Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Qui a rêvé quoi ? – Reboot Thorgal

Accueil / Forum / Thorgal – Albums et analyses / Qui a rêvé quoi ? – Reboot Thorgal

Bienvenue

Qui a rêvé quoi ? – Reboot Thorgal

Ce sujet a 70 réponses, 10 participants et a été mis à jour par Hirondl hirondl, il y a 2 mois et 3 semaines.

31 sujets de 41 à 71 (sur un total de 71)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Une embrouille Kriss revancharde vs Syrane moqueuse se terminerait invariablement par la mort rapide de Syrane. Si par hasard, Kriss ne se débarrassait pas de Syrane mais seulement de Galathorn, je ne vois pas pourquoi Thorgal interviendrait.

    Il ne reviendrait probablement même pas pour aider Galathorn alors venir affronter Kriss pour sauver Syrane ?!? Impossible. Même s’il voulait s’impliquer par reconnaissance pour Galathorn, Aaricia ne le laisserait sûrement pas aller sauver une princesse. Elle était prête à abandonner Ilenlya.

    Sauf à imaginer que le dernier regard avant de quitter Brek Zarith avait le même sens que son hésitation à propos de Kriss à la fin de Entre Terre et Lumière (et il faut beaucoup beaucoup d’imagination !!!), il est clair que Thorgal ne peut être impliqué qu’indirectement, comme très souvent. 

    Il ne se mouille que pour sa famille !!!

    Répondre | Lien | Citer

    Fitir a écrit
    Une embrouille Kriss revancharde vs Syrane moqueuse se terminerait invariablement par la mort rapide de Syrane. Si par hasard, Kriss ne se débarrassait pas de Syrane mais seulement de Galathorn, je ne vois pas pourquoi Thorgal interviendrait. Il ne reviendrait probablement même pas pour aider Galathorn alors venir affronter Kriss pour sauver Syrane ?!? Impossible. Même s’il voulait s’impliquer par reconnaissance pour Galathorn, Aaricia ne le laisserait sûrement pas aller sauver une princesse. Elle était prête à abandonner Ilenlya.

    mmhhh pas faux pas faux. Mais je ne vois pas trop comment broder autrement à partir de ton idée de base… Ou alors Kriss emmène Syrane en otage jusque chez Thorgal? Ca ne me semble pas trop probable, elle va vite comprendre qu’elle ne l’a pas vraiment séduit.

    Répondre | Lien | Citer

    Il ne faut pas du tout faire tourner l’intrigue autour de Syrane dans un album où Kriss apparaît. Kriss, revancharde et lâchée par ses hommes, trouve l’occasion de se venger de Galathorn, une dernière action cruelle et mesquine. Vu la faiblesse de ce royaume, elle peut y arriver en quelques planches et presque seule, le village des Calédoniens devait être mieux défendu

    Syrane là dedans peut par exemple être un personnage mineur ayant un dialogue avec Kriss. Elle peut alors être tuée par la guerrière (…et c’est quelque part un « honneur » tout de même ) ou survivre pour être une antagoniste dans un futur album mais ça n’a pas grande importance.

    Thorgal, sur le chemin du retour, va être confronté à cette situation sans même vouloir s’impliquer, comme d’habitude, mais tout ça ne peut être qu’un point de départ pour autre chose, un clin d’œil et pas le cœur de l’album.

    Répondre | Lien | Citer

    Fitir a écrit
    Il ne faut pas du tout faire tourner l’intrigue autour de Syrane dans un album où Kriss apparaît. Kriss, revancharde et lâchée par ses hommes, trouve l’occasion de se venger de Galathorn, une dernière action cruelle et mesquine. Vu la faiblesse de ce royaume, elle peut y arriver en quelques planches et presque seule, le village des Calédoniens devait être mieux défendu

    Imprenable, imprenable… Thorgal a quand même un peu lutté pour s’y rendre, alors même que Shardar sabordait son royaume tout seul, comme un grand.

    Répondre | Lien | Citer

    Galathorn vient de reprendre le pouvoir, il n’a pas d’or pour assurer la sécurité et, de son propre aveu, ne contrôle rien. Kriss trouverait le moyen de s’infiltrer dans la forteresse sans avoir besoin de la jouer super ninja comme Thorgal. Elle pourrait par exemple utiliser Syrane d’ailleurs…

    Répondre | Lien | Citer

    Si Syrane était tuée par Kriss moi ça me va ce serait parfait mais comme tu dis toi même ce serait un honneur elle n’en est pas digne. Si Kriss la tue il faut que ce soit comme ça sans même qu’elle y prête attention et que Syrane ne comprenne rien à ce qui lui arrive 

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 ans et 5 mois par Lise.
    Répondre | Lien | Citer

    Oui, il est possible que Kriss tue Syrane en sachant qu’elle est la sœur de Galathorn mais aussi qu’elle la tue en ignorant tout à fait qui elle est. Syrane est assez piquante, Kriss peut la tuer par réflexe. Mais ce serait malgré tout une mort marquante

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Concernant un rêve rebooteur, je continue à penser que le faire débuter au début de l’album « Le sacrifice » est la meilleure option. Pour plusieurs raisons plus ou moins importantes, plus ou moins bonnes:

    – Tout d’abord, ça inclurait tous les albums JVH. Thorgal est sa série et même si l’un ou l’autre opus est un poil moins bon, ça reste malgré tout de la qualité.  Je pars du principe, bien sûr critiquable, que c’est du respect pour ce qu’il a créé et nous a offert.

    – Vous me direz que démarrer au début de l’album « Le sacrifice » contredit l’argument précédent puisque je n’inclurai pas ledit album qui deviendrait un rêve. Sauf que pour le coup, c’est différent. « Le sacrifice » est un album à part qui n’a pas été pensé comme les autres. Il a été écrit pour faire office de tremplin à un autre scénariste et pour être un passage de flambeau entre Thorgal et son fils. Et ceci parce que JVH arrêtait. S’il avait continué, il n’aurait peut-être jamais écrit cet album.

    – L’album « Kriss de Valnor » est un très bon épisode rempli de ce qui fait que Thorgal (la série) est Thorgal. On y voit de la tension, des passions, des forces, des faiblesses, de l’émotion. Un album qui nous offre aussi une aventure où Thorgal n’est pas le personnage principal (chose que j’ai toujours appréciée une fois de temps en temps). Et pour finir, c’est un album qui clôt un cycle au-delà des cycles, celui du triangle interprété par Kriss, Aaricia et Thorgal, un mega-cycle qui n’a rien à voir avec le mega-cycle post JVH parce qu’il s’agit d’un cycle presque invisible. Vu tout cela, ce serait vraiment trop dommage qu’il ne devienne qu’un rêve. Kriss y meurt, certains peuvent trouver ça dommage, mais ce n’est pas dramatique, au contraire. Ça permet de repartir sur de nouvelles bases. Et puis, Kriss reste là à travers son fils. Enfin, rien n’empêche qu’elle apparaisse à nouveau (mais autrement qu’en la ramenant à la vie, ce qui est tout à fait possible, n’oublions pas que nous sommes dans un univers fantastique).

