Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – Livre dont vous êtes le héros

Accueil / Forum / Fanfictions / Thorgal – Livre dont vous êtes le héros

Bienvenue

Thorgal – Livre dont vous êtes le héros

Ce sujet a 53 réponses, 19 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 1 mois et 1 semaine.

  • Créateur
    Sujet
  • #31435 Répondre | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Les livres dont vous êtes le héros, vous connaissez ?

    J’en ai lu des tonnes dans les années 80-90, quand je pratiquais le jeu de rôle. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, malheureux que vous êtes, je vous explique le principe.

    Pour commencer, on définit quelques caractéristiques physiques (du genre habileté, force, rapidité… avec des dés. On récupère un peu d’équipement (typiquement, une épée ou un arc dans le médiéval, un pistolet laser dans la science-fiction, etc.).
    Puis l’aventure ou l’enquête se lit, mais pas de façon linéaire. On lit le paragraphe 1, qui renvoie à d’autres paragraphes numérotés. En fait, le lecteur-joueur fait des choix dans la progression et on peut vivre l’histoire de différentes façons. Le personnage peut même mourir si les choix sont mauvais, ou en cas de malchance aux dés.

    Alors, voilà, ça fait plusieurs années que j’ai envie de me lancer dans l’écriture d’un livre de ce genre dans l’univers de Thorgal.

    Le projet marine dans ma tête depuis 4 ou 5 ans. Et puis là, récemment, je me suis décidé à me lancer. J’avais commencé l’écriture d’un scénario original, mais après en avoir discuté avec différentes personnes (notamment au Lombard), on m’a proposé, conseillé, de partir d’un album, dans un premier temps. Et en fait, l’idée m’a plu, parce qu’en feuilletant quelques albums, j’ai tout de suite senti le potentiel de certains d’entre eux.
    Certains albums sont très orientés « jeu de rôle », avec de l’exploration, de la bagarre, des quêtes…

    Après avoir (peu) hésité, j’ai choisi l’album « Les archers ».

    Thorgal

    Les archers

      Album n°9  
    Septembre 1985

    J’ai eu des idées pour proposer des alternatives aux choix scénaristiques de Van Hamme. Des alternatives, c’est à dire d’autres façons pour Thorgal de vivre la même aventure mais en faisant des choix différents. Ca peut être des choix moraux (Je dis la vérité ou je mens ? J’obéis ou je désobéis ? J’écoute les conseils ou pas ?) ou des choix physiques (je pars à gauche ou à droite ? Je sors mon épée ou mon arc ? Je frappe la personne ou je m’en vais comme un prince ?).

    Ca fait deux mois que j’écris, sur mon temps libre, donc de façon discontinue. Ce projet me passionne en fait. J’en suis à 90 pages, je compte en écrire environ 200, j’en suis donc pratiquement à la moitié.

    Je suis du coup moins présent et moins réactif sur le site en ce moment. Mais qui est présent et réactif pendant l’été ?

    Si certains d’entre vous sont intéressés, je peux détailler le projet, la construction du livre, les règles du jeu… et vous proposer quelques passages.

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 53)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Ca m’intéresserait bien de voir ça oui.
    J’en ai lu aussi quand j’étais une jeune pousse.
    Depuis ce sont les héros des livres qui essayent de vivre ma vie.

    Question bête mais pas du tout méchante : ça se vend et se lit encore ?

    Répondre | Lien | Citer

    Hey oui j’en ai lu dans ma jeunesse !
    C’est une bonne idée, je suis curieuse de voir ce que ça donne avec Thorgal !

    Répondre | Lien | Citer

    Ah oui, ça m’intéresse aussi !

    Répondre | Lien | Citer

    Ça pourraît être très amusant .

    J’en ai également lu étant gamine. J’avais bien apprécié certains d’entre eux. Étant mordue de lecture, c’était une façon différente de se « plonger » dans un bouquin. Encore que certains des scénarios étaient parfois trop simples. Mais on s’amusait bien.

    Je garde un très bon souvenir du tout premier que j’ai lu, Le Dragon de la Nuit.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’adorais les séries de Folio Junior, dont les couvertures me font toujours autant d’effet. Je crois que le premier que j’ai lu, c’est celui-ci :

    J’ai lu tout un tas de « Défis fantastiques », série qui n’en est pas une, puisqu’écrite par différents auteurs sur toutes sortes de thèmes. Généralement fantasy ou science-fiction.

    Ma série préférée, c’était « La quête du Graal » de JH Brennan. Du médiéval fantastique avec un Merlin anachronique et drôle. Plein d’humour, des quêtes originales et un ton décalé excellent.

    J’ai aussi lu la série « Epouvante » où on jouait deux personnages au choix (le héros ou le monstre). La série « Loup*Ardent » dont le premier tome est l’un de mes préférés. Et puis d’autres, « Dragon d’Or », « Les portes interdites », « Sherlock Holmes », « La saga du prêtre Jean »…

    Bref, j’ai un bagage nostalgique important sur ce type de livres, qui permet de faire du jeu de rôle tout seul dans son coin, même quand tes potes ont disparu dans la France entière et ne peuvent plus venir le samedi soir à la maison pour jeter des dés snif.

