Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Jeunesse de Thorgal – 9 – Les larmes de Hel

Accueil / Forum / Nouveautés – Thorgal 38 – Jeunesse 9 – Intégrales / Jeunesse de Thorgal – 9 – Les larmes de Hel

Bienvenue

Jeunesse de Thorgal – 9 – Les larmes de Hel

Ce sujet a 119 réponses, 20 participants et a été mis à jour par pennybridge pennybridge, il y a 4 jours et 18 heures.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 120)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    J’ai moi aussi acheté l’album hier.

    Pas d’erreurs d’impression pour moi, mais j’ai mis 10 mn à sélectionner un album correct parmis les coins défoncés, les pages chiffonnees à l’impression, les cahiers mal collés. Je trouve que la qualité des albums en tant qu’objet n’est vraiment pas terrible et ce n’est pas que la faute des libraires. Je n’ai jamais ce problème avec d’autres éditeurs comme Dupuis, rue de Sèvres ou Casterman.

    Pour ce qui est de l’épisode il est encore tres bien dessiné. Je rejoins ce qui a été dit sur la colorisation la semaine dernière en tempérant: il y a un problème avec les tons bleus globalement et donc les scènes sur l’eau. En revanche tout ce qui se passe dans la caverne est très très bien rendu à mes yeux.

    Côté scénario, c’est pas mauvais sans être franchement bon. J’aime bien l’histoire de la communauté feminine cachée pour se protéger des hommes. C’est malin, ça transpose les préoccupations du 21ème siecle chez les vikings – même si la crédibilité d’une telle communauté au moyen âge me semble douteuse. En revanche, l’album manque de tension. Je n’ai pas vraiment senti de menace ni vibré pour Thorgal. Et encore trop de dialogues qui tombent à plat (petit couplet sur les dieux et les energies de l’univers par exemple qui n’est juste pas credible: qui parle comme ça dans un drakkar?!) meme s’il y a du mieux depuis quelques albums.

    Et pour ceux qui comme moi esperaient VRAIMENT la fin de cette serie parallele… c’est mort. Malgré une référence au rocher, je ne le vois pas approcher. Je crains qu’on ait encore plus d’un album avant d’y arriver et ça me désole.

    Bref, cet album énervera ceux qui n’aiment pas les séries dérivées de Thorgal et plaira sans doute à ceux qui ont aimé jusqu’ici.

     

    Répondre | Lien | Citer

    Bugs a écrit
    Et pour ceux qui comme moi esperaient VRAIMENT la fin de cette serie parallele… c’est mort. Malgré une référence au rocher, je ne le vois pas approcher. Je crains qu’on ait encore plus d’un album avant d’y arriver et ça me désole.

    Ha Ha Ha ! Je vais être ironique…. Sur base des commentaires sur ce topic, tout le monde achète cet album en espérant que c’est le dernier….. Cherchez l’erreur…….. SVP, pourquoi achetez vous l’album, si vous n’aimez pas la série….?    Bonne lecture et bon weekend. Je retourne dans ma planque au Tibet car j’ai vu Stéphane sortir son fusil de chasse pour me flinguer…..   Il parait qu’il est très précis au tir….

    Répondre | Lien | Citer

    Très judicieuse remarque cher Ralf. Pour ma part il y a un côté collectionneur indéniable qui profite à ces séries mues par le seul intérêt commercial.

    C’est la raison pour laquelle je continue d’acheter des Blake et Mortimer de plus en plus mauvais , de mauvais Asterix qui s’améliorent sur les derniers…. 

    Effectivement je n’y suis pas obligé par autre chose qu’un fol espoir souvent déçu de voir renaître ces séries (comme c’est un peu le cas sur asterix) et la satisfaction d’avoir la serie entière. Alors oui j’espérais vraiment que ça s’arrête parceque dans le cas des series dérivées Thorgal ça commence à prendre beaucoup de place pour pas grand chose. Mais je n’ai pas dit non plus que je regrettais de l’avoir achetée.

    Répondre | Lien | Citer

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Giulio_De_Vita#Albums_et_fumetti

    Voilà un grand dessinateur et coloriste : Giulio De Vita. J’adorais son style. !!! Je regrette qu’il soit parti de la série Kriss de Valnor. SVP, quelqu’un sait il pourquoi il a abandonné cette série ?  Ça devait pourtant bien payer….. Il semble que depuis Kriss de Valnor, il n’a pas produit grand chose…..( voir lien ci-dessus ). Ce dessinateur avait vraiment tous les talents pour faire une série parallèle à Thorgal. Top dessin avec un style à lui.

    Répondre | Lien | Citer

    De Vita au dessin + Mariolle au scenario… j’adhère 

    Répondre | Lien | Citer

    Bugs a écrit
    Très judicieuse remarque cher Ralf. Pour ma part il y a un côté collectionneur indéniable qui profite à ces séries mues par le seul intérêt commercial. C’est la raison pour laquelle je continue d’acheter des Blake et Mortimer de plus en plus mauvais , de mauvais Asterix qui s’améliorent sur les derniers….

     Il y a chez les amateurs de BD un rapport au temps  et à la pérennité des choses, peut-être. La preuve, on est là.

    Donc, oui, j’aurai le tome 9 de la Jeunesse, parce que je me vois mal ne pas finir cette série dans ma bibliothèque en fait. A force j’ai fini par développer ce côté « collectionneuse » c’est indéniable. 

