Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

La bataille d’Asgard & Je n’oublie rien : vos avis

Accueil / Forum / Thorgal – Albums et analyses / La bataille d’Asgard & Je n’oublie rien : vos avis

Bienvenue

La bataille d’Asgard & Je n’oublie rien : vos avis

Ce sujet a 74 réponses, 20 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 10 ans et 1 mois.

35 sujets de 41 à 75 (sur un total de 75)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit :
    J’aime bien les paroles de Rosinsky! Il dit exactement ce que je pense de toute cette affaire.

    Alors on est deux, respectivement trois

    Répondre | Lien | Citer

    Moi aussi je trouve que Jolan fait très petit dans cet album. Par contre je ne suis pas surpris par son âge (14-15 ans), c’est à peu près ce que je pensais. Il ne s’est pas passé plus d’1 an et demi depuis Kriss de Valnor…
    C’est dans Moi, Jolan et Le bouclier de Thor que les auteurs avaient donné 2 ans de trop à Jolan. Mais là ils l’ont peut-être trop rajeuni pour le coup…

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    On y voit quand même une jeune fille très détachée face à ses actes. Suite à ses deux premiers meurtres (longuement rêvés et prémédités) elle enchaîne sans difficulté en tuant à gauche à droite tout ce qui lui passe sous la main.
    Je ne trouve pas son histoire émouvante, je trouve plutôt qu’elle met en colère (contre ses tortionnaires) et c’est ce qui me fait dire que l’album est très bien écrit parce qu’on est un peu comme elle en lisant, on est en colère, et on en vient à approuver ce qu’elle fait.

    Détachée oui, je ne dis pas le contraire. Seulement quelle que soit l’émotion que procure cet album, ce serait nier l’évidence que le scénario que nous avons sous les yeux est là pour montrer du doigt les coupables et par conséquent mettre en lumière le fait que Kriss était, au départ, une victime. C’est ce que je souhaitais initialement souligner.

    Donc cette histoire peut véritablement être émouvante pour certains lecteurs en ce sens qu’elle positionne Kriss différemment de ce à quoi elle nous avait habitué… sans pour autant perdre en profondeur. Après, que ses bourreaux et tortionnaires mettent le lecteur en rogne, oui, normal. J’étais personnellement en rogne bien avant d’avoir son passé sous les yeux !

    Répondre | Lien | Citer

    Grosso modo je pense que tout le monde savait à quoi s’attendre dans l’album. Kriss a subi, elle a morflé, elle a vécu des choses dures…

    C’est pourquoi je m’attendais à ce que le scénario ne suive pas cette ligne, je ne souhaitais pas voire un banal résumé des faits. C’est ce qui fait en partie la force de la série Thorgal, c’est à dire l’imprévu et l’anti-fatalité.

    Hélas Sente a un gros problème d’inventivité, sauf pour la partie avec l’évasion du château, mais même là il recycle, il pioche dans la série mère le personnage de Sygwald. Il n’arrive pas à créer le moindre petit personnage ayant une importance dramatique. Il met en scène des tas de personnages, tous les dieux d’Asgard même, seulement ils disparaissent tous au prochain album. Ca manque de consistance et donc ça s’évanouie rapidement.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Y a quand même quelques excellents personnages dans cet album, le capitaine de la garde par exemple, ou cette gamine atroce…

    Sigwald, je ne l’ai jamais vu comme un amant de Kriss, alors le placer en père adoptif me convient davantage. Sa présence va lier l’histoire de Kriss à celle des archers qu’on connaît.
    Allez, je vais même plus loin : peut-être que Thorgal sera le premier véritable amour de Kriss ?

    On savait à quoi s’attendre parce que Sente nous avait déjà livré l’essentiel dans « Moi Jolan ». Il était logique que l’album explore ces bases, je trouve justement que c’est bien fait.

    Répondre | Lien | Citer

    Le scénario de « Je n’oublie rien » n’est effectivement pas d’un originalité folle, mais sûrement pour cela qu’il est bien. L’organisation de l’album est assez classique… et ça fait du bien! Les vieux Thorgaux ne sont pas non plus tous super originaux. Moi je trouve cet album dans l’esprit Thorgal : l’ambiance me fait penser un peu aux Trois vieillards du pays d’Aran ou à l’Epée soleil.
    Moi les scénari originaux je trouve ça bien mais une fois de temps en temps, quant aux personnages des anciens Thorgaux, ils ne sont pas tous développé, et heuresement ! il n’y en a que quelques uns de réccurents.
    Et le problème du cycle de Jolan, c’est pas que le scénario n’est pas original, c’est qu’il se développe sur 3 albums.
    Je le répète Géant a le même scénario mais c’est un seul album.

