Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeunesse de Thorgal – 2 – L’oeil d’Odin

Accueil / Forum / Les Mondes de Thorgal / Jeunesse de Thorgal – 2 – L’oeil d’Odin

Bienvenue

Jeunesse de Thorgal – 2 – L’oeil d’Odin

Ce sujet a 106 réponses, 20 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 5 ans et 2 mois.

27 sujets de 81 à 107 (sur un total de 107)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    svp vous pouvez donnez un petit extrait du livre

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Et bien Thorgal, il va faire ce qu’il doit faire…. résumé off ^^
    Rien ne vaut le plaisir de la découverte !
    Tiens une petite chose qui m’est venue à l’esprit dans les points positifs et dont je n’avais pas fait mention.
    La relation entre Thorgal et Aaricia. Elle me semble revenue sur des rails normaux. La gamine est amoureuse (comme peut l’être une petite fille), mais Thorgal semble éprouver plutôt une tendresse très profonde pour elle sans connotations amoureuses. Presque l’affection d’un grand frère. Et franchement, c’est plus sain.
    Il est clair que Thorgal a des sentiments pour la petite fille, mais ils ne sont pas encore réellement amoureux parce qu’il est trop tôt pour qu’ils le soient.

    Un point par contre qui pourrait peut-être devenir gênant s’il n’est pas bien géré. Cette aventure du jeune homme est une aventure importante. On ne visite pas les Nornes, croise une déesse ou mystifie un dieu sans que ça ne laisse de traces. De plus, Hiérulf et Aaricia sont au courant de l’aventure. Seulement, voilà, cette aventure ne sera jamais mentionnée tout au long de la série principale (et pour cause puisqu’elle n’existait pas). C’est pourtant un épisode important.
    Maintenant, ce n’est pas non plus extrêmement embêtant. Thorgal est bien allé sauvé Aaricia de la mort dans le tome 5 « au-delà des ombres » et il n’en a plus jamais été fait mention après.
    Mais Yann doit néanmoins rester vigilant à ne pas trop forcer sur les aventures du jeune Thorgal, tout du moins, les aventures ayant un caractère plus fantasy.

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit :
    Rien ne vaut le plaisir de la découverte !

    C ‘est vrai ! Je regrette encore de m’être auto-spoiler.

    Cat a écrit :
    un point par contre qui pourrait peut-être devenir gênant s’il n’est pas bien géré. Cette aventure du jeune homme est une aventure importante.

    Il est vrai que le fait que les aventures se passe avant la série principale oblige à une certaine vigilance, et peut causer des problèmes dans la continuité si c’est mal géré. Mais peut être utile en le gérant bien.
    Cette quête dans cet album permet du coup de corriger certaines faiblesses qu’on a pu reprocher dans les albums précédents.
    Comme le bracelet  « Deus ex machina » que ce sert Louve avec les dragons(dans la série Louve), il ne sort plus de nulle part car Aaricia sait que ça lui servira à elle ou à sa futur fille.
    Ou bien la tolérance du dieu Odin envers la famille Thorgal, car Il lui a en effet rendu un sacré service en lui ramenant son œil. Et quand lui ou ses enfants se balade à travers les mondes, ou quand ils fricotent avec les dieux, ils ont droit à une simple remontrance. Alors que Kahaniel lui se fait transformer en statue pour ses fautes.

    Certain détails dans l’histoire auront sûrement leurs importances pour la suite, comme cette pierre de lune qu’il reçoit en récompense de sa quête, ou cette corne remit par la mystérieuse Anina.

    Il y a également dans l’album des indications sur les 9 mondes de la mythologie nordique, en mettant en avant Swartalfhiem, « le territoire des redoutables elfes noirs ». Thorgal est allé dans la plupart de ces mondes mais ont n’a encore jamais vu ces fameux elfes noirs, ni des elfes tout cour. Cela est peut être une évocation à une aventure à venir.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Comme le bracelet « Deus ex machina » que ce sert Louve avec les dragons(dans la série Louve), il ne sort plus de nulle part car Aaricia sait que ça lui servira à elle ou à sa futur fille.

