Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Au-delà des Ombres

Au-delà des ombres

Thorgal tome 5
Dessinateur : Grzegorz Rosinski / Scénariste : Jean Van Hamme

Brisé par la disparition d’Aaricia, Thorgal n’est plus qu’une ombre survivant grâce à Shaniah, qui a choisi de lier son destin à celui de l’homme qu’elle aime. Deux étrangers proposent au couple de vagabonds un incroyable marché : pour redevenir l’homme qu’il était, Thorgal devra vaincre la mort elle-même.

Suite de « La galère noire ».

Alors qu’il croyait pouvoir vivre en paix au sein d’une petite communauté paysanne, Thorgal a vu son village brûler, ses amis mourir, sa femme disparaître. Aaricia…
Son esprit s’est effondré. Son corps le traîne désormais d’une paillasse à une autre. Shaniah, la jeune villageoise qui a provoqué la perte de son propre peuple, accompagne Thorgal et fait de son mieux pour trouver de quoi subsister. Une vie de misère, triste et sale, avec un homme silencieux et brisé.

Un homme qui vient de perdre un an.

Au-delà des ombres

Histoire(s) de temps

Les voyages dans le temps, Thorgal connaît. Il en a déjà expérimenté deux, alors que la série n’en est qu’à 4 tomes et 5 histoires, quand commence ce nouveau récit. Mais ce trou temporel qui surprend dès l’ouverture de l’album est bien différent. Thorgal vient de perdre un an, noyé dans les brumes de la dépression.

Au-delà des ombres

Un an de perdu… Pour beaucoup de personnages de bande dessinée, dans ce qu’on peut appeler les grandes sagas, le problème ne se pose même pas. Ils sont bien souvent intemporels. Ils ne vieillissent pas, ne changent pas, et conservent souvent les mêmes vêtements — sans même un passage en machine. Quelques héros antédiluviens comme XIII, Yoko Tsuno ou Ric Hochet suivent l’évolution technique de leur temps, mais ils changent peu et ne vieillissent pas vraiment.
Bien sûr, Thorgal n’a pas vieilli de 40 ans depuis sa création en 1976. Mais il a pris plus de 15 ans dans la bouteille ! Ainsi qu’une femme, et des enfants qui grandissent d’albums en albums. C’est l’une des particularités de cette longue série, riche de plus de 50 albums grâce à ses séries dérivées. Les personnages ne sont pas figés dans l’intemporalité. Ils vieillissent. Ils changent. Ils vivent. Chaque cycle d’aventure a ses propres ressorts et sa propre époque.

Du coup, la série n’est jamais si bonne que quand on lit les albums dans l’ordre, parce que chaque histoire s’inspire des précédentes et inspire les suivantes.

Au-delà des ombres

Un an de perdu… Des pans entiers de la vie de nos héros disparaissent dans l’oubli de leur quotidien, qu’on peut se figurer, entre deux cycles d’albums. Celui qui nous est caché ici, celui qui sépare la mort du iarl Ewing de l’entrée de Thorgal dans la taverne crasseuse, est à imaginer, à craindre. Il est réservé à nos rêves, de la même façon que tout lecteur peut se demander si Slive est en vie, comment Jorund est devenu roi, quelle fut la vie recluse de Galathorn, à quoi ressemblait le gâteau au mariage de Thorgal et Aaricia.

C’est la part réservée au lecteur, celle que lui abandonne le scénariste. Celle qui fait que chaque lecteur a sa propre vision de la série, nourrie par une interprétation différente de pans entiers des albums, nourrie également de ces moments cachés de la vie des personnages, que nous extrapolons chacun à notre manière.

