Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Accueil / Forum / A paraître – Thorgal 37 – Jeunesse 8 – Intégrale NB 4 / Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Bienvenue

Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Ce sujet a 510 réponses, 29 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 2 heures et 37 minutes.

  • Créateur
    Sujet
  • #194602 Répondre | Citer

    À une semaine de la sortie du tome 36 « Aniel », à un jour de la première Convention Thorgal, l’actualité se bouscule de jour en jour autour de notre héros ! Hier nous avions la confirmation que la série télévisée consacrée à Thorgal était sur de bonnes voies, et aujourd’hui nous avons l’annonce du titre du tome 37 de Thorgal, de la bouche même de l’éditeur du Lombard : L’Ermite de Skellingar.

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 510)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Ah ouais carrément !!! On savait qu’il y aurait un aurait un album l’année prochaine mais la ça va hyper vite. 

    Bon… je sais pas trop quoi penser de ce titre. On sent bien qu’on part vraiment sur autre chose. On verra a la limite si ça peut nous parler un peu une fois le tome 36 lu.

    Skellingar, un rapport avec l’ile Skellig en Irlande peut être ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an par Abeloth.
    Répondre | Lien | Citer
    L'actualité brûlante sur Ligne Claire

    Je m’apprêtais à vous transmettre des informations parues dans le dernier Casemate, avec une interview de Gauthier Van Meerbeeck, l’éditeur du Lombard. Mais voilà qu’à l’instant, je découvre une nouvelle interview de lui, avec l’annonce du titre du prochain album de Thorgal ! Pour rappel, ce tome 37 sera dessiné par Fred Vignaux, sur un scénario de Yann. Ce dernier a déjà scénarisé le tome 36 avec Grzegorz Rosinski au dessin. Et de son côté, Fred Vignaux a dessiné les 2 derniers tomes de la série Kriss de Valnor. Parution de « L’ermite de Skellingar » prévue pour fin 2019.

    Voici donc toutes les informations qui viennent de paraître sur le site Ligne Claire :

    https://www.ligneclaire.info/gauthier-van-meerbeeck-78866.html

     

    Interview de Gauthier Van Meerbeeck : après Rosinski, le prochain Thorgal signé par Yann et Vignaux sera L’Ermite de Skellingar

    Grzegorz Rosinski arrête de dessiner Thorgal. Le tome 36 qui sort le 23 novembre sera le dernier sous son pinceau. La fin d’une époque mais pas de la série, bien au contraire. Après Dorison et Sente, c’est Yann qui reprend le scénario et Fred Vignaux le dessin. Pour Gauthier Van Meerbeeck, directeur éditorial du Lombard, éditeur de Thorgal, le coup est rude en particulier sentimentalement. Mais on s’y était préparé et l’aventure continue. Gauthier Van Meerbeeck revient en détails sur la saga, son avenir, ses espoirs et le traumatisme lié au départ de Rosinski. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

    Gauthier Van Meerbeeck, comment vit-on au Lombard cette révolution, ou évolution, de l’arrêt de Thorgal par Rosinski ?

    On aurait préféré que cela dure toujours. C’est une rupture effectivement compliquée à vivre. Thorgal sans Rosinski, ce n’est pas évident. On a eu la chance que ce soit une perspective que Rosinski avait en tête depuis longtemps. On a pu se projeter. Il avait d’autres envies dont la peinture. Thorgal, comme tous les grands héros de BD, n’avait pas pour vocation de disparaître. Il était évident qu’on chercherait un repreneur. L’enjeu était de le trouver.

    Comment avez-vous procédé ? Il y avait Roman Surzhenko, Fred Vignaux, la volonté de recentrer Thorgal sur la série mère.

    Par étapes. L’idée initiale a été de proposer à Fred Vignaux de reprendre le dessin de Kriss de Valnor, série qui avait connu le plus de remous en termes de dessinateurs, De Vita, Roman Surzhenko et enfin Fred pour qui cela a été un galop d’essai. Mais un grand succès de vente. Il a montré que l’univers lui convenait.

    Rosinski y est allé à reculons pour ce choix ?

    Non. Il voulait un très bon dessinateur qui sache faire du Thorgal avec une narration assez classique, sans que ce soit une redite de son style à lui. Il fallait que le nouveau dessinateur ait une vraie personnalité, un auteur qu’il puisse admirer.

