Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeunesse de Thorgal – 5 – Slive

Bienvenue

Jeunesse de Thorgal – 5 – Slive

Ce sujet a 123 réponses, 13 participants et a été mis à jour par sylveyrier sylveyrier, il y a 15 heures et 55 minutes.

40 messages de 81 à 120 (sur un total de 124)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Il est adroit le loup de Slive!

    Répondre | Lien | Citer

    Poooh ! J’avais raison :D Je viens de vérifier : Sur la 1ere planche Thorgal a un arc !!!

    Comme dans « L’Epée-soleil » (j’y tiens) sauf qu’il est plus mimi adulte : il avait pas tué l’ours.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bien vu ! :)

    Dernière image mystère, pour une dernière planche demain. On finit en beauté, avec notre héros ! Il rigole parce qu’il a lu vos pronostics. Et aussi parce qu’il se dit qu’avec une promo pareille il va vendre un paquet d’albums.

    Répondre | Lien | Citer

    Autre chose, je sais pas ce que vous en pensez mais j’adore la façon de dessiner de  Surzhenko : comment il change les points de vue (c’est bien comme ça qu’on dit au moins ? Enfin vous avez saisi l’idée) les couleurs et tout.

    Par contre, le vocabulaire, les mots prononcés par les personnages de Yann me gênent, ça fait bizarre je trouve : « espèce de gros pépère mité », les trucs comme ça… C’est pas du tout le style de VH

    Sinon Thorgal est super bien dessiné sur cette image, il fait bien le lien entre celui des albums précédents de « La Jeunesse » et celui des débuts de la série-mère.

    Répondre | Lien | Citer

    Bon ! On s’est fait mité par le pépère , je retourne prendre un peu de potion magique ! :x

    Sinon je suis d’accord avec Kartis, je n’arrive vraiment pas à comprendre l’acharnement de Yann à « tirer » des phrases pseudo humoristiques … ça colle vraiment pas !

     

    Répondre | Lien | Citer

    Yann tire ses touches d’humour comme il étire son scénario pour remplir les pages des albums : plus de 2 planches pour cette rencontre de Skald avec le lynx ! Les ellipses, un des principes de base qui donnent du rythme aux bandes dessinées, ne semblent pas exister ici.

    Thorgal-BD a écrit
    On finit en beauté, avec notre héros ! Il rigole parce qu’il a lu vos pronostics.

    Mais non, il pense au superbe manteau de fourrure de lynx qu’il va pouvoir offrir à Aaricia.    Qu’il en profite, une fois que Louve sera dans les parages, il ne pourra plus se payer que de la fourrure synthétique !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal jubile car il avait faim.

    Mais il a trouve de quoi manger.

    Un gamin bien frais.

    Répondre | Lien | Citer

    Kartlis a écrit
    Poooh ! J’avais raison :D Je viens de vérifier : Sur la 1ere planche Thorgal a un arc !!!

    Comme dans « L’Epée-soleil » (j’y tiens) sauf qu’il est plus mimi adulte : il avait pas tué l’ours.

    Là, le lynx était en train de bondir sur sa victime. Alors que Thorgal est arrivé un poil plus tôt pour l’ours dans l’épée-soleil.

    Ceci dit, cet album étant un de mes préférés, j’aime bien également y voir une référence à l’épée-soleil. :)

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit Dernière image mystère, pour une dernière planche demain. On finit en beauté, avec notre héros !

    Sur la page Facebook de Thorgal, cette vignette amène pas mal de commentaires négatifs. Ils ne trouvent pas de ressemblance avec Thorgal. Ici sur le forum, cela ne nous choque pas. Est-ce parce que nous nous sommes habitués au dessin de Surzhenko, ou bien ces lecteurs ne comprennent pas qu’il s’agit de Thorgal adolescent, donc différent de Thorgal adulte ?

    Répondre | Lien | Citer

    Ah bon !?

    Moi, je trouve ce Thorgal très beau, très bien dessiné…et je me répète : il fait bien le lien entre l’ado et le jeune adulte ! Il doit manquer une partie de l’évolution physique de Thorgal à ceux qui ont mis ça sur Facebook. Mais bon, je suis peut-être pas très très objective  :lol: je suis une inconditionnelle de Surzhenko et de ses dessins.

