Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

L’évolution d’Aaricia

Accueil / Forum / Thorgal et Aaricia / L’évolution d’Aaricia

Bienvenue

L’évolution d’Aaricia

Ce sujet a 82 réponses, 23 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 2 mois et 2 semaines.

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 83)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    A noter que je suis presque sûr que Lucie ne m’a pas encore rouspété dessus.

    Mais c’est normal, je suis le plus gentil.

    Répondre | Lien | Citer
    bien dit!

    C’est vrai…. on s’éloigne du sujet et aaracia n’est pas une marque de Céréale!!!

    Répondre | Lien | Citer

    revenue de vacances je vois kon discutaille dur sur mon sujet mais pas a mon sujet!! lol

    pour recentrer un peu le truc Aaricia a évoluée, Kriss a évoluée c’est cool pour elles !! mais le problème majeur c’est k’elles se jalousent mutuellement

    Aaricia (en enlevant le coté sanguinaire et sans pitié) envie le coté aventuriére et libre de Kriss
    Kriss (en enlevant le coté « paysane » d’Aaricia) lui envie l’amour de Thorgal

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis d’accord avec Aaricia

    Répondre | Lien | Citer
    Bien dis!

    Je comprend Aaricia si elle enlève le côté « Je fonce dans le tas sans me poser de questions » de Kriss!

    Répondre | Lien | Citer

    Mais cette façon d’agir, c’est pas ce qui fait son charme??
    Ce qui la rend si…. folle, impitoyable…. palpitante, ……et j’en passe!

    Répondre | Lien | Citer

    Voici qui est intérressant! A en croire certaines rumeurs et certaines planches que je n’ ai pas été voir (aucun « je te jure » de service, y a pas besoin que je le fasse, car vous me croyez quand je vous dis que je n’es mpas été les voir ces fameuses planches, hein??)
    Mais si mais si!

    Mais croyez moi quand meme

    Bon, alors je passe l’affaire!

    Néanmoins, donc! Apparment, Kriss et Aaricia ca devient une histoire moins houleuse, et oui je crois que mon pronostic du genre femmes de bon voisinage n’éatis pas hors propos que çà finalement!

    Répondre | Lien | Citer

    Entre elles ça va mieux car elles ne se voient pas! Et heureusement car sinon… Alors on peut vraiment espèrer que ça dur!

    Répondre | Lien | Citer

    Aaricia a réellement évolué, elle s’est endurcit face aux épreuves tel qu’alinoe ou la marque des bannis ainsi que toutes les années qu’elle a passé à voir son mari partagé la vie de kriss sous son nez. Je pense que la petite paysanne est devenue autre chose que la petite paysanne. Elle est devenue une héroine, à sa manière, dans la série du pays qa elle le prouve largement, même si elle n’accomplit pas des prouesses elle s’en sort et elle ne retarde pas les autres.
    Aaricia a évolué pour thorgal, à cause de thorgal et parce-qu’elle n’aurait pu en faire autrement face au destin de la famille aegirsson…
    Mais je pense qu’aaricia envie kriss d’une certaine manière, tout en restant elle-même.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    C’est sûr, Aaricia est le personnage de la série qui a le plus évolué. Elle continue à changer d’album en album, d’ailleurs.

    Elle a beaucoup plus évolué, depuis ses débuts, que Thorgal ou Kriss de Valnor par exemple. Je pense que Jean Van Hamme s’est posé beaucoup de questions à son sujet.

    Répondre | Lien | Citer

    oui je le pense aussi, après tout c’est elle qui a été choisis pour partager la vie du héro de la série, alors je pense qu’elle devait être spéciale et digne.

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis d’acord avec vous tous! Aaricia est le personnage qui a le plus changer!
    D’ailleurs je l’a préfére maintenant elle est plus courageuse plus forte et elle a fait ces preuve.

    Répondre | Lien | Citer

    Dans un autre topic, on a pas mal « cassé » Aaricia sur son côté cruche des 3 premiers épisodes, mais il faut aussi reconnaître qu’elle sait être irréprochable, comme dans tout le cycle du Pays Qâ… quand elle a les cheveux courts ! Moi je trouve même qu’elle supplante Kriss de Valnor dans tous les domaines !

    Répondre | Lien | Citer

    Je trouve que Jolan a plyus changé qu’Aaricia mais sinon, c’est vrai qu’elle a beaucoup changé!!!!
    Les épreuves qu’elle a traversé ont transformé la jeune femme naive qu’elle était en une mère de famille méfiante et protéctrice

    Répondre | Lien | Citer

    Toujours on aillant lu le tome 30

    Il est normal tout quand fait que Aaricia soit celle qui a le plus changé puisque étant enfant c’est elle qui ont aprofiter le plus. Jouer avec Sloveig par exemple et avant le tome 2 elle n’a pas eu la vie vraiment troublé à part le fait d’être égarter de son bien-aimé Thorgal.