Au-delà des ombres

Un an de perdu… Ces bouts de vie gâchés sont une spécialité du malheureux Thorgal qui s’arrange pour tomber dans des mondes au temps décalé (« Presque le Paradis… », 1er album), perdre la mémoire (saga de Shaïgan-sans-Merci, albums 18 à 23), être réduit en esclavage (« Le barbare » et « Kriss de Valnor », tomes 27 et 28) ou courir le monde à la recherche d’un fils inconnu (saga des mages rouges, des tomes 33 à 36). Dans « Au-delà des ombres », il perd la trace de son épouse et erre pendant un an, absent de sa propre vie, persuadé d’avoir perdu son âme sœur.
Parmi les nombreux tourments qui pourront agiter son cœur après cet épisode douloureux, il est malheureux de se dire qu’il n’a pas été présent pour la naissance de son fils. Son destin hasardeux l’empêchera également d’être auprès des femmes de sa vie quand naîtront ses futurs enfants. Quand ça veut pas…

Un voyage

Rosinski a dû bien s’amuser avec cet album. On commence avec une ville crasseuse, pour enchaîner sur un sanctuaire de pierres dressées puis un marais désolé, qui aboutit dans une jungle luxuriante. Suivent un paradis fleuri et le vide cosmique, pour finir avec des grottes torturées, un exercice de style en noir et blanc surprenant (voir l’onglet Atelier de cet album). Une telle diversité de lieux dans un même album, il n’y a que dans un Thorgal que l’on peut voir ça.

Au-delà des ombres

Pour la première fois de la série, cet album est donc l’histoire d’un voyage. Nous y suivons les déplacements de deux héros. Thorgal, évidemment, mais aussi la surprenante Shaniah, que l’on n’aurait pas imaginée si bien placée au casting du tome 5, après avoir refermé le tome 4 sur sa disgrâce absolue. Ensemble, ils affrontent des épreuves successives, physiques ou psychologiques, surprenantes. Toutes les composantes de leurs êtres sont testées une à une.

Thorgal fait tout, Thorgal ose tout. Dans cet album, il croise des dinosaures, il embrasse des monstres. Il voyage dans le temps, jusqu’à la naissance de l’univers. Il visite les jardins des dieux. Il frappe Shaniah, avant de l’embrasser tendrement.
Ici, le voyage est tout, il s’autorise tout. L’album est construit autour de ce déplacement d’un point à un autre, et pourrait finalement se résumer en quelques phrases. Mais il est bâti avec une telle densité, que chaque séquence du périple est passionnante et appelle à lire la suite. Jolie sirène mal-aimée, Shaniah est l’élément essentiel qui permet à Thorgal de vivre pleinement cette aventure. On en reparlera plus bas.

Au-delà des ombres

Au cœur de cet effarant voyage, il y a un moment très symbolique, empreint de culture scandinave. Lorsque le radeau de Shaniah et Thorgal termine son voyage à rebours jusqu’aux limites du temps et de l’espace, il se retrouve face au néant, face au vide absolu. Les deux voyageurs cherchent désespérément un passage. Ils entendent alors la corne d’Himdall, gardien du pont qui mène à la demeure des dieux. Thorgal comprend que la clé de plomb qu’il porte depuis sa rencontre avec la Gardienne des clés peut peut-être leur permettre de franchir ce passage réservé aux dieux. L’ultime sacrilège, paradoxalement rendu possible grâce aux agissements des puissants mages du pays d’Aran (voir « Les trois vieillards du pays d’Aran »).

La légende du bifrost, le pont arc-en-ciel qui mène en Asgard, est un classique de la mythologie nordique dont s’inspire beaucoup la mythologie thorgalienne. Himdall, ou plutôt Heimdall, est l’immortel gardien de ce pont, un dieu équipé d’une trompe — l’instrument de musique, pas le gros pif — dont il est sensé se servir pour prévenir les dieux au moment du Ragnarok. Leur crépuscule, la fin de leur monde. Heimdall est un dieu primordial, un gardien, un protecteur. Il est sensé mourir des mains de Loki, le dieu traître, au cours de la fin des temps. On dit aussi qu’il est capable de tout voir et de tout entendre, ce qui doit être bien pratique — ou très gênant.

