Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 38 – La Selkie

Bienvenue

Thorgal – 38 – La Selkie

Ce sujet a 286 réponses, 26 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 4 mois et 1 semaine.

40 sujets de 201 à 240 (sur un total de 287)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Yoannson a écrit
    Le récits s’appelle « La peau de phoque » traduit littéralement de l’islandais et il est beaucoup moins grave et tragique que la version présentée dans « La Selkie ».

    Ah merci, c’est une info intéressante. Hélàs j’ai l’Edda à la maison, mais pas les sagas islandaises, du coup j’ai cherché un peu sur internet. On trouve La peau de phoque (Selshamurinn) dans des recueils de contes populaires islandais et j’ai trouvé ce petit résumé sur le site d’un voyageur qui a mis pas mal d’infos sur l’Islande, dont des contes :

     La peau de phoque

    Une fois, il y avait un homme, dans l’est, dans le Myrdalur, qui passait près des rochers le long de la mer, un matin, avant que les gens ne se soit levés. Il arriva à l’entrée d’une caverne. Il entendit, à l’intérieur de la grotte, tintamarre et danse, et vit quantité de peaux de phoques dehors. Il emporta une peu de phoque, la porta à la maison et la serra dans un coffre. Un peu plus tard, dans la journée, cet homme revint à l’entrée de la grotte et vis là une femme jeunette et jolie. Elle était toute nue et pleurait fort. C’était le phoque à qui appartenait la peau que l’homme avait prise. L’homme donna des habits à la jeune fille. La consola et l’emmena chez lui. Elle lui était dévouée mais ne liait guère amitiés avec autrui. Souvent, elle restait assise toute triste, regardant vers la mer. Au bout de quelque temps, l’homme l’épousa, tout alla bien entre eux et eurent des enfants. Le paysan gardait toujours la peau sous clef dans le coffre, et portait la clef sur lui, où qu’il allât. Une fois, après maintes années, il s’en alla ramer en oubliant sa clef à la maison, sous le bord de sons oreiller. D’autres disent que le paysan était allé avec les gens de sa maison à la messe de Noël, mais que la femme était malade et qu’elle n’avait pu l’accompagner. Quand il s’était changé, il avait oublier de retire la clef de la poche de ses habits de tous les jours. Mais lorsqu’il revint à la maison, le coffre était ouvert, la femme et la peau, disparues. Elle avait pris la clef et regardé ce qu’il y avait dans le coffre, et y avait trouvé la peau. Alors elle n’avait pu résister à la tentation, avait dit au revoir à ses enfants, s’était glissée dans la peau et s’était précipitée dans la mer. Auparavant, dit-on, elle aurait dis tout bas:

    Je ne sais que faire,

    J’ai sept enfant dans la mer

    Et sept enfants sur terre.

    On dit que l’homme fut très affecté. Ensuite, lorsque l’homme ramait à la pêche, il y avait souvent un phoque qui nageait autour de sa barque et on aurait dit que des larmes coulaient de ses yeux. Il fut désormais fort heureux à la pêche et eut fréquemment grande chance. Souvent, lorsque leurs enfants allaient sur le rivage, un phoque se montrait là, devant eux, dans la mer, et il leur jetait des poissons de toutes les couleurs et de jolis coquillages. Mais jamais leur mère ne revint à terre.

    Je trouve que c’est un point de départ assez poétique, et j’imaginais un autre genre de rencontre entre Mme Laphoque et Thorgal (façon gardienne des clés … ) avec des coquillages par milliers plutôt qu’un bain de sang.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 7 mois par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer

    En effet c’est bien ce conte la, et oui l’Edda est très intéressant à lire mais il y à tellement d’autres Sagas, écrites d’ailleurs par le même auteur de l’Edda… Et oui une rencontre genre gardienne des clés aurait été très mystique!

    Répondre | Lien | Citer
    Le Retour du Ablaay

    Hello Chers Amis

    Retour sur le Forum. Je n’ai jamais cessé de vous lire même si mes dernières interventions datent du précédent album.

    J’ai lu avec attention les commentaires suivants la sortie de LA SELKIE. Dans l’ensemble vous semblez satisfaits. Je vais attendre donc la fin du confinement pour regarder dedans et me faire mon idée. En attendant, je vais dévorer les commentaires qu’il y aura sur le forum, y compris les spoliers. 

    Comme vous le savez tous, j’ai décroché à ANIEL et je n’ai pas acheté le dernier. Je me suis remis à des classiques comme JEREMIAH. On verra si vos commentaires et la pré-lecture du dernier me donneront envie de l’acheter et de me réconcilier avec le scénariste. Il part toutefois de très loin.

    Merci encore pour vos analyses pertinentes.

    Ablaay

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Votez dans l'Althing

    Je vous lis tous avec grand intérêt, et on arrive même à ramener des vieux comme Ablaay. Le Thorgal de fin d’année c’est un bon moment à partager.

    Au passage, je vous invite à poster votre avis dans l’Althing comme chaque année, afin de laisser pour l’éternité votre trace dans le parcours de l’album.

    Althing

    Je vous rappelle que tout le monde peut poster, même sans être un membre de la communauté.

    Répondre | Lien | Citer

    J’aime beaucoup lire vos avis sur ce dernier Thorgal, j’attendais de lire vos impressions avant de donner les miennes car la dernière fois je n’étais pas autant enthousiaste que la majorité et cela m’avait permis de relativiser sur les côtés négatifs.

    Cette fois-ci, vraiment j’ai pris plaisir à lire cette aventure dynamique, bien ficelée et bien sûr remarquablement dessinée.

    Côté Vignaux, pas de surprise, il confirme son immense talent. Je me retrouve bien l’univers thorgalien et j’aime beaucoup sa reprise des personnages. Thorgal est beau (ha, je me demandais d’où venait le portrait de Thorgal en mer qui apparaissait en bandeau sur le site !), différent mais beau et ça fait plaisir de le voir sourire, en famille, après toutes les horreurs qu’ils ont traversé. J’aime bien sa Louve et son Jolan, qui ne sont plus les enfants que nous avions connu sous Rosinski. Jolan est un homme maintenant! Quant à Aaricia, on la voit peu donc difficile d’avoir un avis, mais je reconnais son élégance et je trouve bien qu’il improvise une nouvelle coiffure, il commence à s’approprier le personnage c’est sympa. Côté paysages, c’est beau mais ça commence à être un peu redondant. Vivement de nouveaux voyages pour voir d’autre facettes de son talent!

