Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Angoulême

Bienvenue

Angoulême

Ce sujet a 65 réponses, 9 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 4 mois et 3 semaines.

  • Créateur
    Sujet
  • #183529 Répondre | Citer

    En janvier c’est décidé, moi et ma petite famille thorgalienne nous allons à Angoulême. C’est pourquoi je veux bien rassembler quelque part les infos concernant la présence des auteurs, la boutique éphémère Thorgal je sais plus où… le stand Lombard aussi, qui, quoi, comment et où ?!

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 65)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Héhé, tu veux gagner du temps en ne faisant pas le tour de toutes les discussions sur le sujet ! 

    Je te copie déjà l’info concernant la fresque géante et la boutique éphémère dans la galerie commerciale d’Angoulême.

    tjahzi a écrit
    Une immense fresque, issue du nouvel album de Thorgal, orne la galerie du Champ-de-Mars à Angoulême. Dans le journal Charente Libre, on peut lire que la fresque recouvre la vitrine de l’ancien supermarché à l’entrée de la galerie. « On s’est mis d’accord avec la direction de la galerie pour cette grande et belle décoration. Pour le prochain festival de la BD, du 26 au 29 janvier 2017, on va monter une boutique éphémère Thorgal, avec la présence des auteurs », indique Diane Rayer, des éditions du Lombard.

     

    Répondre | Lien | Citer

      Voilà c’est ça t’as tout compris merci !

    Répondre | Lien | Citer

    bon quelqu’un connait les jours de présence des auteurs, des dédicaces ? toujours rien sur le site concernant le Lombard.

    c’est les 40 ans de Thorgal cette année j’aurais bien aimé un peu d’événement …

    Répondre | Lien | Citer

    Bon ben moi j’y serais comme chaque année depuis 5 ans maintenant. J’espere pouvoir avoir Rosinski c’est le seul que j’ai pas chez les dessinateurs de Thorgal, puis bon, c’est la base tout de même.  J’avais rencontré Dorison aussi l’année dernière. Il avait vraiment été sympa.

    Très content que les auteurs soient un peu a part du festival cette année. Ce sera surement moins le bordel, et plus intimiste que sur les stands éditeurs.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Belle surprise, l’expo Thorgal de BD Boum (Blois) l’an dernier sera à Angoulême, avec planches et décors !

    Vous pouvez voir à quoi elle ressemble en allant sur ce sujet ICI.

    Il y aura aussi des rencontres et dédicaces, dès le jeudi 26 janvier avec le vernissage de l’expo. Et un alléchant rendez-vous, samedi 28 janvier à 14h, une rencontre « Journal Tintin & Journal Spirou » à l’espace Franquin (salle Buñel) avec Hermann, Dany et Rosinski !

    Répondre | Lien | Citer

    YES !

    Répondre | Lien | Citer
    Invitation inauguration expo Thorgal

    Voici l’invitation au vernissage de l’expo Thorgal qui aura lieu le 26 janvier à 17h à Angoulême. Une nouvelle occasion de rencontrer Grzegorz Rosinski 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Programme du Lombard

    Quelle bonne idée d’avoir fait en sorte que cette belle expo soit vue par d’autres visiteurs. L’éphémère a un côté stressant, surtout quand il repose sur des mois de boulot.

    Pour le coup, j’aurais trouvé bien aussi si Roman Surzhenko avait été invité. A priori, Yann et Dorison ne seront pas présents, mais Yves Sente sera là (chez Dargaud).

    Le site du festival : http://www.bdangouleme.com/

    Allez voir la liste des expos, c’est à tomber par terre ! Ça me ferait presque regretter de ne pas être présent.

    Je vous propose ici le programme du Lombard, avec la liste des auteurs invités par l’éditeur.

    Et voilà même le plan du bâtiment des éditeurs.

