Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Séries TV

Accueil / Forum / Hors sujet / Séries TV

Bienvenue

Séries TV

Ce sujet a 54 réponses, 21 participants et a été mis à jour par Fred R fred r, il y a 2 mois et 1 semaine.

15 sujets de 41 à 55 (sur un total de 55)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Super belle affiche !! !

    Répondre | Lien | Citer

    Coucou à tous,

    Je viens de découvrir la série TV « Vikings ».
    (J’avais oublié depuis longtemps le message de Galathorn)
    J’ai mis le nez dedans vendredi dernier (plutôt que de regarder les commémorations du 8 mai).

    J’ai accroché très rapidement.
    J’en suis au 6ème épisode de la première saison mais c’est très addictif.
    Je vous conseille.

    Thorgal me permet de craner un peu devant ma copine en lui expliquant quelques éléments Vikings dont je connais déjà les noms (Qui est Loki, le principe pour les guerriers d’aller au Walhalla, la crémation des chefs sur un bateau que l’on envoi au large, etc.)
    Mais globalement, je trouve des différences notables sur l’organisation (Pas d’Althing, un isolement important, un chef qui regroupe plusieurs fermes (petits villages ?) disséminées et non un gros village) mais aussi une grande présence de violence (c’est assez gore par moment).

    Pour les curieux :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vikings_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e%29

    D’autres qui connaissent ?

    Répondre | Lien | Citer

    Je ne connais la série que de nom mais tu m’as donné l’eau à la bouche !
    Pour ceux que ça ninteresse, la série Vikings est (re)diffusée sur la chaine Suisse RTS UN.
    L’épisode 1 de la saison 1 passera demain soir à 23h40.

    Et pour ceux, comme moi, qui n’habite pas en suisse, y’a toujours un logiciel comme Captvty qui permet de regarder en live sur son pc.
    (car je pense que le streaming de leur site ne passe pas en France)

    Répondre | Lien | Citer

    Je viens de finir la première saison de The last kingdom et je conseille cette série à ceux qui ont aimé Vikings.

    Synopsis Wikipédia :

    « À la fin du IXe siècle, ce qu’on appelle l’Angleterre aujourd’hui est séparée en plusieurs royaumes. Les terres anglo-saxonnes sont attaquées et régies par les Danois.

    Uhtred est le fils orphelin d’un noble Saxon. Kidnappé par les Scandinaves et élevé parmi eux, il doit sans cesse choisir entre le royaume de ses origines et le peuple qui l’a vu grandir. »

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 ans et 3 mois par lagroht.
    Répondre | Lien | Citer
    La Casa de Papel – partie 1

    Vous connaissez peut-être « La Casa de Papel » ? C’est la série dont tout le monde parle en ce moment. Produite et diffusée en Espagne par la chaîne Antena 3, elle est arrivée en France grâce à Netflix qui a redécoupé les épisodes et l’a divisée en 2 parties.

    La 2e arrive demain, et comme je meurs d’impatience, j’ai eu envie de vous en parler un peu

    Résultat de recherche d'images pour "la casa del papel"

     

    C’est l’histoire d’un braquage : un homme très intelligent et mystérieux (le Professeur) recrute 8 malfrats, chacun avec une spécialité (il y a la pro de la contrefaçon, l’informaticien de génie, le bagarreur, etc… Leur objectif ? Braquer la fabrique de monnaie espagnole, la Casa de papel, ou plutôt (petit spoil pour vous donner envie de regarder) s’installer dans cette fabrique pour y imprimer leurs propres billets intraçables (2,4 milliards d’euros) en empêchant l’entrée de la police grâce à la présence d’otages. Tout ça sans faire de victimes pour avoir l’appui de l’opinion publique espagnole. Pendant ce temps, le Professeur gère à distance la situation et cherche à ralentir les avancées de police par tous les moyens.

    Cette série est vraiment très agréable à suivre. Elle est bourrée de rebondissements, de retournements de situation… il n’y a jamais de temps morts (ce qui, hélas, entraîne parfois quelques incohérences)

    Donc pour moi, ce qui fait vraiment la force de « La Casa de Papel », ce sont les relations entre les personnages : police/braqueurs, braqueurs/otages, otages entre eux, policiers entre eux, braqueurs entre eux… qui sont très bien exploitées et passionnantes.