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai vu ça aussi. J’avoue être surprise car je trouve ce Thorgal assez ressemblant, il me rappelle même le Thorgal de La Magicienne Trahie.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Slive – Planche 7

    Bah, ce n’est pas grave. Effectivement je pense que beaucoup de gens n’ont pas vu qu’il s’agit d’un personnage de La jeunesse de Thorgal, dessiné par un autre dessinateur.

    J’ai voulu tenter l’expérience, faire une animation groupée forum Thorgal.com + Facebook, mais je ne suis pas à l’aise sur Facebook, j’ai l’impression d’y faire de la promo. Chaque message me stresse presque. Je les lâche et je m’enfuis bien vite. Je ne recommencerai pas.
    Alors qu’ici, c’est juste pour faire plaisir aux fans et alimenter les conversations. Et lire vos pronostics qui tombent tout le temps à côté.

    Tjahzi a écrit
    il pense au superbe manteau de fourrure de lynx qu’il va pouvoir offrir à Aaricia.

    Encore un pronostic foireux ! Vous pouvez le vérifier en direct sur la septième planche, qui est en ligne. Pour les suivantes, quelques jours de patience, je vous rappelle que l’album sort vendredi.

    Pennybridge a écrit
    Ceci dit, cet album étant un de mes préférés, j’aime bien également y voir une référence à l’épée-soleil.

    Ravi de trouver un camarade qui aime autant cet album ! C’est aussi l’un de mes préférés. Une histoire dense comme Van Hamme sait les faire, un dessin superbe somme Rosinski sait le faire. Des personnages mémorables, de l’action, de l’émotion, des objets et personnages anciens recyclés avec tant de soin que ça en devient tout naturel. Et ce fil rouge avec les deux enfants, qui accompagne bien l’histoire et la nourrit. Super album, que je trouve insuffisamment mis en avant.
    Je l’ai aimé dès la première lecture, et surtout, je le lis et relis sans me lasser. Comme pas mal d’autres albums de Thorgal, il faut dire !

    Répondre | Lien | Citer

    Je le trouve aussi bien ce jeune Thorgal. L’exercice n’étant pas facile…

    Je n’ai pas de facebook donc je ne connais pas le contenu des échanges mais s’ils ressemblent aux commentaires de Allociné… effectivement, il ne faut pas trop s’y attarder

    Répondre | Lien | Citer

    Ça alors j’ai retrouvé Slive en chair et en os :x  grâce a cette archive des année 80 ! J’espère que la Slive de Surzhenko sera aussi jolie que celle de Moreno !

    Répondre | Lien | Citer

    Waouh ! C’est vraiment la Reine des mers gelées !  

    Thorgal-BD a écrit
    Encore un pronostic foireux !

    Moi je ne trouve pas que son pelage est si râpé que ça !

     

    Thorgal-BD a écrit
    Vous pouvez le vérifier en direct sur la septième planche, qui est en ligne.

    Yann glisse de gros sous-entendus dans le dialogue de cette page :

    - Ton père devrait également t’apprendre à mieux te dissimuler.   :arrow: Mais qui est son père ?

    - Si je ne t’avais pas entendu bavarder avec ce lynx, j’aurais pu te croire muet.  :arrow:  Ça risque d’arriver plus vite qu’on ne le pense.  :?

    Répondre | Lien | Citer

    Oui ! j’ai aussi peur… « ça semble plus être du lourdaud que du lourd » !!! Et une langue d’un petit Skald tranchée par une Slive peut être une option scénaristique… voir même dans le tome suivant… !

    Je ne sais pas si je vais l’acheter vendredi… je n’aime pas être déçu le weekend   !

    Bien vu pour la photo Tjahzi, il y a même un petit air de reine des neiges de Disney !

    Répondre | Lien | Citer

    On peut aussi rajouter le « prends garde , fiston », je suis rassuré de n’être pas le seul choqué par ces trois allusions lourdingues en une seule planche !

    Ceci rajouté au parallèle évident avec la scène de départ de « l’épée-soleil », ça m’inquiète un peu. On ne tourne pas en rond, ça tourne à l’autoparodie, ce qui est bien dans la tournure d’esprit de Yann finalement.