    Côté Yann, j’ai été vraiment agréablement surprise. L’aventure est menée tambour battant sans les fausses notes qui avaient un peu gâché mon plaisir dans « L’Ermite ». La résolution des vieux démons de Thorgal ne m’avait pas du tout convaincu (et que dire de Kriss et son « petit brasier de lave », Aaricia heureuse de ne plus partager sa couche avec deux hommes…des vraies fautes de goût pour moi). Bref, l’histoire de La Selkie part complètement sur du neuf, et je trouve ça bien mieux. Cette fois, une longue partie est consacrée à la légende, comme la dernière fois les explications sur le contexte de « L’Ermite », c’est un peu long, et certes, cela met Thorgal en retrait, mais j’aime bien que Yann nous fasse partager sa passion pour la mythologie nordique.

    J’ai aimé également voir enfin se développer la relation de Thorgal avec Jolan et Louve, c’est pour moi un vrai plus, agréable. Il y a de la complicité, de la tendresse, qui contre-balance (un peu) avec la violence du récit.

    Quelques points m’ont quand même un peu embêtée, ils ont déjà été évoqués donc je ne m’étendrais pas :

    • Le rapport de Thorgal avec la religion. Il est bien sceptique pour quelqu’un qui voit partout la déesse Frigg, ses chats ailés et les corbeaux d’Odin…d’ailleurs, autant j’avais trouvé que cela était bien rendu, poétique dans « l’Ermite », comme un clin d’œil, mais là il ne faudrait quand même pas qu’il y ait des interventions divines à tout bout de champs, ça devient un peu lourdingue, surtout quand il n’y a pas forcément besoin. Dans une moindre mesure, le rapport à l’argent ne m’a pas convaincu, ça peut toujours servir à dépanner sa famille en cas de besoin quand même…et puis il n’avait qu’à planquer sa bourse et ne pas la donner à une ado qui a multiplié les fugues en son absence et passe son temps à traîner au port…
    • L’utilisation des pouvoirs de Jolan et Louve. Ben oui on parle d’une légende de femme-phoque, je m’attendais à ce que Louve puisse entrer en contact avec elle. Hé bien non, c’est Jolan qui fait réfléchir l’étrange créature…mouais. Il a des pouvoirs de guérison qui ne fonctionnent plus sauf quand il en a vraiment envie…mouais.
    • Il y a un peu trop de AAAAAARRRGGGG / AHHHHH…bref, la violence, ce n’est pas vraiment mon truc non plus. Il y en a trop et elle est totalement banalisée, mais cela devient malheureusement habituel…déjà à l’époque de « Rouge comme le Raheborg » cela m’avait un peu écoeurée…

    Attention car Thorgal c’est avant tout l’histoire d’un homme qui cherche la paix dans un monde violent et pas un monde violent avec un homme au milieu dépassé par la situation et les légendes nordiques.

    Répondre | Lien | Citer

    Je m’étais éloigné de Thorgal ces dernières années, échaudé par un trop plein de revirements éditoriaux et par des scénarios ne correspondant pas à mes attentes. J’avais décidé de m’arrêter avec Aniel, le départ de Rosinski marquant symboliquement à mons sens une belle porte de sortie. Mais j’ai reçu la newsletter de Thorgal-BD ce mois-ci, vu qu’un 38ème tome était sorti et je n’ai pas pu m’empêcher d’aller lire vos avis sur les tomes 37 et 38. J’avais bien aimé le dessin de Vignaux sur le dernier tome de Kriss et vos commentaires m’ont définitivement ferré. J’ai acheté les deux derniers tomes de la série principale que j’ai lu dans la foulée. Je pense que je n’arriverais probablement jamais à entièrement apprécier un scénario de Yann sur Thorgal, je crois que nos sensibilités sont trop différentes, mais il y a un abîme de qualité entre Aniel et La Selkie qui se lit simplement, sans déplaisir. J’ai été surpris par l’ambiance particulière de ce tome, le personnage de la Selkie qui donne son titre à l’album n’y étant probablement pas étrangère. Et j’aime beaucoup les traits de Louve lorsqu’elle est dessinée par Vignaux. Je ne vais pas mentir, plusieurs éléments m’ont également agacé (les Dieux, encore et toujours omniprésents depuis bientôt quinze ans, les facilités et autres facéties scénaristiques… je ne peux pas m’empêcher de le souligner) mais je suis content d’avoir retrouvé l’envie de lire un nouveau tome de Thorgal de temps à autre. J’espère encore et toujours des changements, mais je crois que pour l’instant, je peux vivre avec le statu quo concernant la série principale. 

    Répondre | Lien | Citer

    Joe black a écrit
    Je ne vais pas mentir, plusieurs éléments m’ont également agacé (les Dieux, encore et toujours omniprésents depuis bientôt quinze ans, les facilités et autres facéties scénaristiques… je ne peux pas m’empêcher de le souligner)

    J’ai relu l’album et effectivement l’utilisation des discordes divines entre Odin et Frigg sur le compte de Thorgal est agaçante, c’est à dire que c’est trop répétitif. Il n’y a plus de hasard et les rencontres de Thorgal sont forcément de source divine, c’est pénible. Quand il se réveille de son coma (il s’est fait défoncé le crâne sur les pages précédentes en fait ) et qu’il pense tout de suite à Huggin et Muninn, je me dis que c’est artificiel.  Cette page est belle, j’enlèverais bien 3 bulles sur les 6 d’ailleurs.

    Les dessins des scènes sous l’eau sont vraiment chouettes, les portraits sont tellement expressifs…

    Je ne comprends pas pourquoi Jolan dit « la seule scélérate c’est cette maudite femme » lorsqu’il use de ses pouvoirs pour détruire la statue. Croirait-il en la malédiction de Kopakonan ? 

    L’album réserve quelques belles planches à Ava (et Ran) et c’est bien, mais j’insiste sur le fait que le personnage de la selkie aurait pu être traité avec plus de poésie. 