    Pour Thorgal, j’ai commencé par réfléchir à des mécanismes de jeu simples, notamment pour la gestion des combats. Thorgal, il se bat pas souvent, et quand il se bat il met la pâtée à tout le monde. Il faut quand même en tenir compte. Du coup il m’a semblé peu judicieux de mettre en place un système de combat « classique » où on jette des dés pour comparer des caractéristiques, jusqu’à ce qu’un des deux adversaires y passe. J’aime bien ce principe et il prolonge la durée de vie des bouquins. Mais là ça ne me semble pas adapté, pas grand public en plus (les rôlistes aiment bien jeter des paquets de dés, mais les autres ?).

    Ensuite, dans la construction du livre, j’ai fait le choix d’une certaine linéarité. Comme je me base sur une histoire déjà écrite (excellente, en plus) je n’ai pas voulu trop dévier. Pour que ce soit une autre façon de vivre la même aventure.
    J’ai partagé l’histoire en 7 parties : un prologue, 5 chapitres et un épilogue.
    Chaque partie commence par un checkpoint, c’est à dire que le joueur doit passer par ces débuts de chapitre obligatoirement, quels que soient ses choix.
    On rencontre forcément Tjall, Arghun, Kriss, Sigwald… On participe forcément au tournoi d’archers. Etc.
    Je sais qu’en 2014 la mode est aux mondes ouverts où on fait ce qu’on veut où on veut dans l’ordre qu’on veut, mais bon, tant pis, moi je vous fais un livre des années 80.

    Mais comme les dés et la chance seront importants dans mon idée, on commencera par définir quelques caractéristiques qui seront utiles au héros et rendront chaque Thorgal un peu unique.
    On commence donc par jeter 2 dés à six faces pour chacune de ces caractéristiques :
    Force
    Rapidité
    Habileté
    Courage
    Charisme
    Chance
    Il y a trois caractéristiques physiques et trois caractéristiques, disons, de personnalité.

    Je continuerai à détailler, mais si vous avez déjà un avis, je suis preneur.

    Répondre | Lien | Citer

    Ben, mon avis personnel est que, quitte à faire du livre-jeu, autant offrir quelque chose qui est pas trop présent dans les jeux vidéos. Mais je suppose qu’il est tard pour faire ce genre de propositions.

    Par exemple, miser sur des personnalités intéressantes. Peut-être creuser celles déjà existantes ? Les jeux vidéos ne misent pas trop sur les personnalités. Le perso principal est généralement blanc et les NPCs sont rarement intéressant.

    J’aurais également plutôt évité la linéarité, qui est encore très très présente dans les jeux vidéos (malgré les mondes ouverts).
    Bon, il y a moyen d’éviter la sensation de linéarité sans trop se compliquer la vie. Par exemple, établir trois-quatre fins possibles, qui dépendent de certaines décisions prise le long jeu.

    Tu sais ce qui serait marrant ? Un LDVELH sur le Maître des Montagnes, avec un bon casse-tête temporel, des sauts en avant en arrière… Mais je suppose que cela serait vachement difficile.

    Bon bref, de toute façon, comme je dis, il est tard pour faire ce genre de propositions.

    Je confirme, lancer des dés, ça ne passionne pas les non-joueurs.. Mais sinon tu as des dés électronique qui expédie vite fait la besogne: http://de.virtuworld.net/

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci pour cet avis ! Je réponds point par point.

    J’ai ajouté de nombreuses situations ou échanges entre personnages, qui développent les rapports entre eux, et leur personnalité.

    La tendresse d’Arghun pour Tjall et les déchirures qui ont marqué son passé, l’inconscience et l’arrogance du gamin, son innocence aussi et son amour pour Kriss. L’affection de Sigwald pour Kriss, son côté mentor et sa capacité à la calmer. La « folie » qui couve chez Kriss, sa haine, son arrogance, sa capacité à séduire, sa force. Chez Thorgal, son amour des grands espaces, ses origines qui le complexent, sa fuite en avant. Son individualisme, ses valeurs, sa capacité d’adaptation. Son amour pour Aaricia.
    Etc.
    J’ai essayé aussi de transcrire par des mots les sentiments que je ressens en lisant les images.

    Par contre il n’était pas question pour moi de réinventer Thorgal, en imaginant par exemple l’enfance de Sigwald battu par son papa, ou comment Arghun a perdu sa jambe.
    C’est souvent ce qui est reproché à toutes les tentatives récentes de réinterprétation de l’histoire. Et il y a le risque que ces histoires soient racontées différemment dans les albums futurs.

