Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 38 – La Selkie

Bienvenue

Thorgal – 38 – La Selkie

Ce sujet a 274 réponses, 24 participants et a été mis à jour par Cat cat, il y a 1 mois.

35 sujets de 241 à 275 (sur un total de 275)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit
    Ha bon…. Lesquelles ? Car pour Thorgal, il n’en a pas écrite une seule.

    Le terme « perle » était ironique

    Répondre | Lien | Citer

    Fred r a écrit
    Le terme « perle » était ironique

    Sorry Fred, je n’avais pas compris……

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit

    Fred r a écrit
    Le terme « perle » était ironique

    Sorry Fred, je n’avais pas compris……

    Pas de souici, j’ai bien vu que ma formulation n’était pas heureuse Je voulais surtout mettre en avant que Yann sort beaucoup d’albums, en quantité.

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit
    Acheter une série par nostalgie du passé, c’est stupide. Il faut savoir passer à autre chose.

    Pour moi qui aborde bientôt la cinquantaine, cette phrase résonne  assez comme une crise existencielle.

    Et du coup je me pose la question : est-ce que j’achète ces nouveaux Thorgal parce qu’ils sont l’avenir de Thorgal ? ou par nostalgie ?

    Les 2, je reste curieuse du recul que nous aurons un jour sur ces albums là.

    Répondre | Lien | Citer

    Hirondl a écrit
    Et du coup je me pose la question : est-ce que j’achète ces nouveaux Thorgal parce qu’ils sont l’avenir de Thorgal ? ou par nostalgie ?

    En fait, la réponse proviendra uniquement de cette question : As-tu eu un véritable plaisir à lire les 6 ou 8 derniers albums de Thorgal ? ( voir même les…. 20 derniers ).

    Je n’ai pas envie de jouer le papy râleur qui dit  » de mon temps c’était mieux…. » Mais après une longue réflexion, le fait est que je ne retrouve plus depuis longtemps la magie, la poésie ( ou le génie ) de ce que j’aimais dans Thorgal. Je parle même juste de la découverte de pages d’ambiance comme celles qui ouvrent les albums de Au-delà des Ombres, Alinoé, La chute de Brek Zarith ou les Archers. Des purs plaisirs visuels qui marquent la rétine à tout jamais ( sans parler de nombreuses autres planches…./ personnages / idées scénaristiques géniales  ) 

    Ces dernières années, dans chaque nouvel achat d’un tome, c’est cette envie des mêmes sensations que je recherche. Mais en vain. Et lorsque l’on déverse abondamment son venin comme j’ai pu le faire sur le tome 36, c’est qu’il y a véritablement un problème relationnel ma série et moi.

    Tu vas rire, mais en fait, ces 10 dernières années, j’ai eu plus de plaisir à aller acheter mes Thorgal qu’à les lire. Pour moi, me procurer le nouveau Thorgal, c’était juste une façon de continuer une série que je vénère et que j’ai découverte lorsque j’étai ado. Mais j’ai mis du temps à le reconnaître. Je l’ai compris lors de la lecture de ce tome 38. J’ai quasi survolé les dialogues tellement je trouvais les personnages inintéressants. Et j’ai eu le même problème avec le tome 37 et quelques-uns d’avant….        J’avais déjà décroché mais je ne le savais pas encore.

    Avec le temps, on devient beaucoup plus critique sur ce qu’on découvre. Il est certain qu’un jeune lecteur sera plus indulgent ( qu’un  » vieux  » )  avec les derniers Thorgal. Car lui n’aura pas connu ce plaisir extraordinaire de découvrir  » à l’époque  » dans Tintin les 15 premiers volumes ( où résident pour moi les véritables chefs-d’oeuvre du duo Rosisnki / Van Hamme ) ou d’avoir un volume de lecture qui permet de posséder un sens critique beaucoup plus pointu.

    Je serais curieux de savoir quel est le pourcentage de lecteur de Thorgal par tranche d’âge ( 7 à 10 ans / 11 à 20 ans / etc….) Combien y a-t-il encore de lecteurs qui comme moi ont débuté la lecture de Thorgal il y a plus de 40 ans….. Ceci serait une info ultra intéressante pour savoir si la nostalgie opère encore ou pas.

    Attention : Si de nouveaux lecteurs trouvent du plaisir dans ces nouveaux albums TANT MIEUX ! Tout comme pour les enfants qui ont adoré les nouveaux  » Disney  » Star Wars alors que moi j’ai totalement… détesté ( et là aussi, je suis un ultra fan des épisodes 1 à 6 )

    Le seul véritable plaisir que j’ai encore, c’est de découvrir la couverture d’un nouveau Thorgal. Mais ça ne justifie pas de dépenser 12 Euros pour acheter l’album. Fred Vignaux est un excellent dessinateur mais il est desservi par des histoires fades… Et comme pour un Spielberg, si l’histoire n’est pas bonne, le film ne le sera pas….  Bonne journée.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je n’ai pas réagi à tous vos derniers messages, mais j’ai bien sûr tout lu. Comme noté dans l’avatar de Ralf, j’ai un truc à dire ! C’est aux auteurs, et à l’éditeur, de vous convaincre, de nous convaincre, que la série a encore de beaux jours devant elle.

    Et je suis sûr de retrouver mon Ralf l’an prochain pour le nouvel album.  

    De mon côté je continue en tout cas à vous accompagner. Mon modeste cadeau à l’album et à ses lecteurs, c’est une petite histoire introductive, je sais qu’il y en a qui aiment bien les lire. Rédigée le matin de Noël, en attendant que les têtes blondes me rejoignent sous le sapin.

    C’est à lire ici : http://www.thorgal.com/album/la-selkie/?section=histoire

    A part ça je suis en retard dans la rédaction de la fiche (et de son atelier), mais il faut dire que les concours et actus de novembre et décembre, et d’autres choses, ont sacrément fait décliner mon capital temps thorgalien.

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit
    Tu vas rire, mais en fait, ces 10 dernières années, j’ai eu plus de plaisir à aller acheter mes Thorgal qu’à les lire.

    Alors ça c’est drôle mais moi c’est pareil, s’ajoute un vrai plaisir de l’attente liée à l’inconnu depuis la reprise de Vigneaux. J’attends avec impatience mon prochain Thorgal, c’est un fait.  J’ai beaucoup dessiné du Thorgal cet automne, et je me suis rendue compte que je suis habitée par une émotion liée à cette saga, et l’émotion n’est pas la même chose que la nostalgie. J’ai toujours de l’émotion à lire les anciens tomes écrits par VH, et les dessins de Rosinski continue de me procurer une grande émotion. Le reste … on a déjà tout dit.

    Thorgal-BD a écrit
    Mon modeste cadeau à l’album et à ses lecteurs, c’est une petite histoire introductive, je sais qu’il y en a qui aiment bien les lire. Rédigée le matin de Noël, en attendant que les têtes blondes me rejoignent sous le sapin.

    Voilà un beau texte qui nous donne de l’émotion justement, qui nous fait ressentir l’instant, et qui permet d’incarner le personnage. Merci, c’est un peu ça qu’on cherche en fait.

    Répondre | Lien | Citer

    5(Thorgal-BD a écrit
    Et je suis sûr de retrouver mon Ralf l’an prochain pour le nouvel album.

