Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeux – Escape Game Thorgal

Bienvenue

Jeux – Escape Game Thorgal

Ce sujet a 115 réponses, 17 participants et a été mis à jour par  ben, il y a 6 jours et 23 heures.

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 116)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Je suis emballée par ce nouveau projet pour Thorgal !!!    J’aimerais savoir si le scénario du livre est proche de celui des albums BD, ou si c’est un scénario complètement original. Et du côté du dessin, j’ai d’abord compris que c’était basé sur les dessins de Rosinski. Mais je vois qu’il y a un autre illustrateur annoncé en couverture du livre. Quel est son rôle ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’ai hâte de voir vos questions !

    Je travaille sur une page spéciale pour le site.

    Répondre | Lien | Citer

    quelle différence par rapport aux escape games en live ?

    Répondre | Lien | Citer

    bonjour, le livre sera traduit dans plusieurs langues ?

    Répondre | Lien | Citer
    Vos questions à l'auteur

    Waouh ! Ça démarre fort !   

    Continuez à poser vos questions à l’auteur bien connu du jeu, je lui transmettrai le tout vendredi soir.   

    Ses réponses nous parviendront dans les semaines suivantes   

    Répondre | Lien | Citer

    Y-a-t-il un scénario pour ce jeu ? Nouveau ou est-ce une adaptation ?

    Est-ce que l’idée est que cela soit canon avec l’univers ?

    Répondre | Lien | Citer

    Sympa l’idée, je suis partant! Il faut s’y connaitre en escape game pour y jouer, ou c’est pour débutants? un âge minimal?

    Sinon, que trouve-t-on dans le bouquin ? Et il y a des éléments en annexe? (cartes,… )

    Répondre | Lien | Citer
    Bravo pour l'initiative

    Très bonne idée, cette interview de Stéphane !    Alors moi je serais plutôt intéressé par les coulisses de la création : 

    • comment est née l’idée du livre ? le projet de départ a-t-il évolué ?
    • combien de temps a mis sa rédaction, et quelles ont été les différentes étapes ?
    • auteurs et éditeur de Thorgal ont-ils été consultés ?
    • pourquoi ne pas l’éditer au Lombard ? quel est l’apport de l’éditeur choisi, plutôt orienté « bien-être » que « vikings sanguinaires » ?
    • comment se fera la promotion du livre ?
    • connaitra-t-on enfin la véritable identité de Thorgal-BD ?   
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci les amis pour vos questions, promis je commence à répondre dès que possible !

    En attendant, je viens de poster un message de présentation du projet en page d’accueil du site, pour la première fois. J’ai attendu, attendu, repoussé… C’était très bizarre, j’ai eu beaucoup de mal à le rédiger et je pense que ce n’est pas un de mes meilleurs. Je crois qu’il y a un peu de pression, en fait. Roh bon sang, quelle histoire.

    J’ai tellement envie que ça vous plaise ! Et j’attends avec impatience d’avoir le livre en main.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit

    Merci les amis pour vos questions, promis je commence à répondre dès que possible !

    En attendant, je viens de poster un message de présentation du projet en page d’accueil du site, pour la première fois. J’ai attendu, attendu, repoussé… C’était très bizarre, j’ai eu beaucoup de mal à le rédiger et je pense que ce n’est pas un de mes meilleurs. Je crois qu’il y a un peu de pression, en fait. Roh bon sang, quelle histoire.

    J’ai tellement envie que ça vous plaise ! Et j’attends avec impatience d’avoir le livre en main.

    Parler de ses propres œuvres est toujours plus difficile, mais je suis bien contente de voir ce bouquin en première page.

    Question, je ne sais pas si cela a été déjà répondu :

    -Combien de joueurs par jeu ? Cela se joue en groupe ? En solo ?

    Répondre | Lien | Citer
    Questions pour l'interview

    Félicitations à tous pour vos questions sur l’Escape Game Thorgal qui sort ce mois-ci. Plein de choses ont déjà été dites, alors je vais essayer de ne pas répéter les mêmes questions. Mais si vous en avez d’autres, n’hésitez pas, il y a encore un peu de place !   

    De mon côté, j’aimerais que l’interview débute par une présentation de l’auteur et sa relation à Thorgal : qui est-il, comment est-il tombé dans la marmite Thorgal quand il était petit, quelle relation entretient-il avec Thorgal depuis tout ce temps, quelle place le site Thorgal.com a-t-il pris dans sa vie ?

    Quant à l’Escape Game lui-même, j’aimerais savoir ce qui a mené à sa création, par où l’auteur a cheminé pour en arriver à cette idée d’Espace Game, si le résultat final le satisfait.

    Puis aussi d’autres questions sur la place des différents intervenants dans le projet, quel contrôle l’auteur a-t-il gardé sur le projet, qu’a-t-il dû abandonner car non réalisable, quelle expérience positive en retire-t-il, quels sont ses autres projets Thorgal en cours ?

    J’avais plein d’autres questions en tête, mais je crois qu’elles ont déjà largement été abordées par les membres du forum avant moi. Je laisse Stéph se débrouiller avec tout ça !   

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    J’en suis tellement, tellement fier.

    bah tu m’étonnes   

    Félicitation !

    et je rejoins le bataillon de questions, avec la même et unique question : ça marche comme comment ?

    Côté Facebook, je vais vous dire le FB polonais « Swiat Thorgala » prend toute la place, les autres pages ou groupes auront peine à le surpasser en fait. Tous les auteurs y sont, Piotr publie régulièrement et plusieurs participants sont régulièrement « Là où ça se passe » comme on dit. Ce groupe est vivant, remplis de passionnés bien informés, il y manque un peu plus de franco-belges pour devenir central. Andrej y fait un boulot de partage remarquable et il vient régulièrement sur notre forum piocher les infos et lire nos publis. Il partage aussi énormément tout le fan art et ça c’est très sympa. 

     

    Répondre | Lien | Citer

    Comme promis, voici le début de l’interview de l’auteur de l’Escape Game, Stéphane Hardy, bien connu des Thorgaliens du site dont il est le webmestre sous le pseudo Thorgal-BD.