     

    Ceci dit, j’aime beaucoup le dessin de Surzhenko, très fidèle à la série d’origine.

    Mais la scène du lynx me parait très maladroite, limite ridicule, ce dessinateur mérite vraiment de meilleurs scénarios !

    Bref, je crains le pire…

    Répondre | Lien | Citer

    Et  » la crique des trois moines noyés », franchement…

    Après « les trois vieillards du pays d’aran », « les trois soeurs Minkelsonn », c’est assez original…

    D’autant que les moines étaient très présents chez les vikings.

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit

    Thorgal-BD a écrit Dernière image mystère, pour une dernière planche demain. On finit en beauté, avec notre héros !

    Sur la page Facebook de Thorgal, cette vignette amène pas mal de commentaires négatifs. Ils ne trouvent pas de ressemblance avec Thorgal. Ici sur le forum, cela ne nous choque pas. Est-ce parce que nous nous sommes habitués au dessin de Surzhenko, ou bien ces lecteurs ne comprennent pas qu’il s’agit de Thorgal adolescent, donc différent de Thorgal adulte ?

    Je dois avouer que quelque chose me déplaît dans ce dessin, peut être dans les yeux, ou dans le visage qui est un peu trop long et fort, un nez qui va pas trop.  Je sais pas… Alors de la a dire que c’est pas Thorgal, faut pas déconner non plus. On le reconnait clairement, d’autant plus quand on sait qu’il est sensé être jeune. Mais c’est vrai que c’est pas sa plus belle représentation.

    Répondre | Lien | Citer

    Non mais je comprends que ça peut être perturbant, surtout pour des personnes qui n’ont pas suivi la série parallèle de la Jeunesse de Thorgal. Vous vous retrouvez avec une image de couverture où Thorgal a rajeuni, et en plus, en découvrant l’histoire à l’intérieur, Thorgal a encore une tête différente !

    Voici sur Facebook un des avis les plus argumentés à propos de ces changements dans le visage de Thorgal :

    Les traits d’un manga, la bouche un peu haute et féminine et pas beaucoup de nuances dans le dessin du grain de peau. Bref un peu lisse. Peut-être se laissera-t-on séduire au fil des planches ? Je vais tout de même craquer !

    Si cette personne va tout de même craquer, c’est parce qu’elle s’appelle Aaricia Madinina. Avec un nom pareil, elle peut tout dire sur Thorgal.  :wink:

     

    Sinon, l’album sort demain  :!:  

    Répondre | Lien | Citer

    Attention spoilers…

     

     

    Bon j’ai bien aimé… surtout le pied de nez que le destin fait à Slive… elle qui voulait à tout prix un enfant des étoiles… elle en a justement un sous la main et elle le mutile pour qu’il ne puisse jamais raconter quoi que ce soit à Gandalf. Pauvre gosse, qui a hérité de la bonté d’âme de son pére, sa générosité est mal récompensée, il y a de quoi être traumatisé. :( Et Anina, la mére qui reconnait le cri à des lieues de distance comme étant celui de son enfant, à chialer.

    Répondre | Lien | Citer
    Sortie de l'album

    SPOILER

    Étrange sentiment en refermant cet album… Celui de ne plus guère être surpris, déjà parce que les dessins de Roman Surzhenko sont rassurants, on connaît son style, ce qu’il aime dessiner. Mais surtout, c’est la sensation d’être en terrain tellement connu avec le scénario de Yann.

    On retrouve d’abord ses jeux de mots, ses niveaux de langage, ses expressions qui ne collent pas vraiment à Thorgal, mais qu’on a lus tant de fois dans ses textes. On en est quand même déjà au douzième album qu’il scénarise pour les Mondes de Thorgal.

    Là où Jean Van Hamme nous surprenait d’un album à l’autre, les récits de Yann forment un continuum permanent. D’abord entre ses deux séries, Louve et la Jeunesse, mais aussi avec la série mère. Et même s’il faut bien que les derniers albums de la Jeunesse rejoignent le premier tome de Thorgal, le nombre de personnages et d’objets déjà apparus précédemment frise l’overdose.

