Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Mémoires d’écriture – L’autobiographie de Jean Van Hamme

Accueil / Forum / Van Hamme – XIII, Largo et les autres… / Mémoires d’écriture – L’autobiographie de Jean Van Hamme

Bienvenue

Mémoires d’écriture – L’autobiographie de Jean Van Hamme

Ce sujet a 13 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  laurent, il y a 1 mois et 3 semaines.

  • Créateur
    Sujet
  • #31471 Répondre | Citer

    Jean Van Hamme vient de sortir son autobiographie chez Grand Angle : Mémoires d’écriture.

    Je l’ai feuilleté au rayon de la librairie, et l’avis du journaliste de la RTBF (ici) reflète bien ce que j’en ai perçu en quelques pages : les dessinateurs en prennent pour leur grade !

    Il y est d’une grande franchise, tout comme sa femme Huguette qui préface l’ouvrage. Je pense que je vais l’acheter, Van Hamme est de loin le scénariste dont j’ai le plus apprécié de BD différentes !

13 réponses de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Réponses
  • Répondre | Lien | Citer
    Re: Mémoires d’écriture – L’autobiographie de Jean Van Hamme

    Tu m’as donné l’eau à la bouche, je vais me le procurer rapidement, merci !!

    [citer:86650ba429= »Tjahzi »] Van Hamme est de loin le scénariste dont j’ai le plus apprécié de BD différentes ! +1

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui, carrément merci, cette parution m’avait échappé ! Elle tombe à pic pour glisser une suggestion pour la fête des pères.

    J’ai hâte de le lire.
    Vous pouvez feuilleter les 15 premières pages en cliquant ICI.

    J’avais dévoré, il y a quelques années, le livre d’entretiens de Frédéric Niffle « Itinéraire d’un enfant doué ».

    J’ai lu ce livre trois fois, une fois pour le plaisir de découvrir la carrière du maître, une deuxième pour écrire sa biographie sur le site Thorgal-BD, et une troisième plus récemment, en madeleine et pour repiocher quelques infos.

    Ce nouveau livre me permettra d’ailleurs de vérifier si je n’ai pas écrit trop d’âneries dans la bio de Jean. On n’est jamais à l’abri d’écrire des âneries, surtout quand on parle d’un gars qu’on ne connaît pas.
    Depuis 6 mois que sa nouvelle bio est en ligne sur le nouveau site (c’est ICI), je veux lui écrire pour lui demander ce qu’il en pense, mais je ne sais pas, je repousse tout le temps, peut-être par peur qu’il me dise que c’est tout pourri, ou pire, qu’il ne me réponde pas.

    Je l’ai feuilleté au rayon de la librairie, et l’avis du journaliste de la RTBF (ici) reflète bien ce que j’en ai perçu en quelques pages : les dessinateurs en prennent pour leur grade !

    Il n’a jamais caché que ses débuts ont pu être frustrants. Je pense à sa première expérience BD, avec Cuvelier (Epoxy, Corentin) ou au gros flop du premier lancement de Largo Winch en BD au début des années 70. Je crois aussi qu’il ne s’est pas très bien entendu avec Chéret (Rahan) sur la série Domino.

    J’imagine que tout ça relève plutôt de l’anecdote, pour lui, aujourd’hui, des anecdotes qu’il partage. Vu ce qu’il a fait par la suite…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Une intéressante lecture du livre est proposée sur ActuaBD, en attendant de le lire soi-même.
    C’est ICI.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Allez, quelques mots de présentation de l’ouvrage ?

    C’est donc un livre de 112 pages, au format BD. La couverture est mate, cartonnée, le livre fait solide et plutôt joli.
    J’en profite pour souligner l’excellent travail des graphistes/maquettistes, les nombreuses reproductions d’œuvres proposées dans le bouquin sont d’une superbe qualité. C’est pourtant du matériel souvent ancien, souvent agrandi ou réduit, certainement abîmé parfois. Et pourtant tout est propre, lisse, blanc ou avec de belles couleurs. Chapeau les gars.

    Jean pose avec une plume à la main, encrier sur la table, du matériel varié étalé sur la table. Derrière lui, des bouquins, des dictionnaires, un instrument qui me semble être une mandoline.

    Le livre commence par une préface écrite par Huguette, l’épouse de Jean. On sent de la retenue dans ce texte, qu’elle écrit en s’adressant à son mari. De la retenue et de l’affection.

    La moitié des 112 pages est consacrée à l’illustration. On a du coup un livre qui se lit vite et qui se parcourt bien, mais qui ne dit pas tout. Contrairement au recueil d’entretiens dont je vous parle un peu plus haut dans ce sujet, Van Hamme a pu mener ses mémoires comme il l’entendait, en s’attardant sur des anecdotes amusantes, sur certains rapports humains, sur certains aspects financiers.
    Les chapitres sont courts. Ils balaient l’ensemble de sa carrière d’auteur, avec quelques mots sur sa carrière d’ingénieur commercial, sur ses voyages, sur sa jeunesse. Tout n’est pas chronologique, il avance plutôt par thème. Du coup Largo Winch passe avant Thorgal, puisque VH a créé ce héros avant Thorgal, dans des romans.