    L’entretien sera présenté en plusieurs parties. Vous remarquerez que je tutoie l’auteur. Après toutes ces années passées ensemble sur le forum, je suis heureux de pouvoir accompagner mon ami Stéph dans la présentation de son Escape Game Thorgal.   

    Répondre | Lien | Citer
    Entretien – 1

    Bonjour Stéphane, tu es l’auteur de l’Escape Game Thorgal qui va paraître très prochainement. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ce livre ?

    L’idée remonte à loin, bien loin dans le temps… Je m’occupe du site Internet officiel consacré à Thorgal depuis des années. Ce site est un peu l’aventure d’une vie, pour son contenu mais aussi pour sa communauté de lecteurs et pour toutes les rencontres et expériences qu’il m’a permis de vivre.

    À un moment, lorsque les auteurs originels de la série ont confié leur univers à d’autres auteurs, j’ai vu de nouveaux projets se bâtir autour des personnages de la série, de nouvelles idées, de nouvelles méthodes. J’ai commencé à avoir envie d’écrire et de créer autour des héros qui m’ont accompagné depuis mon enfance et tout au long de ma vie d’adulte. Ils comptent beaucoup pour moi.

    Mes premiers projets datent de 2013 ! Mais je les avais gardés pour moi, c’était juste pour le plaisir de voyager avec Thorgal et Aaricia. En toute intimité.

    Comment est née l’idée de réaliser un livre-jeu ?

    Je navigue dans l’univers du jeu et de la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. En observateur attentif plutôt qu’en tant qu’acteur. Écrire pour Thorgal, c’est un rêve qui me paraissait inaccessible. Du côté de la BD en tout cas. En 2018, j’ai eu envie de parler de mes idées et de mes projets auprès des personnes que je connaissais au Lombard. Au départ, il y avait plusieurs scénarios que j’avais écrits pour Thorgal, et un jeu de société. J’ai pu présenter un premier prototype de ce jeu à Grzegorz et Piotr Rosinski, j’en étais très fier ! J’ai aussi pu discuter avec l’éditeur autour des scénarios de BD sur lesquels j’ai travaillé.

    Le projet de départ a donc bien évolué ?

    Oui, notamment parce que je devais réussir à convaincre ! Alors, au fil des mois, je suis revenu avec un projet de « livre dont vous êtes le héros », puis un livre d’énigmes, un jeu de cartes. Une gamme complète. J’avais envie d’ouvrir la série à un autre public, notamment les joueurs et les joueuses, et de me glisser dans le trou de souris que ça ouvrait dans la muraille. Et puis, inventer des mécaniques de jeu, c’est passionnant, surtout quand elles sont basées sur un univers graphique et des histoires aussi riches. Le livre-jeu est un concept que j’adore. Il m’a semblé possible d’écrire pour Thorgal, sans que ce soit de la BD, mais il fallait trouver des idées susceptibles d’intéresser l’éditeur.

    Pourquoi t’es-tu tourné vers Mango pour éditer le livre ?

    Mes propositions ont été présentées à Mediatoon, la société qui gère les licences de séries BD comme Valérian, Spirou et beaucoup d’autres. Ils ont pensé à l’éditeur Mango qui a une gamme de livres-jeux et qui fait partie du même groupe d’édition que Le Lombard. On m’a proposé de rencontrer une éditrice de Mango pour discuter d’un projet d’escape game. Un livre-jeu dans l’univers de Thorgal ! J’étais ravi.

    On connait les escape games classiques dans lesquels il faut s’échapper d’une pièce en moins d’une heure. Le concept est-il le même dans un livre d’escape game ?

    Je l’avoue, je ne connaissais pas bien la gamme Mango. Élise, mon éditrice au début du projet, m’a fait découvrir les albums qu’ils ont publiés. J’en ai lu plusieurs pour m’imprégner de l’ambiance et des mécaniques de ces livres.

    Il s’agit bien d’un jeu d’évasion, comme dans une « vraie » salle, mais jouable généralement en solo. On progresse dans le livre et dans l’histoire en résolvant des énigmes, en fouillant, en utilisant parfois du matériel inclus dans l’album ou une application en ligne. Le joueur a une heure pour atteindre la sortie. Des indices sont proposés pour débloquer les situations difficiles et les solutions sont aussi disponibles à la fin du livre, pour permettre d’aller au bout de l’aventure. Comme dans une salle.

    C’est un peu comme si on passait de salle en salle en tournant les pages du livre ?

    Tout dépend de l’histoire qui est racontée mais globalement on peut dire que c’est ça. Les salles sont remplacées par des pages ou des doubles pages, le joueur change de lieu en tournant les pages de l’album. Mais dans ces livres, changer de salle, ça peut signifier changer de planète, changer d’époque… Tout est possible.

    On tombe également sur des énigmes à résoudre ?

    Oui. Ce sont souvent des énigmes visuelles. On va observer la page, décoder un message, résoudre des énigmes logiques, suivre un labyrinthe, etc. Le texte et les illustrations sont complémentaires. Tout peut être utile dans une page !

    Ce genre de livre est-il destiné à jouer l’escape game en live ?

    L’expérience reste virtuelle, le livre ne fonctionne pas vraiment comme une salle. On a une heure pour remplir une mission. Ces histoires pourraient sûrement être adaptées pour être vécues en réel, mais cet album est plutôt conçu pour être joué dans un canapé, un train… n’importe où. On a seulement besoin d’un crayon pour prendre des notes.

    Cela me fait penser à un livre dont vous êtes le héros. Est-ce qu’on s’en rapproche ?

    Oui, un peu, parce que le résultat de chaque énigme est généralement un nombre qui permet de se rendre à la page où se trouve la suite de l’histoire. On navigue d’un bout à l’autre du livre, les pages ne sont pas lues dans l’ordre.

