Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeux – Escape Game Thorgal

Bienvenue

Jeux – Escape Game Thorgal

Ce sujet a 138 réponses, 18 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 3 semaines et 3 jours.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 139)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Je ne vais pas tout raconter mais, dans les grandes lignes, le père et le fils étaient confrontés à un problème si grave qu’ils étaient contraints de retourner dans l’île des mers gelées, dans le vaisseau de leurs ancêtres, pour y chercher une technologie indispensable à leur survie. Évidemment, une fois entrés dans le vaisseau, les ennuis ne faisaient que commencer ! Je trouvais très amusant de faire resurgir ce vaisseau pris dans les glaces, dans un tout nouveau contexte. Et puis, écrire de la science-fiction, c’est le pied !

    « Neokora » est aussi basé sur cette idée de retour dans le vaisseau atlante… coïncidence ?

    Répondre | Lien | Citer

    Alors pour mon avis malheureusement il faudra attendre encore un peu car comme j’ai dis plus haut, ce livre m’accompagnera durant mes vacances d’été. Ce qui n’est pas avant Aout.    

    Mais promis je donnerai mon avis. Tout ce que je peux dire jusque la c’est que le livre est très beau, il donne vraiment envie de s’y plonger et qu’il est a coté des mes Thorgaux dans la bibliothèque. 

    Et merci pour avoir réussi a récupérer ma photo pour le forum.   

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 2 semaines par Abeloth.
    Répondre | Lien | Citer

    En regardant les premières photos des pages intérieures, les illustrations et la mise en page donnent envie !!   

    Et je trouve que les dessins du nouvel illustrateur complètent harmonieusement ceux de Rosinski. Je l’ai commandé sur internet, j’ai hâte !   

    Répondre | Lien | Citer
    Entretien – 4 (fin)

    Et voilà, on arrive au terme de cet entretien avec Stéph, notre nouvel auteur dans l’univers thorgalien. Pour ceux qui nous liront jusqu’au bout, vous découvrirez que cette première expérience lui a donné envie de poursuivre sur sa lancée !   

    Et déjà, je vous souhaite beaucoup de plaisir à vous immerger dans cet escape game Thorgal   

     

    Les trois histoires qui composent l’escape book croisent les scénarios de Jean Van Hamme. Ton idée était que cela reste canon avec l’univers thorgalien ?

    Oui, complètement. Avoir une connaissance encyclopédique de la série, c’est à la fois totalement absurde et pleinement assumé. Pendant 20 ans, je me suis plongé dans les histoires, les personnages, les méthodes, chaque ligne de scénario. Chaque élément de mes histoires est à la place qui me semble être la sienne. Les fans jugeront, leur avis m’est précieux.

    Par contre, comme je l’ai dit, j’ai dû resserrer le texte autour de l’essentiel. Je n’ai pas pu exprimer tout ce que j’aurais voulu dire, notamment dans les moments où l’émotion avait sa place. Un escape game est comme un film. C’est un temps d’action et de réflexion qui exige une certaine efficacité. La tension ne doit pas retomber car on joue aussi contre la montre !

    L’un des points essentiels, quand on souhaite insérer une aventure entre deux histoires écrites par quelqu’un d’autre, est que cela se fasse sans heurt, tout naturellement. Mes trois récits utilisent des personnages que je n’ai pas créés, mais ils ne modifient rien. Ni leur parcours, ni leur personnalité. Qui peut prétendre pouvoir faire mieux que Jean Van Hamme ? Je peux quand même dire qu’en cherchant bien, on trouve un petit élément dans l’une des histoires qui sort un peu de la ligne originelle. Je laisse les lecteurs le trouver, c’est une petite énigme de plus.

    Comment as-tu choisi les titres les trois aventures ?

    Oh, je me rends compte que je ne les ai pas tous cités…

    Il était important pour moi que ces histoires aient des titres « à la Thorgal ». Le titre doit à la fois refléter le contenu du livre et délivrer un certain mystère, une tension. L’histoire située au pays Qâ s’appelle « Le labyrinthe d’Ogotaï », celle avec Kriss est « La colère du devin » et l’histoire à jouer en duo est « Le vaisseau perdu ». Je voulais que ces titres s’inscrivent dans la tradition de la série, j’espère que les lecteurs et les lectrices les trouveront appropriés. Et intrigants, attractifs.

    On parle de l’intégration à l’univers thorgalien, mais j’espère aussi réussir à intéresser les non-lecteurs de la série. Le chapitre qui présente les personnages et les albums, à la fin du livre, participe à cette envie. J’ai essayé d’adapter les textes pour ceux qui ne connaissent pas du tout cet univers, avec quelques paragraphes d’introduction qui plongent les joueurs au plus vite dans la mêlée.

    Comment se fera la promotion du livre ? On a déjà une idée des dates de la tournée pour les séances de dédicaces de l’auteur ?

    [Rires] Encore une question coquine ! Je ne suis pas sûr que Mango organise des tournées promotionnelles pour ses auteurs. La promotion de l’album s’annonce très sage. J’avais quelques idées mais ça n’a pas pu se faire, alors le site Thorgal.com sera l’organe promotionnel n°1 ! Il y aura une « page compagnon » en ligne avec une ou deux énigmes, des ateliers, des infos.

    J’espère que l’album aura un peu de visibilité dans les salles de jeu, je ne sais pas. Le côté commercial m’échappe un peu, par rapport au reste. Je n’ai pas trop d’idées sur la question.

    Je trouverais très sympa d’aller dédicacer des albums dans des festivals, ce serait marrant. Je dessinerais des bonhommes avec des casques à cornes.

    Arrivé au terme de ce long travail de conception et d’écriture, est-ce que le résultat final te satisfait ?

    Oui, ce premier projet a été une formidable expérience. Avec des hauts et des bas, un vrai combat dans le bon sens du terme. Il semblait tellement improbable que je puisse scénariser un jour une histoire de Thorgal.

    J’ai promis des choses aux gens qui m’ont fait confiance. J’espère avoir rempli mon contrat auprès d’eux.

    Du côté des illustrations, on découvre en couverture Thorgal et Kriss de Valnor dessinés par Grzegorz Rosinski. Tu as utilisé beaucoup d’images provenant des albums ?

    J’adore Grzegorz Rosinski. Profondément. J’ai eu la chance de le côtoyer pendant quelques années. J’ai pensé à lui tout au long du projet en me disant, il faut que ça lui fasse plaisir, il faut qu’il trouve ça bien ! J’ai fureté dans les albums à la recherche d’images qui seraient de bonnes illustrations pour les situations que j’inventais. Au final, les images viennent de 13 albums différents. Ça va de « L’île des mers gelées », le tome 2, jusqu’à « La forteresse invisible », le tome 19. Lorsque c’était possible, j’ai utilisé des images issues des albums pour les énigmes elles-mêmes, en les détournant de leur fonction première. Les fans pourront s’amuser à chercher de quels albums viennent ces illustrations. C’est une grande chance d’avoir eu l’accord des ayant droits pour un tel détournement.

    Un autre illustrateur, Adrien Tardy, est mentionné en couverture du livre. Quel a été son rôle dans la réalisation de l’escape book ?

