Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thanatéros

Accueil / Forum / Hors sujet / Thanatéros

Bienvenue

Thanatéros

Ce sujet a 19 réponses, 9 participants et a été mis à jour par Kartlis kartlis, il y a 4 mois et 1 semaine.

  • Créateur
    Sujet
  • #188402 Répondre | Citer
    CatCat

    J’ai pas mal hésité. Ouais parce que moi, je me pose toujours tout un tas de questions, et je trouve toujours à douter. Alors, je me dis que c’est peut-être pas l’endroit pour de la publicité personnelle. Mais bon, au pire, je me dis que si ça va à l’encontre des règles du forum, Steph n’aura qu’à virer mon post et ça ne me posera aucun problème.

    Alors, Thanatéros. Mais c’est quoi donc que Thanatéros ? Et bien, c’est mon prochain (double) roman à paraître aux Editions Rivière Blanche au mois de mars 2018.

    De quoi parlent-t-ils ? Pour en avoir une idée rapide, rien de tel que de se rendre sur la page dédiée sur le site de l’éditeur : ICI

    Et pour les genres, mettons qu’en résumé, c’est du bien violent, hard, glauque. L’un se rattachera sans problème au trash et au torture-porn, l’autre est à la croisée de la dystopie, de l’apo, et du X, voire du torture porn.

    En clair, un petit brûlot à ne pas mettre entre toutes les mains.

19 réponses de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Hello Cat  :)

    Je me disais bien que c’était ta passion d’auteure qui te tenait écartée du forum, mais je ne connaissais pas le domaine dans lequel ton imagination t’emmenait… là c’est plus clair, enfin surtout plus effrayant ! Moi qui viens de terminer avec horreur la lecture de la BD Blast, je ne suis pas sûr d’être capable de me laisser emmener aussi loin que ce que je découvre de Thanatéros.

    Par contre, c’est bien ici le lieu idéal où un membre du forum doit avoir l’occasion de présenter son oeuvre. Alors félicitations pour ton double roman à paraître bientôt  :!:

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ouah, dis donc, au début je me suis dit, la classe, Cat sort un roman, il faut que je voie ça !

    Par contre, je reconnais, après avoir lu l’extrait proposé par l’éditeur, je ne suis pas sûr de pouvoir assumer. Dans la vie quotidienne, il n’y a pas grand chose qui m’inquiète, mais j’ai du mal avec les histoires qui vont un peu loin dans l’horreur.

    A la maison, j’ai les recueils des « Tales from the crypt » et quelques histoires de Zombies, mais je connais mes limites. Du genre, si je lis la jaquette d’un « Saw, je jette le DVD et le pousse du pied sous l’étal. J’ai mis 10 ans à oublier (un peu) Freddie, j’exorcise « Cube » en faisant des escape games, je regarde éventuellement « Evil dead » parce que je suis fan de Bruce Campbell depuis qu’il a commis Brisco County.

    D’un autre côté, j’ai envie d’essayer… Vile tentatrice !

    N’hésite pas à présenter tes autres œuvres, histoire de faire varier les frissons d’horreur, ou d’exposer les diverses facettes de ton talent si tu as aussi écrit de la comédie romantique.

    Répondre | Lien | Citer

    Un peu trop hard pour moi… par contre j’aimerais bien savoir Cat si tu as écrit des livres dans un autre registre, et si oui, lesquels ? Des comédies romantiques, c’est ça ? Ou bien c’est une blague de Steph ? En tout cas bonne chance !

    Répondre | Lien | Citer

    Cat qui écrit une comédie romantique  :?:  Je suis sûr que c’est encore une blague pourrie de Stéph  :!:  :twisted:

    Répondre | Lien | Citer

    C’est moi, je suis bête quand même !!! Bon, je vais être plus gentille avec moi même : disons que j’ai un peu de mal à reconnaître et à comprendre les blagues…   :?

