Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Les disciples de Manthor

Accueil / Forum / Vikings, dieux et autres… / Les disciples de Manthor

Bienvenue

Les disciples de Manthor

Quel est votre favori parmis les disciples de Manthor
Jolan
45%
 45%  [ 18 ]
Arlac
10%
 10%  [ 4 ]
Draye
20%
 20%  [ 8 ]
Ingvild
18%
 18%  [ 7 ]
Xia
8%
 8%  [ 3 ]
40 votes

Ce sujet a 125 réponses, 19 participants et a été mis à jour par Alienor.M alienor.m, il y a 6 ans et 8 mois.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 126)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Oulà Lovaniel, je ne sais pas d’où tu viens mais tu es manifestement habituée au forum plein de monde, au rytme trépidant, et qui s’actualisent en deux minutes.

    Mauvaise infleunce de JV.com, je supose. mdr . Car la plupart des forums ont souvent un rytme bien plus calme. Les réponses peuvent prendre plus ou moin de temps selon l’époque, le nombre de visiteurs du forum, l’événement du moment…

    Alors pour répondre a tes messages. Moi aussi j’aime Arlac et ton histoire semble intéressante.

    J’attend avec impatience ta version de Draye…

    Ma version…
    Draye était un sale gosse insuportable qui fesait partie des pictes du nord de l’Angleterre. Poursuivant (litéralement) de ses avances la fille du roi, il se perd dans une forêt, et se fait dévorer la jambe par un méchant nounours. Au bord de la mort, il est recueillit par un aimable garde-cahsse qui en a rapidement marre de cet insuportable gamin…
    …A suivre

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Hé oui je confirme, les fans de Thorgal sont super lents !
    Ou alors le site Thorgal-BD n’est pas assez fréquenté ?
    Ou 22 ?

    Moi je vais parler de ma préférée, Ingvild :

    Pendant l’une des campagnes italiennes d’Otton 1er (roi d’Allemagne), Arnulf-le-puissant (oui oui, tant qu’à faire, autant y aller à fond) un guerrier renommé d’Otton, tombe fou amoureux d’une belle italienne. Il l’enlève à sa famille et Ingvild naît peu après.

    La suite plus tard…

    Répondre | Lien | Citer
    Bon, bon,bon….

    Ah, je vois que j’ai bien fait de commencer mes petites biographies…
    Bon, je reprends l’histoire d’Arlac, échapé de son château en plein hiver…(pas très futé ce petit… non
    Arlac(suite):
    Se traitant de tout les noms d’avoir fait une bétise pareille,Arlac poursuit sa marche déséspérée et sans but précis à travers les champs. Le visage bleui par le froid et claquant des dents, il se recroqueville dans un fossé, luttant de son mieux contre l’engourdissement qui se propage dans chacun de ses menbres…
    Au mème moment dans son château, son père(surtout pressé par ses conseillers et pas du tout inquiet) finit par donner l’ordre de partir à la recherche de son fils.

    Il entends des voix qui l’apellent, qui crient son nom,…Celà n’a plus d’importance à ses yeux.D’ailleurs, ceux-ci se ferment tout seuls. Il ne ressent plus rien qu’une grande lassitude. Rester là. Ne pas bouger. Se reposer. Toutes ces idées font leur chemin dans son esprit.
    Mais alors qu’il sombre dans le vide le plus total, une chaleur étrange se répent dans son corps, ses sens lui reviennent et il ouvre les yeux.
    Devant lui se tient un homme étrange vêtu d’un grand manteau rouge et portant un masque semblable à ceux des lépreux.
    _Je savais que je te trouverais, Arlac…tu n’as jamais était très doué à cache-cache…
    « Comment cet homme connaît-il mon nom? Il semble me connaître pourtant je suis sûr de ne jamais l’avoir rencontré… »
    _Celà fait longtemps que je te surveille. J’ai beaucoup de choses à te dire et important choix à te soumettre. Mais ce n’est pas l’endroit idéal pour en parler, nous serons bien mieux chez toi.

    Moins d’une heure plus tard, l’inconnu frappait à la porte du castel.
    A l’annonce « votre fils est de retour » le maître des lieux ne tarda pas à apparaître, bouillant de rage, une cravache à la main. Il entreprit de donner une correction mémorable à son fils pendant que l’inconnu observait passivement la scène. Une fois qu’Arlac fût étendu sur le sol, la respiration haletante et le dos ruisselant de sang, le Duc s’estima satisfait et invita joyeusement l’inconnu à prendre un verre de vin en sa compagnie, précisant qu’il n’avait pas l’habitude de faire l’aumône à qui que ce soit mais qu’ aujourd’hui, il était dans un bon jour (allez savoir puorquoi… ).

    Je sens une légére fatigue chez mon lecteur, je lui propose doc une petite récréation: Quelle expression se cache dans cette suite de mots?
    peur mal peur mal peur mal peur mal peur mal peur
    Réponseplus de peur que de mal).
    Bon, où en étions nous?