    Pour la plupart des énigmes, il était nécessaire de créer des visuels spécifiques avec de belles illustrations en pleine page. Mon éditrice m’a proposé de travailler avec Adrien Tardy, qui est devenu mon camarade créatif sur ce projet. Adrien a un style radicalement différent de celui de Grzegorz. C’était voulu, afin de ne pas mettre en concurrence deux dessins qui seraient à la fois proches et foncièrement différents. L’autre avantage, avec Adrien, c’est qu’il maîtrise les codes de l’escape book puisqu’il en a réalisé plusieurs pour Mango. Il savait comment organiser les pages, comment mettre en valeur ou au contraire cacher les éléments, comment éviter les mises en page qui fonctionneraient sur un écran mais pas dans un livre. Son expertise a été hyper importante.

    Je lui ai proposé d’ajouter des textures, du grain, du tissu. J’avais besoin que ses images aient un côté minéral, qu’on puisse les toucher du doigt. Il s’est efforcé de le faire pour répondre à mes attentes.

    Tiens, j’ai une anecdote que je pense intéressante pour démontrer l’implication d’Adrien. Pour choisir les couleurs que l’on retrouve dans l’escape game, il s’est basé sur les cases emblématiques des albums de Grzegorz. Les teintes violettes du vaisseau viennent de « L’île des mers gelées », par exemple (l’ancienne version, avec les couleurs originelles).

    Comment as-tu collaboré avec Adrien ?

    J’avoue avoir été assez directif. Pour chaque énigme, j’ai réalisé une esquisse très poussée. Visuellement, on dirait des dessins d’enfant de 8 ans. C’est la honte. Mais ça m’a permis de montrer ce que je recherchais. Généralement, j’ai accompagné cela d’un texte décrivant l’ambiance, et d’une liste des illustrations pouvant servir d’inspiration, dans les albums.

    A chaque fois qu’Adrien m’envoyait un nouveau dessin, c’était Noël.

    Trouvera-t-on des dessins inédits de Rosinski ?

    Argh, tu es cruel ! [Rires] J’ai l’impression qu’on touche à l’inaccessible. Ça aurait été le rêve absolu. Tiens, si j’ai deux rêves en matière d’édition, ce serait d’éditer un album dans l’univers de Thorgal – c’est fait ! – et d’avoir une couverture réalisée par Grzegorz Rosinski. J’ai franchi les montagnes qui me séparaient du premier. Pour le second, il faut grimper sur l’Olympe !

    Outre Adrien Tardy, quels étaient les autres intervenants dans le projet ?

    Je pense avoir cité tout le monde. La maquette a pas mal évolué au cours des derniers mois, sous l’impulsion de la famille Rosinski qui a jeté un œil attentif à cet album au cours des étapes finales.

    J’ai beaucoup de reconnaissance envers Élise, l’éditrice qui est venue me chercher. Elle a montré d’emblée une confiance qui m’a fait du bien. Elle a lu tout ce que j’ai écrit, y compris mon livre dont vous êtes le héros.

    As-tu pu garder le contrôle sur ton projet ?

    Après une phase d’adaptation, le cahier des charges imposé par Mango m’a convenu. Il était normal que j’adapte mon projet au style de la collection. Par la suite, j’ai dû retoucher ou changer plusieurs énigmes en fonction des retours que me faisaient les spécialistes qui les testaient. Ça ne m’a pas vraiment frustré. J’avais besoin d’être piloté pour ne pas proposer quelque chose d’injouable.

    Du côté de l’univers Thorgal, clairement, on m’a laissé carte blanche. Personne n’est intervenu à aucun moment pour me demander de modifier ou retirer ce que je proposais. J’ai retrouvé la liberté dont je jouis lorsque je réalise le site Thorgal.com.

    Cela semble idyllique… Rien de ce que tu souhaitais n’a dû passer à la trappe ?

    Pas grand-chose en fait. L’album atteint un équilibre entre mes attentes et celles de la collection dans laquelle il s’inscrit. Est-ce qu’il y a des regrets ? Peut-être de n’avoir pas davantage joué sur le côté viking du personnage, aucune des trois histoires ne navigue dans cette direction.

    Si j’ai un souhait désormais, c’est que l’album arrive dans la boîte aux lettres de Jean Van Hamme et de Grzegorz Rosinski. Mon second souhait serait qu’ils le trouvent correct. Ah, et attends, on a droit à trois souhaits normalement ! Mince, je n’ai plus d’idées.

    Quelle expérience positive retires-tu de tout cela ?

    Je voulais savoir si c’était possible. Être auteur, c’était envisageable, mais mes projets se tournaient systématiquement vers Thorgal. C’est une série patrimoniale, mythique. Je me suis battu pour ça. Quand les choses sont faciles, on n’apprend rien, on ne progresse pas. J’ai aimé mener cette bataille.

    Et quels sont tes autres projets Thorgal en cours ?

    Je ne ferai pas que du Thorgal ! Mon plus gros projet sort en fin d’année 2022. Il s’agit d’un jeu de rôle qui ouvre une toute nouvelle collection chez Mango. J’avais depuis longtemps en tête un concept qui me paraît innovant. C’est un jeu de rôle complètement clé en main ; on ouvre la boîte, on sort le matériel et on peut jouer immédiatement. En général, un jeu de rôle demande beaucoup de préparation et d’implication. Le pari sera différent avec cette gamme.

    Je l’avoue, au départ je voulais situer mon projet dans un univers BD et gratter du côté du Lombard… Un vrai monomaniaque ! Tu imagines, jouer avec des amis dans le monde de Thorgal, croiser Pied-d’arbre et la gardienne des clés en résolvant des énigmes et en combattant des Vikings ? Ça aurait été cool. Mais là ce sera très différent. J’ai écrit deux histoires de science-fiction au sein d’un univers original. Une aventure multijoueur et une autre qui se joue en solo ou en duo. J’ai trouvé un illustrateur extraordinaire qui a fait un boulot incroyable. Ça s’appelle « La chute de l’étoile mourante ». Un an et demi de préparation, le travail d’écriture a été d’une complexité sidérante et j’ai été gravement malade pendant sa réalisation, alors… je crois que j’en suis encore plus fier que de mon escape book !

    Pour revenir à ta question, je continue de travailler sur mes quatre scénarios de Thorgal, pour aller au bout de mes idées, et j’ai toujours envie de réaliser un livre d’énigmes, même si ces projets ne sortent jamais de mon bureau. Je dois aussi commencer à écrire un nouveau jeu de rôle dans la gamme dont je viens de parler. Mais surtout, j’ai un nouveau projet d’édition qui sort peu avant Noël. C’est un concept sur lequel je travaille depuis trois ans et pour lequel j’ai trouvé un éditeur partenaire enthousiaste. Et ce sera du Thorgal ! Je ne peux pas en dire plus mais promis, on en parle bientôt.

    Stéphane, je te remercie pour cette plongée dans ton univers créatif. J’espère que les membres du forum auront trouvé réponse à leurs nombreuses questions. Il ne leur reste plus qu’à se lancer dans l’escape game Thorgal !

