Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeux – Jeu de cartes Thorgal

Accueil / Forum / Tirages de luxe, cinéma, musique, objets / Jeux – Jeu de cartes Thorgal

Bienvenue

Jeux – Jeu de cartes Thorgal

Ce sujet a 45 réponses, 11 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 3 semaines et 6 jours.

  • Créateur
    Sujet
  • #193105 Répondre | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Salut tout le monde.

    J’ouvre ce nouveau sujet pour vous présenter un projet qui me tient particulièrement à cœur, un projet de jeu de cartes Thorgal.
    Je n’en ai jamais parlé sur le forum, mais on va dire que ça fait partie de mes bonnes résolutions de rentrée !

    Avant de parler des cartes, du jeu, de pourquoi je vous en parle, j’ai envie de vous faire un peu l’historique du projet. D’un point de vue personnel.
    J’ai commencé à travailler sur un site Thorgal en mars 1999, il y a donc environ un million d’années. Plutôt en solo, pendant trèèèès longtemps. Au début des années 2010, j’ai eu la chance et la fierté de voir mon travail plaire aux auteurs et éditeurs de Thorgal (à certains d’entre eux en tout cas), de faire des rencontres sympas, de sentir un vent positif. Alors, je me suis lancé dans plein de petits projets personnels, sans ambition particulière, juste parce que je thorgalais vachement au quotidien.

    J’ai fait des dessins (y en a un qu’il faudrait que je vous retrouve, il était délirant) et de la peinture. Bon, je reconnais, ce n’est ni moche, ni à mettre dans un musée.
    J’ai commencé à écrire un livre, un bouquin dont vous êtes le héros. C’est mon premier gros projet, j’avais même un poil d’ambition avec parce que je pense pouvoir faire un truc correct. Je vous ai présenté le projet dans un autre sujet ICI, je vous invite à y jeter un œil et je compte bien m’y remettre dès que mon emploi du temps me le permettra.
    Qu’est-ce que j’ai fait d’autre ? J’ai écrit un scénario complet pour un album de Thorgal, tiens. La totale, avec découpage et tout, en y mettant tout ce que j’ai envie de voir dans un Thorgal. C’est mon bébé secret.

    Et puis, parmi ce monceau d’idées et de productions, il y avait un petit corpus de règles pour un jeu de cartes. Étant un gros joueur, collectionneur de jeux, amateur de soirées autour de bouts de carton, de jeux de rôles et de fraises Tagada, j’avais eu envie de me faire mon propre petit jeu Thorgal. J’avais l’impression que c’était peut-être sympa.

    Après, à partir de 2014, j’ai vu moins de monde, plus vraiment d’auteurs, peu l’éditeur, et j’ai passé beaucoup de temps et d’influx dans la conception de ce nouveau site, désigné à juste titre récemment comme le meilleur site de l’histoire de l’humanité (dans le Deuxième monde). Alors j’ai mis mes projets de côté, rangés sous le bras, dans le carton des souvenirs.

    Et puis, c’est vrai que cette année j’ai ressenti un nouvel influx positif. Plus d’envie, plus de rencontres, du mouvement autour de Thorgal, des idées nouvelles. J’ai ressorti quelques cartons, juste pour moi. Et retrouvé ces quelques règles et quelques cartes amorcées il y a 5 ans, en 2013. C’était mon projet le moins abouti, le moins travaillé, notamment parce qu’il impliquait de rédiger et illustrer 150 cartes juste pour le plaisir, ce qui est parfaitement idiot.

    Cet été, je me suis lancé là-dedans comme un mammouth dans un champ de fleurs bien croquantes. Et voilà où j’en suis.

    Je pourrais vous raconter encore plein de choses, je vais le faire, j’ai plein de trucs à dire. Mais, hé, dis donc, t’as vu la longueur du message ? La moitié d’entre vous n’aura déjà pas le courage de tout lire, alors je fais une pause, pour écouter vos premiers avis !

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 45)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Tu es incroyable Stéph, les projets fleurissent dans ta tête à un rythme fou ! 

    Je ne suis pas un grand joueur comme toi, mais si un bon jeu sortait autour du monde de Thorgal, je serais parmi les premiers à m’y lancer ! Par contre, tu as vu la photo de profil de Fred Vignaux ? J’y ai découvert qu’il pratiquait les jeux de rôle grandeur nature. Je suis sûr que ton projet pourrait l’intéresser…

    Répondre | Lien | Citer

    Est-ce qu’un jeu de tarot est aussi prévu, cher Webmestre ?

    Répondre | Lien | Citer
    jeu de tarot

    Un jeu de tarot Thorgal existe, il a été édité il y a déjà 20 ans. On en a parlé dans ce sujet-ci :

    http://www.thorgal.com/sujet/jeu-de-tarot

    Répondre | Lien | Citer

    Merci Tjahzi ! Du coup, il me le faut ^_^

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les cartes Aventures

    Tjahzi a écrit
    les projets fleurissent dans ta tête à un rythme fou !

    C’est pire en fait. La prairie thorgalienne n’est qu’une des surfaces qui fleurissent là haut, il y en a plusieurs autres tout aussi printanières.

    Si on arrose, ça fait une tête pleine d’eau.

    Tjahzi a écrit
    J’y ai découvert qu’il pratiquait les jeux de rôle grandeur nature. Je suis sûr que ton projet pourrait l’intéresser…

    Oui, je le sens bien ce garçon…

    Il doit être très fleuri aussi.

    Le mandarin a écrit
    Est-ce qu’un jeu de tarot est aussi prévu, cher Webmestre ?

    Tjahzi a écrit
    Un jeu de tarot Thorgal existe

    Il est trop bien ce jeu, en plus. Mais on ne le trouve malheureusement que dans la préhistoire de notre série, sous les fondations d’un stock de produits dérivés peu épais.

    Bon, hé sinon, vous êtes bien mignons, mais ce n’était pas de MON jeu de moi qu’on devait-il donc parler ? Mhh ?

    Alors avant tout, je précise que je ne vous raconte pas tout ça pour vous annoncer une fracassante nouvelle de commercialisation à Noël, en pack avec le tome 36. Il s’agit bien simplement d’un projet perso que je présente à mes camarades, c’est tout hein, y a pas à fantasmer.

    Je vais commencer à vous présenter le concept, avec aujourd’hui les cartes Aventure.

    L’objectif premier du jeu est de réussir à résoudre des Aventures. Celles-ci sont de trois sortes, ou plutôt de trois niveaux.

    Les Aventures accessibles valent 3 points. Elles sont plutôt simples et peuvent être réalisées assez rapidement, avec quelques cartes, parfois même avec une seule.