    Cela fait plaisir de retrouver Solveig, la meilleure amie d’Aaricia, même si c’est plutôt dans la série Louve qu’on l’attendait depuis longtemps. Il y a toujours Isoline et Enyd, ramenées de l’île des berserkers, que Bjorn essaie de s’accaparer. Hiérulf dont le retour est facilité par un fameux subterfuge. Plus fort, voilà déjà Mahara la sorcière, avec sa mère et ses chats noirs.

    Puis le retour d’Anina et ses deux frères, à la recherche de Skald. Celui-ci tombe entre les mains de Slive après avoir retrouvé la capsule de Thorgal et un précieux pistolet-laser venu des étoiles. C’est à ce moment que je me suis dit : Nooon ! C’est trop !! Et dans le prochain album, on retrouvera tout ce beau monde rassemblé comme dans le dernier tome de Louve ?

    Alors oui, Yann utilise toutes les ressources de la série mère, et surtout tout ce qu’il a déjà disséminé dans ses albums précédents. Mais à force de créer des liens dans tous les sens, on a juste l’impression de ne plus découvrir grand-chose…

    Pour terminer en beauté, je vous propose le pire jeu de mots de l’album :

    Par le casque fêlé de Kalmero-le-noir ! C’est trop injuste !

    Répondre | Lien | Citer

    En deuxième lecture, j’apprécie déjà mieux l’histoire, surtout en m’attardant sur les détails des planches de Surzhenko. L’entrée dans ce lieu mystérieux est par exemple une belle surprise, avec le personnage haut en couleur de Ramaha la Völva. Vous reconnaîtrez sûrement l’endroit.  :wink:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bon, au final, cet album referme pas mal de tiroirs ouverts par Yann dans ses deux séries. De nouveaux tiroirs s’ouvrent, avec notamment les personnages du bateau, qui seront au cœur du prochain album, avec les deux amies d’Aaricia.
    Je m’interroge d’ailleurs, Yann aura-t-il la cruauté de tuer l’une des deux ? Affaire à suivre.

    Stridorn a écrit
    Ça alors j’ai retrouvé Slive en chair et en os :x grâce a cette archive des année 80

    Énorme ! Je ne me rappelais plus du tout de ce clip, complètement délire. Les effets spéciaux, les mecs à poil qui font houhou, c’est trop bon.

    Maximinus a écrit
    Pauvre gosse, qui a hérité de la bonté d’âme de son pére, sa générosité est mal récompensée, il y a de quoi être traumatisé.

    Oui, c’est bien sûr le moment fort de l’album. Skald fait ici ce que Thorgal n’a pas pu faire pour elle dans « Les trois sœurs Minkelsönn ». Par contre, quel dommage, c’est une scène qui aurait eu beaucoup mieux sa place avant que l’on ne connaisse Skald, selon moi. Elle aurait été surprenante et terrifiante, comme tant d’autres dans la série originelle.
    Là, elle était seulement inéluctable, puisqu’on savait déjà à l’ouverture de l’album ce qui allait lui arriver. On ne savait pas quand et comment, c’est tout. Pour ma part, c’est bizarre à écrire, mais je m’y attendais tellement que je n’ai pas ressenti d’émotion particulière.

    C’est intéressant, ça montre (pour moi) que si des one-shots sont conçus un jour et reviennent sur des anciens personnages, il faudra que les ressorts dramatiques des histoires jouent sur des choses inattendues, s’écartent des chemins balisés. Pied-d’arbre a perdu sa jambe, OK, mais si on doit un jour savoir quand, comment et pourquoi, il faudra que ce soit surprenant. Et dramatique, ou tristement absurde.

    Ici, ça participe par contre très bien au personnage de Slive, que Yann me semble avoir bien cerné. Un être ambivalent pour moi, capable du meilleur comme du pire. Les raisons qui la poussent à ce geste sont conformes à ce qu’on peut attendre d’elle.

    Tjahzi a écrit
    Plus fort, voilà déjà Mahara la sorcière, avec sa mère et ses chats noirs.