    Merci à toi Tjahzi, ainsi qu’à tous les gens qui ont posé des questions et ont voulu en savoir plus sur ce projet. On se retrouve pour le prochain ?

    Avec plaisir ! En attendant, nous aurons certainement l’occasion de te croiser sur Thorgal.com.

    Répondre | Lien | Citer

    Je l’avoue, au départ je voulais situer mon projet dans un univers BD et gratter du côté du Lombard… Un vrai monomaniaque ! Tu imagines, jouer avec des amis dans le monde de Thorgal, croiser Pied-d’arbre et la gardienne des clés en résolvant des énigmes et en combattant des Vikings ? Ça aurait été cool. Mais là ce sera très différent. J’ai écrit deux histoires de science-fiction au sein d’un univers original. Une aventure multijoueur et une autre qui se joue en solo ou en duo. J’ai trouvé un illustrateur extraordinaire qui a fait un boulot incroyable. Ça s’appelle « La chute de l’étoile mourante ». Un an et demi de préparation, le travail d’écriture a été d’une complexité sidérante et j’ai été gravement malade pendant sa réalisation, alors… je crois que j’en suis encore plus fier que de mon escape book !

    Pour revenir à ta question, je continue de travailler sur mes quatre scénarios de Thorgal, pour aller au bout de mes idées, et j’ai toujours envie de réaliser un livre d’énigmes, même si ces projets ne sortent jamais de mon bureau. Je dois aussi commencer à écrire un nouveau jeu de rôle dans la gamme dont je viens de parler. Mais surtout, j’ai un nouveau projet d’édition qui sort peu avant Noël. C’est un concept sur lequel je travaille depuis trois ans et pour lequel j’ai trouvé un éditeur partenaire enthousiaste. Et ce sera du Thorgal ! Je ne peux pas en dire plus mais promis, on en parle bientôt.

    Mais dis-donc Stef, c’est ouf tout ça !

    Par contre je n’avais pas reálisé que tu avais été très malade, même si je me souviens de quelque chose. Ça va mieux non ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 1 semaine par Isis.
    Répondre | Lien | Citer

    Merci Stéphane pour cette interview vraiment très intéressante.

    Juste une petite remarque.

    L’Escape Game Thorgal n’est pas disponible à la FNAC aussi bien par internet qu’en magazin : la maison d’édition a-t-elle des problèmes de diffusion ?

    Répondre | Lien | Citer

    Salut Muff, c’est bizarre parce que de mon côté, je vois bien le livre disponible sur le site de la Fnac :

    https://livre.fnac.com/a16122471/Stephane-Hardy-Escape-Game-Thorgal

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis d’accord avec toi, mais j’ai commandé le livre sur fnac.fr et il est indiqué ne pas être disponible avant 1 à 2 semaines.

    De même, le livre semble disponible en magasin mais si tu cliques sur la liste des magasins pour voir leu disponibilité, ils sont tous en rouge « Indisponible ».

    Répondre | Lien | Citer
    ?

    ça n’existe pas fnac.fr…

    le livre est bien dispo sur le site de la Fnac :

    https://livre.fnac.com/a16122471/Stephane-Hardy-Escape-Game-Thorgal#omnsearchpos=1

    et sur BDfugue :

    https://www.bdfugue.com/escape-game-thorgal

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci pour vos réactions !

    L’album est effectivement plus facile à trouver en ligne qu’en magasin, ce sera peut-être mieux dans quelques jours, moi j’ai souvent du mal à trouver les sorties le jour J.

    Isis a écrit
    Par contre je n’avais pas réalisé que tu avais été très malade, même si je me souviens de quelque chose. Ça va mieux non ?

    J’ai eu une Covid immonde qui m’a complètement démoli, il y a 6 mois. Pas encore guéri mais j’y travaille. L’écriture de mon jeu de rôle a été une épreuve. J’ai vieilli de 10 ans !

    Gerboise a écrit
    les dessins du nouvel illustrateur complètent harmonieusement ceux de Rosinski.

    Un vrai défi, intégrer des dessins face à ceux de Rosinski. En tout cas je trouve qu’Adrien a su retranscrire des atmosphères et des idées avec soin, et j’ai fait en sorte d’intégrer régulièrement des visuels de la série, pour que l’ensemble soit cohérent.

    Phil a écrit
    « Neokora » est aussi basé sur cette idée de retour dans le vaisseau atlante… coïncidence ?

    Effectivement… Je n’ai pas d’explication au curieux phénomène qui a permis ceci. Je préfère donc ne pas y penser et laisser « Neokóra » vivre sa vie de son côté sans m’en occuper.

    Je suis fier de l’histoire que j’ai voulu raconter !

    Abeloth a écrit
    Tout ce que je peux dire jusque la c’est que le livre est très beau, il donne vraiment envie de s’y plonger et qu’il est a coté des mes Thorgaux dans la bibliothèque.

    Super merci ! C’est vraiment là que j’ai envie que vous le rangiez.

    Tjahzi a écrit
    Et voilà, on arrive au terme de cet entretien avec Stéph, notre nouvel auteur dans l’univers thorgalien. Pour ceux qui nous liront jusqu’au bout, vous découvrirez que cette première expérience lui a donné envie de poursuivre sur sa lancée !

    Grand merci, ami Tjahzi, de m’avoir aidé à exprimer tout ça.  

    Répondre | Lien | Citer

    Bon, j’imagine que je suis la seule concernée mais pour l’instant pas dispo sur Amazon.es, même si la fiche existe

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 1 semaine par Isis.
    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a dit
    Il était important pour moi que ces histoires aient des titres « à la Thorgal ». Le titre doit à la fois refléter le contenu du livre et délivrer un certain mystère, une tension. L’histoire située au pays Qâ s’appelle « Le labyrinthe d’Ogotaï », celle avec Kriss est « La colère du devin » et l’histoire à jouer en duo est « Le vaisseau perdu ». Je voulais que ces titres s’inscrivent dans la tradition de la série, j’espère que les lecteurs et les lectrices les trouveront appropriés. Et intrigants, attractifs.

    Là je suis conquise, ces titres me parlent ! Tout comme l’entretien vraiment passionnant, je l’ai d’ailleurs lu en entier. Tiens, saviez-vous que l’entretien était repris dans une page spéciale du site : http://www.thorgal.com/article/entretien-avec-lauteur

    En fait, il y a toute un chapitre dans la partie Collection du site qui est consacré à l’escape game :

     http://www.thorgal.com/article/escape-game

    Et il y a même une énigme bonus à retrouver, mais snif, elle est encore cachée !   

    Répondre | Lien | Citer
    Il est arrivé !

    J’ai reçu mon album !!    Je vous le partage dans un écrin qui le magnifie ! 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ouah, super photo ! J’adore, merci, c’est déjà une sacrée récompense de voir le livre chez vous. J’espère qu’il répondra à tes attentes, Gerboise !

    Isis a écrit
    Bon, j’imagine que je suis la seule concernée mais pour l’instant pas dispo sur Amazon.es, même si la fiche existe…

    Ah oui je ne maîtrise déjà pas grand-chose en local, alors à l’international…  

    Marilou a écrit
    Là je suis conquise, ces titres me parlent !