    J’ajoute que Grzegorz Rosinski dédicacera à nouveau au profit d’une association. Je ne sais pas encore laquelle. Les dédicaces seront donc payantes, et les signatures « à vot’bon coeur ».

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Dédicaces

    Et voilà toutes les infos sur les dédicaces. Vous constaterez qu’il y aura de multiples occasions pour rencontrer Grzegorz Rosinski, avec plusieurs séances de dédicaces. Ils vont me le casser ! C’est un vieux modèle, prenez-en soin.

    La légende :
    * = Librairie Cosmopolite : Centre Commercial, Champ de Mars
    ( E ) = Exposition Thorgal dans le Centre Commercial, Champ de Mars
    ( T ) = Pour les auteurs sur tirage au sort , la distribution des tickets a lieu tous les jours une heure avant chaque dédicace
    ou à l’ouverture du salon pour les dédicaces commençant à 10 heures (sur le stand ou à l’exposition selon le lieu de dédicace).

    Et voici quelques règles pour ces dédicaces.

    • Les tickets gagnants devront justifier d’une preuve d’achat d’un album sur le stand pour obtenir une dédicace.
    • Pour les dédicaces de Rosinski, les tickets gagnants donnent le droit à une dédicace pour laquelle vous payez le prix que vous désirez,
    et dont les fonds récoltés seront reversés à l’association « Sourire », selon le souhait de l’auteur.
    • L’auteur fait une dédicace par personne.
    • Un sac à dos n’est pas considéré comme un visiteur ! Merci de ne pas encombrer les files d’attente avec vos effets personnels.
    • Les enfants seront prioritaires lors des dédicaces d’albums jeunesse.
    Les dédicaces ne sont pas un dû.
    Merci de votre compréhension et de votre gentillesse.

    L’association « Sourire » intervient auprès d’enfants malades.

    Je compte sur ceux qui seront présents pour ramener quelques photos !

    Répondre | Lien | Citer

    Tu vas à Angoulème cher webmestre?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Non non, pas du tout.

    Je n’y suis allé qu’une fois, en 2011, plus ou moins invité par l’éditeur. J’avais raconté ça ICI.

    Répondre | Lien | Citer

    Très bien merci !!!! Je vais essayer d’avoir une dédicace. Allez cette année c’est pour moi !!!!

    Répondre | Lien | Citer
    Cosey Grand Prix d'Angoulême 2017

    Le Journal Le Monde vient d’annoncer la nouvelle : Le suisse Bernard Cosey a remporté le Grand Prix du festival BD d’Angoulême

    Auteur d’une œuvre audacieuse et originale, le dessinateur vaudois de 66 ans a été distingué lors du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2017. Deuxième Suisse à figurer au palmarès des Grand Prix après Zep (2004), il succède à Hermann, avec lequel il a en commun de partager le même éditeur, Le Lombard. Tout l’oppose, pour le reste, aux univers âpres et pessimistes du dessinateur belge, qu’on célèbre cette année au bord de la Charente. Les albums de Cosey sont mélancoliques, contemplatifs, humanistes, et parfois même méditatifs. Les « aventures » qu’il propose se déroulent autant au milieu de paysages immaculés – aux confins du Tibet (qu’il connaît bien pour y être allé plusieurs fois) ou du Grand Nord américain – que dans la psyché de personnages à la sensibilité chahutée.

    La bande dessinée franco-belge doit à Cosey une petite révolution quand, en 1975, paraît dans l’hebdomadaire Tintin une histoire n’étant pas destinée au départ à devenir une série, Souviens-toi, Jonathan. Son héros est un jeune homme ayant perdu la mémoire, qui s’enfuit de la clinique où il est enfermé pour rejoindre l’Himalaya, dans l’espoir de trouver trace de son passé. Pétries de tendresse et de simplicité, de nombreuses rencontres avec les habitants des hauts plateaux tibétains jalonneront son séjour, raconté à la manière d’un voyage intérieur.

