Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Accueil / Forum / A paraître – Thorgal 37 – Jeunesse 8 – Intégrale NB 4 / Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Bienvenue

Thorgal – 37 – L'Ermite de Skellingar

Ce sujet a 528 réponses, 29 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 1 jour et 5 heures.

40 sujets de 481 à 520 (sur un total de 529)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Bon alors, j’ai reçu mon album et je l’ai lu. Deux fois.

    PAVÉ CÉSAR.

    Résumé ultra court de mon ressenti. C’est pas mal…. MAIS…

    Mais…

    Alors je vais être franche, si j’avais su, je pense que je ne l’aurais pas acheté cet album. Parce que il y a un détail qui me gêne beaucoup. Cela veut-il dire que je regrette mon achat ? En fait non, parce que l’album est vraiment pas mal. Mais, il y a ce que détail…

    Quel est ce détail ? Et bien, que malgré toute sa bonne volonté, Yann ne peut s’empêcher de « faire ce qu’il veut, même quand ça ne colle pas ». De quoi je parle ? Et bien, de tous ces discours contre la religion. Entendons-nous, une critique sociale, bon, pourquoi pas. Mais là, c’est looooooooooooooooooooooourd. Entre Louve et Thorgal qui crachent leurs opinions (celle de Yann ?), j’ai eu vraiment l’impression qu’on essayait de me faire avaler un truc. Que cela soit vrai ou pas, là n’est pas la question.

    Et ça me gêne. Je l’ai dit mille fois, Yann n’est pas le créateur de Thorgal, la série ne lui appartient pas. Donc il n’a pas le droit de faire « tout ce qu’il veut ». Et franchement, là, on a l’impression qu’il expose ses opinions à travers des personnages qu’il n’a pas créé et qu’il utilise une série à succès qu’il n’a pas inventé pour que ses idées parviennent au plus grand nombre. Et ça m’énerve.

    Avec toute l’éducation dont je suis capable… mon cher auteur, si j’avais voulu connaître vos opinions, j’aurais acheté un album d’une série créée par vous. Si ce n’est pas la cas… et bien rappelez-vous… vos opinions, je m’en tamponne…

    Et en fait, si c’est tellement criard, tellement pas à sa place, c’est parce qu’il y a tout de même une véritable incohérence dans cet album. Parce que dites-moi comment on cale les opinions de Yann (la religion, c’est que des mensonges, cé tro pas bien) et l’univers de la série (les dieux existent, ils t’envoient même des chats volants ma gueule, et t’as même des prophéties qui se réalisent… ? Franchement, vous trouvez pas qu’il y a un hic dans tout cela ?

    À la fin de l’album, ma conclusion sur ce que Thorgal pense de tout ça c’est : « oui, bon, Jolan en fait la religion c’est que des mensonges pour les pauvres, mais en fait Aaricia tu sais si je fais pas ce que les dieux attendent de moi ils vont tuer toute ma famille, non mais en fait Yvarr les religions c’est des foutaises, non mais en fait Cybèle tu sais on peut pas aller contre son destin… enfin si, si… enfin non… mais un peu quand même »

    … Quoi ?

    Mais genre… quoi ?

    C’est bien pour ça aussi que si Yann n’avait pas été aussi LOOOOOOURD, ça aurait peut-être mieux passé…

    D’ailleurs, ceci me mène à un autre problème que présente cet album. Mon Dieu mais que c’est VERBEUX. On parle, on parle, on parle… mais tous ces dialogues sont étrangement artificiels. La mourante a le temps de raconter toute l’histoire de sa vie… et d’utiliser des expression trop stylées genre « j’ai vu de mes yeux remplis de larmes l’assassin… »… mais meuf, abrège, tu vas mourir.

    Et puis aussi, Thorgal parlant de la liberté à n’en plus finir… rohlalala…. oui ça va, on sait que Thorgal est un homme libre, mais là il est entré en boucle, faut redémarrer le système. Et non content de bassiner les oreilles avec ses messages de libertés et que non il tue pas les gens il tue pas les gens il tue pas les gens, il se permet même de donner des leçons à Cybèle sur laquelle est la meilleure façon de gouverner… ok. Avec Galathorn, il ne faisait pas ça, il l’envoyait juste paître.

    Enfin breffff…

    C’est un peu ça qui me fait dire que je n’aurais probablement pas acheté l’album si j’avais su. Je constate que l’auteur s’évertue à laisser sa « patte » à tout prix. Soit via des scénarios invraisemblables, soit via des blagues hors-sujets, soit via des messages politiques poussifs. Un scénariste de reprise DOIT faire profil bas. Et même si je reconnais qu’il y a un véritable effort dans cet album… après tous les albums antérieurs, je suis désolée mais ce n’est pas suffisant. Il en faut PLUS.

    Ceci dit, après cette indigeste tirade, je vais souligner les bons côtés de cet album, parce que oui, il en a.

    L’histoire en soit est pas mal du tout, une idée assez intéressante et plutôt bien exécutée. L’histoire tient en haleine jusqu’au bout. Et elle commence et termine DANS UN SEUL ALBUM. Enfiiiiiinnn !!!!!!!!!!!!!! Depuis le départ de Van Hamme, je pense bien que on a pas eu un seul véritable one shot !!! Et un one-shot avec une véritable substance. On parvient à caler une intrigue concernant un pays voisin et un duel intérieur de Thorgal. L’album raconte des choses, des choses qui collent admirablement bien ensemble.

    Il y a de nouveaux personnages intéressants. C’est tout de même BIEN. Yvarr est ambigu, sa sœur aussi. Je les ai vraiment appréciés.

