Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Thorgal – 36 – Aniel

Bienvenue

Thorgal – 36 – Aniel

Ce sujet a 836 réponses, 34 participants et a été mis à jour par Fred R fred r, il y a 4 mois.

40 sujets de 201 à 240 (sur un total de 837)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Résisquoi ?

    Je comprends mieux le choix de l’illustration de couverture de la version Luxe.

     

    Répondre | Lien | Citer

    Connaissez-vous le nombre d’exemplaires de la version Luxe ?

    Répondre | Lien | Citer

    On sera évidemment très heureux de lire ce dernier album.

    Là où je suis moins heureux, c’est que pour chaque dernier album, le Lombard avait prévu une édition augmentée de dessin et d’une autre couverture… Pour ce tome 36 ( qui marque tout de même la dernière collaboration de Rosinski sur cette série… donc, album évènement tout de même ) , il y aura bien ( hors version luxe qui est impayable… car trop cher ) un album avec une autre couverture mais…   UNIQUEMENT vendue  dans les magasins Leclerc ( en France / et qui ne vend pas en ligne vers la Belgique !!! ).

    De nouveau, pourquoi Le Lombard récompense les lecteurs belges ( après déjà le coup de la convention Thorgal qui se déroule … en France ) en mettant cet album hors de leur portée…  Cet éditeur était pourtant bien heureux d’avoir notre argent pour les précédents albums ( et je les achète depuis… 1980… ).  Un dernier album Thorgal dessiné par Rosinski, c’était le moment de sortir une édition spéciale accessible à TOUS les lecteurs de la série….

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Salut Ralf, je comprends ta frustration, à voir s’il existe des solutions pour se le procurer. Une connaissance en France, peut-être ?

    Il faut se dire que cet album spécial est réalisé dans le cadre d’un partenariat, peut-être à l’initiative des magasins Leclerc. De la même façon, il peut y avoir des partenariats en Pologne ou ailleurs dans le monde, qui ne nous sont pas accessibles. Si l’éditeur avait réalisé deux versions grand public, elles auraient été disponibles aussi bien en France qu’en Belgique.

    C’est les boules quand même, mais ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas cramer toute la collection ! Ni mettre le feu à l’enseigne Tintin.

    Répondre | Lien | Citer

    Pourquoi s’arrêter à l’enseigne ? 

    Là c’est encore un coup de Gaston Lagaffe !    Ah non, alors ça ce serait plutôt sur l’immeuble-de-chez-Dupuis-en-face !

    Mais je comprends ta déception Ralf. Comme le dit Stéph, il doit y avoir une solution, non ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal official

    Dernières nouvelles de l’album provenant du compte Instagram « Thorgal official » géré par Piotr Rosinski. 

    – Croquis préparatoire pour la couverture de l’album « luxe »

    – Planches imprimées en français

    – Impression de l’album

    – Deux anciens ex-libris, un superbe autocollant et un casque mystérieux

    Répondre | Lien | Citer
    Casemate 119

    Yann fait la couverture du nouveau Casemate de novembre avec sa série « Angel Wings », mais on le retrouve aussi en page intérieure avec sa nouvelle série « Thorgal »

    https://casemate.fr/casemate-n119-novembre-2018

    On y retrouve plusieurs pages d’entretien, dont 2 avec Gauthier Van Meerbeeck, directeur éditorial du Lombard, et 2 avec Grzegorz Rosinski et Yann, suivies de 4 planches commentées de l’album.

    Je viens de plisser les yeux 10 minutes pour vous lire les titres en gras. Pour la suite, ce sera dans le magazine Casemate.  

     

    Thorgal à l’heure Hache

    Le couperet est tombé : la saga Thorgal plie les gaules. Kriss, Louve, c’est fini. La Jeunesse est en sursis… mission accomplie ? Le Lombard annonce 1,6 millions d’albums vendus pour les trois séries parallèles. Problème, comment attirer demain de nouveaux lecteurs dans ces eaux, semble-t-il, toujours poissonneuses ? D’autant que le dessinateur Grzegorz Rosinski signe son ultime Thorgal.

    Gauthier Van Meerbeeck a dit
    Nous n’avons pas triché. Les séries parallèles s’arrêtent, comme nous l’avions promis au lecteur.

    Gauthier Van Meerbeeck a dit

    Louve et Kriss de Valnor permettaient à des jeunes filles d’intégrer le monde assez complexe de Thorgal.