    – Dans « Le sacrifice », Thorgal est mourant, état on ne peut plus adéquat au délire. Bien sûr, il y a d’autres moments où il est dans cet état, mais celui-ci permet de garder la presque totalité de JVH. Et j’y tiens. JVH est le créateur de Thorgal, on l’encense et on le réclame, alors, il faut auusi accepter que sur certains opus, il a été un peu moins inspiré. Si on devait remonter au premier album un peu moins bon, ça me ferait reprendre après les deux premiers tomes parce que « Les trois vieillards du pays d’Aran », à l’exception de l’apparition de la gardienne, il n’apporte pas grand chose (ça n’empêche pas d’être malgré tout plutôt du côté bons albums). De plus, suivant les lecteurs, l’appréciation des albums JVH diffère, beaucoup sont fans des derniers, d’autres ne jurent que par Qâ, tandis qu’ailleurs, on placera Shaïgan au top et qu’encore plein d’autres seront plus séduits par les one-shot. La solution permettrait donc de tous les satisfaire. Mais quid de ceux qui ont aimé les Mondes ? Et bien rien n’empêche de poursuivre cette série comme une histoire dans un monde parallèle créée par le rêve de Thorgal (n’oublions pas ses pouvoirs inconscients). Tout le monde s’y retrouverait, même Yann qui pourrait continuer à faire ce qu’il a envie mais qui ne convient pas à une grande partie du lectorat. Et même Le Lombard y gagnerait, puisque deux séries = plus de pognon dans les foufouilles.

    – Enfin, même si ça pourrait se faire à un autre moment, c’est Thorgal qui rêverait et quand même, c’est lui le héros principal, pas les autres personnages, même si ceux-ci sont fondamentaux. Ça le replacerait en rôle principal.

    – Mais ce n’est pas tout, mettre le rêve à son compte seul permettrait aussi une histoire plus simple que de partager le rêve entre plusieurs personnages. Et Thorgal (la série), c’est aussi ça, des histoires simples, mais loin d’être simplistes.

    Et donc, plus qu’à pondre l’histoire maintenant.

    Comme dit, comme je vois la chose, le rêve commencerait au début de l’album « Le sacrifice ». Au moment où Aaricia et ses enfants se font houspiller par des soldats. Thorgal inconscient sentirait le danger, mais incapable d’aider ceux qu’il aime, il partirait dans un délire total basé sur les mondes. À côté de ça, sa famille se dépatouillerait de son problème de militaires et partirait ensuite en quête d’un remède pour Thorgal. Ce sont eux qui le sauveraient.

    Exit la solution de Vigrid, Manthor et l’Entremonde. Cette nouvelle solution pourrait être réaliste, fantastique ou sf (pouvoirs des enfants), mais serait absolument autre (logique, si on veut repartir sur de nouvelles bases, il faut supprimer toutes références à ce qui a donné lieu aux mondes). Durant l’aventure, il pourrait y avoir quelques vignettes sur le rêve pour faire le lien et bien faire comprendre le concept du « tout ça n’était qu’un rêve ». Au bout de l’histoire, le réveil de Thorgal, allusion de sa part à son bad-trip, découverte de son troisième enfant. A la limite, câlin général et fin. En route vers de nouvelles aventures. Ils ne seraient pas au village à la fin, ce qui laisserait ainsi le choix de les y emmener après, tout de suite, plus tard, ou pas. 

    Répondre | Lien | Citer

    Ca me plaît bien cette ligne de divergence! Je me gratte la tête depuis tout a l’heure pour trouver une structure narrative. Voila ou j’en suis:

    On fait plutôt démarrer la divergence juste après Kriss de Valnor, pour que la famille soit moins fatiguée, dispose d’un cheval et d’en environnement non européen. Je n’ai jamais été très fan du démarrage du sacrifice, je ne vois pas tropncomment ils ont pu faire ce voyage.

    La thématique serait les bénéfices de la nature pour l’homme

    L’environnement un pays du moyen Orient non organisé.

    La première partie serait la discussion entre Louve et un animal qui m’étonnerait de sa capacité à les comprendre et lui proposerait de rencontrer des êtres capables de soigner Thorgal. Cette partie se conclurait par l’acceptation par Jolan et Aaricia suite à une prouesse qu’accomplurait Louve avec l’animal.

    La deuxième partie serait la recherche des soigneurs, à travers des scènes de voyage sans dialogue ou Louve serait guidée par ces animaux.

    La partie suivante montrerait la rencontre avec des êtres parlants en communion  avec la nature. Des elfes orientaux? L’idée serait de représenter une société en harmonie avec la nature.

    Apres ça se gâte, il manque le prix a payer de tout cela. Faire intervenir des méchants hommes qui les auraient suivis et casseraient tout ? La mort des elfes a causé de maladies emmenées par la famille Aegirson? Bof bof, la je n’ai pas trop d’idée.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Ce que j’aime dans le début de l’album « Le sacrifice » c’est l’image d’Aaricia et des trois enfants avec Thorgal agonisant sur son brancard de fortune, sous la pluie, au bout du rouleau, pas loin d’avoir perdu tout espoir. Cette image m’a marquée, elle est très forte. Tout est dit en une seule case : ils se sont débrouillés pour avancer jusque là, mais là c’est times, ils en peuvent plus, n’ont plus de solutions. Ça m’a un peu fait penser à l’état de Thorgal dans « Au-delà des ombres ». Totalement au fond du trou. Et le défi est de les en sortir sans que ça fasse deus ex machina ou pas crédible ou artificiel.

    Allez pour le fun, je vais réfléchir à un petit synopsis vite fait. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hé hé, vous êtes marrants avec vos idées. C’est intéressant.

    Alors de mon côté je ne propose pas un reboot (je trouve ça quand même un peu bizarre comme démarche, de façon générale) mais si je devais écrire du Thorgal avec une carte blanche chronologique, géographique et thématique, je partirais plutôt dans l’idée d’intercaler de nouveaux récits entre les albums de Jean Van Hamme (que je conserve donc dans ma trame, évidemment) et la suite qui, n’ayant pas encore eu lieu, peut donc être mise de côté comme si elle n’existait pas (ce qui revient presque au même qu’un reboot mais sans reboot).

    Partant de cette réflexion, je cherche donc un moment suffisamment neutre pour pouvoir y placer de nouvelles aventures sans qu’il n’y ait de situation compliquée à enjamber.

    Partant de cette seconde réflexion, je n’en trouve pas tant que ça. Il y a l’espace entre les albums « Louve » et « La gardienne des clés », mais c’est quand même très loin et je ne veux surtout pas zapper Shaïgan. Donc, il reste le laps de temps entre « Le mal bleu » et « Le royaume sous le sable ».