    Et sinon qui sait ? Une fois qu’on est allé  aussi loin dans le registre de l’horreur… on peut peut-être tout écrire, non ? Y compris des comédies romantiques :)

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Ah bin non, on ne peut pas tout écrire.  Enfin pas moi en tout cas. Donc, les comédies romantiques, j’en suis incapable, tout comme l’humour ou le policier.

    C’est mon deuxième bouquin à moi toute seule.  Le premier,  « Greta » aux Éditions TRASH, est maintenant épuisé.

    Autrement, j’ai aussi placé plusieurs nouvelles dans des antho, en majorité dans le même genre que mes romans, quelques unes en fantastique. Et puis l’un ou l’autre poème.

    Répondre | Lien | Citer

    Aïe, j’aurai aimé voir des avis plus encourageants pour ne pas te plomber Cat, mais je suis un peu comme Steph, l’horreur et le gore sont des genres que je ne touche pas. Je crois que je suis trop empathique, ce qui n’est pas forcément une bonne chose. Et là, bon, je sais d’emblée que cela n’est pas du tout fait pour moi :? .

    Si un jour tu t’essayes à un genre moins sombre, je serai plus intéressée.

    A part ça, je pense que effectivement tu as le droit de présenter ce que tu veux sur le forum.

    Répondre | Lien | Citer

    Idem, ce ne sera pas trop ma tasse de thé, par contre pour ma culture g, j’ai au moins découvert plein de nouveaux noms de styles! (dystopie, apo, torturo-porn)

    Répondre | Lien | Citer

    Perso je suis un grand fan d’horreur !! Ce genre d’ouvrage, c’est typiquement le style de livre que je peux m’offrir dans le cadre d’une convention SF ou d’un comic-con local, en ayant l’opportunité de discuter avec son auteur !

    Je te souhaite une rupture de stocks rapide Cat ! :)

    Répondre | Lien | Citer

    Puisqu’on en parle…

    Pourquoi vous aimer l’horreur et surtout, pourquoi le gore ? :D Les tortures et ce genre de joyeuseté… C’est une passion qui m’est tellement étrangère. Je peux comprendre une certaine fascination morbide, mais dans ce sens, la seule chose que je pourrai faire c’est jeter un oeuil, sentir mon estomac se fermer et partir en courant pour aller regarder Mon Petit Poney histoire de penser rapidement à autre chose :lol: .

    Du coup je me pose des questions sur ceux qui apprécient. C’est de l’adrénaline ?

    Répondre | Lien | Citer

    Sinon, Cat, j’ai fait une recherche google et j’ai lu quelques extraits de ton fameux Greta sur un forum.

    En fait, j’aime beaucoup ton style (direct, épuré et propre) et les extraits que j’ai lu étaient moins gores que ce que j’avais lu sur le site promo de Thanateros.

    Bon, après, j’ai lu le résumé au dos du bouquin et je me suis dit que… snif, en fait nan.

    Mais en clair je trouve ton style très sympa, donc je répète, si tu t’essaie à d’autres genres, j’y prendrais sûrement plaisir :wink: .

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit
    Puisqu’on en parle…

    Pourquoi vous aimer l’horreur et surtout, pourquoi le gore ? :D Les tortures et ce genre de joyeuseté… C’est une passion qui m’est tellement étrangère. Je peux comprendre une certaine fascination morbide, mais dans ce sens, la seule chose que je pourrai faire c’est jeter un oeuil, sentir mon estomac se fermer et partir en courant pour aller regarder Mon Petit Poney histoire de penser rapidement à autre chose :lol: .

    Du coup je me pose des questions sur ceux qui apprécient. C’est de l’adrénaline ?

    Alors moi je n’aime pas le gore en particulier, mais l’horreur en général.

    Je pense que cet attrait est lié à pas mal de choses… Un attrait vers le frisson qui a démarré assez jeune quand on m’a mis dans les mains le premier roman des « Chair de poule ». Du coup j’ai naturellement continué de lire des œuvres horrifiques destinées aux adultes.