    La nuit était tombée depuis longtems quand Arlac se rendi compte qu’il était étendu sur son lit. Il avait du mal à se souvenir de ce qui s’était passé après sa rencontre avec l’homme au manteau. Son dos se chargea de le lui rappeller.
    Entendant des voix en provenance du couloir et malgrès ces élancements douloureux, il se leva et alla coller son oreille contre la porte (super agent secret .Reconnaissant la première voix comme celle de son père, la seconde ne pouvait appartenir qu’à son mystérieux sauveur(J’ai oubliée de préciser que Manthor avait utilisé ses pouvoirs magiques pour réveiller Arlac. ).
    _Je vous ai dis que j’étais d’accords, que vous faut-il de plus?
    _J’aimerais son avis. Celà le concerne en tout premier lieu.
    _Pourquoi n’allez-vous pas lui en parler vous-mème dans ce cas?
    _Je vous rappelle que c’est vous qui êtes son père.
    _Bon d’accords. Mais dites-vous bien que je ferais en sorte qu’il ne refuse pas!!!
    Les pas se rapprochant de la porte, Arlac estima préférable de retourner dare dare dans son lit. Trop tard.(son dos en compote ne l’aidait pas )
    _ET TU ECOUTES AUX PORTES EN PLUS!!!!!!rugit son père en ouvrant la porte (avec une telle violence que si Arlac s’était trouvé derrière il aurait été incrusté dans le mur).
    Pointant un index accusateur sur la poitrine de son fils il lui débitat d’une traite un discours où les mots « destin exeptionnel », »héritage », »Manthor », »maître de l’Entremonde »et »digne de ton rang » se succédaient à un débit de mitraillette. Arlac ne compris que l’essentiel et c’est tout ce qu’on lui demandait.

    Lorsque ledit Manthor lui soumit sa proposition il n’eut d’autre choix que d’opiner du chef. (comme çà )

    Et voilà, j’en ai fini avec Arlac!!!!
    Ouffff j’ai l’index super douloureux là….
    Pour Draye faudra attendre un moment.(Que mon doigt se décoince un peu quoi.

    Répondre | Lien | Citer

    Pas mal, hey, pas mal du tout!!!! Le pôpa d’Arlas est tout à fait ce que laisse entendre Arlac dans Moi, Jolan.

    Seulement une petite question: d’ou lui vienne ses pouvoirs???? Tu nous laisse en plein suspens, vilaine!!!!

    Répondre | Lien | Citer
    Aaaaaarrrrrggggggghhhhhhh……..

    Mème si un tel optimisme relevait de la crétinerie, j’espérait que personne ne remarquerait cette énorme lacune dans mon récit.
    Mais bon tant pis, mettons qu’Arlac était un bébé chétif et voué à la mort alors sa mère (je n’en parle pas, normal elle est morte) a prié le(s) dieu(x) de l’époque de sauver son fils et éventuellement de l’avantager par rapport aux autres enfants….La vache çà craint!!!
    Je vais essayer de trouver quelque chose de mieux, çà ne devrait pas être très compliqué….

    edit:Arlac étant enfant, vénérait des dieux anciens et oubliés. Il avait découvert lesdits dieux dans de vieux livres tout en haut de la biblihotèque qu’il devait escalader dangereusement pour prendre et remettre les livres à leur place sans éveiller les soupçons de son père (encore lui ! ). Afin qu’Arlac puisse les vénérer sans danger, les dieux lui offrirent le pouvoir de déplacer les objets. Ainsi Arlac n’eut plus jamais à risquer l’accident pour ses dieux ( un peu barjes à mon avis de lui confier un pouvoir juste pour un petit caprice).

    Ben c’était pas compliqué de faire pire que ma première proposition…

    Répondre | Lien | Citer
    Re: Aaaaaarrrrrggggggghhhhhhh……..

    Lovaniel a écrit :

    edit:Arlac étant enfant, vénérait des dieux anciens et oubliés. Il avait découvert lesdits dieux dans de vieux livres tout en haut de la biblihotèque qu’il devait escalader dangereusement pour prendre et remettre les livres à leur place sans éveiller les soupçons de son père (encore lui ! ). Afin qu’Arlac puisse les vénérer sans danger, les dieux lui offrirent le pouvoir de déplacer les objets. Ainsi Arlac n’eut plus jamais à risquer l’accident pour ses dieux ( un peu barjes à mon avis de lui confier un pouvoir juste pour un petit caprice).

    Ben c’était pas compliqué de faire pire que ma première proposition…

    J’adore

    Répondre | Lien | Citer

    Vraiment? Tu plaisantes là….
    Enfin, je rame avec l’histoire de Draye étant donné que certains disent qu’il était (ou est) un moine (?).
    Comme je ne l’ai lu nulle part, ni dans le tome 30, ni dans le 31,je préfère faire la bio de Xia qui sera plutôt courte à cause du manque de renseignments.

    J’ éspére que la première n’était pas trop longue….
    Aller, je me lance: Xia

    Xia est originaire d’un petit village de pêcheurs appelé St Agua se situant au nord de Barcelone. Ses parents, poursuivis par un tueur à gages, quittèrent la Suède( j’utilise les données géographiques actuelles) et décidèrent de se cacher en Espagne pour épargner à leurs filles (eh oui, Xia à une petite soeur! ) les ,disons « désagréments » de leur situation.
    Malheureusement pour eux, leur passé les rattrapera assez rapidement. En effet, moins d’un an après leur fuite, l’assassin, (pour les besoins de l’histoire nous l’appellerons « Thorkel ») les retrouve et malgrès un combat acharné et longtemps indécis, il réussit à se débarrasser des deux parents. Bien décidé à terminer proprement le travail, voilà le Thorkel qui s’en prend aux deux gamines, âgées à ‘époque de 8 et 3 ans, quel lâche !

    Couteau en main, Thorkel s’approche rapidement de la plus agée mais alors survient un problème innatendu. La gamine grandit d’un coup, en moins de temps qu’il n’en faut au pauvre Thorkel pour comprendre la situation, la voilà qui se retrouve avec des abdos si solides qu’on pourrait y raper du gruyère. C’est au tour de Thorkel d’avoir peur.
    La blondinette le saisi par la tête et l’expédie à l’autre bout de la pièce, alors qu’il peine à se relever, elle l’achève d’un coup de couteau de cuisine dans la gorge.Xia tua pour la première fois à 8 ans. Elle ne savais pas alors que tuer deviendrai plus tard son gagne pain.