    Pareille fiction n’était pas habituelle pour les jeunes lecteurs de bande dessinée de l’époque. « Ceux-ci avaient le choix entre les héros “classiques”, qui paraissaient dans Tintin ou Spirou, et les antihéros, qu’on trouvait dans Pilote, se souvient Cosey. Je ne me sentais à l’aise dans aucune catégorie, un antihéros étant aussi stéréotypé qu’un héros, à mes yeux. J’ai voulu créer un personnage qui soit proche de ce que chacun ressent au fond de soi. »

    Le dessinateur va emprunter le prénom Jonathan au best-seller du romancier américain Richard Bach, Jonathan Livingstone le goéland (1970). Il va être, aussi, l’un des tout premiers auteurs de BD à proposer des sélections musicales à écouter pendant la lecture de ses albums (Pink Floyd et Mike Oldfield pour ce premier opus). Il va, enfin, se permettre une mise en scène libérée de toute contrainte formelle, avec des dessins qui débordent des cases, des cases qui s’exonèrent des « gaufriers » de la BD franco-belge, et une conception de la narration dessinée proche de l’idéogramme.

    Cette audace, Cosey la doit en grande partie à Derib, le créateur de Yakari et Buddy Longway. Il passera sept ans dans l’atelier de son maître. C’est avec lui qu’il « montera » à Paris et Bruxelles afin de placer Jonathan dans un journal. « Tous l’ont refusé. Sauf Tintin, le seul où je ne voulais pas qu’il soit publié au départ, car c’était le journal de Derib. Vu que mon style était alors du sous-Derib, je craignais de souffrir de la comparaison », se souvient-il. Le public offrira un accueil enthousiaste à Jonathan, qui, de one shot, va devenir une des séries majeures de la bande dessinée des années 1970 à 1990.

    Mais Cosey va s’en lasser, et surtout vouloir expérimenter d’autres formats, comme le roman graphique, qu’il est l’un des tout premiers à développer en Europe, avec A la recherche de Peter Pan, un diptyque situé en Suisse. Suivront de nombreux albums imprégnés des mêmes ambiances éthérées et de ce faux rythme assumé qui privilégie l’introspection à l’action pure : Le Voyage en Italie, Saigon-Hanoï, Zeke raconte des histoires, Le Boudha d’Azur… Autant d’albums proches du carnet de voyage, qui n’empêcheront pas Cosey de revenir régulièrement à Jonathan, parfois après de longues interruptions (onze ans entre les tomes 11 et 12).

    Son dernier « pas de côté », en 2016, a pour le moins surpris ses lecteurs : Cosey a en effet participé au projet de Glénat de revisiter les personnages de Disney, avec un album appelé Une mystérieuse mélodie, dans lequel il raconte la toute première rencontre (amoureuse) entre Mickey et Minnie. De son prochain projet le dessinateur vaudois ne veut en revanche rien dire, sinon qu’il sera totalement en noir et blanc : une première pour ce maître des couleurs.

    Répondre | Lien | Citer
    Grzegorz Rosinski à Angoulême

    Premières dédicaces de Grzegorz au stand du Lombard à Angoulême :

    Source : FB Thorgal

     

    Vernissage de l’exposition consacrée à Thorgal :

    Source : Twitter Lombard

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’en ai aussi ! Premières dédicaces, vues de l’autre côté.

    L’oeil de Clarke : ici, la métamorphose de Rosinski, avant et après sa rencontre avec sa compagne.

    Bon anniversaire Thorgal !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Et ce matin, une spéciale Clarke.

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai vu Rosinski en vrai …. c’est fou rien que de le dire c’est super bizarre !!

     

    Bon donc j’y étais et j’arrive avec des photos !!

    Il faut savoir que le moment où Clarke a publie en live la photo des chaises roulantes pour l’arrivée des papis c’était très drôle en fait.