Dans l’album, on peut certainement trouver toutes sortes de symboles, au moment de ce passage qui emprunte l’arc-en-ciel divin. Cet improbable chemin phallique entraîne nos héros dans le nombril du monde, une cavité qui les mène vers l’inconnu. Ce passage d’un monde vers un autre évoque tout aussi bien la naissance que la mort. Une renaissance, alors, peut-être ?
Vie et mort, début et fin, chute et ascension, tout est ici, dans cet endroit où il n’y a rien en dehors de cette lumière qui tente de percer les ténèbres.

Bien longtemps après tout cela, dans un contexte tout à fait différent, c’est ce même chemin arc-en-ciel que Jolan arpentera de façon beaucoup plus terre à terre, pour jouer les cambrioleurs dans l’album « Le bouclier de Thor » (tome 31).

Au-delà des ombres

Descendre aux Enfers

J’ai voulu trouver la force de supporter cette perte, et je ne nierai pas de l’avoir tenté ; l’Amour l’a emporté. [...] Par ces lieux que remplit la crainte, par cet immense Chaos, par ce vaste royaume du silence, je vous en prie, renouez le fil trop tôt coupé du destin d’Eurydice.
Ovide – Les métamorphoses

Comment parler de cet album sans évoquer l’histoire qui semble l’avoir inspiré ? Le mythe d’Orphée et d’Eurydice est l’une des plus célèbres et des plus tristes histoires de la littérature antique. Si vous ne la connaissez pas, attention, préparez les mouchoirs, on a là l’une de ces histoires typiques de la mythologie grecque, dans laquelle l’héroïsme et l’amour, aussi merveilleux soient-ils, ne suffisent jamais à contenter les maîtres de nos destinées et à compenser nos faiblesses humaines.

Au-delà des ombres

Selon la légende, Orphée est le fils d’une déesse et du roi de Thrace, lui-même d’origine divine. Musicien et poète selon les uns, prophète selon les autres, il est aussi l’un des Argonautes, ce groupe de héros qui accompagna Jason à la recherche de la toison d’or. Avec Héraclès, Thésée, tout ça.
Orphée est follement amoureux de la belle Eurydice. Un amour partagé, qui doit les mener au mariage. Malheureusement, le jour de leurs noces, un autre prétendant poursuit la jeune femme et provoque sans le vouloir un terrible accident. Eurydice meurt, mordue par un serpent.

Inconsolable, Orphée décide de se rendre aux Enfers pour tenter de convaincre le dieu Hadès de lui rendre sa bien-aimée. Il affronte de nombreux dangers, qu’il parvient à contourner grâce à sa musique ou à ses mots, capables d’endormir ou de charmer les monstres des enfers. Séduit, Hadès accède à la demande d’Orphée et lui rend Eurydice. Mais il y met une curieuse condition. Orphée devra ressortir de son royaume, avec sa femme derrière lui, sans jamais se retourner pour la regarder.

Orphée accepte bien sûr le marché. Mais, tout au long de la remontée, il s’inquiète. Hadès tiendra-t-il parole ? Eurydice est-elle réellement derrière lui ? L’impatience et le doute le rongent. Orphée marche en écoutant le bruit des pas d’Eurydice dans son dos. La sortie est proche. Mais voilà que le silence se fait derrière lui. Un silence qui attise ses doutes. Inquiet, Orphée se décide à vérifier si la jeune femme le suit toujours. Elle est bien là. Mais dès que le regard d’Orphée se pose sur elle, elle s’éloigne et disparaît à jamais.

Orphée ressort des Enfers, seul, marqué pour toujours par son échec.