    En se plaçant dans ce temps-là, mon histoire commence lorsqu’on retrouve notre petite famille dans un bateau. Ça ouvre un immense champ des possibles.

    J’ajoute que je prends Roman Surzhenko au dessin, Gaétan Georges aux couleurs, et que je bosse six mois sur mes scénarios, en lien étroit avec l’éditeur, et en arrivant à la fin avec un story-board détaillé (et gribouillé, forcément) pour mon dessinateur.

    Ce serait plutôt ça mon reboot idéal.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Si je comprends bien, toi tu serais partisan de nouvelles aventures entre les aventures. Pourquoi pas, c’est une solution également pour avoir du vrai Thorgal. Perso, je vois plein d’endroits où ça serait possible. Parce que plutôt que d’avoir un espace neutre, il est mieux d’avoir des aventures neutres. Parce que où que tu les situes, elles ne doivent pas interférer avec ce qui suit.

    Et donc, tu peux déjà entre le premier cycle et les trois vieillards, ainsi qu’après celui-ci. Puis après Brek Zarith où il y a un bel espace temporel. Après le pays Qâ, après Le maître des montagnes, après Louve, après la Gardienne, après L’épée soleil, entre la forteresse et les bannis. Après La cage, après Arachnéa, après Le mal bleu, après Kriss de Vanor. Donc plein d’endroits où caser une (ou plus mais pas trop) nouvelle histoire.

    La seule chose est de surveiller la cohérence. Par exemple, un récit après l’île gelée ne peut pas faire intervenir la Gardienne puisqu’elle n’est pas encore apparue, mais peut par contre utiliser Jorund ou Gandalf. Évidemment, aussi respecter la psychologie et le savoir des perso à ce moment-là. Toujours dans le même exemple, Thorgal ne connaît rien de ses aventures deïques, mais connaît ses origines à peu près. Il n’est pas encore marié et n’est pas père (et Skald n’existe pas). Il est encore jeune et plein d’espoirs, il n’a pas le poids de ses fautes futures.

    Bref, il est tout à fait possible d’intercaler de nouvelles aventures, mais sans exagération et avec réflexion. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui, j’intercalerais, effectivement, et sans interférer sur le Van Hamme, tu as tout compris ! Et l’idée serait d’écrire des histoires « à la VH », pas aussi bien que lui bien sûr, mais avec l’esprit, les dialogues, les punchlines, tout ce qui caractérise mon Thorgal (mon Thorgal, c’est celui d’avant, vous l’aurez compris).

    On pourrait aussi écrire la « suite » des aventures actuelles de Thorgal, ça ne me dérange pas, par contre dans ce cas je ne ferais pas ce qu’ont fait Dorison et Yann dans « Le feu écarlate » et « Aniel ». Pas une suite de choses compliquées. Je fais table rase. C’est super facile. Ça s’appelle « un an après », on connaît tous ça. L’ensemble des intrigues actuellement en cours seraient fermées en une ou deux  planches, hop, et on démarrerait le Thorgal 4.0 en mode rétro. Même la gardienne des clés, je nous la ramène en quatre cases à un moment ou un autre en lui offrant un joli rôle.

    Si Dorison avait fait ça au lieu de raccommoder la pelisse, il serait encore scénariste de la série, à mon avis. Je ne suis pas certain qu’il l’aurait emmenée dans une direction qui m’aurait plu (il voulait un virage vers une série plus sombre) mais on aurait pu tester.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    L’idée des épisodes intercalés me plaît bien et même sans exagérer, y a de quoi faire.

    Quand je dis qu’il ne faut pas exagérer, je veux dire qu’il ne faut pas faire comme sur La jeunesse, intégrer vingt-sept aventures sur un laps de temps d’un an.   

    Alors, bien sûr, la temporalité est parfois floue, mais faut se souvenir que même floue, les perso vieillissent et il y a des points temporels fixés. Par exemple, dans Entre Terre et lumière, Jolan à six ans, dans La couronne d’Ogotaï, il en a dix. Parfois, ils ne sont pas dit textuellement, mais les événements ou le physique des persos (essentiellement les enfants mais pas que) renseignent assez bien. Et donc, on comprend (enfin nous, parce qu’on y réfléchit) que s’il y a un temps court entre deux albums, on ne peut pas insérer plus d’une aventure, voire deux maxi. Mais si l’ellipse est plus longue (certaines vont jusqu’à trois ans), on peut envisager trois épisodes par exemple. Surtout qu’on n’est pas obligé de ne jouer qu’avec Thorgal, on peut très bien faire vivre des aventures à d’autres personnages. 

    Quant à après la période JVH, puisque c’est pas loin d’un cauchemar qu’on subit depuis presque 15 ans, le coup du « c’était un (mauvais) rêve » je l’aime bien. Et pourtant, cet artifice, je ne l’aime pas du tout en général. Mais au point où on en est, avec toutes les erreurs, bourdes, incohérences et autres trahisons à l’esprit qui se suivent, se ressemblent ou ne se ressemblent pas, y a plus grand chose à sauver. Pour moi, il est trop tard.

    Mais bien sûr, il n’y a pas que le « rêve » qui puisse rebooter la série. Un argument fantastique, merveilleux ou sf peut faire l’affaire. Du moment qu’on puisse revenir en arrière, moi, je suis preneuse.

    Et comme je l’ai dit, rien n’empêche que l’aberration actuelle se poursuive puisqu’il paraît que certains aiment bien. En tant qu’espace spatio-temporel-parallèle. Il y aurait donc deux mondes parallèles. Ce serait une première, il me semble en bd franco-belge. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Cat a écrit
    Quand je dis qu’il ne faut pas exagérer, je veux dire qu’il ne faut pas faire comme sur La jeunesse, intégrer vingt-sept aventures sur un laps de temps d’un an.

    J’imagine que tu parles de ce que j’ai appelé sur Thorgal.com « le cycle du royaume des Danes » ? Il y a beaucoup d’albums (tomes 7, 8, 9, 10 et peut-être plus) mais pas tant d’aventures que ça, en fait, parce qu’il y a une certaine dilution de l’histoire. L’idée dans le reboot serait de revenir aussi à des histoires plus tendues, plus percutantes, et donc à un format court et/ou intense.

    Je pense qu’il ne faut pas se dire « Je vais écrire une histoire qui doit faire quatre albums », mais plutôt « J’ai écrit une histoire, combien d’albums sont nécessaires pour la raconter ? ». Il vaut mieux couper des scènes pour que ça tienne dans le format (comme le faisait Van Hamme, on y revient toujours), plutôt que bricoler des pages bonus pour essayer d’étirer les rillettes jusqu’à la baguette de pain d’à côté.

    Ça optimise aussi à la fois le lent travail du dessinateur et la longue attente du lectorat.

    A partir de ça, dans cet esprit reboot, je pense qu’on peut placer 10 albums dans l’espace entre « Le mal bleu » et « Le royaume sous le sable », ça me semble cohérent avec le projet (virtuel).  