    J’aurais bien besoin d’une bonne dose de ton inébranlable optimisme….  Je pense que l’année prochaine, je ferai comme d’autres font déjà. A savoir, passer dans le rayon BD d’une grande surface et feuilleter le nouveau Thorgal pour en lire le contenu ( sans l’acheter ) OU lire les critiques sur Thorgal.com. Et réserver mes 12 Euros à une série ou une BD dont les très bonnes critiques me motiveront à me la procurer. Pour le reste, j’ai mes vieux Thorgal pour me replonger indéfiniment dans le monde fantastique inventé par Van Hamme et Rosinski. De toute façon, je continuerai à visiter ton excellent site pour y grapiller les news.  Et voir comment Le Lombard continue à faire fructifier indéfiniment cette série…..    A + And so long…..

    Répondre | Lien | Citer

    Tout d’abord un petit coup de gueule envers l’éditeur car j’avais espéré pouvoir me procurer l’édition spéciale Fnac dont le format, les ex-libris et la qualité du papier m’avait fort séduit pour « l’Ermite ». Mais j’ai eu la négligence d’essayer de la commander plusieurs semaines après sa parution et elle n’était pas ou plus disponible sur le site de la Fnac-Belgique. Pire que cela, le préposé BD de ma Fnac à Liège m’a informé qu’ils n’en avaient jamais reçu le moindre exemplaire et que rien n’était prévu dans leur planning ! Un comble pour une édition spéciale estampillée « Lombard – Bruxelles ». 

    Bref, c’est donc en édition standard que j’ai lu La Selkie, dont je n’attendais sans doute déjà plus le miracle de redécouvrir une histoire passionnante, poétique, mystérieuse et épique, comme au temps des scénarii de JVH. A l’instar de Ralf et Hirondl, j’ai aussi pris plus de plaisir à attendre la parution du nouveau tome et à aller l’acheter au magasin qu’à le lire. J’appréhendais à tel point ce moment de lecture que je l’ai reporté au jour de Noël, espérant une belle récompense pour ma patience. Une fois de plus je fus déçu, mais peut-être que les capacités narratives de ce pseudo scénariste ne sont tout simplement pas au niveau de mes espérances.

    En fait, j’éprouve exactement le même sentiment de tristesse amère et de nostalgie frustrée après la lecture des 2 derniers albums, qui ont -malheureusement- vraiment beaucoup (trop) de similitudes au niveau scénaristique. Un voyage en bateau (très original), … vers une île isolée battue par les vents et difficilement accessible (ben tiens),… sur laquelle vit une population opprimée sous le joug d’un tyran (ça alors),… sous prétexte d’une légende ancestrale (cela va de soi),… mais heureusement la déesse Frigg enverra ses 2 acolytes in extremis pour sauver Thorgal d’un trépas banal et inexplicable (oh oui chouette ça finit bien encore cette fois).

    Je ne vais pas reprendre tous les commentaires fort à propos énoncés auparavant sur ce forum par tous les intervenants passionnés comme moi, passionnants et ma foi beaucoup plus inspirés que « qui vous savez » (je n’ose même plus prononcer son nom) de la communauté thorgalienne, mais quand même il est clair que nous sommes désorientés par ces « nouvelles aventures de Thorgal » dans lesquelles le héros de notre saga préférée n’est plus que l’ombre de lui-même.

    Notre Thorgal n’est pas moralisateur ni beau parleur, il mène les actions au lieu de les subir, mais il n’en reste pas moins homme, il est sensible sans niaiseries, et il n’est pas champion du monde de plongée en apnée (4 pages et 32 cases quand même). Dans l’univers de notre Thorgal, les émotions transparaissent dans les regards et les attitudes, sans rajouter des onomatopées ringardes d’un autre siècle (je lis des BD depuis 50 ans donc je sais de quoi je parle), les garçons de 10 ans ne racontent pas des légendes d’attractions charnelles avec des mots d’adultes, une mère aimante ne décide pas de noyer sa fille (surtout si cela n’a aucun intérêt pour l’histoire).

    Il aurait suffit d’une relecture attentive du découpage du scénario par un thorgalien patenté pour apporter les quelques améliorations  nécessaires à faire basculer l’intrigue du bon côté de la force. Tous les ingrédients et les protagonistes étaient présents mais la sauce n’a jamais prise. Louve, pourtant l’épicentre initial du récit, aurait pu communiquer avec Ran ou les selfies, plutôt que d’être elle aussi cantonnée au rôle de captive sans défense et sans pouvoir. Jolan aussi  à un rôle laconique car il peut briser une statue de bronze géante mais ne peut rien faire contre une lance ou une épée. Le point de vue de la Selkie elle-même aurait pu être abordé et échangé avec Thorgal… etc, etc.

    C’est vrai qu’en 48 pages il n’est pas facile de développer à fond toutes les intrigues et les ressorts scénaristiques sur un one-shot. Je suis un grand partisan des histoires à suivre sur plusieurs albums, et je me tourne de plus en plus vers ces nouvelles BD de plusieurs centaines de pages. Exemples de cette année: le formidable « Il faut flinguer Ramirez – Tome 2 » de Nicolas Petrimaux (192 pages) ou le fantastique « Carbone & Silicium » de Mathieu Bablet (267 pages). Et pourtant JVH nous avait démontré son habilité à créer des véritables histoires passionnantes de bout en bout sur 48 pages, en ce concentrant sur l’essentiel pour aboutir à un final en apothéose duquel on ne sortait pas indemne. Et dans la minute qui suivait on reprenait la lecture depuis le début pour mieux en savourer la mécanique créative implacable.

    Heureusement pour nous, par dessus toutes ces considérations, il n’y a pas que le scénario qui raconte des histoires, et c’est aussi surtout pour cela que nous sommes des fans de BD, car la première lecture est d’abord et avant tout visuelle. Qui dans son enfance n’a pas commencé à « lire » des BD avant même de savoir déchiffrer les mots ? Rosinski est et restera un maître en son genre, que l’on a adoré, adulé même souvent (sur ce forum notamment), et puis parfois détesté aussi, par moi notamment lorsqu’il a « bâclé » ses derniers albums jusqu’à l’indigne « Aniel ». Mais quand j’ai découvert le travail de Fred Vignaux sur les 2 derniers Kriss, j’ai immédiatement été séduit par la vivacité et la profondeur de ses traits et j’ai entre-aperçu son potentiel pour reprendre le flambeau. Non pas par imitation ou mimétisme, mais par intégration et sublimation. J’avoue n’avoir jamais été déçu depuis et il s’améliore encore dans les albums 37 et 38 de Thorgal. Cela reste perfectible bien sûr mais sa Louve est magnifique et son Thorgal est presque maîtrisé dans tous les plans (oui je parle de cadrage cinématographique dans son cas). Reste sans doute un problème (blocage de son surmoi peut-être) qu’il doit régler avec Aaricia. Que pensez-vous d’un prochain album qui lui serait presque exclusivement consacré…?