    Je voudrais revenir sur les 2 cases du bas de la (page 15 ), on y  voit à gauche Thorgal tenir la barre avec un regard franc, et à droite une vue d’ensemble du bateau face aux falaises. Même si la scène fait de thorgal une sorte d’homme d’action insensible aux légendes, je trouve ces cases très thorgaliennes. Le portrait de Thorgal tenant la barre m’a rappelé des images d’albums anciens, le portrait est pas mal du tout. Le propos est court et efficace, c’est ce qu’on aimerait trouver plus souvent dans les dialogues.

    J’aime aussi beaucoup la planche 16 (p18 ), pas de dialogue du tout, c’est bien.

    La présence du homard de compagnie apporte beaucoup de chaleur au personnage Ava, mais pourquoi Louve n’essaie t-elle pas de communiquer avec Ran ?

    Nous avons été plusieurs à évoquer le rôle passif de Thorgal dans l’ histoire, mais bon,  son passage bouleverse tout e même définitivement la vie d’une communauté (comme dans l’album précédent). Il est dommage qu’il n’y ait pas une rencontre intéressante avec un personnage de cette communauté (un peu comme avec Ivarr et Cybèle dans l’album précédent). Ce genre de rencontre permet des dialogues qui font s’exprimer le caractère de Thorgal.  Je suis nostalgique des échanges de Thorgal avec Galathorn, je trouve que la rencontre avec un personnage à la fois proche et si différent de Thorgal est un révélateur des valeurs thorgaliennes (« Un homme qui veut bâtir un royaume ne peut pas être libre »). 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 7 mois par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal 38 Fnac

    Bonjour à tous, je voudrais savoir si certains ont commandé le Thorgal 38 dans la version Fnac et si vous l’avez reçu, pour ma part il est en attente de réception fournisseur. Je m’inquiète un peu je pensais qu’il allait être expédié dès sa sortie.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal. Toujours en bonne place dans les magasins Club.

    Répondre | Lien | Citer

    Billbaroud a écrit
    Bonjour à tous, je voudrais savoir si certains ont commandé le Thorgal 38 dans la version Fnac et si vous l’avez reçu, pour ma part il est en attente de réception fournisseur. Je m’inquiète un peu je pensais qu’il allait être expédié dès sa sortie.

    Je l’avais précommandé et je l’ai eu en colissimo pile pour le 6 novembre. Emballé dans ses bulles il est nickel.

    Répondre | Lien | Citer

    Moi je souhaite commander l’édition Fnac mais c’est mis indisponible en ligne :/

    On peut que commander et retirer en magasin sauf que ma Fnac de chez moi n’en a plus et le plus proche est à 400km…

    Comment commander pour recevoir chez soi ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Moui, je crois que Billbaroud, moi-même et quelques autres avons un petit souci, peut-être.  

    L’album est en rupture en ligne. Plus possible de le commander. Je n’ai, moi non plus, aucune nouvelle de ma commande…

    Et ça commence bien sûr à sortir sur des sites d’enchères en ligne, au double du prix minimum.

    Du coup je vais poster tout à l’heure une revue de l’album luxe, sans la version Fnac. Roh c’est dommage.  

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    L’album est en rupture en ligne. Plus possible de le commander. Je n’ai, moi non plus, aucune nouvelle de ma commande…

    En tout cas, sur Ebay, il n’est pas disponible. Lorsque j’ai voulu acheter la version de Aniel/Edition Leclerc, je suis passé par Ebay pour me la procurer…. ( aucun magasin Leclerc en Belgique…. )  La couverture est bien plus belle que la version normale. Mais pour ce tome 38, c’est étrange car pour le tome 37 chaque Fnac avait un stock 4 à 5 fois plus important que pour la version normale. Et cela ne s’épuise tout de même pas en quelques jours….! De toute façon, c’est le type d’album qui apparaîtra tôt ou tard sur Ebay.

    Répondre | Lien | Citer

    Merci pour vos réponses, je viens d’aller sur le site de la Fnac, je pensais leur envoyer un mail mais ma commande est notée préparée et attente de prise en charge par le transporteur. Voilà ça a bougé, je l’attends avec impatience, j’espère que pour ceux qui ne l’ont pas encore reçu cela va aussi bouger. J’ai bien aimé cet album que j’ai reçu en version normale. Long live the viking.

    Répondre | Lien | Citer

    Bonjour à toutes et à tous !

     

    La librairie Pulp’s BD, spécialisée en bandes-dessinées franco-belges a ouvert ses portes le 24 août 2020. Située 3 rue Dante à Paris, vous pourrez y retrouver plus de 5000 références, des ex-libris inédits de Thorgal, des événements réguliers lorsque la situation sanitaire nous le permet…

    Déjà forte de deux boutiques, dont une spécialisée comics (Pulp’s Comics, 9 rue Dante) et une seconde en produits dérivés pop-culture (Pulp’s Toys, 6 rue Dante), la famille s’agrandit.

     

    Nous proposons actuellement du click and collect à retirer au 9 rue Dante du lundi au samedi de 10h à 18h, et de la vente par correspondance !

    Vous pouvez passer vos commandes et nous suivre et sur notre site Canal BD https://www.canalbd.net/pulp-s-bd,

    sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/LibrairiePulpsBD ,

    sur notre page Instagram https://www.instagram.com/pulpsbd/ ,

    nous contacter par mail à ulps.bd@gmail.com">pulps.bd@gmail.com

    Au plaisir de vous retrouver parmi nous, à très vite !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    La Selkie – Édition de luxe

    Roh la grosse pub !   Mais c’est pas grave, je m’en fous ! Allez dans les librairies, il a raison.

    A part ça, je suis allé comme Billbaroud vérifier ma commande, et il est noté qu’elle a été envoyée aujourd’hui même. Conclusion : nous sommes un groupe de pression qui, en quelques messages, provoque des livraisons en cascade. Ou alors c’est une coïncidence, mais c’est moins intéressant comme conclusion.

    Et je vous copie-colle l’article que je viens de poster en page d’accueil du site :

    Le nouvel album de Thorgal existe en trois versions superbes et complémentaires. L’une d’entre elles est la fameuse édition de luxe, désormais traditionnelle, qui revient chaque année en grand format noir et blanc.