    J’aime être bousculé quand je me divertis (autant en visionnage qu’en lecture) du coup je m’oriente naturellement vers du divertissement SF, horreur etc… des choses qui me « scotchent » sur le canapé :D

    Je veille à accorder également du temps à des lectures/visionnages à vocation instructive (œuvres classiques, films engagés) mais c’est clairement pas ce que je préfère faire sur mon temps libre.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je ne suis pas allé bien loin dans l’horreur, pour ma part. J’ai lu pas mal de bouquins de James Herbert et de Dean Koontz, mais j’imagine qu’on n’est pas dans le crado ultime. J’ai aussi lu pas mal de Stephen King dans les années 90 (à peu près tout ce qu’il avait écrit à l’époque).

    Par contre, en films, ça me dérange. Déjà que les séries policières nous servent des cadavres découpés à chaque épisode, ça va bien. Ce ne sont pas du tout des images que j’ai envie de voir.

    En gore, c’est pire, j’ai une culture proche de rien. J’ai vu « Braindead », de Peter Jackson, mais dans le genre malsain j’ai été bien plus perturbé par « C’est arrivé près de chez vous » (le premier film de Benoît Poelvoorde) ou par « Cube ».

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Merci à tous pour vos encouragements. Et pas de souci, je sais que l’horreur/gore n’est pas pour tout le monde.

    Pourquoi vous aimer l’horreur et surtout, pourquoi le gore ?
    Les tortures et ce genre de joyeuseté… C’est une passion qui m’est tellement étrangère. Je peux comprendre une certaine fascination morbide, mais dans ce sens, la seule chose que je pourrai faire c’est jeter un oeuil, sentir mon estomac se fermer et partir en courant pour aller regarder Mon Petit Poney histoire de penser rapidement à autre chose

    Pourquoi j’aime en regarder, en lire, en écrire ? Bonne question. Un peu comme Shinob, je suis tombée dedans quand j’étais enfant, vers neuf ans avec un film fantastique de fantômes qui nous avait fascinés mes frères et moi (et qui n’était pas très bon, mais bon, enfant, on est plus vite impressionné) Et le deuxième fut Carrie vers onze ans. Faut dire qu’on était des gosses à l’imaginaire déjà bien porté vers la sfff et vers les grandes aventures des campagnes brabançonnes. J’ai vite délaissé les contes de princesses et de princes charmants pour me tourner vers des lectures moins fleur bleue, d’abord des livres d’aventures ciblés jeunesse (j’en ai lu des bibliothèque verte), puis mes premiers livres d’horreur. De souvenir, ça devait être des Hitchkock présente et, dans le même temps, je découvrais les Dracula avec Christopher Lee dont mon père était fan. Le terrain était donc préparé, même si ces premiers essais étaient plutôt tournés vers une horreur d’atmosphère où on voit peu de choses (ouais, enfin, la fin de Carrie, c’est pas tout à fait « on voit rien ». Le terrain était donc préparé. A l’adolescence (avec la chance de la vivre dans les années quatre-vingts, époque bénie pour les films d’horreur), j’ai découvert tous les films qui sont devenus, donc, des légendes (The thing, Alien, Evil dead…, des films qui dépassaient la simple horreur d’atmosphère pour montrer les monstres et les morts avec plus de détails. Je crois que c’est un âge où on aime se faire peur, surtout entre copains. De là, moi qui étais une grande lectrice, j’ai entamé la littérature du genre, surtout Stephen King. Quant au gore, ce n’est pas ce que je regardais/lisais le plus, mais je trouvais ça amusant parce que disproportionné. Assez bizarrement, j’ai toujours eu plus de mal avec la violence « réaliste », celle de certains films policiers ou de certains drames. Mais je vais revenir sur ce point.

