Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Yann

Bienvenue

Yann

Ce sujet a 24 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 19 heures et 47 minutes.

  • Créateur
    Sujet
  • #31362 Répondre | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Sujet consacré au scénariste français Yann, qui s’occupe des séries Louve et La jeunesse de Thorgal.

    Il vient d’avoir 58 ans (en 2012).

    Il est un auteur chevronné qui écrit pour la BD depuis la fin des années 70. Il a participé à de très nombreuses séries BD d’horizons très variés, on peut citer entre autres « Pin-up », « Les innommables », « Marsupilami », « Les éternels », « Odilon Verjus », « Lucky Luke », « Sambre », « Le sang des Porphyre », « Freddy Lombard », « Spirou et Fantasio »…

    Yann a également récemment participé à la série dérivée de XIII, autre création de Jean Van Hamme, en scénarisant l’album « Little Jones » paru en 2010 (collection XIII Mystery, avec Henninot au dessin, chez Dargaud).

    Le 1er album de Louve, « Raïssa », a paru en 2012. Le 1er album de La jeunesse de Thorgal, « Les trois soeurs Minkelsonn », est attendu pour 2013. Le dessinateur est le russe Roman Surzhenko.

24 réponses de 1 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Entretien Yann

    Voici un lien vers un entretien réalisé par le site polonais Thorgalverse.

    Vous remarquerez qu’on n’y comprend rien.

    Alors voilà une traduction horriblement approximative en googlais.

    Qu’apprend-on dans cet entretien ?

    :arrow: C’est Yves Sente qui a contacté Yann pour lui proposer le job. Ils se sont connus au Lombard quand Sente y était directeur éditorial.

    :arrow: Il adore travailler sur la jeunesse des héros, exercice qu’il avait déjà réalisé pour XIII Mystery (la jeunesse du Major Jones).

    :arrow: Pour le fameux « parlé des loups », qui nous a tous surpris voire davantage, Yann explique que c’est Louve qui « traduit » les pensées animales en mots humains… Il fait pour ça référence à Lucky Luke et Jolly Jumper, son cheval (aïe !).

    :arrow: Il ne compte pas laisser de trous dans l’histoire : la suite de « Raïssa » devrait donc permettre de comprendre certains points obscurs du premier tome (objet en métal sur la plage ? Crabes ?)

    :arrow: Pour la jeunesse de Thorgal, Yann compte développer le personnage de Slive et ses relations avec Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Voici un court entretien avec Yann.

    Répondre | Lien | Citer

    je l’ai vu juste avant hier sur You

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Yann en dédicaces à l’expo BD de Versailles le 26 janvier 2013.

    Ici, à droite, à côté de Roman Surzhenko (1ère fois que les deux co-auteurs se rencontraient).

    Ici il dédicace (je pense) un Gastoon.

    Le dessin à gauche est de Grzegorz Rosinski.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Yann était à Bruxelles la semaine dernière, notamment pour y rencontrer Roman Surzhenko. Les deux hommes se voient rarement, c’était donc une belle occasion.

    Ici, dans les locaux du Lombard.

    Au bout du doigt de Yann, la ville d’où vient Roman, Taganrog.

    Sur le toit du Lombard ! Toujours avec Roman, sous l’enseigne Tintin superbement rénovée.

    Répondre | Lien | Citer

    waou ! :o

    Répondre | Lien | Citer

    Comment ? Pas de photo de Yann et Derib ensemble ? :o :lol:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Non mais j’ai celle-ci, en dédicace avec son camarade.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Dent d’ours

    Il faudrait que je vous présente, petit à petit, les autres séries (nombreuses) auxquelles participe Yann.

    En voici une dans laquelle un clin d’œil m’a amusé, « Dent d’ours », dont le tome 2 sort aujourd’hui.

    Pour résumer en quelques mots, il s’agit de l’histoire d’aviateurs pendant la seconde guerre mondiale.

    L’un des personnages est la jolie Zofia, résistante polonaise.
    L’une des filles de Grzegorz Rosinski, polonaise donc, s’appelle Zofia.

    Répondre | Lien | Citer

    Dent d’ours, j’avais lu le tome 1 (max) j’avais pas super accrochée.
    Les dessins sont parfaits j’aime bien, mais l’histoire m’avait pas franchement plu. C’est un univers assez spécial, on aime ou on aime pas.

    Répondre | Lien | Citer

    Par curiosité, j’ai emprunté à la bibliothèque une BD de la collection SIGNÉ (Lombard) dessinée en 2011 par Juillard sur un scénario de Yann : MEZEK.