    Chez mes grands-parents paternels, il y avait une tradition : acheter tous les ans à Noël, comme sorte de cadeau familial, le dernier Asterix. Ils auraient fait pareil avec les Tintin si ça avait été possible d’ailleurs. A la mort de ma grand-mère, mon père a continué la tradition et comme j’ai récupéré cette collection d’Astérix, dont beaucoup d’EO (il sont vieux, moches, jaunes, ils puent, mes oncles, tantes, cousins, cousines ont tous lu ces albums 50 fois.), mon père m’envoie à chaque fois le dernier Astérix. Tradition. Que je continuerai certainement. 

    Répondre | Lien | Citer

    Moi je l’ai dis pourquoi je continue cette série. C’est juste parce que quand j’ai décidé d’arrêter, ils ont annoncé que la série allait se terminer avec le tome 8 ou 9 a l’époque. J’ai donc trouvé ça con de pas aller jusqu’au bout pour 2-3 albums. Et voila que finalement toute cette histoire ne se termine pas avec le 9. Donc je suis assez en colère… 

    Répondre | Lien | Citer
     J’ai été un grand défenseur de « la jeunesse de Thorgal ». Force est de constater que ça dure trop longtemps. A la fois, ça stagne, et en même temps, il se passe trop de choses. Yann est vraiment déterminé à nous confronter à l’intégralité de la mythologie Nordique. Malheureusement, le résultat est très oubliable. Et cette profusion d’aventures et de personnages rencontrés dans cette séquelle à rallonge crée un terrible anachronisme avec la saga principale. Tout simplement celui-ci: dans les albums où les souvenirs de Thorgal sont sondés, comme « les yeux de Tanatloc », « le forteresse invisible » ou « le royaume sous le sable », tout naturellement, tous ces personnages marquants et importants, forcément, n’apparaissent pas… Ca en devient gênant. Ai-je besoin d’ajouter que Roman Surzhenko est toujours irréprochable ?
    • Ce sujet a été modifié le il y a 6 mois et 1 semaine par Galathorn.
    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Moi je l’ai dis pourquoi je continue cette série. C’est juste parce que quand j’ai décidé d’arrêter, ils ont annoncé que la série allait se terminer avec le tome 8 ou 9 a l’époque.

    Je vais vous donner mon point de vue. Cette série va continuer encore longtemps.      Pourquoi ?

    1. Parce qu’il est possible de faire 20 à 30 albums  ( Thorgal peut avoir vécu 100 aventures avant La Magicienne Trahie )
    2. Parce que ca rapporte de l’argent au Lombard. Thorgal reste la grande série vedette de cet éditeur. Ils ne vont pas se tirer une balle dans pied en supprimant 1 des 2 albums qui sortent par an….
    3. Parce que vous continuez à l’acheter. C’est en fait un cercle continu….. Vous achetez….Et Le Lombard imprime….          

    Mais grâce à vous, j’aurai le plaisir de voir de nouvelles couvertures faites par Rosinski….. Merci à vous tous   

    Répondre | Lien | Citer

    Bugs a écrit
    Très judicieuse remarque cher Ralf. Pour ma part il y a un côté collectionneur indéniable qui profite à ces séries mues par le seul intérêt commercial.

    Bon, j’avoue….. Je fais la même chose avec la série mère. Pourquoi je continue de l’acheter ? ( alors que je n’aime pas « du tout » les scénarios ) J’aime les couvertures de Rosinski et le dessin de Fred Vigneau. Et acheter mon Thorgal, c’est une façon pour moi de retrouver le plaisir que j’avais en allant chercher ceux créés par Rosinski et Van Hamme.  Là, je me suis fixé le but d’aller jusqu’au tome 40. C’est un beau chiffre bien rond….. ( et j’ai encore de la place pour 2 titres dans mon bac en plastique de rangement….             )

    Répondre | Lien | Citer

    Hello,

    Je précise que je n’ai pas lu cet album, comme les précédents, car je n’ai pas été emballés par les premiers.

    Je voulais juste rebondir sur:

    Ralf a écrit
    ( Thorgal peut avoir vécu 100 aventures avant La Magicienne Trahie )

    C’est tout à fait juste, et l’avantage de cette série est de disposer d’un Thorgal jeune, fort, impétueux, mais sans avoir à s’encombrer de la complexe famille de l’album 38, qu’il faut faire avancer régulièrement.

    Le problème avec cela c’est que ces aventures doivent avoir peu d’impact, et comme dans Blake et Mortimer ou Boule et Bill, ne pas avoir d’impact sur le statu quo.

    Répondre | Lien | Citer
    Max

    Album sympa à lire, j’ai eu un ex-libris pas mal du tout avec Bdfugue  

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Salut tout le monde, merci pour vos retours ! Je prends le temps de répondre à peu près à tout le monde aujourd’hui.

    Bugs a écrit
    il y a un problème avec les tons bleus globalement et donc les scènes sur l’eau. En revanche tout ce qui se passe dans la caverne est très très bien rendu à mes yeux.

    Je trouve aussi que les couleurs sont plus douces et fondues que dans certains tomes précédents.

    Bugs a écrit
    En revanche, l’album manque de tension. Je n’ai pas vraiment senti de menace ni vibré pour Thorgal.

    C’est surtout un album d’exploration, pas vraiment d’action… La seconde partie de l’histoire, dans l’île, propose plusieurs moments sympas avec de bonnes idées (le pont, les baies, la communauté cachée… ). La première moitié de l’album est moins intéressante, selon moi.

    Ralf a écrit
    Sur base des commentaires sur ce topic, tout le monde achète cet album en espérant que c’est le dernier…

    Il avait été annoncé que les séries des Mondes de Thorgal allaient s’arrêter, ce qui a été vrai pour les deux autres (Kriss et Louve). Là ce n’est pas le cas, je m’en excuse auprès de vous puisque j’ai été le relais d’infos qui finalement ont changé.