    Ça m’a surpris parce que dans « Moi, Jolan », pour moi Mahara était une personne assez âgée… Bon effectivement, avec son physique particulier, ce n’est pas facile à définir. Elle est donc plus jeune qu’Aaricia, au moment de leur rencontre, Mahara a autour de 25 ans. C’est vrai que je ne m’y attendais pas, ça fait bizarre. D’autant que Magon l’appelle « La vieille » dans « Le bouclier de Thor », alors qu’il n’est lui-même pas tout jeune. Ça peut être une forme de progéria, éventuellement. Une curiosité.
    Une autre bricole, elle était sensée s’être installée depuis peu (selon Aaricia) quand elle apparaît dans « Moi, Jolan ». Aaricia ne la connaît pas. Logiquement, dans le prochain album, elle va donc partir (et sa mère aura sûrement un destin funeste).

    Tjahzi a écrit
    Puis le retour d’Anina et ses deux frères

    Je me demande quel rôle ils auront dans la prochaine (et ultime ?) aventure de la jeunesse. Je suis peut-être le dernier à le penser, mais tant qu’il n’y aura pas confirmation que Skald est le fils de Thorgal, je continuerai à affirmer que ce n’est pas le cas !

    Tjahzi a écrit
    Par le casque fêlé de Kalmero-le-noir ! C’est trop injuste !

    Oh, je l’avais raté celui-là ! Pourtant j’ai un Caliméro pas loin de moi, accroché à un trousseau de clés, c’est dire si ce personnage me plaît bien.

    Tjahzi a écrit
    En deuxième lecture, j’apprécie déjà mieux l’histoire, surtout en m’attardant sur les détails des planches de Surzhenko.

    Je suis d’accord, une deuxième lecture plus contemplative est intéressante. Les dessins et les couleurs sont très beaux, d’un très haut niveau.
    J’espère que Roman continuera à mettre en couleurs ses albums (s’il en a envie).

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Oui, c’est bien sûr le moment fort de l’album. Skald fait ici ce que Thorgal n’a pas pu faire pour elle dans « Les trois sœurs Minkelsönn ». Par contre, quel dommage, c’est une scène qui aurait eu beaucoup mieux sa place avant que l’on ne connaisse Skald, selon moi. Elle aurait été surprenante et terrifiante, comme tant d’autres dans la série originelle. Là, elle était seulement inéluctable, puisqu’on savait déjà à l’ouverture de l’album ce qui allait lui arriver. On ne savait pas quand et comment, c’est tout. Pour ma part, c’est bizarre à écrire, mais je m’y attendais tellement que je n’ai pas ressenti d’émotion particulière.

    J’ai ressenti la même chose que toi. Dans une autre BD, cette séquence m’aurait particulièrement touché. Mais là, on savait depuis longtemps ce qui allait arriver. Dans un autre domaine, le retour de la capsule de survie ne me choque même plus. Alors que son utilisation dans la série Louve m’avait vraiment dérangé. Dans les scénarios de Yann, j’ai l’impression que tout se banalise…

    Répondre | Lien | Citer

    Lu hier et je suis plutot mitigé.

    Tout d’abord, les expressions trop nombreuses c’est vraiment lourd…

    Ensuite, je trouve inutile l’histoire avec les amies de Aaricia de l’album précédent. Il y a 3 intrigues en même temps, Skald avec Slive, Thorgal a la recherche de Hierulf et Aaricia et ses amies. Ça aurait été mieux de laisser de coté les filles du tome 4, pas obliger de les réutiliser, (Van Hamme nous avait habitué a pas réutiliser tout de suite des personnages). On aurait eu une meilleure avancée, là le scénario avance trop lentement.

    Yann a tendance a lancer trop de choses annexes et de personnages, ce qui nuit au dynamisme de l’intrigue.

    Le tome 6 il y aura beaucoup de choses en peu de pages : l’intrigue des filles sur le bateau, la fuite de Slive avec la perte de son œil, le personnage de Skald et de sa mère. On va encore assister a une réunion de tous les personnages comme dans la série Louve. Ce concentrer uniquement sur Thorgal et Slive aurait été plus intéressant.