    Sauf que Aaricia lorsque vient son moment de parler de ce bracelet dans la série « Louve » n’a plus l’air de se souvenir du tout de ce que Thorgal lui prédit. Mais bon, je chipote, elle peut très bien avoir oublié, ce n’était qu’une phrase qu’elle écoute à peine, préoccupée par autre chose.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Il est vrai que le bracelet, jusqu’ici, semblait tombé du camion… Il est donc dommage que l’introduction de ce bracelet ne soit pas venue avant son utilisation.
    A noter que dans cet album de la « Jeunesse » le bracelet ne sert pratiquement à rien, ce qui laisse penser qu’il n’a été placé là que pour justifier sa présence dans l’autre série…
    Mais bon, c’est l’une des rare références un peu forcées de ces albums, ça reste léger.

    D’ailleurs ce 2ème album se concentre sur ses atouts et ne cherche pas à faire référence à de multiples autres.
    Je trouve que tout s’améliore, c’est le 5ème album du duo Yann/Surzhenko et j’ai l’impression que ça y est, un bon équilibre s’installe. J’espère que le prochain Louve va confirmer.

    Cat a écrit :
    Mais Yann doit néanmoins rester vigilant à ne pas trop forcer sur les aventures du jeune Thorgal, tout du moins, les aventures ayant un caractère plus fantasy.

    Tu penses à Louve et à son loup divin qu’elle a tué en 2 minutes ?
    Gros regret pour ma part, l’album « Le royaume du chaos » aurait été meilleur (d’après moi) si elle n’avait pas réussi à vaincre le loup. J’aurais préféré une fuite à dos de dragon, un loup écumant de rage disparaissant au loin.

    A comparer, ce qui est bien dans « L’œil d’Odin », c’est que Thorgal ne s’en sort que grâce à l’aide des nornes et de Gunn. Il est fort, mais pas trop-trop-fort. Encore un point positif, non ?

    freephenix a écrit :
    cette pierre de lune qu’il reçoit en récompense de sa quête, ou cette corne remit par la mystérieuse Anina.

    Il est vrai que Jolan, Louve et Thorgal jeune passent leur temps à ramasser des objets depuis la reprise… Curieux.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Il est vrai que Jolan, Louve et Thorgal jeune passent leur temps à ramasser des objets depuis la reprise… Curieux.

    Ils succombent à la société de consommation Faut posséder le dernier truc à la mode !^^

    Tu penses à Louve et à son loup divin qu’elle a tué en 2 minutes ? Sourire
    Gros regret pour ma part, l’album « Le royaume du chaos » aurait été meilleur (d’après moi) si elle n’avait pas réussi à vaincre le loup. J’aurais préféré une fuite à dos de dragon, un loup écumant de rage disparaissant au loin.

    A comparer, ce qui est bien dans « L’œil d’Odin », c’est que Thorgal ne s’en sort que grâce à l’aide des nornes et de Gunn. Il est fort, mais pas trop-trop-fort. Encore un point positif, non ?

    Non, je n’y pensais même pas. Je crains plus que ce jeune Thorgal vive trop d’aventures fantastiques et que ça paraisse beaucoup par rapport aux premiers albums où Thorgal apparaît un peu vierge de tout ça.
    Et pour « le royaume du chaos », je suis d’accord, il y a eu une débauche d’effets et un trop-plein de capacités pour la gamine. L’album aurait été bien meilleur sans ces excès.

    Par contre, oui, ici, rien de tout ça. Thorgal est un jeune homme déterminé, mais pas invincible et plus fort que tout. Ça ajoute de la crédibilité. Il ne paraît pas excessif. De plus, ce côté « aide des autres pour réussir » colle aussi à l’esprit Thorgal. Car souvent dans les aventures Van Hamme, ce sont les autres qui dénouent la situation, voire l’amènent à son terme car Thorgal n’est pas le héros cliché qui n’a besoin de personne. C’est au contraire un homme qui a du mal à faire certaines choses et sans l’aide de ses alliés ponctuels, nombre de ses succès auraient été moindres, voire n’auraient pas été.
    C’est ça aussi qui participe à l’esprit Thorgal et c’est ça qui manque dans la série « Louve ».