    Tout comme « Dent d’ours » ou « Angel Wings », cette histoire se déroule dans le domaine de l’aviation, mais cette fois au moment de l’indépendance d’Israël en 1948. J’avais envie de découvrir une autre BD de Yann de style réaliste, et j’ai apprécié. Le contexte historique est bien planté, et l’histoire passionnante, même si on retrouve des dialogues parfois un peu longs à lire. Un one shot à recommander.

    Petite rencontre en vidéo avec Juillard et Yann lors de la sortie de l’album ici. Il faut écouter vers la fin le passage où Yann parle des jolies filles qu’on a envie de tripoter ! :lol:

    Source photo : http://www.auracan.com/Interviews/176-interview-entretien-avec-andre-juillard-et-yann.html/t:788cb02799

    Stéph, je viens de lire la bibliographie de Yann à la fin de l’album, je crois que tu en as pour un an à en faire le tour pour le présenter sur le site ! :o

    Répondre | Lien | Citer
    La tronche de Yann…

    Quoi ? Yann a cette tronche ? C’est que je l’imaginais bcp plus jeune… (Mais c’est vrai qu’il en a fait aussi un tas de BDs… En fait c’est lequel des deux ? Celui de droite ou celui de gauche ?

    Répondre | Lien | Citer

    Gauche. :D

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Voici un lien vers un entretien où Yann évoque notamment sa passion pour l’aviation, et paradoxalement sa peur de l’avion.
    C’était à l’occasion de la parution du tome 1 de « Angel wings » chez Paquet, en 2014

    A voir ICI, c’est un supplément du magazine Casemate, accompagné d’un entretien avec le dessinateur Romain Hugault.

    Un deuxième tome a paru en novembre 2015.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hé ! J’avais raté la parution du tome 3, mais en fait « Dent d’ours » en est à son tome 4.

    Hop je rattrape.

    Et le quatrième tome, donc, qui va paraître le 20 mai 2016.

    Il y a d’ailleurs un concours très sympa chez Dupuis, quelques malheureuses questions, et hop vous pouvez gagner l’album, dédicacé par le dessinateur Alain Henriet !
    Il y a un album dédicacé et 10 albums non dédicacés à gagner.

    Le concours c’est ICI.

    Répondre | Lien | Citer
    Angel Wings #3

    Sortie ce mercredi du dernier tome d’Angel Wings, Opération Broadway.

    Jean-Luc Truc a consacré un article à cet album sur Ligne Claire, suite à une rencontre fortuite avec les auteurs, Yann et Romain Hugault, à la gare du Midi à Bruxelles :)

    Voici le synopsis paru sur le site des Editions Paquet où l’on peut aussi découvrir les premières planches :

    Mars 1944, sur le front de Birmanie, une vaste contre-offensive de l’armée impériale japonaise bouscule les lignes alliées et commence à envahir l’Inde ; notre escadrille des « Burma Banshees » doit évacuer sa base en catastrophe.

    La rage au cœur, Rob et Philip doivent se résoudre à abandonner à leur sort Angela et Jinx, dont l’appareil s’est crashé dans la jungle ; livrées à elles-mêmes, les deux femmes tentent de survivre et doivent affronter les nombreux périls de la jungle : les sangsues, les insectes, l’humidité, les fièvres, la faim et surtout échapper aux indigènes pro-japonais et à la féroce « Kempeitai » nippone, qui les traque impitoyablement.

    Entretemps, Rob participe à une improbable opération aéroportée organisée dans le plus grand secret par le général Orde Wingate et ses « Chindits » et réalisée par le fameux colonel « Flip » Cochran, qui commande l’escadrille de pilotes « casse-cou », le « First Air Commando Group » ; cette opération d’une témérité folle, inédite dans l’histoire de l’Aviation militaire, prétend déposer loin derrière les lignes ennemies, sur des terrains de fortune, de lourds planeurs chargés de troupes et de matériel, afin de tenter de prendre à revers les troupes nippones ; le succès de cette opération, baptisée « opération Thursday », pourrait changer le cours du conflit en Birmanie.

    Mais surtout, elle permettrait à Rob de venir en aide à ses amies perdues dans l’enfer vert !

    Cet album clôture le triptyque d’Angel Wings pour lequel un coffret complet sort également ce 26 octobre, avec en prime un poster géant. Tous les détails sur le site des Editions Paquet.