    Rien que pour ça, Mr Yann, merci !

    Et puis, l’idée de reprendre Shaïgan est bonne. Certes, ça vient un peu tard mais eh… Thorgal recommence à penser à Shaïgan parce qu’il a recroisé Kriss dans l’album précédent. Rappelons qu’il n’a jamais VU Kriss dans l’album « Kriss de Valnor ». Du coup, je pense que le timing est bon, et que Yann avait intelligemment placé quelques éléments annonciateurs dans le tome 36.

    Et puis moi je suis plutôt contente que Thorgal se pose ENFIN des questions concernant cette période sanglantes de sa vie. Un peu tard, oui, mais en fin de compte, je pense que c’est assez logique. Thorgal avait d’abord FUI Shaïgan en emportant sa famille faire le tour du monde. Ensuite, il y a eu tout le bazar avec les mages rouges et il n’a pas eu trop le temps d’y réfléchir.

    Concernant le dessin, je trouve Thorgal lui-même absolument sublime. Le regard… ah je retrouve le regard de Thorgal… il me semble parfait ! Louve aussi est très bien cernée, très belle… Les paysages sont aussi très beaux, et il y a un véritable dynamisme dans les images. C’est ce qui nous manquait le plus, je crois, le dynamisme. La couleur directe rendait le dessin plus statique et Surzhenko, bien qu’excellent, peine un peu à imprimer le mouvement à ses personnages.

    Le bémol, bien sûr… encore et toujours… Aaricia. Mais je me permets maintenant d’introduire une réflexion à son sujet. Aaricia… elle n’a jamais été bien dessinée par personne, pas même Rosinski en fait. Elle a toujours été le personnage le moins bien défini graphiquement parlant. Vous trouvez que la Aaricia d’Alinoë ressemble beaucoup à celle de La Magicienne Trahie ? Moi pas. Et de plus, Rosinski l’a considérablement modifiée après le cycle du Pays Qâ. Regardez à nouveau le visage d’Aaricia dans Alinoë et comparez avec celui de « La Marque des Bannis ». Franchement… il y a un soucis… Pour moi, ce sont des sœurs, mais pas la même personne.

    Voilà-voilà, je pense que j’ai fait le tour de ma critique

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit
    Mais il confirme aussi qu’il ne faut s’attendre à aucune évolution. Quel est l’intérêt de continuer une série si c’est pour faire globalement la même chose ? C’est la question qui revient pour la majorité des reprises. Pour qui préfère le confort d’une BD-doudou, L’ermite de Skellingar fera l’affaire. »

    C’est ça aussi le gros problème d’une série qui dure depuis aussi longtemps. A moins de trouver une histoire qui justifie complètement un nouvel album, on a trop souvent la sensation que le scénariste doit trouver à n’importe quel prix une histoire car l’éditeur veut sortir absolument un album pour consolider le bilan financier annuel de la société ( C’est tout de même aussi pour cette raison que 3 séries parallèles ont été éditées pour Thorgal…    Et nous avons tous participé à cette réussite financière ). 

    J’ai toujours eu beaucoup de respect pour des séries comme les  » Passagers du Vents   » de Bourgeon,  » Magasin général  » ( et  » Peter Pan  » ) de Loisel ou  » Bidoulle et Violette  » et  » Sambre  » d’Yslaire ( avec l’album final qui arrive bientôt et qui clôture la saga définitivement ) qui ont su ne pas sortir d’autres albums ( malgré le très gros succès d’édition  )  car ces histoires sont terminées  et les auteurs ne souhaitaient pas créer de nouveaux albums juste pour le fait de faire de la vente. 

    Alan Moore est l’exemple ultime d’intégrité scénaristique. Il n’a aucun lien avec les suites de sa bible Watchmen et n’a jamais voulu en faire des suites ( Les nouveaux livres sont sortis indépendamment de lui… ). Et il n’a pas voulu voir son nom affiché au générique du film ou de la série Watchmen. Il a su résister à la tentation d’augmenter son compte en banque…  Chapeau bas.

    Nous tous continuons à faire tourner la machine Thorgal par nostalgie de la qualité des premiers albums. Mais honnêtement,  combien de prétexte va t’on encore nous trouver pour que Thorgal quitte sa famille pour une nouvelle aventure…. ( ça doit être même le plus gros challenge scénaristique pour Yann actuellement…  après 37 albums… ) 

    Comprenez moi bien. J’aime Thorgal. Beaucoup. Je suis un fan de la première heure. Mais parfois, je me dis que ce héros a vécu ce qu’il avait a vivre ( la preuve, et désolé de le dire à nouveau Stéphane, on n’a jamais retrouvé le génie des premiers albums… JAMAIS ! ) et que maintenant, on devrait lui foutre la paix et le laisser vivre tranquillement avec sa famille dans son village en bord de mer.  Et revivre ses plus belles aventures en relisant les anciens albums. 

    Répondre | Lien | Citer
    1ère lecture

    Ayé enfin lu (pas acheté je précise)

    vous aviez raison de dire que les premières pages sont compliquées. Je dirai même que les 20 premières pages constituent un étrange tâtonnement, une recherche de la bonne idée.

    ensuite l’histoire se tient, MAIS, tout comme ISIS : MAISSSSSS….

    je pense qu’au vu de la volée de bois vert reçue, l’éditeur a dû convoquer fissa le scénariste pour lui demander de revoir certains aspects, ce qui donne la suite des pages qui tentent de recoller aux THORGAL classiques. Même si on me dit que les scénarios étaient écrits bien avant, on ne m’enlèvera pas l’idée que des ajustements ont tenté d’être faits. 
    Je veux ici m’excuser auprès de YANN de l’avoir tenu pour responsable de ce désastre. Il n’y est pour rien il fait son métier. Le véritable responsable, c’est l’éditeur qui tente de faire fonctionner la machine à cash à n’importe quel prix, y compris en nous prenant pour des benêts et en n’hésitant pas à débarquer un précédent scénariste.