    Pour la linéarité, on peut sûrement l’éviter, j’ai déjà vu des livres de ce type proposant différents parcours. Le petit problème c’est qu’on se retrouve avec de très gros livres qui se lisent très vite, puisqu’une bonne partie du texte n’est pas utilisée par le lecteur qui suit son chemin.
    Je prends un exemple. Thorgal ne rencontre pas Arghun, ou ne souhaite pas aller au tournoi avec lui, ou s’engueule avec. Dans ce cas, il faut écrire toute la suite de l’histoire comme si Arghun n’était pas là, comme s’il était un concurrent parmi d’autres. Le double de paragraphes, juste pour donner une impression de liberté.

    Après, il y a d’autres solutions pour laisser des choix au joueur. Par exemple, dans le chapitre 1, Thorgal est en mer et va croiser le bateau de Tjall. Il y a 10 « chemins » différents à emprunter, de quoi faire vivre une aventure différente selon les choix du joueur. 2 de ses chemins mènent à la mort du héros, les 8 autres mèneront à la maison d’Arghun, c’est à dire au début du chapitre 2.

    Autre exemple, le chapitre 2 et le chapitre 4 se lisent dans l’ordre choisi par le joueur, qui peut d’ailleurs choisir de zapper certains passages, de ne pas visiter certains lieux, etc. L’exploration est complètement libre, même si au final tous les joueurs se retrouvent au même endroit.

    Pour les dés… Je trouve que ça participe pleinement au plaisir du jeu. Sans dés, c’est moins bien, c’est moins un jeu. Les seuls livres sans dé (à ma connaissance) sont les enquêtes, où l’action et le chance ont une place très limitée, et puis les livres pour jeunesse (type bibliothèque verte ou Gründ) qui fonctionnent sur le principe du labyrinthe : un monde ouvert avec plein de choix, mais parmi ces choix un seul chemin menant à la victoire.
    Par exemple, dans mon histoire, comment savoir si Thorgal tombe à l’eau quand le bateau de Tjall percute le sien, sans dés ? Je trouve plus fun de tester sa chance ou sa force. Ca fait participer le joueur et ça ajoute une part de hasard amusante, jouant sur les forces et faiblesses du personnage.

    Répondre | Lien | Citer

    je trouve rigolo de devoir jeter les dés pour la « caractéristique » chance… Utiliser la chance pour savoir si on a de la chance

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre


    Tu as raison.

    J’explique quand même. Il y a différentes façons de tester la chance. On peut tester la chance du héros (avec sa caractéristique, donc), mais aussi la chance du joueur (à gauche ou à droite ? pile ou face ? par la porte d’entrée ou par la fenêtre ?). Les LDVELH, comme dit Isis, c’est rien que du bol (ou pas de bol).

    Le courage, c’est un peu pareil. Toi, le joueur, tu n’hésites pas à sauter dans le précipice, vu que tu es peinard dans ton fauteuil. Mais Thorgal ? Hop, test de courage.

    Le charisme, je ne sais pas si ça vous parle. C’est la capacité qu’a Thorgal de convaincre ou séduire. Je trouve que c’est une capacité très intéressante à tester. Le joueur choisit les mots que Thorgal va prononcer, mais ce sont les dés qui diront si son auditoire est convaincu/séduit ou pas. Je trouve intéressant que le héros puisse se mettre en danger à cause de ses paroles ou de son attitude, pas seulement parce qu’il escalade une paroi ou combat un rat géant.
    Parce que, sans déc, pour séduire Vlana en 3 minutes chrono alors qu’on est pas rasé-crado-pue la sueur, faut forcément un gros jet de charisme.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Moi, j’aime l’idée. Je connais très peu les livres dont vous êtes le héros, n’en ayant lu peut-être qu’un ou deux il y a très très longtemps, mais si ça concerne Thorgal, bin j’aime bien et j’aurais tendance à me laisser tenter.

    Répondre | Lien | Citer

    Haaaaaaaaa !!!! Que de souvenirs, ces bouquins ont bercés une partie de mon enfance et adolescence, il m’en reste d’ailleurs quelques uns encore et quant j’ai un peu de temps je lance les dés.
    Mon tout premier ( et oui je m en rappelle) c’était celui ci:

    C’était une aventure a la Mad Max ou il fallait tout le temps se battre pour l’essence et contre tout les tarés de la route.

    Puis je me suis rapidement mis sur les « Loup solitaire  » :

    Et bien sur les cultissimes sorcelleries:




    Bon ben voila je me suis laché je crois … et pour répondre a une question de supercarotte oui on en trouve facilemenr sur le net en occase ou chez un bon vieux bouquiniste.

    Maintenant ton projet est une idée excellente et j’adorerais en voir le résultat.