    Les nouvelles allant vite dans un aussi petit village que St Agua, le jour suivant, tout le monde est au courant de l’histoire. On pleure beaucoup les parents, alchimistes de renom, et la petite soeur de Xia ne tarde pas à être adoptée par l’une des rares familles aisées des alentours. Sa soeur aînée n’a pas autant de chance…Personne ne veut d’une enfant tueuse capable de se transformer en golem quand l’envie lui prend de cogner sur quelqu’un.
    Chez les assassin aussi les nouvelles vont vites et cette histoire éveille leur curiosité.Le fait que quelqu’un ai pu tuer l’un de leurs meilleurs agents constituait déjà en soi un motif d’inquiètudes mais que cette personne soit une enfant de moins de dix ans les perturbe bien d’avantage.Ils dépèchent donc « le Rusé »(un autre de leurs agents) pour enquêter sur cette affaire et, au besoin, supprimer l’élément de troubles.

    « le Rusé » arrive à St Agua quelques semaines plus tard (depuis la Suède çà fait un morceau).
    Xia vit bien mal depuis la mort de ses parents; elle doit voler, mendier et va même jusqu’à racketer ses anciens amis. Elle dort dans les filets de pêche et passe ses soirées à fouiller la vase à la recherche de crustacés comestibles (parfum marée-basse).
    « Le Rusé » a beau être un assassin de métier, dans sa vie publique il plutôt sympa…Il va prendre en pitié la pauvre fille qui, depuis le début de son régime « poissonnier » n’a plus que la peau sur les os et, pendant les 5 années suivantes, lui apprendra son honorable métier.

    L’attention baisse de nouveau on dirait.Remède: une nouvelle récréation !!! Quelle expression se cache dans ce mot?
    …….istoir…….
    Réponseune histoire sans queue ni tête).
    Reprenons:

    « le Rusé » devient comme un père pour Xia, il est son mentor,son ami,…Il lui permet de voir sa soeur aussi souvent qu’elle le désire…
    Mais la guilde ne lui pardonne pas d’avoir abandonné son poste en disparaissant dans la nature. Elle envoit donc un contingent de ses hommes pour le retrouver et lui infliger le châtiment réservé aux traîtres (la mort, quoi).
    C’est l’heure de rendre des comptes…

    Zut !!! Je sèche encore….Méninges, méninges

    Son maître se faisant vieux,Xia a beau possèder un pouvoir fort utile, elle sait qu’elle ne sera pas de taille à lutter contre une horde d’assassin expérimentés mais elle se refuse à fuir. Elle ne veut pas comettre la même erreur que ses parents et compte bien jouer sur l’effet de surprise (ses ennemis ignorant tout de son existence).
    « le Rusé » porte bien son nom, devinant les pensées de sa jeune élève, il sait quelle est la meilleure façon de la protéger…

    Alors qu’elle dort tranquillement, il verrouille la porte de sa chambre de l’extérieur et quitte furtivement la maison.
    Quand Xia se réveille le lendemain et qu’elle découvre la porte close et le lit de son maître vide, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre qu’il s’est rendu et qu’elle est de nouveau seule. Les heures passées à pleurer sur sa paillasse, là où elle n’a pas à craindre qu’on la découvre, font naître en elle une nouvelle vision du monde. Un monde cruel où il n’y a de place ni pour les faibles ni pour les désespérés.
    Elle décide de n’être ni l’un ni l’autre. Elle décide de faire tout ce qu’elle peut pour protéger la dernière personne que les assassins ne lui aient pas prise. Les assassins. Ce sont eux qui sont à l’origine de tous ses malheurs, de la mort de ses parents à celle de son maître.
    Elle le leur fera payer,voilà quelle sera sa vie. Elle les traquera, les exterminera, égorgera jusqu’au dernier de ces porcs et écrira son nom avec leur sang sur les murs du siège de leur guilde .

    Mais un problème demeure cependant, comment va t’elle sortir de la pièce étant donné qu’elle ne comporte aucunes fenêtres ?
    Ben, en démolissant la porte évidemment. Elle utilise son pouvoir, démolit la porte, attrape son épée et son arbalète. Elle s’en va. Peut importe le bruit des rues encombrées, les regards qui se tournent vers elle sur son passage. Plus rien n’a d’importance à ses yeux que sa vengeance. Elle ne s’attarde même pas devant la tête de son maître, empallée sur une lance noire à l’extérieur du village par ses ennemis. Les morts sont morts. Ce sont plutôt les vivants qui sont à plaindre.
    « Le Rusé » lui a parlé de la guilde, elle connaît son emplacement exact. Son entrée secrète on fond d’un puit inutilisé…
    Elle n’a plus qu’à agir.

    Xia débarque en Suède (elle traverse désormais l’éxistance sans d’autre motivation que celle évoquée précédement et ne se souvient donc pas du voyage) (voilà qui va me faire gagner un temps précieux aux niveau des détails…Imaginez juste une ville du Moyen-Age, grand château qui la surplombe, faubourgs et bidonvilles s’aglutinent contre les remparts+ épais manteau de neiges et fumées de cheminées partout, partout…..)

    Elle n’a aucun mal à trouver ledit puits dans une sombre ruelle bordée de maisons à l’abandon.
    Xia enlève la grille bloquant le puits et descend à l’intérieur.
    La salle qu’elle découvre est admirablement bien décorée bien que de proportions plutôt modestes. A une table dans un coin sont assises les deux seules personnes présentes dans la pièce: un homme d’une trentaine d’années et une jeune fille, tous deux vêtus de noir et les cheveux décolorés. A peine ont-ils le temps de tourner la tête à l’arrivée de l’intruse, qu’elle fond sur eux en hurlant et abât l’homme en lui enfonçant sa lame dans la poitrine. La jeune fille montre un peu plus de résistance mais ne tarde pas à succomber elle aussi sous les coups d’une Xia dont la rage décuple la force.
    Cependant, tout celà à fait bien du bruit et voilà des assassins qui surgissent de partout (de portes en fait, mais Xia ne les avait pas vues). Submergée par le nombre, elle à beau multiplier bottes secrètes et parades, elle finit par s’écrouler sur le sol après avoir reçu une sérieuse blessure à l’abdomen. Le noir s’empare de ses yeux et de son esprit, (et elle tombe dans les pommes ).