    Merci ! C’était important pour moi. En plus je me suis fait plaisir, ce n’est pas courant de pouvoir donner un nom à une histoire de Thorgal . Jusqu’à présent, à part quelques dialogues dans « L’île des enfants perdus » et quelques fautes d’orthographe signalées dans un tome ou un autre, ma contribution à cet univers n’était jamais sortie de ce site.

    Pour mes 3 titres, je vous livre quelques clés, à chaque fois j’ai choisi un mot « histoire » et un mot « tension ». Les mots histoire : Ogotaï, devin, vaisseau. Les mots tension : labyrinthe, colère, perdu. C’est ma petite recette, j’espère qu’elle fonctionne.

    Marilou a écrit
    saviez-vous que l’entretien était repris dans une page spéciale du site : http://www.thorgal.com/article/entretien-avec-lauteur En fait, il y a toute un chapitre dans la partie Collection du site qui est consacré à l’escape game : http://www.thorgal.com/article/escape-game

    Escape game

    Il y a déjà pas mal de bonus ! Je vous ai mis des petits ateliers pour chaque aventure avec des éléments inédits, des crayonnés, des recherches, plein de choses. Il y a aussi l’entretien en entier.

    Marilou a écrit
    Et il y a même une énigme bonus à retrouver, mais snif, elle est encore cachée !

    Oui j’en suis déçu aussi ! J’ai eu des gros soucis de santé qui ont mis par terre beaucoup de choses. Mais je travaille dessus, elle arrivera bientôt. Il y en aura même plusieurs, sûrement.

    Répondre | Lien | Citer
    c'est vous qui l'avez demandé

    Je ne sais pas quand j’aurai le temps de jouer, mais je le ramène déjà chez moi

    Comment on dépose une photo ? Il n’y a qu’en copiant un lien déjà existant ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui le forum ne permet pas de télécharger de photos…
    On peut aussi me les envoyer à webmestre @ thorgal-bd.fr éventuellement !  

    J’attends vos retours, n’hésitez pas. A mon tour de poser des questions.

       Par quelle aventure avez-vous commencé ?
       Avez-vous peiné, avez-vous eu besoin de puiser dans les indices ?
       Quelle est votre énigme préférée (sans trop spoiler) ? Celle à laquelle vous n’avez rien compris ?
       Est-ce que l’histoire racontée vous a plu ?
       Était-ce bien thorgalien ? Ou ça aurait aussi bien marché avec Scoubidou ou juge Dredd ?

    Répondre | Lien | Citer

    Présentation en librairie BD

    Répondre | Lien | Citer
    Retour sur la première aventure du livre

    Avez-vous reconnu le nouvel arrivant dans ma bibliothèque ? Oui, là, juste après le 29bis, accompagnant les albums de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski. C’est bien lui, l’escape game Thorgal !   

    Bon d’accord, vous avez remarqué les coins de l’album déjà défoncés, mais ce n’est pas ma faute, enfin si, un peu… Impatient de découvrir le livre, comme je ne le trouvais pas les premiers jours en librairie, je l’ai commandé chez Amazon. Erreur de débutant, on ne m’y reprendra plus ! En le voyant arriver, impossible qu’une mince enveloppe cartonnée comme celle-là protège un livre rigide. Et même pas de renfort intérieur autour des coins de l’album ! Moi qui achète des BD d’occasion via internet à des particuliers, je peux dire qu’Amazon en apprendrait beaucoup d’eux sur la manière de protéger l’envoi d’un livre.

    Passons… de toute façon, un livre, ça doit vivre… (ça te rappelle une autre discussion, Stéph ?   )  Et venons-en à la qualité de l’album, digne des tirages de luxe de Thorgal, avec un pelliculage doux et des images brillantes en couverture. Les pages intérieures sont imprimées sur un papier résistant, avec un rendu mat, comme dans les premiers Thorgal, et un beau liseré imprimé rappelant le travail de Piotr Rosinski dans les éditions haut de gamme de la série. Mais que vois-je au dos de l’album ? Un site thorgal.fr qu’on m’aurait caché depuis tout ce temps ?   

    Avant de me lancer dans la première aventure, j’ai lu tout ce qu’il y avait autour. Enfin non, quand même pas les indices et solutions des épreuves, ce n’est pas mon genre. Mais plutôt l’introduction, le sommaire, la présentation des héros, tout ça est fort bien fait. Tiens, je me demande s’il n’y a pas une inversion entre les pages de bloc-notes et les dernières pages avec la table des matières qui sont devenues détachables. J’avais lu quelque part que les fiches de Jolan sont aussi imprimables, mais je ne sais plus où… parce que même si je veux que le livre soit utilisé, je n’ai pas envie de le découper ou le scribouiller dans tous les sens. C’est sûr qu’on a besoin de noter plein de choses pendant l’aventure, mais j’aurais eu encore plus besoin de papier calque. L’envie était très forte d’écrire directement dans les pages du livre, et pourtant je me suis retenu !   

    Alors venons-en à cette première aventure, la seule que j’ai vécue pour l’instant dans l’album. J’ai donc commencé par le labyrinthe d’Ogotaï, en incarnant Thorgal qui doit libérer sa belle en moins d’une heure. Eh bien, vous savez quoi ? Quand je suis arrivé au sommet de la pyramide, Aaricia s’était envolée avec Ogotaï depuis belle lurette ! Après une longue introspection, j’en ai déduit que ce n’était pas mon niveau de débutant en escape game qui était en cause, mais plutôt le perfide auteur qui m’avait bien eu ! Car oui, la première énigme est abordable, et là tous les espoirs sont permis pour la suite. Mais si je place cette première étape au niveau 2 de difficulté, c’est au niveau 10 que je place l’étape suivante ! Impossible de réussir l’épreuve, au point de laisser tomber en soirée et d’y revenir le lendemain. Tiens, en passant, regardez bien sur la photo au bas de l’album, le coin plié veut dire que vous devez tourner la page pour trouver la suite de l’énigme, un détail très important.

    Avant de revenir sur cette étape qui m’a fait douter de mes capacités à arriver au terme de l’aventure, je voudrais aborder les dessins d’Adrien Tardy. Bien aérés, ils allègent les pages, rendant la lecture fort agréable. Ils sont très différents, mais en même temps complémentaires de ceux de Grzegorz Rosinski qui sont reproduits ici dans une qualité optimale. Je reprocherais juste un manque de relief dans certaines scènes, relief que Grzegorz nous faisait si bien ressentir avec ses ombrages. Par exemple, dans cette scène qui m’a tant fait suer, je doutais de la réalité de certains canaux d’eau : étaient-ils réellement creusés, ou était-ce des trompe-l’œil ? Merci aussi pour les objets présents : j’ai essayé d’utiliser la fourche pour déplacer les dalles, renverser les stèles, enlever les pierres éparses, mais rien n’y a fait… Après cette seconde tentative infructueuse, j’ai dû me résoudre à me servir des indices qui me faisaient de l’œil dans la partie orangée de l’album.