    Une présentation détaillée de ce bel album vous est proposée dans la fiche de Thorgal.com, depuis l’ouverture des blisters jusqu’à l’exploration du cahier graphique. Vous y découvrirez notamment les secrets d’impression de la couverture, et ce qui rend cette édition fort différente de l’album classique.

    Pour rappel, cet ouvrage destiné aux collectionneurs est proposé à 139 euros et limité à 400 exemplaires commercialisés (72 pages, format 37×30).

    Pour tout savoir, cliquez ICI !

    J’ajoute que j’ai encore une fois un peu dérivé dans les commentaires. On ne se refait pas.

    Répondre | Lien | Citer

    Spikeoniz a écrit
    La librairie Pulp’s BD, spécialisée en bandes-dessinées franco-belges a ouvert ses portes le 24 août 2020. Située 3 rue Dante à Paris, ………. des ex-libris inédits de Thorgal

    oui voilà ! j’ai cru apercevoir sur une photo un ex-libris de portrait de Thorgal issu de la couverture par Vignaux, qui avait l’air très chouette ! 

    Bon, dans les Landes je suis un peu loin de la rue Dante.

    J’espère que vous recevrez cet album Fnac, il vaut le coup. Il faudra que je mette une photo des 2 albums Fnac de Vignaux, ensembles ils sont jolis.

    Répondre | Lien | Citer

    Bon j’ai a mon tour terminé cet album hier soir. Et je dois avouer qu’une fois encore c’est un bon album. J’ai préféré l’album précédant pour ma part, mais comme dans ce dernier Yann a réussi a ne pas être trop lourd. On retrouve encore une fois des astérisques qui nous renvoient a une définition, au lieu d’avoir la définition dans le texte comme Yann faisait avant.

    Bon après il fait des trucs qui m’énerve encore. Un exemple : On nous suggère que la vieille dame qui aide Thorgal et Jolan est Frigg. Ok jusque-là tout va bien, c’est même sympa puisqu’il faut remarquer les chats et que l’imagination fait le reste. Et la… patatra. 10 pages plus tard, Thorgal est sous l’eau, imagine que les 2 phoques sont les corbeaux d’Odin et donc allez savoir comment, il se dit que la vielle dame c’était Frigg… Mais comment cette idée a pu lui venir sérieux ? Rien, absolument rien ne peut mettre la puce a l’oreille de Thorgal… c’est du grand Yann et c’est du grand n’importe quoi je trouve. Ça gâche toute la symbolique qu’on a pu avoir plus tôt avec l’apparition des chats.

    Enfin bon, passons ce détail, le reste de l’album est bon, sans être exceptionnel non plus. Je vois toujours pas de fil rouge se dessiner. Peut être les 2 enfants… 

    Content d’avoir Jolan comme personnage secondaire. Même si je le trouve trop passif. J’espère encore un jour en voir plus le concernant.

    Dessin magnifique, rien a dire, même si je trouve que l’album manque de paysage. C’est pas la faute de Fred, puisqu’il dessine le lieu que le scénariste lui décrit. Je trouve que ça fait répétitif avec l’album précédant. J’aimerais revoir de la foret ou des montagnes dans le prochain album.

    Voila. Bon et bien Yann, Fred, faut continuer comme ça. Maintenant a Yann de passer la seconde et de nous proposer peut être quelque chose de plus époustouflant pour le prochain album. Un truc peut être plus étrange comme Le maitre de la montagne, et peut être commencer a mettre en place un fil rouge pour un cycle a venir.

    Répondre | Lien | Citer

    ATTENTION – SPOILER :

    Qui peut me confirmer que c’est bien à l’aide de ses pouvoirs que Jolan fait tomber la gigantesque statue de la Selkie ? Ce n’est pas clairement montré au travers des dessins. On voit juste Jolan qui tend sa main….Et la statue qui s’effrite  et bascule….

    Car si c’est bien le cas,  je ne comprends toujours pas pourquoi il ne les utilise pas dans le reste de l(histoire…..

    Répondre | Lien | Citer

    Oui c’est ça. C’est assez évident quand même. On voit des points pour montrer que ça agit sur la statue et il dit par la suite qu’il ne peut plus utiliser ses pouvoirs car il a trop puisé dedans. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cette histoire de pouvoirs de Jolan me surprend un peu. Il me semble que Dorison et Mariolle s’étaient assurés de montrer que Jolan perdait ses pouvoirs. Je ne parle pas du moment où il est dans l’arène de Joril, mais de la première scène de Jolan dans l’album « La Montagne du Temps ».

    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Maintenant a Yann de passer la seconde et de nous proposer peut être quelque chose de plus époustouflant pour le prochain album. Un truc peut être plus étrange comme Le maitre de la montagne, et peut être commencer a mettre en place un fil rouge pour un cycle a venir.

    De mon côté, je déplore à nouveau une histoire trop rapidement expédiée…. Cette aventure mérite t’elle vraiment 1 an de boulot pour Fred Vigneau….  Pour moi :  non….    Les personnages des  » méchants  » ne sont pas assez creusés et restent trop stéréotypés. La faute à nouveau à un récit raconté en 46 planches… ( en 2 volumes, on peut aller beaucoup plus loin dans l’intrigue comme pour un Largo Winch ou IRS  / 2 albums par histoire )  Comment savoir si un album est vraiment bon ?   Très simple ; il suffit de se demander si on a envie de le relire…. Et moi, à par revoir les dessins, je n’ai nullement envie de parcourir une nouvelle fois ce tome. Il est rangé dans ma collection et je ne l’en sortirai sans doute jamais plus… Où est passé le niveau d’écriture d’un album comme Alinoé ( un chef d’œuvre d’écriture )  Le maître des Montagnes ( Idem )  Les archers, le cycle du pays Qà…. ??  Autant d’albums que j’ai du relire 10 fois chacun…  Et que je relirai encore.