    Finalement, le bilan total des pros & cons de cet album passe tout juste la barre du « suffisant mais peut -beaucoup- mieux faire ». Alors, irai-je acheter le prochain album de Thorgal en 2021 ? Mais oui bien sûr, et pour plein de bonnes ou mauvaises raisons : pour l’attente à l’approche de la découverte du nouvel opus, insoutenable + pour les dessins de FV + pour lire vos commentaires éclairés sur ce forum (Mille mercis au Webmestre) + pour compléter ma collection car il y a toujours une place dans ma bédéthèque pour un futur Thorgal. Je suis un sentimental, fidèle en amour (artistique). Lorsque Jean-Michel Charlier est décédé en 1989, après avoir écrit les 23 premiers albums de « Blueberry » qui sont autant de chefs-d’œuvres, il laisse seul Jean Giroud à la reprise des histoires et à mon humble avis ce dernier ne parviendra jamais au même niveau de qualité des scénarii. Cependant, le fabuleux coup de crayon de JG suffit à maintenir la crédibilité et la qualité pour les derniers albums. Mais un moment donné, il s’est lassé également et considérait qu’il avait fait le tour du sujet, et c’est tant mieux de s’être arrêté au sommet de son art. Alors je me suis aussi arrêté de suivre ce personnage, qui n’avait plus aucun attrait pour moi tant le dessin et les trames des histoires étaient en-dessous de mes attentes. Tant que Thorgal sera dessiné par un talent comme F. Vigneaux, je sais que je retrouverai un peu de la magie qui faisait briller des étoiles dans mes yeux de gamin,… par téléportation sous la bienveillance de Frigg bien sûr.

    Répondre | Lien | Citer

    Très bien écrit ray-k, on est vachement sur la même longueur d’ondes, et du coup j’ai voulu lire ton commentaire critique dans l’Althing par curiosité et oh ! il n’y a toujours que 5 commentaires sur la Selkie dans l’Althing ! c’est balot !

    Concernant l’édition Fnac, je l’ai pré-commandée sur le site de la Fnac longtemps à l’avance car je craignais qu’il soit pris d’assaut rapidement en fait.  Et pour toutes ces raisons : les versions Luxe sont hors de prix (et en ce moment les Libertago me paraissent plus intéressants que les versions Luxe), la version Fnac offre donc un très, très intéressant rapport qualité/prix, l’objet est vraiment sympa avec sa couverture mat, à partir du 3ème ben on commence à faire une jolie collection (Le jeu écarlate, L’Ermite de Skellingar sont les 2  premiers), de plus les couvertures de Vigneaux sont très  très belles. Il n’y a pas de raison que je sois la seule à penser tout ça. J’imagine que la quantité de pré-commandes plombent un peu les quantités à placer en rayons, à moins que ce soit comme pour  les Primeurs dans le vin et qu’il y ait une limite aux pré-commandes déterminée au départ.

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai posté mon commentaires sur l’Althing, mais j’ai oublié de m’identifier auparavant, d’où l’affichage d’un autre avatar par défaut.

    Si quelqu’un à un bon plan pour se procurer tardivement une édition spéciale Fnac je suis preneur.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ray k. a écrit
    J’ai posté mon commentaires sur l’Althing, mais j’ai oublié de m’identifier auparavant,

    Je viens de te rattacher ton commentaire.  

    Hirondl a écrit
    oh ! il n’y a toujours que 5 commentaires sur la Selkie dans l’Althing ! c’est balot !

    Oui, je ne comprends pas, c’est la première fois qu’il y a si peu de commentaires au moment de la parution de l’album. Mais bon, avec cette année bizarre…

    Le dernier tome de la jeunesse n’a eu que 10 commentaires pour l’instant.  

    Ray k. a écrit
    Je suis un grand partisan des histoires à suivre sur plusieurs albums, et je me tourne de plus en plus vers ces nouvelles BD de plusieurs centaines de pages.

    Oui oui, c’est vrai que ça peut être bien, mais si on n’accroche pas à l’histoire, on n’en voit plus le bout !

    Imaginons que, pour épaissir les personnages secondaires et donner un rôle plus important à Thorgal ou sa fille, on ait découpé « La Selkie » en deux tomes. Y a-t-il matière pour deux tomes ? Pour moi non. Si on se lançait à vouloir améliorer l’histoire, il serait bien plus efficace, selon moi, de retirer certains moments du récit pour les remplacer par d’autres.

    Pour l’instant le format en un tome me convient très bien.

    Ray k. a écrit
    Exemples de cette année: le formidable « Il faut flinguer Ramirez – Tome 2 » de Nicolas Petrimaux (192 pages) ou le fantastique « Carbone & Silicium » de Mathieu Bablet (267 pages).

    Je valide ! Deux de mes gros coups de cœur BD de l’année. Énormes, à la fois pour le format et le contenu.

    Ray k. a écrit
    Reste sans doute un problème (blocage de son surmoi peut-être) qu’il doit régler avec Aaricia. Que pensez-vous d’un prochain album qui lui serait presque exclusivement consacré…?

    J’en pense que les albums qui lui ont été consacrés dans la série Louve ne lui ont, disons, pas rendu l’hommage que j’imaginerais. Donc pour l’instant, je la laisse volontiers dans l’ombre.

    Ray k. a écrit
    Tant que Thorgal sera dessiné par un talent comme F. Vigneaux, je sais que je retrouverai un peu de la magie qui faisait briller des étoiles dans mes yeux de gamin

    Fred a effectivement beaucoup de qualités ! Et l’une des plus utiles, selon moi, pour notre série, c’est qu’il parvient à magnifier des scènes qui, sur le papier, ne sont pas forcément des temps forts du récit. Je pense que cela fait partie de ce qui a pu séduire Grzegorz Rosinski.

    Si on voyait le script originel de l’album, je suis sûr qu’on se rendrait compte du travail de réflexion du dessinateur.

    Tiens, un exemple venu du tome précédent :

    A travers l’orifice naturel creusé dans la roche, Thorgal aperçoit un petit îlot rocheux surgissant des vagues ; le silence revenu, les oiseaux au ventre blanc, qui s’étaient envolés, se sont posés ! Le dessus de leur plumage étant bleu ; le rocher tout entier prend cette couleur !

    Thorgal comprend : « L’homme bleu ! »

    Ça donne ça.  

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Imaginons que, pour épaissir les personnages secondaires et donner un rôle plus important à Thorgal ou sa fille, on ait découpé « La Selkie » en deux tomes. Y a-t-il matière pour deux tomes ? Pour moi non. Si on se lançait à vouloir améliorer l’histoire, il serait bien plus efficace, selon moi, de retirer certains moments du récit pour les remplacer par d’autres.

    D’accord avec toi. Je trouve qu’il y a pas mal de longueurs, par exemple dans les pages qui traitent de l’enfermement de Louve. Imagine maintenant un autre final de cet album où Jolan ne retrouve pas Thorgal car il se fait emmener au fond de l’océan dans le monde onirique des selkies. Ne serais-tu pas impatient de découvrir la suite, et d’espérer que Louve, … et Jolan… et Aaricia… et Aniel… et Kriss …?! : une infinité de développements possibles.

    Thorgal-BD a écrit
    J’en pense que les albums qui lui ont été consacrés dans la série Louve ne lui ont, disons, pas rendu l’hommage que j’imaginerais. Donc pour l’instant, je la laisse volontiers dans l’ombre.