    Répondre | Lien | Citer

    J’aimais bien aussi ce côté interactif des romans. Il y a quelques années, j’ai acheté à mes enfants une BD sympa de Cédric basée sur ce principe :
    http://www.coinbd.com/series-bd/cedric/la-bd-dont-tu-es-le-heros/

    Je suis impatient de découvrir tout ce qui pourrait arriver à Thorgal !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Effectivement, la plupart des publications actuelles « dont vous êtes le héros » semblent destinées aux enfants, dans ce que j’ai pu voir.
    Il y en a dans la bibliothèque verte, notamment, et je pense aussi aux très beaux albums édités par Gründ et qui plaisent beaucoup aux 7-10 ans.

    elje a écrit :
    Et bien sur les cultissimes sorcelleries:

    M’en rappelais plus, mais je les ai lus, ceux-là aussi !

    J’ai terminé le chapitre 3 de mon bouquin. Le chapitre 4 est un peu particulier, parce que je dois dessiner une carte et que ce n’est pas l’exercice le plus évident pour moi. Du coup j’ai fait une petite pause dans l’écriture, mais ça va repartir.
    J’ai illustré les 3 chapitres avec de nombreux extraits de la BD (en noir et blanc).

    Un ami m’a proposé d’autres solutions pour définir les caractéristiques du personnage au début de l’aventure. Il m’a fait remarquer, plutôt justement, que d’un joueur à l’autre le tirage de dé pouvait être très différent, et que le Thorgal du joueur A pouvait se retrouver assez faible, celui du joueur B trop fort.
    Dans les deux cas, le jeu serait moins marrant.

    L’idée que je veux tester serait donc la suivante : le joueur disposerait de 6 nombres, à répartir dans les 6 caractéristiques. Disons 11 points, 9, 8, 7, 6 et 4. Ca ajouterait un petit côté stratégique dans la création du héros. Il aurait des points forts et des points faibles, choisis et assumés par le joueur.
    L’autre avantage est que tous les Thorgaux auraient 45 points de vie (l’addition des 6) ce qui me permet de doser plus facilement la difficulté du livre.

    Qu’en dites-vous ?

    Bon, à part ça j’ai bien envie de vous mettre un extrait en ligne, mais j’hésite sur le choix du passage et sur la durée de l’extrait.

    Voici les chapitres du livre :

    PROLOGUE – La pierre de sang (passage narratif)
    CHAPITRE 1 – En mer
    CHAPITRE 2 – Le marchand d’armes
    CHAPITRE 3 – L’enlèvement
    CHAPITRE 4 – Le tournoi d’Umbria
    CHAPITRE 5 – Les Calédoniens
    EPILOGUE – Kriss et Tjall (passage narratif)

    Répondre | Lien | Citer

    Yessss ! ça promet :! J’ai hâte de lire ton extrait !

    Répondre | Lien | Citer

    Un extrait de « L’enlèvement », ça fait peur rien que d’y penser !

    Répondre | Lien | Citer

    Hâte de voir ça !!

    Répondre | Lien | Citer

    Moi j’ai juste lu les deux premiers « Loup solitaire ».

    Répondre | Lien | Citer

    Idée géniale!!
    J’en ai lu une grosse dizaine il y a 22-23 ans quand je rentrais au collège et quand la source de la biblio s’est tarie, en quelques mois, j’ai arrêté faute de combustible, presque aussi vite que j’ai commencé et du coup, je n’ai que quelques chapitres en souvenir et plus aucun titre.
    Je me souviens juste de Ian Livingstone.

    En tout cas, l’idée est vraiment emballante de faire ça pour Thorgal!

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    J’adorais les séries de Folio Junior, dont les couvertures me font toujours autant d’effet. Je crois que le premier que j’ai lu, c’est celui-ci :

    Celui là je l’ai lu.

    J’en ai lu pas mal vers 15 ans. Puis ça m’a lassé, ils étaient globalement assez répétitif et pas terrible.
    Ca faisait un peu esprit manga : écrit de 2 jours pour faire du pognon.
    (sans avoir la qualité de certains).

    Je serait curieux d’en lire un sur Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Et hop, saut temporel, nous voilà en 2015.

    Le projet est toujours là, mais entre temps mon planning thorgalien a été complètement dévoré par le développement du nouveau site Thorgal.com.

    Ceci dit je n’ai pas renoncé à mon projet, au contraire, j’ai continué à écrire pendant l’été et je m’y remets ces jours-ci.
    J’avais promis un extrait qui n’est jamais venu, peut-être parce que ça me stresse un peu, en fait. Ce serait pourtant un bon test. Est-ce qu’il y en a qui sont toujours intéressés ?

    A l’heure actuelle, j’ai écrit 110 pages, avec 175 paragraphes, et plusieurs annexes, dont des « cartes » permettant de se déplacer dans Umbria et son tournoi.
    J’ai réécrit une partie du chapitre 3, pour proposer plus de choix, notamment des choix moraux menant à des fins différentes.

    En attendant de vous proposer mieux, voici quelques pages, histoire de vous montrer comment j’ai illustré le bouquin. Ne vous amusez pas à agrandir, je vais sélectionner des parties du texte, s’il y en a qui veulent lire pour voir ce que ça donne.
    J’ai utilisé des cases de l’album, en noir et blanc, découpées/retouchées pour retirer les bulles et certaines parties du cadre.
    Bien sûr, je n’ai aucune autorisation des ayant droits, il s’agit juste d’un bricolage maison.
    J’aime bien, je trouve que le dessin en noir et blanc se marie très bien avec le texte, pour lequel j’ai choisi une police à empattements, à l’ancienne.

