Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 36 – Aniel

Bienvenue

Thorgal – 36 – Aniel

Ce sujet a 836 réponses, 34 participants et a été mis à jour par Fred R fred r, il y a 3 mois.

40 sujets de 281 à 320 (sur un total de 837)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Fit a écrit
    La scène du rasage est suffisante. Elle est symbolique. Aaricia veut retrouver l’ancien Thorgal et efface le passé. Dans la cage, cette scène a également lieu d’ailleurs. Inutile de répéter tout l’album.

    Je le répète, il ne s’agit pas de réitérer l’album « la cage », les plagiats ne m’intéressent pas plus que vous.

    Non, la scène du rasage n’est pas suffisante pour moi, ni pour d’autres lecteurs, pour effacer ou régler ce que les scénaristes leur ont balancé depuis quelques années.

    Yann nous a fait subir un « choc », il ne suffit pas de dire  » non mais c’était pas grave, on y pense plus », et d’un coup de rasoir, pour qu’il soit réparé. L’idylle d’Aaricia était un séisme dans les codes de la série. Un séisme que je ne souhaitais pas. Quand on a déclenché quelque chose de cette ampleur, selon mon point de vue, on le règle, et pas par le déni.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 3 semaines par Galathorn.
    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Aaricia dit «il va m’entendre ». Nous pouvons supposer que Thorgal et Aaricia vont avoir une longue discussion mais est-ce vraiment utile d’écouter à leur porte ? On ne peut regretter ces choix passés et vouloir les prolonger encore et encore.

    Répondre | Lien | Citer

    Fit a écrit
    Aaricia dit «il va m’entendre ». Nous pouvons supposer que Thorgal et Aaricia vont avoir une longue discussion mais est-ce vraiment utile d’écouter à leur porte ? On ne peut regretter ces choix passés et vouloir les prolonger encore et encore.

    C’est d’ailleurs l’une des répliques les plus grotesques de cet opus, je trouve. Il ne s’agit pas de prolonger. Il s’agit de traiter ce qui a été mis sur la table. Et ce n’est pas tenir la chandelle pour Thorgal et Aaricia que d’attendre cela.

    Répondre | Lien | Citer
    JS

    La scène du rasage dans « La cage » était trés émotionelle (à mon avis). Et Aaricia voulait croire que le « vrai » Thorgal est de retour.

    Ici, la scène du rasage est trés normalle et… mécanique. Il n’y a pas des émotions.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    L’intense échange de regards dans La Cage après la saga Shaigan était justifié. Les historiettes ne méritaient pas une scène pareille, ça aurait été ridicule. La réplique est banale mais implique qu’une scène va avoir lieu. Qu’elle se joue en coulisses c’est très bien…

    Répondre | Lien | Citer
    Althing

    A la fin de la lecture d’« Aniel », je suis resté sans voix… cet album devait terminer le méga cycle d’une vingtaine de tomes, répartis entre la série principale et les séries parallèles depuis tant d’années. Cela devait être un moment fort où toutes ces séries allaient se rejoindre. Un moment rempli d’émotion où tous les membres de la famille allaient se retrouver. Et au lieu de cela, rien !

    Thorgal rentre au village avec Aniel et sans Salouma – tiens, c’était qui encore cette fille-là ? – et s’occupe rapidement de son bateau. Ah oui, c’est important pour un bon Viking d’avoir un bon bateau… mais enfin, on s’en fout de la poignée d’étoupe et du pot de calfat ! Comme on se fout d’entendre crier « Hàkarl », la célèbre spécialité islandaise à base de chair de requin faisandé, surtout au moment le plus critique du combat ! Et tant d’autres choses complètement en décalage dans cet album.

    Où sont les images grandioses, les instants héroïques, les retrouvailles intenses, les émotions fortes qui allaient nous submerger dans ce dernier album de Rosinski ? « Thorgal 36, le retour de la légende », comme l’annonce Le Lombard. Ce serait plutôt « Avec Yann, Thorgal, la fin d’une légende » !

    Oui, j’en veux au scénariste d’avoir gâché le dernier tome dessiné par Rosinski. Parce que des moments comme ça sont uniques. Parce que c’est une triste fin pour un aussi long cycle. Yann n’a pas compris pourquoi Thorgal était une légende. Il n’a même pas réussi à s’en approcher…

    Tant de choses sonnent faux dans cette histoire, à commencer par les dialogues. Thorgal ne parle pas comme ça, il n’utilise pas ces jurons au nom des dieux, ne manque pas de respect comme par exemple avec Armenos, n’utilise pas les mots « ridicule » ou « stupide » à tout bout de champ. Et Aaricia qui traite Thorgal de « gros balourd ». N’importe quoi !