    Répondre | Lien | Citer

    C’est vrai qu’en y repensant, pour le cycle de Jolan ils avaient promis quelque chose d’autrement plus épique hein…

    Vous vous souvenez de la phrase :
    « Moi, Jolan, je mettrai les Dieux à l’épreuve.« 

    Elle frappait bien mais est tout à fait mensongère en réalité.

    Le cycle de Jolan est trop long pour une histoire en fin de compte assez simpliste, je crois qu’on a à peu près tous ressenti la même chose.
    Ca n’enlève rien au fait que j’ai bien aimé l’album : les dessins, l’aspect des dieux, et puis le plaisir de découvrir un nouvel album bien sûr, ça faisait si longtemps… Mais voilà, j’attendais un album véritablement fort et c’est décevant à ce niveau-là.

    Répondre | Lien | Citer

    Il est vrai qu’au final Jolan n’a pas véritablement mis les dieux à l’épreuve… Il a fait le fanfaron devant un Odin bougon mais presque grand cœur malgré tout et puis c’est tout.

    J’ai beau savoir que ce scénario est avant tout construit de sorte à attirer – et à conserver – un lectorat plus jeune, je trouve tout de même que cela manque de piquant.

    Répondre | Lien | Citer

    Coucou à tout le monde !

    Aujourd’hui je loupe les cours du matin pour vous dire que j’ai bien lu La bataille d’Asgard. Non, non je n’oublie pas Thorgal… Et mon avis est plutôt positif, même si j’ai eu très peur en lisant les premières pages. Le scénario débridé est tip-top, les dessins toujours aussi bons. J’aime bien le décalage marqué entre Asgard et Mitgard, on voit que finalement les dieux ne sont pas des gens sérieux et s’amusent beaucoup. (J’ai adoré la case où les deux petites marionnettes commentent le procès.) S’il y a un gros bémol, c’est pour les dialogues, du début à la fin ils sonnent faux. Avec le même scénario et une langue plus travaillée l’album aurait été génial. Là, on grince un peu des temps, c’est comme si on ne reconnaissait plus les « voix » de nos personnages.

    Enfin un bilan très positif.
    Par contre je n’ai pas acheté ce premier volume des mondes de Thorgal. Ai-je eu tort ?

    Répondre | Lien | Citer

    Salut yelti, content de te voir
    D’accord avec toi pour les dialogues, ils sont un peu niais je trouve, surtout les répliques de Jolan.

    Sinon oui, « Je n’oublie rien » vaut vraiment le coup.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    yelti est comme le monstre de légende : il sort d’hibernation une fois par an, juste le temps de bouffer quelqu’un (dans notre cas, un Thorgal).

    Je suis d’accord sur les dieux, je les ai trouvés sympas même si on s’éloigne beaucoup de ce que proposait Jean Van Hamme.

    Les dialogues sont un peu forcés, et surtout trop explicatifs pour moi. Je n’aime pas qu’on m’explique ce que j’ai déjà compris.
    Pour moi, soit le livre est à la portée du lecteur et on n’a pas besoin de tout dire, soit le livre n’est pas à la portée du lecteur et on n’a pas non plus besoin de tout dire, le lecteur n’étant simplement pas à sa place.

    Répondre | Lien | Citer


    Thorgal.BD serait-il passé du côté obscur ? Ne te laisses pas influencer par le Sith Yelti ou par l’empereur Toutrosinski !!

    C’est pas souvent qu’on te voit faire une critique négative au sujet d’un Thorgal…Mais ca fait du bien !!! (surtout quand tout le monde est d’accord sur ce point)

    Salut Yelti , au fait, et rebienvenue !!

    Répondre | Lien | Citer

    Et encore… pour avoir émis une seule réserve sur un album, Le Lombard va sévir… Stéf va être privé de dessert jusqu’à la sortie du prochain Thorgal, je vous le dis !

    Les dialogues sont un peu forcés, et surtout trop explicatifs pour moi. Je n’aime pas qu’on m’explique ce que j’ai déjà compris.
    Pour moi, soit le livre est à la portée du lecteur et on n’a pas besoin de tout dire, soit le livre n’est pas à la portée du lecteur et on n’a pas non plus besoin de tout dire, le lecteur n’étant simplement pas à sa place.

    Tout à fait d’accord. Il y aussi du vocabulaire anachronique, ou qui semble anachronique, ou en tout cas athorgalien.

    « Loki a essayé de récupérer ta mère. Ce faisant, il t’a affreusement brûler au visage par accident avant que Thor n’intervienne et ne te place en lieu sûr dans l’Entremonde… »

    Le mot en rouge m’a piqué les yeux assez vivement. Et la phrase qui suit, introduit par un admirââââble « ce faisant », ressemble par sa longueur et les détails qui sont ajoutés à la queu leu leu à un commérage de vieille ménagère.