    Les Aventures complexes, à 5 points, demandent plus d’efforts, plus de Compétences. Elles ont souvent des limitations, des contraintes.

    Les Aventures extrêmes, à 7 points, peuvent être intimidantes ! Il faut maîtriser de nombreuses compétences. Il n’y a par contre aucune contrainte pour les résoudre, c’est déjà bien assez difficile comme ça. Pour réussir ces aventures, il faut combiner les capacités d’un assez grand nombre de cartes.

    Voici des exemples de cartes Aventure.

    Cette Aventure à 3 points nécessite de posséder 3 compétences (Magie, Combat et Amour) grâce aux cartes que l’on va jouer, notamment le Héros dont parle la carte. Le Héros devra agir en solo, sans Alliés. L’icône violette à droite le rappelle.

    Plus compliquée, cette aventure à 5 points (le nombre de Compétences en rouge indique la valeur de la carte) nécessite de maîtriser 5 compétences, dont deux fois la même, la Compétence Pouvoir. Il faut également utiliser une Arme et être accompagné d’un Allié, ce qui est rappelé par les icônes vertes.

    Cette dernière carte présente une Aventure à 7 points. La seule condition, mais elle est complexe, est que le Héros doit maîtriser 7 Compétences. Un vrai challenge, sachant qu’il n’en maîtrise que trois au départ, et que ce ne sont pas forcément les bonnes…

    Au prochain épisode, je vous présenterai justement les cartes Héros.

    Répondre | Lien | Citer

    Bravo pour ce beaux travail !! Hâte de lire la suite (et d’y jouer ;p ) !

    Répondre | Lien | Citer

    Beau boulot… Effectivement, l’actualité autour de Thorgal te donne des ailes. Un jeu apéro autour de l’univers Thorgal, ça pourrait être sympa, genre « tu préfères ». Tu préfères être exilé 10 000 ans avec Volsung de Nichor et Niddhog dans le deuxième monde, ou tenter de survivre une semaine dans la bouche du soleil?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les cartes Héros

    Dur ton jeu. Tu préfères une flèche dans le dos ou un coup d’épée dans le bide ?
    Encore plus dur : tu préfères Vlana ou Aaricia ?

    Tyseria a écrit
    Hâte de lire la suite (et d’y jouer ;p ) !

    Merci. Pour y jouer, il faut venir à la maison !

    Je viens d’ailleurs de faire une partie « compétitive » avec une proche, c’est l’une des premières fois que je joue en mode bourrin, et c’était sympa (surtout pour elle, elle m’a mis une raclée). Ça me fait dire, ou croire, que le jeu doit convenir aussi bien à des joueurs du dimanche qu’à des compétiteurs. Je vais essayer de faire tester à quelques gros joueurs dans les semaines qui viennent, pour voir leur ressenti.

    Au niveau du temps de jeu, on est sur 30 minutes en amical, 1 heure en compétitif.

    J’en profite pour vous livrer deux réflexions générales, avant de parler des Héros.

    Tout d’abord, vous l’aurez compris, ce jeu est un prototype, si j’en fais quelque chose un jour il sera bien sûr visuellement bien différent.

    Également, je vous livre mes réflexions de départ, celles qui ont enclenché le processus dans ma tête :

      Proposer un jeu ayant des mécanismes simples, en les adaptant à la série et à son univers ; sur mes règles de base, j’ai créé des cartes dont les capacités me semblent correspondre à ce qu’elles sont dans la série BD. J’vous expliquerai par l’exemple.

      Ne pas proposer un jeu d’opposition, de combat, mais un jeu permettant de recréer l’ambiance d’un album : une quête, un héros talentueux, aidé par ses alliés, combattu par ses ennemis, réussissant (ou pas) grâce à ses compétences, à la magie, etc. Bon, comme dit plus haut, les bourrins peuvent quand même un peu s’y retrouver.

      Faire en sorte que chaque carte rappelle au lecteur un événement issu d’un album, mais aussi que le jeu reste intéressant pour quelqu’un qui découvre ou ne connaît pas Thorgal.

    Bon, et les cartes Héros ?

    Le Héros est la carte de base, celle qui est indispensable pour partir à l’Aventure. Il a trois Compétences de base, c’est un bon départ. Et une capacité spéciale unique. Il peut aussi porter jusqu’à trois Objets, dont n’importe quelles Armes et Armes de tir, et il peut être accompagné d’un Allié.

    Ce premier Thorgal dispose de Compétences éclectiques, Force, Amour et Navigation. Cela lui permet de s’attaquer à des Aventures variées. L’homme libre choisit avec soin ses Alliés, pas d’Alliés instables avec lui (on en reparlera). Sa capacité unique contre efficacement l’un des points délicats du jeu : si on se plante en tentant de résoudre une Aventure, elle ne sera pas défaussée mais reprise en main. Une seconde chance, c’est utile !

    Thorgal le Viking est un guerrier, un navigateur, cela se voit à ses Compétences. Il est intéressant parce qu’il offre aussi une 4ème Compétence dans les Lieux de type Eau qu’il affectionne particulièrement (on en reparlera aussi). Il est de plus immunisé aux effets des cartes issues du monde viking. Pas mal.

    Aaricia la mère est plus spécialisée dans le domaine affectif. Elle a aussi le pouvoir d’éliminer du jeu un Événement qui pourrait la gêner.
    De plus, elle est hyper belle.

    Au prochain épisode, je fais le point sur les Compétences ?
    Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

    Répondre | Lien | Citer

    De plus en plus intéressant, merci !

    Répondre | Lien | Citer

    je comprends déjà plus tout, mais un jeu sur Thorgal, je suis d’office preneur! 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les Compétences

    Merci les mecs.

    Nils a écrit
    je comprends déjà plus tout

    Alors c’est que j’explique mal.

    Pour simplifier, il faut « résoudre » des Aventures, en ayant en jeu des Compétences, qui sont apportées par les cartes Héros, les Objets portés, les Lieux visités, les Alliés qui accompagnent Thorgal…

    En plus de cela, il est possible d’améliorer son jeu (ou d’embêter les adversaires) grâce aux cartes Actions. Il y a aussi des Événements, qui viennent tout changer : des catastrophes, des aides inattendues, des ennemis de Thorgal, par exemple.

    Le tout dans l’univers de Thorgal, chaque carte étant conçue pour être raccord avec ce qu’elle représente dans la série.

    Aujourd’hui, je fais le point sur les Compétences.