    Répondre | Lien | Citer
    "Sauvage" avec Félix Meynet

    Après une première collaboration sur Les Éternels, Yann a lancé une nouvelle série avec Félix Meynet au dessin : Sauvage. Le second tome de ce triptyque est sorti en ce mois de janvier.

     

    Voici le synopsis de la série présenté par l’éditeur Casterman :

    Juillet 1864, dans l’immensité aride et caniculaire du désert mexicain, des troupes françaises progressent péniblement. Elles font partie du corps expéditionnaire envoyé par les puissances européennes – dont la France de Napoléon III – pour se tailler un empire en Amérique, en profitant de la faiblesse de l’État mexicain. Parmi les soldats, souvent des hommes de sac et de corde et de peu d’éducation entrés dans l’armée impériale pour la solde qu’elle procure, un jeune lieutenant, Félix Sauvage, tranche par sa prestance et son air farouche. Lui n’est pas devenu militaire au Mexique pour l’argent, mais pour venger une tragédie familiale. Et l’homme dont il cherche à retrouver la trace se trouve quelque part, comme lui, au sein de cette armée. Sur la piste, les Français sont témoins de l’attaque de la malle poste de Chihuahua par des soudards mexicains et interviennent juste à temps pour sauver du massacre un journaliste américain en reportage et une séduisante jeune femme blonde, si intrépide qu’elle se lance seule à la poursuite de ses assaillants en fuite…

    Félix Meynet avait rendu un hommage à Thorgal lors de la sortie du tirage de tête du premier tome de La jeunesse de Thorgal, une édition de luxe présentée ici sur notre site.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 semaines et 6 jours par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Spirou

    Merci pour ces présentations.

    De mon côté, je veux vous parler depuis un moment du travail de Yann sur la série Spirou. Yann a écrit plusieurs albums de Spirou ces dernières années.

    Il faut tout d’abord rappeler que Yann a été le scénariste de la série Marsupilami, du tome 3 en 1989 au tome 9 en 1994. Je vous en parlerai une autre fois, car pour moi ces albums sont les meilleurs de la série avec ceux de Greg et Franquin. Ce sont mes albums préférés de Yann.

    Mais aujourd’hui, c’est Spirou. L’histoire a commencé en 2007, avec sa participation à l’album « Le tombeau des Champignac » avec Fabrice Tarrin, dans la nouvelle collection « Une aventure de Spirou et Fantasio », qui propose à divers auteurs des sortes de cartes blanches pour réaliser des albums un peu décalés, sortant du contexte habituel de la série originelle (ou au contraire, reprenant des codes plus anciens).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au Népal, à 4600 mètres d’altitude, une mystérieuse expédition tourne au cauchemar. M. Zanskar, son commanditaire, est désespéré : impossible d’escalader cette roche friable comme de la biscotte et, donc, d’explorer les nombreuses grottes qui y sont creusées. Seccotine, qui fait partie de l’équipe, propose de lui amener l’homme de la situation : le comte de Champignac !
    À quelques milliers de kilomètres de là, à Champignac-en-Cambrousse, de nouvelles expériences du propriétaire des lieux sur un nouveau carburant révolutionnaire ont détruit la moitié du château. Alertés, Spirou et Fantasio se précipitent chez le Comte pour découvrir leur ami en excellente santé et tout excité par une découverte stupéfiante : une explosion a mis à jour une crypte dans laquelle vivait un véritable petit sphinx ! Apparemment, l’animal veillait sur la dépouille de Côme de Champignac, le génial ancêtre du Comte décédé en 1829.
    Mais Seccotine débarque et, sachant se montrer particulièrement persuasive quand un scoop est en jeu, elle réussit à convaincre Spirou, Fantasio et le Comte de l’accompagner au Népal pour résoudre le mystère de « La princesse des glaces ».

    Après ce coup d’essai, Yann a participé en 2008 au dernier album réalisé par le duo Jean-David Morvan et Pascal Munuera. C’était « Aux sources du Z ». Premières planches à voir ICI.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Entraîné par Zorglub et Champignac, Spirou va tenter de remonter le cours du passé, afin de sauver l’amie des deux savants, Miss Flanner. De l’Afrique à la Palombie, Spirou va revivre le fil de ses aventures pour parvenir enfin à l’époque où Zorglub, Champignac et Miss Flanner étaient alors trois étudiants scientifiques sacrément doués mais terriblement dangereux. Il devra empêcher le pire de se produire dans le passé afin de sauver, aujourd’hui, celle qui n’a cessé de diviser les deux hommes, chacun réclamant les faveurs de la belle et jeune scientifique.
    Et si le passé n’était pas celui qu’on connaît ? Si Spirou n’avait pas vraiment la vie qu’on lui connaît ? L’effet-papillon a des répercussions sous-jacentes tellement fortes que Spirou se retrouve aux prises avec lui-même et son histoire. La vérité n’est pas toujours celle qu’on croit…