    Tandis que

    « On m’avait dit que les dieux se disputaient souvent mais j’avoue que je ne m’attendais pas à… ça ! »

    Ca, c’est du dialogue percutant ^^ !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD serait-il passé du côté obscur ? Ne te laisses pas influencer par le Sith Yelti ou par l’empereur Toutrosinski !!

    Ecoute ma voix, jeune padawan

    thorgal aurait du s’arrêter avec le tome 19, les archers restera le meilleur album

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bé oh, je l’avais dit pour l’album précédent aussi, que je le trouvais (un peu) bavard.
    Et vous êtes mauvaises langues car j’ai retrouvé cette critique de ma part un peu plus haut :

    L’horrible moi a écrit :
    Je n’aime décidément pas l’armure de Jolan.

    Ah je déchire cette année !

    Maître toutrosinski a écrit :
    Ecoute ma voix, jeune padawan

    J’ai tout bien compris, et je me répète cette phrase pleine de bon sens :

    Thorgal doit s’arrêter avec le tome 19…
    Thorgal doit s’arrêter avec le tome 190…
    Thorgal doit s’arrêter avec le tome 1900…
    Thorgal doit s’arrêter avec le tome 19000…
    Thorgal doit s’arrêter avec le tome 190000…

    Aaaah, merci maître, plus je répète et plus j’aime ton enseignement.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    yelti est comme le monstre de légende : il sort d’hibernation une fois par an, juste le temps de bouffer quelqu’un (dans notre cas, un Thorgal).

    Je suis d’accord sur les dieux, je les ai trouvés sympas même si on s’éloigne beaucoup de ce que proposait Jean Van Hamme.

    Les dialogues sont un peu forcés, et surtout trop explicatifs pour moi. Je n’aime pas qu’on m’explique ce que j’ai déjà compris.
    Pour moi, soit le livre est à la portée du lecteur et on n’a pas besoin de tout dire, soit le livre n’est pas à la portée du lecteur et on n’a pas non plus besoin de tout dire, le lecteur n’étant simplement pas à sa place.

    Je vais me faire jeter, à détruire ainsi un moment légendaire (la Première Critique Sérieuse de Thorgal.bd).
    Mais en fait…le problème ici est que cette critique part d’un concept erroné.
    Les dialogues explicatifs ne sont pas là pour te réexpliquer ce qui se passe: ils sont là pour que le lecteur ocasionel comprennent l’histoire.

    Ce qui prouve une nouvelle fois que Sente a encore beaucoup a apprendre de VH. Car VH savait très bien faire la liaison entre les tomes…

    Dans le cicle du Pays Qâ, on avait directement une page résumé de l’épisode précédent au début de certains tômes. C’était nécessaire, ces albums s’appuyant les 1 sur les autres, et restant incomplets si on les prennait tous seuls.

    Le cycle de Shaigan par contre, comptait des albums avec le même fil conducteur, mais cependant, l’action était très différente d’un album à l’autre. Aventurette de Thorgal dans le premier album, drame familial dans le second, voyage dans le temps pour le troisième, odissée mithique pour le quatrième… Donc un résumé n’était pas nécessaire pour comprendre l’action centrale de chaque album, même si on faisait toujours un rappel rapide du fil conducteur: Thorgal-est-avec-Kriss.

    Le cycle Jolan, en fait, ressemble au Pays Qâ: les albums tous seuls n’ont pratiquement pas de sens. Donc il aurait mieux fallut une page résumé au début. Et pas des explications qui se répètent à l’infini, et qui agace ceux qui savent déjà.

    Et soit dit en passant, et pour continuer sur ma lancée: ce qui est génial pour le cycle de Shaigan, c’est que chaque album a une certaine indépendance scénaristique, tout en complétant tous ensembles une histoire plus grande. Dans le cycle de Qâ, le premier et le dernier sont un peu plus indépendants (le dernier n’a d’ailleur pas de résumé) mais les autres sont indissociables les un des autres.
    Donc le cycle de Shaigan est top-cool, et je voudrait bien savoir pourquoi toutrosinsky prétend qu’il se soit arrété méchament au tôme 19 (nan, mais… )
    La série aurait dû finir au tôme 23 : La Cage, une belle et magistrale fin . Et en plus Aaricia qu’est contente! Ce qui rend Isis contente!

    Damned! Ça faisait longtemps que je postais pas de pavé (ou pas si longtemps…. )

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Isis a écrit :
    Je vais me faire jeter, à détruire ainsi un moment légendaire (la Première Critique Sérieuse de Thorgal.bd).
    Mais en fait…le problème ici est que cette critique part d’un concept erroné.