    Je continue à réfléchir côté dessin, cette fois, pour aller au bout de mon idée.

    Thorgal-BD a écrit
    J’ajoute que je prends Roman Surzhenko au dessin, Gaétan Georges aux couleurs

    Finalement, après réflexion, je trouverais bien de partir dans un esprit « studio » à l’américaine, comme dans les comics ou ce qui se pratiquait couramment à l’époque de Peyo ou Morris. Plusieurs mains sur un même projet.

    J’embauche donc Vignaux pour qu’il s’occupe des crayonnés. C’est un excellent technicien de la BD, avec une vision sûre et une approche dynamique. Il sait optimiser, équilibrer, et même magnifier l’organisation d’une scène et d’une planche.

    Ensuite, j’embauche Surzhenko pour l’encrage. Il a un dessin précis et respectueux des codes de la série. Surtout, ses personnages ressemblent à ceux que j’aime, sans en être des copies confirmes. Je les reconnais, ils sont beaux.

    Enfin, j’embauche Georges à la couleur, parce qu’il apporte un souffle moderne tout en étant capable de donner aux planches un aspect traditionnel, texturé et réaliste.

    Le dessin serait donc l’œuvre de Fromanan Vignenkorges, artiste surdoué franco-franco-russe. Ce serait un peu frustrant pour les auteurs, mais c’est sans importance. Dans une reprise, il n’y a que deux choses qui comptent : l’œuvre et les lecteurs.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    C’est vrai que les albums 7, 8, 9 et bientôt 10 (voire 11, 12, 13… pourraient être considérés comme une seule aventure. Mais elle donne l’impression de prendre des plombes. Elle donne aussi l’impression que c’est fait exprès parce qu’un là-haut s’est rendu compte qu’on n’avait plus qu’un an de temps fictif pour faire le raccord. Et faire dix albums plutôt que deux, ça fait plus de pognon. Ça ressemble à (et c’est) du gonflage artificiel et forcé. Et c’est donc une énième erreur des décideurs. S’ils avaient envie que la série dure plus longtemps, ils auraient dû avancer plus lentement dans le temps fictif. Au lieu de ça, ils ont fait un bond d’au moins six ans entre la première et la troisième aventure, gachant ainsi leurs possibilités d’étirer la série avec un minimum de crédibilité. Mais on est habitués maintenant à leurs mauvaises décisions. Enfin, non, je crois que je ne m’y habituerai jamais, ça me fera mal à chaque fois.

    Dix albums entre « Le mal bleu » et « Le royaume sous le sable »! C’est beaucoup, non ? L’ellipse entre les deux n’est pas si énorme que ça. Quelques mois maximum. A moins d’avoir des aventures sur différents personnages de la famille.

    Par contre, si on veut une ellipse plus longue, entre Brek Zarith et « Alinoe » il y a environ trois ans.

    Entre la forteresse et « Géants », il y a aussi trois ans (Kriss le dit lorsqu’elle montre à Thorgal l’or amassé depuis qu’ils ont commencé à écumer les mers) même s’il faut tenir compte de la marque et la couronne et si on tient compte qu’il y a aussi trois ans entre la gardienne et la marque.

    Ce sont les deux endroits où l’ellipse est la plus longue.

    Pour le dessin, ça m’est un peu égal. A ce niveau, le plus important pour moi est de reconnaître mes personnages.

    Dans mon reboot d’après JVH et qui commencerait donc au début du sacrifice, la première aventure s’emploierait à tuer Thorgal… Puis à le ramener (eh ! Vous avez quand même pas cru que j’allais me débarrasser de mon héros préféré). Je vois bien, à y réfléchir, une intervention des enfants, plus précisément d’Aniel, un peu en mode inconscient comme Jolan dans Alinoe. C’est dans cet espace-temps de quelques secondes que Thorgal mort passe ailleurs et vit une autre vie. L’intervention d’Aniel le ramène, mais cet autre monde perdure (et Yann peut continuer pour ceux qui aiment). Par contre, Thorgal ne revient pas sans casse. Faut qu’il y ait un prix pour cette quatrième résurrection (j’y ai pas encore réfléchi). La suite de l’histoire explorerait ce qu’il doit payer ou ce qu’il a perdu et s’il arrive à s’en sortir. L’histoire prendrait un ou deux albums (difficile à dire tant qu’elle n’est pas plus définie).

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Dans mon reboot d’après JVH et qui commencerait donc au début du sacrifice, la première aventure s’emploierait à tuer Thorgal… Puis à le ramener (eh ! Vous avez quand même pas cru que j’allais me débarrasser de mon héros préféré). Je vois bien, à y réfléchir, une intervention des enfants, plus précisément d’Aniel, un peu en mode inconscient comme Jolan dans Alinoe. C’est dans cet espace-temps de quelques secondes que Thorgal mort passe ailleurs et vit une autre vie. L’intervention d’Aniel le ramène, mais cet autre monde perdure (et Yann peut continuer pour ceux qui aiment). Par contre, Thorgal ne revient pas sans casse. Faut qu’il y ait un prix pour cette quatrième résurrection (j’y ai pas encore réfléchi). La suite de l’histoire explorerait ce qu’il doit payer ou ce qu’il a perdu et s’il arrive à s’en sortir. L’histoire prendrait un ou deux albums (difficile à dire tant qu’elle n’est pas plus définie).

    Ha oui excellente idée!

    Cela aurait le mérite de faire découvrir les pouvoirs d’Aniel. Peut-être justement pourrait-il les faire entrer en communication avec les « fantômes » de leurs ancêtres des étoiles. 

    Le prix à payer pourrait être que l’un de ses ancêtres s’immisce dans l’âme de Thorgal, avec dans l’idée de ramener la « civilsiation » atlante. Thorgal refuserait, bien sûr, préfèrerait mourir, mais il n’aurait pas le choix. Sa résistance pourrait faire en sorte qu’il reste quelque part dans le fond de sa propre âme. Ce serait donc un Thorgal partiellement possédé qui reviendrait. On pourrait voir le dialogue intérieur, la lutte intérieure de Thorgal et son ancêtre dans des scènes très épurées, où ils seraient assis sur des chaises très modernes, sans décor, des cases toutes blanches.

    Peut-être qu’une scène pourrait montrer une promenade intérieure entre Thorgal et son ancêtre, lui montrant les intérêts du monde atlante, pourquoi pas avec une Aaricia faisant du sport, à l’abri, et des enfants vivants avec d’autres jeunes comme eux; qu’ils ne seraient plus rejetés…

    Oh et puis cette ancêtre serait une ancêtre, pour changer de Varth.

    Bref Thorgal pourrait se laisser tenter, car il verrait enfin la possibilité que sa famille soit intégrée?

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    L’idée d’un Thorgal possédé par un atlante (ancêtre ou pas) est bien sympa, mais je trouve qu’elle s’accroche mal à mon idée. En fait, je trouve qu’elle complique un peu et irait trop loin dans la découverte des pouvoirs d’Aniel. Faut y aller tranquille à ce niveau. Déjà il ressuscitererait un mort, c’est pas mal pour un premier exploit.