    La grande différence avec le livre dont vous êtes le héros, c’est qu’ici le hasard est absent. Il n’y a pas de dés à lancer. L’histoire est aussi plus linéaire. A la fin, le joueur sera passé par toutes les pages du livre et aura résolu toutes les énigmes afin d’atteindre son but. Dans un escape book, le joueur ne peut pas éviter le danger ; chaque énigme est un défi à relever, on ne peut pas la contourner !

    Faut-il s’y connaitre en escape game pour y jouer, ou cela reste accessible aux débutants ? Quel serait l’âge minimal des joueurs ?

    Pour moi, le défi était aussi de rendre ces histoires accessibles à tous. J’espère y avoir réussi, les retours des joueurs seront importants pour pouvoir en juger.

    La difficulté me semble assez corsée, mais les indices aident à progresser. Et faire appel aux solutions, ce n’est pas tricher. On ne laisse pas les gens enfermés dans les salles d’escape game ! L’âge idéal correspond à celui des lecteurs de la série, disons ado-adulte.

    Les escape games classiques se pratiquent d’habitude en équipe. Est-ce aussi le cas pour un livre d’escape game ?

    Il est possible de jouer seul ou à plusieurs, en lisant à voix haute. J’imagine que ce sera plutôt une activité solo, la plupart du temps. Mais il est tout à fait possible de tenter de résoudre les énigmes à plusieurs. C’est d’ailleurs ce qui a été fait pendant les tests.

    Il y a trois aventures différentes dans ce livre. J’ai souhaité qu’elles aient chacune leurs particularités, on ne les joue pas de la même façon. La troisième aventure, « Le vaisseau perdu », doit obligatoirement se jouer à deux. L’un des joueurs incarne Thorgal et l’autre Jolan. Si on tente de jouer cette aventure en solo, je pense qu’on perd une grande partie de ce qui la rend originale et amusante.

    Que trouve-t-on de particulier dans le livre ? Y a-t-il par exemple des éléments annexés ?

    Eh bien, justement, il y a des fiches détachables qui sont utilisées pour l’aventure en duo. L’un des joueurs a le livre en main, l’autre reçoit des fiches qu’il peut consulter au fur et à mesure de sa progression.

    J’ai aussi souhaité intégrer en fin d’album une section découverte destinée aux lecteurs qui ne connaissent pas Thorgal. J’ai vraiment envie que cet album, puis d’autres créations, aident la série à se faire connaître auprès d’un public qui ne lit pas forcément la BD. C’est l’un des aspects que j’ai mis en avant à chaque fois que j’ai présenté des projets au Lombard. Et je précise que ça a été mon choix, je l’assume complètement, personne ne me l’a imposé.

    On a donc une présentation des personnages principaux avec de belles illustrations de Grzegorz. Il y a aussi deux pages qui font la promotion des albums de la série, et même un beau paragraphe qui invite à visiter Thorgal.com. C’était important pour moi et je remercie Mango d’avoir joué le jeu.

    Y-a-t-il la possibilité de jouer plusieurs fois l’Escape Game avec des variantes ?

    L’un des atouts de ce livre, c’est qu’il y a trois histoires, et qu’on va donc pouvoir passer trois soirées à explorer le monde de Thorgal. Mais bon, il reste assez rare de rejouer à un même escape game plusieurs fois. Je me suis posé la question au début du projet et j’ai essayé d’en tenir compte. La deuxième histoire, qui s’appelle « La colère du devin », a trois fins différentes. Tout dépend du parcours accompli. Les joueurs sont invités à retenter leur chance, s’ils n’ont pas réussi à découvrir tous les secrets de la montagne.

    Thorgal est connu dans de nombreux pays. Le livre sera-t-il traduit dans plusieurs langues ?

    Le contrat que j’ai signé prévoit cette éventualité ! Si ça se produit, j’en serai ravi. Honoré, même. J’adorerais découvrir cet album en polonais, par exemple, la langue maternelle des Rosinski. Avis aux éditeurs de l’est…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 4 semaines par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis impatiente de découvrir ce livre. Trois aventures différentes, c’est encore mieux que dans les albums Thorgal !   

    Tiens, est-ce qu’il y aura des dessins inédits de Rosinski ?

    Répondre | Lien | Citer

    Je n’ai jamais participé à un escape game, mais je suis intriguée, surtout connaissant la passion de Stéphane pour Thorgal. Je suis partante pour le livre, la description me donne envie !   

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit
    Il y a trois aventures différentes dans ce livre. J’ai souhaité qu’elles aient chacune leurs particularités, on ne les joue pas de la même façon. La troisième aventure, « Le vaisseau perdu », doit obligatoirement se jouer à deux. L’un des joueurs incarne Thorgal et l’autre Jolan. Si on tente de jouer cette aventure en solo, je pense qu’on perd une grande partie de ce qui la rend originale et amusante.

    peut-on en savoir plus sur les 3 aventures présentes dans l’espace game ?

    Répondre | Lien | Citer

    Quelle fabuleuse aventure que je découvre ici !

    Désolé de ne l’avoir suivie que depuis hier soir !

    Un grand bravo à Stéphane mais aussi à toute l’équipe qui a permis et autorisé ce beau projet… J’ai vu qu’il y en avait d’autres dans les tiroirs de Stéphane et je leur souhaite autant de réussite que pourra en avoir l’escape game … De mon coté, la précommande Fnac est validée !

    J’espère aussi que Stéphane et Adrien nous feront l’honneur d’une dédicace …

    Merci à toi Stéphane !

    Répondre | Lien | Citer

    fort intéressant… pour quand la suite de l’interview ?

    Répondre | Lien | Citer

    J’étais déjà sur de le prendre mais la, a la sortie de l’interview, tu as achevé de me convaincre. Disons que j’avais un peu peur du coté escape game a faire a plusieurs dans une pièce etc etc. Mais la livre-jeu en solo, je suis complétement la cible. 

     

    Vivement !!! 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Règles et sommaire

    Merci à tous ! Ça fait plaisir de voir de l’enthousiasme, parce que c’est une énorme projet pour moi, vous le comprenez bien.