    Clarke était chargé d’illustrer en direct les échanges sur scène. C’était assez sympa. J’ai adoré écouter en live Rosinski, meme si ce n’était vraiment pas le plus bavard, il était même un peu décalé par rapport aux autres (il était donc côté Tintin avec Dany et Hermann) (sans déconner Hermann il est spécial quand même)

     » quelqu’un me parle … mais qui ?… »

    Clarke a fait une impro sur un détail de dessin de chaque illustrateur sur le plateau, je vous mets celui de Rosinski :

    Je suis aussi allée à l’expo et j’aimerais qu’on m’éclaire : de quelle nature étaient les planches présentes ? sérigraphie ? Je désespère un peu de voir un jour des originaux mais bon.




    Quant aux dédicaces ….. j’ai déclaré forfait, ma petite famille était fort lasse de faire la queue des plombes un peu partout …… il y avait VRAIMENT du monde ! sur le stand du Lombard il ne fallait pas être agoraphobe, chez Dargaud non plus d’ailleurs. Limite tu te dis c’est insupportable ! Le stand était trop petit pour tout ce monde ! Je voulais feuilleter les beaux exemplaires de la collection « signé » ben j’ai serré les fesses hein.

    Répondre | Lien | Citer

    Merci pour le récit et les photos Hirondl ! 

    hirondl a écrit
    J’ai vu Rosinski en vrai …. c’est fou rien que de le dire c’est super bizarre !!

    C’est aussi ce qu’a ressenti Thorgal en rencontrant la déesse Frigg !

    hirondl a écrit
    Je suis aussi allée à l’expo et j’aimerais qu’on m’éclaire : de quelle nature étaient les planches présentes ? serigraphie ? Je désespère un peu de voir un jour des originaux mais bon.

    A première vue, vous n’avez pas eu droit aux planches originales qui accompagnaient l’exposition à Blois. Dommage…

    hirondl a écrit
    Je voulais feuilleter les beaux exemplaires de la collection « signé » ben j’ai serré les fesses hein.

    Alors j’espère qu’ils en valaient la peine ! 

    Répondre | Lien | Citer

    J’y étais aussi et c’était encore une superbe année.

    L’expo Thorgal était bien sympa bien que pas très grande, et j’ai moi aussi renoncé a Rosinski cette année. Après avoir 4 heures d’attentes pour une dédicace de Mathieu Bonhomme et son excellent album hommage a Morris « L’homme qui tua Lucky Luke »,  je me sentais pas le courage d’enchainer avec Rosinski. non

    On verra l’année prochaine. C’est le seul de chez Thorgal dont j’ai pas de dessin, c’est un comble ça…

    Répondre | Lien | Citer

    tjahzi a écrit
    A première vue, vous n’avez pas eu droit aux planches originales qui accompagnaient l’exposition à Blois. Dommage…

    tu m’étonnes John que c’est dommage

    du coup j’aimerais savoir de quelle nature sont ces planches ? Il y avait aussi des planches bien rouges du Feu Ecarlate.

    Répondre | Lien | Citer
    Dédicace

    abeloth a écrit
    Après avoir 4 heures d’attentes pour une dédicace de Mathieu Bonhomme et son excellent album hommage a Morris « L’homme qui tua Lucky Luke »,  je me sentais pas le courage d’enchainer avec Rosinski.

    Ah oui, j’ai beaucoup aimé cet album d’hommage à Morris, une superbe re-création du personnage par Matthieu Bonhomme.

     

    Je viens de voir sur 2DGalleries cette belle dédicace de Grzegorz à Angoulême. Ça c’est pour vous faire encore plus regretter de ne pas avoir été patients… 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci pour ces photos et ce retour sur ton expérience, Hirondl.

    Très surpris par l’expo, c’est vrai que cela semble être des reproductions. Je ne savais pas, désolé, ce n’est pas du tout pareil.