    Au niveau des dessins, rien a dire toujours aussi bien.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par Ludvig.
    Répondre | Lien | Citer

    C’est vrai ça, que fait Thorgal tout au long de cet album ? De la planche 1 à 36, il cherche Hiérulf. Sans succès. De la planche 37 à 46, il cherche Aaricia. Toujours sans succès. Seul point positif, on a tout le loisir de voir galoper Fural.  oui

    Thorgal-BD a écrit
    Ça m’a surpris parce que dans « Moi, Jolan », pour moi Mahara était une personne assez âgée… Bon effectivement, avec son physique particulier, ce n’est pas facile à définir. Elle est donc plus jeune qu’Aaricia, au moment de leur rencontre, Mahara a autour de 25 ans. C’est vrai que je ne m’y attendais pas, ça fait bizarre. D’autant que Magon l’appelle « La vieille » dans « Le bouclier de Thor », alors qu’il n’est lui-même pas tout jeune. Ça peut être une forme de progéria, éventuellement. Une curiosité.

    Malheureusement, les personnes atteintes de ce vieillissement accéléré n’arrivent pas à l’âge adulte.  :?

    Peut-être que Mahara va utiliser ses pouvoirs issus de la magie rouge pour doubler son âge, comme ce fut le cas avec Aniel ?

    Répondre | Lien | Citer

    Tu dois être ravi Tjahzi, il y a quelques ellipses !  :D

    Répondre | Lien | Citer

    Ah, si Yann était capable de se servir des ellipses pour faire avancer l’histoire, et pour nous laisser imaginer ce qui n’est pas montré… Hélas, voilà pourquoi on parle de l’art de l’ellipse dans la bande dessinée.  :wink:

    Est-ce que vous avez remarqué qu’une  seule journée se déroule durant tout cet album  :?:  :!:

    (à part la dernière planche… )

    Si je compte bien, à ce rythme-là, il nous faudra encore quelques centaines de tomes de La Jeunesse avant qu’Aaricia et Thorgal atteignent l’âge qu’ils ont dans « La magicienne trahie » .  :roll:

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tjahzi a écrit
    Est-ce que vous avez remarqué qu’une seule journée se déroule durant tout cet album

    Boah, c’est le cas dans un certain nombre d’albums, une histoire se déroulant en un jour ou deux.

    Tjahzi a écrit
    avant qu’Aaricia et Thorgal atteignent l’âge qu’ils ont dans « La magicienne trahie »

    Physiquement, ils ont l’air beaucoup plus jeunes que dans le premier album, mais l’histoire et le temps passé en prison d’après Slive semblent placer cet album juste avant « La magicienne trahie ». Je ne sais pas trop du coup.

    Ludvig a écrit
    Ensuite, je trouve inutile l’histoire avec les amies de Aaricia de l’album précédent. Il y a 3 intrigues en même temps, Skald avec Slive, Thorgal a la recherche de Hierulf et Aaricia et ses amies.

    L’histoire de Slive me semble être la principale (d’où le titre de l’album) et celle des filles la secondaire. Mais il est vrai qu’on ne va pas loin dans cette seconde intrigue.
    Tiens, ça aurait pu être amusant, un album carrément sans Thorgal, en se concentrant sur les deux autres histoires. Mais l’histoire des tomes 5 et 6 aurait été réunie en un seul, on sortait du système de diptyque.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Physiquement, ils ont l’air beaucoup plus jeunes que dans le premier album, mais l’histoire et le temps passé en prison d’après Slive semblent placer cet album juste avant « La magicienne trahie ». Je ne sais pas trop du coup.

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire l’album mais il me semble que l’évasion de Slive se produit un an avant la Magicienne Trahie.

    Un an, c’est suffisant pour Aaricia pour devenir enfin jeune fille. Par contre pour Thorgal, c’est un poil plus compliqué. Il doit avoir la vingtaine, il ne va pas mûrir brutalement en un an.

    De toute manière, dans les 2-3 premiers albums Thorgal est physiquement plus vieux que l’âge qui lui a été attribué par la suite. Il me semble avoir plutôt carrément 25 ans dans La Magicienne Trahie, mais la Jeunesse semble prouver que ce n’est pas le cas.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Althing

    Je viens d’ajouter l’album à l’Althing, vous pouvez poster votre avis.