    Lorsqu’elle reprit connaissance, Xia est était enchaînée, l’endroit où elle se trouvait est si sombre qu’elle ne distinguait même pas ses pieds et le sol était recouvert d’une substance sombre et poisseuse qu’elle devine être du sang. Un cachot. Ses chaînes lui entamaient profondément les poignés et les longues heures passées à écouter son ventre grogner laplongèrent dans un étât de si profonde léthargie qu’elle ne fût même pas surprise lorsque plusieurs des assassins aux cheveux décolorés vinrent la chercher pour la conduire devant « leur chef qui voyait tout et partout ».

    Hum…une petite récréation peut-être?
    Quelle est la particularité de cette phrase?
    « Engage le jeu, que je le gagne« 
    Réponseon peut la lire dans les deux sens)

    Après avoir traversé de nombreuses pièces souterraines, Xia fût introduite dans un bureau aux murs de pierre recouverts de tentures arborant l’emblème d’un os et d’une dague blanche croisés, sur un fond noir. Un homme de haute stature, vêtu d’une combinaison noire y faisait les cents pas. Dès qu’il aperçùt la jeune fille, il ordonna aux personnes présente de sortir et la fît asseoir (plus ou moins poliment étant donné les circonstances), se laissa faire, insensible à tout ce qui l’entourait.

    _Qui êtes-vous, mademoiselle? demanda l’homme d’un ton glacial.
    _Xia, repondit elle d’une voix neutre.
    _Bien sûr, bien sûr, s’impatienta-t’il. Mais que faîtes-vous ici? Comment avez-vous découvert notre quartier général? Et pourquoi avez-vous tué deux de mes agents? à la fin, il criait presque.
    Le regard vague, Xia marmonna une réponse incompréhensible qui n’eut pour effet que d’énerver davantage son interlocuteur.
    _Allez-vous repondre bon sang ?! Je vous préviens que je ne m’encombre jamais de personnes inutiles, surtout quand celles-ci ne m’obeissent pas ou massacrent mes élèves !!!
    Levant enfin les yeux vers son interlocuteur, Xia fondit en sanglots sur son fauteuil. Il lui fallut un moment pour se calmer mais l’inconnu n’avait pas l’air pressé, juste curieux. Dès que ses larmes se furent taries, elle raconta son histoire à cet homme qu’elle ne connaissais pas, qui nourrissait même des idées plutôt hostiles à son égard mais qui au moins, semblait l’écouter.
    Et sa réaction fût plus qu’innatendue.

    « Hum, finalement j’aurais tort de me débarrasser de vous…Certains y trouveront sans doutes à redire mais…vous pourriez nous être utile…
    _Co…comment?
    _En rejoignant nos rangs…par exemple…celà vous convient il ? « 
    Ainsi, Xia commença une nouvelle vie, ce n’est certes pas celle dont elle avait toujours révé mais au moins, elle avait un chez elle et elle était enfin acceptée. Pendant plus d’un an, elle assassina des gens qu’elle ne connaissaient pas, qui ne lui avaient fait aucun tort, pour le compte de la guilde sans se poser la moindre question.Les cheveux décolorés et les vêtements noirs faisaient un peu « secte de fanatiques ambulants dangereux » mais elle s’y fît très vite.
    Cependant, ce ne fût pas le tournant le plus marquant de sa vie. Non, celui ci devait advenir un peu plus tard…

    Xia eut pour mission de tuer une Sarrasine qui faisait commerce illégal d’épices à Venise. Le voyage jusqu’en Italie fût long et éprouvant, elle n’arriva pas au mieux de sa forme et sou-estimait sa victime.
    Celle ci redoutait une tentive d’attentat de la part de la guilde et avait posté une armada de soldats (de métier, pas des mercenaires. Pas c*nne la fille) autours de sa résidence:
    ils ne firent qu’une bouchée de la pauvre Xia…mais comme les Vénitiens sont plus civilisés que les Suédois (à l’époque hein, j’ai rien contre les Suédois moi…, ils la livrère à la justice au lieux de l’abattre sur place.

    La voilà de nouveau dans un cachot puant.
    Le jour de son procès, elle trouva que son avocat avait un drôle d’air, que le juge lui cherchait des excuses, que tout deux avaient le regard vide et que le procès tournait en sa faveur. Finalement, elle fût condamnait à verser une dette plusieurs centaines de ducats ou, à défaut, à la prison à perpétuité.
    N’ayant pas les moyens de payer elle-même et sachant que la guilde n’attirerait jamais l’attention sur elle en payant une aussi grosse somme elle se résigna donc et fût enfermée au Palais des Doges où elle passa devait passer la reste de sa vie.
    Heureusement pour elle, quelqu’un paya sa dette à sa place.
    Ce quelqu’un, c’était Manthor bien sùr.

    Je ne vais pas m’étendre maintenent, il lui propose un destin exeptionnel, elle n’a rien à perdre, il lui dit qu’il viendra la chercher dans X jours et Xia est super contente.
    FIN
    ………………………………………………………………………………………………………………….
    Si la fin se passe en Italie, c’est à cause de l’apparence de Xia qui à tout d’une Viking (cheveux blonds, coiffure, peau claire, muscles… mais qui se balade en pagne, bottes et soutif de guerre donc çà posait problème…ou alors il faut pas qu’elle soit frileuse.