    Par contre en tant que base pour une autre histoire, elle est vendeuse. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit

    L’idée d’un Thorgal possédé par un atlante (ancêtre ou pas) est bien sympa, mais je trouve qu’elle s’accroche mal à mon idée. En fait, je trouve qu’elle complique un peu et irait trop loin dans la découverte des pouvoirs d’Aniel. Faut y aller tranquille à ce niveau. Déjà il ressuscitererait un mort, c’est pas mal pour un premier exploit.

    Par contre en tant que base pour une autre histoire, elle est vendeuse. 

    Cool

    Faudrait que j’arriver à creuser un de ces concepts pour vous proposer une fanfic complète Et toi également, ce serait cool de voir toutes ces idées détaillées!

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    J’ai mon début en tout cas.

    Première planche et début de la deuxième, je reprends les planches du sacrifice. Reste de la deuxième planche ainsi que la troisième : le petit seigneur veut les chasser, mais sa fille (une enfant) intervient et ils peuvent s’installer dans une grange pour passer la nuit. Tous s’endorment (dans l’ordre suivant : Louve, Aniel, Thorgal sur son Travis, Aaricia et Jolan). Les quatre dernières cases de la planche trois. 1) vue sur Thorgal inconscient. 2) vue sur Thorgal qui se cambre. 3) Vue sur Thorgal qui est retombé à plat, tête sur le côté, il est mort. 4) plan en plongée d’un peu plus loin, vue sur Thorgal qui gît sur son brancard, avec Aniel à côté qui dort et qui lui tient la main. Tout se passe dans l’obscurité et on ne voit finalement que des silhouettes.

    Planches 4 et 5 : une superbe double planche à la Rosinski qui montre des tas de truc des mondes.

    La planche 6 montre 1) un zoom sur les deux mains. 2) Ensuite, Thorgal s’assied en sursaut avec un cri. 3) Aaricia se réveille (en sursaut aussi. 4) Aaricia se jette sur Thorgal (« mon aimé, tu es enfin réveillé »). 4) Thorgal, assis (« j’ai fait un rêve étrange… On est où ?). 5) Vue plus large sur le groupe (tous sont éveillé, Louve est avec Aniel, Aaricia est en face de Thorgal, Jolan est debout et répond : « dans les étables d’un seigneur »). 6) Thorgal une main sur la tête (baissée la tête) : « que s’est-il passé ?… Je me souviens de la barque, la tempête… Et puis, plus rien »). 7) Plan plus serré sur Aaricia : « tu es resté inconscient de longues semaines, j’ai cru que tu allais rejoindre Helheim, mais Hel n’a pas voulu de toi ». Plan sur la porte des étables qui s’ouvre avec la gamine du seigneur : « je vous apporte de quoi manger » avec un cri d’un membre de la famille en hors-champ : « Par Odin! Thorgal…! ». Tout se passe dans la pénombre (à l’exception de la dernière case qui amène la lumière), on ne voit que des silhouettes.

    Planche 7 : 1) retour sur Thorgal, on découvre qu’il a vieilli, beaucoup, ses cheveux et sa barbe sont blancs, son visage est ridé, il est très maigre. 2) On passe à Aaricia, horrifiée : « que t’est-il arrivé mon aimé ? ». 3) Ensuite sur Thorgal qui regarde ses vieilles mains : « je ne sais pas… J’étais ailleurs je crois… Et j’ai senti qu’on me tirait ». 4) Plan sur Louve, toujours avec Aniel : « il était mort et il est revenu ». 5) Un plan sur Louve et Jolan : « de quoi parles-tu Louve ? » « je ne sais pas, c’est Aniel qui me l’a dit » (Aniel est toujours serré contre Louve). 6) Retour sur Thorgal : qui est Aniel ? « . 7) On revient à la fille du seigneur qui est entrée dans la grange et s’est approchée de Jolan : « il a quoi ton père ? C’est dangereux. » Jolan répond : « non il a été très malade, c’est tout, il a juste besoin de repos ». Le seigneur apparaît dans le cadre de la porte : « Quel est ce maléfice ?… Fichez le camp de chez moi, vous allez amener le malheur sur mes terres ».

    Voilà pour le début. Bon c’est à affiner, faut remplir les planches deux et trois, peaufiner les dialogues, donner des indications de décor… Et puis, faut trouver la suite. J’ai le prix que Thorgal à payé pour sa résurrection (sa santé et sa jeunesse), maintenant, faut que je trouve comment inverser ça. Je sais que je n’ai pas trop envie de faire intervenir des dieux (y en a eu trop avec Yann et Sente), mais je n’ai pas non plus envie d’un sorcier/magicien avec des philtre (ça fait un peu deus ex machina). Sauf que ça ne peut pas revenir à la normale juste comme ça. Y a bien les enfants, mais ils n’ont pas les pouvoirs suffisants (Jolan ne sait que décomposer, Louve communique juste avec les animaux et Aniel, c’est un peu comme Jolan petit, ses pouvoirs sont inconscients). Je pourrais utiliser Jolan du futur, mais ça me semble un peu facile comme solution ou faut que je trouve l’idée pour que ça ne fasse pas téléphoné.

    Bref y a encore du boulot. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit

    J’ai mon début en tout cas.

    Première planche et début de la deuxième, je reprends les planches du sacrifice. Reste de la deuxième planche ainsi que la troisième : le petit seigneur veut les chasser, mais sa fille (une enfant) intervient et ils peuvent s’installer dans une grange pour passer la nuit. Tous s’endorment (dans l’ordre suivant : Louve, Aniel, Thorgal sur son Travis, Aaricia et Jolan). Les quatre dernières cases de la planche trois. 1) vue sur Thorgal inconscient. 2) vue sur Thorgal qui se cambre. 3) Vue sur Thorgal qui est retombé à plat, tête sur le côté, il est mort. 4) plan en plongée d’un peu plus loin, vue sur Thorgal qui gît sur son brancard, avec Aniel à côté qui dort et qui lui tient la main. Tout se passe dans l’obscurité et on ne voit finalement que des silhouettes.

    Planches 4 et 5 : une superbe double planche à la Rosinski qui montre des tas de truc des mondes.

    La planche 6 montre 1) un zoom sur les deux mains. 2) Ensuite, Thorgal s’assied en sursaut avec un cri. 3) Aaricia se réveille (en sursaut aussi. 4) Aaricia se jette sur Thorgal (« mon aimé, tu es enfin réveillé »). 4) Thorgal, assis (« j’ai fait un rêve étrange… On est où ?). 5) Vue plus large sur le groupe (tous sont éveillé, Louve est avec Aniel, Aaricia est en face de Thorgal, Jolan est debout et répond : « dans les étables d’un seigneur »). 6) Thorgal une main sur la tête (baissée la tête) : « que s’est-il passé ?… Je me souviens de la barque, la tempête… Et puis, plus rien »). 7) Plan plus serré sur Aaricia : « tu es resté inconscient de longues semaines, j’ai cru que tu allais rejoindre Helheim, mais Hel n’a pas voulu de toi ». Plan sur la porte des étables qui s’ouvre avec la gamine du seigneur : « je vous apporte de quoi manger » avec un cri d’un membre de la famille en hors-champ : « Par Odin! Thorgal…! ». Tout se passe dans la pénombre (à l’exception de la dernière case qui amène la lumière), on ne voit que des silhouettes.