    Je ne jette jamais les filles, elles sont bien trop précieuses…
    Juste pour dire que je ne parlais vraiment que de moi, en disant que c’était trop expliqué. C’est sûrement (ou peut-être) intéressant pour un nouveau lecteur, mais moi ça ne me plaît pas. Moi moi et que moi.

    Ah pis j’ai fait une autre critique, mais l’ai-je écrite ? J’ai trouvé l’augmentation du prix des albums un peu abusée. Ca se justifie pour « Je n’oublie rien » qui a plus de pages, moins pour « La bataille d’Asgard ».

    Isis a écrit :
    La série aurait dû finir au tôme 23 : La Cage, une belle et magistrale fin

    Tu oublies le plus important : dans ce cas, le merveilleux site Thorgal-BD n’existerait peut-être pas…

    Répondre | Lien | Citer

    Moi ce dont je voudrais surtout parler, c’est de la relation entre Idun et Jolan.

    Effectivement leur échange a quelque chose de presque poétique, dû au mélange de douceur et de violence. J’utilise le mot violence, car il s’agit presque de pédophilie pour le coup. La déesse semble vraiment avoir du désir pour un petit garçon.

    Quel âge a Jolan d’ailleurs? car parfois il semble se rapprocher des 16 ans et à d’autres moments, je lui donne 12 ans.

    Répondre | Lien | Citer

    Quel âge a Jolan d’ailleurs? car parfois il semble se rapprocher des 16 ans et à d’autres moments, je lui donne 12 ans.

    A une rencontre à Nantes Rosinski a dit que Jolan avait 14 ans.
    Pour ce qui est de la pédophilie c’est peut être un peu fort, comme dit plus haut, à l’instar de Rosinski, Isis et Balika, je ne pense pas qu’il y ait eu passage à l’acte. Le désir sans l’acte, ne me dérange absolument pas dans ce cas.

    Répondre | Lien | Citer

    oui, et on ne peut pas vraiment parler de pédopholie, car, meme si l’on a un doute sur son age, Jolan a quand meme des réactions et des décisions d’adultes…

    Et puis on est à une autre époque, ou la majorité sexuelle et l’espérance de vie étaient beaucoup moins importantes que maintenant.

    Mais si c’est vraiment la différence d’age qui te dérange, dis toi qu’Idun étant une déesse, elle doit facilement avoir dans les 10 000 ans (à moins que ce ne soit 20 000?), donc Jolan, Thorgal voir meme Shardar, ca ne fait pas beaucoup de différence…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je me suis dit aussi que si Jolan fait si petit c’est sûrement parce que les dieux sont très grands.
    Rappelez-vous Thorgal et Frigg :

    Yves Sente se dévergonde… Il me semble que dans une interview, il y a 3-4 ans, il disait ne pas vouloir proposer des scènes coquines comme celle de Kriss et Aaricia dans « Kriss de Valnor ».
    Là, si on ajoute la « visite » de Loki chez Sif…
    Il y aura peut-être de la fesse dans les prochains albums ?

    Répondre | Lien | Citer

    Genre une partouze inédite ? o/

    Pour la différence de taille je n’avais pas fais le rapprochement mais c’est très juste. Sauf que si je me souviens bien (je n’ai point l’album sous les yeux) Loki fait lui presque aussi grand que Jolan.
    Après, le bonhomme n’est pas un dieu à l’origine. Ceci peut expliquer cela.

    Quant aux scènes de popotin, Sente a peut-être tout simplement senti que les jeunes, maintenant, y’a que cela qui les intéresse, et que c’est surtout cela qui fait vendre. Entre nous, j’en ai vu plein en librairie qui restaient scotchés devant la scène érotiquement aquatique de Kriss et Aaricia… et j’en faisais parti

    Répondre | Lien | Citer

    Bon, je sais que je suis en retard sur la majorité d’entre vous pour la lecture de ces deux albums et, bien que je n’ai pas lu l’intégralité de tous les commentaires postés ici, j’ai l’impression que mon avis s’oriente dans une autre direction que les vôtres. Enfin, passons cette introduction et allons directement à ma critique de ces albums.

    La bataille d’Asgard

    Personnellement, je trouve que le titre ne convient pas à l’ensemble de l’album puisque la dite-bataille n’a lieue qu’à la fin, n’est décidée qu’au milieu et qu’elle est somme toute insignifiante… Je trouve que La pomme d’éternelle jeunesse ou La pomme du jardin d’Idun aurait été un titre plus significatif et dans la lignée de son prédécesseur Le bouclier de Thor qui consituait l’objet de la quête.

    Je trouve l’album mieux dosé que les derniers auxquels nous avons eu droits (ou bien c’est moi tout simplement qui s’est faite à la progression rapide des aventures de Jolan).