    Répondre | Lien | Citer

    d’abord bravo pour tes talents romanesques lovaniel. Ensuite voici mes quelques théories :

    > Arlac ==> d’origine mystérieuse,adopté par un duc à cause de ses pouvoirs. Son père adoptif lui cache ses véritables origines mais il connait la vérité. Il se montre méprisant envers ses semblables pour tenter d’oublier d’ou il vient.

    > Xia ==> sa mère se retrouva aux frontières d’utgard ou elle eut une relation passionnée avec un géant rebelle… Xia est donc une demi-géante (genre hagrid).
    Cette hypothèse ne signifie en aucune façon que j’ai pu imaginer Sente fumait un pétard.

    > Draye ==> un moine calédonien qui peut léviter seulement en se concentrant intensément.

    > Ingvild ==> enfant abandonnée dans la forêt, elle fut élevée par des elfes.

    voila

    Répondre | Lien | Citer

    lagroht a écrit :
    d’abord bravo pour tes talents romanesques lovaniel. Ensuite voici mes quelques théories :

    > Arlac ==> d’origine mystérieuse,adopté par un duc à cause de ses pouvoirs. Son père adoptif lui cache ses véritables origines mais il connait la vérité. Il se montre méprisant envers ses semblables pour tenter d’oublier d’ou il vient.

    > Xia ==> sa mère se retrouva aux frontières d’utgard ou elle eut une relation passionnée avec un géant rebelle… Xia est donc une demi-géante (genre hagrid).
    Cette hypothèse ne signifie en aucune façon que j’ai pu imaginer Sente fumait un pétard.

    > Draye ==> un moine calédonien qui peut léviter seulement en se concentrant intensément.

    > Ingvild ==> enfant abandonnée dans la forêt, elle fut élevée par des elfes.

    voila

    J’avais eu la même idée pour Arlac au début.!!!
    Ton idée pour Ingvild est trop cool, j’oublie parfois que Thorgal est une série d’héroic-fantasy…A force de tourner l’histoire à mon goût, je manque de recul…

    Un truc qui n’a rien à voir:L’histoire de Xia est plus longue que celle d’Arlac alors que je ne l’ai même pas fini….
    Faut le dire si vous trouvez mes histoires trops longues…

    Un autre truc qui n’a rien à voir:
    Vous remarquerez que j’édite et reédite mes récit pour les avoir en un seul morceau…çà évite de les avoir éparpillés en petits paragraphes aux quatres coins du topic, sauf le début de l’histoire d’Arlac qui se trouve carrément à la page précédente…
    Désolée je n’était pas encore au point.

    Répondre | Lien | Citer
    DRAYE LE CHINOIS !!!!!!!

    Une petite idée sur les origines de Draye qui m’est venue ce matin…
    J’utilise toujours les vêtements comme base de donnée:

    Il porte des sandales (enfin, une sandale ) et une éspéce de soutane orange qui lui laisse l’épaule droite découverte !!!!
    C’est ce détail qui m’a fait tilter car:
    Seuls les moines boudhistes portent une telle tunique !!!!

    Si on ajoute çà à sa connaissance des arts-martiaux et que Chaolin (ville chinoise) est le berceau de ce style de combat….
    On peut supposer:

    POIL DE CAROTTE A CHAOLIN

    Et pour son pouvoir çà pourrait être genre, en se concentrant à bloc, il arrive à emettre des ondes mentales qui lui serviraient, disons, de propulseurs, pour s’élever dans les airs

    Je sais que sur ce coup là je débloque à fond mais quand çà m’est venu çà m’a paru être la révélation !!!!

    Présision: je ne fume pas.

    Son père est un marin-explorateur qui voyage avec sa femme et son jeune fils ( 10 ans). Ils font naufrage près des côtes chinoises, la mère se fait bouffée par les requins et le fiston manque de subir le même sort mais son papa l’arrache à la gueule des monstres. Ils s’échouent tous deux sur la plage où ils sont secourus par des moines (boudhistes). Le père contracte une maladie du coin et rend l’âme quelques semaines plus tard, son fils est adopté par les moines qui lui fabriquent une jolie jambe pour remplecer l’ancienne.
    Point final.
    Comme quoi je peut faire vite quand je veux….

    Hum, ce que je remarque aussi c’est que deux personnes ( je tairais leurs nom pour ne pas qu’elles se sentent visées ) ont commencé à écrire mais semblent avoir abandonné….Flemmards !

    Répondre | Lien | Citer

    Répondez !!!! Vous êtes pôs cools là…Je blablate toute seule…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Si si je vais écrire la suite mais là j’ai Desperate housewives en fond sonore ça me perturbe.

    Répondre | Lien | Citer

    Lovaniel a écrit :
    Répondez !!!! Vous êtes pôs cools là…Je blablate toute seule…

    Psssst….. Lovaniel j’adore tes textes . Y faut que je les relise pour y mettre mon grain de sel

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    Si si je vais écrire la suite mais là j’ai Desperate housewives en fond sonore ça me perturbe.

    C’est pas une excuse, moi aussi j’ai un oeil sur chaque écran et j’y arrive !
    Tiens je vais même rajouter un paragraphe à l’histoire de Xia.


    Louve et lagroht aiment mes textes…….????