    Quans à Kriss la vie ne le a pas fait de cadeaux, elle ne connais ni père, ni joie apparement. Elle est maltraiter par son beau-père, elle le tue à l’âge de douze et se retrouve seule sa mère éttant morte. Elle n’a donc eu aucun soutient ou presque elle a dû se débrouiller pour survire et c’est peut-être ça qu’elle voulait dire « vivre dans un monde d’hommes ».

    Bref, Thorgal c’est evident que son enfance n’a non plus pas était rose.

    Répondre | Lien | Citer

    C’est sur que Aaricia a eu une des enfances les plus « faciles » de tous les personnages de la BD!!
    Quand on regarde Jolan et Louve, qui n’ont pas vu leur père pendant plus de 3 ans, Jolan qui a été utilisé par Shardar étant tout bébé, et n’ayant eu pour ami que Muff durant une partie de son enfance…

    Mais je m’égare du sujet…!

    Répondre | Lien | Citer

    Dire que Aaricia a eu une enfance facile… c’est vite dit. Certe, ce n’est rien comparé avec Kriss… mais on ne peut pas dire non plus que c’était de la tarte à la crème (miam !). En lisant l’album « Aaricia ». on voit bien que son père n’était pas un ange. Comment était leur relation, c’est quelque chose qui n’est pas très évident… mais jugez-en : il lui interdit de voir Thorgal… et elle lui désobéit… et en tenant compte que lui déteste Thorgal… et ben, ça m’étonnerait, étant donné son caractère, qu’il y ait eu une bonne entente.
    La relation avec son frère est clairement trouble. Donc, rien non plus de ce coté-là.
    La mère morte quand elle avait 4 ans.

    Bon, c’est comme vous voulez, mais une famille qui n’est pas une famille… c’est pas super pour l’enfance.

    Un détail : quand elle épouse Thorgal, elle n’hésite pas à quitter son village… cela voudrait-il dire qu’à part Solveig, elle n’avait rien qui l’attachait a ce village ?

    Jolan et Louve ont eu une enfance bien plus dure… mais il faut reconnaitre que leur famille s’aime.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 ans et 2 mois par Isis.
    Répondre | Lien | Citer

    Exact Isis!
    Aaricia a eu une enfance moins dure que beaucoup d’autres mais ce n’était pas une enfance facile non plus!!
    A part Solveig et Thorgal, elle ne pouvait compter sur personne durant son enfance!!!

    En fait, dans Thorgal, très peu de personnages ont une une enfance très rose…

    Répondre | Lien | Citer

    Sauf peut-être….Syrane

    Tellement gatée…elle a du bien vivre.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Logiquement non, vu la vie de Galathorn, pas de raison qu’elle ait été épargnée.

    Véronar, peut-être, a eu la belle vie ?

    Répondre | Lien | Citer

    Mmh, on dérive du sujet là…que dirais-tu d’aller en discutez dur le sujet Syrane?

    http://www.thorgal.com/sujet/syrane/&postdays=0&postorder=asc&start=400

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ou plutôt ouvrir un sujet sur Véronar !

    Répondre | Lien | Citer

    Aaricia est pour moi la vraie héroïne de la série. Quand j’utilise le therme héroïne, c’est dans le sens littéraire, le sens « faire preuve d’un courage exceptionnel, faire montre d’une force d’âme exceptionnelle ».
    Je trouve que nul autre personnage de la série n’est poussé aussi loin dans la détresse qu’Aaricia. Dans « Le Sacrifice » , on la retrouve pieds nus (!) entre la Méditerrannée et le Northland (combien de km parcourus depuis la fin de « Kriss de Valnor »?), en haillons, sous la pluie, au bout de l’épuisement et sans doute malade avec son mari mourant et les enfants fiévreux, et contrainte de s’humilier une fois encore face à un petit seigneur sans coeur qui lui refuse son aide. Un épisode qui renvoie inévitablement à « La Marque des Bannis » et « La Couronne d’Ogotai » où là encore, elle s’est retrouvée au fond du trou. Malgré tout, on la voit toujours faire preuve d’un immense courage face à cette adversité, ne serait-ce que pour ses enfants. Evidemment, elle peut compter aussi sur des alliés précieux: Jolan, bien sûr, mais aussi la déesse Frigg (qui l’a en quelque sorte « donnée » en présent à Thorgal pour qu’elle le protège, ce qu’elle réussit à merveille, à sa façon) ou Vigrid. Un vécu très pénible pour elle, donc, mais la princesse Viking sait se comporter comme telle, dans le sens noble du terme…

    Répondre | Lien | Citer

    Wow, le scalde, une belle ode a Aaricia.