    Ci-dessus, vous avez une petite Aide de jeu, essentiellement décorative, on n’en a plus besoin après une ou deux parties. Si j’allais au bout du concept, je verrais bien un petit plateau central (pour les cartes universelles Lieux et Événements) avec un pense-bête intégré.

    On commence par la partie basse. Elle présente les icônes des différents types de cartes.

    Les cartes universelles sont nommées ainsi parce qu’elles concernent tous les joueurs. On joue donc tous dans le même Lieu, en subissant ou profitant tous des effets des Événements.

    Les autres cartes sont personnelles. Chaque joueur construit dans son coin son petit monde thorgalien, avec son Héros, ses Alliés, ses Objets, ses Aventures.

    Et voici les Compétences.

    Je vous les présente ?

    Force : ce sont les capacités physiques en général (force, endurance, résistance… ) mais aussi la force mentale, le courage, le caractère.

    Esprit : l’ingéniosité, l’intuition, les connaissances, la capacité à s’adapter, le sixième sens…

    Archerie : cette Compétence me semblait essentielle, tellement elle est pour moi un élément primordial de la série. Elle a disparu, ou presque, du Thorgal 2.0, mais je ne sais plus si je vous l’ai précisé : à part quelques cartes que j’ai piochées ailleurs pour le plaisir (Vlana, Vigrid, l’épée-soleil… ) toutes les cartes du jeu sont extraites des 9 premiers albums de Thorgal, depuis « La magicienne trahie » jusqu’à « Les archers ». L’archerie s’y sent plutôt bien.

    Combat : les compétences martiales, aussi bien à mains nues qu’avec une arme.

    Navigation : ce qui touche à la mer, encore un point qui m’a paru indissociable du monde viking. Au-delà, on y retrouve ce qui permet de se déplacer sur de grandes distances, ou simplement l’esprit vagabond d’un personnage qui voyage beaucoup.

    Pouvoir : basiquement, c’est la capacité à commander, à diriger. Au-delà, comme pour nos propres dirigeants, le simple fait d’être prince ou baron, à un poste au pouvoir réel, apporte cette Compétence. C’est aussi, pour certains personnages, la volonté de s’élever dans la hiérarchie.

    Magie : on y retrouve aussi bien les capacités magiques, les pouvoirs surnaturels, les capacités psychiques, les objets technologiques avancés. Tout ce qui sort des domaines de compétences de l’espèce humaine, à l’époque de Thorgal.

    Amour : l’amour vrai, évidemment, mais aussi l’amitié, le charisme, la séduction, le don de soi, l’empathie, le sacrifice. Les émotions puissantes ou banales qui distillent l’essence de nos vies.

    La prochaine fois, je vous parle des Alliés !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Test à trois joueurs

    Finalement, je vous parle d’autre chose aujourd’hui !

    Vendredi soir, j’ai emmené pour la première fois mon jeu à mon cercle de jeu (une association, on se réunit une ou deux fois par mois de septembre à juin).

    Je voulais tester mon jeu avec des personnes que je connais moins, et surtout tester pour la première fois le jeu à trois ou quatre joueurs, et un tout nouveau système d’utilisation des cartes Événements (qui s’est révélé très intéressant, je garde). Jusqu’ici, j’avais toujours joué seulement à deux joueurs.
    Je me suis trouvé tout de suite trois gens motivés, très motivés même, Clément, Julien et Lucy. Merci à eux.

    Autre point intéressant, les trois testeurs n’avaient pas la moindre idée de ce qu’est Thorgal ! L’un ne lit pas de BD, l’autre ne lit que du manga, la troisième n’avait guère qu’Astérix à me proposer. Pas grave, et tant mieux.

    La partie a duré une grosse heure. Je n’ai pas joué, j’observais, notais et accompagnais. Les joueurs m’ont fait des retours intéressants, notamment pour rendre certaines choses plus pratiques en adaptant un peu le matériel.

    Je me suis aussi rendu compte qu’à trois ça va encore, mais qu’à quatre le jeu risque de devenir trop long. Du coup je vais tester un autre système permettant aux joueurs de jouer simultanément, comme le proposent beaucoup de jeux modernes. C’est fini, le temps du Monopoly, où on attend sagement son tour pendant que les autres font leurs affaires tour à tour. Je pense avoir trouvé un système qui devrait bien fonctionner. A priori, sauf nouveaux rebondissements, on jouera donc tous en même temps.

    Le bilan, surtout, c’est que les joueurs ont bien apprécié le jeu, mais aussi le thème et les cartes. C’est ça aussi qui m’a beaucoup plu. Tout le monde a trouvé les cartes trop belles, les dessins magnifiques. Et ils ont aussi trouvé les cartes très évocatrices, bien immersives. Qu’elles racontent une histoire.
    C’est la double magie de Odin Van Hamme et Thor Rosinski !
    A la sortie, l’un des joueurs m’a dit que ça lui a donné envie de découvrir la BD. Le prochaine fois, j’en emmène une.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les Alliés

    Cette semaine, j’ai remis à plat les règles du jeu avec un nouveau système qui permet aux joueurs de jouer en même temps. Je pense que c’est pas mal. On est un peu moins attentif au jeu des camarades, puisqu’on gère son propre jeu en même temps qu’eux, mais par contre tout va plus vite, il n’y a pas de temps mort (sauf si un joueur prend un peu trop son temps).

    Et voici les Alliés.

    Les Alliés (j’avais pensé aussi à « Compagnons » ?) sont les personnages secondaires de la série. Ils peuvent accompagner Thorgal, Aaricia ou Kriss pour tenter une Aventure. Ils peuvent porter un Objet.

    En général, un seul Allié peut accompagner le Héros en mission.

    Hiérulf est un Allié classique, assez puissant. Il a deux Compétences de base (Esprit et Pouvoir) et peut même en obtenir une troisième dans les Lieux de type Ville.

    C’est un Viking. Cela ne lui apporte rien comme ça, mais certaines cartes octroient des bonus ou des malus aux Vikings. Hiérulf peut donc en profiter, ou subir les problèmes réservés aux Vikings.
    Il y a aussi des Atlantes, des Dieux et des Nains.

    Pied-d’arbre a le droit d’utiliser les Objets de type Arme (épées, dagues… ) et Arme de tir (arc, arbalète… ). Hiérulf n’y a pas droit !

    Pied-d’arbre n’apporte qu’une Compétence, mais le joueur peut choisir parmi les deux indiquées sur sa carte (Archerie ou Combat).