    Répondre | Lien | Citer
    Répondre | Lien | Citer

    Voilà voilà, nous connaissons les 3 finalistes pour le grand prix d’Angouleme 2018….. et Grzegorz n’en fait pas parti!!!

    Je pense qu’il ne sera jamais récompensé , son plus gros défaut étant d’être un auteur « populaire » je suppose. Parce qu’au niveau du talent, il le mérite amplement…

     

    Je suis déçu, déçu….

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ma foi, je viens de regarder la liste des finalistes, j’avoue n’en connaître aucun… Jamais entendu parler. S’il fallait voter, je choisirais sûrement le papy, Richard Corben, dont les travaux ressemblent un peu plus à ce que je peux éventuellement trouver dans ma bibliothèque.

    C’est effectivement une sélection de spécialistes, qui mettra en lumière un auteur pas franchement connu du grand public francophone.

    Il me semble que Le Lombard faisait un certain lobbying cette année pour essayer de placer l’idée que Grzegorz Rosinski pourrait être salué pour son œuvre.

    Lokocha a écrit
    son plus gros défaut étant d’être un auteur « populaire »

    Les vainqueurs de ces dernières années étaient justement des auteurs populaires, et c’est vrai que voir Cosey ou Hermann à l’affiche du grand prix, ça donne l’impression d’une certaine proximité avec le public. Les organisateurs et/ou votants ont peut-être eu envie d’une certaine alternance. Le mode de sélection a l’air assez flou, genre aucune règle, on vote comme on veut, suite à une polémique il y a deux ans. Mais ce grand prix a le mérite de permettre aux auteurs de choisir eux-mêmes leur représentant.

    Un peu déçu aussi.

    Répondre | Lien | Citer

    Après 2 années consacrées aux papys de la BD franco-belge chers à Stéph, je comprends qu’il soit difficile d’y ajouter Rosinski cette année. Peut-être l’année prochaine, après la sortie du tome 36 de Thorgal ? 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah ben je suis carrément tiraillé entre la nouvelle génération (très populeuse) de jeunes auteurs talentueux (et fauchés) qui font de chouettes albums et parviennent souvent à m’intéresser, et les bons vieux albums d’antan, auxquels j’ai bien du mal à trouver des défauts, malgré le temps qui passe. Il y avait beaucoup moins de séries, on pouvait prendre le temps de découvrir et savourer. Les séries grand public étaient, et sont toujours, des éléments d’une culture générale commune.

    Aujourd’hui il y a beaucoup à lire, mais j’ai beaucoup de mal à relire. Beaucoup de mal à choisir, à trier, à décider. Parfois je ramasse 3-4 albums, puis je repose tout en me disant « Non non, ne commence pas une nouvelle série ! ».

    A côté de ça, je n’ai toujours pas complété mes Jonathan, mes Neige, et surtout, malheur de malheur, introuvable par chez moi, mes Bernard Prince. Allez, je retourne lire mes BD de papys. A bas les intégrales, et vive les fraises Tagada.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Ah ben je suis carrément tiraillé entre la nouvelle génération (très populeuse) de jeunes auteurs talentueux (et fauchés) qui font de chouettes albums et parviennent souvent à m’intéresser, et les bons vieux albums d’antan, auxquels j’ai bien du mal à trouver des défauts, malgré le temps qui passe.

    A côté de ça, je n’ai toujours pas complété mes Jonathan, mes Neige, et surtout, malheur de malheur, introuvable par chez moi, mes Bernard Prince. Allez, je retourne lire mes BD de papys. A bas les intégrales, et vive les fraises Tagada.

    Et en plus, maintenant même sur les vieux albums d’antan, tu as des reprises, des spin-offs, des préquelles, etc.

    Répondre | Lien | Citer
    Richard Corben, Grand Prix d’Angoulême 2018

    Article complet ICI sur ActuaBD.