    Aaricia est effectivement une grande héroine. Ces enfants passent avant. Elle ne pense vraiment qu’à eux. Une mère formidable. VH a vraiment su bien rendre l’instinc maternel, l’amour d’une mère.

    Répondre | Lien | Citer

    C’est vrai, mais elle le mérite, je trouve. Bcp la trouvent trop superficielle, futile, pâle. Il faut sortir de l’opposition avec Kriss (qui de toute façon, à mes yeux, est à l’avantage d’Aaricia) pour saisir la profondeur de ce personnage généreux. Elle est la digne épouse de Thorgal en se montrant toujours à la hauteur, et une mère née. J’ai lu quelque part sur ce forum que Van Hamme n’avait pas connu sa maman. Sans doute a-t-il idéalisé au travers d’Aaricia ce personnage qui est si important pour nous tous.

    Répondre | Lien | Citer

    Ooooh, j’ignorais cette info sur VH

    Oui, c’est vrai que c’est une vrai mère, une vrai maman. C’est pour ça aussi que je l’aime tellement. Par ces temps qui courent, on en trouvent plus tellement des mère comme ça. Dans notre civilisation confortable, les gents on de moins en moin d’enfants. Ou ils en ont qu’un seul, qu’ils idôlatrent. Oh,je ne reproche rien à personne, mais je trouve ça triste. Aaricia, c’est le symbole de la famille unie. Elle a mème pardonné a Thorgal l’aventure avec Kriss. Ele oublie son orgueil et sa rancoeur pour reconstruire sa famille. Serions-nous tous capable de ça?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Isis a écrit :
    Ooooh, j’ignorais cette info sur VH

    J’en ai un peu parlé dans la fiche d'Entre terre et lumière :
    http://www.thorgal-bd.fr/thorgal_cycles_13.php
    et dans la bio de VH :
    http://www.thorgal-bd.fr/thorgal_auteurs_van_hamme.php

    Répondre | Lien | Citer

    Eheeeeh… M. le webmaster connait la maison comme sa poche! Je ne me souvenais plus de l’endroit où j’avais lu l’info. J’avais en tête la bio mais je ne pensais plus du tout à la fiche d’Entre Terre et Lumière. Si on voit au-delà de Thorgal, plusieurs autres héros de VH ont été confrontés au même problème. C’est le cas de XIII ou de Largo Winch par exemple.
    Quant au pardon d’Aaricia à Thorgal, elle a bien compris que son homme était devenu amnésique, puisqu’elle l’a côtoyé dans la forteresse de Shaigan sans que lui ne la reconnaisse. « La Cage » lui a permis de régler ses comptes. Dans cet album, on sent qu’il y a chez Aaricia une opposition entre la joie que l’on devine très intense de voir Thorgal revenu au bercail et la rancoeur emmagasinée après ces années gâchées et ces humiliations endurées. Pas question, donc, pour Aaricia de montrer sa joie à Thorgal, qu’elle a donc gardé prisonnier un certain temps (indéterminé) avant qu’une situation critique (Sardaz et ses hommes dans l’île) n’amène à la grande réconciliation. Elle sait aussi que Thorgal, de par son origine et les événements passés, est sujet à des aventures hors du commun. Son amour pour Thorgal est absolu, et n’oublions pas non plus qu’il y a comme un lien divin entre eux (voir les larmes de Tjazhi). C’est ce qui fait la force de leur union, qui perdure malgré les épreuves subies…