    Autre critique : les bulles avec des expressions stéréotypées… Exemple page 35. Qui utilise encore des expressions comme  » Rhaaa  » ( utilisé 2 fois sur la planche ) ou  » Aaaarr  »  ???? (  Et pourquoi pas Garggglllll tant que l’on y est….? )  Réponse : Yann…  C’est tellement ringard ces expressions exprimées par un homme qui reçoit un coup d’épée ou de hache. Ces termes sont utilisés depuis des années dans la BD. C’est devenu un véritable cliché. Pourquoi ne pas les supprimer. Le dessin de Vignaux montre clairement la douleur qui s’anime sur les visages des blessés. Donc, pourquoi encore souligner cette douleur par des textes aussi datés… ? Et c’est beaucoup plus fort de ne rien ajouter en dialogue lorsque qu’un homme est blessé ou tué. Yann, il faut faire confiance à ton dessinateur. Et dans le même genre :  » Crève ! Chien maudit !  » n’est pas mal non plus ( même page…   Trop original, non ?  Et je pourrais en ressortir d’autres qui sont dans l’album… 

    Niveau dessin, rien à dire. C’est très bon. Ce n’est pas Rosinski, mais Fred Vignaux offre un style dynamique qui modernise Thorgal. Je regrette juste que 1 ) Des bulles trop envahissantes…. 2) Jolan porte toujours le même vêtement de livre en livre…. ( ou alors…il a 10 fois le même dans sa garde robes… ).  3) Et Jolan vieillit beaucoup plus vite que Louve….

    Score final :    Couverture : 10/10  –  Dessin : 9/10  –  Histoire 5/10 

     

    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Oui c’est ça. Cest assez évident quand même. On voit des points pour montrer que ça agit sur la statue et il dit par la suite qu’il ne peut plus utiliser ses pouvoirs car il a trop puiser dedant.

    Oui… Bon…. C’est selon le bon vouloir du scénariste… Perso, ça m’agace….

    Répondre | Lien | Citer

    Ouais dans le genre truc a la con de Yann aussi, je trouve les « tue tue » lors de la scène de la révolte RIDICULE. Qui dit ce genre de chose quand il s’apprête a se révolter sérieux… La scène est pourtant bien claire, on sait que ça va finir en bain de sang. Pas la peine d’en rajouter a ce point. Dés fois je me demande vraiment si Yann ne se rend pas compte a quel point il peut être ringard dans son écriture… C’est pas possible, il doit le faire vraiment exprès. 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 7 mois par Abeloth.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Abeloth a écrit
    On nous suggère que la vieille dame qui aide Thorgal et Jolan est Frigg. Ok jusque-là tout va bien, c’est même sympa puisqu’il faut remarquer les chats et que l’imagination fait le reste. Et la… patatra. 10 pages plus tard, Thorgal est sous l’eau, imagine que les 2 phoques sont les corbeaux d’Odin et donc allez savoir comment, il se dit que la vielle dame c’était Frigg… Mais comment cette idée a pu lui venir sérieux ? Rien, absolument rien ne peut mettre la puce a l’oreille de Thorgal… c’est du grand Yann et c’est du grand n’importe quoi je trouve. Ça gâche toute la symbolique qu’on a pu avoir plus tôt avec l’apparition des chats.

    L’intervention assez systématique des dieux remonte aux aventures de Jolan et Manthor, et Yann s’en est fortement emparé dans la série Louve notamment. Effectivement, la fin de l’album est peut-être la partie la plus faible du récit, au lieu d’en être le temps fort.

    Ce moment pour le moins curieux est peut-être placé là pour introduire quelque chose qui interviendra dans les tomes suivants. C’est une affaire à suivre, qui semble mener à une opposition entre Frigg et Odin.

    Ce qui est aussi un peu gênant c’est que cela fait deux tomes successifs que Thorgal est sauvé par une intervention directe des dieux. Van Hamme, en évoquant les deus ex machina, les conspuait. Thorgal n’a pas besoin des dieux pour s’en sortir. Il faut juste qu’il évite de se jeter à deux contre vingt contre une bande de fous furieux en train de découper des bestiaux dans une mare de sang.  

    Isis a écrit

    Cette histoire de pouvoirs de Jolan me surprend un peu. Il me semble que Dorison et Mariolle s’étaient assurés de montrer que Jolan perdait ses pouvoirs. Je ne parle pas du moment où il est dans l’arène de Joril, mais de la première scène de Jolan dans l’album « La Montagne du Temps ».

    En fait non, on est un peu dans la même situation que dans « La Selkie ». Jolan a utilisé ses pouvoirs pendant des heures pour soigner plein de gens, et à ce moment-là il n’y arrive plus. C’est vrai que, paradoxalement, il ne semblait pas particulièrement épuisé dans la scène en question, si je me souviens bien. Mais ses pouvoirs lui demandent d’énormes efforts de concentration.

    En parlant de Joril, pour ceux qui ne connaissent pas, je vous conseille l’excellente fiche du personnage sur le fabuleux site Thorgal.com (qui est inscrit depuis peu au patrimoine mondial de l’humanité, il me semble).

    Joril

    Répondre | Lien | Citer

    Le scénario du prochain Thorgal est il déjà terminé ? Fred Vignaux a t’il déjà commencé à le dessiné ? Un titre…..? 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Roh comme tu es pressé !   

    Je pense que Fred s’est offert quelques semaines sans toucher à du Thorgal, mais il ne va pas tarder à se remettre au travail.

    J’imagine que Yann a fini le nouveau scénario depuis un moment. Ou en tout cas qu’il en a rédigé l’essentiel. Avec un an entre chaque tome, ça laisse de la place.

    Répondre | Lien | Citer

    Malheureusement tant qu’on aura toujours Yann au scénario on n’aura pas le mélange de science-fiction comme avec Van Hamme.

    Quand on regarde les mondes de Thorgal la jeunesse et Louve, c’est souvent inspiré des contes et mythes ou l’histoire des vikings.
    Yann est quelqu’un qui fait beaucoup de recherche dans le détail de la mythologie vikings et souvent ça se ressent dans les bulles avec des textes interminables qui détaillent beaucoup beaucoup.

    Répondre | Lien | Citer

    Salut à tous !