    Slive fait partie d’une catégorie spéciale d’Alliés, les Alliés instables. Ce sont des personnages qu’il faut réussir à convaincre pour qu’ils accompagnent le Héros en mission.
    Par exemple, pour que Slive nous accompagne à l’Aventure, il faut posséder les Compétences Force et Combat. Dans ce cas, elle participe et apporte ses propres Compétences (Pouvoir et Magie) et sa capacité à porter deux Objets au lieu d’un seul.
    Par contre, il lui est impossible de participer à une Aventure avec un Allié Viking comme Hiérulf, Bjorn ou Jorund.

    La prochaine fois, on parle des Objets.

    Répondre | Lien | Citer

    Franchement, je te tire mon chapeau!! Tu as eu une super idée et tu l’as très bien exploitée!!

    J’attends d’en voir plus, mais tu devrais vraiment songer à une commercialisation de ton jeu…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci lokocha, ben pour le moment ça reste un projet personnel, on verra par la suite.
    Ce qui me plaît dans ce projet, comme dans certains aspects de mon travail sur ce site, c’est de créer quelque chose, d’être acteur plutôt que spectateur de ma propre activité. A l’heure où je me demande régulièrement si tout ce temps que je passe à faire du Thorgal sans en faire a du sens, ça me fait du bien d’être dans l’action plutôt que dans la réaction.

    Deux choses aujourd’hui. Je ne vous ai pas reparlé du jeu depuis un moment, parce que j’ai fait de nombreuses parties pour tester les mécanismes. J’ai fait et refait et re-refait des tas de cartes, j’en ai des caisses. J’ai fabriqué une boîte et un plateau de jeu, je vous les montrerai bientôt. Il y a aussi des jetons et un gros pion.

    La plupart des parties se sont très bien passées, mais l’une d’entre elles a été particulièrement intéressante, notamment parce qu’elle s’est mal passée, justement.

    Il y a une dizaine de jours, j’ai réuni 3 « gros » joueurs, des gens qui jouent beaucoup, à beaucoup de jeux, et qui en ont même créé. Je voulais des avis de joueurs plus chevronnés, et forcément plus critiques.
    Bon, ça ne s’est pas très bien passé. L’heure tardive n’a pas aidé, je n’ai pas pris le temps de bien présenter le jeu parce que j’étais crevé, il y avait du bruit, j’ai peiné à les réunir autour d’une table, sans trop savoir s’ils étaient motivés, bref ça démarrait moyen. Mais surtout, le hasard du mélange et du tirage des cartes a fait que les premiers tours de jeu ont été très compliqués, très longs, pas très amusants.
    Il y a eu pas mal de critiques, dont certaines m’ont semblé très pertinentes. Je les ai retenues, intégrées à ma réflexion. Mais la partie m’a surtout permis de comprendre que la construction des paquets de cartes et leur gestion pendant la partie posent problème. Je le sentais confusément, sans oser trop y toucher parce que les parties fonctionnaient généralement très bien comme ça. Mais clairement, un jeu fun qui devient d’un coup pénible si le tirage des cartes est défavorable, ça ne va pas.

    Alors j’ai tout remis sur l’établi, changé des règles, amélioré la gestion des cartes, intégré la construction des paquets au premier tour de jeu, tout en gardant des règles simples et narratives.
    J’ai simplifié le texte de pas mal de cartes, pour conserver le côté narratif tout en ayant un peu moins de lecture et un peu moins de règles spéciales. J’ai remplacé certains textes par des icônes qui rendent les cartes plus facilement lisibles.
    J’ai peaufiné les règles de jeu pour que ça fonctionne aussi bien à 2 qu’à 4 joueurs.

    Si on ajoute à ça la fabrication des cartes (qui finissent à la poubelle à chaque grosse mise à jour du jeu… ) ça représente des dizaines d’heures ces dernières semaines.
    Le résultat, c’est un jeu plus fluide, toujours aussi narratif, mais aussi moins punitif. Avant, le danger venait le plus souvent des autres joueurs, qui pouvaient saboter, avec une seule carte bien placée, un plan qui semblait bien huilé. Maintenant, le danger vient plutôt de Volsung, d’Alinoë, de Shardar, bref des méchants de la série. Les méchants sont pleinement intégrés au jeu.

    Bon bah je voulais vous parler des Objets, mais vu le pavé, ce sera la prochaine fois.

    Répondre | Lien | Citer

    Waouh ! Ton jeu a vraiment l’air très bien construit et passionnant ! J’avoue ne pas être familière de ce genre de choses mais ça fait très envie ! J’espère que tu continueras à t’en occuper et nous décrire ton avancée !

    En tout cas, bravo pour le projet !

    Répondre | Lien | Citer

    WAW ! Super ! en plus j’adore les illustrations choisies pour les cartes ! C’est très beau !

    Il faut vite trouver un éditeur, j’ai une petite famille qui adore les jeux de société sur le mode aventure ou enquête !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les Objets

    Merci les filles ! C’est gentil à vous, ça fait plaisir.

    J’ai bossé comme un fou ces dernières semaines (derniers mois ?) sur ce jeu, et je pense être arrivé à peu près au bout du concept cette semaine. Les dernières parties ont été parfaites, à part pour une ou deux cartes que je me suis dépêché d’améliorer.

    Allez j’avance, en vous présentant aujourd’hui les Objets !

    Les Objets permettent de booster les Héros et les Alliés. Le Héros peut en porter jusqu’à trois, un Allié ne peut en avoir qu’un seul. Voici quelques exemples.

    Le repas en famille est tout simple, il donne au personnage la Compétence Amour. Petite particularité de cet « objet », il peut être réutilisé à plusieurs reprises puisqu’il est remis sur la pioche (la pioche Évolution, car il y a plusieurs pioches, je vous en parlerai plus tard).

    Le berceau flottant est un Objet magique. Ce sont des Objets généralement plus puissants. Magiques ou technologiques. Celui-ci octroie Magie et Amour, et il donne aussi la Compétence Navigation (en vert) dans les lieux de type Eau (la petite goutte). Costaud !

    La petite icône Eau, Ville ou Montagne, c’est une des nouveautés de ces derniers jours. Ces icônes toutes simples remplacent les textes qu’il y avait avant. Les cartes sont plus faciles et rapides à lire.

    Par exemple, l’autre fois je vous avais montré Hiérulf comme ça :

    Et maintenant il est comme ça :

    Ça m’a permis de remplacer un point de règle par un petit texte d’ambiance, qu’on peut lire ou zapper.

    Ce dernier exemple, c’est aussi pour vous montrer le côté narratif du jeu et des cartes. La couronne donne la Compétence Pouvoir, et même en double si on est dans une ville (la petite maison violette).
    Mais elle agit aussi sur le jeu. C’est la couronne du roi Viking, alors les Alliés Vikings des autres joueurs deviennent instables à cause d’elle. Il sera moins facile pour les adversaires d’utiliser les services de ces Alliés-là. Il faudra qu’ils disposent, eux aussi, de la Compétence Pouvoir.