    Dès l’année suivante, Yann a écrit « Le groom vert-de-gris », dessiné par Olivier Schwartz, toujours dans la collection hors-série. Un album décalé qui ramène Spirou au temps de la Seconde guerre mondiale et refait de lui le groom d’un hôtel, raccord avec sa fonction originelle (et son célèbre uniforme).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1942. Bruxelles est occupé. Spirou, groom au Moustic Hôtel qui a été réquisitionné par les Allemands, et Fantasio, journaliste au quotidien LE SOIR « volé », se reprochent mutuellement leur trop grande proximité avec l’Occupant.
    Mais ce que Fantasio ignore, c’est que Spirou, sous le nom de code d’écureuil wallon, est en fait un membre très actif de la Résistance.
    Le colonel Von Knochen, principal locataire du Moustic Hôtel, s’apprête justement à piéger un des plus importants réseaux de la résistance belge.
    Spirou parviendra-t-il à empêcher ce diabolique coup de filet ? Et réussira-t-il à échapper aux soupçons du colonel et aux griffes des Nazis ?

    Ce devaient être des one-shots, des albums individuels. Mais finalement, la série parallèle a changé d’avis et d’orientation, en proposant aux auteurs invités de revenir pour des suites et/ou de nouvelles idées. En 2014, on a donc retrouvé Schwartz et Yann pour l’album « La femme léopard ». Premières planches à voir ICI.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bruxelles, 1946. Une implacable canicule s’abat sur la capitale belge, encore très marquée par la Seconde Guerre mondiale. Sur les toits, une femme-léopard fuit, poursuivie par deux robots inquiétants au look de pygmées géants, et trouve refuge au Moustic Hôtel, dans la chambre mansardée du colonel Van Praag, un vieux colon irascible. Découverte par ce dernier, la sculpturale jeune femme est blessée à l’épaule par le vieillard à la gâchette sensible. C’est à ce moment qu’intervient Spirou.
    Un Spirou méconnaissable… qui s’est mis à picoler ! Car, incapable d’oublier la jeune Audrey, l’héroïque groom a pris la mauvaise habitude de noyer régulièrement son spleen dans l’alcool. L’irruption d’Aniota, la femme-léopard, va agir comme un électrochoc sur Spirou, car l’étrange créature va l’entraîner dans une grande aventure africaine à la recherche d’un fétiche volé à sa tribu ! Et après un petit détour par Saint-Germain-des-Prés, Spirou et Fantasio se retrouveront sur la piste de nazis (eh non, ils n’étaient pas tous morts) chercheurs d’uranium qui poursuivent, à coup sûr, de sombres desseins…

    Et c’est là qu’on en vient à l’actualité du jour, parce que la suite de cet album vient de paraître, en janvier 2017. L’album s’appelle « Le Maître des hosties noires ».

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Spirou et Fantasio (et Spip) ont décidé d’accompagner Aniota au Congo pour rapporter le fétiche à la tribu des femmes-léopards. Sur leur route, ils croiseront une reporter très sexy de Life, un missionnaire liégeois qui parcourt le pays avec ses films éducatifs de Pili-Pili et Mata-Mata (les Laurel et Hardy africains), des savants atomistes pas encore tout à fait dénazifiés… et des tas d’animaux sauvages. Ils devront également affronter leur vieil ennemi, le colonel Von Knochen, un président indépendantiste d’opérette qui veut atomiser Bruxelles et le plus redoutable féticheur du continent et ses robots-gorilles.

    Bien sûr, si vous avez lu ces albums, n’hésitez pas à en parler et à donner votre avis ! Pour ma part, je ne connais que l’album de la série originelle (avec Morvan et Munuera).

    Répondre | Lien | Citer
    Le Pilote à l'Edelweiss

    Thorgal-BD a écrit
    Dès l’année suivante, Yann a écrit « Le groom vert-de-gris », dessiné par Olivier Schwartz, toujours dans la collection hors-série. Un album décalé qui ramène Spirou au temps de la Seconde guerre mondiale et refait de lui le groom d’un hôtel, raccord avec sa fonction originelle (et son célèbre uniforme).