    Je me suis inscris exprès pour parler du dernier tome… Il y a des choses que je ne comprend pas, ça m’embête, j’ai l’impression d’être débile ou d’avoir raté quelque chose…

     

    SPOILERS :

    Tout d’abord la « selkie » de l’histoire (celle en vie sur l’ile), on voit bien qu’elle n’est pas humaine (nez/cheveux). Problème, lors du « flashback » (on ne sait pas qui l’imagine) sur l’origine de la malédiction, les selkies ont juste exactement la même tronche (cheveux spéciaux/nez aplati).

    A partir de là, comment douter que celle sur l’ile est une fausse ? … Mais, autre chose que je ne comprend pas, pourquoi va t elle « tuer » sa fille, si elle sait que la môme va se noyer ? Très étrange…

    Idem pour le homard géant, tout le monde semble s’en foutre, c’est normal (et aussi la selkie de l’ile, les habitants te massacrent tous les phoques pour stop la malé, mais la selkie « konsépasicéunevrai », tout le monde s’en fous, ils en parlent à aucun moment alors que son mari est le bras droit du boss des lieux ) ? ? ?

    Mais là où j’ai carrément eu l’impression de rater des pages/une histoire/un truc, c’est le coup à la fin des phoques.

    Donc déjà, « apparemment », ils veulent (donc Odin) clairement que la môme finisse noyée vu qu’ils veulent tuer Thorgal (à moins que, avocat du diable, cliffhanger, la môme n’allait pas mourir mais se transformer, sympa la mère pour le traumatisme, et donc, bah les phoques/corbeaux étaient là pour apprécier la transformation ?!)…  mais pire, ils se barrent/n’attaquent pas Jolan…

    Thorgal non, Jolan oui ? J’ai raté quelque chose ? Pourquoi ? Pourquoi la femelle phoque tape un regard sympa à Jolan et se barre ? Ils sont « amis » ? « Je suis prêt à buter ton père mais pas toi, c’est cool, tout est pardonné, salut, désolé pour ton popa ! »

    Au début j’ai pensé que c’était la mère/selkie qui arrivait (donc un troisième phoque), mais non, c’est bien un des deux phoques noirs, et confirmés comme étant les corbeaux vu la case d’après avec l’oeil ensanglanté…

    Donc là vraiment, j’ai rien compris… j’ai rien compris à cette scène… Peut-être ai-je oublié un truc, une histoire ?

    Mais juste « pourquoi » ?

    C’est horrible cette impression de pas savoir si j’ai raté un truc, ou si c’est juste mal amené/mal fait… Là je suis très circonspect et espère bien être rasséréné par vous J’ai trouvé cet épisode (scénaristiquement) bigrement bâclé… J’espère me tromper.

    Il y a une histoire que j’ai raté ? Frigg soutien Thorgal, Odin Jolan ? Mais même là ça reste très étrange… (à moins qu’on y revienne plus tard) ? Pourquoi interférer (Corbeaux/Odin) dans cette histoire de môme mi humaine mi selkie (ou alors juste humaine), pourquoi vouloir que la gosse finisse bien au fond de l’eau ? Ou juste rien à voir, ils (corbeaux sous ordres de Odin) voulaient juste buter Thorgal, mais vu que Jolan est dans les parages, c’est plus possible car c’est un copain ?  oO’ …

    Ah j’suis méga frustré c’est horrible /rires

    FIN SPOILERS

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Salut Hunty, mais voui, tu as raison de t’inscrire sur Thorgal.com !

    J’ai lu ton message avec attention. Et en fait, je te remercie, parce qu’un peu plus haut je disais que j’avais l’impression que la fin de l’album était plutôt un temps faible de l’histoire, mais en fait ce n’est pas ça. Je crois bien qu’au fond je suis comme toi, c’est tout simplement que je n’ai rien compris.

    Purée, zut.

    C’est vrai, maintenant que tu en parles, que je ne suis pas bien sûr de qui est la Selkie, que ce serait à la fois trop bizarre que la femme du chef en soit une (vu ce que font les membres du clan) et trop bizarre qu’elle n’en soit pas une (vu son physique et son attitude). Et c’est vrai aussi que je n’ai pas trop compris ce qui s’est passé avec les phoques géants, et pourquoi d’un coup elle veut noyer sa fille, et en fait toute la fin de l’album.

    Conclusion, je vais relire la fin de l’album ce week-end pour essayer de trouver ce qui m’a échappé.

    En attendant, si d’autres lecteurs veulent donner leur interprétation, n’hésitez pas.

    Répondre | Lien | Citer

    Hello, et merci pour ta réponse

    Une explication « simple » de la fin avec les phoques, serait qu’on apprenne plus tard que « quelqu’un » est intervenu, un « dieu » ou autre (ami de Jolan, voire de Thorgal, voire Jolan !), prenant possession d’un des corbeaux/phoques, pour (encore) sauver la mise…

    Mais oui, comme dit plus haut, en deux tomes, ça fait pas mal de coup de pouces des « dieux » (on a déjà les chats ailés de Friggs dans le T37) et l’intervention de la « vielle femme aux deux chats » dans ce T38…

    La famille Aegirsson là, elle a le godmode activé ou quoi ? /rires … Si non… on nous prépare peut être une histoire de voyage dans le temps… quelqu’un qui va agir dans le futur pour sauver le passé… J’en reviens à Jolan… ?!

    Et surtout, ça n’explique pas ce « problème » avec le Selkie dont tout le monde se fous au village, le homard géant, le sacrifice de sa fille (ou pas) etc…

    J’ajouterai aussi que j’ai trouvé le « double » flashback sur l’origine de la malédiction pas facile à suivre/comprendre, il a fallu que je revienne en arrière pour comprendre que ce sont deux personnes (le gosse qui raconte à Louve et la vieille femme à Thorgal ) qui racontent l’histoire « en même temps mais pas au même moment ». On a une coupure entre le moment où le gosse raconte l’histoire à Louve et ensuite le moment où la vieille dame raconte l’histoire. Ensuite les deux sont mélangés, pendant le discours de la vieille Dame, on comprend que c’est aussi le garçon qui raconte, vu que Louve lui répond de se hâter de la libérer. Tout d’un coup je me suis dit « Mais c’est qui qui parle là, c’est quoi la « carapace en bois qui broie les cottes » ? » et j’ai compris en retournant en arrière… C’est peut être du chipotage, mais ça fait parti des petites accumulations qui m’ont fait… penser que je ne comprenais rien à ce qu’il se passe dans ce tome…

    En revenant aujourd’hui sur la planche 24 (page 28 ), on voit bien case 2 que c’est le garçon qui parle. Mais vu qu’on a eu un saut (assez long) dans l’histoire entre lui/louve, et qu’on est à présent avec Thorgal et la vieille Dame… Personnellement, je n’avais pas fait attention à cette case/ce gamin qui se met lui aussi à raconter l’histoire. Le saut entre les deux événements est trop long, du coup, il faut bien être attentif. Donc oui du chipotage là, suffisait d’être attentif… mais… c’est quand même particulier… Perso j’étais capté par l’histoire de la malédiction et je n’ai pas remarqué ce changement d’interlocuteur.