    Il n’est pas étonnant d’ailleurs qu’il y ait eu un changement, l’éditeur a tout à  fait le droit de poursuivre l’aventure : la ligne éditoriale peut bouger, les auteurs peuvent réussir à convaincre l’éditeur avec un projet prometteur, les ventes peuvent indiquer que le public est demandeur, etc.

    Il est confirmé qu’un nouvel album paraîtra l’an prochain, et je ne peux pas vous dire si ce sera le dernier. Je pense donc qu’il faut désormais poursuivre la série en vous disant qu’elle pourrait bien durer un certain temps, plutôt qu’en pensant que ce sera le dernier tome qui complète votre collection.

    Pour faire simple, on va dire qu’à l’avenir je ne vous parlerai de « dernier album » que si l’éditeur confirme à 100% qu’il s’agit bien du dernier, au moment de sa parution.

    Ralf a écrit
    Voilà un grand dessinateur et coloriste : Giulio De Vita. J’adorais son style. !!! Je regrette qu’il soit parti de la série Kriss de Valnor. SVP, quelqu’un sait il pourquoi il a abandonné cette série ? Ça devait pourtant bien payer….. Il semble que depuis Kriss de Valnor, il n’a pas produit grand chose…..( voir lien ci-dessus ). Ce dessinateur avait vraiment tous les talents pour faire une série parallèle à Thorgal. Top dessin avec un style à lui.

    Mais Ralf, il n’y a pas que l’argent dans la vie ! Giulio est parti par choix personnel, qu’il n’a pas souhaité expliquer publiquement. Il continue à faire de la BD et de l’illustration, tout en s’efforçant de développer des structures liées à l’art, des galeries, des expos. C’est aussi un touche-à-tout qui a eu envie de se tourner vers d’autres choses, comme le cinéma ou le spectacle vivant.

    Au niveau des couleurs, c’est bien Graza qui a travaillé sur ses albums, à part le dernier qui a été réalisé par deux collègues italiens après le départ de Graza. Vous avez l’Auteurothèque pour faire le point sur tout ça si vous voulez.

    Auteurothèque

    Hirondl a écrit
    Donc, oui, j’aurai le tome 9 de la Jeunesse, parce que je me vois mal ne pas finir cette série dans ma bibliothèque en fait. A force j’ai fini par développer ce côté « collectionneuse » c’est indéniable.

    Abeloth a écrit
    quand j’ai décidé d’arrêter, ils ont annoncé que la série allait se terminer avec le tome 8 ou 9 a l’époque. J’ai donc trouvé ça con de pas aller jusqu’au bout pour 2-3 albums. Et voila que finalement toute cette histoire ne se termine pas avec le 9. Donc je suis assez en colère…

    Thorgal est une série « patrimoniale », qui s’inscrit dans une autre époque de la BD, où on la consommait moins. Elle était davantage distillée. Aujourd’hui, il y a une telle offre, qu’il faut faire des choix, aussi bien en achat qu’en lecture.
    Il est hyper important pour moi que la série Thorgal ait un bon niveau. Non… un excellent niveau. C’est la seule façon de garder ce côté patrimonial et surtout de justifier un tel investissement, en finance comme en lecture.
    Je suis persuadé que Thorgal a encore beaucoup à donner. La série de la Jeunesse reste pour moi une série secondaire, dans laquelle ne doivent s’engager que les mordus, parce qu’elle n’atteint bien sûr pas le niveau de la série mère. Il faut essayer de la voir comme un petit moment passé avec nos héros. Je vous proposerais bien de l’emprunter en bibliothèque plutôt que de l’acheter, mais en ce moment, les bibliothèques à la sauce COVID…

    Galathorn a écrit
    A la fois, ça stagne, et en même temps, il se passe trop de choses. Yann est vraiment déterminé à nous confronter à l’intégralité de la mythologie Nordique. Malheureusement, le résultat est très oubliable. Et cette profusion d’aventures et de personnages rencontrés dans cette séquelle à rallonge crée un terrible anachronisme avec la saga principale.

    Fred r a écrit
    Le problème avec cela c’est que ces aventures doivent avoir peu d’impact, et comme dans Blake et Mortimer ou Boule et Bill, ne pas avoir d’impact sur le statu quo.

    Tout comme Fred, l’important pour moi est que ces histoires n’impactent pas la trame générale, et donc qu’on voie peu ou pas les personnages de la série mère. Il ne faut surtout pas retrouver la « jurisprudence Gardienne des clés », massacrée dans la série Louve, ou un personnage principal comme Skald. Dans cette optique, cet album me paraît assez sage, la communauté peut rester secrète, le roi Sveyn peut partir dans son coin et ne plus jamais revoir nos héros, et tous les autres personnages secondaires n’ont pas vraiment d’impact.

    Thorgal affirme par contre, encore une fois, qu’il vient des étoiles. Je ne comprends pas trop, mais tant pis.

    Ralf a écrit
    Parce que vous continuez à l’acheter. C’est en fait un cercle continu….. Vous achetez….Et Le Lombard imprime…

    Le chat se mord la queue ? Paradoxe intemporel : l’album aurait-il existé si je ne l’avais pas acheté ?  

    Je préfère retenir une idée qui me plaît : ce sont les lecteurs qui font la force de la série Thorgal ! Depuis qu’ils l’ont placée en numéro 1 d’un sondage, dans les pages d’un vieil hebdo Tintin dans les années 80.

    Ralf a écrit
    Pourquoi je continue de l’acheter ? ( alors que je n’aime pas « du tout » les scénarios ) J’aime les couvertures de Rosinski et le dessin de Fred Vignaux. Et acheter mon Thorgal, c’est une façon pour moi de retrouver le plaisir que j’avais en allant chercher ceux créés par Rosinski et Van Hamme. Là, je me suis fixé le but d’aller jusqu’au tome 40. C’est un beau chiffre bien rond

    Eh bien, je parie justement pour un renouveau magnifique de la série à partir du tome 41 ! Plus que deux tomes, et vous allez voir arriver de nouveaux albums fantastiques renouant avec la période Rosinski-Van Hamme.