    Bref… sur l’album, je vais sans surprise trancher avec l’ambiance de satisfaction majoritaire et dire simplement que c’est un album non pas mauvais’ mais médiocre. La correction rapide du scénario, sans doutes pour tenir les délais de sortie juste avant Noël, m’a fait lire une deuxième partie d’album bâclée. 3 exemples:

    – intervention des chats ailés de Frigg arrivent comme un cheveu dans la soupe. Quel intérêt ?

    – à qui servent ces planches d’explication par thorgal de sa stratégie face à l’ermite, sinon a remplis des cases? Trop long’ verbeux et explicatif d’un scénario  que le lecteur aurait dû comprendre par la seule articulation textes/dessins

    – 3e exemple issu directement de cette tirade d’explications : ça ne choque personne que Thorgal explique avoir sciemment blessé l’ermite lors de leur combat afin de savoir où celui-ci allait poser sa main alors que ce n’est qu’après coup que ledit ermite allait lui dire « je déplace plusieurs fois par jour le gros caillou de je sais pas combien de tonnes »?

    cher Lombard, laissez vos scénaristes et dessinateurs bosser et mettez vous dans la tête des lecteurs pour appréhender leurs attentes et non pas dans celui de votre banquier.
    vous l’aurez compris, le 37 n’a pas sa place dans ma bibliothèque…. pour l’instant 

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit
    C’est ça aussi le gros problème d’une série qui dure depuis aussi longtemps. A moins de trouver une histoire qui justifie complètement un nouvel album, on a trop souvent la sensation que le scénariste doit trouver à n’importe quel prix une histoire car l’éditeur veut sortir absolument un album pour consolider le bilan financier annuel de la société ( C’est tout de même aussi pour cette raison que 3 séries parallèles ont été éditées pour Thorgal…    Et nous avons tous participé à cette réussite financière ). 

    RALF tu es un visionnaire… 

    pendant que j’écrivais tu traduisais ma pensée à distance 

    finalement c’est toi qui aurait dû faire les prédictions à la place de Cybèle 

    BRAVO mec tu es trop fort 

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit

    Tjahzi a écrit
    Mais il confirme aussi qu’il ne faut s’attendre à aucune évolution. Quel est l’intérêt de continuer une série si c’est pour faire globalement la même chose ? C’est la question qui revient pour la majorité des reprises. Pour qui préfère le confort d’une BD-doudou, L’ermite de Skellingar fera l’affaire. »

    Nous tous continuons à faire tourner la machine Thorgal par nostalgie de la qualité des premiers albums. Mais honnêtement,  combien de prétexte va t’on encore nous trouver pour que Thorgal quitte sa famille pour une nouvelle aventure…. ( ca doit être même le plus gros challenge scénaristique pour Yann actuellement…  après 37 albums… ) 

    Comprenez moi bien. J’aime Thorgal. Beaucoup. Je suis un fan de la première heure. Mais parfois, je me dis que ce héros a vécu ce qu’il avait a vivre ( la preuve, et désolé de le dire à nouveau Stéphane, on n’a jamais retrouvé le génie des premiers albums… JAMAIS ! ) et que maintenant, on devrait lui foutre la paix et le laisser vivre tranquillement avec sa famille dans son village en bord de mer.  Et revivre ses plus belles aventures en relisant les anciens albums. 

    Je pense que le mieux ce serait de faire une véritable série sur Jolan. Il est vrai qu’au bout d’un moment, revoir Thorgal quitter sa famille n’aura plus de sens. Il a vécu ce qu’il a vécu et il a décidé de se poser. Je vois pas trop ce qui pourrait le pousser a partir, a moins de, soit ne faire que des One Shot, soit de repartir sur un arc avec Kriss et Aniel. 

    Non pour moi c’est a Jolan de quitter le cocon maintenant et de partir vivre sa vie, qui a mon sens, aurait de quoi être aussi trépidante que celle de son père. 

    Van Hamme avait laissé cette porte ouverte a l’époque du Sacrifice, et Sente a complètement saccagé cette chance… C’est dommage parce que j’avais beaucoup aimé l’album « Moi Jolan » et je m’attendais pas du tout a ça pour les suites… Ce personnage a un tel potentiel et il est si peu utilisé, ou si mal depuis plusieurs années, qu’il serait temps de le remettre sur le devant de la scène.

    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Je pense que le mieux ce serait de faire une véritable série sur Jolan. Il est vrai qu’au bout d’un moment, revoir Thorgal quitter sa famille n’aura plus de sens.

    Et je pense que tu as 100% raison. Mais, de nouveau, si une ( ou des ) très bonne(s) histoire(s) justifie (nt ) de nouveaux albums et pas le fait de vouloir produire des livres à n’importe quel prix car Thorgal est la série n°1 de l’éditeur et que, sans elle…. une grosse perte de chiffre d’affaire va se pointer à horizon…     Et Thorgal continue à se vendre…  Donc, on fera courir le champion jusqu’à l’essoufflement fatal.  