    Les indices sont bien détaillés, je les ai lus chacun à leur tour jusqu’à comprendre ce qui me bloque : indice 1 ok, indice 2 ok, indice 3 ok, indice 4 ok. Mais alors, j’avais déjà compris tout ça ! Pourtant, je ne voyais toujours pas comment sortir de cette salle… Alors je me suis rabattu sur les indices de la salle voisine, tout en étant dépité d’en arriver là. Pourtant le premier indice me dit de revenir dans la salle précédente et d’explorer la pyramide. Mais je ne fais que ça, c’est à devenir fou ! Au comble du désespoir, j’ouvre la partie rouge du livre pour me résoudre à lire la solution de cette salle maudite !

    Et là, je comprends que je cherchais la page suivante du livre par tous les moyens, et que ce n’était pas ce qu’il fallait trouver. Au lieu d’additionner, soustraire, multiplier ou diviser les chiffres dans tous les sens, j’ai relu les mots importants de la déesse-sans-nom : « Il y a différents chemins, Thorgal… et tu dois les emprunter un à un. » Enfin, c’est clair ! Mais il aura fallu pour cela avoir recours aux pages d’indices et de solutions, quelle honte ! Quoique, ça m’aura permis de découvrir cette partie annexe de l’album, ma foi fort agréable à lire. J’ai encore eu besoin une seule fois des indices : afin de comprendre le jeu des papillons dans le séjour des ombres. Pour en revenir aux textes qui accompagnent les différentes énigmes, on sent que tous les mots sont bien pesés, j’imagine la difficulté de l’auteur de ne pas pouvoir en dire plus malgré l’envie…

    Le reste de mon parcours s’est passé sans encombre. Dans le séjour des morts et la cité des Xinjins, j’ai utilisé une pochette plastifiée transparente que j’ai posée sur le livre et sur laquelle j’écrivais, entourais, barrais des éléments au feutre indélébile. Le crayon et la feuille m’ont aussi été bien utiles pour traverser les différentes épreuves. Car oui, je suis arrivé au bout, même si entretemps, Ogotaï a eu tout le loisir de faire le tour de son royaume en compagnie de ma tendre Aaricia… Encore une remarque de conception qui ne m’a pas gêné pour mon parcours, mais qui me semble poser problème, sauf si je n’ai pas tout compris dans les couleurs des marges des pages. Déjà, faire la différence entre du bordeaux et du marron n’est pas simple dans le livre, mais je crois qu’il y a eu inversion pour certaines pages. Exemple en image :

    Le récit du labyrinthe d’Ogotaï a une bordure marron ; celui de la colère du devin suit une bordure bordeaux (qui s’approche très fort du marron foncé). Mais là, dans l’exemple que je présente, la page 13 est bordeaux, et les pages 23, 37 et 45 devraient être couleur marron. Y a-t-il des variantes claires et foncées du marron ? Après avoir résolu tes énigmes tordues, cher Stéphane, je me suis demandé si tu en avais encore placé une dans la couleur des marges ! Mais je ne t’en veux pas, et je me suis promis dans les prochains jours de me placer dans la peau de Kriss de Valnor pour le deuxième parcours ! L’envie de retourner vivre des aventures thorgaliennes est bien présente, je suis d’ailleurs très content que 3 parcours différents soient proposés dans le livre. Allez, encore une dernière image, juste pour le plaisir des yeux, avec une énorme référence à Thorgal.com, et ce magnifique portrait de Thorgal, justement en vente aux enchères ces jours-ci.   

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai failli arrêter de lire (lol) après le nom de la vile plateforme de vente en ligne qui s’est pourtant montée en vendant des livres et qui, parmi ses nombreux défauts, n’est pas capable d’emballer comme il faut les BD………….

    Merci pour ce contre-rendu ! Je ne sais pas quand j’aurais le temps de le tester mais en attendant je peux partager ma photo grâce à Stéphane :

    Ceci dit, thorgal.fr ça fait un peu mal vu que ça n’existe pas, dommage

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci à tous pour les photos !

    Tjahzi a écrit
    Oui, là, juste après le 29bis, accompagnant les albums de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski.

    C’est le meilleur endroit pour l’installer !   Je suis content de voir qu’il fait exactement la même taille que les albums classiques, c’est parfait.

    Tjahzi a écrit
    je ne le trouvais pas les premiers jours en librairie, je l’ai commandé chez Amazon. Erreur de débutant

    Oui, chez Amazon, on transforme les livres neufs en livres d’occasion. De mon côté, malheureusement, les exemplaires que l’éditeur m’a envoyés étaient emballés avec la « méthode Amazon », le résultat est donc le même…  

    Tjahzi a écrit
    Mais que vois-je au dos de l’album ? Un site thorgal.fr qu’on m’aurait caché depuis tout ce temps ?

    Nineinchrem a écrit
    Ceci dit, thorgal.fr ça fait un peu mal vu que ça n’existe pas, dommage

    Là, c’est clairement de ma faute. La couverture a été rédigée et mise en page sans que j’intervienne, alors je l’ai regardée d’un œil distrait quand on me l’a montrée. Je n’ai pas été voir les petites mentions dans les coins. Zut !

    Tjahzi a écrit
    J’avais lu quelque part que les fiches de Jolan sont aussi imprimables, mais je ne sais plus où… parce que même si je veux que le livre soit utilisé, je n’ai pas envie de le découper ou le scribouiller dans tous les sens.

    Je ne savais même pas en fait… Elles sont disponibles sur  : https://escapegame-livre.fr/escape-game-thorgal-3-aventures-viking-errant/

    Je viens de les ajouter dans la partie collection du site :

    Fiches de Jolan – Télécharger

    Tjahzi a écrit
    Enfin, c’est clair ! Mais il aura fallu pour cela avoir recours aux pages d’indices et de solutions, quelle honte ! Quoique, ça m’aura permis de découvrir cette partie annexe de l’album, ma foi fort agréable à lire.

    Dans les « vrais » escape games, une personne accompagne les joueurs et les empêche de stagner, en leur fournissant les indices de façon fluide. Dans les bouquins, c’est différent, il y a un côté frustrant à aller chercher des indices soi-même alors qu’on aimerait faire sans eux. Alors qu’au fond ça fait complètement partie du jeu. C’est comme la limite d’une heure, elle est là pour amener dynamisme et tension mais au fond on fait ce qu’on veut avec elle.

    Tjahzi a écrit
    Pour en revenir aux textes qui accompagnent les différentes énigmes, on sent que tous les mots sont bien pesés, j’imagine la difficulté de l’auteur de ne pas pouvoir en dire plus malgré l’envie…

    J’aurais aimé proposer plus de texte et d’immersion…

    Tjahzi a écrit
    Le récit du labyrinthe d’Ogotaï a une bordure marron ; celui de la colère du devin suit une bordure bordeaux (qui s’approche très fort du marron foncé). Mais là, dans l’exemple que je présente, la page 13 est bordeaux, et les pages 23, 37 et 45 devraient être couleur marron. Y a-t-il des variantes claires et foncées du marron ? Après avoir résolu tes énigmes tordues, cher Stéphane, je me suis demandé si tu en avais encore placé une dans la couleur des marges !

