Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top



La jeunesse de Thorgal
Octobre 2017
13 avis postés

Parcourir la fiche
de cet album
Parcourir la fiche
de cet album

L'Althing permet aux lecteurs de donner leur avis sur les albums de Thorgal et des Mondes de Thorgal.
Vous pouvez présenter vos albums préférés, évoquer ceux que vous aimez moins... ou donner votre avis sur toute la série !

Cliquez ici
pour donner votre avis sur cet album



Quentin

Cet album comme les précédents de la jeunesse de Thorgal met du sens à l'histoire de Thorgal.

Archibald

Le prolifique mais inconstant Yann continue son voyage en drakkar dans les mondes de Thorgal avec une BD choral segmentée en 3 intrigues.

C'est agréable à regarder, les planches défilent à une allure folle jusqu'à la dernière et son cliffhanger qui laisse sur un arrière goût de déjà vu agaçant.
L'album est le début d'un nouveau cycle et se contente d'amorcer de nouvelles intrigues juste ce qu'il faut. C'est assez frustrant surtout que certaines parties comme celle concernant Thorgal est assez vaine. Pour pallier à cela on insère une scène assez grotesque où ce dernier ne semble plus très scrupuleux à tuer son prochain.

Comme l'indiquait le titre cet album marque aussi le retour d'un ancien personnage culte présent à l'origine de la saga. Avec notre magicienne rouquine revient également un peu de S.F mais tout ça lorgne vers le fan service assez stérile. Au final on a effectivement pas grand chose à se mettre sous la dent et le recyclage des anciennes recettes ne fait que trahir la pauvreté scénaristique.

lagroht

Lecture très fluide mais il ne se passe pas grand chose, et les ressorts de l'intrigue font un peu trop déjà vu.

Riter

Bravo aux auteurs pour arriver à imbriquer tant d'éléments et rester cohérent par rapport à un T1 de Thorgal (La magicienne trahie) sortie en 1980 ! J'envie les lecteurs qui découvrent les séries des mondes de Thorgal maintenant :-) Quelle passionnante histoire !

Fab

Yann, en roue libre, continue de s’amuser avec le vivier de personnages d’une série mère passée du coté mercantile de la force voilà bien des années, en mélangeant pistes éventuellement intéressantes mais aux développement maladroits (et autres jeux de mots bien inutiles). Surzhenko, avec deux séries en moins sur les épaules, rend une copie plus appliquée que les précédentes.

Plinard

Un album qui continue de respecter l'univers de Thorgal avec son lot d'héroïsme, d'aventure et de fantastique et qui remplit l'objectif qui lui est fixé : divertir et enrichir la mythologie Thorgal.

Galathorn

Quelle couverture! Elle a la saveur du Thorgal de notre jeunesse! L'album aussi dans l'ensemble. Mais j'ai l'impression que Yann veut tout à coup faire tirer la jeunesse de Thorgal en longueur, pas dans le bon sens du terme... Avec un peu trop de péripéties, on va finir par trouver que Thorgal a bien davantage vécu avant "la magicienne trahie", les Dieux étaient encore plus courroucés à son encontre! Si ça continue, il va faire un premier voyage à Bag Dahd...

Sves

En animant les séries Louve (désormais terminée) et La jeunesse, il a ouvertement choisi d'inscrire ces séries dans une veine 'jeunesse'.

Il respecte les codes de base, tout en insistant lourdement sur les références à la mythologie nordique. Monsieur s'est documenté et tient à le faire savoir. Il n'hésite pas à proposer des dialogues plein d'emphase, invoquant sans cesse telle ou telle divinité.

Par contre, l'histoire n'a guère d'intérêt. Thorgal recherche Hiérulf pendant qu'Aaricia tente de soustraire 2 anciennes esclaves à la colère de son frère et que Slive planifie son évasion des geôles de Gandalf.

Pépère et inoffensif.

Neclo

cet album m'a donné envie d'en relire d'autres (la magicienne trahie, la reine des mers gelées) et je ne me lasse pas des aventures de thorgal

Seemeo

La Jeunesse de Thorgal est globalement aérée et limpide. On y retrouve les personnages des tout premiers albums, ce qui fera palpiter le cœur des fans. On regrettera malgré tout ce sentiment de déjà vu dans nombre de scènes et surtout dans des dialogues usés jusqu'à la corde. Le dessin académique et mécanique de Roman Surzhenko, expert de la tablette graphique, produit un dessin sans âme. A quand la fin de La Jeunesse ?

Kartlis

C'est vraiment le terme qui définit l'album : "agréable". Le scénario se lit facilement, avec quelques idées amusantes comme cette quête sans résultat de Thorgal... Plusieurs histoires se déroulent en même temps, 3 en fait : Skald et Slive / Thorgal qui cherche / Aaricia et ses amies, ce qui maintient un bon rythme.

Retrouver Slive et Sharn, entendre une partie de leur histoire est également très plaisant, surtout que c'est plausible et que la mentalité de Slive est proche de tout ce qu'on a déjà pu voir dans la série-mère.

Le dessin de Surzhenko est toujours aussi bon, les couleurs aussi !

Thorgal-BD

La quête sans fin de Thorgal est finalement assez amusante à suivre. Le personnage se suffit à lui-même.

Il tue trois hommes, par contre, pour ne pas se faire voler son cheval. Beaucoup de morts dans sa jeunesse !

Les dessins sont très beaux, avec comme toujours une foule de détails.

shinob

Un album agréable à suivre qui a le mérite de faire revenir Slive sur le devant de la scène.

L'histoire se déroule sur plusieurs plans et les aventures de Thorgal, qui ne fait que chercher Hierulf, ne sont guère palpitantes... l'ensemble reste cependant correct !

Le seul bémol pour moi reste la réaction de Slive avec Skald, qui est complètement démesurée même si du coup elle permet de justifier le mutisme du garçon...

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018