    Aaricia découvre qu’Aniel est guéri, pourtant elle ne pouvait pas être au courant qu’il était au plus mal… Puis elle retrouve Kriss de Valnor qui était censée être morte, et là elle n’en dit rien. Que d’incohérences dans cette histoire ! Après le « Beaucoup plus tard, au village des Vikings du nord », pour gagner 10 pages de scénario, on retrouve « Quelques jours plus tard », Jolan qui revient d’une partie de chasse, comme si de rien n’était. Non, non, il n’a rien fait de spécial pendant tout ce temps…

    Malgré tout cela, je ne mettrai pas la note minimale dans l’Althing, parce qu’il y a les dessins de Rosinski. Alors oui, certains font très brouillons, mais je retiendrai surtout les visages de Thorgal et Aaricia à la fin de l’album. Rien que pour ça, un grand merci Monsieur Rosinski !

    http://www.thorgal.com/althing-les-avis/?alb=36

    Répondre | Lien | Citer

    Entièrement d’accord avec l’ensemble de ton analyse, Tjahzi, qui se rapproche pas mal de la mienne.

    Fit a écrit
    L’intense échange de regards dans La Cage après la saga Shaigan était justifié. Les historiettes ne méritaient pas une scène pareille, ça aurait été ridicule. La réplique est banale mais implique qu’une scène va avoir lieu. Qu’elle se joue en coulisses c’est très bien…

    Je ne crois pas une seconde qu’il se joue en coulisses que Aaricia raconte à Thorgal tout ce qui s’est passé avec Lundgen et que lui s’ouvre à propos de ce qu’il a fait avec Salouma. Thorgal et Aaricia sont un couple mythique, passionné. De tels événements implique une grande souffrance pour chacun d’entre eux. Qui ne disparaîtraient pas après une petite embrouille dans leur hutte. Je ne qualifierais pas non plus ce qui s’est passé d’historiette. Thorgal est parti longtemps. Aaricia a vécu avec un autre homme au vu et au su de tout le village, dont la moitié la déteste, a cru son mari mort. Thorgal s’est interrogé au cours de son voyage sue la transformation de ses sentiments pour la mère de ses enfants, sur leur émoussement. Quand à régler des intrigues en coulisses plutôt que de les traiter comme il se doit… Je trouve ça frustrant.

    Répondre | Lien | Citer
    Quelle déception !

    quelle déception que ce 36ième album ! Quel mauvais scénario ! Cela n’a ni queue ni tête. Le plus mauvais album de toute la série. Je lis Thorgal depuis sa création 1977, j’avais 7 ans). Quel manque de respect pour les autres dessinateurs qui ont travaillé sur les séries parallèles… cette conclusion ne ressemble à rien. Le succès ne doit pas empêcher la clairvoyance monsieur Rosinski. Je pense qu’il est urgent que vous choisissiez un excellent scénariste pour les prochains albums. C’est une question de respect pour tous vos fidèles lecteurs. En espérant que vous nous lisiez. Cordialement. Damien,

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Il y a une cohérence à respecter.  Inutile de servir un grand Cognac après un gloubiboulga. Cela ne fait pas mieux digérer et c’est incongru. Le contrat est rempli, les personnages sont tombés dans le fumier mais ils sont vivants et regroupés. Je ne suis pas déçu et je considère que les bases sont bonnes pour lancer une nouvelle saga. Et puis… Rosinski tout de même !

    Répondre | Lien | Citer
    ggg
    Ce n'est qu'un au revoir…

    Bon, je viens de relire une 2ème fois ce tome 36, et j’espérais pouvoir écrire quelque chose du genre « finalement, tout n’est pas à jeter », mais en fait, non. Comme dirait ma fille de 9 ans, « c’est tout pourri » ! Je ne sais même pas par ou commencer…

    J’ai connu Thorgal quand j’avais 12 ans (j’en ai 39), dans la BDthèque de mon oncle. Il avait 300 titres à l’époque, et il en a plus de 10.000 aujourd’hui. Grace à lui, je suis sorti d’Asterix et de Tintin, et il m’a fait aimer des personnages cultes comme Blueberry, Alix ou Blake & Mortimer. Plus tard, il m’a fait découvrir l’excellente série Chroniques de la Lune Noire. Pourtant, de toutes ces BD, c’est Thorgal qui s’est détaché, et qui est devenu mon numéro un, et de loin. J’avais trouvé un héros, un vrai. Au sens étymologique, à l’égal d’Ulysse ou d’Hercule. Presque un demi dieu, et pourtant terriblement humain. Thorgal ne m’a plus quitté. A tel point que quand ma femme m’a dit « c’est une fille », j’ai mis Aaricia dans ma liste de prénoms (j’ai perdu, mon ainée s’appelle Charlotte). Puis, quand 4 ans plus tard, elle m’a dit « tu vas rire, ce sont des jumeaux », j’ai mis Jolan dans la liste (j’ai encore perdu, ils s’appellent Etienne et Alice). Si il y a un 4ème, je reviendrai à la charge avec Jolan ou Swanée (c’est pas gagné, mon épouse trouve absurde la course à l’originalité dans les prénoms, et dans ma famille je suis seul contre tous sur ce point).
    Bref, j’aurai tellement d’autres anecdotes à relater mais je vais pas vous raconter ma vie… Je voulais juste vous dire que j’adore Thorgal, et qu’il a une place non négligeable chez moi.