    Les couleurs des bordures ont été changées dans la dernière ligne droite de la création, juste avant que ça parte chez l’imprimeur. Je viens de faire le tour du livre et tu as raison : les pages 21 à 24 et 43 à 45 devraient être marron, elles sont bordeaux. Quand j’ai relu les derniers tests, je n’ai vu que du marron partout, j’ai cru que les couleurs se ressemblaient mais qu’à l’impression ce serait différent. Ça ne m’a pas sauté aux yeux.

    Donc c’est bien une erreur !   Zut, désolé, et bien ennuyé. Ça peut paraître curieux, mais c’est un livre que j’ai réalisé en 2020-2021 et finalisé en juillet. Depuis, je l’avais complètement perdu de vue, il a réapparu seulement vers le mois de mars juste avant de filer chez l’imprimeur alors que j’étais complètement sous l’eau pour plein de raisons. Disons qu’en juillet j’étais à 100% sur ce livre, en mars il n’y avait plus que 20% ! Ça a été un projet à la fois passionnant et très compliqué. C’est en rédigeant les pages compagnons pour Thorgal.com et en discutant avec vous tous que je me suis remis dedans. Donc très récemment.

    Merci de l’avoir signalé.

    Tjahzi a écrit
    Car oui, je suis arrivé au bout, même si entretemps, Ogotaï a eu tout le loisir de faire le tour de son royaume en compagnie de ma tendre Aaricia…

    Sans trop spoiler pour les camarades, qu’as-tu pensé de l’histoire, de l’intégration des énigmes, du détournement des images originelles au service d’un nouveau récit ?

    Répondre | Lien | Citer

    THORGAL   

    Répondre | Lien | Citer
    L'escape game en librairie

    Un peu honteux de la manière dont je me suis procuré mon escape game Thorgal (voir ICI), je me suis rendu dans les librairies autour de chez moi pour voir comment le livre y est distribué. Eh bien, grosse déception !  Des quatre librairies, une seule disposait de l’escape game. Et encore, il m’a fallu du temps pour le trouver !

    J’ai débuté par mon petit libraire traditionnel, le Point Virgule, auquel je ne donne plus des années au vu du peu de fréquentation de son commerce. Il présente le meilleur de la BD, mais il ne peut évidemment pas suivre avec toutes les nouveautés qui sortent chaque année. Comme il ne connait pas l’escape game Thorgal, on regarde ensemble sur internet, et il me dit qu’il peut le commander pour moi. Je lui dis que je veux juste le feuilleter, alors il me propose de le commander et si je le ne veux pas, il le gardera. Je refuse et un peu honteux, j’attrape le dernier Van Hamme que je lui achète illico.   

    Alors là, ce n’est pas du tout chez mon libraire, même si c’est bien l’album que je lui ai acheté. Sur mon chemin, je me suis arrêté chez Cora où le rayon BD est immense. Regardez la mise en place du dernier tome de la Fortune des Winczlav !   

    Malheureusement, l’escape game Thorgal y est inconnu, tout comme les autres escape game de chez Mango. Même topo chez Carrefour, où le rayon librairie y est plus restreint. Dans ces deux supermarchés, on me propose aussi de le commander, mais à ce rythme-là, j’en aurai bientôt une pile à dédicacer à la maison.   

    Je termine ma tournée par une librairie-papeterie Club où je fais parfois de belles découvertes côté bédés. Cette fois encore, je fais le tour complet des rayons, mais rien. Je m’adresse à nouveau au vendeur, qui trouve dans sa base de données que l’escape game est bien en magasin. Enfin une bonne nouvelle !

    On part ensemble à sa recherche, parce que le vendeur ne sait pas plus que moi où il est rangé. Au bout de quelques minutes, on en retrouve une pile au rayon livres de jeux. C’est logique, même si je trouve ça bien moins vendeur que de le présenter aux fans au milieu des bédés.

    Ne croyez pas que les livres étaient présentés comme ça, ils étaient sur une seule pile. Mais pour la photo, j’ai viré les autres livres de jeux du premier niveau, et j’y ai étalé tous les escape game Thorgal, ça donne mieux, non ? Et le pire, c’est que j’ai laissé cette belle présentation en repartant !   

    Répondre | Lien | Citer

    Désolé pour mon com’ sur la vile plateforme, on fait comme on peut, surtout si les librairies BD n’ont pas l’habitude de travailler avec tel éditeur. Au pire il y a la fnac
    Ceci dit si ton exemplaire reçu est abimé tu peux normalement le retourner.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tjahzi a écrit
    j’ai viré les autres livres de jeux du premier niveau, et j’y ai étalé tous les escape game Thorgal, ça donne mieux, non ? Et le pire, c’est que j’ai laissé cette belle présentation en repartant !

    Il ne faut pas s’excuser pour avoir fait disparaître les honteux cahiers de vacances derrière ces beaux jeux d’évasion. C’est beau. Ça pourrait devenir un challenge de l’été. Merci encore à tous pour vos photos, continuez, c’est cool !

    Nineinchrem a écrit
    Désolé pour mon com’ sur la vile plateforme, on fait comme on peut, surtout si les librairies BD n’ont pas l’habitude de travailler avec tel éditeur.

    Ben écoute, tu présentais BD Fugue sur ta photo, c’est un bon exemple. Ils vendent aussi en ligne, ils offrent aussi les frais de port à partir de 25 euros (2 BD donc) et ils emballent comme des chefs. Je pense qu’il faut quand même pointer la qualité du service. A prix identique, on n’a pas le même service chez ces deux vendeurs en ligne. Amazon a plutôt fait le choix du volume, et je trouve qu’il rend de grands services d’un autre type. Je lui ai acheté deux vérins la semaine passée, dispos en ligne immédiatement à un bon tarif. Pour moi, le service qu’il rend est là, plutôt que du côté d’une activité de « libraire » qu’il maîtrise moins bien.

    Nineinchrem a écrit
    si ton exemplaire reçu est abimé tu peux normalement le retourner.

    Pas faux ! Mais c’est un vrai souci ça, pour moi. Encore une histoire de vente en volume. Quel gaspillage !

    Jolan a écrit
    THORGAL  

    Avec la statuette, superbe idée !

    Répondre | Lien | Citer
    c'est pas faux

    Nineinchrem a écrit

    J’allais demander à mon libraire s’il l’avait commandé et je vois qu’il est en pré-commande sur le site de bdfugue donc on devrait pouvoir le trouver partout :
    https://www.bdfugue.com/escape-game-thorgal

    Cool !!

    Répondre | Lien | Citer
    Dim

    bonjour, d’où vient l’illustration de couverture?

    Répondre | Lien | Citer

    C’est une reprise d’une pub de 1995. reprise partielle, car l’illu est incompréhensible normalement les héros sont sur un bateau.

    On retrouve ce visuel également sur une plaque émaillée sortie 1995 pour le festival Bd de Charleroi

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Couverture

    Eh oui, c’est tout à fait ça ! Voici cette superbe image. Elle a fait partie de mes premières propositions à l’éditeur. Il a fallu se bagarrer un peu, parce que je crois que les personnages étaient jugés un poil trop sexys, bon, mais j’ai réussi à l’imposer et j’en suis ravi !

