Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 16 – Louve

Accueil / Forum / Thorgal – Albums et analyses / Thorgal – 16 – Louve

Bienvenue

Thorgal – 16 – Louve

Ce sujet a 27 réponses, 7 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 2 ans et 2 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #31506 Répondre | Citer

    Paru il y a 25 ans, Louve est un album très important de la saga thorgalienne. Il raconte la naissance de Louve, moment heureux s’il en est, tout en baignant dans une atmosphère sombre.

    Thorgal

    Louve

      Album n°16  
    Novembre 1990

    Dès la couverture de l’album, cette ambivalence est présente. Pourtant c’est ma couverture préférée. Aaricia y apparait très sensuelle, alors qu’elle vit des moments particulièrement difficiles. Le loup sortant du brouillard alimente le doute sur la suite des évènements.

    J’ai découvert sur le site Pop Fixion un texte intéressant écrit par Julien A. Il analyse le récit qui balance entre humanité et bestialité. Je vous en copie certains passages : http://www.popfixion.fr/articles/article-118-Autres-Medias-Louve-un-album-sombre-et-mythique-de-la-saga-Thorgal [Edit : page à présent supprimée sur le site]

    Louve, un album sombre et mythique de la saga Thorgal

    Cet album est un des plus sombres de tout l’univers de Thorgal, et cela se manifeste à tous les points de vue. Sombre déjà car la plupart des scènes où l’action est décisive a lieu de nuit (et même sous la pluie par moment, accentuant ainsi la tension dramatique de l’épisode narré), l’arrivée du soleil coïncidant avec la disparition de la menace qui pèse tout au long de l’album, et surtout avec la naissance de l’enfant à la toute dernière page… Sombre également car, pour la première fois, Thorgal n’a pas d’autres choix que celui d’utiliser ses talents de chasseur et de guerrier dans la mise à mort de ses adversaires, sa famille étant en grand danger ! Sombre enfin car le scénariste Jean Van Hamme semble s’être inspiré de l’ambiance des films d’horreur pour bâtir un scénario très angoissant. Les Vikings de Wor, tombent les uns après les autres sous les coups d’un vengeur assoiffé de sang. Ce qui permet d’instaurer une histoire parallèle à celle de Thorgal et de sa famille, rythmant ainsi l’aventure, tout en trouvant son dénouement en même temps que le récit principal.

    Le seizième tome des Aventures de Thorgal présente ici un final original et très intéressant car notre enfant des étoiles se retrouve extérieur et impuissant à l’action qui est en train de se jouer à la fin de l’album. En effet nous avons dans un premier temps une pauvre Aaricia séparée de son mari, en fuite et sur le point d’accoucher, qui trouve refuge dans une grotte aux côtés d’une louve prête, elle aussi, à mettre bas ses petits. Puis en second lieu, il y a Thorgal, blessé et acculé, incapable de défendre son fils et sa propre vie face à son ennemi, qui doit miraculeusement son salut grâce à l’intervention providentielle d’un personnage grotesque et pathétique, celui de l’infortuné « bossu », se jetant sur Wor dans une action vengeresse.

    Bien que se déroulant de manière linéaire, la progression de ces deux épisodes se fait par effets de symétrie et miroir dans le but de créer un parallélisme parfait illustrant les possibles rencontres entre humanité et bestialité, civilisation et sauvagerie. Par un jeu de miroir, le duo Aaricia/louve reflète le duo Wor/le « bossu », mais les contacts sont construits sur une relation d’opposition. C’est pourquoi nous avons d’un côté Aaricia et une louve maternellement unies dans un acte de vie ; de l’autre Wor et le « bossu » réunis dans un terrible affrontement qui précipite les deux adversaires dans le gouffre de la mort. Il est tout de même intéressant de remarquer que le personnage du « bossu », malgré son apparence repoussante et son caractère sauvage, est animé par un intense sentiment de vengeance à l’égard d’un homme lâche et cruel, ce qui nous amène à nous interroger sur celui qui est véritablement le monstre de ce duel final…

    Jusqu’à la toute fin, Wor, dont les armes traditionnelles deviennent inutiles face au « bossu », nie toute humanité à son adversaire. Doté à présent de griffes tranchantes en remplacement de sa main amputée par le même Wor au début de l’album, le triste « bossu » est devenu un loup assoiffé du sang de son ennemi, ennemi dont les précédents agissements, sous couvert de civilisation, faisaient néanmoins preuve de la plus horrible barbarie. L’humanité de ces deux personnages, animés par la haine et la vengeance, s’estompe peu à peu pour faire place à la plus sauvage des bestialités dans un duel ne pouvant s’achever que par la mort des deux adversaires. En dépit de son surnom, Wor n’aura ainsi été magnifique que pour le final d’une des plus belles aventures de Thorgal.