    Le ton général est vanhammien. De l’humour, des faits bien carrés, un texte vivant, et quand il l’estime nécessaire, quelques vannes. Mais rien de bien méchant, je trouve, il dit simplement quels auteurs ont été corrects, quels sont ceux qu’il a aimés, quels sont ceux qui ne lui ont pas laissé un excellent souvenir.

    Le chapitre consacré à Thorgal est plutôt court. Sûrement pas plus que les autres, mais quand on aime…
    Il commence avec une toile magnifique réalisée par Rosinski, et dédicacée à son scénariste. Le bol. Si j’avais su, j’aurais fait auteur de BD célèbre et talentueux.
    A l’époque ils ne l’étaient pas (célèbres) (parce que talentueux, ben si, du coup). Alors il a fallu un peu gratter pour lancer une nouvelle série, sur un sujet qui semble être venu un peu par hasard.
    Van Hamme évoque les rapports d’affection qui se sont créés entre les familles Rosinski et Van Hamme. Il déroule même quelques fils de la carrière de Grzegorz.
    Il reconnaît que les deux auteurs se sont éloignés l’un de l’autre, à la fin de leur collaboration, notamment lorsque Jean a vendu ses droits sur la série. Mais le chapitre se clôt sur une déclaration d’amitié teintée de soulagement, suite à des retrouvailles récentes. Un soulagement qui a peut-être participé à l’écriture de ce chapitre (d’après moi, hein, si ça se trouve je raconte n’importe quoi). En tout cas j’y ai ressenti plus d’émotion, « d’ondes positives », que dans certains autres. Mais ce chapitre me touche évidemment plus que les autres…

    Je vous liste les illustrations thorgaliennes :
    – La toile dont j’ai parlé, Thorgal marche dans la neige, devant une mer déchaînée qui malmène un drakkar.
    – Des recherches de personnages (Aaricia, Thorgal, un viking, Thorgal à cheval).
    – La couverture du magazine Tintin où Thorgal a fait sa première apparition publique (avec les fesses recouvertes d’un falzar magnifique, je vous en parle dans cet article ICI).
    – Une superbe illustration en noir et blanc, là-aussi dédicacée à Jean. Un cadeau de Noël en 1977. Thorgal pose devant le visage de Slive.
    – Une photographie des deux auteurs dans l’atelier de Grzegorz, devant un portrait de JVH par GR.
    – Un très beau dessin en couleurs, avec Aaricia, Thorgal et J’on (Chninkel), datant de 2008 et dédicacé avec une déclaration d’amour fraternel.

    Je vous laisse découvrir le reste du livre tout seuls.

    Juste un mot sur la postface, rédigée à la main par Van Hamme, et dont les derniers mots, les plus forts, sont dédiés à son épouse Huguette. Quand on a fait le tri dans sa vie, quand on a tout rangé dans des cases, c’est bien de se tourner à nouveau vers ce qui est le plus important.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    [citer:1f0e1cdd00= »Moi-même »]Ce nouveau livre me permettra d’ailleurs de vérifier si je n’ai pas écrit trop d’âneries dans la bio de Jean. On n’est jamais à l’abri d’écrire des âneries, surtout quand on parle d’un gars qu’on ne connaît pas.
    Depuis 6 mois que sa nouvelle bio est en ligne sur le nouveau site (c’est ICI), je veux lui écrire pour lui demander ce qu’il en pense, mais je ne sais pas, je repousse tout le temps, peut-être par peur qu’il me dise que c’est tout pourri, ou pire, qu’il ne me réponde pas.

    Bon ça y est les enfants, je viens d’écrire à Jean Van Hamme ! Ah, je peux vous dire que j’ai transpiré. Depuis le nombre d’années que je parle de lui, et surtout que je le lis… C’est comme écrire au pape après avoir visité toutes les églises.

    Maintenant, je vais attendre à côté de ma boîte mail, comme le gamin qui ne veut pas aller se coucher le soir de Noël.

    J’ai essayé de ne pas trop faire le fanboy, le core-fan comme dit mon ami Cyrille du Lombard. Je n’ose même pas relire mon mail, de peur de devenir tout rouge. En plus, j’étais tout content de mon message, et au moment où j’appuie sur « envoyer » j’entends la petite voix de ma femme qui me dit dans le fond de la pièce « Tu as commencé ton message par « Bonjour Jean », ça ne va pas, c’est pas poli. »
    Argh.

    Répondre | Lien | Citer

    Ah, tu fais le core-fan ?