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis curieux.

    Répondre | Lien | Citer

    Oh excellent. Je suis un gros fan des livres dont vous êtes le héros. Je suis d’ailleurs inscrit sur un groupe facebook qui parle que de ça, c’est dire.

    Je vais suivre ton projet de très prés.

    Répondre | Lien | Citer

    Géééniiial !!!

    *j’espère que tu pourras l’éditer….* (sans espoir)

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis toujours intéressé par un extrait

    Je me demande aussi comment tu veux diffuser ton livre par la suite : le publier en format papier, ou le mettre en ligne ? En fait, ce genre de livre interactif se prête bien au format informatique, non ?

    Répondre | Lien | Citer

    Je ne sais plus si j’en avais déjà parlé sur le site, mais j’avais retrouvé, il y a bien longtemps, les premières aventures de « loup solitaire » jouables en ligne.
    c’est ici : http://chg96.free.fr/loup-solitaire/index.htm

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai tjs aimé les loups solitaires, et il me manquait celui-là, entre autre, merci baucoup!!!

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bierodix a écrit :
    Je ne sais plus si j’en avais déjà parlé sur le site, mais j’avais retrouvé, il y a bien longtemps, les premières aventures de « loup solitaire » jouables en ligne.
    c’est ici : http://chg96.free.fr/loup-solitaire/index.htm

    Hé, merci pour le site. Sacré boulot. Je ne savais pas qu’il y avait autant de volumes de Loup solitaire…

    Tyseria a écrit :
    *j’espère que tu pourras l’éditer….* (sans espoir)

    Tjahzi a écrit :
    Je me demande aussi comment tu veux diffuser ton livre par la suite : le publier en format papier, ou le mettre en ligne ? En fait, ce genre de livre interactif se prête bien au format informatique, non ?

    Tout est imaginable, ou rien du tout. Je me suis lancé là-dedans tout seul dans mon coin, sans garantie de qui ou de quoi que ce soit.
    Je pense et espère qu’on acceptera que je fasse un truc en ligne. Editer en papier, ça, c’est différent, il faut des accords sur les droits, ça coûte des sous… mais ce serait évidemment le top du rêve du trop bien.

    Bon ! A part ça, on y est, je me suis décidé à prendre le temps de sélectionner un passage du livre pour vous. J’ai choisi de vous présenter un passage du deuxième chapitre, « Le marchand d’armes ».

    Voici le contexte.
    Thorgal a perdu sa barque et son équipement, et été blessé à la main, à cause de l’imprudence du jeune Tjall. Celui-ci l’a emmené chez son oncle, Argun, un homme bourru qui vit en ermite dans une maison fortifiée, au sommet d’une falaise.
    Contraint au repos et à l’attente, Thorgal découvre peu à peu l’étonnante demeure de son hôte.

    Le passage que je vous propose aujourd’hui est tiré de la bande dessinée, c’est la visite de l’atelier d’Argun.
    Je pense que ce passage reflète assez bien ma méthode de travail, qui consiste à rejouer les scènes de l’album en cherchant toujours à proposer un peu plus. Les scènes entre les scènes, les passages éludés, les alternatives possibles. Vous pouvez jouer et rejouer le passage, en voyant comment les choix de Thorgal (ou la chance aux dés) peuvent modifier l’aventure. Selon les choix du joueur, la visite peut être rapide et infructueuse, ou complète et intéressante pour la suite.
    C’est aussi un moment important de l’histoire, c’est pourquoi j’ai choisi d’être très fidèle.

    Si vous voulez tout jouer, il vous faut aussi deux dés. Avant de commencer, lancez deux dés pour déterminer votre Charisme, puis gardez les dés pour le passage. Il n’y a besoin que du charisme ici, pas de combat ou d’énigme.
    Vous démarrez au paragraphe 31.

    C’est ICI ! J’ai hâte d’avoir vos retours, maintenant !

    Répondre | Lien | Citer

    Moi qui ne suis pas un grand adepte des jeux de rôle, j’ai beaucoup aimé !

    Bon, comme Isis a proposé un dé virtuel, j’en ai profité Par contre, j’ai fait tous les parcours possibles du chapitre, et ça va super vite, c’est trop court ! Je veux savoir ce qui arrive après le paragraphe 65 !

    J’apprécie le style d’écriture, on est bien dans Thorgal, avec un juste dosage de descriptions, de sentiments, de dialogues, un peu moins d’action, mais je suppose que ça va venir après la visite des lieux.