    La vie d’un côté et la mort de l’autre, Thorgal, quant à lui, n’ayant pas rencontré son corollaire animal, s’est donc vu irrémédiablement écarté de l’action, et ce, pour mieux retrouver à la fin de l’album Aaricia, son aimée, et son enfant nouveau né portant le nom hommage de Louve, nom qui clôt admirablement le débat sur le contact entre humanité et bestialité. Par cette marque de reconnaissance, Aaricia se pose d’égale à égale avec le loup, qui en dépit de sa réputation, n’est pas le prédateur le plus dangereux et le plus cruel de cette Terre…

    Julien A.

27 réponses de 1 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Ce texte met magnifiquement en lumière ce petit chef-d’oeuvre qu’est l’album 16 « Louve »! Je pense que je le relirai d’un autre œil !

    Répondre | Lien | Citer

    L’analyse de l’album est juste, et nous parle immanquablement.

    Cela dit, l’écriture de ce jeune homme est celle d’un exercice scolaire d’analyse, une dissertation quoi, tout de même parfaitement réussie.

    Sinon, pour parler de cet album, il ne faut pas oublier les codes du film frisson, où les éclairs mettent en lumière subitement, en noir et blanc, des scènes de meurtre. bbrrrr peurrrrr

    Répondre | Lien | Citer

    C’est de ce passage-là que tu veux parler Hirondl ?

    Répondre | Lien | Citer

    tu m’étonnes ! il m’a toujours bien fait flipper cet album moi !

    Répondre | Lien | Citer

    Hirondl a écrit :
    Sinon, pour parler de cet album, il ne faut pas oublier les codes du film frisson, où les éclairs mettent en lumière subitement, en noir et blanc, des scènes de meurtre. bbrrrr peurrrrr

    Et comme dans tout film d’horreur il pleut ou il y a de l’orage au moment le plus flippé, et c’est les autres scènes en noir et blanc avec la foudre qui tombe plusieurs fois, le cheval de Jolan qui prend peur et le jette par terre inanimé…
    Du grand art!

    Répondre | Lien | Citer

    Au fait, je ne crois pas que quelqu’un en ait déjà parlé :

    je ne sais pas s’il y a des amateurs de rugby sur le forum (bon je sais, on ne joue pas beaucoup au rugby en Suisse et en Belgique mais peut-être chez les Français!), mais moi j’ai toujours bien aimé la passe vissée de demi de mêlée de Thorgal pour que Jolan ne reglisse pas dans le précipice.

    Une belle passe que n’aurait pas reniée un Jean-Baptiste Elissalde par exemple .

    Répondre | Lien | Citer

    Oui, c’est un beau lancer, et c’est même difficile d’imaginer que Jolan est emballé dans le paquet !
    Par contre, le saut de Thorgal qui suit est moins réussi…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    A ne pas reproduire à la maison avec votre gamin… Sinon maman sera pas contente.
    Kiné, ostéopathe, après on ne s’en sort plus, surtout si Thorgal n’a pas une bonne mutuelle.

    Tjahzi a écrit :
    J’ai découvert sur le net un texte intéressant écrit par Julien Astorino. Il analyse le récit qui balance entre humanité et bestialité. Je vous en copie certains passages :

    Le texte est intéressant… d’autant qu’il est essentiellement basé sur mon propre texte, dans la fiche de l’album ICI.

    C’est une fiche très ancienne, qui mériterait bien sûr d’être réécrite et enrichie. Comme beaucoup d’autres.
    Je la mets sur la pile.

    EDIT : Je viens de prendre le temps de lire l’article en entier.

    Un plagiat bien propre, qui n’aurait pas dû être diffusé par son « auteur » sur un site sérieux. En plus, le garçon a essayé de plaquer sur mon texte (déjà imparfait) des formulations lourdes et pompeuses, qui diluent le propos. Les phrases sont trop longues, construites pour être inutilement complexes. Il a essayé de reprendre mon analyse en la développant. Pourquoi pas ! Mais pas bien.

    J’ajoute que l’image placée en entête de l’article n’est pas issue du bon bouquin… Oups.

    En plus, sa fiche sur le site présente Julien comme jeune auteur de livres analysant des œuvres… Oups, ça commence mal.

    Répondre | Lien | Citer

    Laisse-lui un commentaire…

    C’est marrant l’autre jour j’ai vu une histoire similaire avec un gamin qui faisait des vidéos sur Internet en les plagiant allègrement d’un autre vidéaste américain.