    Pas un simple copié-collé ?

    Non. Il fallait qu’on s’approche, qu’on soit dans l’esprit de son Thorgal, une équation pas simple mais c’est ce qu’il a retrouvé dans le dessin de Vignaux. Il a eu un coup de cœur après le premier Kriss signé par Vignaux et l’évidence s’est installée.

    Même par rapport à Roman Surzhenko ?

    Roman a fait un très beau travail et va encore signer deux tomes de la Jeunesse de Thorgal. Il y avait peut-être une proximité trop évidente avec le style de Rosinski. On le lui avait demandé d’ailleurs et il l’a fait. Mais Grzegorz voulait un décalage pour Thorgal.

    Pour le Lombard, Thorgal c’est le poids-lourd, 36 albums. Un pilier et la série unique de Rosinksi. Même programmé, ce n’est pas un petit tremblement de terre ?

    C’est la fin d’une époque et un évènement majeur pour nous. On a pu le préparer mais c’est aussi une forme de traumatisme.

    On revient à Thorgal série unique, du pur et dur à part La Jeunesse ?

    Oui et à tout point de vue, avec Yann sur les deux séries. On est dans la droite ligne de ce qui avait été prévu au départ avec les Mondes de Thorgal. Tout se regroupe et se termine. Thorgal continue. On respecte la promesse faite aux lecteurs même si on aurait pu être tenté, vu le succès, de prolonger l’expérience des Mondes.

    Comment ont marché les séries parallèles ?

    Très bien. Avec 70 000 exemplaires à la nouveauté. Donc perdre près de 150 000 albums d’un coup en arrêtant ce n’est pas anodin. On s’est dit que Thorgal méritait de rester dans la durée, et respecter nos engagements. Thorgal pur et dur, oui. A terme il n’y aura plus qu’un rendez-vous par an. Pour la Jeunesse, un personnage ne peut pas avoir une jeunesse qui s’étend sur des années comme Blueberry par exemple. Yann va revenir sur des histoires pour Thorgal qui tiennent en un album. Ce qui n’est pas simple et un challenge intéressant en 46 pages. Il l’a fait avec brio pour le prochain qui devrait s’appeler L’Ermite de Skellingar.

    On met un peu de côté désormais le fantastique dans Thorgal à la demande de Rosinski qui va garder un droit de regard sur la suite ?

    Bien sûr. Il lira le scénario et il va faire à priori la couverture. Fred Vignaux pour Thorgal change de technique et ne fera qu’un album par an de façon classique. C’est un défi pour lui.

    Vous avez des ambitions précises pour Thorgal qui reste votre fer de lance ?

    C’est le best-seller du Lombard avec près de 15 millions d’albums vendus et 1,6 million pour les Mondes. Le tome 36 est tiré à 150 000 exemplaires. Un enjeu majeur. On peut s’attendre que des lecteurs soient déçus par le départ de Rosinski. Il faut l’accepter mais je pense qu’ils découvriront le travail de Vignaux. Nous, en tant qu’éditeur, on va retrouver de la régularité car on était plutôt à un Thorgal tous les deux ou trois ans.

    Pourquoi les scénaristes ont autant bougé sur la série ? Qu’est ce qui ne collait pas ? On est passé de Sente à Dorison, Yann ?

    Dans un projet avec autant d’attentes et d’enjeux, il peut y avoir des désaccords. Il y a eu divergences de vision entre Yves Sente et l’éditeur sur l’avenir de Thorgal. Cela tenait au côté très fantastique des dieux très engagés dans l’action alors qu’avant c’était une menace plus mystérieuse. On perdait un peu de cette menace sous-jacente et, en discutant, on n’a pas trouvé un terrain d’entente sur la vision que l’on avait de Thorgal Yves Sente et moi. Donc, c’est à mon initiative que le changement a eu lieu. C’est aussi à ma demande que Dorison s’est engagé dans le projet. Xavier a eu rôle pas simple car il a récupéré la série à un moment complexe au niveau de l’intrigue. Le cahier des charges était lourd pour tout faire avancer dans la série. Pour la suite il était plus libre avec des visions scénaristiques audacieuses, un peu radicales qui n’ont pas convaincu Rosinski. D’où cette deuxième rupture cette fois avec le dessinateur qui trouvait que c’était une bonne histoire mais dans laquelle il ne trouvait pas le plaisir de la dessiner. Et c’est Yann qui a réussi à concrétiser les envies de Rosinski qui aimait beaucoup son travail sur La Jeunesse et sur Louve. Mais Yann a eu beaucoup de contraintes.