    Pour ma part, je fais une distinction entre le gore et le trash (c’est ma vision personnelle). Le gore est un genre sanglant, mais un sanglant dans l’excès, un sanglant qui paraît donc moins réaliste. Le trash est un genre plus malsain, où la violence est plus dure, plus réaliste, plus glauque, une violence qui va jusque dans les choses qui choquent et pas seulement dans le meurtre en masse avec éjection de tripes et boyaux d’un Jason ou d’un Freddy. Le trash explore des contrées très noires et n’hésite pas donner les détails de ce qu’il découvre, des détails peu réjouissants. Dans mes lectures et mes films, j’irai plus vers le gore que le trash. Je trouve le gore « amusant », alors que le trash est dérangeant, ce qui fait qu’en consommer, je ne peux pas le faire à haute dose.

    Moi, j’écris donc du trash. Mais pourquoi était la question de base.  Quand on lit ce que je viens d’écrire, on remarque, donc, que le gore m’amuse et le trash fait ce qu’il doit faire, il me dérange. Je n’aime pas la violence. Je dirais même que la violence me fait peur. Mais la violence d’un gore n’est pas (ou rarement) crédible, je peux donc en rire, elle ne me touche pas. Tandis que dans le trash, la violence devenant plus réaliste, plus proche de ce dont l’homme est capable, elle m’affecte plus. Alors pourquoi j’en consomme et j’en écris ? La réponse est assez simple : parce qu’autant elle est plus réaliste, autant elle n’est que fiction. Je sais que ce que je regarde/lis/écris n’est pas vrai. C’est une violence qui n’existe pas et qui donc ne peut pas m’atteindre réellement, même si elle peut me déranger. Je peux donc l’affronter sans peur. A l’inverse, j’ai horreur, et je ne regarde quasiment jamais des émissions qui montrent une violence réelle, là il n’y a plus le filtre de la fiction et ça me donne des hauts-le-cœur.

    En fait, quand j’écris du trash, je fais subir à mes personnages (quasiment toujours féminins) le pire des tortures qu’on peut imaginer, ça me fait du bien. Ce n’est pas une façon d’exprimer une violence qui serait en moi, car j’en suis quasiment exempte, mais une façon de remettre la violence de l’homme là d’où elle ne devrait jamais sortir, dans la fiction, c’est une façon de l’affronter sans qu’elle puisse me faire du mal ou me faire peur. Là, je la contrôle, je la domine. Elle ne peut pas gagner.

    Allo Freud ?

    Répondre | Lien | Citer

    Jolie explication Cat, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis !

    Par curiosité, tu rangerais le film « The Human Centipede 2″ dans le gore ou le trash ? Je demande car c’est le film le plus dérangeant que j’ai vu (je le classe donc dans le trash à titre personnel).

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 mois et 1 semaine par shinob.
    Répondre | Lien | Citer

    Super intéressant. Et tu as raison, c’est le trash qui m’horripile, par le gore

    Du coup, je comprends mieux pourquoi moi je ne supporte pas le trash : parce que contrairement à toi, je fais le lien fiction-réalité. Je SAIS que nombreuses tortures qui apparaissent dans certains textes trachs ont pu se produire dans notre monde. Où ? Quand ? Comment ? Je ne sais pas, mais je sais que cela a pu se produire. En lisant ou voyant des trucs trashs, je repense inmédiatement à ces personnes sans visages qui ont subit des choses similaires dans la réalité et les cris que j’entend deviennent des échos de cris de personnes réelles.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Oui, moi, je n’ai pas ce lien. Peut-être parce que j’explore le genre de l’horreur depuis la fin de mon enfance. Maintenant, j’avoue que j’ai plus facile à écrire du trash qu’à en regarder (je veux dire les films vraiment dérangeants dans le domaine de la violence). Quand j’écris, je domine totalement, c’est moi qui dirige, et j’ai un recul énorme sur ce que je raconte. Quand je regarde ou lis l’oeuvre d’un autre, j’ai les surprises du scénarios. Mais je ne sais pas, je crois que j’ai besoin de me confronter à ça de temps en temps.