    Ralf, prépare un nouveau bac en plastique.

    Max a écrit
    j’ai eu un ex-libris pas mal du tout avec Bdfugue

    Un vrai argument de vente, qui me fait régulièrement passer chez eux !

    J’en profite pour vous rappeler que l’Althing est ouvert, allez donc poster votre avis bande de faignants. Il n’y a même pas besoin d’être inscrit sur le site, ça prend deux minutes.

    T’as pas deux minutes pour poster ton avis sur mon beau site ? Avec la super interface que je t’ai préparée ?  

    Althing – Partagez votre avis !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Il est hyper important pour moi que la série Thorgal ait un bon niveau. Non… un excellent niveau. C’est la seule façon de garder ce côté patrimonial et surtout de justifier un tel investissement, en finance comme en lecture. Je suis persuadé que Thorgal a encore beaucoup à donner. La série de la Jeunesse reste pour moi une série secondaire, dans laquelle ne doivent s’engager que les mordus, parce qu’elle n’atteint bien sûr pas le niveau de la série mère. Il faut essayer de la voir comme un petit moment passé avec nos héros.

    Je passais par là pour écrire à propos des Larmes de Hel (vu que je l’ai reçu hier en cadeau) et … écrire après le patron du site c’est compliqué quoi, on a juste envie d’écrire : C.Q.F.D.

    Bon du coup, je vais réfléchir un peu et je reviens avec une petite critique mijotée.

    ( … )

    —attention Spoiler—

    Lu. Feuilleté, et relu. Le cycle est terminé. Au final j’ai bien écouté l’histoire qui nous est racontée et qui nous permet de passer « un petit moment » avec mes personnages préférés. 

    Les personnages et leur portrait sont bien campés. On s’est habitué, attaché même, à ce jeune Thorgal impétueux et joufflu.

    Aaricia, légèrement vêtue et la mèche rebelle, est de plus en plus sexy et du coup elle rapproche Thorgal du rocher des sacrifiés. Elle a parfois une tête un peu trop  princesse « Disney » je trouve, pas assez princesse Viking.

    Elle a de faux airs de Shaniah, avec sa petite robe, suivant Thorgal au royaume des morts…

    Mais le dessin ne leur confère pas le charisme que Rosinski sait donner à ses personnages. C’est ainsi.

    Les scènes d’action manquent toujours de dynamisme. Il faudrait varier encore plus les plans, plongées, contre-plongées, et les contrastes. Il y a une grande harmonie dans les double-pages, mais la contre-partie c’est qu’il a aussi beaucoup d’uniformité. Du coup on n’est pas assez surpris, jamais émerveillés. 

    Les pages 16-17-18 sont intéressantes, et l’encrage est sympa.

    Le scénario aurait pu commencer p15 , vu qu’on s’en fout de la vie de Svein en fait…  et faire de l’entrée dans le royaume de Hel quelque chose de plus mystérieux, inquiétant ou grandiose. Il y a de belles grandes cases quand même.

    J’aurais bien aimé sentir encore plus la SOIF aussi, comme un truc pesant sur tout l’album. C’est un peu le cas, mais ça aurait dû être pire, parce que la soif c’est affreux. Cela dit, pour l’anecdote, j’ai lu l’album hier soir, et je me suis réveillée assoiffée cette nuit. A voir… c’est peut-être plutôt dû á la pizza-bière de la veille.

    Concernant les cases blanches sans contour, avec fort contre-jour, je me suis toujours demandée à quoi elles servaient. Parfois elles sont rigolotes. Souvent j’ai l’impression que c’est un effet graphique qui n’a pas d’effet sur l’émotion, alors qu’il pourrait vraiment en avoir un, s’il était amené de façon pertinente dans le scénario.

    Thorgal est plus malin que les autres à plusieurs reprises. On le reconnaît bien là. Aaricia aussi, mais d’une façon un peu trop genrée (sexiste ?) : faire une tirade sur les compétences féminines en matière de coeur et de sensibilité, le tout au milieu des flammes, je ne sais pas si c’est à prendre au premier degré en fait.

    La communauté des femmes féministes apporte un propos à creuser : la violence n’est pas toujours là où on le croit, lá où on la voit. C’est dommage le propos d’Aaricia est bavard, elle donne un mauvais cours de philo sur le bonheur. On lui pardonne sa jeune naïveté.

    Finalement j’aurais préféré que cette série soit une succession de One-shot  (même 10) un peu comme dans les albums «L’enfant des étoiles» et «Aaricia» où une succession d’anecdotes nous rapprochent des personnages en fondant leur histoire, leur caractère, leur relation. 

    Ce que j’aimerais ne plus voir dans les prochains albums :

    – une histoire racontée, un flash-back dessiné (avec des histoires sordides)

    – des astérisques traduisant le lexique nordique (Thorgal n’est pas né d’une passion pour les Vikings, Rosinski l’a souvent expliqué)

    – une île, ou une sorcière.

    – une scène horrible qui fait pas peur (disons qu’on a connu mieux, et de toute façon on avait bien compris depuis le précédent album que c’était un gros méchant pas fin qui menaçait tout le monde de le peler vif).

    Ce que j’aimerais continuer à voir :

    – Thorgal qui court partout, trouve des solutions, bricole, grimpe, bondit et se tire du pétrin.

    – Aaricia qui prend des intiatives.

