Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 2 – L’île des mers gelées

Accueil / Forum / Thorgal – Albums et analyses / Thorgal – 2 – L’île des mers gelées

Bienvenue

Thorgal – 2 – L’île des mers gelées

Ce sujet a 5 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 4 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #31427 Répondre | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’ouvre ce sujet sur le deuxième album de la série, « L’île des mers gelées », car je m’apprête à poster une toute nouvelle fiche le concernant.

    Mais en préambule, voici à quoi ressemblait la fiche jusqu’ici. Elle était courte et directe, à l’image de ce que j’ai réalisé dans les premières années d’existence de ce site.

    L’analyse de l’album était très courte. Vous verrez que ça va bien changer et que j’ai encore une fois été très bavard.

5 réponses de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Moi, j’aime quand tu es bavard. Ça me rassure sur mes propensions aux pavés. :x

    Répondre | Lien | Citer

    :lol: :lol:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tiens pour marquer le coup je vous fais une bande-annonce.

    Vous avez aimé la fiche de « La magicienne trahie » ?
    Le récit des premières heures de Thorgal vous a passionné ?
    L’analyse de l’album vous a donné envie de bécoter furieusement le webmestre ?

    Alors vous aimerez aussi « L’île des mers gelées ».

    Thorgal

    L’île des mers gelées

      Album n°2  
    Octobre 1980

    La sérénité de sa page d’accueil.

    La finesse littéraire de son introduction narrative.

    La présentation de l’album et des origines du héros. Une présentation des jeux à l’époque viking.

    La beauté des toiles du maître et quelques thèmes récurrents dans la série.

    Les premières planches de l’album offertes gratuitement et lisibles à volonté tout au long de ta vie (ça c’est pour le côté marketing).

    Une visite interactive de l’atelier de coloriste de Rosinski, qui vous dévoilera une étonnante différence entre le début et la fin de l’album.
    (ça c’est pour le suspense)

    Une scène marquante de l’album, les plus observateurs auront remarqué que ce n’est pas la même que dans l’ancienne fiche.

    Une phrase marquante extraite de l’album.

    C’est à voir ICI.

    Et tout ça est réalisé sans l’accord des ayant droits (ça c’est pour le côté bad boy), vous pouvez même l’offrir pour la fête des pères (ça c’est pour dire une dernière ânerie).

    Répondre | Lien | Citer

    woua !woua !woua !woua ! oui

    Répondre | Lien | Citer
    Althing

    Inspiré par la lecture de Thorgal en N&B édité par Niffle, je complète mes notes dans l’Althing. « L’île des mers gelées » est un album intense pour Thorgal et Aaricia.

    Le jour de son mariage, Aaricia se fait enlever par des aigles. Finalement, on n’assistera jamais au  mariage… Durant ce récit, elle perd son frère, et sans doute son père qu’on ne reverra plus par la suite. De son côté, Thorgal reçoit un choc en apprenant dans le détail ses origines extra-terrestres de la bouche de Slive. Van Hamme y a été fort côté scénario !

    Rosinski fait évoluer son dessin en s’essayant à différentes techniques, comme les arrière-plans non encrés, ou au contraire un profond encrage pour représenter la pénombre. Côté couleurs, il reste de la marge de progression. Ce vaisseau atlante rose, ça flashe ! Le découpage des planches est dynamique, par exemple au moment de l’envol des aigles qui jouent un rôle majeur dans cette histoire.

    Aaricia n’a pas encore développé ses qualités, elle est juste la princesse enlevée que son amoureux doit retrouver. Le côté mélodramatique est quelque peu forcé, notamment dans l’expression des personnages. Mais on trouve déjà dans cet album les éléments fondateurs d’une toute grande saga.

    Thorgal et Aaricia seront éternellement contrariés dans leur amour qui pourtant traversera le temps. Ils sont entourés de personnages au caractère fort, comme Slive et Jorund. Leurs aventures les emmènent loin de chez eux, à la rencontre d’autres civilisations. Ils vivent des moments très forts, comme la fin du seigneur aux trois aigles, représenté sur cette toile de Rosinski qui est présentée dans l’analyse de l’album.

5 réponses de 1 à 5 (sur un total de 5)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018