    Human centipède. Le premier, je le classerais dans l’horreur je pense, bien que basé sur une idée dérangeante, on ne voit pas grand chose. C’est plus l’idée qui choque en fait que ce qu’on voit. Le deux, alors là, oui, c’est du trash, le gars qui a fait le film, il a décidé d’y aller à fond. C’est dégueulasse, gore, trash, surtout pour l’idée, l’acteur principal est phénoménal. Je le vois comme une pépite que la majorité ne peuvent pas apprécier, et je comprends tout à fait. Moi, je l’ai regardé en choisissant d’en rire, parce que le rire permet le recul, pas parce que c’est marrant à regarder, mais je ne sais pas si je me fais bien comprendre. Et je n’ai pas vu le trois, mais j’ai des doutes, ça me semble impossible de faire plus dans le déviant glauque malsain. Moi, aussi c’est un des films les plus dérangeants que j’aie regardé. Peut-être devant, je mettrais Canibal holocaust, très différent, mais vraiment dérangeant, choquant. Et puis, il paraît que A serbian film est atroce également (mais je n’ai toujours pas eu l’occasion de le visionner).

    Répondre | Lien | Citer

    Personnellement, je serai plus comme Isis, je n’ai pas d’intérêt pour le trash ni le gore.

    Pourtant, une part de moi (certainement bien vicelarde) éprouve une curiosité malsaine pour ce genre, mais le peu que j’entraperçois me choque très vite, et me dit de ne pas y revenir avant bien longtemps.

    Pour vous faire rire, il y a quelques années, j’étais invité chez des potes pour une (longue) soirée (plutôt nuit) « films dérangeants ». (L’exorciste, Les Affranchis (pas gore, ni horrible mais quand même pas mal malsain j’ai trouvé), Cannibal Holocaust. Pendant qu’ils regardaient Cannibal Holocaust, j’étais planqué dans la chambre à côté (c’est ça, riez, riez!). Ils se foutaient de moi « Viens voir! Viens v…Oh putain c’est dégueu! » Le peu que j’entendais de leurs commentaires me donnait envie de vomir…

    Je ne suis pas surpris que tu aimes ce genre, Cat. J’avais lu il y a quelques années sur ton blog, une histoire de quelqu’un (un homme je crois) qui se faisait sod[LES PETITS OISEAUX!]ser en prison. Ca me parait étrange d’aimer ça et aussi Thorgal, qui contient pas mal de références poétiques. Tu me diras, la poésie peut être assez glauque aussi.

    Après, je viens de relire l’excellentissime « Grand pouvoir du Chninkel » et c’est vrai qu’il contient pas mal de scènes de cruauté gratuite. Le « presque » viol de Gwel (scène assez dérangeante), le charnier du début, la mort horrible du traitre, le supplice final de Jon,… Mais y a toujours une justice, une « morale » avec un acte de courage, d’héroïsme, qui redonnent espoir. C’est ça qui me plait vraiment, plus que le « trash ». On peut éprouver des émotions fortes avec de belles oeuvres, si c’est bien fait.

    Répondre | Lien | Citer

    Bin, moi, j’ai 15 ans et le livre (en fait la BD) le plus glauque et le plus horrible que j’ai lu, c’est BLAST. Par ailleurs, ça m’a plu mais je suis surtout choquée, un peu révulsée et assez fascinée. J’ai lu à la fin de la BD que Larcenet avait eu l’intention d’en faire un film… Par pitié, non :!: Je n’ose même pas imaginer ce que ça donnerait…

    Sinon, ce qui m’avait presque « traumatisée », c’est Thorgal. La série « Kriss de Valnor ». Les 2 premiers tomes que j’avais lus en suivant. J’avais peut-être 10 ans. J’avais été bouleversée, horrifiée, le cœur au bord des lèvres. Pour la gamine que j’étais (et que je suis encore :lol: ) la lecture en avait été terrible.

    Et je ne suis pas vraiment prête à renouveler l’expérience. J’ai lu le petit extrait de Thanatéros (le titre est en référence à 2 divinités de la mythologie grecque : l’amour et la mort, c’est ça ?) et pour l’instant, ce n’est pas pour moi.

19 réponses de 1 à 19 (sur un total de 19)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018