    – Aaricia séduisante et Thorgal sous son charme.

    – des personnages secondaires intéressants et pas trop encombrants.

    – des décors avec de beaux encrages.

    A la fin Thorgal me paraît pas inquiet à l’idée de rentrer à la maison pour marier sa belle. Ce n’est pas crédible, on a vu à quel point Bjorn et Gandalf peuvent lui pourrir la vie, en plus Gandalf a eu des projets sacrément contrariés.

    et les 2 oiseaux à la fin, ce sont 2 aiglons ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 6 mois par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer

    Ce que j’aimerais continuer à voir :

    – Thorgal qui court partout, trouve des solutions, bricole, grimpe, bondit et se tire du pétrin.

    – Aaricia qui prend des intiatives.

    – Aaricia séduisante et Thorgal sous son charme.

    – des personnages secondaires intéressants et pas trop encombrants.

    De mon côté j’aimerai un album où l’on recroise des Atlantes, ou Jolan et Louve explorent leurs pouvoirs. Et qu’en est-t-il du demi frère qui a des pouvoirs? J’aimerai vraiment voir ce sillon exploré à nouveau.

    Répondre | Lien | Citer

    Je partage totalement l’avis d’Hirondl sur la soif.

    En fait, à défaut de « méchant » personnifié dans cet album (encore une fois je trouve que Harald n’est pas une vraie menace dans cet album), la tension aurait pu venir de la soif. On aurait pu dès lors faire un vrai album d’atmosphère. On aurait pu sentir la soif accabler les compagnons de Thorgal comme la maladie avec Jolan dans le mal bleu! C’eût été plus convainquant que d’écorcher la pauvre Völva pour nous montrer la cruauté d’Harald. Mais qu’on est loin de cette pesanteur du mal bleu ou même de l’atmosphère malsaine de l’ile des enfants perdus!

     

    Répondre | Lien | Citer
    Mat

    Perso j’ai trouvé cet album sympa.

    Les dessins sont vraiment top.

    Répondre | Lien | Citer

    Je viens de finir l’album… 

     

    Bof bof bof… Yann ne sait plus quoi inventer pour étaler sa science. Par contre scénaristiquement c’est une fois encore le vide. Il nous fait une fois de plus le coup de l’ile bizarre. Une fois c’est cool, mais au bout de 3 fois c’est un peu toujours pareil. Puis que c’est lisse. Plein de bons sentiments. Les dialogues sont toujours dans le too much. Trop de dieux, trop d’expression qui n’ont plus aucun sens… J’en ai vraiment ras la casquette de ce scénariste.

     

    Niveau dessin, comme souvent rien a dire. C’est très jolie, bien qu’un peu plat. Par contre toujours le problème des visages et de ses mâchoires horrible…

     

    Bref, bof bof bof/20

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bof/20, c’est pas une super note.  

    Bon, encore une fois cet album divise, avec des lecteurs qui s’y retrouvent et d’autres non. Comme toujours, je me dis quand même que cette série est forcément marquée de l’empreinte de ses auteurs, qui l’ont nettement détachée de la série originelle pour en faire une entité propre.

    En tout cas les albums suivent une vraie ligne, avec une identité. Qui n’est pas celle de la série de Van Hamme et Rosinski, c’est vrai. C’est donc bien une série de Yann et Surzhenko, je pense qu’il faut la lire ainsi et y trouver ce que ces auteurs ont souhaité y mettre. C’est sûrement aussi pour cela que le travail de Yann m’a semblé différent pour les deux derniers albums de la série mère, il me semble que son approche n’est pas la même.

    Peut-être aussi que Fred Vignaux interprète davantage les scénarios, alors que Roman me semble très respectueux de la trame qu’il reçoit. Je pense par exemple ici à la scène du naufrage, qui selon moi aurait pu être mise en scène avec beaucoup plus d’efficacité. J’ai l’impression que Roman n’ose pas « secouer le scénario » pour l’interpréter à sa façon et lui donner du peps.

    Il ne peut sûrement pas raccourcir ou retirer des dialogues mais il pourrait peut-être, par exemple, les réunir dans des cases pour se libérer un espace graphique salutaire. Les 17-18 premières planches étant, disons… du voyage, je pense que ça aurait été bien de réunir des dialogues pour ponctuer les planches d’un peu plus de belles grandes cases de mer ou brume.

    Et je profite de ce message pour vous poster l’image qui a servi d’inspiration pour la couverture.

    Si j’avais pu choisir la couverture, j’aurais plutôt choisi l’image ci-dessous, qui est pour moi l’une des plus intéressantes de l’album. Elle méritait plus de place et d’exposition. Malheureusement, aussi, elle aurait mérité du mystère, mais la vilaine Thorbiorg s’est dépêché de spoiler la scène juste après avec une tirade didactique. Dommage.

    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Bof bof bof… Yann ne sait plus quoi inventer pour étaler sa science. Par contre scénaristiquement c’est une fois encore le vide. Il nous fait une fois de plus le coup de l’ile bizarre

    C’est toujours une déception lorsque l’on n’apprécie pas  » une nouvelle fois  » un livre qui traite des aventures d’un personnage que l’on apprécie énormément. Vous auriez du voir ma tête après la lecture de Arachnée ( Arachnéa ? ), la Cité sous le sable ou Aniel…. Pour la Jeunesse de Thorgal, j’ai jeté le gant depuis longtemps. Donc…..plus de déception.  Pour Thorgal, je me fixe le tome 40 pour voir si je continue.

    Il semble que Yann soit un fanatique des îles ( pour les 2 derniers Thorgal, c’était déjà le cadre du scénario ) Et ça n’avait pourtant pas donné des histoires…. » extraordinaires  « ( Stéphane, tu remarqueras que je pondère mon vocabulaire  ). Haaaaaaaaaa…….. je rêve encore du désert ou de la jungle du cycle du pays Qâ…………..   