    D’accords le dernier paragraphe n’est pas top mais il montre bien son étât mental…

    Répondre | Lien | Citer

    Ma vision de l’histoire de Draye. Elle propose une explication sur l’existence de ses pouvoirs magiques (et je pense que la ressemblance laisse la question ouverte…. )

    La première fois que j’ai vu Draye j’ai senti qu’il avait quelque chose de différent…. J’ai ressenti son aura si particulière qui mêle une grande force et une puissante sagesse. Mais il y avait autre chose. Ce jeune homme avec cette longue toge qui dissimule habilement sa jambe de bois m’était familier. J’étais persuadé de l’avoir rencontré auparavant, mais je n’aurais jamais pu imaginer QUI il est vraiment

    Draye a fini par m’avouer la vérité . Lui et moi nous connaissions en fait très bien, et depuis longtemps. Notre rencontre date de l’époque où nous vivions sur notre île avec Aaricia et Thorgal . Louve n’était pas encore née, mais j’avais pour compagnon de jeu un petit garçon aux cheveux verts. Ce petit garçon était mon ami . Puis il est devenu mon ennemi . Je l’ai affronté et je le pensais disparu. Je pensais que Thorgal l’avait tué. Il n’en était rien. Ce petit garçon allait devenir Draye

    A suivre….

    Répondre | Lien | Citer

    bonne idée, c’est vrai qu’il y a des ressemblances entre Alinoë et Draye

    en tout cas avec tout ça si Sente passe par le forum, il aura de la matière pour la suite.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ou il va crier au fou !

    Bon moi je continue :

    moi-même a écrit :
    Moi je vais parler de ma préférée, Ingvild :

    Pendant l’une des campagnes italiennes d’Otton 1er (roi d’Allemagne), Arnulf-le-puissant (oui oui, tant qu’à faire, autant y aller à fond) un guerrier renommé d’Otton, tombe fou amoureux d’une belle italienne. Il l’enlève à sa famille et Ingvild naît peu après.

    Attendant un héritier mâle que ses deux premières femmes n’ont pas su lui donner (je ne vous dirai pas ce qu’elle sont devenues, les malheureuses, je vous laisse deviner) (tant qu’à faire on va dire qu’Arnulf n’est carrément pas super sympa) Arnulf se met en colère et décide de se débarrasser de l’enfant.
    La mère d’Ingvild réussit à fuire avec Ingvild. Mais Arnulf lâche à ses trousses des mercenaires chargés de lui ramener sa femme…

    A suivre.

    Répondre | Lien | Citer

    Louve Thorgalsdottir a écrit :
    Ma vision de l’histoire de Draye. Elle propose une explication sur l’existence de ses pouvoirs magiques (et je pense que la ressemblance laisse la question ouverte…. )

    La première fois que j’ai vu Draye j’ai senti qu’il avait quelque chose de différent…. J’ai ressenti son aura si particulière qui mêle une grande force et une puissante sagesse. Mais il y avait autre chose. Ce jeune homme avec cette longue toge qui dissimule habilement sa jambe de bois m’était familier. J’étais persuadé de l’avoir rencontré auparavant, mais je n’aurais jamais pu imaginer QUI il est vraiment

    Draye a fini par m’avouer la vérité . Lui et moi nous connaissions en fait très bien, et depuis longtemps. Notre rencontre date de l’époque où nous vivions sur notre île avec Aaricia et Thorgal . Louve n’était pas encore née, mais j’avais pour compagnon de jeu un petit garçon aux cheveux verts. Ce petit garçon était mon ami . Puis il est devenu mon ennemi . Je l’ai affronté et je le pensais disparu. Je pensais que Thorgal l’avait tué. Il n’en était rien. Ce petit garçon allait devenir Draye

    A suivre….

    Waaaaaaaaaoooooowwwwwww !!!!!!!!!
    Trop magnifique cette idée !!!!
    Vivement la suite

    …………………………………………………………………………………………………….

    Oùlà, Steph. Arnulf-le-Puissant n’a vraiment pas l’air cool…Je plaint la pauvre mère d’Ingvild.
    (re) Vivement la suite

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ah ben voui j’en fait une martyre comme ça tout le monde va l’aimer.

    Répondre | Lien | Citer

    Moi aussi je continue mon délire sur Draye….

    Le petit garçon aux cheveux verts avait bien été anéanti lorsque Thorgal coupât mon bracelet à son retour sur l’île . Mais une chose inouïe s’y était déroulée durant notre voyage au Pays Qâ . Alinoë était revenu Il semblerait que l’incroyable flux d’énergie que nous avions libéré avec Tanatloc pour sauver Thorgal au milieu de la jungle ait rayonné par delà la Grande Eau et redonné vie à l’enfant cauchemar….

    Le pauvre Alinoë s’était retrouvé seul en plein hiver dans la neige et le froid sur une île sans ressource. Fort heureusement des pêcheurs dansk (danois) en route vers Island le récupérèrent et le déposèrent sur Færøyene (îles Féroé) où il fût pris en charge et soigné par des moines Irsk (Irlandais). Alinoë avait perdu une jambe gangrénée par le froid, mais il avait gagné une vie, ainsi qu’un foyer et un nouveau nom de moine: Draye

    Voili voilou…. Draye est donc un moine élevé en ermite par des vieux sur une île paumé… Il y a développé une grande force mentale (il en faut pour pas craquer ), ainsi que son pouvoir qu’il a pompé sur son créateur…

    Ah oui et il s’est fait une coloration parce que les cheveux verts chez les moines de Færøyene, c’est le mal……

    Répondre | Lien | Citer

    Au commencement était un ovocyte. Puis sans crier gare, un spermatozoïde franchissa la ligne d’arrivée en vainqueur et se précipita vers ce malheureux ovocyte qui n’avait rien demandé… ou peut-être si justement, car la propriétaire de cet ovocyte avait un désir non dissimulé d’avoir un enfant.

    S’ensuit 9 mois de gestation passionnants, que je pourrais vous raconter en détail par des kyrielles d’oaristys superfétatoires tel un troubadour stakhanoviste, mais je pense que parler de segmentation, gastrulation, neurulation, métamérisation et autres phénomènes de ce genre serait légèrement abrutissant ici.