    Avant de laisser Tjahzi poursuivre, je réponds à vos questions en direct.

    Marilou a écrit
    Tiens, est-ce qu’il y aura des dessins inédits de Rosinski ?

    Ça aurait été le rêve absolu, mais ce ne sera pas le cas. Tiens, si j’ai deux rêves en matière d’édition, ils sont là :

    • éditer un album dans l’univers de Thorgal (c’est fait ! )
    • avoir une couverture réalisée par Grzegorz

    J’ai franchi les montagnes qui me séparaient du premier. Pour le second, il faut grimper sur l’Olympe ! C’est chaud.

    Gerboise a écrit
    Je n’ai jamais participé à un escape game

    Ça ne posera pas de souci, le livre est le maître du jeu, les joueurs sont accompagnés tout au long de leur parcours.

    Evertius a écrit
    De mon coté, la précommande Fnac est validée !

    Roh cool ! Au moins une vente. Plein de beaux sous dans ma poche !

    Evertius a écrit
    J’ai vu qu’il y en avait d’autres dans les tiroirs de Stéphane et je leur souhaite autant de réussite que pourra en avoir l’escape game …

    Je vous en parle dans la suite de l’entretien, parce qu’il y a effectivement d’autres choses, et que les choses vont vite, très vite. Beaucoup plus vite que ce que j’aurais cru !
    (teasing)

    Evertius a écrit
    J’espère aussi que Stéphane et Adrien nous feront l’honneur d’une dédicace …

    Ça aussi, je crois que j’en parle dans la suite de l’entretien.

    Abeloth a écrit
    Mais la livre-jeu en solo, je suis complétement la cible.

    J’ai envie de projets qui seraient destinés à tous. Avec un jeu solo, on ne plaira pas à tout le monde mais on est certain de ne mettre personne de côté. Et l’aventure en duo reste assez facile à envisager !

    Fred a écrit
    peut-on en savoir plus sur les 3 aventures présentes dans l’espace game ?

    Oui, il est plus que temps. Voici donc les règles du jeu et le sommaire de l’escape game Thorgal ! Je vous parle de ces histoires dans la suite de l’entretien.

    J’ai plein de choses à vous dire sur ces histoires. D’où elles viennent, comment je les ai choisies…

    Sylv a écrit
    pour quand la suite de l’interview ?

    Mais oui ?!? Mais que fait Tjahzi, bon sang ! Il nous lâche en plein suspense…

    Répondre | Lien | Citer
    yes !

    c’est écrit Thorgal dessus et ça coute moins de 20€,  j’achète !

    Et si en plus c’est bien fait, c’est bonus !

    J’allais demander à mon libraire s’il l’avait commandé et je vois qu’il est en pré-commande sur le site de bdfugue donc on devrait pouvoir le trouver partout :
    https://www.bdfugue.com/escape-game-thorgal

    Cool !!

    Répondre | Lien | Citer
    Entretien – 2

    Thorgal-BD a écrit
    Mais oui ?!? Mais que fait Tjahzi, bon sang ! Il nous lâche en plein suspense…

    J’arrive, j’arrive…    Voici la suite de l’interview, là où vous saurez tout sur l’auteur   

    Et dans la prochaine séquence, nous découvrirons comment le livre-jeu a été conçu.

     

    Stéphane, bien peu te connaissent alors que tu t’occupes du site Thorgal.com depuis tant d’années. Qui se cache sous le pseudo Thorgal-BD ?

    Ah… Les habitués du site Thorgal savent que je parle peu de moi. Il faut sûrement avoir écumé longuement le forum pour en extirper quelques infos. Mmh… Disons que je travaille dans le milieu de l’éducation et de la formation. À la fois pour l’école primaire et à l’Université. Je réalise aussi des sites Internets et des logiciels, mais c’est devenu une activité secondaire parce qu’à un moment, il faut bien choisir !

    Je vis pile au centre de la France, loin de tout et loin de rien. Les pieds dans l’herbe et la tête dans les nuages.

    Mon nom apparaît en couverture de l’album, c’est à la fois une fierté et une forme d’inquiétude, pour quelqu’un qui est resté dans l’ombre pendant deux décennies. Vous ne me trouverez pas sur Facebook ou Instagram… Cet escape book ne va pas changer les bonnes habitudes [rires] ! Je ne vais pas me dévoiler particulièrement, ni me cacher non plus. Je m’engage désormais dans une démarche d’auteur. Je ne cacherai pas ma participation à mes futurs projets.

    Ta passion pour Thorgal est déjà ancienne. Il parait que tu es tombé dans la marmite thorgalienne quand tu étais petit !

    Ça, je peux le raconter, des journalistes ont réussi à m’arracher l’info à plusieurs reprises. Vous allez voir, c’est presque une relation intime, mystique [rires] !

    J’ai failli mourir quand j’étais petit. Il me semble que c’était en septembre 1984. Hospitalisé plusieurs semaines, beaucoup de souffrance, un mauvais moment que je n’ai jamais oublié. Ma maîtresse de CM1 – que je venais de rejoindre – et celle de CE2 – que je venais de quitter – m’ont rendu visite. C’était une chouette surprise pendant ces moments difficiles. Les maîtresses d’école, c’est toujours chouette. Elles avaient choisi pour moi des nouveautés BD qu’elles ne connaissaient pas mais qui leur semblaient intéressantes pour un gamin de 9 ans. Avec de l’aventure et de l’action. L’une des deux m’a offert le tome 3 de la série Brunelle et Colin, « La nuit de la bête ». L’autre avait le tome 6 de Thorgal, fraîchement paru, « La chute de Brek Zarith ». C’était mon tout premier contact avec le monde de Thorgal et avec ce type de bande dessinée réaliste, plus adulte, plus complexe que ce que je lisais alors.

    Les jours qui ont suivi, l’album a participé à mon rétablissement, il a fait partie des petites choses qui m’ont aidé à traverser ces semaines d’inquiétude et de souffrance.

