Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

    La Gardienne des Clés

    La Gardienne des Clés

    OrigineSexeAmiFamilleVieValeur

    dieu

    féminin

    oui

    non

    oui

    héros

    Gardienne éternelle des passages entre les mondes.

    Au cœur du temps

    Thorgal rencontre brièvement la Gardienne des clés au cours de la deuxième épreuve que lui imposent les Bienveillants du Pays d’Aran.

    La Gardienne l’accueille en un lieu surnaturel hors du monde. Belle jeune femme nue aux longs cheveux noirs, ses premiers propos sont frivoles, moqueurs. Mais elle se révèle rapidement être une puissante magicienne.

    Piégée par Volsung de Nichor qui a compris qu’on la prive de ses pouvoirs en la bâillonnant, la Gardienne est libérée par Thorgal. Elle lui offre l’une des trois clés magiques qu’elle porte à la ceinture, la clé de plomb, les deux adversaires de Thorgal repartant avec la clé d’or et la clé d’argent.

    Thorgal retrouve la Gardienne peu après dans un endroit étonnant, totalement rose, le Deuxième Monde. Dans ce lieu hors du temps et de l’espace, des pierres lévitent et des portes magiques permettent de se déplacer d’un monde à l’autre, lorsque la Gardienne en donne l’accès. Thorgal emprunte l’une de ces portes afin de retourner dans le passé.

    La Gardienne des Clés

    Une clé dangereuse

    Un peu plus d’un an plus tard, la Gardienne des Clés retrouve Thorgal qui tente de rejoindre le royaume des ombres pour sauver Aaricia, gravement malade. Elle s’inquiète du désir de Thorgal de modifier le destin de son épouse, et prévient Shaniah du sort funeste qui l’attend. Elle récupère la clé de plomb, regrettant d’avoir laissé Thorgal l’utiliser pour modifier son destin.

    Bien des années après, la Gardienne est à nouveau contactée par son ami viking. Elle le retrouve avec joie, consciente qu’elle a des sentiments pour cet homme qui échappe aux projets des dieux. Mais Thorgal profite de ce rapprochement pour lui voler sa ceinture et disparaître.

    La Gardienne le retrouve peu après, alors qu’il est mourant, une flèche plantée dans le dos. Elle le sauve et comprend en lui parlant qu’elle a été trompée. L’homme qui lui a volé sa ceinture n’était pas Thorgal, mais Volsung, de retour après avoir pris l’apparence du Viking.

     La Gardienne des Clés

    La gardienne des mondes

    Elle apprend alors à Thorgal qu’elle n’a pas de nom, qu’elle existe depuis toujours et que son rôle consiste à surveiller et protéger les accès entre les différents mondes, dont Asgard le monde des dieux, Mitgard (ou Midgard) le monde des hommes, et bien d’autres lieux encore. Si elle venait à disparaître l’équilibre entre les mondes serait rompu, et cela pourrait signifier la fin des temps.

    Or, si la Gardienne est immortelle et invulnérable, c’est grâce au seul vêtement qu’elle porte, la ceinture volée par Volsung de Nichor.

    Alors que Thorgal tente de trouver Volsung pour lui reprendre la ceinture, le serpent Nidhogg, responsable du vol, fait prisonnière la Gardienne. Mais elle est libérée par Thorgal, qui lui ramène également sa ceinture après avoir vaincu Volsung. La Gardienne bannit Nidhogg et Volsung en les condamnant à 1000 ans de solitude.

    Thorgal et la Gardienne se quittent après avoir échangé un baiser.

    La Gardienne des Clés

    Une divinité protectrice

    Plusieurs années passent à nouveau, et Thorgal se retrouve aux portes de la mort après avoir été empoisonné. Suivant la volonté de la déesse Frigg, la Gardienne guide Thorgal et son fils Jolan vers l’Entremonde, lieu où vit le mage Manthor.

    Jamais très loin de Thorgal et de sa famille, elle vient ensuite en aide à Louve, aux prises avec le mage Azzalepstön. Elle lui permet de rejoindre le royaume du chaos du loup Fenrir, puis sert d’intermédiaire à Louve pour rendre au dieu Tyr la main qu’il avait perdue.

    Séduisante et mystérieuse, la Gardienne est au cœur des mythes thorgaliens. Elle fait le lien entre les mondes de Thorgal. Elle est aussi l’une des premières à succomber à son charme et n’hésite pas à prendre pour lui des risques qu’elle ne prendrait pour personne d’autre.
    Les arches de pierre rose en lévitation, les clés et symboles en or, argent et plomb, et son corps nu habilement masqué par ses longs cheveux noirs font partie des classiques de la série. La Gardienne a su garder son charme et ses mystères. Thorgal vieillit, mais la Gardienne des clés perpétue ses mythes.

    La Gardienne des Clés

    Plan du site
    Conditions Générales de Vente
    Mentions légales
    © Éditions Le Lombard 2017