    Je me suis beaucoup attachée aux personnages, qui d’abord d’apparence un peu caricaturaux, deviennent vraiment profonds et intéressants. Berlin, le Professeur, Denver, Monica, Moscou, Nairobi, Raquel, Helsinki, Rio, Marivi, Arturo, Tokyo, Angel… il m’est difficile d’en retirer ne serait-ce qu’un. Et puis les acteurs (peu connus en France) sont vraiment merveilleux. Mention spéciale à Pedro Alonso qui incarne un fantastique Berlin, égocentrique et inquiétant.

     

    Résultat de recherche d'images pour "la casa del papel"

     

    J’adore aussi l’esthétique de série. La photo, la réalisation et le montage sont impeccables. J’aime aussi les masques de Dali, les combinaisons rouges des braqueurs aussi endossées pas les otages, les décors froids et blancs de la fabrique, l’atmosphère tendue du huis-clos seulement entrecoupée par des flash-backs ou la confrontation à l’extérieur El Profesor/Raquel…. Ou l’idée de donner des noms de villes aux braqueurs… ce n’est peut-être pas révolutionnaire mais c’est très sympa ! Et que dire de la chanson qui est devenue « l’hymne » de la série, Bella ciao ! Elle est tout simplement magnifique !

    Par contre faites attention ! Il n’y a jamais de longueurs et les épisodes se finissent sur des gros cliff-hangers : c’est une série addictive ! J’ai vu les 13 épisodes de 45 min de la partie 1 en 3 jours. Pourtant, ça ne m’arrive (pratiquement) jamais : j’essaie toujours d’être raisonnable mais là, impossible de résister.

    D’ailleurs je ne suis pas la seule ! La Casa de Papel est une des séries les plus binge-watchées du moment. Vous voilà prévenus !

    Ah dernière chose ! Si vous avez envie de regarder la série, je vous conseille la VO. Ca change vraiment tout de regarder en espagnol et c’est beaucoup mieux ! Surtout que c’est la voix off de Tokyo (l’héroïne) qui raconte l’histoire, et puis rien que les voix de Nairobi, Denver ou Berlin justifient le visionnage en VOST. De toute façon, c’est toujours plus drôle d’entendre les insultes (et il y en a pas mal) en langue originale. 

    Répondre | Lien | Citer
    1

    Hello!

    Je viens de finir de regarder tous les épisodes de « vikings » disponibles sur Netflix.

    J’ai par moments pensé à Thorgal mais c’est quand même assez différent, ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’une série chorale avec moults interactions entre les personnages. A l’inverse de Thorgal qui est résolument solitaire.

    J’ai apprécié dans cette série son côté plus brut, ses personnages plus sombres (avec moult tatouages et coiffures compliquées etc).

    Et vous qu’en avez-vous pensé?

     

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    La série Vikings est souvent citée ces dernières années par les lecteurs, notamment parce qu’il semble qu’on retrouve des éléments de cette série dans l’approche des auteurs de Thorgal les plus récents.

    Je ne saurais pas dire, je n’ai jamais vu une image !

    Généralement les séries chorales m’intéressent peu, j’aime bien les histoires « à l’ancienne » avec un héros ou un groupe restreint de héros. Les interactions multiples, les rebondissements à tour de bras qui font qu’on ne comprend plus rien si on a raté un épisode, ce n’est pas mon truc. J’ai abandonné Games of thrones après 5 épisodes à peine, d’une part parce que ça m’a semblé être d’une violence inouïe avec des personnages principaux qui meurent à tour de bras, et d’autre part parce que j’ai tendance à laisser passer trois semaines entre chaque épisode, alors au bout d’un moment on ne sait plus qui est qui et qui a fait quoi.

    Mais je sais que les séries addictives sont à la mode. C’est le cas pour Vikings ? Du cliffhanger à chaque fin d’épisode, des morts à la pelle, une ambiance sombre limite glauque ? Si c’est le cas, je passe.
    Mais s’il y a, au contraire, de l’aventure, de l’épique, du romanesque et un état d’esprit plutôt positif, je veux bien tenter le coup. Je veux bien des avis !

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Mais je sais que les séries addictives sont à la mode. C’est le cas pour Vikings ? Du cliffhanger à chaque fin d’épisode, des morts à la pelle, une ambiance sombre limite glauque ?