    Les planches noir et blanc sont un sacré plus dans le récit, c’est chouette que Rosinski participe aussi à ton projet Et félicitations pour le respect du scénario original, c’est un sacré plus pour les fans que nous sommes. Van Hamme serait aussi fier de toi

    Répondre | Lien | Citer

    Ce que je trouve assez étrange, c’est que tu dit « Thorgal fait ceci, Thorgal fait cela », alors qu’habituellement (et dans les très nombreux que j’ai (de pleins d’éditions différente)) on dit tjs « Vous faites ceci, vous faites cela ». D’où le nom « Un Llvre dont VOUS etes le héros ».

    Sinon, je n’ai pas le temps de le faire tout de suite. mais il a l’air super !

    Et sinon, pk le chapitre 2 directement (à moins que le 1 est proposé plus haut) ?

    Merci beaucoup pour cet effort et ce travail à côté du reste.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tjahzi a écrit :
    Moi qui ne suis pas un grand adepte des jeux de rôle, j’ai beaucoup aimé !

    Bon, comme Isis a proposé un dé virtuel, j’en ai profité Par contre, j’ai fait tous les parcours possibles du chapitre, et ça va super vite, c’est trop court ! Je veux savoir ce qui arrive après le paragraphe 65 !

    Merci, c’est très gentil.
    Le paragraphe 65, c’est le point de ralliement. On y retourne à chaque fois qu’on a fini de visiter un endroit. Le paragraphe se poursuit comme ça dans le bouquin :

    Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez visiter la chambre de Tjall (rendez-vous au 35), l’atelier d’Argun (rendez-vous au 63), la pièce commune (rendez-vous au 48), le garde-manger (rendez-vous au 56), les écuries (rendez-vous au 19). Vous pouvez aussi retourner faire un tour à la crique (rendez-vous au 27) ou visiter les profondeurs du complexe souterrain (rendez-vous au 82).
    Mais si vous estimez avoir suffisamment fait le tour des lieux, vous pouvez vous rendre au 71 pour préparer le départ en Umbria.

    Et en fait, à part l’atelier, tous les lieux proposés, et toutes les péripéties liées, sont des nouveautés, pas dans l’album.
    Dans ces passages, il y a des mini-jeux, des passages narratifs pour l’ambiance, des endroits où on peut récupérer du matériel, des points de Destin ou d’Endurance… On peut même vivre une ou deux aventures annexes, pas indispensables pour l’histoire.

    Tjahzi a écrit :
    J’apprécie le style d’écriture, on est bien dans Thorgal, avec un juste dosage de descriptions, de sentiments, de dialogues, un peu moins d’action, mais je suppose que ça va venir après la visite des lieux.

    Merci.
    Oui, en fait on vient de faire un chapitre d’action (« En mer ») et on va avoir droit à un chapitre d’action juste après (« L’enlèvement »). Comme dans l’album.
    Du coup dans ce chapitre 2, on rencontre les personnages, on explore, on résout des énigmes.

    Tjahzi a écrit :
    Les planches noir et blanc sont un sacré plus dans le récit, c’est chouette que Rosinski participe aussi à ton projet Et félicitations pour le respect du scénario original, c’est un sacré plus pour les fans que nous sommes. Van Hamme serait aussi fier de toi

    Pas sûr que Jean Van Hamme s’intéresse à mes bricoles !
    Pour Rosinski, oui, je n’imagine pas le projet sans ses dessins. Quel que soit l’avenir du truc, je ne vois pas comment il pourrait exister sans les dessins de l’album.
    Mais, heu, vu que j’ai fait tout ça sans demander l’autorisation… En plus j’ai bricolé les dessins, enlevé les bulles, gommé les cadres…

    Tyseria a écrit :
    Ce que je trouve assez étrange, c’est que tu dit « Thorgal fait ceci, Thorgal fait cela », alors qu’habituellement (et dans les très nombreux que j’ai (de pleins d’éditions différente)) on dit tjs « Vous faites ceci, vous faites cela ». D’où le nom « Un Llvre dont VOUS etes le héros ».

    Oui, j’ai choisi une approche un peu différente. Le héros, c’est Thorgal. Le livre raconte son histoire.
    Du coup, le lecteur est là pour accompagner le héros, choisir pour lui. Le lecteur gère son destin, les dés, la Feuille d’aventure. Le paragraphe en italique est là pour ça, pour proposer au lecteur des choix ou des activités.
    Ca m’a semblé plus adapté au sujet.

    J’ai aussi choisi d’être sérieux et narratif dans le « paragraphe Thorgal », et d’être plus libre dans le ton, plus interactif, dans le « paragraphe lecteur ».

    Tyseria a écrit :
    Sinon, je n’ai pas le temps de le faire tout de suite. mais il a l’air super !

    Et sinon, pk le chapitre 2 directement (à moins que le 1 est proposé plus haut) ?

    En fait on est au cœur du chapitre 2, qui commence juste après le naufrage. Il ne s’agit que d’un court extrait, 7 passages sur les 160 que j’ai écrits.