    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Yann ne sait plus quoi inventer pour étaler sa science. Par contre scénaristiquement c’est une fois encore le vide.

    Stéphane, désolé mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Pas besoin de sortir ton calibre 32    Ce n’est qu’un petit clin d’oeil humour pour débuter la journée. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Pas d’inquiétude Ralf, évidemment qu’on peut en rigoler ou s’exprimer !  

    Peut-être que, plutôt que « Les larmes de Hel », on peut donc parler des « Larmes de Lui ».

    Moi je vous demande juste d’être attentifs aux termes employés, à la fois vis-à-vis des ayant droits (auteurs éditeurs) mais aussi des lecteurs, puisqu’on voit que certains lecteurs qui sont passés ici, comme KrissArc ou Mat, ont apprécié l’album. Ils n’ont pas envie qu’on leur dise que ce qu’ils aiment est du vomi de caca. Mais je pense qu’ils sont tout à fait partants pour échanger, ou pour lire des avis moins positifs que le leur, mais argumentés.

    D’ailleurs, avis à ceux qui ont aimé ce tome 9 ! Dites-nous pourquoi, défendez votre bifteck. Rogntudju, du nerf !

    Pour ma part, je lui ai mis 3 étoiles sur 5 dans l’Althing. Je n’en avais mis que 2 au tome précédent, et comme celui-ci m’a semblé bien meilleur, j’ai monté la note.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Pour ma part, je lui ai mis 3 étoiles sur 5 dans l’Althing. Je n’en avais mis que 2 au tome précédent, et comme celui-ci m’a semblé bien meilleur, j’ai monté la note.

    Justement j’ai eu ce problème, mais du coup j’ai mis 2 étoiles quand même, en me disant qu’il faudrait des demi-étoiles, des quart-d’étoiles, ou augmenter le nombre d’étoiles (et en mettre 25 aux albums de VH de la grande époque  )

    Répondre | Lien | Citer

    Moi j’ai mis 2 étoiles aussi. Et qu’est ce que j’aimerais que l’éditeur voit les notes de ce genre d’album oubliable.   

     

    Pour le reste, désolé si j’ai pu paraître un peu sec sur ma critique (qui est plus une plainte qu’une critique d’ailleurs), c’est juste que je crois que je ne peux plus m’encaisser le travail de Yann. Je ne comprends pas comment chez Le Lombard on puisse valider son travail, ou au moins qu’il n’y ait pas une personne pour dire qu’il exagère sur certain dialogue et passage (genre la prophétie sur le rochet qui sort de nul par comme ça et qui en plus est ridicule quand on connaît l’issu du tome 1 de Thorgal)…

     

    Plus ça va plus j’ai l’impression de lire une parodie. En soit l’idée de base de cet album est plutôt bonne mais tellement vue et revue qu’on perd en intérêt. Puis bon, on sent que cet album est la aussi pour tirer la corde jusqu’au bout… 

     

    Il n’y a aucune passion dans cet album en ce qui concerne le scénariste et on sent qu’il fait ça pour remplir son frigo et celui de l’éditeur au passage. Seul Surzhenko est véritablement passionné dans cette histoire. Ce serait bien qu’il prenne exemple sur Fred et qu’il s’affirme un peu plus et qu’il ose dire quand il pense que ça ne va pas. En ça, on sent une véritable différence entre le Yann de la série mère et celui de la Jeunesse… A moins que le travail de Yann lui convienne comme ça…   

     

    Dire qu’on risque de se faire flinguer Shaigan comme ça, ça me rend malade rien que d’y penser… 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    En ce moment je lis ou relis les albums de Tif et Tondu ou de Natacha, des vieilles séries donc, avec l’esprit Spirou de la belle époque (je parle de l’hebdo, pas de la série BD). Je retrouve un peu dans « La jeunesse de Thorgal » ce qu’il y a dans ces séries : des dialogues touffus avec des bons mots, des anecdotes, des échanges enflammés entre les personnages. Des scènes très documentées, limite didactiques. Et puis des scènes dans les scènes, des pages qui sortent de la trame générale avant d’y revenir, des petits moments un peu délire, etc.

    Je me dis parfois que ce qu’il faudrait à la Jeunesse, c’est un graphisme semi-réaliste, « gros-nez » comme on dit. Un peu comme ce que faisait Vignaux au début de sa carrière (voir ci-dessous).

    J’ai l’impression qu’il y a un décalage entre le propos et le graphisme, en fait. Peut-être qu’avec un graphisme gros-nez ou une approche un peu manga, ce serait plus raccord.

    Bon c’est une réflexion comme ça en passant, vous en ferez ce que vous voudrez.

    Hirondl a écrit
    il faudrait des demi-étoiles, des quart-d’étoiles, ou augmenter le nombre d’étoiles (et en mettre 25 aux albums de VH de la grande époque

    Purée , tu viens de me donner une idée, je vais me mettre au travail sur un truc, je vous tiendrai au courant !  

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    J’ai l’impression qu’il y a un décalage entre le propos et le graphisme, en fait. Peut-être qu’avec un graphisme gros-nez ou une approche un peu manga, ce serait plus raccord.

    ….. mouais c’est pas faux, mais :

    Jamais tu m’entends, jamais je ne veux Thorgal en version « gros-nez »   

    Il y a dans le dessin de R.Surzhenko un côté manga dans les visages, dans le côté stéréotypé. Ça se voit plus dans certains dessins de Louve. 