    Mes albums préférés, dans le désordre : la chute de Brek Zarith, le maître des montagnes, géants (peut être mon #1), le barbare, Kriss de Valnor, la bataille d’Asgard…

    Maintenant que les présentations sont faites, que dire ?
    Vous l’avez compris, j’ai été terriblement déçu par Aniel. Peut être que j’en attendais trop. Vu que c’était le dernier de Rosinski, je m’attendais à un feu d’artifice, à un souffle épique qui balaierait tout, à une apothéose digne des plus grand albums de la BD francophone. Et là… Tout ca pour ca ? J’ai quand même été à la Fnac un jour de Black Friday, faut vraiment aimer Thorgal (et en faisant croire à mon boss que j’avais un RDV extérieur à 16h).

    On a vraiment l’impression d’un album bâclé, terminé à la va vite.

    Je ne vais pas lister toutes les déceptions, mais quand même citons le retour au pays Zhar (pourquoi pas mais pourquoi faire dans cet album ?), le passage de la page 17 à la page 18 (heu, il manque pas une planche ?), la mort de Salouma (pas très digne de ce personnage), et surtout les « retrouvailles », moment complètement absurde. Le vote (hein ???), l’arrivée de Kriss (heu, personne ne semble surpris qu’elle soit vivante), puis celle de Jolan (comme un cheveu sur la soupe), genre « coucou les amis me voici, quoi de neuf ? »… Je m’attendais à (j’espérais) un gros psychodrame en direct, avec tout le monde, avec un déballage total sur 15 pages au moins, et une réconciliation finale (et pourquoi pas à un ménage à 3, ou une famille recomposée « moderne »). A la place, j’ai lu un épisode des Marseillais Vs les Ch’tis. Bon, j’exagère un peu (surtout que j’ai jamais vu cette daube, à part au zapping), mais quand même, cette fin n’est pas à la hauteur, clairement.
    En fait, y a aucune émotion (c’est le mot que je cherchais) dans cet album.
    Certes, tout a une fin justement, et celle ci est un peu amère…
    Si je devais ne garder qu’une planche, ce serait la dernière, surtout la case finale, ou j’ai retrouvé le Thorgal de mes 12 ans.
    Perso (et je vais en faire hurler plus d’un), j’ai toujours trouvé regrettable le départ de Yves Sente, quand on voit l’excellent travail qu’il fait sur Blake & Mortimer…
    J’avais beaucoup aimé l’idée des « métastases », outre La Jeunesse, les séries parallèles Louve et Kriss. C’était tellement original, surtout avec l’idée d’un album final, où les 3 séries fusionneraient.
    Rebref.
    J’espère que la série va rebondir. Mais comment ?
    Dans tous les cas, merci et chapeau bas monsieur Rosinski ! Avec Thorgal, vous avez donné un certain sens à ma vie (mais oui) et en continuant à lire et relire vos albums, je continuerai à donner un sens à la votre. Bon vent et bonne continuation.
    PS : Mr le Webmestre, une idée de la parution du tome 37 ? 2021 ? 2022 ?

    Répondre | Lien | Citer

    Ggg a écrit
    PS : Mr le Webmestre, une idée de la parution du tome 37 ? 2021 ? 2022 ?

    Parution l’année prochaine!
    Je me retrouve beaucoup dans votre critique, d’autant plus que nous avons presque le même âge et la même ancienneté dans la passion pour Thorgal.
    Et pour ma part, vous savez ce que j’ai fait pour me consoler? J’ai relu les albums de « la jeunesse ». J’aurais pu relire pour la millième fois les mythiques premiers, mais non, « la jeunesse », c’est du bon Thorgal, du récent en tout cas, et pourtant c’est du Yann.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    En gros, vous espériez que les personnages allaient débattre entre eux au lieu de vivre une nouvelle aventure. Ça aurait été une vraie catastrophe. L’idée de prendre un décor connu, de construire un scénario simple permettant de se débarrasser le plus rapidement possible du fourbi accumulé était pourtant la bonne ! Bien sûr ça aurait pu être mieux fait, bien sûr c’est douloureux mais il fallait opérer et surtout pas nous montrer les détails. C’est fait, Thorgal va renaitre. La saga qui va débuter sera exceptionnelle, un retour aux sources.

    Répondre | Lien | Citer

    Fit a écrit
    Il y a une cohérence à respecter.  Inutile de servir un grand Cognac après un gloubiboulga. Cela ne fait pas mieux digérer et c’est incongru. Le contrat est rempli, les personnages sont tombés dans le fumier mais ils sont vivants et regroupés. Je ne suis pas déçu et je considère que les bases sont bonnes pour lancer une nouvelle saga. Et puis… Rosinski tout de même !

    Moi, pour le cognac, j’aurais été preneur. Mon éthylisme Thorgalien, sans doute. Là il ne me reste que le gloubiboulga sur le bide et une piquette pour arroser tout ça.

     

    En gros, vous espériez que les personnages allaient débattre entre eux au lieu de vivre une nouvelle aventure. Ça aurait été une vraie catastrophe.

     

    Non, je crois avoir décrit très précisément plus haut ce que j’aurais aimé. Pas un débat.  Un Duel en pays vikings. Un règlement de compte. Une aventure intimiste dans le Northland.

     C’est fait, Thorgal va renaitre. La saga qui va débuter sera exceptionnelle, un retour aux sources.