    C’est le seul Spirou de Yann que j’aie lu. Il faut dire qu’après Franquin, les repreneurs de la série ne m’ont pas vraiment convaincu. Mais bon, je dois reconnaître que la lecture de l’album « Le groom vert-de-gris » a quand même été intéressante. Le dessin de Schwartz reste très lisible tout en étant truffé de détails. Hélas, Yann a rempli à outrance cet album de références : on y croise tous les personnages d’Hergé, et même Hergé en personne, de nombreux personnages de l’univers de Franquin, et encore une multitude d’autres clins d’œil. Un peu, c’est sympa, mais là c’est trop. Le pire vient surtout de l’utilisation du patois bruxellois à n’en plus finir. Dommage, parce que le scénario se suffisait à lui-même sans tous ces excès.

    Je viens de lire « Le Pilote à l’Edelweiss« , un triptyque réalisé par Yann et Romain Hugault. Les deux auteurs sont les spécialistes des triptyques consacrés à l’aviation. Avant cette série, il y a eu « Le Grand Duc ». Et plus récemment, « Angel Wings ». Hugault excelle dans le dessin des avions, mais aussi et surtout dans les combats aériens. Il a le sens du détail et du cadrage, c’est du grand art. Le scénario de Yann nous entraîne dans une histoire où deux jumeaux jouent avec le cœur des filles et dans un suspense aérien passionnant d’un bout à l’autre de la série. Voici le synopsis du premier volume paru aux éditions Paquet, ainsi que la bande-annonce du troisième volume.

    En 1917-18, les deux frères Castillac participent activement au conflit mondial ; Henri est devenu un des « as » de l’aviation française et Alphonse, ancien pilote lui aussi, a été sanctionné et muté dans les chars pour raison disciplinaire; mais tandis que ce dernier ronge son frein et rêve de voler à nouveau, son frère vit dans la terreur d’affronter un certain pilote allemand dont le Fokker est décoré d’un superbe Edelweiss. Quel terrible secret enfoui dans le passé des deux frères se cache derrière cette peur panique ? Comment la belle Valentine, l’épouse d’Alphonse, va-t-elle réagir face à l’évolution des rapports de plus en plus ambigus entre les jumeaux ?… Et surtout, que signifie ce mystérieux Edelweiss ?

    Répondre | Lien | Citer
    Dents d'ours #5 – Eva

    Je viens de lire le 5ème tome de Dent d’ours qui est sorti au mois de mai. Les première pages sont à lire ici sur le site de Dupuis. J’aime bien cette série, en particulier le dessin agréable d’Henriet, mais je trouve que ce tome « Eva » est moins dynamique. Constitué de nombreux flashbacks sur la relation entre les 3 héros de départ, cet album ne nous éclaire pas vraiment sur les motivations d’Hanna. On a l’impression d’en arriver au même point qu’à la fin du tome précédent. Le sixième et dernier album nous dévoilera comment le bombardement de New-York pourra être évité : un changement d’attitude d’Hanna, ou sa mort inéluctable ? L’histoire risque d’être intense.

    Résumé de l’histoire :

    Début mai 1945. Côte est du Canada. Sous le couvert d’une station météo officielle, l’équipage du sous-marin allemand U-867 installe une balise prénommée « Eva ».
    Lorsque le sous-marin est repéré par un Catalina, l’officier SS qui commande l’expédition ordonne de tester les « nebelwerfer » : les lance-roquettes ne laissent aucune chance à l’hydravion des malheureux garde-côtes canadiens.

    Cette mystérieuse balise à laquelle l’officier SS semble attacher autant d’importance doit en fait permettre de guider le « Silbervogel », l’aile volante qui doit larguer une bombe atomique sur New York. Sans ce radioguidage, il ne restera plus que l’option « pilotage humain » pour guider l’oiseau d’argent nazi…

    Et le seul équipage qui semble capable d’accomplir cette mission suicide se trouve à des milliers de kilomètres de là, au château Fürstenstein, en Basse-Silésie : la flugkapitän Hanna Reitsch, une nazie exaltée, et son copilote, l’oberleutnant Werner Zweiköpfiger, espion US infiltré dans l’aviation allemande et ami d’enfance d’Hanna.
    Et malgré la chute imminente du IIIe Reich, Hanna n’a pas renoncé à mener à bien l’ultime mission du Führer.

    http://www.dupuis.com/dent-d-ours/bd/dent-d-ours-tome-5-eva/70714

    Répondre | Lien | Citer
    Les Innommables

    Je suis tombé par hasard sur un article du Journal Spirou du 12 octobre 2011. « Les aventures d’un journal », une chronique qui revient sur des évènements du Journal Spirou, y raconte comment Yann et Conrad se sont fait virer du journal en 1982 !

