Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Louve – 6 – La reine des Alfes noirs

Accueil / Forum / Les Mondes de Thorgal / Louve – 6 – La reine des Alfes noirs

Bienvenue

Louve – 6 – La reine des Alfes noirs

Ce sujet a 197 réponses, 10 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 2 ans et 11 mois.

38 sujets de 161 à 198 (sur un total de 198)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer
    louve 6

    mon avis ? bof… histoire pas assez rythmée, peu motivant à lire, ça manque de charisme, dans le scénario comme dans le dessin…

    Répondre | Lien | Citer
    Re: louve 6

    zorn a écrit :
    mon avis ? bof… histoire pas assez rythmée, peu motivant à lire, ça manque de charisme, dans le scénario comme dans le dessin…

    Tu as 2-3 arguments pour étayer tout ça?

    Répondre | Lien | Citer

    oui, d’abord trop de blabla, trop de discussion entre les personnages, même si le scénario s’améliore par raport aux précédents… en fait il ne se passe quand meme pas grand chose, ça resemble à un album d’introduction… et au final, les rares scènes « d’action » ne sont pas passionantes : la dispute entre mère et fille, la crise entre la déesse et la gardienne des clés, et même la bataille pour le berceau de thorgal… on ne resent rien dans toutes ces scènes…

    Répondre | Lien | Citer

    ‘suis d’accord avez Zorn. Il n’y a rien de fort bien intéressant dans ce livre. C’est simplement un album-pour-acheter-le-suivant-même-s’il-est-encore-plus-nul-on-s’enfiche-du-moment-que-tu-nous-file-du-fric-petit-vaurien… La dispute ne sert à rien, de même que la leçon de Louve, ou la discussion avec Frigg… Vivement le prochain…

    Répondre | Lien | Citer

    Que ce nouvel opus ne fasse pas l’unanimité, je le comprends bien. Si nous n’arrivons pas à faire abstraction des scénarios Van Hammesque, ciselés avec des dialogues justes, concis, puissants… Si nous n’arrivons pas à faire abstraction du style Thorgalien, une histoire aboutie en un tome mais qui assemblée aux autres, contribue à la construction du personnage et de sa quête … Nous… je ne pourrais jamais apprécier ces suites… car ce n’est plus ce modèle qui est appliqué… et nous pouvons qu’en être déçu, je le suis.

    Mais dire tout de même que cet album est vide, qu’il n’y a rien à prendre, je trouve ça un peu fort…

    Oui il ya des maladresses, connues et déjà citées de nombreuse fois sur ce forum. Cependant, il y a tout de même de bonnes idées : la traitrise de Vigrid, l’attaque des hérissons, le bannissement de la gardienne, le retour du bouffon et du serpent… Même si certains rebondissements et intrigues sont rapidement mis à découvert, Yann crée un vrai lien avec la série mère et j’apprécie cela. Une série de Thorgal qui ne parle pas de Thorgal n’a pour moi pas de sens. Les lecteurs des mondes de Thorgal ont déjà lu Thorgal ou vont lire Thorgal ! Cet album donc, fait prendre des tournures assez importantes à des personnages connus de la série mère, donc pour moi, ce n’est pas un album anodin ou affublé de cette expression « album d’introduction » qui ne veut pas dire grand-chose. Introduire quoi ? De l’aventure ? De l’émotion ? Du suspense ? ça c’est que l’on désire … Ah les attentes, les besoins et nos sentiments… vastes sujets pour apaiser nos frustrations thorgaliennes !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je me doutais que cet album allait diviser !

    Bon, j’ai laissé passer un peu de temps avant de donner mon avis. Je voulais laisser décanter, j’espérais avoir raté quelque chose, et peut-être trouver dans vos commentaires le déclic qui me ferait comprendre que l’album est meilleur que je le croyais.
    Ce n’est pas venu.

    Je ne sais pas trop comment le dire. C’est l’album de Louve que j’aime le moins. Alors que la série elle-même ne m’a jamais complètement convaincu. Est-ce que c’est dû à l’album lui-même, ou à une accumulation d’exaspération ?
    J’ai un peu le sentiment ressenti quand j’ai lu « Rouge comme le Raheborg », dernier tome de Sente et De Vita dans la série Kriss. L’impression que tout ça n’est pas pour moi, en fait.

    Mmh… Ça me laisse songeur.