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit

    Euhhhhh

    publicité mensongère 

    çà va chercher loin ça 

    Répondre | Lien | Citer

    Ablaay a écrit
    publicité mensongère

    J’ai fait ce visuel car l’album est… bon ( mais je trouve qu’il est expédié au niveau de l’histoire – voir mon analyse à ce sujet ). J’ai tellement flingué le tome 36, que j’avais envie des rester positif pour ce tome 37.  C’est tout.  Super dessin.  Pour le reste, relire mes dernières publications sur la justification de sortir un album systématiquement…. avec comme conséquence, des histoires acceptables mais qui ne justifie pas un album par an… ou de continuer avec ce type de traitement d’histoire sur 46 planches… 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Hop, quelques mots sur vos mots.

    Isis a écrit
    Aaricia. Mais je me permets maintenant d’introduire une réflexion à son sujet. Aaricia… elle n’a jamais été bien dessinée par personne, pas même Rosinski en fait. Elle a toujours été le personnage le moins bien défini graphiquement parlant. Vous trouvez que la Aaricia d’Alinoë ressemble beaucoup à celle de La Magicienne Trahie ?

    Thorgal aussi, le dessin de Rosinski et ses techniques d’encrage ayant sans cesse évolué.. Il y a malgré tout des points, dans le dessin, qui définissent ces personnages et permettent de les reconnaître en un coup d’oeil.
    L’un des points principaux, pour moi, est qu’Aaricia est une très belle femme… La plus jolie femme de la série, en fait.

    Ralf a écrit
    la preuve, et désolé de le dire à nouveau Stéphane, on n’a jamais retrouvé le génie des premiers albums… JAMAIS !

    Je suis d’accord.

    Ralf a écrit
    combien de prétexte va t’on encore nous trouver pour que Thorgal quitte sa famille pour une nouvelle aventure….

    Là je le suis moins, c’est réducteur. Thorgal n’a pas besoin de quitter sa famille pour que de nouvelles aventures formidables lui arrivent. Et il peut aussi la quitter. Il y a du choix. Tout est question d’histoire, de personnages, d’émotions partagées. Dans « Le maître des montagnes » ou « Les archers », Thorgal est seul. Dans « Alinoë », c’est Aaricia. Sans raisons particulières, pour faire des courses. Dans « Le barbare » la famille est longtemps au complet. Pas d’importance, tant que l’histoire est bonne. Pas besoin de prétextes ou d’explications.

    Ablaay a écrit
    intervention des chats ailés de Frigg arrivent comme un cheveu dans la soupe. Quel intérêt ?

    Yann aime faire intervenir les dieux directement dans l’univers quotidien du héros. C’est l’un des points qu’il défend et qui font la particularité de son travail de reprise.
    Idem pour les explications qui font partie de son ADN de conteur.

    Ablaay a écrit
    ça ne choque personne que Thorgal explique avoir sciemment blessé l’ermite lors de leur combat afin de savoir où celui-ci allait poser sa main alors que ce n’est qu’après coup que ledit ermite allait lui dire « je déplace plusieurs fois par jour le gros caillou de je sais pas combien de tonnes »?

    Il y a un blondinet qui raconte cela bien avant, dans le château d’Ivarr et Cybèle, et surtout c’est Cybèle qui lui livre une prophétie avec les clés (une histoire de marque sanglante, quelque chose comme ça).

    Abeloth a écrit
    Je pense que le mieux ce serait de faire une véritable série sur Jolan.

    Comme tu dis, ça a été un peu essayé… Pour ma part, je veux bien m’intéresser à des histoires sur Jolan au sein de la série, mais pas plus que ça. Il y a plusieurs super albums bien avant « Moi, Jolan » qui exploitent très bien les autres membres de la famille, y compris en l’absence parfois de Thorgal (« Alinoë », « La marque des bannis »… ).

    Un album Jolan ou Aaricia ou Louve de temps en temps, pourquoi pas ?

    Ralf a écrit
    Thorgal est la série n°1 de l’éditeur et que, sans elle…. une grosse perte de chiffre d’affaire va se pointer à horizon… Et Thorgal continue à se vendre… Donc, on fera courir le champion jusqu’à l’essoufflement fatal.

    Franchement chez l’éditeur tout le monde a envie de réussir à produire les meilleurs albums possibles. Ce n’est pas toujours réussi, comme dans toutes les sagas créatives. Je continue à penser très fort qu’il y a de formidables histoires à écrire, respectueuses de l’univers thorgalien, de ses lecteurs, de ses auteurs originels.

    Je rêve d’un album que je refermerais, après l’avoir lu d’une traite, en me disant que bon sang, ça y est, tout est parfait.

    Répondre | Lien | Citer

    Yann aime faire intervenir les dieux directement dans l’univers quotidien du héros. C’est l’un des points qu’il défend et qui font la particularité de son travail de reprise.

    Idem pour les explications qui font partie de son ADN de conteur

     

    YANN un conteur ???????

    😳😳😳😳😳😳😳😳😳😳

    Faut que j’en parle à Sylvain Cebron de Lisle et a Jean-Pierre Matthias….

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Conteur, raconteur, auteur… Au choix.  

    Je précise que pour moi, les dieux et les chats volants ne devraient pas intervenir directement dans les aventures de Thorgal. Ils relèvent du rêve, de l’inaccessible, de l’exceptionnel.

    Ce qui m’a étonné, c’est que j’ai relu récemment un article rédigé par Yann dans le magazine Historia spécial Thorgal.

    Thorgal dans les kiosques

    Et donc, dans l’article, l’auteur insistait sur l’importance de ne pas faire intervenir la magie pour permettre à un héros « mou du genou » de s’extirper sans dommage des dangers mortels.
    Mais j’ai aussi vu que Floriane07, un peu plus haut dans le forum, a apprécié ce moment de magie et l’a trouvé poétique. Dans mon Thorgal et dans celui d’Ablaay, les chats n’y sont pas, dans le Thorgal de Yann et de Floriane07 ils y sont, à chacun de s’y retrouver ou non.