    Heureux que tu en sois sorti indemne ! Cette lecture fut une révélation pour toi ?

    Pas vraiment ! Ou plutôt si, avec Brunelle et Colin. J’ai adoré cette série réalisée par Génin, Convard et Bourgeon, des grands noms. L’héroïne était belle, le héros amusant, les histoires prenantes. C’est resté une série particulière pour moi. Thorgal, par contre, je n’ai pas tout compris. Ce tome 6 est le dernier d’un cycle de trois albums dont je n’avais pas les clés. Il y avait beaucoup de morts, des gens peints en bleu, un méchant abominable… Dans les années 80, les gamins ne regardaient pas Buffy contre les vampires en jouant à Call of Duty. C’était plutôt Pac-Man et Les mystérieuses cités d’or. Je n’étais pas encore à l’entrée du bon wagon.

    Mais j’ai lu et relu l’album de nombreuses fois en tissant avec lui des liens particuliers, qui en font mon tome préféré aujourd’hui. La princesse Aaricia était si belle et si forte. Thorgal était si charismatique, si valeureux. Au collège, j’ai emprunté tous les albums à la bibliothèque, dans le désordre le plus parfait.

    Quelle relation entretiens-tu avec Thorgal depuis tout ce temps ?

    C’est une série qui ne me quitte pas depuis près de 40 ans. J’ai utilisé les premiers salaires de mes boulots d’étudiant pour m’offrir les albums et les lire enfin dans l’ordre. C’est sûrement à ce moment-là que j’ai ressenti un déclic. Lorsque j’ai eu envie d’avoir une bibliothèque, Thorgal s’est imposé immédiatement, avec Gaston Lagaffe et deux ou trois autres héros incontournables. Comme une suite naturelle de mon parcours d’enfance.

    Cette redécouverte chronologique, cet accès quotidien à la relecture, ça a joué aussi. J’ai commencé à étudier le dessin de Rosinski avec application, mais son travail est tellement hors norme qu’on comprend vite les limites de ce qu’on peut obtenir ! La seconde révélation est venue quand j’ai compris, notamment grâce aux autres séries qu’il scénarisait, que Jean Van Hamme est un génie de l’écriture grand public. J’ai essayé de décrypter son travail, de l’analyser et d’en faire émerger des grands principes, des fondamentaux. C’est une troisième relecture, en fait, tout aussi passionnante.

    Cette passion qui ne t’a jamais quitté t’a finalement amené à gérer le site officiel Thorgal.com, ce n’est pas rien !

    En 1999, j’ai eu envie de créer un site Internet axé sur la BD, à une époque où il n’y avait pas encore une profusion de sources. Là aussi, tout naturellement, Thorgal s’est installé dans le projet. Il a pris de l’ampleur, occupé l’espace, donné du sens. En 2002, j’ai cessé d’alimenter ce premier site pour lancer Thorgal-BD, un projet en ligne entièrement dédié à la série et à ses auteurs. Le site s’est développé sans cesse. Un forum en 2004, une refonte en 2008… En 2010, j’ai été contacté par l’éditeur Le Lombard, qui s’intéressait à mes travaux. J’ai commencé à fréquenter les gens qui font Thorgal tout autant que ceux qui le lisent. J’ai aussi eu la chance d’approcher la famille Rosinski, par l’intermédiaire de la fille de Grzegorz, Zofia, une personne formidablement attachante. Tout comme son père, pour qui j’ai beaucoup d’affection même si on se voit très peu.

    Quelle place ce site entièrement dédié à Thorgal a-t-il pris dans ta vie ?

    Certainement beaucoup trop de place ! Il représente des milliers d’heures de travail, de documentation, d’écriture, de codage, d’illustration, d’entretien. Au fil du temps, je ne cache pas qu’il y a eu des hauts et des bas dans ma motivation, l’investissement personnel étant resté très important en continu. On est arrivé à plus d’un demi-million de visiteurs annuels vers 2013. La communauté est restée active, dynamique, passionnée, malgré le départ de Jean Van Hamme. En 2014, Le Lombard m’a proposé de fusionner mon projet et le leur, au sein d’un site officiel dont on souhaitait me confier les clés. Thorgal.com est issu de tout cela, d’un cheminement lent et méticuleux.

    Oui… Thorgal.com m’a beaucoup pris et m’a beaucoup donné. Je n’ai aucun regret, je n’en ai jamais. Mais, ces dernières années, j’ai eu envie de donner davantage de sens à cet investissement personnel. Je connais Thorgal dans ses moindres détails. Est-ce qu’être un « expert thorgalien » signifie quelque chose ? J’ai souhaité vérifier cela en ouvrant une nouvelle voie qui s’incarne aujourd’hui dans ce livre.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 3 semaines par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer

    Stéphane, tu es autant investi dans la série que les auteurs de la saga thorgalienne. Félicitations pour tout !   

    Je découvre le sommaire de l’escape game Thorgal. Ca donne envie ! J’espère que la suite de l’entretien expliquera plus en détail d’où viennent les histoires choisies…

    Répondre | Lien | Citer

    J’apprécie autant les questions de Tjahzi que les réponses de Thorgal-BD… J’en viens à me demander si Tjahzi n’est pas un vrai journaliste… Et Thorgal-BD un passionné de thorgal ?

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD est bien le plus passionné de Thorgal que je connaisse !   

    Par contre, je ne suis pas du tout journaliste, mais comme les échanges entre Stéph et moi se font par écrit, on a le temps de rédiger correctement cet entretien.   

    Répondre | Lien | Citer

    ce bouquin d’escape game me tente, j’en serai !!

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci à tous ! Je ne sais pas s’il se vendra bien, mais je veux au moins m’assurer que la démarche est comprise. Tiens, je n’en ai pas parlé au cours de l’entretien, mais je précise ici que je gagne très peu de pognon avec ce projet. Ça fait un sujet à évacuer.

    Grâce à cet entretien, j’apprécie de pouvoir exposer le travail, la patience, les difficultés et la passion qu’il y a derrière ce projet.