    Planche 7 : 1) retour sur Thorgal, on découvre qu’il a vieilli, beaucoup, ses cheveux et sa barbe sont blancs, son visage est ridé, il est très maigre. 2) On passe à Aaricia, horrifiée : « que t’est-il arrivé mon aimé ? ». 3) Ensuite sur Thorgal qui regarde ses vieilles mains : « je ne sais pas… J’étais ailleurs je crois… Et j’ai senti qu’on me tirait ». 4) Plan sur Louve, toujours avec Aniel : « il était mort et il est revenu ». 5) Un plan sur Louve et Jolan : « de quoi parles-tu Louve ? » « je ne sais pas, c’est Aniel qui me l’a dit » (Aniel est toujours serré contre Louve). 6) Retour sur Thorgal : qui est Aniel ? « . 7) On revient à la fille du seigneur qui est entrée dans la grange et s’est approchée de Jolan : « il a quoi ton père ? C’est dangereux. » Jolan répond : « non il a été très malade, c’est tout, il a juste besoin de repos ». Le seigneur apparaît dans le cadre de la porte : « Quel est ce maléfice ?… Fichez le camp de chez moi, vous allez amener le malheur sur mes terres ».

    Voilà pour le début. Bon c’est à affiner, faut remplir les planches deux et trois, peaufiner les dialogues, donner des indications de décor… Et puis, faut trouver la suite. J’ai le prix que Thorgal à payé pour sa résurrection (sa santé et sa jeunesse), maintenant, faut que je trouve comment inverser ça. Je sais que je n’ai pas trop envie de faire intervenir des dieux (y en a eu trop avec Yann et Sente), mais je n’ai pas non plus envie d’un sorcier/magicien avec des philtre (ça fait un peu deus ex machina). Sauf que ça ne peut pas revenir à la normale juste comme ça. Y a bien les enfants, mais ils n’ont pas les pouvoirs suffisants (Jolan ne sait que décomposer, Louve communique juste avec les animaux et Aniel, c’est un peu comme Jolan petit, ses pouvoirs sont inconscients). Je pourrais utiliser Jolan du futur, mais ça me semble un peu facile comme solution ou faut que je trouve l’idée pour que ça ne fasse pas téléphoné.

    Bref y a encore du boulot. 

    Ha oui bien vu le prix à payer!

    Répondre | Lien | Citer

    Excellent reboot Cat.

    Puisque tu es en mode création, une idée que je te propose serait de semer dans ton histoire des éléments faisant référence à cet « autre monde ». Ce qui me plaît dans cette idée, c’est que les nouveaux albums ne sont pas totalement « gommés ». J’ai horreur des incohérences, des oublis et je déteste lorsque un scénariste se refuse à assumer ce qu’il a écrit par le passé.

    Donc quelques références à ce monde seraient intéressantes, car le message serait « nous assumons (partiellement) ce que Yann, Sente et Dorison ont fait et nous affirmons que nous en tenons compte ». Ce serait aussi une manière de ne PAS répéter les erreurs de ces scénaristes qui, justement, semblaient oublier de nombreux élément importants de notre Thorgal. 

    Ces références que je propose pourraient être simplement Thorgal qui se souvient de ce qu’il a vécu dans l' »autre monde ». Exemple : Thorgal dit qu’il a entendu Aaricia le tromper avec un certain Lugden. Il dit qu’il a vu Aniel devenir un mage du feu dans une cité lointaine et exotique. Qu’il a vu Jolan devenir un roi et se battre à la tête d’une armée. Ce genre de choses, comme ça, disséminé dans l’histoire sans devenir trop envahissant.

    Le prix à payer pourrait d’ailleurs avoir un rapport avec tout ces rêves. Les rêves pourraient laissé une « marque » dans le monde réel. Thorgal se réveille et revient au Northland et constate un léger changement qui montre que les rêves ont eu une conséquence réelle (mais limitée). Un ennemi qui arrive dans le vrai monde par exemple. Salouma peut-être, qui pourrait devenir une ennemie récurrente. Ou bien Magnus, même si ce personnage me dérange de par son rapport trop direct avec Charlemagne (mais il avait été bien traité par Dorison et Mariolle)

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Oui, disséminer quelques flashs en rapport avec les autres mondes c’est prévu. Justement parce que je ne veux pas faire comme si rien n’avait existé. Ça a été fait, j’en tiendrai donc compte. Les flashs perdureront tout le temps que durera le « mal » de Thorgal. A un moment où un autre le lecteur (imaginaire^^) saura que tout ce qui a été fait est devenu aventure d’un monde parallèle. 

    Par contre, je n’ai pas envie d’utiliser un des personnages du mega cycle. C’est aussi pour ça que je repars du début du sacrifice plutôt que de la fin, avant que Vigrid intervienne ou que Manthor apparaisse. Tant qu’à rebooter, autant en profiter pour une totale mise à zéro.

    La suite du reboot, malheureusement, n’est pas pour tout de suite. J’ai un texte à écrire avant la fin du mois et je n’ai encore rien fait et je n’ai pas encore trouvé la solution pour « guérir » Thorgal (mais je n’ai pas vraiment eu le temps d’y réfléchir). Et aussi, je n’ai jamais écrit de scénariis de ma vie, c’est un tout autre boulot qu’une nouvelle ou un roman. Mais c’est aussi pour ça que c’est amusant. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Voilà pour le début. Bon c’est à affiner, faut remplir les planches deux et trois, peaufiner les dialogues, donner des indications de décor… Et puis, faut trouver la suite. J’ai le prix que Thorgal à payé pour sa résurrection (sa santé et sa jeunesse), maintenant, faut que je trouve comment inverser ça. Je sais que je n’ai pas trop envie de faire intervenir des dieux (y en a eu trop avec Yann et Sente), mais je n’ai pas non plus envie d’un sorcier/magicien avec des philtre (ça fait un peu deus ex machina). Sauf que ça ne peut pas revenir à la normale juste comme ça. Y a bien les enfants, mais ils n’ont pas les pouvoirs suffisants (Jolan ne sait que décomposer, Louve communique juste avec les animaux et Aniel, c’est un peu comme Jolan petit, ses pouvoirs sont inconscients). Je pourrais utiliser Jolan du futur, mais ça me semble un peu facile comme solution ou faut que je trouve l’idée pour que ça ne fasse pas téléphoné.