    « Le collège d’auteurs qui élit le Grand Prix d’Angoulême a créé la surprise en choisissant Richard Corben, un dessinateur américain de 77 ans, publié depuis plusieurs années en France par le valeureux label alternatif Delirium après avoir été découvert par Métal Hurlant dans les années 1980.

    Richard Corben naît en 1940 à Anderson, dans le Missouri. Diplômé du Kansas Art Institute, il entre de plain pied dans le mouvement des comics underground, dans une veine réaliste proche de celle de Frank Frazetta dont il est l’un des plus brillants successeurs. Ce compagnon de route de Bernie Whrightson publie des histoires d’horreur chez Warren Publishing, l’éditeur des célèbres magazines Creepy, Eerie et Vampirella, et multiplie les illustrations puissantes dans le domaine du fantastique et de la SF.

    À la fin des années 1970, le survolté Jean-Pierre Dionnet le repère et lui ouvre les portes de Métal Hurlant. On voit donc arriver dans « la machine à rêver » Den, un énorme héros nu, huilé et bodybuildé, le pénis au vent. Un choc. Par richochet, Corben devient la grande figure de la version US de Métal, Heavy Metal, avec des œuvres comme Den, Vic & Blood, Mondes Mutants… À la même époque, Fershid Barucha le publie en France dans sa collection Comics USA.

    Aujourd’hui pas vraiment retraité, Corben collabore avec les plus grands éditeurs de la BD US : DC/Vertigo, Marvel ou Dark Horse. »

    Den par Richard Corben

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    On prend les mêmes et…

    Dans un autre sujet, Tjahzi a écrit
    Depuis le 13 janvier dernier, le premier tour de vote pour élire le Grand Prix 2019 d’Angoulême est clos. Ce sont Emmanuel Guibert, Rumiko Takahashi et Chris Ware qui ont été sélectionnés pour être éligibles à ce Prix 2019.

    C’est quoi ce délire ? Ce sont les mêmes finalistes que l’an dernier !

    Je ne comprends pas. On prend les mêmes et on recommence, jusqu’à ce qu’ils finissent par l’avoir ? Chris Ware, il est finaliste tous les ans, il a son fan club, tant mieux pour lui.

    Bon, hé bien je vote (virtuellement) pour Rumiko Takahashi, d’une part parce que c’est la seule auteur dont j’ai lu quelque chose, d’autre part parce que je suis curieux de voir si Ware et Guibert reviennent en finale l’an prochain.
    Sinon, pour l’an prochain, je propose en finale Yvette Veyret, Puck Moonen et Simon Pegg. Ils ont bien dû faire de la BD ces gens-là, et si ce n’est pas le cas ce n’est pas grave, personne ne le saura.

    Le mode de sélection des finalistes doit être complètement farfelu.

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis complètement largué, je ne connais aucun de ces auteurs oO. Ni les finalistes, ni le Grand-Prix.

    Je ne prétend pas être un expert, m’enfin… Je lis quand même beaucoup, ça me surprend.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Thorgal à Angoulême 2019

    Et à part ça, je vous colle la communication que je viens de poster en accueil du site.

    Le festival d’Angoulême ouvre ses portes dans quelques jours, et accueillera comme chaque année une foule de visiteurs et de nombreux invités prestigieux. Parmi ceux-ci, les dessinateurs actuels de Thorgal seront présents au complet.

    Vous aurez ainsi l’occasion de croiser sur le stand du Lombard Grzegorz Rosinski, Roman Surzhenko et Fred Vignaux, venus rencontrer leur public et dédicacer les derniers albums de Thorgal, de La jeunesse de Thorgal et de Kriss de Valnor.

    Le stand du Lombard accueillera également Christophe Simon et Francis Vallès, les dessinateurs d’albums scénarisées ou co-scénarisées par Jean Van Hamme, Kivu et Rani.
    Retrouvez ci-dessous la liste des 28 auteurs qui se relaieront sur le stand au cours du week-end.