    Rosinski à l’ombre de Van Hamme

    Rosinski signe son dernier Thorgal, le 36ème. Bien sûr, il y a l’âge qu’il évoque d’une boutade. Bien sûr, il y a les pressions le freinant dans ses incessantes envies graphiques. Mais il y a aussi le regret de n’avoir jamais retrouvé, dans ses successeurs, la symbiose artistique qu’il a connue avec Jean Van Hamme, le souvenir du temps où les deux étaient « jeunes, beaux et inconnus ».

    Grzegorz Rosinski a dit

    Trop conditionné par l’univers de Jean, il m’était difficile d’entrer dans ceux des autres scénaristes.

    Yann, heureux et malheureux

    Yann a dit

    Tuer Aniel, seul à verser du côté obscur, seul de la famille Aegirsson à poursuivre Thorgal de sa haine ?

    SPOILER

    Hé, vous avez vu ces images-là ? 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Vues ! Et lues, j’ai l’album depuis mercredi dernier.

    Répondre | Lien | Citer

    Rhaaa… 3 semaines à l’avance, c’est scandaleux ! 

    Répondre | Lien | Citer

    que font Louve, Aaricia et Aniel ? un tirage au sort ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Des mouillettes, peut-être ? Un œuf à la coque ?

    Répondre | Lien | Citer

    Il y en a qui ne pensent qu’à manger ici ! 

    Ce qui me met moins en appétit dans ce scénario, c’est de voir les différents personnages qui descendent du bateau… pff… 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Et au fait, regardez ce que j’ai trouvé dans l’album !

     

    Hirondl a écrit
    Connaissez-vous le nombre d’exemplaires de la version Luxe ?

    Voici toutes les infos.

    – Une version prestigieuse du nouveau tome de Thorgal en grand format (29,7 x 36,8 cm) et finitions luxe (beau papier, dos toilé, tranchefile).
    – Un cahier graphique exclusif de 32 pages avec croquis et storyboard.
    – Tirage limité à 550 exemplaires.

    Répondre | Lien | Citer

    Yann a écrit
    Tuer Aniel, seul à verser du côté obscur, seul de la famille Aegirsson à poursuivre Thorgal de sa haine ?

    Le fil rouge dont Abeloth parlait dans un autre sujet…

    Sinon, je me demande bien pourquoi Yann est « heureux et malheureux » . Pourtant le voilà à la tête de la série…

    Répondre | Lien | Citer

    Je n’ai pas encore lu l’article, mais Yann peut être malheureux que les séries parallèles se terminent, ou tout simplement que Rosinski arrête de dessiner Thorgal…

    Thorgal-BD a écrit
    Et au fait, regardez ce que j’ai trouvé dans l’album !

    Après autant d’années à voir cet arbre dans les albums, ça fait bizarre que ça se termine enfin… mais c’est tellement bien aussi que ce soit Rosinski qui réalise ce dernier album de Thorgal, car c’est lui qui est à l’origine de ce projet d’histoires parallèles. Il pourra être fier de l’avoir mené à terme. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Fiche album et planches

    De mon côté, je viens de poster les premières planches de l’album, qui étaient dispos un peu partout sauf par ici .

    J’en ai profité pour ouvrir la fiche de l’album et pour écrire ma petite histoire perso en introduction. Exceptionnellement, n’étant pas inspiré par la première planche, ni même par la deuxième, j’ai écrit un petit texte inspiré par la troisième. J’ai eu un peu de mal à le rédiger, j’espère qu’il vous plaira quand même !

    La fiche album est ICI.

    La petite surprise de cette fiche, ce sont deux extraits de story-board, avec la même planche, la première, mais dans deux versions différentes. Je vous laisse voir ça. Ils ont peut-être déjà été diffusés sur le Point POP, je ne sais pas, je n’ai pas été vérifier.

    Répondre | Lien | Citer

    Sympas les deux pages de story-board, elles n’ont pas été diffusées en entier sur le Point Pop, c’est une première. 

    J’aime bien la petite histoire consacrée à la relation entre Thorgal et Aniel. Moins l’image en bas, elle permet difficilement de reconnaître Thorgal.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Rah zut, tu as raison comme d’habitude ! Je ne l’aimais pas cette image, mais je n’arrivais pas à en trouver une qui va bien dans la page.

    Bon alors je viens de tricher, j’ai récupéré une image de la page suivante, et j’ai bidouillé comme un goret pour enlever la bulle. Le visiteur inattentif (vous tous, donc ) n’y verra que du feu.

    Merci pour ton appréciation en tout cas ! J’ai essayé de donner un peu d’intensité dramatique à ce petit texte.