    C’est tout à fait cela ^^.

    Répondre | Lien | Citer

    Personnellement je ne vois pas le mal pour ce qui est des vikings ou autres séries similaires !

    On ne peut pas toujours regarder que des séries à l’eau de rose ou autre !

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui oui, bien sûr, c’est juste un avis personnel.

    Je m’interroge souvent sur la production télé et autres, et son évolution vers un modèle addictif basé sur le choc émotionnel. Quand le choc émotionnel est rare mais puissant (comme on peut le voir dans pas mal d’albums classiques de Thorgal, d’ailleurs), l’œuvre marque le lecteur/spectateur, laisse une trace, une réflexion, un rêve ou une légère cicatrice. J’aime ça, quelle que soit la nature du choc. Ça peut être romantique ou bien gore, ce n’est pas le problème.

    Mais j’ai bien du mal avec ce modèle assez nouveau qui consiste à choquer encore et encore le spectateur, en noyant l’histoire dans de multiples scènes potentiellement dérangeantes, ou en créant des personnages qui n’auront pas d’autre utilité que de provoquer ces chocs.

    Même chez les plus petits, si on s’attarde sur une bonne partie de ce qui est diffusé à la télé, on voit des épisodes frénétiques (souvent des productions américaines) et braillards, avec de petits personnages bien moches qui courent dans tous les sens en criant bien fort, et des histoires absurdes aussitôt oubliées. De l’agitation mentale.

    Après, on va trouver plein de jolis mangas bien dessinés, avec des ados au lycée qui se mettent à s’assassiner les uns les autres, si possible en énucléant ou arrachant un membre, une tête. C’est devenu un modèle littéraire, l’Agatha Christie version Peter Jackson (le premier, celui de « Brain dead »).

    Et donc des séries, tournées avec des moyens colossaux et une direction artistique dingue, mais qui ne sont plus capables de raconter sans choquer. Aujourd’hui, l’enquêteur n’est plus un flic qui sonde l’esprit des vivants, mais un médecin légiste qui découpe les morts, parce que la vérité est dans leur estomac ou leurs malformations cardiaques et parce que montrer une nana à poil avec le torse découpé c’est toujours sympa. Et il paraît qu’il est normal d’offrir à son p’tit neveu de 7 ans un jeu vidéo avec un 18 en rouge inscrit sur la jaquette. Parce qu’on est en 2020, il faut vivre avec son temps.

    Eh, moi j’aime bien les jeux PEGI 18, et j’aime bien les nanas à poil ! Mais pas découpées, ça non, je trouve ça pas joli du tout.

    J’aimerais bien pouvoir regarder une série d’aventure, ou policière, pour me détendre, en étant sûr que je ne vais pas dégobiller le déjeuner, ou devoir me jeter sur la télécommande comme un GI sur une grenade si ma gamine a le malheur d’entrouvrir la porte pour me demander où elle a rangé sa boîte de crayons de couleur.

    Voilà, c’est une évolution de la consommation d’images, j’observe, je n’adhère pas, je ne suis pas consommateur et j’en avertis mes proches, mais cela reste très personnel et je ne compte pas militer ! Je trouve que c’est un sujet de société, intéressant, comme d’autres, et je laisse chacun juger de ce qui le fait vibrer.

    Répondre | Lien | Citer

    J’ai bien l’impression que le mot clef de tout ça c’est « addiction » sur fond de logique de marché.  Je suis assez d’accord, le gore en soi n’est pas le problème. Le problème c’est la sidération. Il faut savoir que la grande majorité des dessins animés ne sont plus accessibles aux enfants sur le plan cognitif, ils ne servent qu’à mettre le gosse dans une état de sidération, c’est ce qui fait qu’arrêter de regarder la télé leur demande tant d’efforts et provoque de la colère. Quand on voit un petit film pour enfants des années 60, on a l’impression, nous adultes, que le gosse va s’ennuyer devant, alors qu’ils  adorent ça, parce qu’ils comprennent l’histoire !!!  C’est lá qu’on voit que la question de la compréhension d’un récit est le coeur du problème, la compréhension qui amène à réfléchir, à penser, à créer même …  D’où des scénarios assez pauvres en fait, avec une multiplicité des personnages donnant artificiellement l’impression d’être face à une histoire complexe, le but est de créer de la dépendance, rien d’autre.