    Pour en revenir aux phoques/la selkie
    Si tout est expliqué plus tard… pourquoi pas… mais là, ça me donne juste l’impression d’un truc pas abouti/bâclé en fait…

    Putain c’est dommage, j’ai un bon souvenirs du T35, mais là… T36 (moyen) et T37 (moyen -, voire… moins… )… Quand je vois les méga bonnes critiques partout… J’suis dégouté pour moi en fait /rires

    Au final, tout pourrait être bien amené plus tard… je l’espère vraiment… car là, y’a un gros arrière gout de « pas fini »

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Alors, avant toute chose, regardez ce qu’il y avait dans la Fnac où je suis allé faire un tour !

    Le présentoir est sympa, et il y avait bel et bien plusieurs exemplaires de l’édition spéciale, qui attendaient sagement qu’on vienne s’en occuper.

    Et c’est d’ailleurs cette édition spéciale que j’ai donc relue, notamment pour répondre aux questions de Hunty, parce que j’aime bien pouvoir vous accompagner dans la lecture de nos albums.

    Alors tout d’abord, il est bien précisé au moins deux fois que le compagnon de la Selkie, manifestement un sociopathe bien avancé, fout les jetons à tout le monde, et cela explique que personne ne se rende dans sa maison.

    Sa femme est-elle une Selkie ? Les auteurs choisissent de ne pas répondre et de laisser chacun en décider, notamment en laissant Thorgal et Louve se poser la question dans l’avant-dernière page.

    Pour ce qui est des phoques noirs, bon, j’ai trituré l’affaire en tous sens, je ne vois pas trop. Je ne sais pas pourquoi ils sont là. Le phoque femelle connaît Jolan, c’est sûr. Il faudrait peut-être se replonger dans les albums d’Yves Sente, ce sont ceux qui ont permis à Jolan de côtoyer les dieux, et je reconnais ne pas les avoir lus depuis longtemps. Il s’agit donc peut-être bien de l’introduction d’une future intrigue, autour des dieux.

    Au passage, je vous propose à nouveau d’aller poster votre avis dans l’Althing, il y en a bien peu pour l’instant !

    Althing de « La Selkie ».

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Alors, avant toute chose, regardez ce qu’il y avait dans la Fnac où je suis allé faire un tour !

    ah oui ! c’est le genre de présentoir qui te donne envie de racheter l’album alors que tu l’as déjà    trop beau ce  Thorgal en grand !

    Sinon, oui la fin est le point faible de cet album et c’est dommage …

    Thorgal-BD a écrit
    Sa femme est-elle une Selkie ? Les auteurs choisissent de ne pas répondre et de laisser chacun en décider,

    Tout à fait. Pour ma part, j’en fais un selkie. Mais je garde le doute sur le fait que la petite pouvait s’en sortir, n’etant que partiellement selkie.

    Ensuite je mets de côté les chats, les corbeaux et les phoques, parce que l’intrigue avec des Dieux susceptibles m’agace.

    Hunty a écrit
    J’ajouterai aussi que j’ai trouvé le « double » flashback sur l’origine de la malédiction pas facile à suivre/comprendre, il a fallu que je revienne en arrière pour comprendre que ce sont deux personnes (le gosse qui raconte à Louve et la vieille femme à Thorgal ) qui racontent l’histoire « en même temps mais pas au même moment ».

    Alors moi aussi j’etais perdue à la première lecture, par contre au final j’ai trouvé ça chouette. Je trouve les mises en pages de Vignaux tellement cinématographiques…

    Répondre | Lien | Citer

    Ahah merci ! Je suis juste content de ne pas me sentir seul pour l’histoire des phoques et du flashback ! Attention, pour le flashback c’est bien « mon erreur », il faut juste bien suivre les cases ! C’est vrai que le « saut dans le temps » n’aide pas pour se raccorder à Louve/le gosse, mais, si on suit bien les cases, c’est raccord.

    Pour les phoques, un dialogue/une scène/une histoire future pourra/pourrait expliquer ça.

    C’est juste le coté « on veut tuer Thorgal, ah bah nan, y’a Jolan alors salut !  » qu’est bizarre… Car la carte « je m’en sors » de Thorgal est juste trop simple si il suffit que Jolan soit à ses cotés pour échapper à la fureur d’Odin !

    Bref, merci pour ces échanges, j’me suis senti moins seul ahah !

    Répondre | Lien | Citer

    Moi aussi je suis un peu paumée sur l’histoire des phoques…j’ai pensé dans un premier temps que nous étions bien en face de la Selkie de l’histoire de la malédiction qui prenait Jolan en pitié car il lui faisait penser à ses fils disparus, mais ça ne tenait pas la route vu que Thorgal aurait dans ce cas pu lui faire penser à son mari disparu également.

    Puis j’ai pensé que c’était la « nouvelle phoque » (la selkie épouse du bras droit du chef qui aime bien massacrer les phoques, qui est très méchant au début et gentil, quand même, à la fin), qui pouvait se rendre compte des pouvoirs de Jolan sauf que c’est Louve qui parle aux animaux, mince Yann s’est trompé, mais non puisque Louve parle à Yasmina mais pas aux autres animaux (homard géant, selkie ou demi-selkie).

    Enfin, j’avais fini par penser qu’elle ne voulait pas tuer Jolan car grâce à lui la statue s’est brisée, la malédiction aussi, et qu’il n’y aura donc plus cette charmante coutume de massacre de phoques.