    Un vaste chantier et une double interrogation le départ de Rosinski et Yann nouveau scénariste qui a fait certes déjà un album ?

    Il faut qu’il y ait une part de magie et de doute. Au fil des discussions entre tous, je suis confiant et on a une vision commune.

    Une nouvelle aventure commence ? Avec ses inconnues ?

    Totalement. Le résultat c’est dans un an avec L’Ermite de Skellingar. On a le recul de cette vision commune. Fred Vignaux avait déjà fait apparaitre Thorgal dans le dernier Kriss.

    Il y a de l’émotion avec le départ de Rosinski ?

    Oui, d’ancien lecteur, d’éditeur, en espérant que l’alchimie qui s’est mise en place touchera, on le souhaite, les lecteurs de Thorgal.

    Thorgal en quelques chiffres

    • 1977 : première parution dans le journal de Tintin
    • 1980 : premier album « La Magicienne trahie »
    • Près de 15 millions d’albums vendus
    • Traduit en 18 langues
    • 35 albums (bientôt 36)
    • Plus de 400 000 albums de Thorgal vendus chaque année
    • Tirage du tome 36 : 150 000 exemplaires
    • Ventes nettes du tome 35 (novembre 2017) : 120 000 ex.

    Les Mondes de Thorgal : trois séries parallèles

    • Kriss de Valnor (8 tomes parus) : 650 000 exemplaires vendus depuis sa création en 2010
      • Tirage du tome 8 dernier albums de la série : 65 000 ex.
      • Ventes nettes du tome 7 (novembre 2017) : 55 000 ex.
    • Louve (7 tomes parus) : plus de 550 000 exemplaires vendus depuis sa création en 2011
      • Tirage du tome 7 dernier album de la série : 68 000 ex.
      • Ventes nettes du tome 7 (avril 2017) : 48 000 ex.
    • La jeunesse de Thorgal (6 tomes parus) : près de 400 000 exemplaires vendus depuis sa création en 2013
      • Tirage du tome 6 dernier album paru : 60 000 ex.
      • Ventes nettes du tome 5 (mai 201 : 44 000 ex.
    • Plus de 1,6 millions d’albums vendus des Mondes de Thorgal

    Les éditions dérivées

    • 2 romans Thorgal parus chez Milan
    • L’intégrale Thorgal en édition collector chez Hachette-Collection
    • La famille Thorgal en statue Attakus
    • 1 jeu vidéo Thorgal La Malédiction d’Odin
    • Un site dédié : http://www.thorgal.com
    • Développement d’une série télévisée en prise de vue réelle de Thorgal par le réalisateur Florian Henckel von Donnersmark
    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Ah ouais carrément !!! On savait qu’il y aurait un album l’année prochaine mais la ça va hyper vite.

    Bon… je sais pas trop quoi penser de ce titre. On sent bien qu’on part vraiment sur autre chose. On verra a la limite si ça peut nous parler un peu une fois le tome 36 lu.

    Skellingar, un rapport avec l’ile Skellig en Irlande peut être ?

    Dans Icelandic Sagas, on évoque Skellingar-hella, un lieu de débarquement à Nidaros. Aujourd’hui, la cathédrale de Nidaros est située au bord de la rivière Nidelva, dans la ville de Trondheim en Norvège. Cette cathédrale est construite à l’emplacement de la tombe du roi de Norvège saint Olaf, tué à la bataille de Stiklestad le 29 juillet 1030.

    Y-a-t-il un lien avec les aventures de Thorgal ? La suite au prochain numéro. 

    Source

    Répondre | Lien | Citer
    JS

    À mon avis Yann va faire les liens entre « La Jeunesse » et « Thorgal », en utilisant les personnages introduits par lui-même dans « la passé ».