    Répondre | Lien | Citer

    Tjahzi a écrit
    – Deux anciens ex-libris, un superbe autocollant et un casque mystérieux

    Les 2 anciens ex-libris sont vendu avec quel version d’album ?

    Répondre | Lien | Citer

    C’est étrange, mais je n’ai aucune excitation pour cet album, certainement parce qu’il y a le de nom Yann dessus. J’ai trop peur d’être déçu. Alors je préfère relire le petit dernier Kriss qui me fait du bien et acheter les dernier XIII et mystery. Thorgal… peut-être pour Noël.

    Répondre | Lien | Citer

    pour moi, la déception la plus grande est bien sûr que Rosinski en termine avec Thorgal… même si moi aussi je suis inquiète que ce soit Yann qui reprenne la série principale… j’espère vraiment que la psychologie des personnages sera respectée…

    Répondre | Lien | Citer

    Ludvig a écrit
    Les 2 anciens ex-libris sont vendu avec quelle version d’album ?

    L’ex-libris avec Louve et Yasmina a accompagné la sortie à la Fnac de « La reine des alfes noirs ».

    Je ne sais pas quand a paru l’ex-libris consacré à Kriss de Valnor. Il est toujours en vente ICI chez Brüsel.

    Répondre | Lien | Citer
    Interview de Yann dans L'Immanquable n°94

    Le magazine L’Immanquable publie dans son numéro 94 de novembre les 23 premières planches de l’album « Aniel », mais également une interview de Yann, le nouveau scénariste de la série Thorgal.



    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je n’ai pas bien compris le début de l’entretien… Il a dû y avoir un problème de transcription. Il s’agit bien sûr du tome 36, et il ne se passe pas du tout dans la jungle du pays Qâ.

    A noter, en bas de la première page de l’entretien, des recherches de couverture, que vous pourrez retrouver dans l’édition de luxe de l’album (si vous allongez les biftons). La première a amené à la couverture de l’édition spéciale Leclerc (et de l’Immanquable). Parmi les autres, la quatrième me plaît beaucoup, les autres nettement moins. Notamment les autruches…

    Répondre | Lien | Citer

    Il a dû vouloir dire « une jungle comme celle du pays Qa ».

    Répondre | Lien | Citer
    js

    et:

    « le choix s’est porté sur Fred Vignaux avec qui j’ai apprécié de travailler sur Kriss de Valmor »

    mon Dieu, qui a rédigé cette interview ?!

    Répondre | Lien | Citer

    Oui, là c’est un sacré problème de transcription aussi, puisque Yann n’a jamais travaillé sur la série Kriss de Valnor ! Le gars connait peut-être mieux Final Fantasy que Thorgal

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tjahzi a écrit
    puisque Yann n’a jamais travaillé sur la série Kriss de Valnor !

    En fait c’est Kriss de Valmor, sûrement une nouvelle série parallèle, avec une cousine.

    Répondre | Lien | Citer

    Oui c’est bizarre la. C’est ptete Yann qui déraille complet mais la franchement j’en doute. Ce serait grave pour lui. 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Bah c’est rigolo. Peut-être un entretien réalisé à l’oral, avec prise de note, ce qui a amené à ces quelques phrasounettes bien poilantes.

    Le seul souci c’est que ça enlève tout sens à l’entretien, puisqu’on ne peut pas savoir si les mots viennent de Yann et ou d’extrapolations rigolotes. Si ça se trouve, Yann n’a jamais rencontré Franquin, s’est engueulé avec Van Hamme et vient d’épouser Xavier Dorison. Comment savoir.

    Répondre | Lien | Citer

    Je crains  le pire pour ce dernier album..

    Déjà « le mal bleu » était l’album le plus incohérent de VH : l’apparition de monstres imaginaires sur terre avec le dragon-pieuvre, Zajkar qui , élevé par les Myrms depuis tout bébé, parle une autre langue et leurs apprend à se battre et à fabriquer des armes alors qu’il n’a jamais rien connu d’autre que la forêt, c’était un peu bancal.

    Alors quand Yann s’y réfère, on peut craindre le pire dans la surenchère : chenilles géantes carnivores , et plantes aussi tant qu’on y est, autruches volantes apprivoisées, les myrms qui ont appris le langage de Thorgal depuis son dernier passage, et tout ca en 7 planches seulement..