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Si l’on considère les tomes 1 à 29 (c’est à dire ceux scénarisés par Van Hamme, prenant parti de ne plus comparer la série première avec ses suites), Aaricia est le personnage qui a le plus évolué.
    Dans les deux premiers tomes, elle n’est qu’une image, telle celle que collaient les routiers dans leur camion, sans âme, sans rien. Une belle blonde, la quête de Thorgal.
    Dans le tome trois, même si elle reste la quête de Thorgal, on nous la montre un brin frivole, très naïve, un poil prétentieuse (lorsqu’elle veut montrer à tous qu’elle, elle sait comment faire avec une seule flèche), irréfléchie (elle ne pense aucunement aux conséquences de ses actes, n’y réfléchit même pas une seconde). Bref, elle n’est pas très remarquable.
    Dans la « galère noire », elle évolue, devient future mère. On nous montre son bonheur à sa nouvelle vie, simple avec l’homme qu’elle aime dans un village paisible. Son courage pointe le bout de son nez lorsqu’elle se précipite pour aider Thorgal accusé par Shania. Encore un peu palote, elle devient plus sympathique.
    Dans le tome 6, elle reprend sa posture d’icône à sauver, mais montre ses premiers instincts de mère (surtout lorsqu’elle assomme Thorgal pour aller sauver son fils), mais également à nouveau son côté irréfléchi (elle assomme sans penser à la suite, à comment elle va faire ou aux conséquences de ce qu’elle veut faire).
    Passé ces six premiers tomes où elle est apparue un peu fade et sans consistance, elle commence à réellement prendre de l’ampleur.
    Dans Alinoë, elle est le personnage principal de l’histoire (avec Jolan bien sûr). On voit une jeune femme dépassée par les événements, peu aguerrie à la lutte, mais qui affronte avec courage et ténacité un adversaire improbable et redoutable. Pour moi, c’est le tome où elle naît réellement à la vie.
    Son évolution continue dans le cycle de Qa. Nous la voyons jalouse et boudeuse, mais aussi décidée dans les premières pages. Ensuite, elle affronte toutes les péripéties, tous les dangers du voyage avec courage. Pas le courage de Kriss ou même de Thorgal, juste une résistance et une volonté forte. Ce n’est pas une guerrière et elle reste dans son rôle, ce qui est très bien cela-dit. La confrontation en miroir inversé avec Kriss nous permet de mieux la cerner. La belle brune a un ascendant sur elle, elle en impose par sa force et ses qualités guerrières, mais l’ascendant est réciproque. Aaricia domine dans d’autres domaines. Les deux sont presque plus importantes que Thorgal dans certaines parties du cycle. Il est dommage qu’à la fin de « la cité du dieu perdu », on lui fasse retrouver son rôle d’icône à sauver.
    Dans le tome 13, elle redevient mère et épouse, ce à quoi elle est destinée. Inquiète pour son fils, soutien de son mari.
    « Louve » nous la fait retrouver enceinte et en butte aux adversité, mais toujours avec le même courage. Un tome où la belle n’évolue pas énormément.
    « La gardienne des clés » est dans le même principe. Courage face à l’adversité, sans les aptitudes guerrières de certains, mais sans renoncement.
    Dans le tome 20, « la marque des bannis », on a toujours la même Aaricia, mais plus réfléchie, je trouve. Elle prend sur elle pour ne pas se révolter lorsqu’elle est mise à mal par son village. Elle réfléchit à ce qu’ils doivent faire alors qu’ils sont bannis. Tout cela en restant fidèle à elle-même. C’est à dire, pas une guerrière, mais une femme courageuse qui n’abandonne pas.
    Dans « la couronne d’Ogotaï », elle supporte avec un courage énorme ce qui lui est imposé. Peu aurait eu cette force, elle l’a, gardant l’espoir que tout s’arrange.
    Dans la cage, on la voit rancunière, mais surtout blessée, peut-être un peu trop entêtée dans la punition qu’elle impose à son mari, butée, même face à ses enfants.
    Les tomes suivants, « Arachnéa », « le mal bleu » et « le royaume sous le sable », lui font reprendre un rôle un peu plus effacé, mais son courage est néanmoins présent. On y voit également une allusion à son extrême fidélité lorsqu’elle se fait draguer par le prince.
    « Le barbare » nous la montre un peu plus exaspérée par la vie qu’elle doit mener par les aventures et les épreuves qu’elle doit subir. On sent qu’elle en a marre et qu’elle veut rentrer chez elle quitte à laisser derrière, Ilyena sans beaucoup de remord; Un nouvel aspect de la belle qui n’est pas très sympathique.
    Dans le tome 28, elle se montre déterminée, presque à l’extrême, lorsqu’elle veut s’évader tout au début sans presque aucune chance. Femme blessée lorsqu’elle apprend l’existence d’Aniel. Râleuse comme elle peut l’être parfois, voire même vindicative. Mais aussi capable du pardon ultime lorsqu’il le faut
    Dans le dernier tome, le vingt-neuvième (oui, oui, c’est le dernier, la suite, c’est un autre monde, un monde parallèle ressemblant et différent du vrai monde), elle est dans l’extrême misère, mais avec toujours ce courage qui lui permet de mendier auprès d’un petit seigneur. A la fin, on la voit fidèle à ses convictions, prendre la défense de Thorgal et d’Aniel face au village.

    Aaricia a certes parfois l’air moins charismatique que Kriss, mais c’est un personnage complet avec ses qualités et surtout des défauts qui lui ont enlevé le côté lisse et fade des tous premiers tomes. Les deux femmes sont les deux facettes de la femme (et même les deux facettes de l’humain) et par là, elles sont aussi intéressante l’une que l’autre.

    Dans les reprises de Sente, l’évolution du personnage va à l’encontre de ce qu’elle a toujours montré. Et pour cette raison, ce n’est pas la peine d’en parler.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Cat a écrit :
    Il est dommage qu’à la fin de « la cité du dieu perdu », on lui fasse retrouver son rôle d’icône à sauver.