    Arnusse a écrit
    J’espère que la suite de l’entretien expliquera plus en détail d’où viennent les histoires choisies…

    Oui, ce sera exactement ça.

    Tjahzi a écrit
    on a le temps de rédiger correctement cet entretien.

    Le temps, le temps, pas tant que ça ! L’album sort vendredi ! Roh la pression.  

    Répondre | Lien | Citer

    Perso je vais le prendre le jour de la sortie, mais je me le garde pour les vacances en Aout. Sur la plage ce sera le top.     

    Répondre | Lien | Citer
    Entretien – 3

    Thorgal-BD a écrit
    Le temps, le temps, pas tant que ça ! L’album sort vendredi ! Roh la pression.

    Roh la pression !   Mais nous voilà enfin au coeur du sujet avec cette troisième partie de l’interview !

     

    Stéphane, tu nous as parlé de la genèse de cet escape game. Mais au fait, quand as-tu commencé sa rédaction ? Et par quelles étapes es-tu passé ?

    Les premières prises de contact avec les éditions Mango datent d’octobre 2019. J’ai pris le temps d’observer et analyser la « méthode Mango » en épluchant plusieurs albums de leur gamme, pour définir quelles sont les attentes de l’éditeur. En février 2020, je suis allé les voir avec trois propositions de scénarios pour qu’ils puissent choisir l’histoire qui leur semblerait la plus prometteuse. J’ai exposé les trois projets, en présentant les forces de chacun d’entre eux. Et ils m’ont dit que les trois scénarios leur plaisaient tout autant ! Au lieu d’un seul tome de 48 pages, on est parti sur l’idée de réaliser un gros recueil cartonné de 128 pages. Le défi d’écriture était multiplié par trois. Chouette !

    J’ai signé le contrat en juin. Il m’a ensuite fallu un an pour écrire les trois histoires, imaginer l’ensemble des énigmes, tester, faire tester, ajuster. Jusqu’à l’été 2021. Le livre est alors parti en validation auprès des ayant droits. Après toute une série d’ajustements graphiques, il a pu être validé pour sa parution en mai 2022. Vous le voyez, le temps de l’édition est un temps plutôt long ! Mais je suis ravi. L’album est beau, et surtout, surtout, il est là.

    Quels sont les défis que tu as dû relever pour écrire cet escape book ?

    Le livre ne contient pas énormément de textes. Il a fallu que je me modère. Au départ, j’avais tendance à placer beaucoup plus de texte, davantage d’éléments d’ambiance, du jeu de rôle, des références à l’univers de Thorgal. Mais le format « escape book » de la collection ne fonctionne pas de cette manière. Il faut que ce soit tendu, rapide, efficace, pour que les joueurs ressentent la tension du moment et aillent à l’essentiel. Les éditeurs m’ont accompagné au cours de cette démarche d’écriture particulière qui m’a obligé à faire des concessions.

    La conception des énigmes est un autre défi d’écriture. Je me suis beaucoup documenté pour tenter de cerner ce qui fait que des adultes ont envie de jouer. C’était intéressant, à la fois pour développer des compétences personnelles et professionnelles. J’ai aussi décortiqué différents escape books pour établir une typologie des énigmes. Fouille, labyrinthe, logique, mathématiques, codes, etc. Je voulais m’assurer qu’il y ait de la variété et que des joueurs plus chevronnés que moi y trouvent aussi leur intérêt. A partir de tous ces éléments, j’ai imaginé des énigmes que j’ai essayé de rendre originales et amusantes. Elles ont été testées pendant des semaines pour équilibrer la difficulté.

    J’ai choisi trois cheminements différents, afin que chaque histoire propose une aventure aux contours uniques dans le livre. Mais pour toutes ces étapes, à chaque instant, les histoires que je voulais écrire pour Thorgal et sa famille restaient fondatrices, au cœur de chaque mécanique. Je partais de la scène que je voulais raconter et des personnages qui s’y trouvaient, et j’en faisais émerger une énigme. Thorgal n’est pas plaqué sur un corpus d’énigmes, c’est tout le contraire. C’était un travail complexe et passionnant.

    Ton travail est donc très respectueux du mythe thorgalien. Les auteurs et éditeur de Thorgal ont-ils été consultés ?

    J’aurais adoré travailler au plus près de Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme, pour ce projet comme pour d’autres, mais ça n’a pas été le cas. C’est un peu un regret, j’aurais sûrement pu les solliciter. Je n’ai pas osé, sûrement par peur d’un refus ou d’un manque d’intérêt. Ce n’est pas facile de se sentir légitime, alors je suis resté discret.

    Mon interlocuteur a été l’éditeur Mango, tout au long de la réalisation de l’album, avec Élise dans un premier temps puis avec Ophélie, mes éditrices. J’ai aussi beaucoup échangé avec Mélanie et Rémi, les directeurs de collection. Le Lombard a été consulté, bien sûr, et la famille Rosinski a donné son avis et validé le projet. Les ayant droits ont fait évoluer la maquette au cours des derniers mois, le livre est devenu encore plus beau grâce à leurs interventions.

    Alors pourquoi ne pas l’éditer directement au Lombard ? Et au fond, quel est l’apport de Mango, un éditeur plutôt orienté « bien-être » que « vikings sanguinaires » ?

    Ah ! La question coquine. J’aurais adoré travailler avec Le Lombard, réaliser un album avec la maquette de la série Thorgal. Avoir un dos d’album identique à celui des BD, pour pouvoir le ranger au même endroit dans la bibliothèque ! Toutes mes propositions en format livre avaient cette ambition. Il y a eu un album hors-série, il y a quelques années, qui présentait joliment la collection des Mondes de Thorgal. Mon projet initial s’orientait vers la création d’une collection de hors-série sur ce modèle, avec du livre d’énigmes, de l’escape book, du livre dont vous êtes le héros et quelques autres idées que j’ai dans les cartons. Je suis partenaire du Lombard depuis plus de 10 ans. Tous les projets que j’ai présentés depuis plusieurs années, je souhaitais les faire avec eux. Pour l’instant ce n’est pas d’actualité mais je reste persuadé que c’est possible.