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit :
    Laisse-lui un commentaire…

    C’est marrant l’autre jour j’ai vu une histoire similaire avec un gamin qui faisait des vidéos sur Internet en les plagiant allègrement d’un autre vidéaste américain.

    On en revient toujours au même problème…
    « Redde Caesari quae sunt Caesaris, et quae sunt Dei Deo « 
    Rends à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu.

    C’est vrai que le minimum est de citer ses sources d’inspiration quand on copie…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah ah, non mais c’est pas grave, y a pas mort d’homme. Et il est marrant, le Juju, il commence son article en écrivant ça :

    Julien, pas gên a écrit :
    Je m’intéresserais plutôt ici à l’analyse d’un des épisodes les plus marquants de la saga, m’essayant ainsi à la critique narrative dans le domaine du Neuvième Art.

    C’est pas joli joli, Juju, papa n’est pas content.

    Il y a quelques années, j’avais visité un site sur Thorgal dont le contenu était entièrement copié-collé à partir de Thorgal-BD, c’était assez marrant de lire mes mots et voir mes images chez quelqu’un d’autre.
    Et je trouve de temps à autre mes textes ailleurs. Mais en général les mecs ne disent pas qu’ils en sont l’auteur, ils se contentent de les pomper, d’autant qu’il y a des gens qui croient que ce qui est écrit sur le site est officiel, alors qu’en fait je raconte n’importe quoi comme je veux, et que par exemple si je veux je peux dire caca et pipi, et écrire moi aussi des phrases de quatre lignes.

    Et à part ça, j’adore cet album !

    Répondre | Lien | Citer
    Stop au plagiat !

    Je suis choqué, et je m’en veux de ne pas avoir lu ton analyse avant d’avoir posté cette information. Choqué, non pas parce que cette personne reprend tes idées (voilà sans doute pourquoi j’ai trouvé son article intéressant), mais surtout parce qu’il se revendique comme auteur, et qu’il publie son article sur un site de critique littéraire.

    J’’ai aussi comparé son texte au tien, et le plagiat est flagrant ! Ce n’est pas le cas pour l’entièreté du texte, notamment dans le parallélisme qu’il fait entre le duo Aaricia/la louve et le duo Wor/le bossu (aurait-il aussi copié sur un autre auteur pour cette partie-là ?). Mais comme l’a dit Hirondl plus haut, tout comme d’autres commentateurs sur le site littéraire, son article se rapproche plus d’un exercice scolaire d’analyse que d’une critique inspirée.

    A titre d’exemple, je reprends ici des extraits de ton article et du sien. L’auteur a essayé de le réécrire en modifiant les tournures de phrases, souvent en alourdissant le texte. Effectivement, c’est pas joli joli tout ça… Je ne me suis pas retenu de l’écrire en commentaire sur le site où il a publié son article !

    Thorgal.com : C’est tout d’abord l’un des albums les plus sombres, à tous points de vue. Sombre car la plupart des scènes ont lieu de nuit ou sous la pluie, l’arrivée du soleil coïncidant avec la disparition de la menace, et surtout avec la naissance de l’enfant, à la dernière page donc !
    J.A. : Cet album original et étonnamment bien construit, est en effet un des plus sombres de tout l’univers de Thorgal, et cela se manifeste à tous les points de vue. Sombre déjà car la plupart des scènes où l’action est décisive a lieu de nuit (et même sous la pluie par moment, accentuant ainsi la tension dramatique de l’épisode narré), l’arrivée du soleil coïncidant avec la disparition de la menace qui pèse tout au long de l’album, et surtout avec la naissance de l’enfant à la toute dernière page

    Thorgal.com : Sombre aussi car, pour la première fois, Thorgal utilise ses talents de guerrier pour mettre à mort un grand nombre d’adversaires. Mais cette fois, sa famille et son peuple sont en grand danger et ses adversaires tombent comme des mouches. Sombre enfin car Jean Van Hamme s’est inspiré de l’univers des films d’horreur pour bâtir un scénario où l’angoisse monte crescendo. Les Vikings de Wor, victimes du syndrome de « Souviens-toi l’été dernier », tombent un à un sous les coups d’un esprit vengeur pas si maléfique que ça. Du coup, une histoire parallèle à celle de Thorgal et des siens rythme l’aventure et trouve son dénouement en même temps que le récit principal.
    J.A. : Sombre également car, pour la première fois, Thorgal n’a pas d’autres choix que celui d'utiliser ses talents de chasseur et de guerrier dans la mise à mort de ses adversaires, sa famille étant en grand danger ! Sombre enfin car le scénariste Jean Van Hamme semble s’être inspiré de l’ambiance des films d’horreur pour bâtir un scénario très angoissant. Les Vikings de Wor, tombent les uns après les autres sous les coups d’un vengeur assoiffé de sang. Ce qui permet d’instaurer une histoire parallèle à celle de Thorgal et de sa famille, rythmant ainsi l’aventure, tout en trouvant son dénouement en même temps que le récit principal.