    C’est donc un Objet qui a un effet sur l’ensemble du jeu.

     

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Mais clairement, un jeu fun qui devient d’un coup pénible si le tirage des cartes est défavorable, ça ne va pas.

    Alors oui on a dit « Bravo » mais on n’a pas dit non plus que c’était facile. Et je pense sincèrement que créer un jeu de société réussi est une chose très complexe.  Qui peut-être aussi ne se réussit pas tout seul. C’est pourquoi c’est un bravo d’encouragement avant tout.

    Et sinon, avec un plateau ? c’est bien aussi le plateau, moi j’adore ouvrir le nouveau plateau quand on a un nouveau jeu à la maison 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 1 mois par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Des photos

    Des plateaux, il y en a ! Je vais continuer à vous parler du jeu (que j’ai un peu mis de côté ces temps-ci, c’est vrai). Mais aujourd’hui, c’est bombardement de photos ! Voilà où en est le prototype, avec tous ses éléments.

    Tout d’abord, la boîte de jeu.

    On l’ouvre. Sur le côté de la boîte, il y a un rappel de la signification des icônes. Et dans la boîte, la règle du jeu.

    Le couvercle se déplie.

    Et il se déplie encore ! Les espaces « Lieux » et « Événement » permettent de placer les cartes universelles, celles qui affectent tous les joueurs.

    Dans la boîte, si on retire la notice et les plateaux de jeu…

    Il y a aussi ce plateau de joueur, plié en deux pour entrer dans la boîte.

    Et si on l’ouvre, on trouve les emplacements pour les trois pioches du joueur : Aventures (avec des Aventures), Personnages (avec des Héros et des Alliés) et Évolution (avec des Objets et des Actions).

    Voilà ce que ça donne avec les pioches.

    Il y a même une fente à l’avant pour pouvoir mettre quelques cartes. Certains joueurs étaient demandeurs d’un système leur permettant de mieux voir leurs cartes en main.

    J’ai encore plein de photos et de matériel à montrer ! Mais je veux bien déjà quelques avis.

    Répondre | Lien | Citer

    Excellent!

    Tu as fait le cartonnage, les impressions, etc. tout seul ou avec l’aide d’éditeurs ou professionnels?

    Répondre | Lien | Citer

    Je pense que tout ça, c’est du fait main par un passionné un peu fou… 

    Je suis déjà épaté par le niveau de finition ! J’aime bien l’idée du couvercle et des plateaux de joueurs qui se déplient. Mais est-ce que ça résistera aux multiples utilisations ? tout comme les cartes à enfoncer dans les encoches ? Au fait, combien de cartes peut-on avoir au maximum en main ?

    Répondre | Lien | Citer

    Quel travail de Titan ! …ou plutôt de Géant ! Je n’en croyais pas mes yeux en découvrant ce topic…

    Je suis loin d’être un expert en jeux, mais le tien me semble particulièrement développé et ambitieux. En tout cas, on dirait que c’est un jeu avec de nombreuses possibilités de scénarios différents.

    Tu as pris un risque en le présentant en fin de soirée dans une ambiance bruyante ! Même si cette session aura été instructive, il faut bien la laisser dans son contexte, et peut-être relativiser sa portée.

    Sur le plan graphique, je me suis demandé s’il ne serait pas intéressant de voir ce que donnent les cartes sur un fond noir ? ça permettrait d’utiliser une typo particulière sans trop perdre de lisibilité, et d’incruster des motifs en arrière-plan.

    Du coup, j’ai tenté un brouillon (ne regardez pas de trop près^^) pour la carte Hériulf , en disposant les éléments selon une symétrie diagonale (comme sur les cartes à jouer). Pour les 3 pastilles de couleurs en haut à droite, on peut imaginer que seule la pastille de la carte en question reste colorée, et les 2 autres seraient grisées.

    Ce n’est qu’une proposition, hein… je ne me vexerai pas si tu la trouves moisie, grand Chef, ou si elle ne plaît pas aux membres du forum :

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 12 mois par Nikko.
    Répondre | Lien | Citer

    Sympa!

    Au fait, au départ, il s’appelait Hiérulf et une erreur s’est glissée à un moment donné et le i est passé après le r.

    Répondre | Lien | Citer

    Ah purée ! trop chouette ce jeu !

    Un plateau ! un plateau !

    Et j’A-DO-RE le choix des visuels en plus, c’est mon Aaricia préférée qui est sur la boîte.   

    La carte de Nikko n’est pas mal non plus, le fond noir ça fait toujours classe, et elle a un niveau de finition intéressant. Effectivement les couleurs vives et primaires au dos des cartes me rappellent un peu trop les jeux de cartes que je plastifie pour mes élèves de maternelle (et c’est pas du Thorgal). Au choix, du noir, du fauve, des bruns, du taupe, des couleurs dé-saturées, des gris colorés feraient un ensemble harmonieux  au ton plus adulte.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci à vous pour vos retours ! J’vous réponds enfin, j’suis sorti de ma tanière hivernale.

    Pennybridge a écrit
    Tu as fait le cartonnage, les impressions, etc. tout seul ou avec l’aide d’éditeurs ou professionnels?

    Tjahzi a écrit
    Je pense que tout ça, c’est du fait main par un passionné un peu fou…

    Oui, que du fait maison ! J’ai voulu me faire mon jeu pour moi, avec ses qualités et ses défauts, mais surtout suffisamment joli pour que j’en sois content et que je puisse le mettre sur la table en n’ayant pas l’impression de juste poser des bouts de carton.

    Tjahzi a écrit
    J’aime bien l’idée du couvercle et des plateaux de joueurs qui se déplient. Mais est-ce que ça résistera aux multiples utilisations ?

    Je ne sais pas… Le couvercle tient le coup malgré pas mal de parties.

    Le plateau de joueur devrait résister s’il est fabriqué en carton fort. Là c’est en bois+papier plastifié, donc c’est assez fragile. D’ailleurs mon prototype s’est décollé au cours de la première partie de test réalisée en dehors de chez moi.

    Tjahzi a écrit
    Au fait, combien de cartes peut-on avoir au maximum en main ?

    8 cartes, parce qu’on pioche 7 cartes et qu’on a aussi une carte joker supplémentaire liée à la Voie d’Odin, un système d’interaction dont je vous parlerai.