    Répondre | Lien | Citer
    Interview de Gauthier Van Meerbeeck dans Casemate n°119 de novembre 2018

    Extrait du Casemate 119 de novembre avec l’interview de Gauthier Van Meerbeeck, directeur éditorial du Lombard.

    https://casemate.fr/casemate-n119-novembre-2018

    Répondre | Lien | Citer

    Js a écrit
    À mon avis Yann va faire les liens entre « La Jeunesse » et « Thorgal », en utilisant les personnages introduits par lui-même dans « le passé ».

    Ce serait un peu fort, non ? Mais c’est vrai que Yann a énormément joué là-dessus. Il plaçait des éléments dans la série sur la Jeunesse de Thorgal et les récupérait dans la série sur Louve. Mais j’espère que ce ne sera pas le cas avec la série principale.

    Répondre | Lien | Citer

    « Restait à convaincre les lecteurs qu’il ne s’agissait pas d’une exploitation purement commerciale du monde de Thorgal, mais du travail trés réfléchi d’une équipe ayant un véritable projet rédactionnel. Mission accomplie »

    Ca pique un peu les yeux de lire ça!!!

     

     

    Répondre | Lien | Citer

    Yann aurait justement aimé poursuivre l’exploitation purement commerciale du projet !

    Répondre | Lien | Citer

    Bon en tout cas tout ça, va dans le sens que je souhaite depuis quelques années déjà. Un retour a quelque chose de plus simple. En fait ma seul crainte c’est Yann maintenant… C’est visiblement pas le choix de base de l’éditeur qui voulait Dorison, mais Rosinski en a décidé autrement. Pour moi ce dernier a fait une erreur mais bon. Seul l’avenir nous le dira. A ce moment la, l’éditeur tranchera.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an par Abeloth.
    Répondre | Lien | Citer

    Yann disait dans cette interview :

    Pour ce tome 36, j’ai fait du travail à façon, du sur-mesure en tenant compte de toutes les contraintes.

    C’est rassurant, il peut travailler autrement sur Thorgal que sur les séries parallèles.

    Je n’aimerais pas me livrer à ce sport toute ma vie, mais c’est instructif.

    Aïe, c’est déjà moins rassurant… à voir avec ce tome 36 la semaine prochaine. 

     

    Répondre | Lien | Citer

    Ça dépend, ça veut ptete dire qu’il va en avoir marre un jour ou l’autre et quitter l’univers de Thorgal qui sait… 

    Répondre | Lien | Citer

     

    Ils auraient pu éditer les deux versions … la fin tragique de Dorison avec la mort d’Aniel d’un côté et les promenades de Yann de l’autre, au moins on aurait pu choisir ! allez go ! « Choisissez le vôtre » en tête de gondole, ou ne choisissez pas justement … et un voyage à gagner avec la gardienne de clefs (la vraie pas la verte) pour le scénariste qui fait le plus de ventes.

    Pour revenir à Skellingar, cette référence aux Sagas Islandaises, me parait faire appel aux fondements nordiques vikings et mythologiques de la série, c’est intéressant. Mais oui du Viking, des drakkars, à boire et des femmes par Odin ! mais je m’égare.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer

    L’univers de Thorgal c’est du viking dans de la science-fiction et des scénarios simples très complexes… Ce titre pour lancer ce nouveau fil rouge (Aniel) et un nouveau cycle me parait pas mal. La production ne peut pas se planter sur cet album car avec le départ du dernier créateur, cela peut être le prétexte de ne plus suivre Thorgal si son univers n’est pas respecté.

    Répondre | Lien | Citer

    Je ne trouve pas cela très classe de la part de l’éditeur du Lombard de parler du prochain Thorgal avant même la sortie d’Aniel, qui nous provoque tant d’émotions de part le départ de Rosinski.

    Maintenant qu’Aniel est sorti, il faudrait prendre en compte le mécontentement général et vérifier le scénario avant que Vignaux ne s’y attèle il me semble…

    Répondre | Lien | Citer

    Salut Floriane et bon retour sur le forum. 

    Je pense que l’éditeur a communiqué pour rassurer au maximum sur la pérennité de Thorgal. Information sur les nouveaux auteurs, retour à la série unique de Thorgal, parution en one-shots, annonce du prochain album en 2019, et surtout belle fête de convention avec toutes les parties prenantes possibles.

    Répondre | Lien | Citer

    Oui effectivement. Et je suis la première à raffoler des news en plus.

    On verra donc pour  » l’ermite de Skellingar ». En tout cas, ce qu’on ne peut pas reprocher à Yann, c’est d’étudier l’histoire et la mythologie scandinave!