    Thorgal.com : Le nom donné à l’enfant à la toute dernière page est une marque de reconnaissance pour un animal qui, malgré sa réputation, n’est pas le prédateur le plus dangereux et le plus cruel de cette Terre
    J.A. : Par cette marque de reconnaissance, Aaricia se pose d’égale à égale avec le loup, qui en dépit de sa réputation, n’est pas le prédateur le plus dangereux et le plus cruel de cette Terre

    Répondre | Lien | Citer
    Plagiat d’un article

    Bonjour,

    Je suis le co-créateur du site Pop Fixion. Nous venons de découvrir cette discussion, je vais me renseigner au plus vite sur le sujet avec la personne concernée.

    Soyez assurés que nous faisons tout pour éviter toute forme de plagiat, et que les mesures appropriées seront prises si le fait est avéré.

    Cordialement,

    Farid / Pop Fixion

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bah, ce n’est pas plus grave que ça. A la limite, c’est plus pour Pop Fixion que c’est gênant, c’est vrai.
    J’ai parcouru quelques articles, très bien fait ce site…

    Bon, ce serait dommage par contre que Thorgal n’ait plus d’articles qui lui soient consacré sur Pop Fixion.

    Tjahzi a écrit :
    J’’ai aussi comparé son texte au tien, et le plagiat est flagrant ! Ce n’est pas le cas pour l’entièreté du texte, notamment dans le parallélisme qu’il fait entre le duo Aaricia/la louve et le duo Wor/le bossu

    Tu as analysé l’analyse ! La boucle est bouclée. De la passion passionnée.

    Répondre | Lien | Citer

    Ben c’est pas grave mais c’est grave . Disons que le problème c’est que toi tu t’en fiches, mais si c’était arrivé à quelqu’un d’autre ce dernier aurait pu prendre des mesures. En fin de compte c’est une pratique ilégale, c’est pas un acte à encourager. Le minimum c’est de lui dire de ne pas recommencer.

    Après il faut dire aussi que j’ai consaté que les gens oublient souvent de citer leur sources. Ce n’est pas forcément par malice, mais il faut vraiment que les gens apprennent à reconnaître correctement le travail des autres.

    Répondre | Lien | Citer
    Message d’excuse

    Bonsoir,

    Je me présente, je suis le Julien dont il est question dans cette conversation, et je tiens à m’excuser auprès de la personne ayant écrit le premier article sur « Louve », ainsi qu’à toutes les autres ayant lu mon article.

    En effet, je me suis servi d’une partie des ses analyses pour développer mes propos, alors que je n’aurai, bien évidemment, pas dû le faire, et le regrette à présent pour deux raisons.
    La première est, qu’à partir du retour légitime que j’ai reçu de ce site, je me suis rendu compte que je n’avais pas respecté le travail d’autrui et encore moins l’oeuvre originale dont je suis pourtant fan. La seconde est que je risque ainsi d’avoir causé du tort au collectif Pop Fixion, et cela je ne le désire absolument pas étant donné que ces gens font un super boulot.

    J’espère sincèrement n’avoir pas blessé l’auteur de l’article initial. Même s’il n’y avait aucune mauvaise intention derrière, j’ai cédé à la facilité et cela ne se reproduira plus. De cette erreur, je tire une leçon que je mettrai sans-cesse en pratique par la suite.
    C’est pourquoi, avant toutes choses, mon article doit être retiré du site.

    Encore une fois, toutes mes excuses pour la gêne occasionnée.

    Julien

    Répondre | Lien | Citer

    Julien, je suis le fan de Thorgal qui a découvert ton article et l’a partagé ici. J’ai effectivement été déçu du plagiat, mais comme tu le dis, chacun apprend de ses erreurs. Ta démarche est un pas dans la bonne direction. Notre webmestre, l’auteur de l’article initial, te répondra certainement.

    Faut-il retirer ton article du site ? Comme le disait notre webmestre, Thorgal mérite qu’on parle de lui sur Pop Fixion. Si ton article est effacé, il va falloir que tu en écrives un autre pour honorer la mémoire de Thorgal

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hé oui, pas bête ça !