    J’a-do-re littéralement la petite histoire entre Jolan et Idun et surtout la face du jeune homme au début de la page 20. Hilarant! C’était sans doute prévisible, mais très savoureux Quoique j’aurais aimé un peu plus de visuel sur leur idylle…

    Étonnament, j’ai beaucoup aimé le personnage de Loki et, aussi étrangement, je n’ai pas trouvé que c’était un véritable vilain. J’ai davantage l’impression d’un esprit malin qui s’ennuie totalement dans le monde parfait d’Asgard et qui cherche toutes sortes de moyens de se divertir. À part Thor (que j’ai trouvé un peu bênet dans cet album) et Odin, même les autres divinités semblent trouver le temps plutôt long… Entre Sif qui confond son mari avec un autre, car ce dernier ne s’occupe pas assez d’elle, Idun qui préfère goûter à la tendre chair humaine au péril de son immortalité et Vigrid qui profite de la moindre occasion pour venir participer au bardas général, il y a décidément trop de temps libre à Asgard!

    Pour ce qui est de la partie de l’album consacrée à Thorgal, ce n’est qu’un petit intermède avant quelque chose qui s’annonce décidément plus gros et plus important. J’aime bien le fait qu’Aaricia et Louve vont recevoir des nouvelles de Thorgal durant son absence par l’entremise des gens qu’il rencontre. Je crois que ce n’est que justice que Thorgal s’assure enfin de rassurer sa femme. En effet, celle-ci est restée trop souvent dans le doute et l’inquiétude.

    Je n’oublie rien!

    Je suis sortie légèrement déçue de cet album sans savoir véritablement pourquoi…

    L’enfance misérable de Kriss ne m’a guère étonnée, mais je ne m’attendais pas à une participation de tout le village à son triste sort.
    La rencontre avec Pied d’Arbre m’a déçue. Un instant, il se montre très interpelé par le sort de la petite Kriss et la minute d’après il va boire! J’ai trouvé que cette scène avait été montée en raccourci, que la rencontre avec Pied d’Arbre était très secondaire et que c’était le vol du couteau qui était prioritaire. C’est peut-être tout simplement le cas après tout, mais ça ne m’a pas plu.

    Autre point qui m’a titilé : la rencontre avec Sigwald. Trop simple, le fait qu’il lui tire dessus dans les bois pour la mettre en garde et où elle se livre à lui toute nue et prête à se faire tuer alors qu’à toutes les autres occasions, elle vend chèrement sa peau.

    Leur relation était toutefois exactement celle qu’elle devait être selon moi: une relation père-fille. Il la considère comme sa fille dans un cadre de violence où normalement il n’aurait jamais été ce père-là pour sa propre fille. Le fait que sa fille meure était inévitable.
    Je ne m’aurais pas attendue à ce qu’il laisse Opale en vie pour la simple raison qu’elle ait le même âge que Arlane, un peu simplet comme excuse.

    L’histoire de la perte de son nez était excellente quoique j’aurais préféré qu’il ne soit pas saltimbanque. En tout cas, pas saltimbanque tout seul, je trouve que cela aurait été mieux s’il avait été avec une troupe. Je trouve que la relation père-fille s’est développée de façon trop exclusive. Pourtant, tout cela reste très crédible et explique son dévouement à retrouver son enfant unique qui est toute sa vie, mais il n’en demeure pas moins que ça m’a agacé.

    Comme le fait qu’il laisse à Kriss le soin de courir tous les risques pour sauver son enfant, finalement. Et qu’elle réussisse à berner tout le monde aussi facilement alors que quelques pages plus tôt elle en avait encore beaucoup à apprendre!

    J’aurais aimé que les poupées soient utilisées de façon plus cruelle et plus imaginative! La fille esclave en tigre s’est quelque chose qu’on avait déjà vu dans l’album Le barbare…

    Finalement, le fait que ce soit une gamine plutôt maigrichonne et laide correspond bien avec le fait qu’elle se réjouit autant de sa beauté une fois devenue une jolie jeune femme.

    J’espère que l’album suivant approfondira la relation qu’elle a avec Sigwald, qu’on sache un peu ce qu’était leur quotidien avant la rencontre avec Thorgal (par exemple, pourquoi le vol de cette fameuse pierre rouge sacrée, la pierre de sang?) et qu’on explique aussi pourquoi tout à coup Pied d’Arbre se met autant à la craindre.

    Répondre | Lien | Citer

    bonjour,

    entièrement d’accord avec toi webmestre ^^
    sur burbi et birbu, là au moins on s’amuse…je vois encore leurs deux têtes en chiffon…

    Répondre | Lien | Citer

    Ma question peut paraître un peu spéciale et tardive, mais bon:
    qui est le visage bleu(-glace) au fond de l’image sur la couverture??

    Répondre | Lien | Citer

    thokk a écrit :
    qui est le visage bleu(-glace) au fond de l’image sur la couverture??