    Répondre | Lien | Citer

    Voila, j’ai enfin pris le temps de lire l’Album et franchement je suis super content de ce dernier titre.

    J’étais avec Thorgal tout en lisant l’album donc pour moi tout est réussi dans ce nouvel ouvrage.

    Merci pour cet opus à Yann et à Vignaux.

    Vivement les prochaines aventures.

    Répondre | Lien | Citer

    Je ne crois pas avoir vu la chronique de Planetebd, la voici :

    Ce qu’on en pense sur la planète BD :
    La série « régulière » Thorgal se poursuit donc avec un nouvel album et un changement d’importance au sein de sa conception. En effet, Grzegorz Rosinski transmet son flambeau de dessinateur à Fred Vignaux, dessinateur confirmé ayant déjà fait ses armes dans deux albums des Mondes de Thorgal. Au scénario, Yann, comme pour le précédent tome, démarre une nouvelle aventure de Thorgal en s’inspirant des histoires aux débuts de la série, à savoir une aventure complète sur un tome, une épreuve à surmonter et un ennemi à battre. La mythologie et les dieux vikings vont aussi jouer un rôle fondamental dans l’esprit de cette aventure. Thorgal reprend assurément le rôle principal de héros, perdu lors des derniers tomes, n’étant parfois que l’ombre de lui-même. Le récit se construit autour de lui et c’est une nouvelle épreuve qu’il va devoir affronter. Pour ce faire, Yann l’assure, il utilise des valeurs sûres ayant fait leurs preuves dans d’autres albums. Thorgal affronte un ermite au sein d’une île truffée de pièges. Il va user de malice, de courage et de son arc pour se sortir de ce traquenard. La mécanique est bien huilée, fonctionnelle et le dessin de Vignaux ne démérite pas, dans une veine toute rosinskienne. Les mises en scènes sont réussies, la dynamique est là, accompagnant le récit de Yann impeccablement. Thorgal est de retour, vive Thorgal !

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit

     Et bien, de tous ces discours contre la religion. Entendons-nous, une critique sociale, bon, pourquoi pas. Mais là, c’est looooooooooooooooooooooourd. Entre Louve et Thorgal qui crachent leurs opinions (celle de Yann ?), j’ai eu vraiment l’impression qu’on essayait de me faire avaler un truc. Que cela soit vrai ou pas, là n’est pas la question. 

    J’ai eu la même désagréable impression de lourdeur. Une ou 2 phrases par album en guise de morale, ça passe (du style Jacobs dans Blake & Mortimer) mais là, c’était effectivement too much.

    Van Hamme arrivait en quelques mots bien sentis (« loin de la fureur des hommes », etc.) à être plus concis, et Sente s’était également moins apesanti alors même qu’il traitait les guerres de religion avec Magnus.

     

    Sinon, pour ma part, j’ai quand même bien aimé cette aventure car elle était justement thorgalienne et avec Thorgal.

    Une aventure thorgalienne mais avec Jolan m’aurait moins attiré. Pareil avec Louve. Si le personnage de Thorgal disparaît au profit de ses enfants, ça m’embêterait.

    C’est à ce personnage qu’on s’est attaché et à sa famille par ricochet.

    En tout cas, faire du neuf avec du vieux, moi ça me va bien, du moment que ce n’est pas éculé ou usé jusqu’à la corde (comme le personnage de Kriss dont on a fait le tour et avec qui il sera dur de faire des nouvelles aventures) et globalement les ressorts ont fonctionnés et ne se sont pas cassés avec l’ermite de Skellingar.

    Bon, avec un peu moins de juron, moins de mots en gras dans les bulles, et un peu moins de blabla, ça serait encore mieux mais c’est franchement pas mal par rapport aux albums précédents.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Thorgal-BD a écrit
    D’après ce que j’ai pu voir, Thorgal 37 se classe 26ème des ventes de livres en France pour sa première semaine, et 7ème album de BD derrière Astérix, My hero academia, XIII, Le chat, Mortelle Adèle et Undertaker. Ce sont des chiffres pour les trois premiers jours de vente (du 8 au 10 novembre). Cette semaine, ça pourrait, devrait, être encore mieux.

    Je vous livre les chiffres des ventes pour la deuxième semaine.

    Thorgal est 22ème des ventes de livres en France, 4 places de gagnées par rapport à la première semaine. Il est aussi 7ème du classement des BD, derrière les albums de la semaine précédente (voir ci-dessus) à part un changement important, Undertaker qui est passé derrière, remplacé par Largo Winch.

    Entrée fracassante de Winch, d’ailleurs, directement à la 4ème place des ventes de livres ! XIII est 6ème. L’effet Van Hamme marche à fond, même quand il n’est plus sur la couverture. Astérix est bien sûr en tête des ventes.

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit
    Bon alors, j’ai reçu mon album et je l’ai lu. Deux fois.

    Isis ta critique elle déchire. J’ai aussi trouvé qu’il y a un problème de cohérence avec la gestion des croyances et des prophéties, les  personnages se contredisent …. bon par contre ça ne m’a pas trop gênée.

    En fait j’ai fait le deuil de l’écriture de VH, ce qui ne veut pas dire que je n’attende pas encore quelques améliorations sur la qualité des paroles de Thorgal, de ses silences aussi.