    Répondre | Lien | Citer

    Tyseria a écrit :
    Ce que je trouve assez étrange, c’est que tu dit « Thorgal fait ceci, Thorgal fait cela », alors qu’habituellement (et dans les très nombreux que j’ai (de pleins d’éditions différente)) on dit tjs « Vous faites ceci, vous faites cela ». D’où le nom « Un Llvre dont VOUS etes le héros.

    On devrait plutôt l’appeler : « Un livre Thorgal dont vous guidez le héros » !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Par contre pour l’instant j’ai un seul retour de lecteur…
    Si vous n’aimez pas, vous pouvez le dire, à condition d’éviter le coup de sabre à travers, quand même.
    Et si vous aimez bien, vous pouvez le dire aussi, et là vous pouvez y aller à fond, sans retenue, me lancer des soutiens-gorge et des Smarties.

    Répondre | Lien | Citer

    Désolé TBD, je n’ai pas de soutiens-gorge (ma femme n’en met plus, c’est cancérigène à ce qu’il parait) et j’interdit les Smarties à mes enfants !
    En revanche quand j’étais gamin, n’ayant pas de sous pour acheter des Thorgal, je faisais mes propre BD et mes propres romans « dont vous êtes le héros ». J’aimais beaucoup les faire et les lire avec les copains…

    Le principal c’est que tu t’éclates. Est-ce que tu t’inspires des romans ou tu écris tout de ta plume ? Les récits d’ambiance sont vraiment sympas peut même trop détaillé… à voir si le lecteur le lit plus pour jouer ou pour revivre les scènes d’anthologie… Si je veux jouer c’est trop long et les deux dés compliquent (lire dans son lit avec des dés c’est galère !) et ça me frustre comme tous les jeux de hasard. A part ça, beau boulot ! Il y a de la passion dans l’encre !

    Répondre | Lien | Citer
    Livre dont vous êtes le héros

    Moi aussi, j’aime beaucoup! J’ai hâte de lire la suite…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    sylveyrier a écrit :
    Moi aussi, j’aime beaucoup! J’ai hâte de lire la suite…

    Merci. J’espère finir le projet dans les semaines qui viennent. Pour pouvoir ensuite vous le proposer d’un manière ou d’une autre, peut-être.

    Stridorn a écrit :
    Est-ce que tu t’inspires des romans ou tu écris tout de ta plume ?

    Des albums, tu veux dire ?
    Je reprends intégralement l’excellent texte des bulles, c’est l’une des forces de la BD. Je bâtis mon texte en ayant l’album sous le nez, pour les décors, l’ambiance. Pour le reste, j’essaie d’imaginer ce qui se passe autour, d’aller plus loin que le mur ou les personnes que l’on voit. Par exemple, chez Pied-d’arbre, je me suis demandé à quoi pouvait ressembler sa demeure, bien au-delà des quelques images de l’album. Qui l’a construite, pourquoi, quand ? Pourquoi a-t-elle été abandonnée, pourquoi Argun a choisi de s’y installer ? Comment Tjall et Argun y vivent ? Etc.
    J’ai ensuite distillé mes idées dans tout un tas de passages, et du coup en explorant le tout, je crois qu’on peut rebâtir cette histoire.

    Un exemple tout simple dans le passage que je vous ai proposé. Dans un coin du dessin, il semble y avoir un petit réservoir d’eau, dans une anfractuosité de la roche. J’ai décrit le réservoir, mais j’ai aussi essayé de comprendre et d’expliquer d’où vient cette eau. J’ai lié cette explication à la topographie du lieu et aux pluies des jours précédents, dans l’histoire.

    J’ai aussi fait en sorte qu’on puisse revivre intégralement et fidèlement l’album originel, avec un peu de chance et des choix judicieux. D’ailleurs, certains choix qui font avancer Thorgal sur son « véritable » chemin sont récompensés, avec des points de Destin qui aident le joueur par la suite.
    Mais le jeu a aussi (surtout) consisté à imaginer toutes sortes de chemins différents, de choix différents. Des nouveaux lieux, des quêtes annexes, voire d’autres façons de jouer la quête principale. Certains choix mènent à la mort, ou simplement à l’échec, un échec qui empêche le joueur d’aller jusqu’au tournoi, par exemple, mais sans forcément lui coûter la vie.

    Là où c’est un peu difficile pour moi en ce moment, c’est que j’écris plusieurs façons de vivre le tournoi d’archers. Thorgal pourra bien sûr y participer avec Kriss, mais il y aura d’autres possibilités, et là on s’éloigne beaucoup des albums, avec des personnages et des quêtes différents. C’est du boulot.

    Dans tous les cas, pour finir de répondre à ta question, ma référence absolue est l’album, je ne modifie rien. S’il y a un mur à gauche dans l’album, il y est aussi dans mon bouquin. Les personnages ont les mêmes vêtements, les mêmes objets, la même attitude. J’essaie d’écrire un livre qui permet de revivre l’histoire de l’album de façon différente, avec beaucoup plus d’options, mais un respect total.