     

    Puisse Odin vous entendre…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 3 semaines par Galathorn.
    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Non mais tout de même vous êtes d’accord pour trouver que les bases sont idéales pour relancer une saga ?  Mais pas en considérant comme important de traiter les ragots de Clochemerle. Aaricia est la fille du fou, Thorgal n’est pas des leurs…de toute façon ils sont à part pour des raisons bien plus importantes. Terminées les petites tracasseries, place aux scènes grandioses évoquées par Tjahzi.

    Répondre | Lien | Citer

    Fit a écrit
    Non mais tout de même vous êtes d’accord pour trouver que les bases sont idéales pour relancer une saga ?

     

    Honnêtement, non. Pas idéales du tout. Trop de choses en suspens.

     

    Mais pas en considérant comme important de traiter les ragots de Clochemerle.

     

    Désolé, je trouve crucial de les traiter pour passer à autre chose. D’autant plus qu’il ne s’agit pas de ragots, mais de choses posées par les scénaristes eux-mêmes. Sans oublier Anina et Skald dans un bois à deux pas de là. On ne va pas les oublier, eux aussi… Ca aurait été noircir beaucoup de papier pour rien. La forêt Amazonienne, bon sang…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 3 semaines par Galathorn.
    Répondre | Lien | Citer

    Et bien, je lis un peu en diagonale ce qui est dit par ici pour pas me faire trop spoiler, et même si je m’attendais a quelque chose de pas fou fou avec Yann, je constate que la il a fait fort apparemment. Comme j’ai dis je n’aurais pas l’album avant minimum Noel, donc je suis pas prés de le lire, mais avec vos différents avis je ne suis malheureusement pas tellement surpris… Reste que je suis tout de même pressé de le lire, et de l’avoir, et surtout de me faire mon propre avis…

    Concernant les scénarios de Yann, ce qui serait bien ce serait que Fred Vignaux passe dans le coin pour voir le mécontentement… On peut ptete encore sauver la série en faisant en sorte qu’il partage le sentiment général au scénariste avant le prochain album…  Sans prendre parti bien évidement. Juste histoire de mettre Yann le nez dans son caca un peu… 

    Non plus sérieusement, y a pas des mecs de chez Le Lombart qui viennent prendre la température sur le forum de temps en temps ? Histoire de… vous voyez quoi… 

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    S’il passe, il va surtout constater que nous ne sommes pas du tout d’accord sur la suite

    Non, je crois avoir décrit très précisément plus haut ce que j’aurais aimé. Pas un débat.  Un Duel en pays vikings. Un règlement de compte. Une aventure intimiste dans le Northland.

    Un duel entre qui et qui ? Thorgal et Lundgen ? J’avais lu une fois au sujet d’un duel improbable que Kriss pourrait très bien perdre si elle glissait sur un grain de raisin et si elle s’empalait sur une barrette.

    C’est aussi absurde que d’imaginer un duel entre Lundgen et Thorgal.  Il peut y avoir duel entre Thorgal et le Iarl Ewing. Quand Thorgal croise un Hydalgor,  il n’y a pas duel. Dans le meilleur des cas leurs regards se croisent, Hydalgor se dégonfle et se sauve en courant.

    Répondre | Lien | Citer

    Ou aussi absurde d’imaginer qu’Aaricia puisse se laisser sauter par un tocard comme Lundgen… Et pourtant… Bien sûr que Lundgen se ferait exploser par Thorgal à la loyale… Mais c’est un menteur, un manipulateur, amoureux et qui plus est, donc il y a peu de chances que ça se passe à la loyale, et il est assez jeune et vigoureux pour lui donner du fil à retordre si en plus c’est ponctué d’entourloupes. C’est pas moi qui l’ait créé, hein, ce mec (qui court quand même sur sept albums), et c’est pas moi non plus qui me suis glissé dans les draps d’Aaricia (malheureusement).

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Ce serait faire beaucoup d’honneur à ce personnage que de lui offrir un duel avec Thorgal. En réfléchissant, il aurait pu avoir le destin d’Hydalgor, c’est à dire s’enfuir, tomber sur Louve et se faire battre par des mouettes ou autres bestioles.

    Au niveau de la ruse, ce n’est pas Volsung appuyé par Nidhogg. Bien sûr, le voir terminer en crapaud aurait été sympa mais ce n’est pas nécessaire.

    Inutile de lui chercher un destin, il n’était pas à la hauteur.

    Répondre | Lien | Citer

    Suffisamment enquiquinant pour tenir sept albums. J’insiste. Et avoir culbuté Aaricia mérite un poing dans la gueule de la part de son mari au mieux. Une flèche, au pire. Ou une chute d’une falaise à cause de mouettes, oui…

    Répondre | Lien | Citer

    Je m’attendais à une grande finale des différents mondes, mais c’est décevant. Ça aurait dû être la fête de retour. Mais le scénario et les dessins sont négligés. L’album ressemble à un travail expédié pour en finir avec les lignes des différentes histoires.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Eh ben les gars, c’est marrant cette passion commune (et opposée) pour Lundgen, personnage annexe qui n’est même pas dans l’album ! Je vous invite à éventuellement ouvrir un sujet « Lundgen » si vous voulez continuer à discuter de ce personnage.

    Ggg a écrit
    PS : Mr le Webmestre, une idée de la parution du tome 37 ? 2021 ? 2022 ?