    Je suis bien d’accord, d’autant que le critère de choix d’Ogotaï (elle est blonde) ne la met pas en valeur. Sa fin de carrière « Qäienne » est aussi marquée par l’énorme vent que lui met Thorgal à la fin de « Entre terre et lumière », quand il la retrouve et ne s’inquiète que du sort de Kriss. Une scène intéressante qui vient en parallèle de ce qui s’était passé dans leur maison au début du 1er album du cycle, et qui montre bien que les rapports entre les uns et les autres ne sont pas lisses.

    Cat a écrit :
    Dans « la cage », on la voit rancunière, mais surtout blessée, peut-être un peu trop entêtée dans la punition qu’elle impose à son mari, butée, même face à ses enfants.

    Là par contre, j’adhère à son comportement, il y a une grosse ellipse narrative dans les albums précédents, on a peu vu à quel point elle avait été humiliée. Elle a quand même vu pendant des mois son mari se vautrer dans le lit de sa rivale, et lui jeter les os de poulet à la fin du repas.
    Le détail croustillant, c’est que Thorgal n’a rien oublié de tout ça ! On comprend qu’il ait un peu traîné chez Syrane avant de rentrer !

    Cat a écrit :
    Dans les reprises de Sente, l’évolution du personnage va à l’encontre de ce qu’elle a toujours montré.

    Ah ? Pas pour moi…
    Dans les derniers albums, elle défend ses gosses, comme elle l’a toujours fait. Elle n’a plus une confiance aveugle en Thorgal.
    Je trouve que Yves a su garder les grandes lignes du personnage et lui donner quelques jolis moments (à part le coup de branche dans la tronche de Thorgal dans « Moi, Jolan » ).

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je suis bien d’accord, d’autant que le critère de choix d’Ogotaï (elle est blonde) ne la met pas en valeur. Sa fin de carrière « Qäienne » est aussi marquée par l’énorme vent que lui met Thorgal à la fin de « Entre Terre et Lumière », quand il la retrouve et ne s’inquiète que du sort de Kriss. Une scène intéressante qui vient en parallèle de ce qui s’était passé dans leur maison au début du 1er album du cycle, et qui montre bien que les rapports entre les uns et les autres ne sont pas lisses.

    Ce qui rejoint ce que j’ai dit par ailleurs, le beau Thorgal a toujours été attiré par la belle guerrière. Mais c’est montré de façon subtile par Van Hamme (aidé par le dessin de Rosinski, il ne faut pas l’oublier). C’est un des points forts du gaillard, il maîtrise à la perfection le « show don’t tell ».

    Là par contre, j’adhère à son comportement, il y a une grosse ellipse narrative dans les albums précédents, on a peu vu à quel point elle avait été humiliée. Elle a quand même vu pendant des mois son mari se vautrer dans le lit de sa rivale, et lui jeter les os de poulet à la fin du repas.
    Le détail croustillant, c’est que Thorgal n’a rien oublié de tout ça ! On comprend qu’il ait un peu traîné chez Syrane avant de rentrer !

    Ah mais je n’ai pas dit que je ne comprenais pas, mais je trouve qu’elle traine à libérer Thorgal de sa cage, à se demander même si elle n’a pas envie de lui faire passer des mois dans celle-ci pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Alors même que ses enfants (qui sont sa priorité depuis leur naissance) l’enjoignent au pardon. Même si je la comprends, je trouve néanmoins qu’elle s’entête dans une vengeance longue.

    Ah ? Pas pour moi…
    Dans les derniers albums, elle défend ses gosses, comme elle l’a toujours fait. Elle n’a plus une confiance aveugle en Thorgal.
    Je trouve que Yves a su garder les grandes lignes du personnage et lui donner quelques jolis moments (à part le coup de branche dans la tronche de Thorgal dans « Moi, Jolan » ).

    Je ne dis pas que Yves Sente a tout faux, Aaricia a quelques passages qui lui ressemblent. La défense de ses enfants et la façon irréfléchie qu’elle y met parfois par exemple. Mais, je ne sais comment l’expliquer clairement, elle fait de nouveau un peu nunuche sur les bords. Et surtout, je n’adhère absolument pas au virage du tome 3 de Louve (tout le monde devine de quel passage je parle). J’avais déjà moyennement apprécié son intérêt pour le bellâtre dans le tome précédent, mais là, je trouve qu’on tue le personnage. L’intérêt du personnage d’Aaricia résidait entre autre dans son côté blanc en opposition au côté noir de Kriss. Si on nous rend Aaricia moins blanche et Kriss plus blanche, nous n’aurons plus que du gris.
    Mais comme je l’ai dit, je prends maintenant, les suites de Thorgal (et les séries parallèles) comme une déviation de la ligne normale de vie, comme si ils s’étaient tous arrêté à la fin du tome 29 et attendaient patiemment que Van Hamme revienne ou un repreneur plus près de son esprit. Voir les choses de cette façon me permet de dégager plus de plaisir à mes lectures. Car fan, je suis et fan je reste.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Cat a écrit :
    Et surtout, je n’adhère absolument pas au virage du tome 3 de Louve (tout le monde devine de quel passage je parle). J’avais déjà moyennement apprécié son intérêt pour le bellâtre dans le tome précédent, mais là, je trouve qu’on tue le personnage. L’intérêt du personnage d’Aaricia résidait entre autre dans son côté blanc en opposition au côté noir de Kriss. Si on nous rend Aaricia moins blanche et Kriss plus blanche, nous n’aurons plus que du gris.