    Nikko a écrit
    Tu as pris un risque en le présentant en fin de soirée dans une ambiance bruyante ! Même si cette session aura été instructive, il faut bien la laisser dans son contexte, et peut-être relativiser sa portée.

    Oui, c’est vrai, mais c’était quand même très intéressant parce que ça m’a obligé à sortir du confort de la camaraderie ou de l’indulgence. J’ai beaucoup fait progresser le jeu après ça.

    Je pense aussi que si je le présente un jour à un éditeur, je vais sûrement me faire découper, alors c’est plutôt une bonne chose d’avoir déjà l’expérience de retours négatifs. Pour encaisser le choc et surtout faire évoluer le concept dans un sens qui va bien.

    Nikko a écrit
    Sur le plan graphique, je me suis demandé s’il ne serait pas intéressant de voir ce que donnent les cartes sur un fond noir ? ça permettrait d’utiliser une typo particulière sans trop perdre de lisibilité, et d’incruster des motifs en arrière-plan. Du coup, j’ai tenté un brouillon (ne regardez pas de trop près^^) pour la carte Hériulf , en disposant les éléments selon une symétrie diagonale (comme sur les cartes à jouer).

    C’est super ça ! J’adore ! En plus, j’aime l’idée que des membres du forum puissent s’intéresser au projet au point de s’investir et de faire des propositions. Sans même y avoir joué, c’est énorme. Merci.

    Visuellement mon jeu n’est pas super beau, mais c’est voulu, je déteste le gaspillage et j’ai volontairement fait en sorte d’utiliser le moins d’encre possible. J’ai fabriqué et jeté tant de cartes au fil des tests…

    La carte que tu proposes est très chouette, d’autant qu’elle utilise l’iconographie thorgalienne. Ce cadre arrondi peut être pas mal pour les personnages (Héros et Alliés).
    D’une façon générale, l’idée serait de mettre en valeur les dessins de Rosinski — qui seraient bien sûr en couleurs.

    Hirondl a écrit
    les couleurs vives et primaires au dos des cartes me rappellent un peu trop les jeux de cartes que je plastifie pour mes élèves de maternelle

    C’est du papier couleur de supermarché ! Donc peut-être le même (de la marque MultiColour). Il y avait aussi en pastel, mais c’était à mon sens encore moins bien, d’autant que j’ai souhaité que les cartes se démarquent bien les unes des autres.

    Je valide les couleurs que tu proposes, bien sûr, il faudrait une ambiance « médiévale » avec des teintes naturelles. J’ai quelques jeux de cartes dans mes affaires (mon Aaricia personnelle ouvrirait des yeux énormes, puis les lèveraient au ciel, si elle lisait le mot « quelques » ). Je prendrai des photos et vous les posterai pour vous montrer des exemples que je trouve sympas.

    Pennybridge a écrit
    Au fait, au départ, il s’appelait Hiérulf et une erreur s’est glissée à un moment donné et le i est passé après le r.

    Ah, heu, tu penses vraiment ? Jamais vu de Hériulf, à part celui-ci (et celui de Nikko) :

    http://www.thorgal.com/personnages/heriulf/

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je continue la revue de matériel !

    Voici le jeton « Premier joueur », qui permet de savoir qui s’exprime en premier quand on dévoile les Aventures, qui choisit en premier une carte dans la Voie d’Odin (dont il faudra que je vous parle) et quelques autres avantages.

    On donne le jeton à son voisin à chaque nouveau tour.

    Et maintenant les jetons Voyage, en bois plastifié. Ils permettent de changer de Lieu. Pour cela, si le Lieu ne nous convient pas, on peut placer un jeton Voyage sur le Lieu actuel en début de tour. Quand le nombre de jetons sur le Lieu est égal au nombre de joueurs, on tire une nouvelle carte Lieu.

    Ainsi, à 3 joueurs, on peut changer de Lieu en un tour si tout le monde pose son jeton, ou en trois tours si un seul joueur fait ce choix et place un jeton par tour jusqu’à atteindre trois.

    Voici un premier lot de cartes. Les cartes Lieux bleues, les cartes Événements jaunes ou vertes, les cartes orange qui rappellent les règles, la carte « Joker » rouge qu’on joue quand on ne peut pas résoudre d’Aventure, et qui permet ainsi d’avoir accès à la Voie d’Odin.

    Et voici les cartes que l’on retrouve dans les trois pioches. Aventures, Héros/Alliés, Objets/Actions.

    Voici à quoi ressemble l’espace de jeu d’un joueur en cours de partie.

    On voit qu’ici le joueur a 8 points d’Aventure (cartes glissées sous le plateau) et qu’il a mis en jeu un Héros (Thorgal – L’homme amoureux) à qui il a confié un Objet (Arme improvisée). Thorgal dispose ainsi de 4 Compétences, Amour, Esprit, Combat et Force.

    A gauche le joueur a mis en jeu un Allié puissant, « L’Ombre », un Allié instable qu’il peut utiliser puisqu’il possède la Compétence orange Esprit. Thorgal a donc 7 Compétences à sa disposition, en tout, ainsi que les Compétences apportées par le Lieu et d’éventuelles cartes Événements et Actions.

    Et voici l’espace central, quand un Lieu et trois Événements sont en place. Ces cartes influent sur le jeu de tous les joueurs. Le premier Événement, « Volsung », complique les Aventures. Le 2ème est au contraire une aide (les Slugs). Le 3ème rend les Lieux instables, changeants.

    A noter, les Événements maléfiques peuvent être défaussés en sacrifiant une carte, alors que les bénéfiques restent en jeu jusqu’à ce que d’autres Événements soient tirés et les remplacent.

    Il ne manque qu’une photo de la Voie d’Odin et vous aurez tout vu.

    Répondre | Lien | Citer

    Pfiouu !!   La diversité des cartes est énorme ! 

    Et j’adore tes jetons « Premier joueur », ils font mini jardin zen.   

    Quand tu sortiras la « Voie d’Odin », je relirai toutes tes explications pour bien comprendre comment tout ça fonctionne !

    Répondre | Lien | Citer

    Superbe travail Thorgal-BD ! Ce serait super si on pouvais un jour le tester en vrai.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les cartes Action

    Merci les gars.

    Ayant refait quelques parties ces jours-ci (et le jeu fonctionne bien, je suis vraiment content des règles actuelles) (il faudrait maintenant que je fasse jouer des pros pour qu’ils me pourrissent améliorent) ça m’a redonné envie de vous en parler.

    Alors aujourd’hui, les cartes Action !

    Les cartes Action ont un effet immédiat et ponctuel. En gros, on joue la carte, on applique immédiatement le texte indiqué, puis on la défausse.