    Mais avec tout ce qui a été dit, j’ai forcément un sérieux doute…ce serait donc pour une future énième intervention des Dieux? et le phoque noir, ce serait peut-être…Idun?

    En pensant à une histoire mêlant malédiction/dieux/Louve, ça m’a fait penser à Arachnéa, que j’ai relu avec plaisir ce we. Et je dois dire que je rejoins ce qu’on déjà dit certains, comme quoi le problème des « nouveaux » Thorgal, c’est qu’on ne les relis pas forcément, et effectivement j’ai relu d’une traite Arachnéa, ce que je ne parviens pas à faire pour le cycle des Mages, Aniel,  l’Ermite ou même la Selkie. Trop de texte, trop de bagarres, je ne sais pas…Dans Arachnéa, la légende est tellement mieux amenée, c’est simple, clair, terriblement émouvant, Thorgal est au coeur de l’action, Louve toute mignonne. Le seul petit truc qui cloche, ce sont ses yeux marrons en fait.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je pense que beaucoup d’œuvres ont besoin d’un peu de temps. Il y a celles qui nous sautent dessus, nous enveloppent et s’ancrent en nous. Les 15 ou 20 premiers albums de Thorgal ont fait ça, et le font encore chez plein de nouveaux lecteurs. Il y en a d’autres qui prennent un peu plus leur temps. Je n’étais pas complètement convaincu par « Le mal bleu » ou « Arachnéa » au moment de leur sortie, et pourtant aujourd’hui, j’apprécie le premier, et j’adore le deuxième.

    Je ne pense pas que « Aniel » puisse se transformer un jour en bon album (encore que, je prends un certain plaisir à le feuilleter pour sniffer du Rosinski ) mais les deux derniers albums sont agréables et pourront se relire avec plaisir. Selon moi, ce sont les deux meilleurs albums de Yann, en tout cas.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Je ne pense pas que « Aniel » puisse se transformer un jour en bon album (encore que, je prends un certain plaisir à le feuilleter pour sniffer du Rosinski ) mais les deux derniers albums sont agréables et pourront se relire avec plaisir. Selon moi, ce sont les deux meilleurs albums de Yann, en tout cas.

    Bien résumé! Je sais que lorsque je ferai ma prochaine passe sur Thorgal, je les prendrai sans problème, par rapport à d’autres que je vais sans doute zapper.

    Répondre | Lien | Citer

    Fred r a écrit
    mais les deux derniers albums sont agréables

    Je pense que pour justifier 1 an de boulot sur 1 livre, et mériter l’argent des acheteurs, il faut plus qu’être  » agréable  » pour un album. Ce qui tue la qualité du dernier Thorgal ( et d’autres albums avant ), c’est cette volonté de l’éditeur de rentabiliser coûte que coûte cette série. Soit : sortir absolument un album par an. Car les ventes d’un Thorgal, c’est un apport de chiffre d’affaire dans le bilan financier annuel de la société. Et ça, pour eux, c’est bien plus important que d’attribuer du temps pour améliorer la qualité d’écriture d’un album. Et en faire un livre mémorable et pas juste… agréable. Dupuis est bien plus malin à ce sujet. Pour Largo Winch, il peut se passe 2 années entre la parution de chaque album. Donc, l’éditeur laisse du temps à ses auteurs pour la conception de chaque titre. Voici les dates de parution des derniers tomes :

    Personnellement, je n’attends plus rien de Thorgal ( j’ai un ami qui a arrêté de l’acheter il y a déjà 3 ou 4 albums / On a découvert cette série ensemble au début des années 80….) Et maintenant, je vais faire comme lui. Je ne pense pas continuer à me procurer le prochain tome. Le dessin de Vigneaux est très bon,. Mais si le cycle du Pays Qâ fonctionnait, ce n’était pas uniquement à cause du talent de Rosinski. C’était avant tout parce qu’il y avait une excellente histoire qui était ultra prenante. Acheter une série par nostalgie du passé, c’est stupide. Il faut savoir passer à autre chose. 

    Répondre | Lien | Citer

    Ouais enfin je veux bien que l’éditeur soit méchant, et loin de moi l’idée de dénigrer le travail de Vignaux et Yann mais….

    A « la grande époque », les séries avaient régulièrement 2 voir 3 nouveautés. De tête 66 pour Astérix. Franquin sortait aussi régulièrement 2 spirou. Meme sur du Thorgal dans les 80’s nous avions parfois ce rythme. Et certains scénaristes remplissaient leur journal; Goscinny, Greg, Charlier, puis Roba et bien sur Van Hamme avec trois séries de front. Évidemment ne parlons pas du Japon ou des US ou la norme se rapproche des 30 planches par an. Revenons sur le cas qui nous intéresse. Tout le monde acclame Vignaux, donc pour le dessin c’est bon. Ce qui pèche c’est le scénario. Faut-il deux ans à Yann pour scénariser une aventure de 48 planches???? Regarde le nombre de perles que le bonhomme sort chaque année. Non le temps n’est pas un problème.

    Edition : Je viens de regarder: Il y a eu 10 albums d’Astérix entre 65 et 69! Dont Cléopatre, les normands, les jeux olympiques, les bretons etc etc.

    Répondre | Lien | Citer

    Fred r a écrit
    Ce qui pèche c’est le scénario. Faut-il deux ans à Yann pour scénariser une aventure de 48 planches???? Regarde le nombre de perles que le bonhomme sort chaque année. Non le temps n’est pas un probleme.

    Ha bon…. Lesquelles ? Car pour Thorgal, il n’en a pas écrite une seule. Pas une….

    Ralf a écrit
    Regarde le nombre de perles que le bonhomme sort chaque année

    Pour moi, une  » perle  » ( = soit, par définition, un livre inoubliable ) , c’est ( au niveau de Van Hamme ) : Le Chninkel, Histoire sans Héros, Alinoë, le cycle du Pays Qâ, le cycle de la Galère Noire….. Les Archers…. Et même les 3 Vieillards du Pays d’Aran….

    Et pour Yann….. Des titres à me donner…..??? ( attention, du même niveau que les titres cités avant…)

    Bonne soirée et bon début de semaine.

40 sujets de 201 à 240 (sur un total de 287)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2022