    Répondre | Lien | Citer

    T-BD a écrit :
    j’espérais avoir raté quelque chose, et peut-être trouver dans vos commentaires le déclic qui me ferait comprendre que l’album est meilleur que je le croyais.
    Ce n’est pas venu.

    Je ne sais pas trop comment le dire. C’est l’album de Louve que j’aime le moins. Alors que la série elle-même ne m’a jamais complètement convaincu. Est-ce que c’est dû à l’album lui-même, ou à une accumulation d’exaspération ?
    J’ai un peu le sentiment ressenti quand j’ai lu « Rouge comme le Raheborg », dernier tome de Sente et De Vita dans la série Kriss. L’impression que tout ça n’est pas pour moi, en fait.

    J’ai la même impression que toi…
    Je continue à espérer…mais rien ne vient…

    Répondre | Lien | Citer

    Stridorn a écrit :
    Pour moi, ce n’est pas un album anodin ou affublé de cette expression « album d’introduction » qui ne veut pas dire grand-chose. Introduire quoi ? De l’aventure ? De l’émotion ? Du suspense ? ça c’est que l’on désire … Ah les attentes, les besoins et nos sentiments… vastes sujets pour apaiser nos frustrations thorgaliennes !

    Album d’introduction, c’est en effet trop facile pour dire que l’aventure, l’émotion, le suspense, c’est dans chacun des albums qu’on devrait les trouver, et pas devoir attendre la prochaine parution pour enfin avoir du plaisir à lire les aventures de Louve.
    Et pourtant, je pense que les idées à la base de cet album ne sont pas mauvaises, mais il y a un énorme fossé qui n’est pas franchi afin de rendre l’histoire captivante

    Répondre | Lien | Citer
    Rat-taupe nu


    Comme Louve, cette bestiole a dû vous surprendre : je me demandais aussi de quel animal les auteurs s’étaient inspirés. Eh bien, le rat-taupe nu existe réellement ! Enfin pas de cette taille-là… Il fait plutôt la taille d’un souris, mais se révèle particulièrement original : il vit en colonie comme les fourmis, avec une reine et des ouvriers, et surtout il peut vivre 10 fois plus longtemps qu’une souris : de 20 à 30 ans ! Il est insensible à la douleur, et jusqu’il y a peu, on n’avait trouvé aucun rat-taupe atteint d’un cancer. Cet animal est étudié pour cette faculté, en espérant la transposer chez l’homme. Un article de l’Obs détaille le mode de vie de cette bestiole qui reste quand même particulièrement laide

    Source photo : Wikipedia

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai pas lu l’album mais voyant vos réactions j’avoue ça donne pas envie.

    Sinon, je me demande si Yann ne s’est pas résolument tourné vers un public plus jeune. Les planches que j’ai lues me semblent franchement très infantiles. La petite fille qui se dispute avec sa maman, qui qui parle à son petit singe de choses fantastiques, un petit lutin qui apparaît pour lui parler d’aventures…

    Je trouve que cela fait très dessin-animé Disney.

    Répondre | Lien | Citer

    Y’a des rat-taupe plus jolis (regardez-moi comme il est mimi avec ses petits yeux… :

    Source : Sharry Goldman

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Isis a écrit :
    Sinon, je me demande si Yann ne s’est pas résolument tourné vers un public plus jeune. Les planches que j’ai lues me semblent franchement très infantiles. La petite fille qui se dispute avec sa maman, qui parle à son petit singe de choses fantastiques, un petit lutin qui apparaît pour lui parler d’aventures…

    Je trouve que cela fait très dessin-animé Disney.

    Tous les albums de Louve sont des contes. On y retrouve des éléments qui peuvent faire penser à des histoires qu’on connaît bien.
    Je pense à « Raïssa », où on retrouve la chute d’Alice vers le pays de la reine de cœur, par exemple.
    « Crow » et « Skald », c’est le petit chaperon rouge revisité. La petite fille qui écoute le loup et se fait dévorer. La seconde petite fille qui lui échappe. Le chasseur, qui sauve la petite fille et tue le loup.

    Répondre | Lien | Citer

    A la décharge de Yann, il ne porte pas seul le choix de destiner la série Louve à un public plus jeune. L’éditeur l’a orienté dans cette direction, tandis que la série consacrée à Kriss prenait une orientation plus adulte. Mais est-ce que tout ça a du sens ?
    Je ne connais pas d’autres séries parallèles en bandes dessinées. Je connais par contre les séries dérivées de Lanfeust de Troy, ou les XIII Mystery, et aucune n’est destinée à un public différent de la série mère.
    Si vraiment les lecteurs de Louve sont des enfants, alors c’est tout à fait normal que nous soyons frustrés de lire des contes qui ne nous attirent pas trop en tant qu’adultes. Mais qui sont réellement les 75.000 lecteurs/acheteurs de Louve ?