    Allons donc directement au vif du sujet : l’accouchement. Miracle de la nature : c’est une fille. Il y avait à peine 50% de chances pour que cela arrive, quel magnifique hasard.

    Mais comment l’appeler ? Fâcheuse méprise, le couple distrait avait omis de s’entretenir sur la question… Un problème qui les obnubila crescendo, tout comme les cris de la malheureuse enfant dont les parents semblaient de plus en plus se moquer comme de leur premier biberon (surtout que ça n’existait pas à l’époque !) tant qu’ils n’auraient pas réussi à lui trouver un prénom digne de ce… nom.

    Alors que l’angoisse atteignait son acmé, un lointain cousin anglo-saxon, devant précipitamment quitter les lieux pour cause de concours de charrues aux roues carrées, n’eut le temps que de dire « See ya ! » au couple médusé avant de filer comme un ouragan (qu’est passé sur moi, l’amour a tout emporté… hum pardon) vers sa contrée lointaine…

    D’abord désemparé, le couple se regarda fixement… et eurent l’illumination ! Dans sa précipitation, le cousin (zin) fut tout aussi rapide dans ses paroles que dans ses enjambées… Ainsi tronqua-t-il son « See ya ! » en « S’ya »…

    Et aussi incroyable que cela puisse paraître, notre charmant couple fut touché de la même manière par la bénédiction qu’apporta cette simple phrase de leur cousin trop pressé… Car il est évident que S’ya = Sya = Sia = Xia, vous êtes bien d’accord !?

    Ainsi, Xia était née, même si Xia n’a pas été facile de lui trouver un prénom…

    La suite au prochain épisode…

    Répondre | Lien | Citer

    KartSeven à écrit: « un spermatozoîde franchissa la ligne d’arrivée »

    !Attention! çà n’existe pas ! non
    « un spermatozoîde franchît la ligne d’arrivée »
    Passé simple, c’est le temps du récit.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    J’ai prissa pour un effet de style. C’est passa ?

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    J’ai prissa pour un effet de style. C’est passa ?

    Répondre | Lien | Citer

    Cessa Stéph, c’est même tout à fessa ! Un effet de style, de l’art contemporain… et toussa pour se faire réprimander ! Ça va passa…

    Plus sérieusement, merci de la correction, le pointilleux que je suis pour l’orthographe aurait dû faire attention hassa… euh, à ça.

    Même si je dois préciser qu’il n’y a pas besoin de l’accent circonflexe, qui ne doit se mettre qu’au subjonctif imparfait !

    Répondre | Lien | Citer

    KartSeven a écrit :

    Même si je dois préciser qu’il n’y a pas besoin de l’accent circonflexe, qui ne doit se mettre qu’au subjonctif imparfait !


    La vengeance de K7

    Répondre | Lien | Citer

    Devinez quoi…(roulements de tambours)…J’ai terminé l’histoire de Xia !!!
    Une semaine pour écrire 100 lignes…Trop fière

    J’ai plus qu’à écrire celle d’Ingvild maitenant…
    Souhaitez moi bonne chance !

    Répondre | Lien | Citer

    Bonne chance Lovaniel

    Et après tu mets les textes en images ?

    EDIT: haha j’avais pas vu la vengeance de K7 par Isis culte cette case

    Répondre | Lien | Citer

    Euh, Louve…qu’est ce que tu entends exactement par « textes en images »? Tu me fais peur là….

    En tout cas, voilà pour Ingvlid:(je ne vais pas la rabaisser mais c’est juste parce que certains se sont attachés à cette horrible petite garce prétentieuse, gamine et ignorante )……désolée lagroht, mais je pique ton idée….

    INGVILD

    Personne ne connait l’identité des parents d’Ingvild, tout ce qu’on sait, c’est que la fillette fût découverte aux alentours de la forêt de Brocéliande un jour venteux de septembre. Le père Mewen la recueillit aussitôt (l’avait un grand coeur le cher homme), mais la petite avait un comportement des plus étranges: elle se couchait très tôt le soir et se levait très tard, mais avait toujours l’air fatigué. Elle mangeait aussi des quantités incroyables de nourriture mais était toujours affamée.
    Un soir, le père Mewen découvrit que, sitôt couchée, la fillette s’était glissée hors de sa chambre et s’était enfuie vers la forêt. Au matin, elle s’était comportée comme si de rien n’était. Le prêtre surveilla ainsi la chambre de sa protégée durant plusieurs jours; dès la nuit tombée, elle s’élançait ventre à terre vers l’endroit où on l’avait découverte.
    Au bout de quelques mois, celà inquiéta beaucoup le prêtre mais il s’abstint de demander quoi que ce soit à Ingvild (c’était un nom qu’elle s’était elle-même choisit), il lui enseigna à lire et à écrire et tenta de lui inculper les rudiments de la religion chrétienne; celà la faisait toujours rire doucement, comme une plaisanterie trop souvent répétée mais qu’elle était la seule à comprendre.

    Un jour qu’il terminait le nettoyage de sa modeste chapelle, il découvrit dans l’ancien tabernacle* un épais carnet à la couverture de vieux cuir rapé qui s’avéra être le journal intime d’Ingvild !
    _Merci Seigneur pour avoir guidé ma main jusqu’ici ! Je sais bien que je devrais laisser les secrets à leur place mais si Vous l’avez fait sciemment, c’est que votre dessein était que je n’en fasse rien.
    Sur ce, il s’assit sur un banc et après avoir jeté un coup d’oeil par dessus son épaule, de peur qu’Ingvild n’apparaîsse dans la nef ( le poids de la culpabilité s’est emparée du Saint homme),il entamat sa lecture.
    Voici ce qu’il lu:

    Plus tard…il faut que j’organise mes idées….c’est encore un peu brouillon….