Au-delà des ombres

Il y a dans « Au-delà des ombres » bien des similitudes avec ce mythe ancien, à la différence que l’Eurydice de Thorgal est double. Ce sont deux femmes qui sont au cœur de ce terrible périple au royaume des ombres. La vie d’Aaricia est l’enjeu. Celle de Shaniah sera le prix. Tout aussi cruel que l’étaient les auteurs classiques, Jean Van Hamme joue avec la vie des deux jeunes femmes, dont le destin est placé dans les mains de Thorgal. Celui-ci, porté par son objectif passionnel, ne réalise pas que la jeune fille qui l’accompagne s’abandonne totalement à cette quête, autant par amour que par désir de rédemption.

Thorgal a la clé pour entrer au royaume des ombres. Shaniah est la clé qui lui permettra d’en sortir.

Shaniah

Thorgal et Shaniah… Ce couple est-il réellement improbable ? Lorsque le Viking rencontre la petite paysanne, elle n’a peut-être que deux ou trois ans de moins qu’Aaricia, elle-même toute jeune fille au moment de son union avec Thorgal. Celui-ci a eu une vie solitaire, dans un milieu assez fermé. Shaniah est peut-être la première tentatrice de sa vie, la première à lui proposer une alternative au destin tissé par les dieux pendant son enfance. Elle a du charme et du caractère, et elle démontre dans cet album qu’elle a du courage et des ressources. Une fille de choc, en fait, plombée par le démarrage catastrophique de sa courte carrière dans la série.

Au-delà des ombresDans « La galère noire », nouvellement marié et enfin libéré des liens du clan qui l’encerclaient depuis l’enfance, Thorgal a vu sa liberté récente mise en danger par un événement aussi naturel que perturbant, l’attente d’un enfant. Shaniah est arrivée alors, et s’est engouffrée dans ce que son âme teintée d’enfance pensait avoir détecté chez le jeune homme. Il est rapidement devenu pour elle un espoir d’avenir meilleur, d’aventures romantiques, de passion excitante.

Cette première Shaniah, jalousement excessive, n’avait aucune chance auprès de Thorgal. Dans « Au-delà des ombres », elle laisse la place à la seconde Shaniah, celle qui a tant gagné en maturité après un an d’errance et de misère auprès de celui qu’elle a détruit. Fragile mais volontaire, cette nouvelle Shaniah s’est construite dans la douleur d’une vie ratée, où les remords ont anesthésié la plupart de ses rêves d’enfance. Cette Shaniah est plus à même de toucher le cœur de Thorgal. Peut-être pas de l’amour, mais de l’affection et un pardon digéré. C’est déjà beaucoup.

Brune et piquante, il serait dommage de considérer Shaniah comme une Kriss allégée, elle mérite bien mieux qu’une comparaison hâtive. Mais on peut peut-être estimer qu’elle a semé en Thorgal le germe d’une envie d’autre chose, qui se révèlera quelques années plus tard auprès de Kriss de Valnor.

Au-delà des ombres

Actrice principale de ce drôle de drame, Shaniah se révèle être la compagne idéale au cours de ce voyage. Par son courage et sa clairvoyance, par l’abandon total d’elle-même, elle s’applique à combler les rares carences de son Thorgal. Elle va même jusqu’au meurtre, étendant au-delà du possible le dégoût qu’elle ressent pour sa propre personne. Ce n’est pas un geste de bonté, pas vraiment un cadeau. C’est juste l’aboutissement d’un long parcours.

Shaniah a commis une abominable faute. Son erreur de gamine, dans le village de Caleb, a eu des conséquences si monstrueuses, si traumatisantes, qu’elle a eu besoin de se trouver une raison d’exister. Simplement pour que son esprit survive à la fin de son monde. En cela, la catatonie de Thorgal est plutôt tombée à pic. Elle a permis à Shaniah de s’abandonner complètement à une tâche qui a pu occuper ses journées, peut-être avec le sentiment que ses efforts pourraient compenser le mal qu’elle avait occasionné. Cela lui a aussi permis de former un ersatz de couple avec cet homme tant désiré.