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    […]

    Tous les albums de Louve sont des contes. On y retrouve des éléments qui peuvent faire penser à des histoires qu’on connaît bien.
    Je pense à « Raïssa », où on retrouve la chute d’Alice vers le pays de la reine de cœur, par exemple.
    « Crow » et « Skald », c’est le petit chaperon rouge revisité. La petite fille qui écoute le loup et se fait dévorer. La seconde petite fille qui lui échappe. Le chasseur, qui sauve la petite fille et tue le loup.

    C’est-à-dire que certaines scènes ne collent pas du tout. Les galipette de Vigrid + La Gardienne. Crow qui est pendue la tête en bas.

    En fait le ton est totalement inégal.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tjahzi a écrit :
    A la décharge de Yann, il ne porte pas seul le choix de destiner la série Louve à un public plus jeune. L’éditeur l’a orienté dans cette direction, tandis que la série consacrée à Kriss prenait une orientation plus adulte. Mais est-ce que tout ça a du sens ?

    Je ne suis pas sûr qu’il y ait réellement des consignes éditoriales de ce type.
    Au début, un peu, peut-être. Mais je crois que c’était un peu une réflexion qui se faisait, fallait-il donner des orientations différentes aux séries.

    Isis a écrit :
    C’est-à-dire que certaines scènes ne collent pas du tout. Les galipette de Vigrid + La Gardienne. Crow qui est pendue la tête en bas.

    En fait le ton est totalement inégal.

    Il y a eu effectivement des scènes très dures.

    Globalement je trouve que la Jeunesse de Thorgal et Louve jouent un peu dans le même registre. Des personnages jeunes, vivant dans un monde dangereux, des aventures sortant de l’ordinaire.

    Le ton du nouvel album est plus léger que celui des précédents, avec plus d’humour, de fantaisie.
    Mais :

    Si vraiment les lecteurs de Louve sont des enfants, alors c’est tout à fait normal que nous soyons frustrés de lire des contes qui ne nous attirent pas trop en tant qu’adultes. Mais qui sont réellement les 75.000 lecteurs/acheteurs de Louve ?

    Personnellement, je ne sais pas où je me situe là-dedans.

    Répondre | Lien | Citer
    XIII ou Thorgal ?

    Moi ce qui me fait bien rire c’est cet article du Figaro qui nous donne le nom des auteurs de l’album : Jigounov et Sente !

    Avec en-dessous la couv’ du livre…

    http://www.lefigaro.fr/bd/2016/10/08/03014-20161008ARTFIG00019–les-mondes-de-thorga-l-toujours-en-tete-du-box-office-bd-de-la-semaine.php

    Répondre | Lien | Citer

    Surprenante cette inversion d’auteurs

    J’ai envie de découvrir le second livre classé, « S’enfuir » de Guy Delisle, pour la véracité du récit et la performance : plus de 400 pages sur l’enfermement d’un otage !

    Répondre | Lien | Citer

    Tyseria a écrit :
    Moi ce qui me fait bien rire c’est cet article du Figaro qui nous donne le nom des auteurs de l’album : Jigounov et Sente !

    Bien vu!! Pas mal la confusion entre la série-dérivée de Thorgal et la série-mère de XIII!!

    Thorgal.BD a écrit :
    Tous les albums de Louve sont des contes. On y retrouve des éléments qui peuvent faire penser à des histoires qu’on connaît bien.
    Je pense à « Raïssa », où on retrouve la chute d’Alice vers le pays de la reine de cœur, par exemple.
    « Crow » et « Skald », c’est le petit chaperon rouge revisité. La petite fille qui écoute le loup et se fait dévorer. La seconde petite fille qui lui échappe. Le chasseur, qui sauve la petite fille et tue le loup.

    Je n’avais jamais fait gaffe, du coup, on peut faire des paris sur le prochain conte

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit :
    J’ai envie de découvrir le second livre classé, « S’enfuir » de Guy Delisle, pour la véracité du récit et la performance : plus de 400 pages sur l’enfermement d’un otage !

    D’ailleurs, on n’en parle pas sur le Casemate ?