    Stridorn a écrit :
    les deux dés compliquent (lire dans son lit avec des dés c’est galère !) et ça me frustre comme tous les jeux de hasard.

    Certains livres proposent des dés en bas de page, mais ce n’est pas très beau… Ou alors, il faudrait une paire de dés dessinés, quelque chose de joli et relativement intégré.
    En version numérique, c’est différent, tout dépend du support. En format site Internet ou appli, il n’y a pas de souci, en format liseuse c’est plus compliqué (et un livre dont vous êtes le héros, en liseuse, la navigation doit être abominable).

    Pour ma part, je suis très joueur, j’adore les dés. Les vrais, ceux qui roulent et surprennent.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    Merci. J’espère finir le projet dans les semaines qui viennent. Pour pouvoir ensuite vous le proposer d’un manière ou d’une autre, peut-être.

    Ah, j’étais sûr que tu étais plongé dans ton livre pour le moment… je ferai attendre Papa Noël pour qu’il me le dépose sous le sapin

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    Je bâtis mon texte en ayant l’album sous le nez, pour les décors, l’ambiance. Pour le reste, j’essaie d’imaginer ce qui se passe autour, d’aller plus loin que le mur ou les personnes que l’on voit.

    Et ben ! C’est du mega gros boulot ! Je suis bluffé ! C’est un travail d’écrivain … mais bénévole si je comprends bien ? Et ce livre va être édité chez le Lombard ?

    Thorgal.BD a écrit :
    Des albums, tu veux dire ?

    Non je pensais plutôt aux adaptations roman, je viens juste de voir que ça existait… ça me paraissait intéressant d’utiliser ce support. mais non, tu as décidé de faire un travail de création, très ambitieux et réussi. Bravo !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Rooh, ben, merci !

    Stridorn a écrit :
    Et ben ! C’est du mega gros boulot ! Je suis bluffé ! C’est un travail d’écrivain … mais bénévole si je comprends bien ? Et ce livre va être édité chez le Lombard ?

    Non non, d’autant qu’au Lombard, à part un ou deux copains, un stagiaire et deux disques durs, personne n’est au courant.

    Tjahzi a écrit :
    Ah, j’étais sûr que tu étais plongé dans ton livre pour le moment… je ferai attendre Papa Noël pour qu’il me le dépose sous le sapin

    Faudrait pas que ce projet sente trop le sapin !

    En tout cas, je continue, ça avance !

    Répondre | Lien | Citer

    Pour ma part, j’ai beaucoup aimé, on est vite plongé dans l’ambiance. Est-ce que Thorgal peut changer de destin ou cela est exclu? Par exemple, est-ce qu’il peut se faire chasser par Pied-d’Arbre suite à un choix malencontreux et repartir sans un ami ni épée ni arc pour la suite de ses aventures?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Deuxième extrait

    pennybridge a écrit :
    Pour ma part, j’ai beaucoup aimé, on est vite plongé dans l’ambiance. Est-ce que Thorgal peut changer de destin ou cela est exclu? Par exemple, est-ce qu’il peut se faire chasser par Pied-d’Arbre suite à un choix malencontreux et repartir sans un ami ni épée ni arc pour la suite de ses aventures?

    Oui, effectivement, il peut changer de destin, mais pas aussi radicalement, à cause de mon choix de placer des « checkpoints » à l’entrée de chaque chapitre.

    A l’intérieur de chaque chapitre, il peut se passer plein de choses, mais le premier paragraphe de chaque chapitre est le même pour tous les joueurs.

    Si on s’écarte trop radicalement de la ligne (si un personnage principal meurt, si on s’embrouille avec Argun, etc.) ça amène généralement à une fin de partie, sauf si une solution permet de rebondir.

    Dans l’album, les interactions entre personnages créent toutes les situations, les rebondissements, l’aventure. La seule « bonne vieille coïncidence » de l’album, c’est la rencontre avec les maraudeurs. J’ai essayé de conserver cela.
    J’utilise aussi la chronologie de l’album. Que Thorgal soit là ou pas, si un événement doit avoir lieu, il a lieu, et a des incidences par la suite.

    Du coup, j’ai eu envie de partager un nouveau passage du livre. On est plus loin, dans le chapitre 4, à la fin du tournoi.
    Ce passage est un peu particulier. Il est plus narratif qu’interactif, même si quelques choix sont possibles, avec quelques petites conséquences (des « récompenses » pour certains choix judicieux).
    C’est aussi un passage que peu de joueurs trouveront dans le livre ! Pour lire cela, il faut que Tjall et Kriss participent ensemble au tournoi, que Thorgal se mette à dos la garde du sire d’Umbria, et qu’il se fasse choper. Peu de chances d’en arriver là, alors autant vous montrer ce qui arriverait d’après moi dans un cas comme celui-ci.
    C’est un passage de fin de chapitre, qui doit permettre de se raccrocher au début du chapitre 5.

    C’est à lire en cliquant ICI !


40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 53)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021