Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Le Lombard

Top

Aspect des albums

Collection - Le Lombard

Les albums de Thorgal ont la particularité, assez rare en fait, d’avoir globalement le même aspect aujourd’hui qu’en 1980, année de parution du premier album.

Tout pour l’illustration

visuel proue drakkar thorgalLes couvertures des albums misent avant tout sur la qualité des illustrations. La mise en page, sobre, met en avant les toiles peintes par Grzegorz Rosinski. L’auteur réalise ses toiles en réservant un espace, en haut, pour placer le titre.

On retrouve tout au long de la série les fameux ornements à têtes de loups en or et en bois, les frises noires où s’entremêlent dragons et créatures imaginaires sur la 4ème de couverture, le crayonné d’un drakkar affrontant une mer tumultueuse (intérieur de couverture, cliquez pour agrandir)…

interieur-couverture-mini

Chaque album est constitué de 46 planches, soit 48 pages avec les deux pages de titre — à part le tome 35, « Le feu écarlate », composé de 56 planches. Le format des albums est très classique, l’idée étant à l’époque de les proposer à un prix attractif. La liste des albums, au dos, a longtemps été accompagnée d’une brève biographie des deux auteurs. Cette liste d’albums est un excellent moyen de savoir si vous avez des éditions originales. Vu le rythme longtemps soutenu des parutions (annuel ou bisannuel), si le dernier album noté dans la liste est celui que vous avez dans les mains, il s’agit sûrement d’une édition originale !

Une petite évolution a lieu en 2014, avec un léger ombrage ajouté au titre de couverture, et la mention « Dessin » et « Scénario » à côté du nom des auteurs.

bandeau-couvertures-thorgal

Éditions originales

Pour reconnaître l’édition originale des albums les plus anciens, il faut observer le dos de l’album. L’album que vous tenez en main doit être le dernier de la liste, suivi du nom du tome suivant noté « A paraître ». Voici par exemple la liste au dos de l’édition originale de « La galère noire ».

reconnaitre-eo

A noter que les éditions originales sont assez recherchées, notamment les plus anciennes. « La magicienne trahie » de 1980 peut ainsi être négociée à plus 100 euros ! Pourtant, la qualité d’impression des premières éditions était loin d’atteindre celle des éditions actuelles. Pour exemple, voici un détail de la couverture de « La magicienne trahie », extrait des éditions de 1980 et 1993 de l’album :

visuel tome 1 thorgal couverture magicienne 80

La magicienne trahie – détail de couverture – 1980

visuel tome 1 couverture thorgal magicienne 93

La magicienne trahie – détail de couverture – 1993

Lettrage et couleurs

visuel lettrage thorgal ancien

Albums 1 à 22

Le lettrage des albums était réalisé manuellement par Grzegorz Rosinski en personne, jusqu’au 22ème épisode, « Géants ». Le lettrage devient ensuite informatique et perd malheureusement beaucoup de sa personnalité même si le nouveau lettrage est basé sur l’écriture du dessinateur. Suite à ce passage à l’informatique, l’habitude a été prise depuis quelques albums de faire ressortir les noms des personnages en gras dans les bulles. Le lettrage n’est pas le même dans les albums récents, plusieurs polices de caractères ayant été choisies successivement.

visuel lettrage thorgal nouveau

A partir de l’album 23

Le tracé du contour des bulles est également désormais ajouté tout à la fin, notamment depuis que le dessinateur a opté pour le travail en couleurs directes. Si vous avez la chance de voir les planches originales des derniers albums, vous les découvrirez donc muettes !

Pour les couleurs, Graza, épouse du dessinateur Kas (Hans, Halloween Blues…), a remplacé Rosinski avec beaucoup de talent pendant une dizaine d’années (de 1993 à 2004). Depuis le 29ème album, « Le sacrifice », Rosinski est de retour avec un surprenant passage à la couleur directe. Désormais, chaque case est une petite toile peinte (voir la fiche de l’album pour plus de détails).

Histoire de dos

visuel logo lombard

En 1993, l’éditeur Le Lombard avait adopté un nouveau visuel, un homme enjambant le monde. Rien à redire… à part que le petit bonhomme en question est venu cochonner les tranches des albums, de « La forteresse invisible » à « Géants ». Beurk.

Une dernière chose… L’évolution la plus nette de l’aspect extérieur des albums est liée au visuel du dos. Les jeunes Thorgal et Aaricia des premiers albums sont remplacés en 1989 (dans l’album « Aaricia ») par… eux-mêmes, plus mûrs. De « La marque des bannis » en 1995 à « Le bateau-sabre » en 2011, c’est toute la famille Aegirsson qui pose bien droit pour la photo. Et depuis « Kah-Aniel » en 2013, la famille est accompagnée d’Aniel et de l’ombre de son ennemie intime, Kriss de Valnor.

visuel jeunes aaricia thorgal

Albums 1 à 13

visuel aaricia thorgal

Albums 14 à 19

visuel famille thorgal aaricia jolan louve

Albums 20 à 33

1dos4

Albums 34 et 35

dos-albums

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2018