Les révélations de Wargan et Galathorn viennent briser le fragile équilibre. La résurrection d’Aaricia n’est vraiment pas une bonne nouvelle. Thorgal renaît, et Shaniah prend très mal cette guérison. S’il n’a plus besoin d’elle, pour qui existe-t-elle encore ?

Au-delà des ombres

C’est certainement là, dans les brumes du cercle de pierres, qu’elle comprend que son beau Viking ne pourra jamais l’aimer. Alors, ce n’est pas pour l’aider qu’elle va le suivre dans le marais maudit. C’est pour elle-même. Pour se sentir encore vivante, pour être protégée par son chevalier, pour s’accrocher à son bras, pour goûter sa présence. En s’isolant ainsi auprès de lui, elle expérimente avec délice les saveurs de la vie d’aventure dont elle a tant rêvé. Elle a vécu pendant un an auprès d’un homme qui n’était qu’une ombre sans âme. Mais ce voyage lui offre l’homme de ses rêves.

Au-delà des ombres

Il est beau, il est fort, il la protège. La chaleur de son dos, sur le radeau porté par le courant. La force de son bras, lorsqu’il l’entraîne sur le chemin d’Asgard. La douceur de son baiser, lorsqu’il lui offre une étreinte dans le labyrinthe de pierre. La jeune fille savoure enfin les bribes de ce qu’elle a tant désiré.

Mais Thorgal n’est pas là pour elle. Il ne vit que pour Aaricia. Lorsque Shaniah comprend que le prix, pour sauver Aaricia, était la mort du tireur qui avait lancé la flèche, elle réalise que sortir du royaume des ombres, et voir Thorgal rejoindre son épouse, serait une épreuve bien plus terrible que toutes celles qu’elle a pu traverser. Elle l’aime, mais il ne l’aimera jamais comme elle l’aurait souhaité.
La mort vient comme une délivrance, l’oubli lui rend sa liberté. Thorgal va continuer sa route sans elle, dans un monde qui ne sait déjà plus qu’un jour, une petite brunette au visage marqué de taches de rousseur a vu arriver dans son village un beau guerrier venu du nord, et qu’elle lui a souri.

Au-delà des ombres

A suivre dans « La chute de Brek Zarith ».

  • Thorgal : La reine des Mers Gelées

    Les premières aventures de Thorgal le mènent à la rencontre d’un peuple oublié, maître de savoirs hors du commun, au cours d’une quête initiatique où son courage, ses qualités guerrières et son charisme seront mis à l’épreuve.

  • Thorgal : Le village maudit

    Aaricia et Thorgal doivent participer malgré eux à un jeu cruel, au cœur d'un lieu frappé par une antique malédiction.

  • Thorgal : Les maîtres de Brek Zarith

    Pour sauver Aaricia et l’enfant qu’elle porte, Thorgal va devoir pénétrer dans le domaine des dieux puis affronter Shardar, le puissant maître de Brek Zarith.

  • Thorgal : Les origines

    L’enfance de Thorgal nous est racontée à travers plusieurs histoires courtes, teintées de merveilleux. De premières épreuves et de premières quêtes pour les jeunes Thorgal et Aaricia.

  • Thorgal : L'enfant-rêve

    Doté d'étranges pouvoirs, le petit Jolan s'ennuie dans l'île isolée où vit sa famille. Jusqu'au jour où un petit garçon muet fait son apparition.

  • Thorgal : Le Grand Pays

    La rencontre avec Kriss de Valnor mènera Thorgal et les siens de l’autre côté du grand océan, dans l’enfer de la guerre du Pays Qâ, à la rencontre de demi-dieux se battant pour le destin du monde.

  • Thorgal : Vers le Nord

    Alors qu'Aaricia attend un deuxième enfant, la famille décide de retourner dans le Nord, auprès du peuple viking. Mais pour cela, ils devront affronter les montagnes, les hommes et les dieux.