    :arrow: ALTHING de l’album

     

    Et au fait, toujours pas de Jorund-le-taureau dans la jeunesse ! Par contre Lanfeustsön a disparu.

    Répondre | Lien | Citer

    Lanfeustsön est toujours bien là, le marteau à la main.  :)

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah oui ! Le mec il décortique les crevettes ! Bien vu.
    Que de détails dans ces dessins…

    Répondre | Lien | Citer

    J’étais un peu inquiète après lecture de vos avis, mais en fait non, j’ai bien aimé.

    Déjà le dessin est impeccable comme d’hab’. Les couleurs aussi. Mention spéciale à Slive qui est superbe.

    Et puis l’histoire aussi m’a plu. Aaricia se bouge un peu le popotin, Slive a le même caractère que dans les t1 et 2 de la série-mère, Thorgal est parfaitement inutile et j’ai trouvé ça rigolo : il passe son temps à chercher, à cavaler…Mais 0 résultat  :D L’histoire de Hiérulf colle bien (je trouve), Skald est très enfantin, la victime idéale, Gandalf bien méchant, Bjorn bien bête… :x

    Yann a toujours un côté « blagues », quelque chose d’ironique et d’un peu décalé, de 2e degré qui ne me déplaît pas. Même si c’est un peu lourd parfois : Enyd qui capte rien dans la scène de la barque, c’est bon on a compris qu’elle est fille de paysan pas besoin d’en faire trois tonnes…

    Le fait d’avoir plusieurs histoires en même temps ne me gêne pas. Au contraire. Je trouve que c’est bien mené de la part de Yann. Et ça donne du rythme à l’histoire.

    Après c’est vrai que ça n’a pas l’intensité dramatique d’un « Thorgal » de la grande époque mais c’est la faute aux multiples passerelles faites avec toutes les autres séries… On sait déjà tout, comment pourrait-on être touchés, surpris ?

    Ah et aussi j’ai adoré le loup, Sharn !!

    Répondre | Lien | Citer

    Kartlis a écrit
    Yann a toujours un côté « blagues », quelque chose d’ironique et d’un peu décalé, de 2e degré qui ne me déplaît pas. Même si c’est un peu lourd parfois : Enyd qui capte rien dans la scène de la barque, c’est bon on a compris qu’elle est fille de paysan pas besoin d’en faire trois tonnes…

    Yann a quelque chose d’iro… quoi  :?:

    Ce qui me pèse le plus dans ce genre d’humour, c’est que ça fait complètement retomber l’ambiance créée par le dessinateur au fil des pages.  :?

    Kartlis a écrit
    Le fait d’avoir plusieurs histoires en même temps ne me gêne pas. Au contraire. Je trouve que c’est bien mené de la part de Yann. Et ça donne du rythme à l’histoire.

    Ce qui me gêne, c’est que ça donne souvent artificiellement un rythme à l’histoire. Si comme tu l’as écrit dans un autre post, tu mets bout à bout chacune des histoires, c’est pas terrible, parce qu’il ne se passe en réalité pas grand-chose.

    La seule justification ici, c’est que ces 3 fils d’histoires se croisent et s’enrichissent quand même quelque peu…

    Répondre | Lien | Citer

    Je me suis décidé à lire et à collectionner les Thorgal quand j’en avais que cinq : le 9, 10, 15, 24 et 30. Les  autres ne sont pas arrivés non plus dans l’ordre ! C’était donc un peu la même chose qu’avec les mondes, certains éléments étaient connus mais le puzzle prenait forme tous les deux trois mois ! Je trouvais cela excitant surtout que les histoires étaient riches et surprenantes.  J’avais hâte de passer à la page suivante tant l’énigme était bien ficelée. Une deuxième lecture dans la foulée était importante pour la digestion de ces émotions.

    Avec Yann,  depuis l’apparition de poile de carotte dans Louve, à chaque page que je tourne j’ai la crainte de voir apparaître une blague Carambar

    Avec une Femme rousse nommée Slive on pouvait s’attendre à poile de carotte 2

     

    ou à Zora la Rousse !