    Une série peut être très gore, et très bisounours à la fois justement, dans les intentions, cela ne me semble pas incompatible. 

    Et pour aborder la question sous un autre angle, moi je suis comme Thorgal : les problèmes de couronnes me gonflent, les histoires qui ne sont basés que sur le recyclage des éternelles luttes de pouvoir des dominants et leur royaume me gonflent, bref  la ribambelle de clichés qui accompagnent la notion de sang familial et autre supériorité clanique, ça me désole en fait.  Et pourtant j’adore le romanesque et le chevaleresque, mais pas le cliché ni la bisounourserie.

    L’addiction actuelle pour les séries et le fait de ne plus vouloir de fin c’est tout simplement ne jamais vouloir que le plaisir s’arrête, c’est finalement c’est un rapport assez enfantin au monde (« toutes les bonnes choses ont une fin » dit-on aux enfants enfin disait-on) ne plus avoir á gérer sa frustration, s’acheter tout ce qu’on veut, aller où on veut avec qui qu’on veut, comonveut, kantonveut …. bref.

    Mais moi aussi je regarde des séries, avec une moitié de cerveau, en vidant le lave-vaisselle. 

    Répondre | Lien | Citer

    Personnellement, j’ai du mal avec les séries actuelles. Elles sont sensées être addictives, mais elles ne fonctionnent pas sur moi. Toutes finissent pas m’ennuyer, sauf des cas rares. 

    Et je plussoie le fait que le glauque devient vraiment agaçant, à force. 

    La dernière série qui m’a vraiment scotchée c’est Dark, mais parce que c’est de la SF avec un scénario VRAIMENT complexe, sans remplissage. Après, cette série fait partie de son époque a un côté glauque que je ne cautionne pas. Notamment les relations interfamiliales. On dirait que les séries veulent à tout prix se démarquer de Disney, en ne racontant que des relations toxiques entre personnages. C’est désespérant parfois.

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit
    La dernière série qui m’a vraiment scotchée c’est Dark, mais parce que c’est de la SF avec un scénario VRAIMENT complexe, sans remplissage. Après, cette série fait partie de son époque a un côté glauque que je ne cautionne pas. Notamment les relations interfamiliales. On dirait que les séries veulent à tout prix se démarquer de Disney, en ne racontant que des relations toxiques entre personnages. C’est désespérant parfois.

    J’avais bien aimé les deux premières saisons mais je ne comprend rien à la troisième ><

    Répondre | Lien | Citer

    Fred r a écrit

    Isis a écrit
    La dernière série qui m’a vraiment scotchée c’est Dark, mais parce que c’est de la SF avec un scénario VRAIMENT complexe, sans remplissage. Après, cette série fait partie de son époque a un côté glauque que je ne cautionne pas. Notamment les relations interfamiliales. On dirait que les séries veulent à tout prix se démarquer de Disney, en ne racontant que des relations toxiques entre personnages. C’est désespérant parfois.

    J’avais bien aimé les deux premières saisons mais je ne comprend rien à la troisième ><

    Parce que il n’y a rien à comprendre. Malheureusement, les deux premières saisons étaient logiques, alors que la dernière se perd dans des considérations qui n’ont plus aucune logique.

    C’est fort dommage. Les deux premières saisons étaient vraiment fascinantes.

    Répondre | Lien | Citer

    Isis a écrit
    Parce que il n’y a rien à comprendre. Malheureusement, les deux premières saisons étaient logiques, alors que la dernière se perd dans des considérations qui n’ont plus aucune logique. C’est fort dommage. Les deux premières saisons étaient vraiment fascinantes.

    Tu me rassures. Sérieux, j’ai REVU l’épisode 3 avant de repartir, mais y a pas, c’est pas clair, pas rythmé, pas fun… Alors que j’avais dévoré les deux premières saisons… a me fait le même effet que les saisons 2 de Westworld et Altered Carbon,

    Thorgal-BD, tu vois mon ressenti sur certaines séries, qui choquent effectivement par moments, mais se perdent aussi dans des sous-intrigues parfois difficile à suivre.

15 sujets de 41 à 55 (sur un total de 55)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2020