    OK, tu parlais d’Aaricia dans Louve. Mais là le scénariste est Yann, pas Yves Sente. Dans Louve on est effectivement dans une ligne qui s’éloigne du modèle.
    Par contre, Kriss plus blanche, c’est Yves !

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    OK, tu parlais d’Aaricia dans Louve. Mais là le scénariste est Yann, pas Yves Sente. Dans Louve on est effectivement dans une ligne qui s’éloigne du modèle.
    Par contre, Kriss plus blanche, c’est Yves !

    Hihihi ! Bin, Yves chapeaute la série et approuve les scénarios de Yann, donc, je ne me trompe pas vraiment.
    Mais non que je ne fais pas de pirouette pour retomber sur mes pieds ! Mais non !

    Répondre | Lien | Citer

    je trouve qu’ Aaricia a pas mal évolué … elle est passé de petit fille passionnée à jeune femme qui sait ce qu’ elle veut ,puis quand thorgal est partit elle est devenu dure femme qui cache ces sentiments.

    Répondre | Lien | Citer

    Bon, je savais pas trop sur quel sujet j’allais mettre ce que je voulais dire, mais voilà : j’ai relu « Le Barbare » et je trouve vraiment terrible cette scène où Aaricia propose à Thorgal de fuir en laissant derrière eux Ilenya…

    Comment Aaricia ose-t-elle dire ça? Le chéri d’Ilenya s’est sacrifié pour eux, c’est une gamine dans les mains d’un petit pervers sanguinaire qui l’habille en félin et la fouette, et elle parle de l’abandonner ! OK, elle est fatiguée, elle en a marre, elle craint pour la vie de son mari et de ses enfants…Mais, Kriss pourrait dire/faire ça, ça colle au personnage => d’ailleurs elle l’a fait dans « Les yeux de Tanatloc » Mais pas Aaricia !!!

    Je mets ça au même niveau que Kriss !

    Répondre | Lien | Citer

    Mmmmh, facile à dire quand on a pas vécu ce genre de situation   .

    Tu ne peux pas mettre sa déclaration au même niveau que Kriss. Si on compare les situations on se rend compte bien vite que la brune fait bien pire.

    1) Aaricia est mère de 2 enfants qu’elle souhaite voir en sécurité par-dessus tout, ce qui n’est pas le cas de Kriss. Jolan et Louve sont en danger et Aaricia a ses priorités. Je doute qu’elle ait eut cette réaction si ses enfants avaient été ailleurs en sécurité.

    2) Aussi froid que cela puisse paraître, Aaricia est innocente du sort d’Ilenya et n’a aucune responsabilité vis-à-vis de cette dernière. Lorsque Kriss abandonne Thorgal dans la jungle du pays Qâ, c’est à cause d’elle que le héros s’est retrouvé là.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je pense que Jean Van Hamme s’est appuyé sur ce qu’il a fait subir au personnage dans les années précédentes (esclavage, torture psychologique, maladie, exil lointain… ) pour faire évoluer son personnage, ou amorcer une évolution.

    Ainsi, il faut se rappeler qu’Aaricia voit se profiler une nouvelle période d’esclavage, et tout ça se passe finalement assez peu de temps après la longue période où elle a dû servir la soupe chez Shaïgan, la tête rasée. Elle peut avoir très peur pour elle et ses enfants à cause de l’esclavage, mais aussi à cause du fait que Thorgal s’est barré pendant des années avec une autre nana avec les conséquences que l’on sait.

    Aaricia n’en parle pas, parce que les épisodes de Thorgal se sont toujours efforcés (avant la reprise) d’être assez déconnectés les uns des autres, pour permettre une lecture libre. Si « Le barbare » avait été un Thorgal post-reprise, j’imagine qu’il y aurait eu de longues conversations entre Thorgal et elle, avec des mots durs qui sortent pour rappeler le passé, voire des flashbacks, ce qu’on trouve dans les albums récents.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    tout ça se passe finalement assez peu de temps après la longue période où elle a dû servir la soupe chez Shaïgan, la tête rasée.