  • Thorgal : Shaïgan-sans-merci

    Toujours aux prises avec Kriss de Valnor, Thorgal va connaître l’exil puis l’oubli. En son absence, le terrible pirate Shaïgan va s’en prendre à Aaricia, Jolan et Louve, qui vont connaître les pires heures de leur existence.

  • Thorgal : Le Viking errant

    Thorgal entraîne sa famille toujours plus loin vers l’horizon, en quête d’un bonheur et d’une liberté qu’on lui a toujours refusés. Voici le récit de ce long et incroyable voyage.

  • Thorgal : Le dernier voyage

    Réduits en esclavage, Thorgal et sa famille ne sont plus maîtres de leur destin. Pour eux, il s'agit peut-être du dernier voyage.

  • Thorgal : Le successeur

    Terriblement affaibli, Thorgal doit se résoudre à laisser partir son fils. Un choix qui déchire sa famille mais qui offre à Jolan l'occasion de prouver sa valeur et son courage. Loin des siens, il veut devenir l'élu.

  • Thorgal : Mages rouges

    Alors que son fils Jolan se découvre de nouveaux pouvoirs et un nouveau destin, Thorgal se retrouve aux prises avec un groupe de magiciens aux desseins mystérieux et à la puissance effroyable.

  • Kriss de Valnor : Le tribunal des Walkyries

    Aventurière sans morale, aussi dangereuse que séduisante, Kriss de Valnor revient parmi les hommes, plus déterminée que jamais à devenir l'égale des rois. Mais avant cela, elle doit d'abord convaincre les dieux de sa valeur.

  • Kriss de Valnor : Nord-Levant

    Porteuse d’un terrible fardeau légué par les dieux d’Asgard, Kriss revient dans les contrées du nord. Elle va y faire une rencontre qui changera sa vie à tout jamais.

  • Kriss de Valnor : Aniel

    Kriss a atteint les sommets dont elle rêvait depuis l’enfance. Désormais maîtresse de la destinée de milliers d’hommes, elle est pourtant troublée par une chose. Le souvenir de son fils, Aniel.

  • Louve : Le mage déchu

    Incapable de trouver sa place parmi les Vikings du Nord, Louve passe de plus en plus de temps dans la forêt. Alors qu’une meute de loups fait disparaître un à un les voyageurs de passage dans la région, la petite fille va rencontrer un être aux pouvoirs stupéfiants.

  • Louve : La louve noire

    Alors que la famille de Louve se déchire et s’éloigne, la part sauvage de la petite fille la pousse de plus en plus à fuir les hommes. Mais dans les bois, un adversaire terrifiant se lance à sa recherche.

  • Louve : Les royaumes du dessous

    Venus du monde des profondeurs, des êtres malfaisants préparent leur vengeance depuis des millénaires. Bien malgré elle, Louve va être mêlée à une guerre qui pourrait ébranler les fondations de l'univers.

  • La jeunesse de Thorgal : Le chant du scalde

    Alors que le village viking affronte une terrible famine, Thorgal veut lever une antique malédiction, voulue par les dieux eux-mêmes.

  • La jeunesse de Thorgal : Les guerriers-fauves

    Réunis pour fêter l'été et négocier un mariage fructueux, les clans du Nord doivent affronter la fureur de guerriers à l'incroyable férocité.

  • La jeunesse de Thorgal : La magicienne trahie

    Alors que le clan des Vikings du nord s’évertue à dissimuler d’abominables crimes commis au nom de son roi, une femme aveuglée par la haine s’apprête à retrouver la liberté. Mais à quel prix !

  • Hors-série

    Au travers d'entretiens avec les auteurs, voici un retour sur la genèse des Mondes de Thorgal, la collection réunissant les albums de Kriss de Valnor, Louve et la Jeunesse de Thorgal.

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018