    Pour revenir à la question Aaricia : je suis d’accord sur le fait que Rosinski ne lui a pas donné toujours de continuité dans le traits mais tout de même. Là elle n’est pas belle, c’est dommage. En plus son rôle est insipide.

    Thorgal-BD a écrit
    Et donc, dans l’article, l’auteur insistait sur l’importance de ne pas faire intervenir la magie pour permettre à un héros « mou du genou » de s’extirper sans dommage des dangers mortels. Mais j’ai aussi vu que Floriane07, un peu plus haut dans le forum, a apprécié ce moment de magie et l’a trouvé poétique. Dans mon Thorgal et dans celui d’Ablaay, les chats n’y sont pas, dans le Thorgal de Yann et de Floriane07 ils y sont, à chacun de s’y retrouver ou non.

    Absolument : les chats ailés n’ont rien à faire là, et encore moins pour sauver un Thorgal qui en a vu d’autres tout de même. J’aurais préféré une combine à la Thorgal (un peu comme le coup du bougement de la pierre).

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 3 semaines par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer

    Hirondl a écrit

    Absolument : les chats ailés n’ont rien à faire là, et encore moins pour sauver un Thorgal qui en a vu d’autres tout de même. J’aurais préféré une combine à la Thorgal (un peu comme le coup du bougement de la pierre).

    Tiens, c’est marrant, pour ma part j’ai justement bien aimé ce discret passage où on voit que les dieux ne sont pas indifférents au sort de Thorgal, notamment Frigg qui manifestement approuve le choix de Thorgal de s’affranchir du Shaïgan qu’il a été et l’aide discrètement.

    Par contre, cette aide divine discrète est effectivement en totale incohérence avec le mépris modéré mais constant tout au long de l’album de Thorgal vis-à-vis des religions, opium du peuple. On ne peut pas d’un côté respecter les dieux pour le côté implacable du destin, ne pas vouloir se les mettre à dos en s’en allant pour protéger sa famille de malédictions, profiter de leurs interventions multiples et variées dans la vie de Thorgal; et de l’autre trouver absurde que des peuples fassent des pélerinages ou vouent des cultes à des dieux.

    Tout au plus, on peut trouver qu’ils manquent de discernement car dans le cas de l’Ermite de Skellingar, il s’agit d’un homme et non d’un dieu, ce que le peuple n’avait pas réussi  à découvrir au vu des difficultés pour accéder jusqu’à l’ermite (parois a-pic, passage par des trous pour faire des cibles parfaites aux flèches de l’ermite, etc.).

    Répondre | Lien | Citer

    Voici mon tome 37 de Thorgal ! Pour être franche, je pensais m’arrêter au tome précédent qui clôturait plusieurs cycles. Mais vu que celui ci est un one-shot, je lui ai donné sa chance pour découvrir le travail de la nouvelle équipe qui le réalise. Et je ne suis pas déçue du tout ! On revient aux sources. Bref un très bon album.

    Répondre | Lien | Citer

    Ce 37ème tome est parti rejoindre les autres dans son bac hermétique ( comme je les achète depuis 1980, on voit directement les vieux…. ). Reste à voir si le tome 38 viendra s’ajouter à ma collection. Pas certain. J’ai apprécié ce tome 37, mais comme expliqué dans mes précédents messages, avec l’âge, j’attends maintenant  » plus  » d’une bande dessinée qu’un simple moment de lecture. Avec le temps, les goûts évoluent et une certaine forme d’exigence apparait. Logique, quand on a lu un sacré paquet d’albums en 40 ans, on commence à devenir ultra sélectif.  C’est l’un des effets de prendre de l’âge / J’ai bientôt 55 ans… J’ai acheté mon 1er Thorgal à…15 ans…   Mais que de souvenirs extraordinaires auxquels je pense en contemplant cet ensemble de livres…. Thorgal, c’est vraiment un personnage avec lequel j’ai lié un lien très, très, très  particulier. Plus qu’avec aucune autre BD. Merci Jean Van Hamme, Rosinski et à ceux qui ont poursuivi les aventures de  » l’enfant des étoiles « . 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    On dit ça et on y revient !
    Va donc poster ton avis dans l’Althing au lieu de faire le nostalgique, papy Ralf.

    Superbe collection qui fleure bon l’édition originale. Je suis jaloux (car trop jeune pour avoir eu la chance de découvrir les Thorgaux à leur sortie). Amusant de voir que le titre du tome 3 a failli ne pas tenir au dos du bouquin ! Il faudra me ranger « La marque des bannis » au bon endroit, par contre.

    Merci aussi à Tylinth, Gerboise, Pennybridge et tous ceux qui postent ici ou dans l’Althing. Continuez !

    Répondre | Lien | Citer

    24 avis sur l’album dans l’Althing c’est sûr c’est pas bézef… 

     

    Pour revenir aux chats ailés, si sympathique que soit l’intervention de la déesse Frigg, j’aime bien quand Thorgal incarne une figure d’héroïsme moins mythologique mais plus en phase avec ses capacités d’enfant des étoiles (intelligence, force et adresse plus élevés que la moyenne). Ce qui demande au scénariste d’avoir de bonnes idées pour mettre en avant les dites qualités.

    Au fait, j’aimerais bien revoir Thorgal faire du cheval et/ou tirer à l’arc un peu.

    Pennybridge a écrit
    On ne peut pas d’un côté respecter les dieux pour le côté implacable du destin, ne pas vouloir se les mettre à dos en s’en allant pour protéger sa famille de malédictions, profiter de leurs interventions multiples et variées dans la vie de Thorgal; et de l’autre trouver absurde que des peuples fassent des pélerinages ou vouent des cultes à des dieux.