    Je n’ai pas lu la série Louve (car j’avoue ne pas être très fan du style graphique de Surzenko), donc je ne peux pas juger du sort qui y est réservé à Aaricia, mais vu le scénariste je crains le pire.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Jolan rejoignant les nymphes, tel Hylas, et se perdant dans les bras des filles de l’eau ?

    Je ne sais pas si c’est vraiment ce que j’attends d’un Thorgal. Ce genre de fantasme, ça finit toujours en cacahouète.  

    Pour ce qui est d’Aaricia dans Louve, je me dis qu’à l’époque Yann était arrivé sur la série sans s’y attendre, mais pas par passion, et qu’il n’avait qu’effleuré la nature des personnages, certainement en lisant ou survolant tout ou partie de la série. Aujourd’hui ce serait sûrement différent, notamment parce qu’en animant les personnages dans ses deux premières séries il a créé une intimité entre eux et lui. Il pourrait être cruel avec eux, mais il ne renierait pas ce qu’il a créé, je pense. Je ne vois pas comment la petite Aaricia entreprenante et futée de la Jeunesse de Thorgal pourrait devenir défaitiste, suicidaire, adultère, moche.

    C’est peut-être aussi ce qui manque encore à Fred, une proximité avec ses personnages, qui viendra peu à peu. Déjà, après deux albums et deux ans passés dessus, il doit avoir un regard très différent sur eux. Je ne sais pas s’il a lu et relu les albums, toute la série, mais ce serait bien. Pour moi, un repreneur, que ce soit au dessin ou au scénario, devrait encore mieux connaître une série que ses propres créateurs (qui ne s’amusent plus, eux, à relire les vieux albums).

    Ceci dit, pour le peu qu’on voit Aaricia dans le dernier album, elle est plutôt mieux que dans le précédent, je trouve.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ray k. a écrit
    Si quelqu’un à un bon plan pour se procurer tardivement une édition spéciale Fnac je suis preneur.

    Eh dis donc, Ray K, j’ai trouvé l’album Fnac dans mon magasin local. Donc si tu es toujours intéressé… Je t’ai envoyé un message privé, tu peux le voir en cliquant tout là-haut à côté de ton avatar ou ICI.

    Si jamais tu as changé d’avis, ce n’est pas grave, je trouverai sûrement sans problème quelqu’un qui sera intéressé.

    Répondre | Lien | Citer

    La dernière (superbe) image postée par Fred Vignaux sur son Instagram et FB me laisse penser qu’il faudrait envisager d’ouvrir le sujet du Tome 39, mais oui mais oui 

    A priori Thorgal y fait une régate avec une météo toute pourrie.

    Répondre | Lien | Citer

    Ray K. a écrit
    Si quelqu’un à un bon plan pour se procurer tardivement une édition spéciale Fnac je suis preneur.

    Il reste toujours Ebay. C’est de cette façon que j’ai trouvé l’édition limitée du tome 36 ( Aniel ) qui était uniquement vendue en France dans les magasins Leclerc ( et oui,…..je suis maso….. j’ai acheté la version normale et limitée ce  » splendide  » album…… / Uniquement pour la couverture de Rosinski qui est bien plus belle que celle de l’édition normale… ) 

    Dispo sur Ebay….. Mais c’est plus cher…. Il y a des spéculateurs qui achètent l’album limité uniquement pour la vente sur Ebay…. Les petits malins…..

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hirondl a écrit
    La dernière (superbe) image postée par Fred Vignaux sur son Instagram et FB me laisse penser qu’il faudrait envisager d’ouvrir le sujet du Tome 39, mais oui mais oui

    Bien vu, alors c’est fait !

    Thorgal – 39 – en 2021 !

    Ralf a écrit
    Il y a des spéculateurs qui achètent l’album limité uniquement pour la vente sur Ebay…. Les petits malins…..

    Eh oui, il y a des gens qui vivent de ça. Et comme ils ne peuvent plus écumer les festivals en se faisant passer pour des fans, ils n’ont plus guère que les placements de ce genre pour faire gonfler le magot. Y se font même un peu de sous sur les frais de port, histoire de facturer le déplacement jusqu’à leur boîte aux lettres.

    Répondre | Lien | Citer

    Entretemps j’ai enfin pu me procurer un exemplaire (sans doute le dernier disponible en Belgique) de l’édition spéciale Fnac à Bruxelles. Bel objet que je ne regrette pas d’avoir en plus de la version originale, car les ex-libris sont intéressants et la qualité du papier est aussi très agréable à feuilleter, sauf que…  mon exemplaire présente malheureusement un défaut d’impression très gênant aux pages 34, 35, 38 et 39. La feuille de fond n’est pas blanche mais grise, ce qui jette un voile terne sur toutes les couleurs de ces 4 pages. Dommage pour une édition qui se veut plus qualitative. Quelqu’un d’autre a-t’il constaté le même défaut ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Fiche album de « La Selkie »

    Ray k. a écrit
    Quelqu’un d’autre a-t’il constaté le même défaut ?

    Rien vu de tel dans mon exemplaire… Désolé.

    De mon côté j’ai travaillé pour vous, et je vous livre enfin la toute nouvelle fiche album de « La Selkie », le 38ème tome des aventures de Thorgal.

    Loin dans le nord, des femmes dansent sur la plage, éclairées par l’éclat de la lune…

    La Selkie

    Vous y trouverez une histoire introductive, une analyse de l’album, les premières planches et des scènes sélectionnées.

    Un tout nouvel atelier vous est également proposé, avec notamment un pas-à-pas de la conception de la couverture des éditions spéciales, une réflexion sur la place des onomatopées, les étapes de la réalisation d’une planche et bien sûr, comme souvent, une nouvelle case interactive. L’onglet « Luxe » vous permet également de feuilleter les éditions spéciales de l’album.

    Bonne lecture, cette fiche est à découvrir en cliquant ICI.

    N’oubliez pas que vous pouvez toujours partager votre lecture et vos idées sur le forum ICI, ou exprimer votre avis sur cet album dans l’Althing ICI.

    La Selkie

    La Selkie

    Comme toujours, j’espère avoir quelques retours de votre part sur cette fiche album.  

    Répondre | Lien | Citer

    Merci de rappeler dans la fiche que le grindadrap existe toujours aux îles Féroé, avec un massacre annuel de cétacés, tradition controversée qui serait impossible (espèces protégées) si les îles Féroé étaient intégrées à l’union européenne. Ça pourrait devenir un souci diplomatique pour le Danemark dans les années à venir d’ailleurs… 

    J’ai un peu de mal avec la couverture de l’album version Rosinski parce qu’ayant vu des images du Grindadrap réel, cette mer rougie par le sang me fait peine.   

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je n’avais pas encore commenté cet album que j’ai pourtant lu à la sortie. Plusieurs fois, je me suis dit que je devais le faire, mais voilà, pour ça, je devais le relire. Car, pour celui-ci, comme pour beaucoup d’autres, depuis de trop nombreuses années, je n’en avais absolument rien retenu. Dont acte, hier soir. Et faut vite que je commente parce qu’il s’efface déjà une nouvelle fois de mon cerveau.