    Mais c’est comme pour le pape Benoît XVI, tu débarques au moment où il prend sa retraite… et s’il avait décidé de ne plus parler de BD maintenant qu’il a largué Largo !?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui, c’est tout à fait ça !

    En fait il m’a répondu tout de suite, dans les heures qui ont suivi.
    Et heu, bon, disons, en fait je n’ai pas su l’intéresser.

    N’ayant rien à lui vendre ou à lui demander, j’ai tenté une approche simplement amicale. Mais le timing est effectivement très mauvais.
    J’aurais bien aimé qu’il passe quelques minutes à cliquer dans le (les) site(s), mais tant pis. Petite victoire quand même, il a parcouru sa biographie (à ma demande, pas pour une histoire d’égo).

    Je peux donc annoncer au monde que Jean Van Hamme a visité une, voire deux pages de mon site !

    Répondre | Lien | Citer

    Mais genre il est ok à ce propos ?

    C’est surprenant tout de même. Étant donné la relation que tu entretiens avec Rosinski, je pensais que VH était un peu plus proche du site.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Oui, il a validé la biographie, il a seulement noté deux petites erreurs, l’une sur les chiffres de vente de Thorgal légèrement surévalués, et l’autre sur une anecdote, sur ses lectures de jeunesse. J’avais noté qu’il lisait des revues Tintin et Spirou achetées par son père (info trouvée dans une revue), mais je pense qu’il s’agissait plutôt des BD (ou même pas). Il me semble qu’il disait lire des Tintin, dans sa bio chez Niffle, mais ça devait vraiment être les BD.

    C’est le problème du journalisme indirect, que je pratique, comme tout le monde de nos jours. On n’est jamais à l’abri d’une erreur d’interprétation commise par l’un des maillons de la chaîne, dont soi-même.

    Je suis quand même content, il a pris le temps de me répondre, rapidement en plus alors que c’est typiquement le genre de messages qu’on met de côté pour plus tard. Et puis il m’a (un peu) lu. Et puis je suis toujours content, de toute façon.

    La graîne est semée, il reviendra peut-être.

    Répondre | Lien | Citer

    peut-être pour la moisson, avec sa pièce de théâtre sous le bras

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre
    Jean Van Hamme a 80 ans

    Ne sachant pas trop où poster ce message, je vous le place dans ce sujet qui revient sur la carrière de Jean.

    Jean Van Hamme fête aujourd’hui ses 80 ans !

    Notre scénariste n’avait pas 40 ans quand il a écrit les premières aventures de Thorgal. Certains d’entre nous, lecteurs d’aujourd’hui et de toujours, ont découvert dans la revue Tintin ce nouveau personnage, un Viking au sang chaud et aux ennemis puissants, à la fin des années 70. Thorgal s’est bien calmé ensuite, tout en devenant un personnage majeur de la BD franco-belge.

    Jean Van Hamme a été à l’honneur, il y a quelques semaines, au cours de la Convention Thorgal. Il a vibré devant la comédie musicale. Il a découvert avec nous le dernier album de son complice de toujours, Grzegorz Rosinski. Et aujourd’hui, il fête ses 80 ans.

    Difficile de dire en quelques mots ce que lui doit la bande dessinée européenne, ce que lui doivent tous ces lecteurs qui ont parcouru les milliers de pages de son œuvre. Tous, ici, visiteurs de ce site, vous avez rêvé, pleuré, frémi, en tournant les pages d’un Thorgal, d’un XIII, d’un Largo et bien d’autres. Le site Thorgal.com lui rend hommage, par ce petit message d’affection, mais aussi par de nombreuses pages qui lui sont consacrées. En voici quelques-unes, la biographie de l’auteur, sa bibliographie, l’histoire de sa rencontre avec Rosinski, l’Althing qui plébiscite ses albums, les 52 (!) sujets du forum qui lui sont consacrés…

    Des premiers frissons de « La magicienne trahie » aux dernières cases de l’album « Le sacrifice », le site Thorgal.com est entièrement dédié à son œuvre et continue à accompagner Thorgal plus de 10 ans après le départ de son scénariste fétiche.

    Bon anniversaire M. Van Hamme, et encore merci.

    mm6a

    ec5o

    6d8b6efae73675bdd905f76f891cc3c0

    Mémoires Jean Van Hamme

    Attanasio, Van Hamme pl5 in BD story

    Collection - Niffle - Van Hamme

    1988f

    Répondre | Lien | Citer
    INA.fr

    Un article sympa sur le site de l’INA pour fêter les 80 ans de Jean Van Hamme. Surtout parce qu’il est accompagné d’anciennes vidéos diffusées sur FR2 et FR3. Il faut absolument voir le tatouage de Van Hamme ! 

    https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/jean-van-hamme-scenariste-a-succes

    Répondre | Lien | Citer

    C’est aussi très intéressant.

13 réponses de 1 à 13 (sur un total de 13)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019