    Répondre | Lien | Citer

    Oui, c’est là que je l’ai découvert

    Tjahzi a écrit :
    A la décharge de Yann, il ne porte pas seul le choix de destiner la série Louve à un public plus jeune. L’éditeur l’a orienté dans cette direction, tandis que la série consacrée à Kriss prenait une orientation plus adulte. Mais est-ce que tout ça a du sens ?

    Thorgal.BD a répondu :
    Je ne suis pas sûr qu’il y ait réellement des consignes éditoriales de ce type.
    Au début, un peu, peut-être. Mais je crois que c’était un peu une réflexion qui se faisait, fallait-il donner des orientations différentes aux séries.

    Dans Casemate, Yann en parle :

    Votre premier « Louve », par rapport à la noirceur de certains « Thorgal », dont le prochain, semble destiné aux enfants.
    C’était voulu. Grzegorz désirait toucher tous les publics. Louve devait attirer les plus jeunes. Problème, faire du Yakari n’est pas du tout ma tasse de thé. J’ai joué le jeu tout en imaginant une histoire un peu cruelle. Louve, fille de Thorgal, vit quand même dans un monde rude. Puis, voyant en dédicaces les lecteurs appeler mes albums des Thorgal et non des Louve, j’ai repris l’ensemble des codes de la série mère. Menaces et dangers à tous les étages !

    Répondre | Lien | Citer

    Les menaces et dangers à tous les étages de Yann ne font pas peur ! C’est même ennuyant…
    A quand une vrai tension dans Louve?
    Yann sait raconter des belles histoires comme dans l’aviation… mais pour l’aventure et l’émotion, c’est pas ça…

    Donc je trouve Louve de moins en moins passionnante…

    Répondre | Lien | Citer
    Gardienne des clés

    Moi, pour mettre un peu de piment dans l’histoire, j’aurais engagé une autre gardienne des clés que Poil de Carotte qui ressemble trop à la première gardienne…

    Répondre | Lien | Citer

    Euh…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Les clés, les câlins, les tenues sexy… Tout y est.

    Sur le dessin de Surzhenko ci-dessus, je vous invite à occulter la jolie fille et le nain libidineux, et à observer comment le dessinateur a géré la végétation.

    Répondre | Lien | Citer

    Mh. À par l’herbe, j’vois pas d’grand changements..

    Répondre | Lien | Citer
    Re: Gardienne des clés

    Tjahzi a écrit :

    Sans avoir lu la série Kriss, on pourrait juger que les dieux ont jeté un sort à Kriss de Valnor, qui s’est mise à déprimer et a beaucoup grossi et qu’on reconnaît toujours à ses cheveux bouclés et son bandana rouge.

    Répondre | Lien | Citer

    Euh…

    On lui dit que Kriss c’est l’autre ? Ou pas ?

    Répondre | Lien | Citer

    Tyseria a écrit :
    Euh…

    On lui dit que Kriss c’est l’autre ? Ou pas ?

    D’ailleurs, la fausse Kriss-rondelette ressemble davantage à la Kriss de Rosinski que la petite Kriss!

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    C’est vrai qu’au fond, pour aller au bout du trip humoristique « la Gardienne est cochonne », la nouvelle aurait pu avoir un physique moins proche de celui de la précédente.

    Tyseria a écrit :
    Mh. À part l’herbe, j’vois pas d’grands changements..

    Cette remarque m’oblige à te mettre au coin, allez hop tu y restes jusqu’à la récré, et m’oblige aussi à vous proposer une autre image. Je la découpe en deux, pour mieux voir les détails sur le forum. Je trouve l’encrage varié et réussi.
    Les visages et attitudes des personnages de Surzhenko sont assez différents de ceux de Rosinski, mais les paysages et l’encrage me font toujours penser à un bon vieux Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer

    Ah mais là, l’exemple sur l’encrage varié est plus clair. Sur l’autre, je trouvais le paysage trop propre, trop net. Ces multiples petits traits qui constituent les ombres dans le décor, c’est un très beau travail.

    Répondre | Lien | Citer
    Critique Coin BD

    Extraits de la critique de l’album par Gdev sur Coin BD :

    Le scénario me semble une nouvelle fois un peu étriqué au regard de l’univers de Thorgal, et on se demande bien pourquoi Louve est embarquée dans cette histoire. Encore une fois, elle ne trouve pas sa place, encore une fois elle semble décalée et sans grand apport pour la trame : le personnage, qui attendait sa propre série pour affirmer son identité, semble encore tâtonner pour imprimer sa marque et sa personnalité dans cet univers. Le scénario a toutefois un grand mérite : il permet de revenir sur cette dimension mythologique des peuples nordiques qui est l’un des éléments de l’identité de l’univers.