    Merci pour ce témoignage intime et passionné. Effectivement, le prochain album sort dans un an.

    Tjahzi a écrit
    http://www.thorgal.com/althing-les-avis/?alb=36

    Oui, je ne vous l’ai pas encore proposé je crois, mais n’hésitez pas à poster vos avis dans l’Althing ICI.

    Répondre | Lien | Citer
    Mon avis sur Aniel (tome 36)

    J’ai acheté l’album vendredi dernier et je l’ai lu d’une traite dans la soirée. Globalement je fus très très déçu comme la plupart d’entre vous !! Je vais tenter de faire ma liste des + et des -, je commence par les moins y’en a plus^^

     

    Les dialogues sont vraiment mauvais! Trop d’expressions bizarres et aucune émotion dans le récit (qui passent généralement par les dialogues). Y’a aussi trop de noms de Dieux, ça en devient vraiment lourd !

    Tout va trop vite dans ce tome si bien qu’on est accroché à rien. La force des Thorgal en général c’est aussi des planches d’actions qui prennent le temps, posent le décor, nous unissent au héros.  Les albums de Van Hamme étaient simples, on a perdu l’intimité de suivre Thorgal sur plusieurs cases d’affilés. La y’a trop de personnages, trop de lieux, trop d’évènements qui s’enchainent si bien qu’on lit mais à moitié, on ne rentre pas pleinement dans le récit. Exemple concret : lorsque Thorgal a l’idée d’aller prendre la chef dans le palais. En gros on a une planche ou il dit qi’il a une idée, avec des dialogues qui servent a rien et juste après on le voit dans le palais avec la chef et une nouvelle planche ou tout ce qu’il fait c’est menacer les troupes pour avoir ce qu’il veut. Mais c’est pas ca qu’on veut nous. Je repense « aux trois vieillards au pays d’aran » y’a au moins 2/3 planches magnifiques ou Thorgal avance vers la forteresse dans la nuit et la gravit jusqu’à atteindre le coeur du chateau. Ca c’est beau ! C’est intime, on prend le temps de développer l’action pour mieux ancrer le lecteur dans le récit. On aurait aimer voir ça ici aussi !!

    Je trouve qu’il y a trop de personnages aussi. Trop de retrouvailles si bien qu’on a pas le temps de les faire tous parler, ils ont pas une vrai identité, un vrai charisme ou une utilité à l’intrigue. On les place là juste pour nous faire rappeler des vieux tomes, essayer de nous émouvoir en repensant au passé mais ça marche pas mince quoi. Ca manque de créativité ! On final personnellement je trouve que les tomes depuis le 29 y’a trop de personnages, même la série avec Jolan. On se perd dans pleins de personnages et on perd le côté intime d’un Thorgal qui veut protéger sa famille et ses valeurs. Le meilleur tome selon moi de ces dernières années c’est le bateau-sabre car on retrouve l’esprit thorgal et il ne se multiplie pas dans les intrigues, lieux, et personnages. On est centré de nouveaux sur Thorgal avec un récit posé dans lequel le lecteur a le temps de s’identifier avec le héros et rentrer pleinement dans le récit. Perso je suis pas fan d’avoir des milliers de personnages qu’on réutilise par ci par la. Thorgal croise des peronnages c’est bien mais on veut pas qu’il les recroise toute sa vie non plus. Meme sils sont bien après c’est épuisant, on les épuise, ils nous gonflent etc…

     

    +

    J’ai bien aimé les dessins de Rosinski, y’a de très belles images (premières planches notemment). Après je me permets de dire quand meme que les retrouvailles à la fin sont assez mal dessinés (traits beaucoup moins nets sur les visages des personnages).

    J’ai bien aimé le passage sur les plantes carnivores, là justement on pose un peu plus le récit et on voit Thorgal évoluer sur plusieures cases successives avec un magnifique vert tout autour. On est dedans avec lui.

    Je suis content que les retrouvailles soient terminés au moins on a droit à des one-shot plus simples dans la suite (jespère) ! Avec un nouveau scénariste… (s’il vous plait ) ?

     

    Globalement : trop de « trop » (personnages, dialogues, univers, intrigues… qui est trop lourd à digérer en un tome. On perd complètement la force d’un Thorgal, le côté intime au milieu de l’immense ; mais de beaux dessins dans l’ensemble.

    Répondre | Lien | Citer
    Irresponsable

    Ce scénario est tout simplement irresponsable et l’album mérite un 0 pointé. Je n’arrive même pas à le relire jusqu’au bout. C’est de la même veine que ASTERIX et les petits bonhommes bleus (LE CIEL LEUR EST TOMBE SUR LA TETE)

    Comment Thorgal est-il passé du bateau volant à la barque de pêche?

    D’où sort Darek ?

    Comment Thorgal a-t-il capturé la reine Amazone ?

    et tous ces raccourcis ???? etc etc.

    A « Kah-Aniel », j’avais décidé de laisser une chance aux auteurs comme je l’ai fait avec certaines autres séries (Tuniques bleues, XIII)…

    C’est mon tout dernier, je passe à autre chose.

    C’est vraiment triste de nous prendre juste pour des consommateurs aveugles.