    D’un autre côté, l’éditeur Mango a pu m’apporter son savoir-faire. Au moment de nos premiers contacts en 2019, cela faisait déjà trois ans que Mango s’était lancé dans le livre-jeu. Aujourd’hui, leur gamme s’est encore élargie, les jeux sont devenus un élément important de leur catalogue. C’est complètement dans l’air du temps. L’univers ludique est tout aussi dynamique et porteur que celui de la BD. J’ai même le sentiment qu’ils peuvent être complémentaires. Mango, je leur suis extrêmement reconnaissant d’avoir cru en ce projet et en ma capacité à le mener. Depuis que nous travaillons ensemble, ils ont montré une grande confiance en moi, une grande envie de travailler ensemble alors que je n’avais pas encore de références, d’ouvrages publiés. Ça compte beaucoup. Avant même d’avoir terminé ce premier projet, je leur ai proposé de nouveaux concepts, de nouvelles idées qui leur ont plu. Ce premier livre-jeu ne sera pas le dernier.

    Le livre est-il une adaptation des bandes dessinées, ou plutôt un scénario original ? Les trois histoires pourraient-elles s’intégrer entre les différents récits de Thorgal ?

    Dès le départ, il était clair pour moi que les histoires que j’allais raconter se dérouleraient à l’époque des aventures scénarisées par Van Hamme et illustrées par Rosinski. C’est ce que je recherche, je crois que c’est aussi ce que recherchent beaucoup de fans de Thorgal. Je ne me suis pas tellement posé la question, en fait, c’était évident pour moi.

    Pour la première histoire, j’ai eu envie de repartir au pays Qâ, au sein du plus célèbre cycle d’albums de la série. Je me suis demandé ce que Thorgal avait fait entre le moment où il est entré dans la pyramide avec Tjall, et celui où il a rejoint Aaricia et Ogotaï tout là-haut. Le labyrinthe d’Ogotaï est un lieu de fantasme et de folie, tout peut arriver. Alors, puisque tout peut arriver, j’ai souhaité que Thorgal voyage dans l’espace et le temps. Il va retrouver différents temps forts de son parcours, en se lançant à la recherche d’indices qui lui seront remis par quelques-uns des plus fameux personnages de la série. J’espère que les fans seront à la fois surpris et contents à chaque fois qu’une nouvelle scène apparaîtra. 

    Retrouve-t-on d’autres personnages de légende dans la deuxième histoire ?

    Pour la deuxième histoire, j’ai eu envie de changer complètement de point de vue et de style. Le héros de cette histoire est donc Kriss de Valnor ! J’ai trouvé intéressant que l’une des aventures propose une héroïne et un parcours complètement décalés. Kriss doit pénétrer dans des galeries occupées par une secte d’illuminés qui s’apprêtent à sacrifier son ami Sigwald-le-brûlé. Cette histoire est plus linéaire que les deux autres mais elle a plusieurs fins, car Kriss va profiter de sa visite pour tenter de trouver et voler les trésors de la secte. Le joueur a donc un objectif principal et plusieurs objectifs secondaires. On peut finir l’aventure sans avoir tout trouvé !

    Dans la saga Thorgal, cette histoire prend place avant l’album « Les archers », avant notre première rencontre avec Kriss et Sigwald. Le ton est très différent de celui des deux autres aventures car Kriss est un personnage au profil très particulier. C’est amusant de jouer avec elle, avec son côté immoral et pragmatique.

    La troisième histoire adopte-t-elle encore un autre point de vue ?

    En fait, la troisième histoire est celle que j’ai écrite en premier. Je me suis inspiré de l’une des propositions de scénarios que j’avais présentées au Lombard en 2018. J’avais écrit quatre synopsis formant un cycle d’aventures se passant dans le présent de la série. Le deuxième tome de ce cycle réunissait Thorgal et son fils Jolan, dans une histoire qui leur permettait de se retrouver, de vivre un temps fort ensemble. Je ne vais pas tout raconter mais, dans les grandes lignes, le père et le fils étaient confrontés à un problème si grave qu’ils étaient contraints de retourner dans l’île des mers gelées, dans le vaisseau de leurs ancêtres, pour y chercher une technologie indispensable à leur survie. Évidemment, une fois entrés dans le vaisseau, les ennuis ne faisaient que commencer ! Je trouvais très amusant de faire resurgir ce vaisseau pris dans les glaces, dans un tout nouveau contexte. Et puis, écrire de la science-fiction, c’est le pied !

    Tu as donc recyclé ton scénario dans cette dernière partie d’escape game…

    Pour cet escape book, j’ai eu envie de ressortir cette histoire mais avec une temporalité différente, puisque je souhaitais retourner à « l’époque Van Hamme ». J’ai transporté le récit à l’époque où la famille de Thorgal revient chez les Vikings du nord, disons vers l’album « Le maître des montagnes ». Jolan y est donc un très jeune enfant. Thorgal n’a pas de cheveux blancs ! Ils entrent dans le vaisseau pour des raisons intimes, une sorte de quête familiale. Mais après toutes ces années, il n’y a presque plus d’énergie. Le vaisseau se referme et devient un piège mortel…

    C’est donc une histoire qui se joue obligatoirement à deux. Père et fils. Les deux personnages se quittent et se rejoignent régulièrement tout au long du périple. Ils doivent coopérer pour survivre dans un environnement hostile avant que les systèmes de survie ne s’éteignent.

    Répondre | Lien | Citer

    j’apprécie la volonté de l’auteur de respecter l’œuvre de Van Hamme et Rosinski…

    décidément, ce livre me fait de l’oeil !!   

    Répondre | Lien | Citer

    Oh mais qu’est ce ???   

    EDIT : Bon désolé ça tombe comme un soufflet mais je voulais partager une image de mon achat et impossible de mettre une photo sur ce forum. Incroyable comme cette option est mal faite. Faudrait vraiment faire quelque chose pour rendre ça plus simple…

    Bref j’ai mon superbe Escape Game Thorgal.