    Pas si longue que ça tout de même… on en avait parlé ailleurs je pense, mais en réalité Aaricia semble être restée très très peu de temps à la cours de Shaïgan. Quelques jours tout au plus, car La Couronne d’Ogotaï suit immédiatement La Marque des Bannis. Donc bon. OK Aaricia a morflé, mais pas pendant des semaines, loin de là.

    Mais je vais en parler dans le sujet sur la Couronne d’Ogotaï, tiens…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 ans et 6 mois par Isis.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Comme on parle d’Aaricia en ce moment dans divers sujets du forum, j’ai eu envie de copier coller ici quelques interventions venant d’autres sujets.

    Hirondl, à propos des premières planches de « La Selkie ».

    Thorgal n’est pas mal du tout, Louve aussi, mais Aaricia n’est pas assez féminine, charmante quoi. C’est l’unique reproche que je fais à Fred Vignaux (parmi un florilège de compliments admiratifs) ces personnages manquent encore de charme. Ce charme irrésistible que donne Rosinski à ces personnages en 2 coups de crayons…

     

    Ludvig

    Moi je trouve que les dessins de Vignaux sont très bon, ok on peut toujours améliorer mais le rendu et surtout les couleurs rendent bien. Et puis au fur à mesure qu’il fera ces albums, les dessins évolueront, il sera de plus en plus à l’aise et familier avec l’univers de Thorgal.

    Rosinski les personnages n’ont pas toujours été pareil tout au long de la série. Si on compare la Aaricia les 2 premiers albums à ceux du cycle de qa par exemple, c’est différent. Moi j’ai eu du mal avec les premiers albums et surtout les couleurs criardes. 

    Vignaux est ce qui est arrivé de mieux à la série mère pour la reprise.

     

    Isis

    Je pense que Aaricia sera toujours le personnage le plus difficile à dessiner. Déjà, elle a beaucoup changé sous Rosinski et elle ne comporte aucun trait physique qui la rende particulièrement reconnaissable.

    Pour Kriss, il y a les cheveux bouclés, les pommettes et les « yeux de chats », pour Louve, c’est surtout la bouche (si, si) et un peu le nez. Pour la Gardienne, la frange.

     

    Hirondl

    Je ne parlais pas de « traits » en fait. Quels que soient ces traits, Aaricia incarne le charme. Il y a de la sensualité qui transpire des dessins de Rosinski, quelle que soit l’époque. Je suis ravie de la reprise de la série par Vignaux, mais Aaricia n’est pas assez séduisante. Il y a une chose importante : elle est belle, même si parfois le dessin ne l’est pas.   Elle incarne ce truc de beauté en fait, et chacun y voit un peu ce qu’il veut aussi.

    Quand même je garde en mémoire dans mon instagram des tonnes de dessins de dédicaces de Rosinski faits au cours des années, et Aaricia est toujours reconnaissable (cheveux, regard, bouche). Le regard est important, Rosinski donne une vie et une personnalité à ses personnages avec le regard.

     

    Thorgal-BD

    Je vous mets une planche avec des variations d’Aaricia, pour la peine.

    Du charme, de l’élégance, de la présence. Et sexy.

    Tout comme Thorgal, d’ailleurs. Ils sont classes.

     

    Isis

    Ce que je veux dire, c’est qu’Aaricia n’a pas un trait physique qui saute aux yeux. Pour mettre un exemple foireux, la cicatrice de Thorgal est un exemple de trait qui saute aux yeux, qui nous fait dire « oui, ça c’est Thorgal ! »

    Kriss de Valnor a des yeux de chats et des cheveux bouclés assez caractéristiques. Louve a toujours des lèvres épaisse, sans compter cette frange de cheveux noirs qui lui cache le visage.

    Mais de Aaricia, que pouvez-vous dire ? A-t-elle un nez, une bouche ou des yeux qu’il soient particuliers ou caractéristiques ? Ben non. Aaricia n’est pas facile à s’approprier parce qu’il est impossible de tricher avec elle. Elle est très belle, mais il n’y a pas de trait à saisir pour pouvoir faire dire « regardez, c’est Aaricia ! »  .

    Aaricia, c’est un peu l’exercice le plus difficile à passer pour l’examen graphique « Thorgal ». Si on te met un autre personnage, tu t’en sors relativement bien, parce que beaucoup de personnages de Rosinski ont un ou deux petits détails qui les rendent reconnaissables. Mais pour Aaricia, ce n’est pas un détail, c’est toute une composition. On ne peut pas « tricher ».

     

    Hirondl

    Isis a écrit
    A-t-elle un nez, une bouche ou des yeux qu’il soient particuliers ou caractéristiques ? Ben non.