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Pas grand chose de dévoilé sur ce nouvel album, pensez-vous ?

    Pourtant, en grattant bien…

    Dans un entretien vidéo rapide pour Jean-Laurent Truc, relayé par Tjahzi ICI, Fred Vignaux nous livre pourtant un petit secret… Le coquinou. A force d’être sollicité, il a craqué ! S’il s’agira bien d’un album indépendant (on dit one-shot, parce que le français c’est plus à la mode), il y aura néanmoins un fil rouge dans cet album 37.

    Selon l’importance de ce fil rouge, on peut donc imaginer que le prochain tome ouvre plus ou moins un nouveau cycle d’aventures ou met en place les éléments permettant d’en ouvrir un. Ou s’inscrit dans la continuité de ce que Yann a écrit dans ses deux autres séries, puisque de nombreux tiroirs restent ouverts dans ce qu’il a réalisé, et qu’il souhaite apparemment réouvrir aussi les vieux tiroirs de Jean Van Hamme (voir ICI à la fin de l’article).

    Et sinon, vous avez vu l’entretien, oups pardon, l’interview, qui met face à face Rosinski et Vignaux ICI ?

    Un lutin facétieux pourrait presque y trouver matière à discussion.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Un album indépendant avec quelque élément pour un futur cycle, c’est exactement ce qu’il faut pour bien redémarrer. Attention tout de même aux dialogues. Le scénario est déjà écrit mais il est peut-être encore temps de s’assurer qu’ils sont dans le ton de Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer

    Je n’aime pas trop le concept de cycle tel qu’il est défini depuis le départ de VH.

    La grande force du « Thorgal » de VH était que chaque album se suffisait à lui même, même quand il s’inscrivait dans un cycle.

    Je viens de relire le triptyque « Brek zarith », chaque album est fort et peut s’apprécier indépendamment des autres: Un début qui situe directement l’histoire, un bon développement et une fin nette pour chaque album. Pas besoin de « cliffhangers artificiels » pour donner envie d’acheter l’album suivant, juste le plaisir d’avoir lu une bonne histoire et l’envie d’en reprendre.

    Quand j’ai découvert la série avec « Au-delà des ombres », j’ai trouvé l’album fabuleux sans avoir à lire « La galère noire » pour comprendre l’intrigue.

    Sur ce point , Sente s’est bien planté en créant un cycle beaucoup trop linéaire : fin de « Moi, Jolan », Aaricia sort de chez Mahara, début du « Boucler de Thor », on la retrouve exactement au même endroit! Fin du « bouclier de Thor » Thorgal monte dans un barque, début de la »Bataille d’asgard » Thorgal descend de la barque! Cela donne l’impression qu’on a découpé un seul et même grand album toutes les 46 pages! Et que tout se traine, malgré les différentes péripéties developpées dans l’album ( que l’on peut apprécier par ailleurs)

    Il ne faut pas que Thorgal deviennent une série comme Blueberry, ou la fin de XIII ( de « Secret défense » à « L’or de Maximilien »), des albums bourrés d’actions  mais qui n’avancent pas au niveau de l’intrigue générale.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Entièrement d’accord, cycle ne signifie pas feuilleton dans une BD comme Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer

    Exactement. Le seul album du cycle vaguement indépendant est « Le bateau-sabre », qui est pour moi le meilleur de Sente.

    Répondre | Lien | Citer

    Retour du singe sur l’épaule de Louve.

    Répondre | Lien | Citer

    Bonjour, est on sur que cet album va s’appeler ainsi ?

    Répondre | Lien | Citer

    C’est le titre annoncé, mais on en sera sûr quand on le verra imprimé sur le tome 37. 

    Thorgal-BD a écrit
    Un lutin facétieux pourrait presque y trouver matière à discussion.

    Rhooo… tu as encore bidouillé la dernière vidéo pour nous sortir ces images ! 

    J’ai l’impression de voir enfin Louve grandir, il était temps, j’en suis satisfait.

    Par contre, moins heureux de voir son singe l’accompagner, et d’imaginer le retour possible de tout ce que Yann a laissé en suspens dans ses séries parallèles…

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Je trouve que ça sonne bien comme titre.