    A bon entendeur

    Répondre | Lien | Citer

    Voilà l’ultime Thorgal dessiné pour la dernière fois par son créateur Rosinski, avec d’incroyables dessins à l’encre directe, et une peinture parfois délirante dans sa forme !

    On pousse un ouf de soulagement après tant d’albums et de pérégrinations par des chemins narrativement inutiles.

    La dernière case de la dernière page est symptomatique. Un Thorgal rafraîchi, rajeuni pour un nouveau départ avec un nouveau dessinateur. Ne reste qu’à espérer que l’inspiration sera là et que Thorgal se renouvelle.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Eh ben les gars, c’est marrant cette passion commune (et opposée) pour Lundgen, personnage annexe qui n’est même pas dans l’album ! Je vous invite à éventuellement ouvrir un sujet « Lundgen » si vous voulez continuer à discuter de ce personnage

    Bonne idée, je vais te prendre au mot^^. Non mais ce mec effectivement pas passionnant qui a traumatisé les fans en sautant Aaricia (pas que moi hein, je vous ressors vos réactions de l’époque si vous voulez) et Thorgal qui apparemment n’en saura jamais rien ou s’en foutra, c’est juste pas possible. Fallait qu’il crève, ce bellâtre, mais par la main du cocu. Toutefois, aussi banal et inintéressant soit ce personnage par qui le scandale arrive pourtant pour ensuite inspirer le déni aux fans et l’envie de l’oublier, il ne sera jamais aussi ennuyeux et raté que… L’intégralité du tome 36. Lundgen qui pète en slip en se levant de la couche d’Aaricia, même ça c’est mieux que ce retour en pays Zhar. C’est dire… Bon, on attend ton avis Stéphane, j’arrête avec Lundgen, j’ai ma dédicace de Roman avec sa tronche, et j’ouvre un sujet dédié ^^

     

     

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Les dieux ont mis les lecteurs à l’épreuve mais cette épreuve touche à sa fin.

    Voici ma prédiction : le tome 37 sera le meilleur Thorgal depuis Les Archers.

    Il faut juste que le scénariste range ses bouquins de chevet préférés ;

    « Tout ce que vous ne vouliez  pas savoir à propos des Vikings »

    et

    « Jurons bidons ! Comment épater vos copains en vous amusant avec la mythologie nordique. »

    ….et tout sera pour le mieux

    Répondre | Lien | Citer

    Ou que le scénariste soit reçu en entretien par les dirigeants du Lombard… « Yann, dis-moi, tu sais ce que c’est qu’une montgolfière ?… »

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Il a préservé l’essentiel dans ce dernier album donc il faut lui laisser sa chance pour relancer la saga.

    Répondre | Lien | Citer

    Non soyons sérieux, malgré nos divergences sur l’amant d’Aaricia… Il a surtout signé un album incroyablement mauvais, un nanar de la Bd…

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Je persiste à penser qu’il était impossible de scénariser un album exceptionnel en considérant les albums précédents. L’essentiel était de permettre à Rosinski de rassembler les personnages au village des Vikings du Nord en nous épargnant les détails navrants. En ce sens, c’est réussi.

    Répondre | Lien | Citer

    Exceptionnel, non… Mais le plus mauvais, tout de même… Détails navrants qu’il a lui même introduit dans la série… C’est comme balayer un étron sous la moquette en vitesse. Ça continue à se voir et à sentir mauvais.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Il ne faut pas exagérer, ce n’est pas grandiose mais ce n’est pas navrant. Quelques dialogues sont peu soignés mais les personnages ne sont pas abîmés par cette histoire. Et puis Rosinski arrive à donner un grand intérêt à l’album par son seul talent.

    Je ne comprends pas ce besoin de vouloir à tout prix prolonger des histoires sans intérêt alors que l’album avait justement pour but de les conclure et que ce but est atteint.

    Répondre | Lien | Citer

    Il les conclut mal en les étouffant après nous en avoir balancé plein la figure. Moi c’est le déni que j’ai du mal à comprendre. Il ne s’agit pas de prolonger, mais de bien conclure. Là, c’est gâcher tous « les mondes de Thorgal » comme si ces albums n’avaient servi à rien et devaient être sacrifiés sur le bûcher. Je n’exagère pas, c’est mon sentiment, je trouve cet opus ahurissant de nullité. Et pas que pour les histoires de fesses pas évoquées, loin de là. J’ai longuement évoqué dans mon premier avis pourquoi je trouvais l’ensemble si catastrophique.

    Répondre | Lien | Citer
    Fit

    Ce n’était pas possible de bien conclure. Un duel, un débat ou je ne sais pas quoi mais ça aurait été une catastrophe ! Il ne fallait pas prolonger dans cette voie. L’objectif était « Le retour de la légende » donc en fait de « permettre à la légende de renaître ». Il n’y a pas de déni, ces histoires passées n’ont juste aucun intérêt. Il fallait trancher et c’est fait. Sinon il aurait fallu faire les prolonger sur l’album 37, 38 alors qu’elles ne peuvent simplement pas se conjuguer avec une nouvelle saga héroïque. C’est fini, retour aux sources.