    J’avais bien aimé l’idée de sa guérison en utilisant les perles de Tjahzi parce que ça nous ramenait aux fondements de l’amour Aaricia/Thorgal, mais là peut-être il faut creuser ailleurs. Il faudrait une aventure façon Maître des montagnes, une rencontre hasardeuse et hop tout bascule dans le temps et dans l’espace. Les personnages secondaires de la période VH était fabuleux.

    Et sinon, l’idée d’une Salouma en ennemie récurrente, dans un autre genre que Kriss, à la fois plus orientale et plus froide de caractère, me plaisait depuis le début. Salouma a eu une mort qui n’est pas digne de ce personnage. Qu’elle ait été amoureuse de Thorgal ne me choque pas, ce ne fut pas la première. Ensuite le trouble émotionnel de Thorgal a son égard n’est pas pire que son rapport avec Kriss. L’avantage c’est que nous n’avons pas eu le détail de ce qui s’est passé sous la tente. (Ce qui se passe en parallèle dans la série Louve me semble nettement plus pathétique)

    Concernant le reboot, il n’y a en effet pas que le rêve comme système pour du fantastique, surtout dans une série comme Thorgal !

    Quant à Thorgal et la lutte intérieure …. le pauvre, c’est un absolument un trait de sa personnalité qui m’intéresse, et le différencie des Vikings. C’est la raison pour laquelle je ne voudrais pas que Yann le rende trop « binaire », c’est une chose dont j’avais parlé à propos du dernier album. Thorgal est certes un costaud qui prend des décisions rapidement pour être efficace à l’instant T, mais …. pas que.

    Bon c’est bien, vous avez des idées pour le scénario et les dessins, vous en avez aussi pour trouver un éditeur sinon ? (joke)

    Côté dessin, je m’entraine beaucoup à faire du Thorgal depuis quelques mois, vos idées et vos envies me donne envie. Il me faudrait un plus de courage/travail pour me coller à une planche …. il faudrait aussi que je m’inspire fortement de ce Fromanan Vignenkorges, une sacré pointure celui-là !

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Malheureusement, l’éditeur ne peut être que Le Lombard puisque c’est lui, je crois qui a les droits (peut-être avec Rosinski). Autant dire que c’est mort.

    Je n’ai jamais aimé Salouma et ça ne tient pas qu’à ce qui s’est passé avec Thorgal. J’ai toujours trouvé qu’il y avait quelque chose qui clochait avec ce personnage. Intrigante au début, elle m’a vite tapé sur les nerfs et je ne sais trop pourquoi. Mais déjà le personnage a été mal utilisé, faute à trop de faits divers, elle était un peu noyée, on n’arrivait pas à cerner ce qu’elle foutait dans l’histoire. Un personnage mal défini par un premier scénariste et le second l’a encore plus démoli (parce que sa mort est effectivement du n’importe quoi, non pas parce qu’elle meurt, mais parce que vraiment mal fait).

    Les perles de Tjazhi, c’était pas mal, mais je ne peux pas refaire la même chose.

    Pour Thorgal, JVH à réussi à créer un personnage qui semble simple et linéaire et qui l’est si on en reste à une lecture simple, mais si on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il est bien plus complexe qu’il n’y paraît à première vue. Et c’est vrai que c’est aussi pour ça qu’on aime la série, on peut (pouvait) l’analyser sur des tas d’aspect dont le caractère des personnages. 

    Répondre | Lien | Citer

    Concernant Salouma, je la voyais, tout comme Hirdondl, en possible remplaçante de Kriss. Parce que bien sûr, dans le reboot, Kriss ne ressuciterait pas, on est d’accord sur ce point ?  

    Cat a écrit
    Je n’ai jamais aimé Salouma et ça ne tient pas qu’à ce qui s’est passé avec Thorgal. J’ai toujours trouvé qu’il y avait quelque chose qui clochait avec ce personnage. Intrigante au début, elle m’a vite tapé sur les nerfs et je ne sais trop pourquoi. Mais déjà le personnage a été mal utilisé, faute à trop de faits divers, elle était un peu noyée, on n’arrivait pas à cerner ce qu’elle foutait dans l’histoire. Un personnage mal défini par un premier scénariste et le second l’a encore plus démoli (parce que sa mort est effectivement du n’importe quoi, non pas parce qu’elle meurt, mais parce que vraiment mal fait).

    Salouma a été mal définie, en effet, mais ce ne sont pas deux, mais trois scénaristes qui l’ont utilisée. Et Dorison, comme d’habitude, est le seul qui lui a donné un « vrai » rôle et une vrai personnalité. Et je l’ai trouvée fascinante, surtout parce qu’elle est très différente de Kriss (ce qui la convertit en une remplaçante idéale, il n’y a rien de pire que les copier-coller).

    Dans l’album le Feu Écarlate, Salouma est dépeinte comme une fanatique incroyablement retorse et intelligente. Mais elle n’est pas cruelle, ou plutôt, elle n’est pas inutilement cruelle (de son point de vue). Pour Salouma, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Cependant, la première différence avec Kriss, c’est que Salouma pense agir pour une cause qui n’est pas elle-même. Kriss est égoïste et ne pense qu’à elle-même, là où Salouma semble n’avoir aucun intérêt personnel. Elle ne fait que travailler pour une cause supérieure (les mages rouges, Bagdhad, Kahaniel… ).

    La seconde différence, c’est que Salouma semble respecter toutes les personnes auxquelles elle fait du mal. Elle n’est pas méprisante ni fait montre de supériorité d’aucune sorte. Elle manipule les gens de façon atroce (la façon dont elle parle à Dagon pour qu’il se suicide et mette Aniel en rage… c’est horrible et tellement tordu), mais elle respecte les gens qu’elle tue, en témoigne cette espèce de prière qu’elle récite « Adieu Machin, les djinns de l’au-delà t’accueilleront en prince », un truc comme ça.

    En bref, j’ai trouvé Salouma intéressante parce que ce n’est pas une « méchante » qui fait le mal pour le mal ou par égoïsme, mais parce que c’est une fanatique qui semble penser sincèrement agir pour une cause supérieure. Et c’est tout de même une fanatique qui se permet de ne pas mépriser ceux qui se mettent en travers de son chemin. En général, les fanatiques considèrent ceux qui s’opposent à eux comme des ennemis.

    En parlant de manipulation, Dorison sous-entend qu’elle n’a jamais été amoureuse de Thorgal, elle l’a séduit pour flater son égo et le manipuler, mais elle semble apprécier Thorgal comme on apprécie un être dont on reconnaît les qualités.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois par Isis.
    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Non, Kriss de mon point de vue ne doit pas ressusciter. Ce qui ne veut pas dire que je repousse l’idée qu’elle puisse avoir encore un rôle, mais ça doit être hyper réfléchi et plus tard. Il est temps pour elle d’être mise au repos pendant quelques temps.