    Elles apportent généralement des bonus ou malus.

    La carte ci-dessus est un exemple de carte bonus. Elle octroie une Compétence supplémentaire, au choix, soit Archerie soit Combat.

    Celle-ci est un malus, à poser devant un adversaire pour lui faire plaisir. Le malus est temporaire, comme le bonus : au tour suivant, l’adversaire retrouve sa liberté d’agir. Mais cette carte peut lui faire perdre un tour de jeu, s’il ne dispose pas de la Compétence Magie.

    La carte ci-dessus permet de récupérer une carte précédemment défaussée. Comme à chaque fois, j’ai essayé de faire en sorte que le titre et le visuel de la carte corresponde à son usage. Ainsi, Thorgal utilise ici l’eau de la nuit des temps, secret de longévité, grâce à un voyage dans le temps. Et cette eau magique lui permet de récupérer des cartes déjà utilisées.

    Dans la première carte, il recevait l’aide de Kriss (Archerie) et de Sigwald (Combat).

    Dans la deuxième, il était enfermé dans un lieu baigné de magie.

    Une dernière carte ?

    Il faut parfois sacrifier une carte pour en obtenir une autre. Ici, on peut récupérer un Allié utile à la place d’un Allié qui ne l’est pas. Ou même un Héros à la place d’un autre Héros. C’est pas gentil.

    Voilà, la prochaine fois je commencerai à vous parler des cartes universelles, les Lieux et les Événements.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Visuels

    Hop, finalement je zappe encore la présentation des cartes pour vous montrer où j’en suis dans la réalisation des visuels.

    Je ne voulais pas tellement en faire plus, même si c’était un peu moche, et puis ce week-end j’avais plein de travail (notamment pour Le Lombard !) et du coup j’ai glandé sur l’ordi en bricolant des cartes.

    C’est à cause de Nikko, il m’a fait envie !

    Voilà ce que ça donne, ce sont les 4 premières cartes à sortir de la fonderie.  Il y a deux cartes Action et deux cartes Objet. Votre avis m’intéresse beaucoup.

    J’ai essayé de donner un maximum de place à l’illustration. Comme proposé par Nikko, j’ai aussi décalé les icônes sur la gauche, afin de permettre au joueur de tenir ses cartes en main tout en ayant une certaine visibilité sur les icônes.

    Les icônes de Compétences (blanches et orange) sont les seules choses pas encore travaillées.

    Répondre | Lien | Citer

    Superbes cartes à jouer ! Ça devient très professionnel comme finition, par rapport aux cartes unicolores vues précédemment !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Cartes et icônes

    Merci Maxime ! C’est gentil.

    J’ai continué à travailler, notamment sur deux points, la personnalisation et l’intégration des icônes, et un grand nettoyage des textes. L’idée, pour les textes, sera d’essayer de réduire au maximum la quantité de texte tout en gardant cohérence et compréhension aisée. Pas évident.

    Voici donc les nouvelles icônes. Voyez-vous à quelles caractéristiques elles correspondent ?

    En blanc c’est quand elles sont données par la carte, en rouge c’est quand elles sont demandées par la carte.

    Et la nouvelle version des cartes, avec ces icônes. J’ai retiré la mention « Jusqu’à la fin de tour » sur les deux premières, puisque ce sont des cartes Action, des cartes qui sont toujours retirées du jeu à la fin du tour.

    J’aimerais bien avoir plus d’avis, si ça vous plaît visuellement, si les polices de caractères vous semblent bien choisies, si ceci ou cela. Merci !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Les cartes Lieux

    Petite pause dans ce sujet, mais pas dans mon activité, puisque j’ai continué à travailler sur le projet et à réaliser des cartes.

    Aujourd’hui, focus sur les cartes Lieux.

    Les Lieux font partie des cartes universelles, c’est à dire des cartes qui sont placées au centre du jeu et dont les effets sont valables pour tous les joueurs.

    Quand on tire un Lieu, on le place sur l’emplacement dédié en haut du plateau de jeu.

    Il y a quatre types de Lieux :

    • Normal
    • Montagne
    • Eau
    • Ville

    Voici les nouveaux visuels des cartes Lieux !

    Les Lieux fonctionnent tous de la même façon. Ils octroient deux Compétences à tout le monde (ici, Navigation et Amour) et une capacité, qui peut être un bonus ou un malus, selon que le Lieu est plutôt bénéfique ou maléfique.

    Dans Le vaisseau venu des étoiles, les joueurs peuvent tous participer à la Voie d’Odin, une sorte de bourse aux cartes qui permet à la fin de chaque tour d’échanger des cartes avec d’autres joueurs.

    La galère noire est un Lieu de type Eau. Certaines cartes obtiennent ou perdent des capacités spéciales dans les Lieux de ce type.

    Par exemple, l’Allié Karshan ci-dessous dispose d’une Compétence Navigation supplémentaire dans les Lieux de type Eau.

    Le Lieu suivant, Le territoire Baald, est de type Montagne. Comme La galère noire, c’est un Lieu dans lequel on ne reste pas longtemps : dès qu’un joueur résout une Aventure, on tire automatiquement un nouveau Lieu. C’est une petite mécanique qui permet de renouveler facilement les Lieux tout en obligeant les joueurs à se dépêcher et prendre quelques risques, parce que la carte ne restera pas longtemps en jeu.

    On finit avec un Lieu un peu particulier, Le pays d’Aran. Il est de type Ville et offre les Compétences Esprit et Magie.

    Également, il a un effet assez dérangeant sur le jeu. Tous les Alliés de tous les joueurs deviennent des Alliés instables, qu’on ne peut contrôler qu’en disposant de la Compétence Combat (généralement grâce à une Arme). En gros, si Thorgal veut être aidé par un Allié dans Le pays d’Aran, il doit posséder une Arme.

    C’est ce côté narratif que j’essaie d’insuffler dans le jeu : ici, un Allié doit être rassuré, ou forcé, pour accepter de suivre Thorgal dans ce Lieu maléfique et flippant.

    A part ça, j’ai aussi refait toutes les icônes, encore. Voici les anciennes :

    Et voici les nouvelles. J’ai essayé de les rendre plus lisibles, plus claires, et plus esthétiques.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Making of – Le plateau du Maître – Partie 1

    Ça continue ! J’ai mis ce sujet de côté pendant quelques temps, mais pas le projet, sur lequel je travaille depuis 1 an et demi, est plus que jamais dans mon emploi du temps thorgalien. A vrai dire, et je m’en excuse auprès de vous, ça me passionne tellement que j’y ai consacré l’essentiel de mon influx ces derniers mois, au point de ne pas consacrer assez de temps au site Thorgal.com.