    C’est exactement ce qui m’inquiète pour l’album sur Shaïgan en tous les cas. Les expressions de visage ont un côté trop « gentils », limite kawaii parfois. Et ça c’est pas raccord avec la période Shaïgan.

    Et puis il y a les problèmes de montage, de mise en page parfois, l’aspect cinématique surtout, qui posent problème, et ça vient surement/sans doute/peut-être/je ne sais pas/ du scénario.

    De mon point de vue, le style de dessin tel que celui de Vigneaux, dans les 2 derniers albums, colle à l’univers de Thorgal et pissétout.

    Il me tarde tellement de voir les dessins de Robin Recht…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 5 mois et 3 semaines par Hirondl.
    Répondre | Lien | Citer

    Abeloth a écrit
    Je ne comprends pas comment chez Le Lombard on puisse valider son travail, ou au moins qu’il n’y ait pas une personne pour dire qu’il exagère sur certain dialogue et passage

    La voilà la bonne question ! Y a t’il une personne au Lombard qui lit les scénarios et donne son aval pour que le dessinateur débute son job ?

    Dans une maison d’édition de romans, il y a un directeur d’édition. Il va lire le manuscrit et, si il l’aime, le validera, l’achètera et l’éditera. Mais comment cela se passe-t’il chez un éditeur BD….? Je ne peux pas croire que personne n’analyse ( avant tout pour des raisons de moralité : le scénario comporterait-il des atteintes morales à un contenu destiné à des jeunes lecteurs…?  ) le scénario avant que le dessinateur attaque les planches. 

    Thorgal-BD a écrit
    Si j’avais pu choisir la couverture, j’aurais plutôt choisi l’image ci-dessous

    100 % OK avec toi Stéphane. Je trouve ce visuel bien plus propice à figurer sur une couverture. Ca aurait pu faire une terrible peinture de Rosinski !!!! Je trouve la couverture de ce tome 9 comme étant la moins….  » inspirée  » de la série. Je n’aime pas trop les 2 visages en arrière plan. Ca surcharge le visuel ( et ça vient derrière les textes…. ) . Mais Rosinski maîtrise toujours aussi bien la peinture. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Le scénario est peut-être observé sur un synopsis plus ou moins détaillé, genre document de présentation en deux-trois pages, sans les dialogues.

    Sur le papier, une histoire d’équipage perdu en mer et luttant contre la soif, témoin puis victime d’un drakkar en feu, puis d’un terrible naufrage, puis découvrant une île déserte inconnue sans aucune ressource, dans laquelle des baies mortelles empoisonnent l’eau et un pont semble mener tout droit au royaume d’une déesse des Enfers, tout en cachant un incroyable secret préservé par le meurtre ou l’agonie de naufragés… Tout ça est tout à fait alléchant. Pour ma part je pourrais valider un tel scénario.

     

    Et sinon, un peu déçu, je pensais me faire déglinguer après avoir proposé de faire du manga gros nez sur Thorgal, et vous voilà tous bien sages. Heureusement qu’Hirondl est là pour me coller la baffe attendue.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Atelier de Roman Surzhenko

    Ça faisait bien longtemps, quelques années en fait, que je n’avais pas créé de contenu pour la série de la Jeunesse.

    Un nouvel atelier vous est proposé dans la fiche de l’album, afin de parcourir à nouveau les planches de Roman Surzhenko et de s’attarder sur les lumières, les couleurs, les choix graphiques et les ambiances.

    Les larmes de Hel

    Les larmes de Hel

    Les larmes de Hel

    L’atelier est à découvrir ICI.

    J’ai sélectionné des images et des ambiances, afin de les partager avec vous. N’hésitez pas à poster votre avis.  

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Je l’ai lu, il y a deux jours. Je l’ai déjà quasi oublié. En parcourant vos messages, ça me l’a un peu remis en tête, ce qui est plus pratique pour donner un avis.

    Et donc… Bof.

    J’ai trouvé la première partie longue et ennuyeuse, il n’y a aucune tension, les personnages sont barbants. Je me disais juste : « mais bordel, allez-y dans la brume, on sait que vous allez y aller, pas la peine d’attendre, et pour rien proposer en plus. »

    Ça s’améliore un brin ensuite, mais sans plus, il a manqué un gros quelque chose pour m’accrocher. J’ai plus eu l’impression d’une suite de scènes/moments très peu liés entre eux. Et toujours un manque de tension, plus un manque de psychologie suggérée.

    Comme dit au début, les personnages sont énervants. Soit, ils étalent leur science avec pléthore d’expressions « viking » qui finissent par donner la nausée. Soit ils nous racontent, encore, des trucs du passé peu utiles ou mal amenés. Soit ils nous sortent des leçons de morale. Sur ce point, mention particulière à Aaricia qui, j’ai l’impression, n’a fait que ça. Elle ne ressemble ni à la gamine de l’album Aaricia, ni à jeune femme du tome 1 de la série mère, ni à Aaricia quand elle commence à avoir vraiment de la consistance. Bref, elle me tape un peu sur les nerfs. Quant aux autres personnages, les secondaires, pas un n’arrive au quart de la moitié du charisme des personnages de Van Hamme, même quand ceux-ci étaient ultra secondaires. 

    On aloute à cela la répétition de l’erreur de Thorgal affirmant qu’il vient des étoiles, alors que cette erreur a vraiment été soulignée la première fois. A ce moment de son existence, il n’en sait rien scrogneugneu ! Mais autant parler à un sourd, Yann ne fait visiblement pas cas des remarques (et dans ce cas, y a pas matière à ergoter, c’est une foutue et réelle erreur).

    Bref, j’avais oublié ma lecture et je vais la ré-oublier, comme tous les opus de La jeunesse de Thorgal, et la quasi totalité des histoires des séries dérivées (quand je pense que je peux raconter la majorité des albums de Van Hamme).