    En résumé, je dirais que c’est pas le pire de Yann (en même temps, il peut pas faire pire qu’Aniel). Je préfère ses deux derniers albums parce qu’il a évité de toucher au passé. On n’a donc pas trente-six références à des objets, des personnages ou des faits d’avant. Déjà ça, ça fait du bien. Il évite aussi de trop toucher la psychologie des personnages, même s’il y a des couacs quand même.

    J’ai trouvé Thorgal toujours trop sentencieux ou moralisateur. Jolan, lui, est trop effacé pour un gars qui a été roi et qui possède des pouvoirs énormes.

    Quant à Louve, elle paraît bien faible et résignée, attendant que Thorgal vienne la sauver. C’est le plus étonnant d’ailleurs si on se souvient que Louve est le personnage de Yann, c’est lui qui en a fait une super-héroïne badass. Ici, elle n’est plus bonne à rien, même plus capable de communiquer avec les animaux à l’exception de son singe. Bref, c’est incohérent, le pire c’est que c’est incohérent avec ce que Yann a lui même créé.

    Jolan a d’énormes pouvoirs. Ici, ils paraissent trop faibles. Après avoir détruit la statue, le voilà épuisé. Je peux comprendre que ce personnage est compliqué à utiliser, il est trop fort, mais si on ne sait pas comment faire, autant le laisser de côté.

    Je trouve que l’album aurait mérité certaines coupes, il y a des passages inutiles. Ça aurait permis de solidifier certains autres points.

    Les dialogues continuent à être un point faible, mais il y a néanmoins un petit mieux, les allusions aux dieux ont diminué. Mais même ainsi, ces dialogues continuent à manquer de naturel.

    La présence des dieux. C’est déjà mieux négocié qu’avant, plus suggéré, mais pourquoi ? Avec JVH, les apparitions étaient espacées, ça leur donnait plus d’impact, maintenant, on en a partout et tout le temps. Sans compter que ça affaiblit le personnage. Thorgal n’a pas besoin des dieux. En tout cas, pas comme ça.

    Si l’album peut se laisser lire, il n’en est pas moins fort redondant avec le précédent.

    Les deux enfants embarqués à la fin, moi, je vous le dis, le Thotho, il se prépare une armée. Petrov, Darek, le nouveau gamin et sa sœur demi-selkie, ses propres enfants, et Aaricia et Lelha parce qu’il faut des femmes derrière les hommes, on sait tous que ce sont elles qui dirigent. Sans blaguer maintenant, faut avouer qu’ils commencent à être un petit groupe au village.

    La fin, j’ai pas cherché à entrer dedans parce qu’elle ne m’a pas vraiment plu, faute, surtout à cette nouvelle allusion aux dieux, Odin en l’occurrence. Donc, plein de choses me sont passés au-dessus. J’ai juste pensé que le dernier phoque était la bonne femme.

    Dernière incongruïté dont je me rappelle, le jet des pièces d’or dans la mer. Je veux bien que Thorgal n’est pas matérialiste, qu’il se méfie du pouvoir de l’or, c’est quand même foutrement bizarre de jeter de l’argent. Il pouvait très bien le mettre en lieu sûr au cas où (parce qu’avec la vie qu’il a, au cas où, ça arrive tout le temps) ou l’offrir au village comme il pensait au début de l’album. Pour finir, c’est comme si pour lui, Louve avait été enlevée pour son or. Mais elle a été enlevée pour autre chose, de bien plus trivial. Et lui-même, il le sait puisqu’il l’exprime avant de partir à sa recherche. Ce n’est pas parce qu’il n’a plus d’or que sa fille sera en sécurité. Mais bon, on n’en est plus à une incohérence près.

    Au final, un album moyen qui a l’avantage de ne pas trop écorcher le mythe. J’hésite encore entre deux et trois étoiles.

    En fait, je pense de plus en plus que cinq étoiles n’offrent pas assez de nuances. Par exemple, mettre trois étoiles à cet album le placerait dans mon classement au même niveau que Le royaume sous le sable qui est l’opus JVH que j’ai classé le moins bien. Mais pour moi, y a pas photo entre les deux. Donc, je dois descendre à deux étoiles, ce que je trouve un peu bas (dans l’absolu, je lui aurais mis 5/10). À savoir que j’ai déjà remonté pas mal de JVH. Rien que Le royaume sous le sable est passé de deux à trois parce qu’il ne peut plus être à deux si on compare aux dernières années. 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par Cat.
    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit

     

    Jolan a d’énormes pouvoirs. Ici, ils paraissent trop faibles. Après avoir détruit la statue, le voilà épuisé. Je peux comprendre que ce personnage est compliqué à utiliser, il est trop fort, mais si on ne sait pas comment faire, autant le laisser de côté.

     

    Faudrait franchir le pas… Jolan n’aura jamais de place comme acolyte de Thorgal. Trop de potentiel, trop puissant… Non, il faut soit qu’il parte de son côté, soit qu’on en fasse un antagoniste. Et ça, ça pourrait être intéressant.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Ça aurait pu être une bonne idée, mais bon, Yann à l’air d’avoir choisi Aniel pour ce rôle. Jolan avec sa propre série est peut-être mieux, mais vu les problèmes qu’on a vu tout au long des précédentes séries parallèles, j’ai pas confiance. La seule façon pour que ça fonctionne serait de totalement dissocier cette potentielle série de la série mère. Envoyer Jolan ailleurs, hors de Midgard, genre des mondes parallèles avec des antagonistes moins humains et plus puissants. Ce qui pourrait aussi éviter les soucis de temporalités parallèles puisque les écoulements de temps peuvent être différents entre les mondes. Ainsi, même si un jour, on fait se croiser ou se rejoindre les séries, ça ne poserait pas de soucis. 

    Mais là, maintenant, après ce qu’ont vécu les personnages, la réunion de la famille comme si de rien n’était, avec entre autres Jolan et Louve revenus presque à ce qu’ils étaient avant Manthor, ça coince. Et c’est aussi une critique que je pose sur les deux derniers albums. C’est comme si rien n’avait existé. Ils ont été séparés des années, ont connu bien des déboires,ont fricoté bizarre, pour certains ont accru leurs pouvoirs, et… Rien, tout est oublié. Ça viendra peut-être plus tard, mais ça sera de toute façon trop tard. Une telle période sur la famille, on doit voir les conséquences directement, pas six albums (ou dix ou vingt ou pas) plus tard. Ici, la seule différence avec avant le mega cycle, c’est que les gosses ont grandi et qu’on a un singe. Pour le reste, on a récupéré la famille d’avant. Alors, bien sûr, la famille Aegirson d’avant me manquait, mais impossible de me réjouir de son retour tant tout me paraît faux, artificiel. Le pire, c’est que dans l’ermite, on vient nous parler des conséquences de la période Shaïgan. C’était peut-être sympa (je sais plus, j’ai encore oublié), mais finalement, c’était pas le moment alors que n’a pas été réglé l’important.

    Mais c’est classique avec Yann, il oublie des trucs en route. Ou les laisse de côté parce qu’ils l’emmerdent. Ou se dit qu’il pourra y revenir plus tard quand il en aura envie. Il manque de rigueur en fait. Certains pointent son travail de recherche sur les vikings et la mythologie, mais à quoi sert un tel travail si on manque de rigueur et de connaissances de la base, c’est à dire la série. Avant de passer son temps à ça (ses recherches historiques), il devait d’abord apprendre Thorgal. Et ça, il ne l’a pas fait, n’en a même pas eu envie, persuadé qu’il était bien suffisant de le connaître vaguement par de très anciennes lectures.