    En fait Thorgal auparavant n’avait jamais évoqué la question de la religiosité comme une question sociale, il me semble que dans les albums de VH, Thorgal est critique vis à vis de beaucoup de travers humains mais pas tellement la religiosité, et il est lui-même culturellement imprégné du panthéon viking.  Et en plus « les dieux ont mis un homme à l’épreuve » c’est quand même le propos de départ. Mais …. les années ont passé, et depuis nous avons eu le cycle des mages rouges, alors sa perception des croyances et des religions peut avoir changé, ça serait cohérent avec le personnage.  En fin de compte il peut se rendre compte que les croyances engendrent beaucoup de souffrances. Qu’en pensez-vous ?

     

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf a écrit
    Ce 37ème tome est parti rejoindre les autres dans son bac hermétique ( comme je les achète depuis 1980, on voit directement les vieux…. )…/… J’ai bientôt 55 ans…

    Pff… quel jeunot.

    Pas mal l’idée du bac hermétique, je n’y ai pas pensé. En même temps je préfère avoir une visibilité directe sur les albums dans ma biblio. Evidemment, comme on peut le voir, la lumière a fait son office sur la couverture de certains d’entre eux, que j’ai dû laisser négligemment au soleil trop longtemps.

    Ralf a écrit
    Reste à voir si le tome 38 viendra s’ajouter à ma collection.

    En tout cas, moi il ne me reste plus que la place d’un numéro 38 dans mon box thorgalien, à côté du n°37 en édition spéciale Fnac et sa tranche bleue de couverture, qui marque donc très clairement la transition vers une nouvelle ère.

    Les plus curieux et attentifs peuvent aussi remarquer un léger élargissement au droit du n°29bis, qui est une édition spéciale du « Sacrifice », dernier album scénarisé par Van Hamme, et qui présentait chaque planche en une double page avec un face-à-face entre le script de VH et sa retranscription graphique de Rosinski.  

    Répondre | Lien | Citer

    Ray k. a écrit

    marquer un léger élargissement au droit du n°29bis, qui est une édition spéciale du « Sacrifice », dernier album scénarisé par Van Hamme, et qui présentait chaque planche en une double page avec un face-à-face entre le script de VH et sa retranscription graphique de Rosinski.  

    Ah oui, je l’ai aussi et j’avais bien aimé ce face-à-face! D’ailleurs, si ça donne à certains une vocation de scénario, Midam attend toujours des scénarios pour les Game Over. (http://gameoverforever.com/index_fr.html)

    Et chez moi aussi mes vieilles BDs sont remplies de poussière sur la tranche. Parfois (tous les 10 ans), je les nettoie avec une brosse à dents mais c’est un peu laborieux et le résultat n’est pas terrible. Un caisson c’est pas mal mais on a moins de plaisir en passant devant!

    Répondre | Lien | Citer

    Ralf tu dis ça maintenant, mais tu seras le premier au taquet en Septembre prochain a l’idée d’avoir le nouveau Thorgal en Novembre.   

    Répondre | Lien | Citer

    Pennybridge a écrit
    Ah oui, je l’ai aussi et j’avais bien aimé ce face-à-face! D’ailleurs, si ça donne à certains une vocation de scénario, Midam attend toujours des scénarios pour les Game Over

    Et si cela vous tente, vous pouvez lire mon scénar de Thorgal dans le topic « La mère engloutie »

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Beau placement de produit Fred-R !

    Et pour le nettoyage des tranches de BD, je propose plutôt un pinceau large à poils très souples, très doux. C’est ce que j’utilise pour nettoyer statuettes et figurines, sans risque pour la peinture ou les petits éléments fragiles.

    Hirondl a écrit
    Mais …. les années ont passé, et depuis nous avons eu le cycle des mages rouges, alors sa perception des croyances et des religions peut avoir changé, ça serait cohérent avec le personnage. En fin de compte il peut se rendre compte que les croyances engendrent beaucoup de souffrances. Qu’en pensez-vous ?

    Thorgal a tendance à juger peu, soit parce qu’il ne s’attarde pas à réfléchir sur ces questions, soit parce qu’il garde ses réflexions pour lui.

    Il peut effectivement avoir été marqué par ses mois d’emprisonnement et de torture chez les mages rouges. Dans ce cas, une petite référence à cette expérience terrible (dans « Le feu écarlate ») aurait permis d’éviter les interprétations. En l’absence de référence, je pense qu’il s’agit plus d’un choix d’orientation du personnage, souhaité par le scénariste.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Thorgal a tendance à juger peu, soit parce qu’il ne s’attarde pas à réfléchir sur ces questions, soit parce qu’il garde ses réflexions pour lui.

    C’est clair, Thorgal n’est pas dans le jugement, même s’il a ses propres opinions différentes des autres. De ce point de vue-là, il est très tolérant, sauf si on le cherche.   

    Répondre | Lien | Citer

    Hier, à la Fnac de Louvain La Neuve.  L’édition spéciale Fnac est encore dispo.   Et l’édition normale…. aussi….         

    Répondre | Lien | Citer

    Quelqu’un sait comment s’appellera le Thorgal 38? Si je me souviens bien ils avaient annoncé l’Ermite avant la sortie d’Aniel…

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Tout le monde est au courant au Lombard, mais il serait étonnant que l’info soit divulguée aussi tôt que l’an dernier.

    Disons que, l’an dernier, il y avait une certaine urgence à passer assez rapidement à la suite. Cette année, l’actu Thorgal va se focaliser encore un moment sur le tome 37.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    En l’absence de référence, je pense qu’il s’agit plus d’un choix d’orientation du personnage, souhaité par le scénariste.