    Moi aussi, j’attends juste que cette déclinaison s’arrête enfin. Déjà parce que c’est pas bon et aussi parce qu’on se demande comment les deux protagonistes principaux peuvent arriver à être ce qu’ils sont au début de La magicienne trahie quand on voit ce qu’ils sont et ce qu’ils ont déjà vécu dans La jeunesse.

    Et pourtant, comme beaucoup d’entre vous, j’achète quand même. Foutue collectionnite. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit
    Bref, j’avais oublié ma lecture et je vais la ré-oublier, comme tous les opus de La jeunesse de Thorgal, et la quasi totalité des histoires des séries dérivées (quand je pense que je peux raconter la majorité des albums de Van Hamme).

    Personnellement je trouve quand même que l’île des enfants perdus et la dague du temps, dans la série Kriss sortent quand même du lot et font à peu près honneur à Thorgal.

     

     

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    Effectivement, les albums signés Dorison sortent du lot et sont bons. Ces trois albums, d’ailleurs, je me souviens de l’histoire, preuve s’il en est qu’ils sont de qualité et s’approchent du canon thorgalien. 

    Répondre | Lien | Citer

    Cat a écrit

    Effectivement, les albums signés Dorison sortent du lot et sont bons. Ces trois albums, d’ailleurs, je me souviens de l’histoire, preuve s’il en est qu’ils sont de qualité et s’approchent du canon thorgalien. 

    Cat, contente de ton retour sur le forum. Sauf que j’ai envie d’aller pleurer à chacun de tes messages…

    tellement je suis d’accord.

    Bon je vais pleurer, je reviens. 

    Ok, Il y a chez Dorison cette forme de simplicité dans le scénario et les dialogues, proche de l’efficacité Vanhammienne en fait. On a beaucoup parlé de l’émotion tout ça, mais ce que je retiens d’un album comme Le feu écarlate c’est que je retiens TOUT, justement. En plus dans un contexte où l’histoire était devenue sacrément lourde et compliquée.

    Répondre | Lien | Citer
    CatCat

    De ceux signés Dorison, Le feu écarlate est celui que j’aime le moins, mais faut dire que le défi de réussir à terminer le mega cycle était sacrément compliqué. Et malgré le fait que je n’ai pas tellement apprécié, il a le mérite d’avoir en un seul album réussi le pari. Ce qui est déjà un sacré exploit. Et j’avoue que la façon de faire était quand même solide.

    Y avait plus qu’à ramener le petit groupe au village et réunir les protagonistes, chose qui a été si bien sabotée que j’en reste toujours aussi atterrée, mais c’est une autre histoire qu’il vaut mieux tenter d’oublier (et là pour le coup, celle-là je l’oublie pas). 

    Répondre | Lien | Citer

    En relisant l’album, j’ai une petite question de dessin :

    Pourquoi en pages 25-27, Modgud est représentée comme une « géante » (dixit Thorgal) d’environ 2m50, beaucoup plus grande que Thorgal, de la taille de Frigg, et présentée comme une déesse qui garde la porte des enfers.
    Et quand tout le monde apprend que c’est juste une communauté de femmes rejetées, elle est dessinée comme une femme de 1m90 environ, à peine plus grande que Thorgal (40, 41, et surtout 45 première case où ils sont l’un derrière l’autre)?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 5 jours par pennybridge.
    Répondre | Lien | Citer

    En fait, à chaque fois que quelqu’un vient  signaler une incohérence où un problème (dessin ou scénario), j’ai juste envie de dire : « pitié, arrêtez d’achever la bête qui respire encore, laissons-la en vie ».

    Répondre | Lien | Citer

    Hirondl a écrit

    En fait, à chaque fois que quelqu’un vient  signaler une incohérence où un problème (dessin ou scénario), j’ai juste envie de dire : « pitié, arrêtez d’achever la bête qui respire encore, laissons-la en vie ».

    Non, dans mon cas, j’aime bien la Jeunesse, alors que j’ai vite lâché la série Louve et Kriss. Ce n’était pas mon intention d’achever la bête. J’ai justement réussi à patienter et coup de bol les séries Louve et Kriss que j’avais lâchées se sont arrêtées alors que la série Jeunesse a continué.

    Répondre | Lien | Citer

    J’en profite pour dire que j’ai bien aimé la référence (certes grossière) au rocher de l’anneau des sacrifiés. Même si les tomes de la Jeunesse continuent inexorablement on a l’impression que la distance qui nous sépare du tome 1 de Thorgal est à chaque fois divisée par 2. Et bien évidemment, même si la boucle est quasiment bouclée avec le T1, la distance avec le dernier Jeunesse même divisée par 2, n’est jamais nulle et on a toujours droit à un épisode encore plus proche du 1 . Jusqu’à ce que l’éditeur, les lecteurs et/ou les auteurs se lassent. Ou pas.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 jours et 19 heures par pennybridge.
    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Pennybridge a écrit
    Pourquoi en pages 25-27, Modgud est représentée comme une « géante » (dixit Thorgal) d’environ 2m50, beaucoup plus grande que Thorgal, de la taille de Frigg, et présentée comme une déesse qui garde la porte des enfers.

    Je ne vois qu’une explication : elle est sur un petit tabouret.
    (et ce n’est pas une blague, ça paraît vraisemblable vu la mise en scène organisée par le groupe)

    D’ailleurs je crois qu’elle porte une hyper grande robe dans cette scène, et une bien plus courte à la fin de l’album, ce qui pourrait indiquer qu’elle avait un déguisement.

    Répondre | Lien | Citer

    Ou alors elle est sur des échasses… Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt?

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 120)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021