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Thorgal.BD a écrit :
    Je vous propose ce petit cadeau, une esquisse de l’un des nouveaux personnages de l’album, offerte spécialement pour nous par Roman Surzhenko. Je vous dirai son nom demain, quand la sortie sera officielle.


    Je vous avais promis son nom, le voici : Verdandi, norne du présent.

    Et voici la seconde :


    Il s’agit de Urd, norne du passé.

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai un peu moins aimé que le précédent. le scénario me semble cette fois expédié et les enjeux torchés à la va vite. Thorgal, il me faut l’oeil d’Odin… Pas de problème, je te ramène ça dans une poignée de planches. Quelques éléments me paraissent également proches du ridicule, comme la danse forcée des vikings pour se faire pardonner par Aegir. C’est à la limite de la parodie et ça manque de crédibilité pour l’univers de Thorgal. Ce qui rattrape l’ensemble: les dessins de Surzhenko, le personnage de Gunn et son graphisme, et un certain charme qui rappelle les débuts de la série mais aussi ses passages les plus romantiques. Beaucoup de sentiments se dégagent des moments entre Thorgal et Aaricia. On retrouve enfin un peu notre saga nordique…

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Il est vrai que la quête est un peu expédiée, mais ça ne me dérange pas outre mesure, je préfère ça aux excès, quel qu’ils soient.. Cela pour donner une certaine importance au village, ce qui n’est pas mal. La danse est un poil ridicule, oui, mais pas tant que ça. Ce sont des êtres primaires ces vikings qui croient aux dieux, aux malédictions ou aux punitions divines. Hiérulf représente l’intermédiaire entre ces dieux tout puissants et les hommes. Tout d’un coup, il semble avoir eu raison sur ce qu’il proclamait à propos des baleines, il n’en faut pas plus pour que les vikings croient à sa petite vengeance et se mettent à danser. Bien sûr, il peut être étonnant de voir Hiérulf s’abaisser à une vengeance mesquine et humiliante, mais il y est aussi obligé. Les Vikings sont malades, s’ils ne font rien pour expier et guérissent simplement avec un peu de repos, ils auront vite fait de comprendre qu’ils se sont fait mené en bateau. De plus, la danse bien que ridicule a aussi pour fonction de les faire digérer, processus donc de guérison. Alors oui, un côté un peu décalé mais qui se justifie et donc qui entre dans l’histoire.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’ai trouvé la danse un peu cucul, moi aussi… Mais bah, ça passe.

    Galathorn a écrit :
    le scénario me semble cette fois expédié et les enjeux torchés à la va vite. Thorgal, il me faut l’oeil d’Odin… Pas de problème, je te ramène ça dans une poignée de planches.

    Là, par contre, je ne suis pas d’accord pour la « quête expédiée ». Il faut se rappeler que l’album est une suite. Ici, Thorgal arrive au bout de sa quête (les nornes) dès le début de l’album, mais ça vient après de nombreuse pages de pérégrination, de l’album précédent.
    J’aurais trouvé super pénible que Thorgal mette encore 2-3 albums à traverser tout le pays, ramasser des tas d’objets et remplir plein de quêtes annexes.
    Je préfère largement que l’accent soit mis sur ses rapports avec les nornes (moment très sympa) plutôt que sur la pêche à l’œil… qu’il n’aurait pas réussie sans les nornes. Il faut rappeler ça : oui il s’en sort, mais c’est grâce à de puissantes magiciennes !

    Et la fin de l’album a de la place, du coup, ce qui permet d’en faire un moment réellement intéressant, pas seulement le retour triomphal du héros. C’est même dans cette fin pleine de rebondissements que se trouve tout le sel de l’album, et une bonne partie des scènes les plus marquantes.