    Répondre | Lien | Citer

    Parce que ça n’a pas été une catastrophe? Je vois mal comment on aurait pu faire pire, et au vu des autres réactions, il semblerait qu’il y ait de la grogne à bord! Avoir fait diverger Thorgal en plusieurs séries annexes pour créer des intrigues parallèles afin de rassembler le tout et de confronter ce qui s’est passé, pour en arriver à ça… N’a servi strictement à rien. Finalement, il ne s’est rien passé, dans la vie de Aaricia et de Louve, en l’absence de Thorgal. Ni dans celle de Jolan d’ailleurs. Et même dans celle de Kriss, c’est limite, il semblerait juste qu’elle ait oublié d’être morte… Non mais d’autant plus qu’on sent bien que tout ça est du à de multiples changements de cap et désaccords, que les idées de base ont été transformées en chemin pour un immense bâclage final. Bien sûr qu’il était possible de mieux conclure… Là c’est fait de la manière la plus indigente qui soit. J’ai défendu Yann jusqu’à présent, sur cet album, je ne peux vraiment pas. En toute franchise, pour moi il a commit le pire, et ne peut pas être excusable sous prétexte « que ce n’était pas possible de faire mieux que ça ». Ce n’est pas vrai. Un bon scénariste avec du talent et de l’imagination peut toujours s’en sortir beaucoup, beaucoup mieux que ça. Pour moi, « Aniel » est et restera le « on se calme et on boit frais à St Tropez » de la saga Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer
    Une petite page de publicités…

    Une version prestigieuse du nouveau tome de Thorgal en grand format (29,7 x 36,8 cm) et finitions luxe (beau papier, dos toilé, tranchefile).
    Un cahier graphique exclusif de 32 pages avec croquis et storyboard.
    Répondre | Lien | Citer
    Avis dans les blogs

    Galathorn a écrit
    Parce que ça n’a pas été une catastrophe? Je vois mal comment on aurait pu faire pire, et au vu des autres réactions, il semblerait qu’il y ait de la grogne à bord! Avoir fait diverger Thorgal en plusieurs séries annexes pour créer des intrigues parallèles afin de rassembler le tout et de confronter ce qui s’est passé, pour en arriver à ça…

    Je ne vous copie pas ce qui se dit sur les forums et autres réseaux sociaux à propos de cet album. Toutes les réactions vont dans le même sens. Voici deux extraits de blogs plus détaillés consacrés à « Aniel ».

     

    « Je crois que l’on peut dire qu’encore une fois, j’ai été déçue, oh là là ! qu’est- ce que j’ai trouvé ça mauvais ! On peut pardonner aux auteurs de parfois manquer d’inspiration, je crois qu’on peut même pardonner à une maison d’éditions de nous soutirer de l’argent en s’appuyant sur une « marque » connue en jouant sur notre nostalgie. Mais pour moi, trahir le caractère des personnages et accumuler les incohérences, c’est rédhibitoire et je crois que cette fois-ci, Thorgal et moi c’est vraiment fini.

    Certains personnages sont à peine reconnaissables (Jolan, Aaricia) et les dialogues semblent tout droit être sortis d’une très mauvaise série B américaine sans aucune authenticité ou émotion… Bon, on retourne au royaume Zhar (l’une des étapes les moins intéressantes de l’épopée de Thorgal) pendant la quasi intégralité d’un album qui annonce « Thorgal rentre chez lui » … Tout ça pour une ellipse tout à fait inédite dans un album de Thorgal annonçant « beaucoup plus tard », pour parvenir à régler les problèmes de la famille Aegirsson dont les plus urgents courent depuis une vingtaine d’albums (séries parallèles comprises) en dix pages (les parents ont eu des aventures chacun de leur côté, le fils a épousé l’ex de son père… à ce niveau- là c’est devenu un soap opera…). Le « il va m’entendre » de Aaricia semble être issu d’un téléfilm de M6… Que d’émotions… Cela fait dix ans qu’on n’avait pas vu Thorgal et Aaricia ensemble dans un album de la série mère, pour que, quand cela arrive, cela ne provoque pas la moindre émotion… Ni chez nous, ni chez eux !

    Alors, je crois que vous l’avez compris, je n’ai pas aimé mais si, comme moi, vous avez toujours suivi Thorgal, feuilletez ou lisez cet album afin de conclure l’aventure. Peut- être qu’un scénariste expert pourra redresser la barre à l’avenir mais, pour moi, l’avenir de « l’enfant des étoiles » est fortement compromis. »

    https://lessoeurspingouins.wordpress.com/2018/11/25/aniel-thorgal-t-36-de-g-rosinski-et-yann

     

    Mais comment est-ce possible !? Comment, après tant d’années, que dis-je, de décennies, oui, comment un album de Thorgal a pu être aussi mauvais !? Comment, alors que cette saga est l’une des plus importantes de la bande dessinée européenne, avons-nous pu parvenir à un tel stade de médiocrité, de nullité absolue !?

    Oui, la question mérite d’être posée car là, avec ce trente-sixième volume de Thorgal, force est de constater que nous avons eu droit au plus mauvais album de la série, une déception monumentale, une bouse sans nom qui marquera les esprits… Alors bien sûr, au fil des ans, Thorgal avait oscillé entre des albums qui flirtaient allègrement avec la perfection et d’autres, beaucoup plus moyens, au point même que, en 2002, Les Barbares avait déjà fait très fort pour ce qui est de la médiocrité.