    Et pour aggraver les choses, il n’arrive même pas à être cohérent avec lui-même. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Mais c’est classique avec Yann, il oublie des trucs en route. Ou les laisse de côté parce qu’ils l’emmerdent. Ou se dit qu’il pourra y revenir plus tard quand il en aura envie. Il manque de rigueur en fait. Certains pointent son travail de recherche sur les vikings et la mythologie, mais à quoi sert un tel travail si on manque de rigueur et de connaissances de la base, c’est à dire la série. Avant de passer son temps à ça (ses recherches historiques), il devait d’abord apprendre Thorgal. Et ça, il ne l’a pas fait, n’en a même pas eu envie, persuadé qu’il était bien suffisant de le connaître vaguement par de très anciennes lectures.

    100% d’accord avec toi. Personne n’attend que Thorgal soit une série réaliste, ou même une série sur les vikings. On n’a rien contre bien sûr, comme dans le cycle de Shaïgan où la vie des peuples du nord est très crédible. Mais comme tu le dis on attend avant tout du Thorgal!

     

    Pour revenir à Jolan, oui c’est aussi une bonne piste, en faire un genre de super héros médiéval (comme dans la série Loki?) où ses pouvoirs seraient assumés. Là aussi on est d’accord, il ne peut plus rester avec papa-maman, ça ne fonctionne pas.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Et ce problème de famille qui ne fonctionne plus, c’est vraiment dommage. Moi, je l’aimais cette famille.

    Au départ du mega cycle, on avait le couple et trois enfants (environ 14, 8 et 3 ans). Normalement, à la fin, les gosses auraient dû tourner autour de 16, 10 et 5 ans. C’est une des choses que Sente avait posée et c’était pas mal, on gardait un vieillissement pas trop rapide. Mais grâce à Yann, ils ont maintenant au minimum 19, 13 et 8 ans (et encore que pour ne pas les vieillir encore plus, on fige un peu le temps parce que ces âges-là sont ceux à la fin de Louve mais Kriss 8 et Aniel se sont passés après, le voyage de retour à duré un peu de temps et il y a eu deux aventures depuis, donc, ils sont en fait un peu plus vieux, au moins un an de plus pour rester cohérent). Cinq ans (au moins donc) ont passé, Jolan est devenu un adulte qui a appris à maîtriser ses pouvoirs, qui a régné, qui a combattu un empereur et évité le déclin des dieux, qui a couché avec une déesse, puis s’est marié avec l’ex maîtresse de son père.

    Qu’il revienne au village, oui, pourquoi pas, de toute façon, c’était en quelque sorte posé par la réunion des séries. Mais pas qu’il reste bêtement chez papa et maman avec un rôle de faire-valoir revenu à plus ou moins son ancien rôle (jeune adolescent qui suit papa avec peu de pouvoirs). Là, il devrait faire sa vie et vivre ses propres aventures. 

    Et c’est pareil pour Louve. Dans l’ermite, elle ressemblait un peu à ce que Yann en avait fait, une sale gamine râleuse, critique, en opposition avec son père, et désagréable avec les gens. Alors, il est plus que clair que je n’aime pas du tout ce que Yann en a fait. Mais il l’a fait, faut l’assumer et surtout en tenir compte. Dans La selkie, si on excepte son langage (parce que la façon dont elle parle à son sauveur, ouais, moi, je la laisse là), elle est redevenue une petite fille sans défense comme si elle avait cinq ans. Ça passe pas. A noter que la façon dont Thorgal parle aux gens dans cet album m’a aussi fait tiquer. Pas au point de Louve, mais il ne cesse de les envoyer balader sans vouloir les écouter. Alors bien sûr, Thorgal est inquiet pour sa fille, mais ça ne lui ressemble pas. Thorgal est quelqu’un qui parle peu, qui reste calme, qui écoute, et qui réfléchit. Ici, il fonce plusieurs fois sans réfléchir.

    En fait, La selkie en première lecture, ça passe, mais faut surtout pas réfléchir ensuite parce que tous les couacs se dégagent petit à petit et ternissent la première impression. Et comme cette première impression n’est pas non plus : « Waouw, c’est l’album qu’on attendait depuis quinze ans », mais plutôt : « ça passe et ça s’oublie », la réflexion sur l’album l’amène à : « mouais mais en fait non, y a toujours trop de trucs qui coincent ».

    Et on sait que ça ne changera pas parce que Yann est incapable d’intégrer les codes et l’histoire de Thorgal. Il ne le veut pas de toute façon. Et ça ce n’est pas une supposition, il l’a dit lui-même qu’il n’avait rien relu avant de commencer et que ce n’était pas nécessaire.

    Mais bordel, bien sûr que c’était nécessaire. Thorgal se rapproche plus d’une série télé où on voit les personnages avancer dans la vie, mais pas un soap opéra hein, pas du Dallas chez les vikings comme il l’a qualifié, plutôt… Je sais pas, rien ne me vient, mais j’espère que vous comprenez. En tout cas, une série qui reste cohérente avec elle-même, autrement, elle passe à la trappe. Lui, il a pris l’option soap-opéra, « Dallas chez les vikings », parce qu’il n’a pas compris la demande d’émotion faite par Rosinski. Non mais, elle est où l’émotion dans ce genre de série. Tout paraît tellement hors de la réalité que l’émotion elle est réduite. Attention, vu mon grand âge, j’ai connu la grande période de Dallas, j’ai regardé et j’aimais bien même (enfin un temps parce que ça m’a lassé finalement assez vite), mais l’émotion, elle était quand même hyper rare. L’émotion ne peut pas exister dans Thorgal s’il devient une copie de ce genre de programme. Pour en revenir à la connaissance de la série, on l’a déjà dit cent fois, il faut la lire et bien la lire. La lire plusieurs fois même et ne pas hésiter à y retourner en cas de doute.

    Si un nouveau scénariste (ou JVH) arrivait maintenant, il ne saurait même pas comment s’y prendre pour remettre la machine sur des rails à peu près cohérentes tout en résolvant toutes les mini-intrigues laissées en plan. Mais on n’aura pas un nouveau scénariste. Le Lombard est satisfait avec au mieux le moyen proposé.

    Finalement, Sente, il n’était pas bon, mais au moins, ça restait relativement plus cohérent. Je sais que j’ai tendance à être très exigeante avec la cohérence, peut-être trop. Le problème vient peut-être de moi. Je finis par vraiment me poser la question. 

    Répondre | Lien | Citer

    Tu as tout à fait raison, Yann est un incapable sur Thorgal et je trouve vraiment que le lombard n’est pas assez regardant sur la plupart des avis des fans. Bordel ils ont un site officiel de Thorgal où nous les fans échangent nos avis sur la série, les derniers albums etc 

    C’est rare dans le monde de la bd d’avoir un site officiel d’une série avec un forum bien actif.m et eux ne tiennent pas vraiment compte de ce qui ce dit c’est quand même incroyable. Il on de la chance que la plupart achètent les derniers albums pour leur bibliothèque.