    Au sujet de Louve et de son singe, je suis partagé. Cela me rappelle des scènes très amusantes avec Manon qui était aussi sur ce forum. Elle avait joué le personnage de Louve et d’un singe bien avant la version officielle et c’était très réussi.

     

    Répondre | Lien | Citer

    A la base, un animal de compagnie pour Louve, c’est sympa. Jolan avait bien Muff, et il faut reconnaître que c’est quand même mieux qu’une chouette mécanique.

    Mais ce qui m’inquiète, c’est tout le développement que Yann va en faire pour que la jeune fille transformée en singe retrouve sa forme originelle…

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Hum oui je suis d’accord. D’ailleurs les scènes amusantes auxquelles je pense étaient bienvenues dans un jeu sur forum mais pas du tout dans un album de Thorgal. Je n’en dis pas plus, seule Isis peut comprendre…et encore ça date

    Répondre | Lien | Citer

    Fit a écrit
    Je n’en dis pas plus, seule Isis peut comprendre…et encore ça date

    Je me souviens…

    Sinon, pour ce qui est du singe, je remarque qu’il parle (il y a une phylactère), ce qui est déjà un très mauvais commencement. En effet, les animaux ne parlaient JAMAIS dans la série-mère, c’est juste Louve qui indiquait qu’ils lui parlaient.

    Et qu’on ne vienne pas me dire que Yasmina est humaine à la base. Si Louve est la seule à pouvoir parler avec elle, c’est parce que Yasmina parle comme un animal, point.

    Oui, je suis sévère. Oui, je cherche la petite bête. Oui, je sais… mais Yann a déjà inséré ses jurons « à la Yann » dans l’épisode 36, du coup j’y vais sérieusement. Vous imaginez des jurons à la Yann vociférés par Shania alors qu’elle se retrouve dans la toile des fils de la mort ?

    Si on veut que la série se récupère, il est urgentissime de récupérer le ton et le style originaux. Et là, c’est très mal partit. Que les animaux parlent dans la série parallèle, à la limite… on pouvait dire que le changement de ton par rapport à la série-mère était « un choix artistique ». Mais là, c’est du sérieux, on parle de la série principale.

    J’avoue avoir zéro espoir pour ce tome, dont le scénario était de toute manière déjà écrit avant la sortie du 36. Peut-être que Yann redressera la barre pour le 38, mais cela commence à devenir extrêmement agaçant, cette attente infinie d’une amélioration.

    Désolée d’être aussi raleûse  , mais je n’ai plus d’espoir.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Milou parle dans Tintin en Amérique, il ne parle plus par la suite et devient même de plus en plus effacé Et pourtant un seul auteur à la manœuvre dans une série qui a eu un certain succès sur la durée !

    Mais tu as raison sur le fond, les dialogues sont un problème et pas seulement entre Louve et les animaux. Il y a un ton « Thorgal » à respecter.

    Répondre | Lien | Citer

    En fait, si cela n’était « que » cela, cela ne me dérangerait pas plus que ça. Je pourrais même tolérer les jurons sans trop de soucis. Si les albums avaient été vraiment bons, on aurait parlé de « touche personnelle » de l’auteur, pas de trahison.

    Mais dans ce cas précis, c’est la saturation d’éléments « étrangers » qui nuit à la série et altère totalement son essence. Là on est dans la démesure de « touches personnelles ».

    Je suis parfaitement consciente qu’un nouvel auteur ne peut pas copier à l’ancien. Mais dans ce cas précis, l’auteur « capte » le fond, mais pas la forme. Il dédaigne totalement la forme de son prédécesseur et impose la sienne.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 12 mois par Isis.
    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Si l’histoire n’est pas passionnante, tous les petits détails paraissent gênants. Et puis s’il n’y avait que des petits détails…il y a aussi les fondamentaux qui ont été remis en cause.

    J’ai relu les exploits de Kiki et Louve Roooooh …. GRRRRRRRRRRRRRRRRRRR c’était pire que dans mon souvenir

    Répondre | Lien | Citer

    Les animaux qui parlent c’est vraiment un idée a la con je trouve. J’ai jamais aimé ça dans Louve. Alors vous imaginez bien que dans la série principale je vais avoir encore plus de mal…    Je rejoins complément l’avis de Isis.