    C’est vrai qu’on l’avait un peu oublié ce visage….
    Mais pour moi, c’est Vylnia, la mère de Manthor, car si l’on réfléchit bien, c’est pour elle que Jolan se décarcasse, et Ducros ne fait rien, bonne mère !!

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    D’accord avec toi (ç’aurait pu être Idun mais je ne le sens pas, à cause des yeux clos).

    last_sakura a écrit :
    Étonnament, j’ai beaucoup aimé le personnage de Loki et, aussi étrangement, je n’ai pas trouvé que c’était un véritable vilain. J’ai davantage l’impression d’un esprit malin qui s’ennuie totalement dans le monde parfait d’Asgard et qui cherche toutes sortes de moyens de se divertir. À part Thor (que j’ai trouvé un peu bênet dans cet album) et Odin, même les autres divinités semblent trouver le temps plutôt long… Entre Sif qui confond son mari avec un autre, car ce dernier ne s’occupe pas assez d’elle, Idun qui préfère goûter à la tendre chair humaine au péril de son immortalité et Vigrid qui profite de la moindre occasion pour venir participer au bardas général, il y a décidément trop de temps libre à Asgard!

    Pareil ! A 100% pareil, je te rejoins sur tout ce paragraphe.

    A ce propos, j’ai relu « La bataille d’Asgard » pour jouer au jeu de KartSeven, et je l’ai trouvé beaucoup moins bavard à la relecture. Du coup je retire en partie ce que j’ai dit plus haut là-dessus.
    Avec le recul, je pense que c’est la longue conversation entre Jolan et Manthor, au début, qui m’a laissé cette mauvaise impression à la 1ère lecture. J’aurais préféré un bon vieux résumé à la 1ère page ou, encore mieux, rien du tout.

    Répondre | Lien | Citer

    A mon tour d’apporter ma pierre.

    Je commence par « La bataille d’Asgard » :
    Et plus généralement sur la série depuis que Jolan est parti se balader.

    Et ben… je n’accroche pas. Ce n’est pas la partie de l’univers Thorgalien que j’aime.
    Je m’explique :
    Ce que j’aime dans Thorgal c’est l’aventure dans un univers ou je pouvais m’identifier aux personnages quand j’étais enfant. Je rêvais d’être Thorgal qui devient pote avec Pied d’arbre et Tjall, qui se balade un peu partout et défend la veuve et l’orphelin et est amoureux d’Aaricia (Qui à dit que je n’étais déjà plus un enfant à l’époque d’édition de ces aventures : au coin !).
    Mais tout cela dans un univers terrien où j’avais mes repères et que je pouvais recréer dans mon jardin.
    Les quelques courts passages dans l’univers des dieux étaient sympas et servaient à assembler des éléments qui se passent sur Midgard (Dans « Au-delà des ombres, C’est pour sauver Aaricia (de notre monde) que Thorgal passe dans les autres mondes).

    Depuis 4 albums, Jolan a quitté Midgard et n’y repasse plus. Il se balade dans un monde féerique où je n’ai pas de repère.
    Maintenant, il est affublé de marionnettes, rencontre 4 gugusses plus caricaturaux les uns que les autres (on savait d’entrée que Jolan allait être l’élu : la série porte sons nom), un bouffon (Loki – qui, pour moi, était le dieu qui personnifiait le mal absolu. On en est loin), une espèce de maître Jedi (Manthor) qui ne fait pas grand-chose ou des géants en peintures de guerre indiennes (ridicules). Les dieux sont mous et, je vous rejoins, on l’air de se faire ch… Comme moi ! Bref les personnages sont simplissimes : on est loin de la complexité de Kriss.
    J’ai l’impression de lire un livre pour enfant, qu’il n’y a plus de lecture pour adulte. Un peu comme si je lisais « Alice aux pays des merveilles ».
    Enfin, cet album a peut-être l’avantage de clore cette aventure.

    A coté de ça, la partie avec Aniel me passionne. J’y retrouve tout ce que j’aime dans un univers où, là, j’ai mes repères. C’est dans cette partie que je ressens de l’aventure et du suspense. J’aime : encore, encore, encore…
    J’aurai aimé qu’il n’y ait que cette partie et que l’on zappe celle avec Jolan. Ou que l’on en fasse une série parallèle.

    Coté dessin, c’est la maturité. Maitre Rosinski démontre tout son talent. Rien à dire. J’adore le graphisme de cet album. Moi qui était plus que septique sur les premiers albums (la technique n’était pas encore au point). Là, je dis… je ne dis rien, je reste bouche bée.