    Répondre | Lien | Citer

    Bon . Ras le bol . J’abandonne .
    C’est pas très Thorgalien comme atitude mais qui a dit qu’il fallait être courageux dans la vie ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Allez un p’tit effort Lovaniel ! Regarde, moi par exemple, j’ai… Ah ben non j’ai rien fait du tout. Mauvais exemple.

    Alors j’en étais où ?

    Pendant l’une des campagnes italiennes d’Otton 1er (roi d’Allemagne), Arnulf-le-puissant (oui oui, tant qu’à faire, autant y aller à fond) un guerrier renommé d’Otton, tombe fou amoureux d’une belle italienne. Il l’enlève à sa famille et Ingvild naît peu après.

    Attendant un héritier mâle que ses deux premières femmes n’ont pas su lui donner (je ne vous dirai pas ce qu’elle sont devenues, les malheureuses, je vous laisse deviner) (tant qu’à faire on va dire qu’Arnulf n’est carrément pas super sympa) Arnulf se met en colère et décide de se débarrasser de l’enfant.
    La mère d’Ingvild réussit à fuire avec Ingvild. Mais Arnulf lâche à ses trousses des mercenaires chargés de lui ramener sa femme…

    La mère d’Ingvild (tiens il faut que je lui trouve un nom… heu, disons Elina) donc Elina, les années suivantes s’évertue à protéger sa fille et fuire son gros taré de mari. Ingvild grandit donc avec l’angoisse de devoir parfois ramasser rapidement quelques affaires et partir en pleine nuit.
    C’est le jour de son 8ème anniversaire que la vie d’Ingvild, déjà compliquée, va basculer…

    (je termine avec une phrase bateau parce que je n’ai aucune idée de la suite)

    Répondre | Lien | Citer

    Je ne sais pas ce que vous avez vu, mais je trouve que Sourkov (ou je ne sais plus quoi), dans les merveilleuses planche du nouvel album, ressemble à notre cher petit Arlac. Serait-ce son cher papa ?

    En même temps, Arlac dit qu’il vient du sud mais:
    _Il est chaudement habillé (cape, manches longues et tunique qui m’a l’air bien épaisse)
    _Arlac, ça fait plutôt nord de l’Europe que Sud.

    Mais bon, le village de l’aveugle n’est pas un duché non plus… non

    Mais restant persuadée qu’on va voir apparaitre le papounet, peut-être que Sente va récupérer un personnage déjà apparu pour jouer ce rôle. Pas trop lointain si possible. Je pensais au seigneur que Jolan fait tomber dans les douves au des de l’album « Le Sacrifice »….Mais lui il a l’air d’être un peu « barbare » au niveau des vêtements…

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai répondu Jolan (même si je suis d’accord il est un peu hors-concours) mais j’ai tellement aimé le moment où ils dévoilent tous leur pouvoir, c’était génial de voir leurs visages quand ils se rendent compte que Jolan (qui paie pas de mine quand même) a un pouvoir terrible !
    Sinon j’aurais voté pour Ingvild, juste parce qu’elle me fait penser à Kriss…

    Répondre | Lien | Citer

    moi j’adore Ingvild … mais Xia est hyper sexy en soutif

    Répondre | Lien | Citer
    les disciples de manthor

    moi parmi les 5 mon préféré c’ est draye!

    Répondre | Lien | Citer

    Draye est un être assez moralisateur mais je trouve qu’il se distingue par sa sagesse.
    En plus, son pouvoir est génial .
    Léviter, quelle bonheur.

    Répondre | Lien | Citer

    ça c’ est sur !

    Répondre | Lien | Citer

    Ingvid sans hésiter, avec Jolan ils feraient un beau couple, mais puisque que Lehla est de retour…..

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Au départ, j’aurais dit Draye. J’aimais bien son petit côté « sage ». Mais après plusieurs tomes où les quatre ont perdu le peu d’intérêt qu’ils avaient pu avoir, je pencherais plutôt pour Arlac qui est le seul qui semble garder un poil de dimension autre que bibelots dont on ne sait plus que faire.
    Mais bon, quatre personnages ratés pour moi. Introduit dans le premier tome sans vraiment frapper les esprits, leurs potentialités n’ont fait que s’effriter au fil des albums.
    Franchement pour en faire ce que Sente en a fait, il aurait tout aussi bien pu les zapper complètement et laisser Jolan seul face à Manthor. Ce qui par ailleurs l’aurait laissé seul avec des pouvoirs et ça aurait été bien mieux.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je crois que le problème vient surtout de la longueur de l’histoire. Un personnage secondaire, on doit en faire le tour en 1 ou 2 albums. Ce qui n’empêche pas de le rendre riche, de faire en sorte qu’il apporte beaucoup à l’histoire.

    Draye, au bout d’une dizaine d’albums (toutes séries confondues) on ne sait même pas d’où il vient, qui il est, pourquoi il est infirme…
    Si son rôle doit durer et avoir un jour un sens, alors on ne l’a pas assez vu.
    Si son rôle dans l’histoire avait été court et précis, pas besoin de connaître tous les détails de sa vie. Le mystère, c’est bien. Je pense à des gars comme Ewing ou Véronar, par exemple, des seconds rôles éphémères mais passionnants, marquants.

    Arlac a pris du galon et un peu de mystère dans « Alliances » mais je trouve quand même que c’est un personnage secondaire qui n’a pas apporté grand chose jusqu’ici. Son rôle de messager ne va pas suffire à en faire quelqu’un d’indispensable à la série.
    En plus il a même pas de tétés.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 126)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021