    En marge du festival, une nouvelle exposition Thorgal sera proposée du 23 au 27 janvier, au 2 rue d’Arcole, en hommage aux auteurs, avec des reproductions, des décors et une boutique dédiée à l’enfant des étoiles.

    Bon festival à tous, profitez bien de ces belles rencontres !

    Répondre | Lien | Citer

    J’aimerai tellement avoir une dedicace de Rosinski, je n’en ai aucune mais malheusement je ne peux pas me deplacer a cause de mon handicap

    Si quelqu’un du forum ce rend a angouleme je serai pret a payer

    Répondre | Lien | Citer

    y’a pas encore trop d’infos sur les heures de dédicaces… faut s’bouger là, on est qq jours du festival !

    Répondre | Lien | Citer

    Ah ! pas de petit reportage de ma part cette année ! je serai au bloc opératoire mercredi 23 au matin pour me séparer définitivement de mon humerus en titane   Je doute de pouvoir le revendre au marché de l’occasion d’ailleurs.

    Cela dit c’est promis je ferai un grand reportage  pour la future grande exposition lorsque Rosinski sera grand prix.

    En attendant, la programmation de cette année ne me disait rien, à part les mangas éventuellement.

    Répondre | Lien | Citer

    J’y vais Samedi mais je sens que les dédicaces vont encore me gonfler. Chaque année c’est la même chose, on a les groupes de pinpins venus a plusieurs, qui réservent les places pour les dédicaces grâce a des listes dont eux seuls ont connaissance. Ils ont rien a faire des auteurs, pire ils ne savent même pas qui ils vont voir parfois. Du moment que le nom est un peu connu c’est bon pour leur tableau de chasse. Bref… Je m’énerve déjà donc je vais essayer de me calmer un peu .

    J’espère bien évidement pouvoir rencontrer Fred ou Rosinski. Surtout que pour ce dernier après ça, ça va être compliqué de le voir. Donc je prends ça un peu comme mon ultime tentative.

    Répondre | Lien | Citer

    Bon c’est un peu hors sujet… Mais au sujet des dédicaces: 

    http://www.bouletcorp.com/2018/04/19/je-ne-suis-pas-un-numero/

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Énorme ! Génial ! Merci pour le partage.

    Et le planning des dédicaces sera disponible mercredi matin. Préparez vos thermos et vos tee-shirts craignos.

    Et ça n’a rien à voir mais celle-là est énorme aussi :
    http://www.bouletcorp.com/2018/11/07/tonton-selfie/

    Répondre | Lien | Citer

    Hé, il est tout bon ce Boulet !  Il a même fait de la BD viking comme Thorgal !  

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Ex-libris offert

    Je ne sais pas où vous mettre l’info, alors pourquoi pas ici ?

    Il y a une promo sympa sur Collector BD, je vous la copie-colle ici.

    Pour tout achat Thorgal, un ex-libris offert !
    À l’occasion de l’exposition Thorgal qui se tiendra du 23 au 27 janvier 2019 à Angoulême, nous vous offrons un bel ex-libris pour tout achat d’un objet Thorgal. Pour recevoir gratuitement cet ex-libris avec votre commande, entrez le code THORGAL au moment de l’étape Paiement de votre panier dans la partie Avantage. Offre valable dès 10€ d’achat et jusqu’à fin février.
    Nous serons à Angoulême dans la bulle Para BD (Place des Halles). N’hésitez pas à passer nous voir sur le stand H26, nous vous réservons bien des surprises !

    J’aime bien ce genre de promo, au lieu de vous refiler du pognon ou de bêtes frais de port, on vous propose un ex-libris, petit cadeau qui va bien.

    Et ne me demandez pas à quoi il ressemble j’en ai pas la moindre idée. J’aurais pu les contacter pour leur demander, mais ça commencerait furieusement à ressembler à du travail, non ?

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 65)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019