    Mais ici, avec cet Aniel qui, forcément, renvoie au trente-quatrième tome, Kah-Aniel – originalité, quand tu nous tiens – c’est encore pire tellement tout ce que l’on découvre dans ces pages est mauvais ! Et dire que c’est avec cet album que le dessinateur vedette de la saga, Grzegorz Rosinski, tire sa révérence… et encore, même pas sur une note positive puisque le bougre réussit la gageure de nous pondre quelques planches tout bonnement brouillonnes, histoire d’enfoncer encore le clou !

     Mais bon, il était dit que l’on boirait le calice jusqu’à la lie et après l’annonce que Xavier Dorison, le scénariste du tome précédent, Le Feu écarlate, avait été écarté au bout d’un album – ce qui n’était pas une bonne nouvelle – et que le sieur Yann reprendrait les manettes, ce ne fut que déceptions sur déceptions : ainsi, par le biais d’un scénario insipide où il n’y a pas grand-chose à en tirer, cet album, qui, pour rappel, devait marquer les esprits puisque réunissant la série principale et les séries annexes ne fut qu’une longue plongée dans le grand n’importe quoi et la médiocrité…

    Ainsi, nous avons droit à un retour totalement inutile dans le royaume de Zhar que l’on avait découvert dans Le Mal Bleu et qui n’apporte strictement rien à l’intrigue, si ce n’est nous faire perdre notre temps, mais aussi, a des morts totalement absurdes comme, principalement, celle de Salouma, personnage oh combien important depuis quelques tomes et dont Yann se débarrasse stupidement, avant de, pour finir, rater totalement le retour de Thorgal chez les siens où toute l’émotion que l’on était en droit d’attendre d’un tel événement est totalement absente et où chaque personnage – en dehors d’Aniel, à la rigueur – réagit de manière incompréhensible et stupide – eh oui, nous sommes à mille lieux d’un chef d’œuvre comme La Cage !

    Bref, vous l’avez compris, ici, il n’y a pas grand-chose à sauver et en dehors de quelques planches réussies de la part de Rosinski, de la rancune tenace d’Aniel vis-à-vis de sa famille et d’une ou deux scènes d’actions, le reste est mauvais, très mauvais même ! C’est vraiment dommage pour une œuvre aussi importante que Thorgal, une œuvre qui aura marqué bien des lecteurs depuis des décennies et qui, après des hauts et quelques bas, réussit l’exploit de tomber dans la fange absolue ! Sincèrement, je ne sais pas ce que donnera la suite des aventures de notre viking préféré, mais, franchement, je pense que se relever d’une telle chute ne sera pas chose aisée, loin de là !

    https://feanor-journal.blogspot.com/2018/11/thorgal-aniel.html

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit
    <img src=" />

    Une version prestigieuse du nouveau tome de Thorgal en grand format (29,7 x 36,8 cm) et finitions luxe (beau papier, dos toilé, tranchefile).
    Un cahier graphique exclusif de 32 pages avec croquis et storyboard.

    Graphique ou pas, le contenu est le même. NULLISSIME

    Par acquit de conscience je viens de le relire… toutes mes impressions négatives sont confirmées… finis les thorgal. Il rejoint l’Asterix que j’ai cité plus haut au fin fond de ma cave. Correction : j’avais donné une nouvelle chance après « Le feu écarlate » et cette orgie de rouge qui a détruit les yeux…

    je suis réellement très déçu et en colère

    c’était plus simple de faire arriver le bateau volant sur les rives du northland et centrer l’histoire sur les retrouvailles de la famille avec des dialogues mêlant action empathie et psychologie pour une vraie transition. Le seul moment qui y ressemble peu ou prou, c’est ZIM qui déclare sa flamme au viking.

    la réplique : « bas les pattes ! Épargnes moi tes simagrées «  ( p 40) puis « assez de simagrées » (p41)…. mon Dieu c’est horrible

    Répondre | Lien | Citer

    Matthieu a écrit
    si bien qu’on lit mais à moitié, on ne rentre pas pleinement dans le récit.

    oui c’est vrai

    disons qu’entre les moments où j’ai du relire parce que les dialogues me faisaient halluciner, les moment où j’ai du relire parce que les ellipses sont des trous, des dolines, des gouffres, que dis-je des puits-sans-fonds, les moments où j’ai du relire parce que l’action n’est pas lisible, les moments oú j’ai dû relire parce que les retrouvailles sont …. hein ? quoi ? quelles retrouvailles ?

    la lecture n’était pas très fluide.

     

    En plus je le trouve inégal au niveau dessin, les premières planches m’on faite rêver, elles sont sublimes, ensuite il y a des planches un peu sombres, et les scènes dans les fleurs carnivores ne m’ont pas parlé, j’ai trouvé Thorgal un peu agité, il a perdu de sa superbe. La case où il se jette dans les fleurs ne montre pas le mouvement comme Rosinski le fait d’habitude.

    La dernier planche est sympa, mais le traitement est trop bref, les dialogues sans interêt. Pas d’émotion, hormis celle donnée par le dernier Thorgal dessiné de Rosinski.

40 sujets de 281 à 320 (sur un total de 837)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019