    Mais si tu la reconnaitrais entre mille. C’est compliqué à décrire avec des mots mais je vais m’y employer : lèvres charnues mais le contour est net et délicat, avec des traits caractéristiques de légères gerçures. Elle sourit rarement à peines dents, son sourire est délicat, comme toutes ses expressions. Ses yeux sont grands, bien bleus, avec l’intérieur bien blanc, et l’espace entre la paupière supérieure et le sourcil est bien marqué (c’est joli). Elle a de longs cils, toujours des cils bien visibles, pas de façon féline comme Kriss, plutôt en oeil de biche. On voit rarement son front en entier, il n’est pas trés grand et toujours en partie recouvert de mèches épaisses. Elle a facilement des postures assez hiératiques, ça doit lui venir de son côté princesse, sauf à la fin de La Cage à la cascade, mais c’est une autre histoire.  Elle a un petit nez rond, il n’est pas droit comme celui de Thorgal, il est rond au bout, avec des narines très sensuelles.  Ses pommettes sont un peu marquées aussi, moins que Kriss, mais en fait c’est un truc de Rosinski ça les pommettes. Aaricia a un visage plus ou moins émacié au cours du temps, un peu comme beaucoup de femmes en fait, mais son visage n’est pas allongé, ses joues sont même un peu rondes, mais avec un menton fin. Ses cheveux sont épais et souples, bouclés mais ils le sont moins sur la longueur, c’est une belle tignasse qui la rend sauvageonne tout en étant si sérieuse. Elle est blonde comme une norvégienne blonde, et son visage est entouré de l’épaisseur des cheveux. Par contre elle n’est pas très grande. Elle est mince, menue même, fine, gracieuse, elle n’est pas charnue comme certaines plus charpentées. Certains la trouvent fade à côté de la sexy Kriss, mais la beauté de Aaricia est sans atour ni artifice. Et elle a énormément de féminité.

    Je n’ai aucun problème avec le type physique d’Aaricia (album n°1 mis à part), même si Rosinski lui a parfois fait une tête de Picasso. et puis dans certains albums elle a mauvaise mine pour ne pas dire qu’elle a franchement une sale gueule, mais ça peut se comprendre avec la vie que VH & Co lui font mener ! 

    Thorgal-BD a écrit
    Du charme, de l’élégance, de la présence. Et sexy. Tout comme Thorgal, d’ailleurs. Ils sont classes.

    Oui voilà, dans tous les cas, on en attend pas moins.

     

    Isis

    Très belle description .

    Ce serait cool que les dessinateurs aient une idée aussi claire du physique de Aaricia.

    Puisqu’on en parle, Hirondl, tu ne trouves pas que la Aaricia du Mal Bleu (la planche postée par Stef), est quand même assez différente de celle d’Alinoë ?

    Pour ma part, la Aaricia la plus sublime (presque irréelle) est celle qui apparait dans « La Chute de Brek Zarith » et d’ »Alinoë ». Mais il y a un changement assez conséquent qui s’amorce dans La Cité du Dieu Perdu. Ça coïncide avec un changement de style chez Rosinski (qui commence à devenir plus « brouillon » à partir de « Entre terre et Lumière »).

    C’est un sujet qui m’a toujours interpellé, parce que physiquement pour moi il y a trois Aaricia : la Aaricia des trois premiers tomes, la Aaricia de Brek Zarith et puis la Aaricia post-pays Qâ. Ces trois représentations se ressemblent, mais sont assez différentes pour que l’on s’en rendent compte. Surzhenko, par exemple, avait choisit la Aaricia de Brek Zarith pour les deux premiers tomes de Louve et ça se voyait et c’était un peu étrange (une Aaricia « rajeunie »). 

     

    Thorgal-BD

    Vos deux avatars présentent plutôt bien le personnage, les filles.  Vos textes aussi.

    Ça mérite une nouvelle fouille rapide dans le trésor les planches de la série.

    Répondre | Lien | Citer

    « Puisqu’on en parle, Hirondl, tu ne trouves pas que la Aaricia du Mal Bleu (la planche postée par Stef), est quand même assez différente de celle d’Alinoë ?« 

     

    En fait, j’ai tendance à plutôt attribuer les changements de visages au dessin de Rosinski, les albums après le Mal Bleu et avant Le Sacrifice sont tout simplement dessinés à la va-vite. J’ai toujours en tête une case dans « Kriss de Valnor » où Aaricia, à cheval derrière Kriss, est particulièrement mal dessinée.

    Le dessin dans Alinoë …. il est sublime, tellement sublime, il suffit de penser à cette case incroyable du baiser … 

    Dans le mal bleu, Aaricia est bien Aaricia, telle que je la décris,  je la trouve plutôt belle dans cet album aussi, par contre elle est amaigrie et son visage est plus fin que sur les planches postées par Steph, où elle a plutôt bonne mine.  Au début du Royaume sous le sable, elle fait une  tête de 100 pieds de long comme on dit… bouhouh.

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 83)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021