    A ce propos, je conseille d’ailleurs aux nouveaux acheteurs de relire le tome 1 pour se remettre dans l’ambiance, avant le tome 2.
    C’est ce que j’ai fait. J’ai relu « Les trois soeurs Minkelsönn » avant.
    Ca ne m’était pas arrivé depuis un moment, de relire un Thorgal avant la nouveauté. Je crois que le dernier devait être Kriss 1 ou Kriss 2.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je pense que cette impression de vitesse dans la quête vient du fait qu’elle prend peu de place dans ce deuxième album pour octroyer une place importante au village. Mais il est vrai que la quête commence dans le premier album.
    Mais moi, j’ai bien aimé et comme dit, ça ne m’a pas dérangé outre mesure. Je ne sais pas, j’ai trouvé le partage bien fait.
    En faire plus aurait peut-être été trop. Ici Thorgal a l’air humain, il ne traverse pas des dizaines d’épreuves épiques pour arriver au but, juste quelques unes bien dosées. Il ne s’en sort pas qu’uniquement grâce à son courage ou sa force mais aussi par son charme qui fonctionne déjà sur la gente féminine.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    J’ai trouvé la danse un peu cucul, moi aussi… Mais bah, ça passe.

    D’accord avec toi Thorgal.BD.
    J’ai enfin lu et acheté l’album, mieux que le premier, déçue par la mort de Gunn, Thorgal est beau gosse et réussit toujours ce qu’il fait.
    Bravo à l’auteur

    Répondre | Lien | Citer

    Pas mal MAIS… Les chats de Frigg tueurs j’ai pas aimé (je les trouvais bien sympas jusqu’à présent ces minous ailés), mais surtout, confondre l’ambre (sève fossile qui se présente sous forme de bloc translucide) avec l’ambre gris (matière odorante produite par les cachalots, et pas par les baleines) ça m’a sciée.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ankh Zanhka a écrit :
    confondre l’ambre (sève fossile qui se présente sous forme de bloc translucide) avec l’ambre gris (matière odorante produite par les cachalots, et pas par les baleines) ça m’a sciée

    Tu exagères ! Thorgal fait juste une analogie, histoire d’essayer de s’expliquer la présence d’un « truc bizarre » dans le corps de la bête. Il précise bien que la couleur, l’aspect et la dureté en font autre chose que de l’ambre gris.
    Il aurait peut-être par contre pu y avoir trois morceaux « d’ambre » (un par baleine). Mais ça aurait compliqué la narration de la scène et un peu flingué la magie de la résurrection des belles.

    L’album est 2ème des ventes de BD en ce moment, un mois après la parution (derrière Astérix).

    Répondre | Lien | Citer

    bah je vois pas la différence
    pk (derrière Astérix)

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Astérix est 20 fois plus connu (au moins) et vend 20 fois plus d’albums. C’est incomparable (en notoriété).

    Répondre | Lien | Citer

    ha ook

    Répondre | Lien | Citer

    C’est un peu comme si on considèrait que Astérix est hors-concours.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Et voici la troisième norne : Skuld, norne du futur.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bon, pas beaucoup de retours sur cet album, mais ils sont plutôt positifs, ça fait du bien.

    Roman est en France ce week-end (au salon du livre de Paris) et j’ai repensé à une très belle image qu’il m’a fait parvenir en même temps que les trois esquisses vues plus haut.

    Il s’agit d’un projet de couverture pour l’album, que Roman a proposé au moment de sa réalisation.
    Je crois, je pense, que tout en ayant beaucoup de respect pour Rosinski, Roman aimerait certainement réaliser les couvertures des albums.
    Je dis ça parce que vous allez voir, enfin, vous voyez déjà, qu’il s’agit d’un dessin superbe, particulièrement ambitieux.


    La composition de l’image est impressionnante. Il ne s’agit pourtant que d’une esquisse, aboutie mais non finalisée !

