Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Volsung de Nichor

Accueil / Forum / Vikings, dieux et autres… / Volsung de Nichor

Bienvenue

Volsung de Nichor

Ce sujet a 13 réponses, 10 participants et a été mis à jour par Fitir fitir, il y a 1 an et 9 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #31298 Répondre | Citer

    Salut à tous,

    Que pensez-vous de cet infâme Volsung de Nichor?
    Dans Les 3 Vieillards du Pays d’Aran, il est fourbe au possible et dans La Gardienne des Clés, c’est encore pire. Croyez-vous qu’il a eu des relations avec Aarica dans ce dernier album?
    Un personnage fascinant quand même, mais qu’on aime détester ou que l’on voudrait revoir.
    Croyez-vous qu’il réapparaîtra un jour dans la série?

13 réponses de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer

    Volsung fait partie des « méchants » très réussis dans Thorgal. Sa fourberie ressort très bien et est servie par un abominable « pyjama » .
    Pour ce qui est d’éventuels rapports qu’il aurait eu avec Aaricia, la réponse est non car il n’est, de un, pas resté suffisamment longtemps sous la peau de Thorgal; de deux, sa relation avec elle est directement partie au clash. C’est d’ailleurs un des intérêts majeurs de l’album « La Gardienne des clés » à mon sens: on y voit Thorgal sous un jour qui n’est pas le sien: buveur, violent, cruel, le sourire en coin…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah oui, Volsung avec Aaricia, c’est presque un râteau.

    Moi j’adore ses fringues et son style, notamment quand il laisse Karshan lui passer devant : « Vas-y le costaud, montre-nous le chemin. »

    Ce qui est épatant c’est de voir à quel point il n’y a rien de positif chez lui, à quel point rien n’est pardonnable dans son attitude. Même les méchants sont roulés dans la farine.

    Répondre | Lien | Citer

    moi aussi j’adore les fringues de volsung ! son prénom devait ètre populaire au Moyen age car il apparait dans d’autres oeuvres tel que :

    Volsung le barde dans « Chevalier Ardent »

    Ah oui, j’allais oublié : vous avez mal lu les gars : Volsung viole Aaricia !

     » tu es ma femme et j’exige mon du » et plus tard :  » décidement ce Thorgal ne savait pas s’y prendre avec les femmes ! je lui apprendrai à vivre moi à cette petite princesse !…. »

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Relis l’album ! N’ayant pas pu s’attaquer à Aaricia, il s’en prend à la pauvre Erika.

    Y aura-t-il un jour un album consacré à ce personnage dans « Les Mondes de Thorgal » ? On verra.


    J’adore ces images, où on voit Thorgal avec une tronche de Volsung : machiavélique puis bêtement satisfait.

    Répondre | Lien | Citer

    Je pense effectivement que Volsung ferait un sujet très interessant pour un album des Mondes de Thorgal. Sans doute pas de quoi en faire une série, mais plus que ses origines, je serai intéressé de voir sa mort définitive…

    Répondre | Lien | Citer

    Plutôt un one-shot alors…

    Répondre | Lien | Citer

    Effectivement, ce serait un bon sujet, en deux albums, pourquoi pas :

    1) Les origines de Volsung
    2) 1000 ans après, donc vers l’an deux mille, Sente nous offre Les Visiteurs 3, contre des descendants des Aegrison…

    Répondre | Lien | Citer

    les visiteurs 3 ? c’est quoi ça ?

    Répondre | Lien | Citer
    volsung de nichor

    volsung est très malin et il a profité des occasions qui s’ offrent à lui
    dommage qu’ il ait utilisé ses qualités pour être méchant !

    Répondre | Lien | Citer

    L’un des tous meilleurs méchants de la série selon moi : diaboliquement rusé, direct, brutal, sans aucun état d’âme… Il est juste fascinant !

    Quand on regarde les autres méchants, grosso modo ils sont toujours trahis par une faiblesse de caractère et baissent la garde bêtement : stupidité, orgueil, arrogance, imprudence, passion, cupidité, folie… Il ont toujours un défaut qui les trahit.

    Volsung n’a aucun point faible et blouse tout le monde sans coup férir. Il réussit systématiquement le crime parfait et il faut à chaque fois l’intervention de forces surnaturelles pour le mettre hors d’état de nuire, aussi bien dans Les Trois viellards du pays d’Aran que dans La Gardienne des clefs. Je le trouve délicieusement repoussant et invulnérable. D’ailleurs au final il n’est pas mort, et il semble bien qu’il survivra de près de mille ans à tout le reste du casting de la série, alors que Thorgal & co mangeront depuis belle lurette les pissenlits par la racine !

    J’adore ce perso !

    Répondre | Lien | Citer

    Volsung c’est le mal à l’état pur. Il est introduit de manière parfaite par Van Hamme. Il tue un héros, tout simplement, sans même que ce héros puisse se défendre (Sigurd, le nom n’est pas choisi au hasard !). Par la suite, il ne décevra jamais. Il est le plus proche du mal absolu, jusqu’à être choisi par une entité maléfique…

    Répondre | Lien | Citer

    Il est également le plus glaçant car le plus « vrai » des méchants de Thorgal.

    Les autres sont des archétypes, des fous repoussants et sublimes, des figures de théâtre ou de tragédie… Mais des vrais gens de cette sorte, consumés par leur idéal ou leur névrose, dont la psychologie se résume à quelques traits, ne sont pas légion dans le monde réel.

    Or Volsung n’a pas de grand idéal et n’est pas fou, c’est un mesquin, un opportuniste roué, une brute sans remords, un mysogyne et un violeur, intelligent et rusé… C’est un sale type comme les colonnes des journaux de faits divers en sont pleines. Ce n’est pas tant un personnage de roman que quelqu’un que vous pourriez hélas parfaitement croiser dans la vraie vie. Il est très « réel », et donc très dangereux. Contrairement aux méchants qui ont chacun un point faible qui les rend facile à vaincre, il n’y a pas de notice pour désamorcer Volsung. Il est tellement réel et imprévisible que dans le monde thorgalien seules des forces complètement surnaturelles permettent de le vaincre (un tourbillon d’un autre monde, un nain invisible, un demi-dieu serpentiforme….

    Il me rappelle Croque-Monsieur, le terrifiant furet dans Sybilline. Un maraudeur opportuniste qui ressemble à un SDF et qui frappe au hasard les malheureuses victimes qui croisent son chemin et les dévore (un tel perso dans une bédé enfantine c’est complètement ouf, d’ailleurs !!!) Aucun idéal, aucun plan, aucune empathie, juste la mort aveugle qui peut frapper au coin du prochain buisson.

    Répondre | Lien | Citer

    Il présente un peu toutes les facettes du mal et ne semble avoir aucune circonstance atténuante. Il est traître, cupide, vaniteux, lâche, opportuniste, cruel, dépravé, sournois, obséquieux… Enfin lâche cela dépend, il est sacrément gonflé tout de même pour oser trahir Nidhögg !

13 réponses de 1 à 13 (sur un total de 13)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021