    Alors euh oui, c’est ça je pense que l’orientation du personnage  est souhaitée par le scénariste, je cherchais juste à la justifier par un vécu et des expériences proposés auparavant par d’autres scénaristes justement. C’est une façon de raccrocher les wagons. On aime bien ça raccrocher les wagons sur ce forum.   

    Répondre | Lien | Citer
    5 personnages étranges

    Après 37 tomes, on a intérêt à ce que l’attelage des wagons soit solide !   

    Pourtant Le Lombard n’a pas l’air de s’en soucier ! L’éditeur a laissé d’étranges personnages se glisser dans les pages de Thorgal… C’est à découvrir là : 

    https://www.lelombard.com/actualite/actualites/5-personnages-qui-nont-rien-a-faire-dans-lalbum-thorgal

    Répondre | Lien | Citer

    J’attends avec impatience l’inverse, avec un Thorgal inséré dans les Schtroumpfs, Yakari, etc.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Eh, c’est sympa ça, je n’étais pas au courant !  

    Même au Lombard ils se mettent à faire des pastiches. Je vais avoir refilé la maladie à tout le monde. Encore une fierté, après avoir réussi à démocratiser l’adjectif « thorgalien » et le fameux « un Thorgal, des Thorgaux », que même certains auteurs placent dans des entretiens. Je suis content d’avoir réussi à marquer cette double décennie avec toutes ces jolies bêtises.

    Dire que je pensais que je finirais par me faire virer…

    Ray k. a écrit
    En même temps je préfère avoir une visibilité directe sur les albums dans ma biblio.

    Je n’avais pas vu, tes Blueberry ont l’air d’être passé sous le tracteur, un jour de passage du pulvériseur !

    Répondre | Lien | Citer
    Edition de luxe

    Thorgal-BD a écrit
    Même au Lombard ils se mettent à faire des pastiches. Je vais avoir refilé la maladie à tout le monde. Encore une fierté, après avoir réussi à démocratiser l’adjectif « thorgalien » et le fameux « un Thorgal, des Thorgaux », que même certains auteurs placent dans des entretiens. Je suis content d’avoir réussi à marquer cette double décennie avec toutes ces jolies bêtises. Dire que je pensais que je finirais par me faire virer…

    Ils sont fous ces Lombardiens !   

     

    Douce folie aussi que cette édition de luxe de l’album sortie cette semaine… 139 € ! Je vais d’abord voir si je gagne le grand concours du mois…   

    En attendant, Stéph a partagé pas mal d’images du tirage de luxe. C’est à voir là : 

    http://www.thorgal.com/album/l-ermite-de-skellingar/?section=luxe

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit
    L’éditeur a laissé d’étranges personnages se glisser dans les pages de Thorgal… C’est à découvrir là :  https://www.lelombard.com/actualite/actualites/5-personnages-qui-nont-rien-a-faire-dans-lalbum-thorgal

    Mais c’est tout mignon cet article ! 

     

    Vous savez quoi ? aujourd’hui j’étais dans un grand magasin suédois, pour Noël j’offre une bibliothèque suédoise à mes Thorgaux. Et oui chaque jour que je me lève ou me couche, je vois mes Thorgaux près de moi. Et bien c’est fini. Voilà c’est décidé ils seront rangés sur une étagère bientôt, avec mes autres BD, comme tout le monde, et plus posés par terre dans ma chambre. C’est important j’avais besoin d’en parler. 

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal perd donc ses privilèges et devient une BD comme les autres ? Ça reste à voir…   

    Sur le site de la radio belge RTBF, le nouvel album est l’occasion pour le chroniqueur Thierry Bellefroid de dire tout le bien qu’il pense de la saga Thorgal, ses multiples reprises et son succès toujours vivace.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Je n’avais pas vu, tes Blueberry ont l’air d’être passé sous le tracteur, un jour de passage du pulvériseur !

    C’est pas gentil de se moquer de ses petits camarades… oui c’est vrai que les plus anciens (1965) ont souffert des crocs acérés d’un animal de compagnie omnivore (genre avec des grandes oreilles et une petite queue touffue). J’avais 2 ans à peine, donc je plaide non coupable, mais aujourd’hui j’enrage ! Evidemment on parle d’une époque où les bibliothèques suédoises n’existaient pas encore par chez nous pour ranger des Thorgaux et des Fort Navajo’s.

    Répondre | Lien | Citer

    Pour en revenir au nouvel album, ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu un Thorgal aussi bien ! L’histoire est simple mais très bien rythmé et efficace. J’ai passé un très bon moment de lecture. Les dessins sont très beaux, détaillés, dans la même gamme du dessinateur originel Rosinski. Les couleurs, donnent une belle ambiance à l’ensemble. C’est une réussite ! J’espère que c’est le présage d’un avenir heureux pour Thorgal qui, je trouve, s’était un peu perdu avec tous ses spins off.

    J’ai craqué pour la version Fnac dont je trouve la couverture magnifique, le cahier graphique est un supplément appréciable, de bonne qualité. Bref, à recommander !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDthorgal-bdWebmestre

    Belle photo, on pourrait presque voir l’album sur sa peau d’ours !

    L’édition Fnac est effectivement très sympa, avec le même aspect et format que l’édition spéciale du tome 35.

    Les éditions de luxe aussi, se suivent et se ressemblent, pour former une collection.

    Et méfiez-vous des lapins sauvages ! Ils aiment la belle bédé.

40 sujets de 481 à 520 (sur un total de 529)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2020