    Julien, j’ai déjà pardonné puisque je n’étais pas fâché. Mais ce qui serait encore mieux, c’est d’écrire un nouvel article sur un album de Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer

    Waw c’est la première fois que je vois quelqu’un faire des excuses pour ce genre de chose . Savoir reconnaître ses erreurs est une qualité qui se fait rare.

    Moi j’ai bien aimé l’article puisque tu y rajoutais des choses. Comme les autres, je pense que tu pourrais le réécrire et citer la source .

    Répondre | Lien | Citer
    Re: Message d’excuse

    Julien a écrit :
    Même s’il n’y avait aucune mauvaise intention derrière, j’ai cédé à la facilité et cela ne se reproduira plus. De cette erreur, je tire une leçon que je mettrai sans-cesse en pratique par la suite.

    A mon avis, la seule leçon à en tirer, c’est de citer ta source. Au contraire, si tu reproduis un texte en citant la personne, c’est gratifiant pour elle (sur le fond qui est repris et développé) et pour toi (pour ton intégrité/honnêteté intellectuelle).

    EDIT : Zut, désolé Isis, je n’avais pas encore lu ton message, désolé de la redite!
    (Bon en même temps, tu avais fait pareil en parlant de citer sa source alors que je l’avais dit 3 jours avant )

    Thorgal.BD a écrit :
    Hé oui, pas bête ça !

    Julien, j’ai déjà pardonné puisque je n’étais pas fâché. Mais ce qui serait encore mieux, c’est d’écrire un nouvel article sur un album de Thorgal.

    Héhé, y en a qui ne perdent pas le nord

    Répondre | Lien | Citer
    Réécriture

    Bonsoir à tous,

    Je prends note de vos remarques et accepte avec plaisir votre proposition de réécriture à laquelle je m’emploierai très prochainement en toute bonne foi.

    Je ne manquerai pas de vous faire part de sa sortie, tout en espérant qu’il vous plaira.

    L’affaire est donc à suivre

    Au plaisir de discuter de Thorgal avec vous,

    Julien

    Répondre | Lien | Citer

    Belle réaction Julien, une attitude Thorgalienne ce à quoi j’ajoute : « lâche-toi !! » eh eh je veux dire par là : un peu moins de connecteurs logiques et de méthodologie de l’argumentation pour un peu plus de sentiment et de spontanéité ! Ainsi un texte peut glisser de l’exercice vers … l’écriture. Bonne continuation !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Fiche de l'album

    En 2017, Thorgal fête son 40ème anniversaire !

    Pour accompagner l’événement, un album mythique de la série Thorgal sera mis en lumière chaque mois. L’album de mai est « Louve ».

    Et j’ai bossé les mecs.

    Louve - Couverture

    Une nouvelle fiche album est disponible pour Louve, avec de nombreuses illustrations, une analyse de l’album, des planches, un atelier présentant différentes techniques de l’auteur, et bien d’autres choses. L’idéal est bien sûr de l’accompagner d’une relecture de l’album, qui le mérite bien !

    Une bonne semaine de boulot sur cette fiche, mais bon bah, j’en suis bien content, je pense qu’elle est correcte.
    Profitez-en pour donner votre avis sur l’Althing, si ce n’est pas encore fait ! Et me dire éventuellement si ce que je raconte est intéressant ou tout bidon.

    Louve

    Répondre | Lien | Citer

    Bravo Thorgal-BD pour ta fiche  Elle est très complète, très bien faite et ça me donne envie de relire l’album

    Thorgal-BD a écrit Une nouvelle fiche album est disponible pour Louve, avec de nombreuses illustrations, une analyse de l’album, des planches, un atelier présentant différentes techniques de l’auteur, et bien d’autres choses. L’idéal est bien sûr de l’accompagner d’une relecture de l’album, qui le mérite bien !

    C’est ben vrai! Je m’y mets direct

    La couverture de l’album est magnifique, l’expression du visage d’Aaricia, sa main crispée…    

    Répondre | Lien | Citer

    Superbe fiche, qui met en lumière tout le génie de cet album ! 

    Merci pour le boulot !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Une bonne semaine de boulot sur cette fiche, mais bon bah, j’en suis bien content, je pense qu’elle est correcte. Profitez-en pour donner votre avis sur l’Althing, si ce n’est pas encore fait ! Et me dire éventuellement si ce que je raconte est intéressant ou tout bidon.

    C’est impressionnant, tu as réécrit toute l’analyse de l’album ! Et comme si ce n’était pas suffisant, tu développes la partie « Atelier » par l’analyse des clairs-obscurs et des jeux de lumière. Quelle inspiration ! Un très beau cadeau pour cet album magnifique 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 ans et 2 mois par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Merci à vous.

27 réponses de 1 à 27 (sur un total de 27)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019