    Voici la proposition que j’avais faite initialement. Je souhaitais bien sûr que l’image occupe un maximum de place et qu’elle ne soit surtout pas charcutée.

    Je n’ai malheureusement pas obtenu gain de cause, elle a bel et bien été charcutée pour être dans l’esprit de la collection et de ce qui avait été fait jusqu’ici.

    Maintenant que j’y repense (c’était il y a un an, ça commence à dater) quand Tjahzi m’a demandé si je n’avais aucun regret, s’il y a des choses auxquelles j’ai dû renoncer, c’est peut-être ça. Je voulais des images de Rosinski en pleine page, le moins retouchées possible. Mais il y avait un cahier des charges lié aux autres albums de la gamme.

    Répondre | Lien | Citer

    Chez Club – Nivelles

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    De l'autre côté du miroir

    Merci Ralf. Si tu t’offres le livre, j’attends un avis de spécialiste. J’aimerais bien d’ailleurs que vous me disiez, lecteurs, si vous vous êtes sentis chez Thorgal, si vous avez l’impression que j’ai réussi le pari de vous embarquer dans dans une véritable aventure avec nos héros préférés.
    Le défi n’était pas juste de reprendre les personnages qu’on connaît, il fallait à la fois qu’on joue leur rôle, qu’on entre dans leur peau, et que ce qu’ils font, disent et vivent soit conforme à ce qu’un lecteur ou une lectrice de Thorgal attend d’eux. J’espère avoir réussi ça. Il y avait aussi les énigmes, c’était bien sûr un gros défi aussi mais avec une approche différente, plus technique. Dites-moi !

    A part ça je fais comme vous, je commence à prendre des photos quand je vois l’album en rayon.
    Et, autre chose, hier un ami est passé à la maison pour faire dédicacer l’album. Jusque-là, tout allait bien.

    Bien sûr je l’ouvre pour gribouiller dedans, et là, surprise, je trouve les fiches de Jolan ! Qui sont normalement en fin d’ouvrage.

    Et donc bien sûr il fallait retourner l’album pour avoir les pages de titre attendues.

    J’étais ennuyé pour mon ami, mais lui a semblé plutôt content, il estime que c’est une version collector. J’espère quand même que ça restera une erreur d’assemblage peu courante.  

    Répondre | Lien | Citer

    Pas de chance Stéphane, cela tombe en plus sur l’exemplaire à dédicacer ! Je viens d’acheter mon album, il est monté dans le bon sens.    Il était en bonne compagnie dans la librairie, entouré d’albums de Thorgal et d’autres de Largo Winch. Je reviendrai donner mon avis quand j’aurai exploré l’escape game.   

    Répondre | Lien | Citer
    Dim

    Bonjour, je viens vers vous avec mon petit commentaire sur l’escape game thorgal : j’ai bien aimé l’immersion, on avait vraiment l’impression de vivre une aventure typique de thorgal. Le jeu est bien conçu, parfois un peu difficile mais sympa. J’ai testé les 2 1ers jeux, le livre est bien conçu, et les aides utiles à certains moments. Voilà, chouette moment en tout cas, un retour vers les premières histoires de Thorgal qui fait du bien.

    Répondre | Lien | Citer

    Ça y est je l’ai !

    Il est épais dis-donc, ça n’arrange pas mes problèmes de Billy archi pleines ….

    Je suis assez émoustillée par cette nouvelle lecture, d’un genre nouveau pour moi, lecture qui m’offre le plaisir de retrouver les chers dessins de mon cher Rosinski. La maquette est chouette, j’aime bien, ça fait un beau livre d’images. Les illustrations ne font pas d’ombre aux dessins de Rosinski, ce qui ne gâte rien. Bref merci pour cette nouveauté. Je reviendrai sûrement en parler après lecture. 

    Pour l’instant à chaque fois que je le feuillette, je suis trop contente de cette nouvelle immersion dans l’univers de Thorgal version Rosinski. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Dim a écrit
    Bonjour, je viens vers vous avec mon petit commentaire sur l’escape game thorgal

    Merci Dim pour ce retour de lecteur !

    Sans spoiler, sans trop détailler, peux-tu me dire quelles sont les énigmes que tu as trouvées particulièrement difficiles ? Si le recours aux indices a été suffisant pour les réussir ?
    Et au contraire, quelles énigmes as-tu trouvé particulièrement faciles ?

    J’attends avec impatience vos avis à tous.

    Dim a écrit
    j’ai bien aimé l’immersion, on avait vraiment l’impression de vivre une aventure typique de thorgal. […] Voilà, chouette moment en tout cas, un retour vers les premières histoires de Thorgal qui fait du bien.

    Merci beaucoup, c’est vraiment le plus important pour moi. Je suis conscient que les énigmes peuvent frustrer (c’est ce que j’ai expérimenté dans ce type de livre) parce qu’on aimerait les résoudre sans l’aide des indices, en moins d’une heure, tout ça.
    Par contre au niveau de l’histoire, de l’ambiance, de l’esprit, j’espère avoir réussi le pari de vous plonger dans de vraies aventures de Thorgal « à l’ancienne ».
    Pour la première histoire, « Le labyrinthe d’Ogotaï », le pari n’était pas bien osé puisque je me suis contenté de placer le récit dans un creux de l’album « La cité du dieu perdu » et d’y compiler des scènes, des personnages et des événements connus. C’est à la fois un plaisir personnel, un cadeau pour les fans et une intro pour les lecteurs qui ne connaissent pas la BD.
    Les deux autres aventures, c’est différent, ce sont des histoires originales. Je regrette d’avoir dû retirer une grande partie de la charge émotionnelle que je souhaitais placer, mais le format de la collection n’a pas cette approche. J’ai dû beaucoup trancher, retirer, pour concentrer l’effort sur l’action et la réflexion. J’espère que l’équilibre est bon.
    Dans « Le vaisseau perdu » avec Thorgal et Jolan, mon histoire de départ s’attardait beaucoup sur les rapports entre le père et l’enfant, sur les effets du huis-clos sur leur progression, sur le peuple qui avait déserté le navire spatial. J’ai dû enlever un peu de tout ça pour qu’on se concentre sur la découverte du vaisseau et de ses secrets.

    Hirondl a écrit
    Il est épais dis-donc

    Oui, je n’en revenais pas quand Mango m’a dit qu’ils étaient partants pour trois tomes en un !  

    Hirondl a écrit
    Pour l’instant à chaque fois que je le feuillette, je suis trop contente de cette nouvelle immersion dans l’univers de Thorgal version Rosinski.

    L’un de mes meilleurs moments. Feuilleter les albums du maître, y sélectionner des images qui sont pour moi toutes mythiques, les détourner pour en faire autre chose que ce qui était prévu par Van Hamme. Je fais ça tout le temps sur Thorgal.com, notamment avec quelques pastiches ici et là, mais c’était génial de pouvoir faire ça dans un livre !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Feuilleter l'album

    Je viens de poster un nouvel article dans la partie collection dédiée à l’escape game.

    Feuilleter l’album

    C’était un drôle d’exercice, de feuilleter l’album pour vous comme je l’ai si souvent fait sur le site, mais avec ici l’étrange idée d’en être l’auteur…

    Répondre | Lien | Citer
    Ben

    je viens de lire la présentation, je crois que je me laisserai tenter cet été par l’album… bravo déjà pour cette belle initiative !