    Yann n’a rien à faire sur Thorgal, il est bon pour faire des Boule et Bill.

    C’est triste car Thorgal a un énorme potentiel, les dessins de Vignaux et Roman sont magnifiques et c’est gâché par des scénaristes à la noix et une maison d’édition qui est totalement incompréhensible.

    Je sais pas comment tout ça va évoluer mais là c’est bon quel cirque

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Ils écoutent parfois puisqu’ils ont débarqué Sente à un moment. Ou bien, ils se sont rendu compte d’eux-mêmes qu’il ne convenait pas.

    Au moment où Sente est parti, Yann n’était pas si critiqué que ça. On se focalisait sur Sente. Pourquoi ? Oh bah, sûrement parce qu’il avait en charge la série principale et que c’est sur celle-là qu’on avait le plus d’attente. Yann de son côté proposait des histoires plutôt vivantes et « moins importantes », on s’occupait moins de lui. Pourtant, on pointait déjà ses faiblesses (psychologie des perso incohérente par rapport à avant, trop d’esbroufe, trop d’objets ramenés d’avant, trop de galipettes, trop d’erreurs pures… ), mais on ne s’acharnait pas, on avait déjà bien assez de grain à moudre avec Sente. Au moment du départ de Dorison, Le Lombard a peut-être cru que Yann convenait, surtout que ça avait l’air de convenir à Rosinski.

    Et puis, je suppose que les ventes ne se portaient pas trop mal (parce qu’un éditeur comme ça, ce sont les chiffres qu’il regarde, bien avant le retour des lecteurs). Entre les nouveaux lecteurs qui apprécient et les anciens qui achètent par nostalgie, ça peut induire en erreur.

    Qu’importe les raisons pour lesquelles, Le Lombard a intronisé Yann sur la principale et le garde depuis, il faut croire qu’ils sont satisfaits même si nous les fans purs et durs, on comprend pas et qu’on pointe depuis des années ses multiples erreurs (au sens large). Je ne pense pas qu’il y ait un seul album où on n’a pas pointé des trucs qui n’allaient pas. Mais ça ne change rien.

    Alors oui, une reprise ce n’est pas facile et il y aura toujours des déçus (et c’est normal), mais il y a quand même moyen de trouver quelqu’un qui fasse un travail correct. On est bien conscients qu’on n’aura plus Van Hamme, mais trouver un scénariste qui connaît la série et arrive à garder une cohérence scénaristique avec la première période, ça doit quand même être possible. Ce n’est pas trop demandé. Si ? Mais on a l’impression que leur seul objectif avec Thorgal est de continuer à la série et de rentrer des sous en comptant d’un côté sur de nouveaux lecteurs moins difficiles et de l’autre sur les anciens qui achèteront par attachement et nostalgie même s’ils souffrent à chaque nouvel album.

    Je me demande à quel niveau plongeraient les ventes si les déçus nostalgiques arrêtaient tous d’acheter en même temps.

    Répondre | Lien | Citer

    Pour ma part cela faisait longtemps que je me demandais s’il était encore intéressant de suivre une série dont les auteurs n’avaient plus les rênes. Je pense qu’une série est terminée lorsque les auteurs d’origine ne sont plus en activité. Je me suis posé des questions pendant très longtemps mais je me suis décidé après La Selkie à arrêter Thorgal, cette série doit prendre fin. J’ai toujours eu du plaisir à commander mes albums et à les recevoir, mais depuis longtemps je n’ai plus de plaisir à les lire. Pour moi Thorgal c’est terminé, il me reste tous mes albums à relire encore et encore. J’ai acheté aussi le dernier XIII et là mes bras sont tombés au sol lorsque j’ai vu des drones, des téléphones portables, c’est comme si l’inspecteur Harry avait une baguette magique à la place de son Magnum 44. La nostalgie d’une série BD ne doit pas être le motif d’un achat. J’espère que tous ceux qui continueront à lire Thorgal prendront du plaisir avec cette série.

    Répondre | Lien | Citer

    Billbaroud a écrit
    La nostalgie d’une série BD ne doit pas être le motif d’un achat.

    J’ai plusieurs fois défendu cet argument sur ce forum. Malheureusement  ( car je n’aime plus du tout les derniers scénarios ), je continue à acheter la série ( je parle de Thorgal pas des séries spinoff  ) sans doute encore séduit par les couvertures et le dessin. Mais cette situation commence presque à ressembler à un drogué qui essaye de décrocher ….        Et je pense qu’un grand nombre d’anciens lecteurs sont dans la même situation. Combien de fois je n’ai pas dit ( ou lu sur ce le forum ) :  » Au prochain tome, j’arrête d’acheter Thorgal…. « 

    A nouveau, je serais curieux de voir les chiffres de vente des 6 ou 7 derniers livres…. Combien d’acheteur l’éditeur a t’il perdu ? ( ou en a t’il gagné ? Mais là, je serais vraiment surpris si c’était le cas… Bien que…. Les séries spinoff ont sans doute pu drainer un nouveau jeune public / ca reste possible ). Au niveau des ventes, je questionne parfois mon libraire. La réponse reste toujours très évasive :  » Thorgal, ca continue à se vendre…. » mais aucun chiffre n’est donné. Pour chaque sortie, les grandes surfaces mettent en place un volume assez important de Thorgal en vente. Donc, le tirage reste assez important. C’est certain.

    Autre interrogation. Le scénariste a t’il une totale liberté d’écriture ou Le Lombard lui donne t’il des directives ? Si oui, sur base de quoi ? Stratégie d’édition ? Ecoute des critiques ( j’en doute si non, nous aurions vu des changements au niveau des scénario ou…du scénariste ).

    A présent, ma stratégie est d’aller jusqu’au tome 40. C’est un beau chiffre pour arrêter si les scénarios restent aussi  » faibles « …. Bonne fin de semaine à tous et à toutes ( avec du soleil…. Yep ! ).    Ralf out 

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Oui, peut-être la série tient-elle au niveau des ventes ayant réussi à fédérer un nouveau public en plus d’une partie des anciens qui ne sont pas satisfaits mais achètent encore par nostalgie. 

    Je crois qu’on est quand même un bon petit nombre sur ce forum à être de ce club-là. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Jolan, lui, est trop effacé pour un gars qui a été roi et qui possède des pouvoirs énormes.

    Je ne connais pas bien la série Kriss, mais  d’emblée la présence et le rôle de Jolan m’avait choquée. (ça fait partie des choses que je fais semblant d’avoir oubliés)

    Et pourquoi ne pas faire, comme à une époque VH l’a fait, des one-shot ciblant un personnage principal : Jolan pourrait très bien décider de changer de vie et d’attacher de l’importance à sa vie de famille et de Viking. Par exemple Aaricia est très effacée dans les 2 derniers albums, on pourrait avoir un one-shot (ou 2)qui la mettrait en avant. Puis un autre pour Louve, etc. On garderait tous les personnages en visibilité, ils auraient leurs vies respectives, et la possibilité de produire des albums sympas, s’élargit.

    Un One-shot se situe quelque-part dans la trame du temps, on est pas obligé de tout relier précisément.