    Répondre | Lien | Citer

    pgr0001 a écrit :
    A coté de ça, la partie avec Aniel me passionne. J’y retrouve tout ce que j’aime dans un univers où, là, j’ai mes repères. C’est dans cette partie que je ressens de l’aventure et du suspense. J’aime : encore, encore, encore…
    J’aurai aimé qu’il n’y ait que cette partie et que l’on zappe celle avec Jolan. Ou que l’on en fasse une série parallèle.

    c’est vrai que plus haut dans ma critique, j’ai été un peu réducteur en disant que cette histoire ne représentait pas un grand intérêt, mais c’est surtout que j’ai été frustré qu’elle soit si courte, et je ne voyais pas l’interet de la mettre en parallèle avec l’histoire de Jolan, surtout pour si peu…

    Le mieux aurait été de sortir directement 2 albums bien distincts tout de suite, mais déja qu’on a attendu 2 ans, pour celui ci…

    Sinon je rejoins pgr0001 pour ce qui est de l’aventure, on retrouve Thorgal au mieux de sa forme, seul contre tous et bravant tous les dangers pour retrouver la piste d’Aniel.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je crois que Rosinski lui-même est assez de cet avis, au vu des derniers entretiens lus.

    Il serait intéressant d’avoir l’avis de nouveaux lecteurs, ayant découvert la série avec ces albums. Peut-être que l’histoire de Jolan passe mieux quand on n’a pas un gros vécu sur la série ?

    L’idée était peut-être de proposer une alternance comme dans les deux 1ers albums du pays Qâ, cycle majeur de la série ? Problème, contrairement à Qâ, les deux histoires semblaient pouvoir se connecter mais ne l’ont jamais fait. Les actions de chaque héros n’ont pas d’incidence sur l’autre.

    Ceci dit si la série Jolan se fait, je la lirai (évidemment), certainement avec plaisir, mais différement de Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer

    Je continue avec « Je n’oublie rien ».

    Ahh, retrouver Kriss… Heureusement que dans cet univers, on peut suivre les héros après leurs morts. Elle me manquait. Donc, l’idée d’un one (two ?) shot sur elle me ravie.
    J’aime bien l’idée qu’elle raconte comment elle est devenue ce qu’elle a été. Le faire au tribunal des Walkyries à de la gueule.

    J’ai bien aimé la première partie de l’histoire où elle raconte son enfance, comment sa mère est morte et qu’elle s’est vengée.
    La rencontre avec Sigwald est un gnangnan ou simpliste. La gentille petite fille tuée par la méchante. J’aurai préféré un peu plus de finesse dans la description des personnages. La méchante aurait pu aussi expliqué comment elle est devenue comme cela. Cette histoire n’explique pas comment Sigwald, qui parait si gentil et si droit est devenu un voleur. Il y a un manque.
    A contrario, je trouve cette seconde partie trop longue pour ce qu’elle explique. J’aurai préféré la voir un peu plus courte et que la première, sur l’enfance de Kriss, soit un peu plus longue.
    Je trouve que l’ensemble explique bien comment Kriss est devenue ce qu’elle est : Elle a du se débrouiller seule pour survivre jeune dans ce monde d’hommes adultes. Cela explique que quand elle veut un truc, elle le prend directement sans attendre qu’on lui donne et qu’elle n’attend rien des autres : elle vit seule (avec Sigwald qui lui fait office de père) contre tous les autres.
    Je pense que la conclusion de l’album (le retour au tribunal) était inutile. L’histoire étant en deux tomes, ça ne m’aurait pas dérangé qu’il n’y ait pas de fin à celui-là.
    J’attends le tome 2 avec impatience pour juger l’ensemble.

    J’ai bien aimé le dessin. Même si j’ai tendance, à aujourd’hui, à préféré la couleur directe de Maitre Rosinski. Le type de dessin de cet album fait + BD traditionnelle et moins tableaux.
    Il n’y a que trois personnages de la série principale, donc, G. De Vita n’avait que peu de pression pour les ressemblances.
    C’est très réussi. Bravo.

    (Voilà, maintenant, je vais lire vos avis. Je voulais écrire les miens avant pour ne pas être influencé).

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    Je crois que Rosinski lui-même est assez de cet avis, au vu des derniers entretiens lus.

    Il serait intéressant d’avoir l’avis de nouveaux lecteurs, ayant découvert la série avec ces albums. Peut-être que l’histoire de Jolan passe mieux quand on n’a pas un gros vécu sur la série ?

    J’ai pour ma part récolté l’avis de deux jeunes damoiseaux de 11 et 14 ans qui ont beaucoup aimé. Ils étaient tous les deux d’accord pour dire que cette série (du moins, ce qu’ils en connaissent, c’est-à-dire uniquement l’histoire depuis le basculement vers Jolan) est « sympa, sans prise de tête et y’a des combats et j’adore trop comment Jolan il est ! » (dixit un gamin de 11 ans, hein).