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai lu la première histoire, 2 fois. Une première fois seule, et la deuxième avec mon fils. Je n’ai aucune patience avec les énigmes  . Je crois que je ne me découvre pas une passion pour l’escape game ! J’ai ramé avec les papillons et avec les graphismes autour des lumières blanche. J’ai tendance à chercher des choses plus compliquées en fait. Je vais faire les 2 autres histoires avec mon fiston, lui ça l’amuse mais il galère un peu sur les énigmes.

    et bonne continuation pour tous ces beaux projets !

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai testé les deux premières histoires en solo, c’est très sympa. Bon, pas spécialiste des jeux d’escape game, j’ai eu recours plusieurs fois à l’aide qui était impeccable. Les difficultés sont progressives, avec toujours cette recherche de la page suivante sous 36 formes possibles.

    Par contre, je n’ai pas trop compris à quel moment il fallait aller chercher les bonus dans la deuxième histoire, donc je les ai bien loupés.

    L’immersion dans le monde de Thorgal est top, c’est fort plaisant à lire. On voit que les textes ont été bien travaillés, et même adaptés aux images disponibles dans les albums. Je recommande vraiment ces jeux, en particulier aux fans de Thorgal comme moi !   

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci à vous deux pour vos retours de lecture !

    Arnusse a écrit
    L’immersion dans le monde de Thorgal est top, c’est fort plaisant à lire. On voit que les textes ont été bien travaillés, et même adaptés aux images disponibles dans les albums. Je recommande vraiment ces jeux, en particulier aux fans de Thorgal comme moi !

    Merci pour ces compliments, ça me fait trop plaisir de lire ça. D’autant que je me suis mis une certaine pression par rapport à ça. Ça fait 10 ans que j’entends dire partout que les albums qui sortent ne sont pas du « vrai Thorgal », parce qu’en fait chaque auteur a sa vision des choses, alors si je n’y arrive pas non plus, c’est la misère.
    J’ai moi aussi ma vision des choses, et j’espère qu’elle est juste !

    Arnusse a écrit
    les textes ont été bien travaillés, et même adaptés aux images disponibles dans les albums.

    J’ai adoré gratter dans les albums pour y trouver les images me permettant de raconter les histoires que je voulais ! C’est surtout la première histoire, « Le labyrinthe d’Ogotaï », qui a permis cela. Il n’était pas facile de reprendre les images de Rosinski, de les sortir complètement de leur contexte originel pour raconter autre chose avec elles, alors pour cette histoire j’ai cherché une astuce permettant de balayer l’ensemble de la série sans perdre le fil d’une véritable histoire. Ça m’a permis de placer un maximum d’images des albums en alternance avec les travaux d’Adrien.

    J’en suis très content parce que j’avais été un peu troublé par les deux autres albums « BD » de la collection Mango, sur Lucky Luke et Blake & Mortimer. Il y a des images des BD dans ces ouvrages, mais globalement, visuellement, ils ne m’ont pas emballé. C’est ce que j’ai signalé à Mango au départ, je ne voulais pas obtenir ce genre de rendu. Je savais aussi qu’il faudrait bien sûr faire valider le projet par la famille Rosinski alors il était hyper important pour moi que l’ensemble soit visuellement correct. J’ai pas mal poussé Adrien pour emmener ses travaux vers ce que je voulais…

    Arnusse a écrit
    pas spécialiste des jeux d’escape game, j’ai eu recours plusieurs fois à l’aide qui était impeccable.

    C’est normal, ça fait partie du jeu ! Mais c’est vrai qu’on est tout seul quand on prend la décision d’aller consulter les aides, on a un peu l’impression de « tricher ». Alors que ce n’est pas le cas. On a souvent besoin d’être un peu aiguillé. C’est ce qui rend le jeu accessible à tous, les spécialistes ayant déjà des habitudes qui leur permettent peut-être d’éviter cette étape.
    J’ai mis du temps à le comprendre, moi aussi.
    J’ai remarqué que quand on joue à deux, on se pose moins la question ! Quand on bloque et que ça saoule, il y en a toujours un des deux qui lance l’idée d’aller jeter un œil aux indices.

    Hirondl a écrit
    Je n’ai aucune patience avec les énigmes . Je crois que je ne me découvre pas une passion pour l’escape game ! J’ai ramé avec les papillons et avec les graphismes autour des lumières blanche.

    Il peut être difficile d’entrer dans l’énigme, de comprendre ce qui est attendu… J’ai souvent essayé de placer des « indices » dans le court texte qui accompagne la page.
    Je pense qu’il ne faut pas se mettre la pression avec le temps qui passe. Pour ces albums Mango, pour ma part, je ne m’occupe pas trop du temps, je les lis souvent en plusieurs fois en prenant mon temps, comme je fais avec mes livres dont vous êtes le héros.

    Hirondl a écrit
    J’ai tendance à chercher des choses plus compliquées en fait.

    C’est sûrement dû à l’alternance des énigmes. On a des pages où il faut calculer ou résoudre une suite logique, et d’autres où il faut simplement observer, fouiller l’espace.  

    Pas facile de jauger la difficulté… Au départ je voulais quelque chose de moins difficile, mais on m’a dit que certaine énigmes faisaient « cahier de vacances ». En gros, il fallait augmenter la difficulté parce que certains lecteurs habitués à ce type de jeu et à la gamme Mango ont besoin de challenge. Les indices sont là pour rééquilibrer vers ceux qui ont moins l’habitude.
    Si l’album était sorti au Lombard, j’aurais sûrement rééquilibré vers un public BD en proposant quelque chose de moins corsé et plus immersif (plus de textes et moins de difficulté). Mais comme il est sorti chez Mango, il était important d’offrir de vrais défis aux habitués de la collection et de limiter le volume de texte.
    Ch’est pas fachile…

    Hirondl a écrit
    Je vais faire les 2 autres histoires avec mon fiston, lui ça l’amuse mais il galère un peu sur les énigmes.

    J’espère que tu auras envie de retenter ta chance ! Tu as un peu d’expérience maintenant, grâce à la première histoire.

    Arnusse a écrit
    Par contre, je n’ai pas trop compris à quel moment il fallait aller chercher les bonus dans la deuxième histoire, donc je les ai bien loupés.

    Hé oui, on peut avancer dans l’histoire sans résoudre ces énigmes-là… Mais comme tu connais bien l’histoire maintenant, tu dois pouvoir y retourner en cherchant les petits éléments qui t’ont échappé la première fois. J’ai un peu détourné les règles de la collection pour intégrer des fins alternatives à cette histoire.

    Grand grand merci pour vos retours !

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je viens pas pendant un bout de temps et quand je reviens que vois- je ? LA grande nouvelle ! Notre webmaster a sorti son truc thorgalien à lui. Waouh ! Ni une ni deux, je me suis précipitée chez mon libraire, qui ne l´avait pas.  Snif. Mais je l´ai commandé. Pour la semaine prochaine. 

    Je reviendrai bien sûr pour donner mon avis.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 139)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2023