Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Achat par internet

Bienvenue

Achat par internet

Ce sujet a 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 2 ans et 8 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #31505 Répondre | Citer

    Tiens, au fait, en me promenant sur le site d’un libraire pour lire la fiche du dernier Prométhée (Tome 13), je viens juste d’apprendre que Amazon et Fnac avaient brutalement arrêté il y a un an environ le cumul de la réduc de 5% et les frais de port gratuit (pour mettre soit les 5% de réduc et retrait en magasin (Fnac), soit les frais de port à 1ct et sans réduction) à cause d’une loi Anti-Amazon de 2014.
    Je m’étais demandé d’où venait ce changement brutal de politique de Fnac et Amazon, j’ai maintenant la réponse.
    Est-ce que quelqu’un était au courant de cette loi?

4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui, on peut en parler ! Je vais essayer de ne pas dire trop de bêtises sur la question.

    On vit dans le paradoxe, les amis.

    Avant, il y avait la loi Lang, datant de la 1ère élection de François Mitterrand (1981). Une loi qui fixait un prix unique obligatoire pour les livres neufs, avec la possibilité pour les marchands de proposer 5% de réduction.
    Evidemment, à l’époque, pas d’Internet, il fallait aller avec ses pieds dans une boutique, et payer avec un chèque qu’il fallait remplir soi-même ou des sous très lourds dans la poche. Rendez-vous compte la misère qu’on vivait.

    Bon, aujourd’hui, c’est carrément chaud pour les libraires. Quasiment tous les livres sont vendus en ligne, et ce qui reste doit beaucoup venir des supermarchés.
    Une nouvelle loi a donc été proposée, pour tenter (vainement, malheureusement, à mon avis) de donner un coup de pouce aux librairies indépendantes.

    Si j’ai bien suivi, le dernier texte de nos élus indique ceci :
    Pour la livraison à domicile, le vendeur ne peut plus retirer les 5% du prix de vente (seulement du prix de livraison), ET les frais de livraison ne peuvent plus être gratuits.

    Concrètement, ça signifie que le prix des livres a augmenté en France, pour les achats en ligne. Et pas que chez Amazon, chez toutes les boutiques en lignes qui n’ont pas de grande chaîne de magasins. Je pense à BD Fugue, par exemple.

    On a imaginé, dans nos assemblées, qu’en tapant de quelques centimes dans le porte-monnaie des lecteurs, on les inciterait à ne plus commander leurs bouquins sur Internet. Pour moi, cette loi relève essentiellement du soutien moral (pour les libraires) et du délestage de portefeuille (pour les autres).

    Franchement… On ne va pas dans une librairie parce qu’on paiera 18 centimes de moins. On y va pour l’accueil, le conseil, la vie sociale, la jolie caissière, ou tout simplement pour quitter la Terre et être, pendant quelques minutes, au milieu du papier et des mots.

    Au final, je ne pense pas qu’Amazon soit réellement impacté par cette loi, parce qu’on n’arrête pas avec des clous une machine de guerre en mouvement.
    Je me demande même si Amazon ne gagne pas plus d’argent qu’avant ! Un bouquin à 10€ lui rapportait 9€50 avant, et lui rapporte 10€01 aujourd’hui. Evidemment, il faut retirer de cela les frais de livraison, toujours à la charge d’Amazon. Mais comme la boîte économise largement (par rapport à un libraire) sur tous les frais généraux, sur les employés, et même apparemment en magouillant « en utilisant les ressorts mis en place par nos élus pour payer des impôts de façon moins brutale »…

    On vit dans le paradoxe, les amis.

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal.BD a écrit :
    Pour moi, cette loi relève essentiellement du soutien moral (pour les libraires) et du délestage de portefeuille (pour les autres).

    C’est pas mal résumé! :D

    Thorgal.BD a écrit :
    Franchement… On ne va pas dans une librairie parce qu’on paiera 18 centimes de moins. On y va pour l’accueil, le conseil, la vie sociale, la jolie caissière, ou tout simplement pour quitter la Terre et être, pendant quelques minutes, au milieu du papier et des mots.

    Ben franchement, pour moi, ça a un peu changé les choses. Bon je n’achète plus que 3-4 BDs par an (famille nombreuse, congé parental, la crise, tout ça), et parfois d’occase sur leboncoin, mais quand avant pour le même prix, je pouvais me faire envoyer les BDs chez moi je n’hésitais pas à commander sur internet car il n’y a que 1 bonne librairie à 50km à la ronde, dans mon coin (si on excepte les librairies de Paris intra-muros). Au contraire de magasins Fnac et autres, bien placés.
    Maintenant, je me dis que pour le même prix, je préfère faire un gros crochet pour voir mon libraire (en plus, il n’a pas de vendeuse donc c’est moins drôle), qui me fournit de temps à autre des goodies gratuits (dossier de presse, etc.) et faire très modestement tourner son commerce, plutôt que d’aller à la Fnac.

    D’ailleurs, c’est malin de sa part, il fait les 5% de remise mais quand tu lui as acheté la 10ème BD. héhé
    Entre les Bds d’occase et celles où je fais l’impasse, dans 4-5 ans, je devrais récupérer mes 6€

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ben écoute, si ça marche, alors tant mieux.

    Pour ma part j’achète rarement des livres chez Amazon, sauf pour des choses un peu anciennes difficiles à trouver dans mon coin. Mais je n’ai pas non plus de scrupules particuliers, pour acheter chez eux, notamment les blu-rays / CD / jeux vidéos qui sont souvent proposés à prix canon.
    Ils ont aussi beaucoup d’atouts, un moteur de recherche très efficace (qui te scrute le cerveau au neurone près), un service occasion, une livraison rapide, accessible 24/24, renvoi simple en cas de panne, etc.
    D’ailleurs, s’ils monopolisent quasiment le secteur, ce n’est pas seulement parce qu’ils dévorent tout, c’est aussi parce qu’ils proposent des services de qualité et qu’ils sont en phase avec notre époque.

    pennybridge a écrit :
    dans 4-5 ans, je devrais récupérer mes 6€

    Une loi à effet psychologique, mais si ça marche c’est bien. C’est l’homéopathie de la librairie traditionnelle.

    Répondre | Lien | Citer

    Amazon est une sacrée base de données ! C’est là que je vérifie les références de mes bouquins dont je transmets ensuite la commande à ma libraire du coin. :) Mais ça peut être terriblement lent, là j’attends des BD commandées depuis un mois… Hier, j’ai acheté d’occasion via Amazon un roman au tiers du prix, frais d’envoi compris. Les libraires doivent dénicher leur créneau s’ils veulent survivre :?

4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018