    Édition du webmestre : Hop résolu !  

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Dans la partie « Collection »

    Roh pinaise, un client ! Trop content, ma première vente !

    Merci Abeloth ! En plus, je voulais justement placer un mot ici pour vous demander à tous, si vous voulez, de poster votre album après l’achat. Ça peut être au magasin, à la maison, à la plage, sous la douche, dans une pyramide maya…
    Je trouverais ça cool de voir cet album faire le tour du monde.

    Bon, maintenant la pression monte, parce que forcément, avec les premiers lecteurs, il va y avoir les premiers avis. Je suis là, je suis prêt, je me suis acheté des doudous pour les frotter sur mon visage et me réconforter.

    De mon côté j’ai travaillé dur ces jours-ci pour enfin poster une partie du site dédiée à ce projet. Je viens de poster l’info en accueil de Thorgal.com et même sur Facebook, tel un promoteur de l’extrême. Ayant la flemme d’en faire davantage, je la recopie ici en mode Ducobu.

    L’escape game Thorgal est disponible !

    Trois aventures vous sont proposées dans cet album de 128 pages. Incarnez Thorgal, Jolan ou Kriss de Valnor, résolvez les énigmes et échappez à des pièges mortels.

    Escape game Thorgal

    Le concept de ce livre-jeu et les trois histoires qui le composent vous sont présentées sur Thorgal.com, avec des ateliers permettant de découvrir l’intimité des auteurs et les principes qui ont défini l’album. Tout cela est à retrouver dans la partie Collection du site, ou directement en cliquant ICI.

    On parle bien sûr beaucoup de cet album sur le forum, d’autant que l’auteur de ce livre est le webmestre de notre site, Stéphane Hardy ! Avec l’apport d’Adrien Tardy à l’illustration et les nombreuses images extraites de différents albums réalisés par Grzegorz Rosinski, le livre propose une expérience de lecture ludique et esthétique. Bonne découverte ! (19€95, chez Mango)

    Escape game Thorgal

    Escape game Thorgal

    Escape game Thorgal

    Escape game Thorgal

    Répondre | Lien | Citer

    Pas de com sur forums de référence type bdp ou à moindre mesure bdgest ?

    Répondre | Lien | Citer
    Réservé !

    Il faut surtout faire de la com’ sur le fait que c’est fait par un expert et surtout un passionné ! Car les gens, voyant des « produits dérivés » (désolé du gros mot) vont se dire « ils » font tout pour le fric (alors que d’ailleurs là c’est même pas le Lombard). Bref, de la pub, du buzz, des néons mais surtout expliquer la démarche. Merci

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Totom a écrit

    Pas de com sur forums de référence type bdp ou à moindre mesure bdgest ?

    Je viens de poster un message sur BDgest, en espérant qu’il sera bien accueilli. BDP, c’est BD Paradisio ? Je n’y ai jamais rien posté, ce serait sûrement curieux de le faire seulement maintenant. Si on m’y invite, j’irai un faire un tour avec plaisir.

    C’est vraiment difficile de faire de l’auto-promo. Quand j’ai rédigé les pages consacrées à l’escape game, dans la partie Collection du site, j’étais un peu mal à l’aise. Je ne pense pas que ce sont mes meilleurs articles, d’ailleurs !

    Je me suis rendu compte hier qu’à aucun moment je ne me suis demandé si mon livre plairait au public ou se ferait canarder. Jusqu’à hier, ce n’était pas d’actualité. Chez l’éditeur on m’a dit qu’il est bon, mais le contraire aurait quand même été étonnant. Donc, gros coup de pression soudain. J’attends le retour de mon protolecteur Abeloth avec anxiété ! Et les suivants aussi.

    Nineinchrem a écrit

    Il faut surtout faire de la com’ sur le fait que c’est fait par un expert et surtout un passionné ! Car les gens, voyant des « produits dérivés » (désolé du gros mot) vont se dire « ils » font tout pour le fric (alors que d’ailleurs là c’est même pas le Lombard). Bref, de la pub, du buzz, des néons mais surtout expliquer la démarche. Merci

    Je vais essayer de placer quelques modestes néons…  
    Tu as raison, c’est ce qu’on peut appeler un produit dérivé. C’est un peu ce qui m’a fait douter de la démarche à un moment. Il me semble avoir lu dans un article que Rosinski s’émouvait de voir les œuvres être déclinées à l’infini sous forme de ceci ou cela, pour faire cracher les fans. Ça m’a fait douter. J’espère que la démarche artistique sera approuvée.

    Sur la démarche, je me suis expliqué dans ce sujet et dans l’entretien de Tjahzi (dont la suite et fin arrive bientôt) parce qu’il m’a semblé important de montrer qu’on est sur un vrai projet éditorial, qui vise le cœur et l’esprit des fans de la série originelle.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Rosinski s’émouvait de voir les œuvres être déclinées à l’infini sous forme de ceci ou cela, pour faire cracher les fans.

    ça c’est les Monde de Thorgal nan mais j’aime bien aussi, hein

    Sur la démarche, je me suis expliqué dans ce sujet et dans l’entretien de Tjahzi (dont la suite et fin arrive bientôt) parce qu’il m’a semblé important de montrer qu’on est sur un vrai projet éditorial, qui vise le cœur et l’esprit des fans de la série originelle.

    oui, oui, ici pas de souci, mais il faudrait que tous les libraires lisent ce forum

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 2 semaines par nineinchrem.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Argh oui dis donc, je ne me suis pas posé non plus la question de l’accueil des libraires…
    Merci pour la pression !    

    Il faut que j’aille faire un tour en ville ce week-end pour voir si je trouve l’album en rayon.

    Répondre | Lien | Citer

    Désolé, mes commentaires arrivent un peu tard, la com’ et le « démarchage » des représentants sont faits en amont,

    de rien pour la pression ^^;

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 116)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2022