     

    Heureusement Skald doit être trop jeune pour cette culture générale. Quand Isoline sort l’iro-quoi , je me suis dis ça y est ! Yakari va débarquer ! Mais non on a juste eu un Calimero assez discret ! ( Eh oui Tjahzi, tu les as vu aussi !)

    Cette peur étant passée, j’ai pu me remettre de ces émotions rapidement. Car je savais qu’on ne verrait pas beaucoup cette Slive et qu’on n’apprendrait pas grand-chose sur elle.  A part que c’est certainement elle qui a planqué le radeau à bébé. Slive n’apparait que sur 7 pages pour un album consacré à elle ! C’est risible, mais c’est une spécialité de Yann. Car « Raïssa » (8 pages) aurait plutôt dû s’appeler «  La meute de la lune ». L’album « Crow » (nom d’emprunt qui ne sert à rien) aurait pu s’appeler Raïssa ; 10 pages tout de même ! Et dans « Skald »  Skald n’apparait aussi que sur 8 pages pour une apparition de sauvetage ou de baise.  Bref ces titres n’amènent rien car il n’y a pas véritablement une histoire qui fait un titre chez Yann mais plutôt un défilement de personnage mystère. « Slive » est donc aussi décevant sur ce plan, cet album aurait même pu s’appeler Skald (12 pages, un record) !

    On ne saura donc rien de plus sur Slive, mais un peu plus sur l’histoire de ce 4ème fils de Thorgal. Dommage, car chronologiquement cela  décrédite l’énigme de Louve 4 & 5.

    3 histoires concentrées sur un seul album c’est trop, deux auraient suffit pour rythmer une aventure passée de Slive…

    Pour moi, la suite avec  la jeunesse 6, c’est tout vu : Les deux filles partent sur ce bateau d’orient, et on ne les reverra plus. L’histoire se concentrait sur Thorgal à la recherche d’Aaricia qui se terminera par une demande en mariage rythmée par l’histoire d’Anina fasse à Slive. Le 6ème album s’appellera donc « Anina » avec au moins 7 pages avec sa silhouette. Un album qui au final sera plaisant comme celui-ci mais qui ne cassera pas des briques ! 

    Répondre | Lien | Citer

    Le soucis avec l’humour de Yann c’est que… bon… c’est pas pour être méchante (je suis désolée si Yann me lit)… c’est que c’est pas non plus des blagues énorme en mode hilarant genre « il FALLAIT la faire ». Ce n’est pas appropié à l’ambiance et ce n’est pas hyper drôle et du coup je vois pas trops l’intérêt :? .

    Répondre | Lien | Citer

    La carrière de Yann a définitivement quelque chose de particulier. Un scénariste poil-à-gratter et volontiers provocateur… et puis ?
    On peut parler d’embourgeoisement tant il y a quelque chose de caricatural dans son évolution. II semble s’être fait une spécialité de mercenaire scénariste que l’on va retrouver dans tous les coups: Spirou vu par…, XIII Mystery, 2 séries des Mondes de Thorgal… Il me semble qu’il ne désespère pas de signer son Blake & Mortimer. Ironiquement, c’est son compère Conrad qui a par contre repris le dessin d’Astérix.

    Que dire de sa contribution au monde de Thorgal ?
    En animant les séries Louve (désormais terminée) et La jeunesse, il a ouvertement choisi d’inscrire ces séries dans une veine ‘jeunesse’.
    Il respecte les codes de base, tout en insistant lourdement sur les références à la mythologie nordique. Monsieur s’est documenté et tient à le faire savoir. Il n’hésite pas à proposer des dialogues plein d’emphase, invoquant sans cesse telle ou telle divinité. Par contre, l’histoire n’a guère d’intérêt. Thorgal recherche Hiérulf pendant qu’Aaricia tente de soustraire 2 anciennes esclaves à la colère de son frère et que Slive planifie son évasion des geôles de Gandalf.

    Pépère et inoffensif.

    Répondre | Lien | Citer

    Hélas beaucoup trop pépère quand on compare cet album avec « La montagne du temps » qui vient de sortir. La barre des Mondes est maintenant fixée bien plus haut  :!:

40 messages de 81 à 120 (sur un total de 124)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2017