    Quand je lis dans l’interview que Thorgal fait partie de l’ADN de Yann, j’en tombe de ma chaise: c’est celui qui à le plus perverti l’univers thorgalien : Sente n’avait rien à raconter, Dorison était peut être un peu trop radical, Mariolle est celui qui  a le mieux réalisé la synthèse pour redonner un esprit à la série, mais Yann n’a fait qu’un énorme bloubiboulga avec les différents aspects de la série : coucheries, enfants illégitimes, interférences entre les mondes, il n’y a plus rien de cohérent dans cet univers alors que la force de la série était de mélanger les genres tout en s’encrant dans une réalité culturelle .

    Rassure moi, Stéphane, puisque tu as eu le privilège de le lire, tu n’as pas été déçu?

    Répondre | Lien | Citer

    Désolé Laurent, mais même sous la torture, Stéph n’avouera rien avant la sortie de l’album.  non

    Tiens, je viens de voir passer une photo du dossier de presse chez La Ribambulle

    Répondre | Lien | Citer

    Je suis impatiente d’avoir l’album parce que les dessins des planches révélées me plaisent énormément, il y a de la ligne claire dans sa couleur directe, et ce regain de précision dans le dessin me permettra de savourer ce dernier album à sa juste valeur. Les personnages me paraissent toujours aussi respectés et valorisés par Rosinski.

    Pour le reste je ne crains même plus le pire vu qu’on l’a déjà vu.

    Ce tome 36 c’est un second « sacrifice »…. En fermant l’album je dirai « Au revoir Thorgal », pas impossible que je verse une larme tiens !

    D’ailleurs du coup moi aussi je relis la série, mais d’une façon particulière : je la lis à haute voix (à mon époux, qui découvre du coup), j’en suis aux archers. C’est une expérience intéressante que dire les paroles de nos personnages à haute voix !! Lire Alinoé à haute voix était très bizarre d’ailleurs !! Faire parler la mort avec ma voix aussi…

     

    Sinon la couv. du dossier de presse me plait bien, plus que celle de l’album Luxe finalement.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Laurent a écrit
    Déjà « Le mal bleu » était l’album le plus incohérent de VH

    Il y avait quelques zones d’ombre dans cet album, notamment la fin que j’avais trouvée trop rapide, trop « simple », avec ce mage détenant un remède que personne n’a jamais pris le temps d’aller chercher. Et que finalement, tout le monde va chercher en même temps. Mais c’est un album que j’ai appris à apprécier avec le temps, et que je relis avec beaucoup de plaisir, notamment justement parce qu’il introduit une mythologie assez différente des autres  (mangrove, jungle, myrms, pieuvre… ) et parce que Thorgal s’y conduit en héros absolu. Les héros sont de plus en plus rares !

    Je pense qu’il aurait suffi de quelques retouches au scénario de « Le mal bleu » pour en faire un super album. Mais à mon avis, en 1999, personne n’aurait osé aller voir Jean Van Hamme pour lui faire des remarques. Ou alors, à la limite, une faute d’orthog… non, même pas.

    Tjahzi a écrit
    Désolé Laurent, mais même sous la torture, Stéph n’avouera rien avant la sortie de l’album.

    Ni avant, ni après. Je ne donne plus vraiment mon avis sur les albums.

    Hirondl a écrit
    Les personnages me paraissent toujours aussi respectés et valorisés par Rosinski.

    Et juste après avoir dit que je ne donne plus d’avis, j’en donne un ! Sur le dessin bien sûr.

    Effectivement les personnages sont très joliment travaillés, avec comme toujours cette capacité du maître à transmettre de l’émotion grâce à un regard, à une posture, à une inclinaison de la tête.

    Les arrière-plans sont souvent plus sommaires, mais quelle mise en couleurs somptueuse ! Plus que case par case, la planche s’apprécie dans son ensemble. La lecture du monde, la construction de l’espace et la mise en scène sont géniales. La variété des lieux et des moments permet de multiplier les ambiances, et de faire appel à tous les tubes de couleurs.

    Bref, si vous appréciez les dessins de Rosinski, sa lumière, sa vision du monde, son impressionnisme assumé, tout est là.

    Il y en a qui râleront peut-être pour le manque de détails. Moi, je vous le dis, j’ai été ému, notamment en pensant qu’il s’agit des dernières cases.

    Pour finir ce petit mot, je vous livre deux citations dont vous faites ce que vous voulez. La première de Manet :

    « Je peins ce que je vois, et non ce qu’il plaît aux autres de voir. »

    Et la seconde de Rosinski, issue d’un très ancien entretien :

    « Je trouve que c’est un travail vraiment inutile de rechercher la perfection. Pour moi, le contenu est décidément plus important. La perfection, ça n’existe pas dans la vie… Mais ce qu’il faut toujours, c’est être auto-critique. Avoir ce troisième œil pour regarder son travail comme avec les yeux de quelqu’un d’autre. »

    Quoi qu’il advienne dans les prochains albums, j’attendrai avec impatience de découvrir leur couverture.