    Sinon je suis d’accord : les enfants ont trop vieilli. On est gavé de la jeunesse de Thorgal, et on a perdu en route une partie de la jeunesse des enfants, c’est dommage. Jolan et Louve ont été abîmés dans les albums des Mondes, mais il y avait une chance de les récupérer dans la série mère (en oubliant un peu des choses au passage, je ne veux pas trop de « cohérence » avec les Mondes, il y a trop de choses dans les Mondes que je veux oublier, vraiment.)

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    J’ai oublié des tas de choses aussi, j’avoue, surtout sur la série Louve, mais mon côté chipoteur sait qu’il y a des trucs qui se sont passés, et il peut pas s’empêcher de chercher la cohérence entre tout ça.

    C’est sûr que pour ceux qui n’ont pas suivi les parallèles ou qui parviennent à en faire abstraction, Jolan et Louve comme ils sont, ça peut aller. D’un autre côté, ceux qui n’ont pas suivi, ils ont d’autres questions. Kriss est vivante ? Louve à un singe ? Jolan est plus chez Manthor ?… Parce qu’on le sait, les séries étaient totalement indépendantes l’une par rapport à l’autre. C’est Le Lombard qui l’avait dit, hein.

    En plus, connaissant Yann, il en tiendra compte ou pas suivant ses besoins. Je le sens capable de mettre dans la bouche de Kriss qu’elle a été reine du Nord-Levant.

    Je continue à penser que puisque des choses ont été posées, faut faire avec. Et c’est là que j’ai le moins confiance avec ce que Yann fait. Je reconnais qu’il cherche à s’améliorer sur d’autres aspects, mais il n’a jamais cherché la cohérence, c’est pour moi, son plus gros défaut.

    Pourtant, il est possible de s’en sortir. Dorison et Mariolle ont bien réussi une marche arrière relative avec Kriss (sans pour autant effacer ce qui a été). La Kriss actuelle n’a pas été reine, ne s’est pas mariée avec Jolan, ne s’est même pas sacrifiée pour sauver les Aegirson, elle est juste restée en esclavage du côté des romains. J’aurais été curieuse de voir ce que ce retour en arrière aurait pu avoir comme conséquences, ce que Dorison et Mariolle allaient en faire. Mais avec Yann, je ne crois pas que nous y aurons droit.

    Et je suis d’accord avec toi, on nous donne une jeunesse de Thorgal qui s’étire et s’enlise alors qu’on a perdu en chemin celle de ses enfants. Jolan est un adulte, on ne lui as vu d’adolescence, ce qui aurait pu être intéressant. Louve est une ado, mais on a l’impression que ça varie parce que l’auteur lui-même ne sait plus trop où il en est avec ce perso (le sien, je le rappelle, et toute la petite enfance d’Aniel est passée à la trappe.

    Bref. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Et on sait que ça ne changera pas parce que Yann est incapable d’intégrer les codes et l’histoire de Thorgal. Il ne le veut pas de toute façon. Et ça ce n’est pas une supposition, il l’a dit lui-même qu’il n’avait rien relu avant de commencer et que ce n’était pas nécessaire.

    Je ne me souviens pas de ça mais je suis choquée. 

    Je trouve que c’est un manque de respect incroyable. J’espère qu’il s’agit d’une malinterprétation.

     

    Cat a écrit
    Mais c’est classique avec Yann, il oublie des trucs en route. Ou les laisse de côté parce qu’ils l’emmerdent. Ou se dit qu’il pourra y revenir plus tard quand il en aura envie. Il manque de rigueur en fait. Certains pointent son travail de recherche sur les vikings et la mythologie, mais à quoi sert un tel travail si on manque de rigueur et de connaissances de la base, c’est à dire la série. Avant de passer son temps à ça (ses recherches historiques), il devait d’abord apprendre Thorgal. Et ça, il ne l’a pas fait, n’en a même pas eu envie, persuadé qu’il était bien suffisant de le connaître vaguement par de très anciennes lectures.

    Mais c’est tellement ça ! Ça me rappelle quand j’étais enfant et mes parents me grondaient parce que je n’avais pas fait telle ou telle chose et que j’essayais de me défendre en disant « oui mé jé fé cette autre chose » et eux me répondaient « ce n’est pas ça que tu DEVAIS faire ».

    En fait, ça me rappelle tellement cette expression anglaise « you had ONE job ». Traduit par « vous aviez UNE tâche à faire (et vous ne l’avez pas faites) ». Thorgal ne s’est jamais caractérisé par sa rigueur historique. Le cadre historique a toujours été volontairement flou. Même Sente a maintenu une certaine nébulosité à ce sujet, car Magnus n’est pas clairement Charlesmagne et  Bag Dadh n’est pas clairement Bagdad. La rigueur historique dans Thorgal, c’est tellement secondaire que c’en est presque un tabou. Et les nouveaux albums changent complètement la donne. Virage a 180 degré ! 

    Et tandis que la rigueur historique devient brutalement importante, la cohérence de la série est éclatée au sol ! C’est particulièrement ironique, parce que la série se raproche de notre monde réaliste et par la même occasion, perd en réalisme ! Comme le dit si bien Cat, il y a une incohérence énorme dans le fait que la famille soit réunie comme si rien ne s’était passé. 

     

    Cat a écrit
    Pourtant, il est possible de s’en sortir. Dorison et Mariolle ont bien réussi une marche arrière relative avec Kriss (sans pour autant effacer ce qui a été). La Kriss actuelle n’a pas été reine, ne s’est pas mariée avec Jolan, ne s’est même pas sacrifiée pour sauver les Aegirson, elle est juste restée en esclavage du côté des romains. J’aurais été curieuse de voir ce que ce retour en arrière aurait pu avoir comme conséquences, ce que Dorison et Mariolle allaient en faire. Mais avec Yann, je ne crois pas que nous y aurons droit.

    Attend une minute. Là j’ai tiqué ! Comment ça, la Kriss actuelle n’a pas été reine et ne s’est pas mariée avec Jolan ? Il y a quelque chose de fondamental que je n’ai pas compris.

    Quelqu’un peut éclairer ma lanterne  sur le sujet dédié ? ICI.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    J’ai répondu sur l’autre sujet.

    Pour ce que Yann à dit, c’était dans une interview. À la question de savoir s’il avait relu attentivement, il avait répondu que non. Faudrait que je retrouve la revue pour donner les mots exacts. Mais ça m’avait marqué parce qu’on avait déjà eu droits à des erreurs de sa part et que du coup, ça expliquait pourquoi. Et faut dire que ça se voit qu’il travaille sans connaître la (les) série. 

    Pour la famille réunie comme si tout avait disparu dans un trou noir, j’attends toujours qu’on règle ce problème. Tant qu’on n’aura pas fait table rase de tout ce qui n’est pas terminé/expliqué dans le mega cycle, quelle que soit la qualité des histoires qui viendront, je n’arriverai pas à les apprécier. Dorison et Mariolle avait commencé ce travail, mais ils n’ont pas pu aller au bout. C’est dommage parce que Yann ne le fera pas ou le fera mal.

    Je m’en fous de voir Thorgal vivre des aventures comme si de rien n’était. Là ce que je veux c’est des réponses. 

35 sujets de 241 à 275 (sur un total de 275)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021