    Donc pour faire bref, je pense que l’impétuosité et le côte tête brulée de Jolan convient tout à fait à la plupart des mômes lecteurs de la série actuellement. Évidemment, pour moi cela n’a pas la même saveur que les tomes précédents, loin de là.

    Répondre | Lien | Citer

    Un avis parmi tant d’autres…

    La Bataille d’Asgard
    J’adore cet album

    Thorgal est trop beau (oui je sais ça fait gamine de 14 ans, mais c’est vrai qu’il est trop craquant ) et son histoire est captivante. Le fait qu’elle soit si courte ne m’a pas gênée non – j’avais envie de voir comment Jolan allait s’en sortir et j’aurais été déçue que cette partie soit totalement bâclée pour laisser la place au héros légendaire. Je trouve que la partie Jolan est un peu molle mais c’est selon moi la faute au scénario de la Trilogie: Manthor justifie le vol du bouclier de Thor dans l’album précédent par le fait qu’il faudra plus de trois jours à Jolan pour récupérer la pomme de jeunesse éternelle….. Alors on attend…. jour 1: Jolan rencontre Idun et passe la nuit avec elle (et ne fait rien de plus selon moi non ), jour 2: Jolan rencontre Loki qui lui fixe rendez-vous…. le lendemain! Que fait Jolan le jour 2 mystère, mais en tout cas le jour 3 il mène la bataille, donne des leçons à Odin et repart presque avec sa pomme magique…. Au final le vol du bouclier de Thor aura été inutile (Loki crache un peu histoire de dire que Jolan n’y a pas été pour rien… et on a passé 2 jours à se faire suer sur Asgard

    J’apprécie l’effort d’Yves Sente pour coller un peu à la mythologie nordique comme le montrent les nombreux exemples fournis dans l’excellentissime fiche 32 (digne de la fiche 22 soit dit en passant), mais si je peux me permettre d’insister… je n’aime pas ces nouvelles valkyries de pacotille calquées sur Je n’oublie rien! non Où est passée la douce Swanée J’aurais préféré la revoir plutôt que cet idiot de Vigrid qu’on a vu et revu à maintes reprises

    Niveau graphique, c’est du grand spectacle! Cet album est une explosion de couleurs qui atteint son paroxysme au moment de la bataille, et pour moi ça justifie son titre

    Je n’oublie rien!
    J’aime bien cet album

    Comment faire du Thorgal sans Thorgal Pas facile mais cet album y arrive plutôt bien C’est bien le meilleur scénario d’Yves Sente sur les 4 pondus, même si je trouve les clins d’oeil à la série mère un peu lourds à la fin : la scène de Kriss nue dans la rivière , la grosse méchante qui terrorise les petites filles , ses vêtements, le château sur l’eau accessible par un long ponton , le costume de la fille de Sigwald … et même Pied d’Arbre est un clin d’oeil puisqu’il n’intervient pas sur le scénario. Ceci dit, je suis contente de connaitre un peu mieux le passé de Sigwald. Merci Mr Sente c’est très bien joué

    Bravo à de Vita et Graza qui ont fait un boulot formidable. J’aime beaucoup le style de Vita dans l’univers de Thorgal Il aurait mérité de dessiner sa propre couverture et Graza d’avoir son nom ! C’est vraiment écoeurant de priver ces artistes de ce qui leur revient amplement Y avait pas besoin d’une couverture de Rosinski pour vendre cet album et s’en mettre plein les poches…

    Répondre | Lien | Citer

    Louve Thorgalsdottir a écrit :
    Au final le vol du bouclier de Thor aura été inutile (Loki crache un peu histoire de dire que Jolan n’y a pas été pour rien…

    Pas d’accord, comment aurait-il fait pour passer le volcan *BIP* (ça fait partie d’une de mes questions dans le QVGDM en cours, donc ne spoilons pas ^^) sans le bouclier, du coup ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je crois que Louve T. veut dire qu’il y avait sûrement moyen d’aller chez Idun dès l’album précédent, en 3 jours aller-retour.

    Tout dépend du temps mis pour aller de chez Manthor à chez Idun.
    Il faut peut-être ajouter une journée pour aller de la porte « arc-en-ciel » à la zone de montagne, un jour pour rejoindre Idun, autant pour revenir, là ça ne passe pas en 3 jours… sauf si tu es une géante (Xia) ou un mec qui flotte en l’air (Draye), remarque.

    On peut aussi éventuellement imaginer qu’Asgard est normalement super dangereux et qu’il y a magouille sous roche de la part d’Odin.

    Ou que Sente avait prévu une aventure bien plus balèze en deux albums et qu’il a finalement bouclé l’affaire en un seul pour accompagner la nouvelle orientation de la série.

35 sujets de 41 à 75 (sur un total de 75)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021