça voudrait dire que Jolan devrait REpartir, du coup, bah non… Revenons : un perso mystérieux, apparaît, et résout le problème. La bonne fée, quoi.  Et je trouve que le truc arrive trop vite : on reprenait juste le cours de l’histoire, et hop ! Après, la marche à cheval, c’est bien, ça permet de plus développer le perso de Magnus, le rendre moins secondaire. Encore après, le choix de l’arène est cool, surprenant. Je m’attendais à un simple combat comme on en a vu plein auparavant et la surprise est bonne. Encore une fois, je trouve que c’est trop rapide : Jolan arrive, se fabrique une arme, voit un truc bizarre qui prend de la place (j’espère VRAIMENT que ce truc va être utile par la suite, sinon…, et se couche. Point. J’aurais vraiment aimé une chasse à la bouffe/au Magnus puis l’action (mais ça fait un peu trop Hunger Games, là…  :wink: et pis ça prendrai qqs pages en +, il aurait donc fallu raccourcir la partie Kriss… mouais.) Le combat, surprenant, bien orchestré, sympa. La fin un peu longuette, étrange cette tentative de Jolan.

    L’album nous donne encore plus faim qu’avant. Ça reste un bon album, un des meilleurs de la série, reste à savoir si le prochain ne fera pas tout couler.

    Et franchement, depuis que Dorison est rentré en scène dans la série, depuis le tome précédent donc, je me mets vraiment à aimer cette série que je regardais d’un œil plus distrait, avant. (Là, je me demande si elle ne va pas finir par supplanter Louve dans mes préférées…. à voir.)

    RÉSULTAT : (oui, je note tous les livres que je vois, oui je sais, je suis bizarre)
    – scénar : 2,75/3,5, la partie Jolan fait perdre des pts
    -dessin, couleurs : 2,75/3,5, vaut + que 2,5 mais j’hésite avec 3…
    – évènements, etc. : 1,5/2, le stop brutal, les parties Jolan étranges… j’hésite avec 1,25 mais je suis gentil :)
    Bonus, appréciation finale ; 1/1, se lit bien, pas de vide, lecture très agréable, TB album !

    La partie graphique à la fin est bienvenue, et étrange, on ne trouve pas ça habituellement. C’est pour remplir les 58 pages ? Si oui, dommage, j’aurais préféré une partie sur Jolan un peu plus longue. (D’ailleurs, à ce propos, le prochain fera-t-il aussi 58 p. ?)

38 messages de 81 à 118 (sur un total de 118)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2017