    Je vous ajoute un détail de la scène, vous verrez qu’on dirait vraiment un travail au pinceau, alors que, je le rappelle, Roman Surzhenko travaille sur ordinateur. Balèze.

    Répondre | Lien | Citer

    Pas mal !!!!!!!!!!!!

    Répondre | Lien | Citer

    Ah bon, il dessine sur l’ordinateur ???? Mince !! Je croyais qu’il peignait pour de vrai !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Il a fait ses preuves sur papier, mais préfère aujourd’hui l’ordinateur, qui permet de retoucher à l’infini, de zoomer sur l’image, de varier l’épaisseur du trait, etc.

    Le seul désavantage, peut-être, c’est qu’il n’y a pas de « planches originales » papier, du coup. Je pense que ces planches sont une source de revenus intéressante pour un dessinateur, et le cadeau ultime pour un fan (un peu fortuné).

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai lu « Crow » et « L’œil d’Odin » dans la même soirée. « Crow » m’avait beaucoup plu mais il conservait quelques défauts qui faisaient qu’on pouvait toujours faire les difficiles si on le voulait vraiment.

    Mais « l’Œil d’Odin »… Aïe aïe aïe, mais que cet album est génial. J’ai tout simplement pris mon pied de bout en bout et je ne m’y attendais pas du tout. Les dialogues sont extrêmement bien écrits cette fois-ci, le dessin est magnifique (la page 20 avec la tête de Mimir qui s’élève du puits, quelle image ! L’apparence de Gunn est une réussite totale, etc.), les couleurs aussi, tout s’enchaîne de façon très fluide. On retrouve d’ailleurs déjà la capacité de notre héros à charmer toutes les déesses qui passent pour absolument aucune raison explicite. Précoce !

    On ne s’attarde sur aucune action, ça va à 100 à l’heure et c’est comme ça qu’on aime Thorgal. Le récit est extrêmement prenant et on le vit. Il s’agit pour moi du meilleur tome de Thorgal depuis… depuis quel tome en fait ? Le Barbare ? Le Sacrifice ? Plutôt un excellent tome tout court que je classe illico parmi les tous meilleurs de la saga.

    Ca aura mis du temps à se mettre en place cette reprise en main de la série mais alors là… Si tous les albums suivants sont du niveau des quatre dernières productions Alliances / Kah-Aniel / Crow / L’œil d’Odin, mais je signe pour 10 ans de Thorgal comme ça sans aucun problème.

    Edit : Pour continuer sur le dessin absolument exceptionnel. La case sur les Nixes déçues que Thorgal leur échappe est géniale. L’idée de faire bouger les soeurs dans leur morceau d’ambre quand Thorgal les prend en main aussi.
    Je suis dithyrambique (et aussi terriblement décousu… mais cet album le mérite vraiment.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Eh eh ! Depuis le temps qu’on n’avait pas eu le temps de se faire vraiment plaisir avec un album, on prend les moments d’enthousiasme avec joie.
    Par contre, je ne peux pas être d’accord avec l’avis sur Kah-Aniel et Alliances.
    Alliances étant le moins pire des deux, souffrant surtout, pour moi, d’un manque de souffle et d’actions réelles. Mais Kah-Aniel, ouais, très bof quoi. Il ne s’y passe rien d’intéressant.
    Yann ! Oui (et de plus en plus) mais Sente, toujours non (et de plus en plus aussi).

    Répondre | Lien | Citer

    Ouais tout ce qui se passe c’ est une tempête de sable et un sacrifice.
    Alors que dans alliances il y a une bataille, un mariage ,un empoisonnement…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Mise à jour

    La fiche de l’album « L’oeil d’Odin » est complétée d’une analyse et de nombreux extraits.

    La jeunesse de Thorgal

    L’œil d’Odin

      Album n°2  
    Février 2014

    Les premières planches de l’album et plusieurs esquisses réalisées par Roman Surzhenko sont également en ligne ICI.

    J’ai écrit un long passage sur les Nornes, notamment.

27 sujets de 81 à 107 (sur un total de 107)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019