    Le dessin reste l’un des gros points forts de cette série. Surzhenko est l’élève qui s’approche du maître et les dessins sont détaillés, précis, sachant allier avec brio la rationalité du réel et le surnaturel des dieux et autres créatures fantastiques qui peuplent cet ouvrage. Il y a là aussi une vraie filiation entre la série-mère et cette série dérivée qui justifie que l’on puisse voir le nom de Thorgal sur la couverture.

    Répondre | Lien | Citer
    Monde souterrain

    Je viens de relire l’album, cette planche du monde souterrain est une de mes préférées. Les effets d’ombre et de lumière, les couleurs, la variété des plans sont très agréables. Cela  me fait penser à cette planche de Thorgal dans « La chute de Brek Zarith ». Celle dessinée par Surzhenko est plus colorée, par contre la mise en page y laisse moins de liberté. L’effet d’immensité de la salle souterraine est très bien rendu par Rosinski. Et quand on lit ce passage dans le tome 6 de Thorgal, il y a de l’action ou des surprises pratiquement à chaque page, ce qui n’est pas assez le cas avec  le scénario de Yann dans le dernier Louve.

    Répondre | Lien | Citer
    Concours tome 6 FB Lombard

    Le Lombard organise un concours sur sa page Facebook pour gagner le tome 6 de la série Louve.

    Répondre | Lien | Citer

    Sympa ! Tout peut-être inventé pour compléter ça.

    Répondre | Lien | Citer

    Quelque chose me chagrine :

    page 29 , Louve rentre de sa fugue en forêt, avec Thjazi caché dans son sac de chasse.

    case 1 : -Aaricia : J’ai fait une bouilli aux légumes sauvages ! / Louve : Oh nooon !… Encore ! Je déteste la bouillie !

    case 2 : -Aa : Tu as raison, moi aussi !… Je vais la jeter ! / Aa : … Je vais plutôt préparer le gibier que tu m’as sûrement ramené de la forêt !

    Aidez-moi à comprendre… outre l’énorme usage plus que flagrant de points d’exclamations, Aaricia prépare de la bouillie, chose qu’elle n’aime pas DU TOUT au point de la jeter et de ne pas la garder pour plus tard, quand elle n’aurait pas de viande sous la dent.

    —-

    J’ai donc pensé à deux autres dialogues possibles, rentrant dans les bulles, mêmes s’ils sont bien nuls (chaque flèche représente une case, et chaque / une autre bulle) :

    1111111111 :

     dialogues normales

    Et alors ?… Ce n’est pas une raison ! / Mais je vais l’accompagner du gibier que tu m’as sûrement ramené de la forêt !

    22222222 :

    J’espère que tu nous as ramener qq chose de comestible(, cette fois)… / Non, il n’y avait pas grand chose…

    Alors ce sera bouillie… / Mais voyons ce que tu m’as ramené de la forêt…

    —-

    Je préfère la 1, les dialogues de la 2 étant sûrement à retaper.

    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre | Lien | Citer

    Ah oui, je me souviens de cette réplique que j’avais trouvée stupide dans la bouche d’Aaricia. Juste après ça, Tjahzi apparait, puis elle se met aussitôt à préparer le repas, sans se poser de questions ! A nouveau un rôle de cruche, malheureusement… Ton premier dialogue a évidemment plus de sens dans cette situation-là, mais j’imaginais aussi qu’Aaricia allait poser plein de questions à Tjahzi. Mais non…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    La série aurait peut-être gagné à s’appeler « Louve & Aaricia ».

    Bon, du coup je viens de relire cette page et les deux suivantes. Bon. On est sur trois pages humoristiques, une sorte de pause dans l’histoire. L’album me semble très tourné vers l’enfance, le conte, le jeune public.
    C’est un peu curieux, parce que les deux tomes précédents n’étaient clairement pas à mettre dans les mains d’un enfant.

    Répondre | Lien | Citer
    RE : Concours tome 6 FB Lombard

    tjahzi a écrit
    Le Lombard organise un concours sur sa page Facebook pour gagner le tome 6 de la série Louve.

    Et voici le gagnant 

38 sujets de 161 à 198 (sur un total de 198)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019