     

    Répondre | Lien | Citer
    Angel Wings #4 – Paradise Birds

    Le quatrième tome d’Angel Wings, Paradise Birds, est sorti ce 18 octobre aux Editions Paquet.

    Avec cet album, Yann entame un nouveau cycle qui mise un peu moins sur le physique de l’héroïne Angela, et encore un peu plus sur l’esthétique des avions que les passionnés auront la chance d’admirer dans leurs combats aériens, sous le crayon magique de Romain Hugault.

    Voici le synopsis du tome 4 sur le site des Editions Paquet où l’on peut découvrir les premières planches de l’album :

    Quelque part au-dessus du Pacifique, au nord de la Nouvelle-Guinée… Aux commandes d’un Grumman J2F-5 « Duck », Angela est chargée d’escorter de base en base Betty Hutton, une pin-up écervelée qui se « shoote » aux amphétamines. Le vieil hydravion est attaqué par deux appareils japonais ; grâce à l’intervention de deux « Corsair », le « Duck » parvient à leur échapper et à regagner l’île d’Ulithi, un atoll paradisiaque servant de base de repos aux Marines.
    Heureusement, cette mission n’est qu’une couverture. L’OSS charge Angela d’une mission de plus grande importance : débarquer nuitamment sur les côtes d’un îlot tenu par les Japonais, un pilote ennemi capturé. Celui-ci a accepté de transmettre à un groupe pacifiste de l’entourage de l’empereur Hiro-Hito les conditions américaines pour une capitulation honorable de l’Empire du Soleil levant. Le but, éviter l’hécatombe que subiraient les troupes américaines si elle devaient envahir le Japon !
    Cette mission se révèlera bien plus complexe que prévu, car les services secrets nippons ne sont pas disposés à accepter une reddition qu’ils considèrent comme infâmante…
    Confrontée à un ancien béguin, le fringant capitaine William Fowler, chargé de la sécurité du pilote capturé, Angela ne peut oublier le passé et le mystère entourant les circonstances de la mort tragique de sa sœur Maureen…

    http://www.editionspaquet.com/catalogue-bd/t4-paradise-birds

    Répondre | Lien | Citer
    Sauvage #3 – La Youle

    Le troisième tome de la série Sauvage vient de sortir aux éditions Casterman. Intitulé « La Youle« , cet album est à nouveau l’oeuvre de Yann et Félix Meynet.

    En voici le synopsis ainsi qu’un extrait :

    Au Mexique, en ce temps-là, certains caressaient l’espoir de se tailler un Empire ; d’autres rêvaient de gloire, de panache et de médailles… Quant à la troupe, c’était l’envie de butin, de pillage et de jolies femmes…. 
    Pour Félix Sauvage, rien ne comptait plus qu’assouvir sa vengeance !

    Répondre | Lien | Citer
    Yoni avec Berthet au dessin

    J’ai à nouveau fait une rafle dans ma bibliothèque préférée pour dénicher quelques BD plus anciennes de nos auteurs. Je vais commencer par vous présenter les 2 tomes de YONI que j’ai découverts.

    Cette jeune fille, Yoni Owens, est agent secret pour l’United States of the World. Dans un futur pas très lointain, elle doit mener à bien ses missions contre les rebelles de tous bords. Une réflexion intéressante sur le pouvoir et son contre-pouvoir aurait pu amorcer une bonne série, mais finalement, seuls les deux premiers tomes sont sortis coup sur coup en 2004.

    Ce récit de science-fiction tourne rapidement à la parodie avec les personnages et surtout les dialogues. A nouveau, Yann se joue des règles du genre pour truffer en permanence la BD de références humoristiques. L’histoire manque de profondeur et devient secondaire, seuls comptent les bons mots. Ce mélange de styles ne m’a pas vraiment enthousiasmé…

    Avec ses dessins d’une grande lisibilité, on retrouve Berthet qui s’est déjà associé à Yann pour la série Pin-up, et dont le duo réalisera par la suite Les Exploits de Poison Ivy, une série caricaturale dérivée de Pin-up, qui s’arrêtera à son tour au troisième tome.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 19 heures et 46 minutes par Tjahzi.
24 réponses de 1 à 24 (sur un total de 24)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2017