    Hirondl a écrit
    D’ailleurs du coup moi aussi je relis la série, mais d’une façon particulière : je la lis à haute voix

    Intéressant, je me suis toujours demandé si la BD peut s’y prêter… Comment gères-tu les scènes sans paroles ? Tu décris l’action ?

    Hirondl a écrit
    Sinon la couv. du dossier de presse me plait bien, plus que celle de l’album Luxe finalement.

    Hé mais c’est vrai, j’ai quand même cette exclusivité-là à vous proposer ! je ne vous mets pas toutes les pages, parce que le dossier est blindé de spoilers, mais en voici les premières. Si j’y repense ou si vous demandez, je posterai les autres après la parution de l’album.











    Répondre | Lien | Citer

     

    Ah sympa le dossier de presse ! Etonnant ce vert, et pourtant ça passe, tandis que je n’accrochais pas du tout avec le vert du Alinoë Luxe qui me piquait les yeux.

    Je lis à haute voix les dialogues, pour le reste je laisse parler les images… (mais parfois j’explique ou j’éclaircis une situation, il fait une sorte de stage accéléré « 40 ans de Thorgal » (et il était temps !) ).

    Et pour rebondir sur la discussion concernant Le mal bleu, je suis assez d’accord avec la critique de laurent, mais en même temps le charme opère … et j’aime l’ambiance de l’album, l’histoire et les dialogues aussi. Et je suis touchée par la souffrance de Jolan (et de sa mère) quand il est malade. Tout est question de dosage, et c’est là que le bât risque de blesser si la série-mère est traitée comme Les mondes de Louve, c’est à dire sur le ton du merveilleux. Au départ la série avait le ton du fantastique quand-même, il n’était pas « normal » que Thorgal se promène dans l’entremonde ou croise des types devenus immortels, encore moins que ses ancêtres viennent des étoiles … Thorgal est un homme dont le destin échappe aux Dieux, et tout ce qui lui arrive est sur cette limite, entre l’humain et le fantastique. Faire tout basculer du côté du merveilleux a moins d’intérêt, moins d’effet de surprise, et moins de tension dramatique. En plus, l’association mythologie/science-fiction/contexte historique peut devenir franchement lourdingue s’il y en a trop.

    Répondre | Lien | Citer
    Interview de Rosinski dans Casemate n°119 de novembre 2018

    Grzegorz Rosinski a commenté quelques planches du nouvel album « Aniel » dans le dernier numéro de Casemate. Mais d’abord, je vous partage la dernière page de la revue. Le plaisir de voir enfin toutes les séries se rejoindre ! 

    Répondre | Lien | Citer

    Super projet que de rééditer les albums avec des doubles pages de grands espaces! Immersion totale dans la BD…

    Répondre | Lien | Citer

    Dans sa BD Western avec Jean Van Hamme, le résultat est magnifique ! Ça aérerait les albums de Thorgal qui sont souvent bridés par le format étroit des cases. Voici deux de ses illustrations parues dans Western.

    http://www.thorgal.com/sujet/western

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Projet de longue date, Grzegorz m’en avait parlé il y a près de 10 ans, à l’époque où on se voyait régulièrement. Il était très motivé, et il avait réalisé quelques belles images pour les premiers tomes de la série.

    Je trouverais ça vraiment chouette, une réédition de la série en version « augmentée ».

    Répondre | Lien | Citer

    Cela aurait du sens sur les premiers albums qui étaient prépubliés dans Tintin sous forme de chapitres, et découpés de fait ainsi par JVH

    Les 2 albums de la jeunesse, « l’enfant des étoiles » et « Aaricia » étant des recueils d’histoires courtes réalisés pour les Tintin Hors séries sur des thèmes imposés se prêtent bien aussi pour ce genre d’exercice.

    De mémoire c’est à partir d’Alinoe » que les albums ont été prébubliés sous le format « à suivre » chaque semaine, à raison de 2 ou 4 planches par numéro, ce qui modifie un peu le style de narration de VH, avec des cliffhanger en fin de planches, mais de manière beaucoup plus linéaire.

    Du coup la double page s’intégrerait bien dans certains albums , comme une transition ou une respiration, mais seraient sur la plupart comme un frein à l’histoire.

    Mais je prends quand même toutes les toiles de Rosinski, qui ne seront pas retenues sur le projet…

     

40 sujets de 201 à 240 (sur un total de 837)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019