    Pour ce qui est des jurons a la Yann, je dirais que le soucis c’est pas tellement les jurons en soit puisqu’il y en avait du temps de Van Hamme aussi. Non le problème c’est que Yann les utilise beaucoup trop souvent et qu’il part vraiment trop loin dans le délire. Puis comme ses albums sont mauvais en effet, on ne voit que ça. La preuve puisqu’avec Van Hamme ça passait tout seul.  

    Répondre | Lien | Citer

    on voit de très beaux dessins en ligne claire de Fred Vignaux…. malheureusement, ça donne aussi l’impression d’avoir la suite de la série Louve…. j’aimerais pourtant que la série Thorgal ne soit pas contaminée par cette série dérivée….

    Répondre | Lien | Citer

    quoi !? le prochaine Thorgal est un Louve avec Milou dedans ? ah j’y comprends plus rien.

    L’humour c’est pour éviter d’écrire en rouge et en gras. 

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Il y a une planche de Gaston avec Milou avec pourquoi pas Thorgal ?

    Hmmm…non ce n’est peut-être pas une bonne idée.

    Répondre | Lien | Citer

    A la base, je trouve cela sympa de donner plus d’ampleur à Louve dans la série principale, mais étant donné que Yann est le scénariste de la série dérivée de Louve, je suis malheureusement de l’avis d’Isis et je n’ai guère d’espoir sur « cette » Louve…

    J’aimais bien la petite fille mystérieuse de « La Marque des bannis », pas besoin de faire parler les animaux, et ces dialogues, pfff…j’ai du mal avec cette petite fille rebelle, effrontée et au final pas très intéressante…

    Répondre | Lien | Citer

    Floriane07 a écrit
    J’aimais bien la petite fille mystérieuse de « La marque des bannis », pas besoin de faire parler les animaux, et ces dialogues, pfff…j’ai du mal avec cette petite fille rebelle, effrontée et au final pas très intéressante…

    Tout à fait d’accord.

    Louve est dénaturée dans la série des Mondes. Elle manque de la délicatesse dont VH et Rosinski l’avaient parée. Son côté sauvage était plus intériorisé et était plus du côté du mystère que de la « sauvageonnerie ».

    Répondre | Lien | Citer

    Oui, on l’a également vu dans « Arachnéa » dont j’aime le côté poétique. Louve est déterminée, sans avoir besoin de sa part « sauvageonne », et elle finit par sauver tout le monde, tout en délicatesse.

    Vu que le scénario de l’Ermite a été écrit  avant la sortie d’Aniel, dont les critiques ont du forcément venir aux oreilles de Yann, qui n’a donc pas pu « redresser le tir »,  je crains un peu qu’on ne fonce droit dans un mur. C’est sûrement un peu prétentieux de penser que nos analyses puissent faire changer le cours des choix scénaristiques ou l’évolution de nos personnages, mais c’est vraiment déroutant de ne plus reconnaître nos héros, dans leurs paroles et  dans leurs actes.

    Répondre | Lien | Citer

    Floriane07 a écrit
    Oui, on l’a également vu dans « Arachnéa » dont j’aime le côté poétique. Louve est déterminée, sans avoir besoin de sa part « sauvageonne », et elle finit par sauver tout le monde, tout en délicatesse.

    Vu que le scénario de l’Ermite a été écrit  avant la sortie d’Aniel, dont les critiques ont du forcément venir aux oreilles de Yann, qui n’a donc pas pu « redresser le tir »,  je crains un peu qu’on ne fonce droit dans un mur.

    Le scénario est écrit, mais ce ne veut pas forcément dire que Yann ne peut pas changer à la marge le découpage de telle scène, ou le dialogue de telle bulle trop descriptive, ou de tel juron qui était vraiment trop inapproprié.

    Les dialogues sont insérés vers la fin du dessin, il me semble. Donc c’est encore bon à prendre. Si le tome 37 était en cours d’édition, on pourrait dire que nos remarques ne servent à rien mais là, c’est encore temps pour les remarques sur la forme ou les dialogues.

    Répondre | Lien | Citer

    Pour moi le gros défaut des scénarios de Yann, c’est leur structure à « objets de quête ». Trop souvent, l’objectif de l’album est d’aller chercher un objet, paré de pouvoirs plus ou moins magiques. S’il évite cela, il peut sortir un bon scénar’.

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 510)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019