    Salouma, moi aussi, j’ai bien vu qu’elle était très différente de Kriss, aussi calculatrice, mais plus froide, beaucoup plus dans la réflexion, là où Kriss fonce et agit impulsivement. Il n’y a pas de colère chez Salouma alors qu’il y en a beaucoup chez Kriss. Elle n’a pas d’affect vis à vis des gens qu’elle croise, elle ne les aime pas, ne les déteste pas, ils sont soit rien, soit des pions sacrifiables (mais seulement si besoin). Kriss est dans l’affect, elle aime, déteste, parfois les deux se mélangent, et si elle aussi sacrifie, elle aime tuer, le fait sans besoin. Bien que dans sa dernière apparition Van Hammienne, elle ait évolué au point de prendre des risques pour les autres, pour finir par se sacrifier. Les deux sont donc différentes et il est vrai que Salouma mieux gérée (elle n’a eu finalement qu’un album pour prendre du corps ; avant et après son traitement par Dorison, la pauvre, elle a pas été gâtée) aurait pu être vraiment intéressante à exploiter. Mais… 

    …Je n’aime pas Salouma comme je n’aime plus rien de l’après JVH. Ça a été trop démoli. Donc, pour moi, dans l’idéal, un potentiel reboot doit absolument écarter toutes références à tout ça. Même si je conçois qu’on le prenne en compte au démarrage du reboot (ce que je fais d’ailleurs dans ma modeste bafouille).

    Je trouve que tant qu’à repartir à zéro, autant le faire complètement. De nouveaux personnages charismatiques, on peut toujours en créer. Si c’est pour utiliser les idées des autres scénaristes, c’est autant les laisser continuer. Bien sûr, il n’est pas interdit d’utiliser certains ressorts d’histoire qu’ils ont utilisé (ou on s’interdirait trop de choses), mais pour les personnages créés par les trois scénaristes, il faut les laisser là où ils sont : dans ce monde parallèle non canon.

    J’ai réfléchi un peu à la suite. J’ai le synopsis des quatre planches suivantes (pas tout à fait le découpage que je ne maîtrise pas encore bien).

    À y réfléchir, le concept de base – création d’un monde parallèle – est de ressort fantastique, il ne peut donc y avoir qu’une solution fantastique au problème de vieillissement de Thorgal. J’ai donc décidé d’utiliser La Gardienne, même si ça ne sera pas elle la solution. Et même si je ne l’ai pas encore vraiment définie cette solution.

    En résumé : planche huit, envoi au cachot. Dernière case, apparition d’une porte. Planche neuf : ils se décident à passer la porte, dernière case, le mur du cahot où la porte a disparu. Planche dix, ils sont ailleurs (à définir), s’épuisent des questions, marchent (une planche de temporisation donc), dernière case, une voix hors-cadre : « Que faites-vous ici ? ». Planche onze, apparition de La Gardienne (ancienne version avec les cheveux qui cachent sa poitrine, nostalgie quand tu nous tient). Thorgal pense que c’est elle qui les a fait venir, mais non, alors les Dieux, toujours pas, ceux-ci refusent de les aider. C’est autre chose. La Gardienne ne peut pas les aider à rejoindre Midgard et les prévient que ce monde est dangereux.

    Donc, onze planches pour l’instant, les neuf premières servant à réveiller Thorgal en suggérant que c’est du fait d’Aniel, à découvrir le prix payé pour ce réveil, à suggérer le monde parallèle (par la double page), à les mettre en danger de mort (le seigneur veut les sacrifier), et à les faire partir ailleurs.

    Les deux planches suivantes, on découvre le nouveau monde et on retrouve La Gardienne. 

    Répondre | Lien | Citer

    C’est amusant, tes éléments m’ont donné quelques idées.

    Je me demande si, dans ces deux albums de reboot, on ne pourrait pas créér une histoire en « miroir » de ce qui a été raconté dans les albums du « monde parallèle ».

    En toile de fond, on aurait une ville assiégée par une armée. Référence à Bagdad (la ville ne serait pas Bagdad, plutôt celle du seigneur qui emprisonne Thorgal et sa famille) et à l’armée de Magnus (ce ne serait PAS Magnus, bien entendu). Un homme de la ville (le seigneur ?) découvre les pouvoirs d’Aniel et Jolan et essaierait de les utiliser dans la guerre en cour. Ce seraient ici des référence au mages rouges mais aussi à Manthor, qui utilisent Jolan et Aniel comme chef de guerre/mage suprême.

    Thorgal, qui se réveille vieillit, aurait révé les mondes parallèles, aurait donc eu une sorte de vision de l’avenir, mais comme tout bon présage, cette vision de l’avenir est altérée (et ne sert pas à grand chose  ). On pourrait broder une histoire nouvelle mais qui ferait écho aux histoires dévellopées par Sente, Yann et compagnie.

    Thorgal passe dans un autre monde et ce monde ferait écho au monde que Louve a visité (présence de loups, peut-être ? Et présence de la Gardienne, comme tu l’as déjà indiquée).

    Je pars en live, peut-être ?   Je pond des idées comme ça en vrac .

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois par Isis.
    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Un monde miroir est une bonne idée, mais complexe et je ne me sens pas prête pour de la complexité. Je m’essaie pour la première fois à un scénario et c’est plus difficile qu’on pourrait le penser. Encore plus si on sait que je voudrais ne pas trahir l’esprit.

    Mais ça m’a quand même donné l’une ou l’autre idée. J’y réfléchis et je m’y remets dès que possible. 

    Répondre | Lien | Citer

    Hirondl a écrit
    Qu’elle ait été amoureuse de Thorgal ne me choque pas, ce ne fut pas la première. Ensuite le trouble émotionnel de Thorgal a son égard n’est pas pire que son rapport avec Kriss.

    Si Thorgal a une « faiblesse », c’est bien celle là.

    Personne n’en parle, mais Thorgal aime les femmes: les filles de la caverne, La gardienne, Kriss, Salouma…

    Ce n’est pas qu’il soit volage, ou que son amour pour Aaricia soit de surface, mais tout simplement qu’il est souvent dans des situations extrêmes, que les femmes sont attirées par lui, et que cela le laisse rarement indifférent.

    Cela pourrait également être une piste du reboot.

    Répondre | Lien | Citer

    Fred r a écrit
    Personne n’en parle, mais Thorgal aime les femmes: les filles de la caverne, La gardienne, Kriss, Salouma… Ce n’est pas qu’il soit volage, ou que son amour pour Aaricia soit de surface, mais tout simplement qu’il est souvent dans des situations extrêmes, que les femmes sont attirées par lui, et que cela le laisse rarement indifférent. Cela pourrait également être une piste du reboot.

    Vlana ….

    et c’est là que je reviens à cette idée d’album « reboot » façon Maitre des Montagnes, pas forcément pour la boucle temporelle, mais la rencontre fortuite avec un personnage secondaire magnifique et l’aventure dans un univers fantastique.

31 sujets de 41 à 71 (sur un total de 71)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021