    Je crois que j’ai besoin d’aller au bout, de terminer cela, pour pouvoir me tourner à nouveau vers d’autres choses. Tant pis pour vous les gens, il fallait choisir un meilleur webmestre.

    Je pourrais vous montrer plein de choses, des cartes, des plateaux, des photos de parties ou les règles du jeu, mais aujourd’hui j’ai eu envie de renouer avec une ancienne habitude que j’ai beaucoup mise de côté au fur et à mesure que ma passion pour la série diminuait quelque peu : le making of. Je vous en ai servi un tas, du « making of », un peu partout sur le forum. En voici donc un tout particulier puisqu’il n’est pas destiné à agrémenter le site (encore que, sait-on jamais….

    Le plateau – Partie 1

    L’élément sur lequel j’ai travaillé ce matin est un petit plateau que j’ai souhaité réaliser suite aux remarques de ma testeuse préférée, mon Aaricia personnelle, qui m’a indiqué avoir toujours un peu de mal à savoir dans quelle phase du jeu on se trouve.

    Pour vous expliquer, il y a 4 phases de jeu :

    • La phase de Voyage
    • La phase d’Équipement
    • La phase d’Aventure
    • La Voie d’Odin

    A chaque tour, un joueur est désigné comme « Maître du jeu » et lance les phases successives. Il a avec lui une sorte de « totem », je vous ai montré la photo du prototype  il y a un an.

    L’idée que j’ai, et qui sera bien sûr à tester et retester, est de confier au Maître du jeu le totem et un petit plateau sur lequel il déplacera le totem, pour passer d’une phase de jeu à l’autre. Est-ce que c’est une bonne idée ? Je ne sais pas, j’ai eu tellement de bonnes idées vite jetées aux orties suite aux parties de tests, que je préfère être prudent. On verra.

    J’arrête de parler, on passe aux images.

    1/ Je commence par définir la taille du plateau, en mesurant le totem et en essayant d’être raisonnable quand même. De façon générale, il vaut mieux le faire trop grand (on peut le réduire sans perdre en qualité) que trop petit (là il faut tout recommencer…. Je pars sur un plateau de 18 cm par 7 cm. En ajoutant 5 mm sur les côtés pour faciliter la découpe, ça donne 19 cm x 8 cm. Je lui donne une couleur qui me convient.

    2/ Je découpe une forme dans le rectangle. Je souhaite placer sur le plateau un morceau de parchemin, un peu usé, qui se déroule. J’en ai vu quelques beaux modèles semblables sur Internet. Mais je préfère me faire le mien. Je place quelques petites déchirures, et des zones particulières à gauche et à droite.

    3/ Je plaque une texture « vieux papier » sur le parchemin, avec des griffures, des taches, du grain.

    4/ Je commence à définir la partie de gauche. Je n’ai pas conservé les (nombreuses) étapes intermédiaires… On verra pour la partie droite, j’essaierai de garder quelques étapes.
    Comme vous le voyez, il s’agit de placer des ombres et lumières de façon à créer l’illusion du volume, notamment dans la partie basse qui simule l’enroulement du papier

    5/ Après ces quelques heures de bricolage, j’étais déjà assez content du résultat, alors j’ai voulu tester l’effet en plaquant sur une image de planches de bois sombres.
    Je suis content, ça commence à ressembler à ce que je souhaitais !

    La suite… au plus vite ?

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Je crois que j’ai besoin d’aller au bout, de terminer cela, pour pouvoir me tourner à nouveau vers d’autres choses. Tant pis pour vous les gens, il fallait choisir un meilleur webmestre.

    Ah mais on adore tes making of, et puis celui-ci concerne toujours bien Thorgal, même si c’est pour passer des heures pour choisir la déco du parchemin !   

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Making of – Le plateau du Maître – Partie II

    Je reconnais que j’aime toujours autant le bricolage ! Le projet est moins participatif que ce que j’ai pu faire pour le site, mais partager ces « instants créatifs » aide à motiver, à avancer.

    Alors…

    Le plateau – Partie 2

    Cette fois-ci, je vous ai décomposé la réalisation du rouleau de droite. Tout d’abord, j’ai délimité la zone principale en plaçant ombres et lumières, quelques déchirures et détails.

    Puis j’ai travaillé l’extérieur de cette zone. L’ombre sur le papier déroulé, notamment.

    J’ai ensuite travaillé sur les morceaux de rouleau qui dépassent en bas à droite, sous le rouleau.

    J’ai travaillé la surface du parchemin, et les contours en haut et en bas.

    C’est presque fini, j’ai retouché les couleurs de l’ensemble et ajouté ici ou là des touches légèrement rougeâtres. Ça donne à l’ensemble un aspect plus réaliste à mon goût.

    Évidemment, sur fond blanc on perd un peu de l’ambiance du dessin. C’était juste pour ce « making of ». J’ai travaillé essentiellement avec l’idée que ce serait sur fond bois, comme si le parchemin était posé sur une table.

    Ultime étape avant de passer à la suite, un recadrage et surtout un ombrage du bois sous le parchemin.

    Je suis content du résultat, qui ressemble beaucoup à ce que j’espérais ! Si vous avez un avis, n’hésitez pas, les critiques bonnes ou mauvaises sont utiles.

    Prochaine étape, les 4 icônes qui représenteront les 4 étapes de jeu.

    Répondre | Lien | Citer

    très beau résultat… j’aurais mis encore plus d’ombrage sur les bords du rouleau de gauche pour donner plus de relief au rouleau…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci Nils !

    Voici la suite de la réalisation de ce plateau. J’ai sélectionné 4 images qui me semblaient pouvoir représenter les 4 phases de jeu. Voici celle choisie pour la phase de Voyage.

    Je la place dans un cercle.

    Voici les 4 images. Du culte ! Reconnaîtrez-vous les albums ? (assez facile, sauf peut-être la première)

    Je place les images sur le parchemin.

    Je m’en sers comme « masque » pour découper ces formes dans le parchemin.

    J’ombre ces formes pour donner l’impression qu’il s’agit d’une sorte de timbre à sec, un effet que j’ai toujours adoré. J’ai dû accentuer un peu l’effet, pour qu’on voie bien le dessin. Sinon c’est un peu gênant vu que c’est sensé être une aide de jeu.

    Dernière étape, j’ai suivi le conseil de Nils et retouché les ombres à gauche.

    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre | Lien | Citer

    ça donne vraiment bien… il y a juste la 3e image qui n’est pas très lisible…

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 45)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019