Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Anglais

Collection - Dans le monde

Thorgal en anglais

Thorgal est bien sûr édité en langue anglaise, même s’il faut reconnaître que la bande dessinée franco-belge reste assez confidentielle dans l’univers éditorial anglo-saxon largement dominé par les comics nord-américains. La série est quand même vendue à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires et s’exporte jusqu’aux États-Unis avec, vous allez le voir, des albums au format bien particulier.

Donning

Le premier éditeur ayant partiellement traduit Thorgal en langue anglaise est l’américain Donning, au milieu des années 80. L’expérience ne va pas se prolonger, mais quelques tomes vont paraître avec des couvertures célèbres de nos jours, ce qui n’était pas encore complètement vrai au moment de la parution de ces albums ! On peut noter que le tome 1 et le tome 2 sont réunis en un seul volume, nommé « The sorceress betrayed » — traduction du tome 1 « La magicienne trahie » — mais sous la couverture de notre tome 2.

The sorceress betrayed – Recueil des tomes 1 et 2

Il s’agissait d’albums à couverture souple et, comme vous allez le découvrir ci-dessous, la quatrième de couverture était un espace de promotion de la série, réunissant des critiques dithyrambiques glanées dans divers médias américains.

Seuls trois volumes ont paru en 1986 et 1987. Un quatrième était annoncé, « The black galley », mais il ne vit pas le jour. Après cette première expérience, il faudra attendre vingt ans avant de revoir Thorgal dans les librairies américaines.

Quatrième de couverture de « The sorceress betrayed »

Quatrième de couverture de « The archers »

Mentions légales dans « The archers »

Cinebook

C’est l’éditeur Cinebook, basé à Canterbury dans le Kent, qui détient les droits de l’édition anglaise de Thorgal depuis une quinzaine d’années. Mais les deux premiers albums traduits ne furent pas « La magicienne trahie » et sa suite « L’île des mers gelées » !

En 2008, l’éditeur anglais choisit d’ouvrir la série avec les deux tomes narrant l’enfance de Thorgal et Aaricia, en les réunissant en un album unique. Le tome 7 « L’enfant des étoiles » et le tome 14 « Aaricia » ont donc été traduits et réunis dans un tome 1 de 96 pages nommé « Child of the stars ».

Quatrième de couverture de « Child of the stars », un album double

Les tomes suivants ont continué à être proposés en albums doubles, et les quatorze premiers albums de la série sont encore édités sous cette forme aujourd’hui. A partir du tome 15 « Le maître des montagnes » — « The master of the mountains » — les albums sont revenus à un format individuel, jusqu’au tome 30 « Moi, Jolan » qui est, en 2021, le dernier tome traduit et édité en papier, sous le numéro 22.

Et qu’en est-il des deux premiers tomes de la série ? Ils ont finalement été édités récemment en 2019, en un seul volume rétroactivement numéroté tome 0 !

Extrait du tome 15 « The cage »

L’éditeur Cinebook a de nombreuses autres œuvres franco-belges à son catalogue, généralement des séries plutôt récentes. On retrouve plusieurs séries réalisées par Jean Van Hamme ou Grzegorz Rosinski, comme Largo Winch, XIII, Lady S. ou La complainte des landes perdues.

On peut noter également que les tomes scénarisés par Yves Sente et Xavier Dorison sont également traduits en anglais, mais uniquement proposés en version électronique.

Thorgal en version électronique

The gods have put a man to the test

Respectueuse de l’œuvre originelle, l’édition anglaise conserve les codes graphiques et les titres que l’on connaît bien. Au niveau des titres, on peut tout juste signaler un « Wolf cub » — « Petit loup » — pour notre tome 16, devenu le tome 8 au Royaume-Uni. Les albums sont en format réduit, à couverture souple.

Le papier n’est pas exceptionnel mais l’objet reste très agréable à lire, avec l’esthétique simple et élégante que l’on connaît. Avec ce format réduit, les albums doubles sont très faciles à manipuler. Les autres séries de l’éditeur étant réalisées avec les mêmes caractéristiques, la collection d’albums Cinebook est sympa en bibliothèque.

Comparaison entre l’édition franco-belge et l’édition anglaise

Cachez ce sein…

L’édition anglo-saxonne est l’une des rares traductions à avoir été quelque peu censurée, essentiellement pour permettre sa diffusion sur le marché nord-américain. Les cadavres et les meurtres, pour les enfants ça passe, mais pas les tétés.

Les quelques rares poitrines féminines dénudées apparaissant dans la série auraient pu provoquer le classement des albums Thorgal en rayon BD adulte. Elles ont donc été masquées par des pans de vêtements ou de légères retouches.

Attention, la chasse aux tétons est lancée ! Saurez-vous les retrouver ?

Europe Comics

Pour être complet sur la question, on peut aussi s’intéresser au livre électronique et au projet « Europe Comics » porté par Mediatoon, l’agence qui gère les droits internationaux de Thorgal et de nombreuses séries BD.

L’ambition de Europe Comics est de proposer à l’international des titres issus des catalogues de grands éditeurs européens — Dupuis, Dargaud, Le Lombard… — sous forme électronique. A la fois peu coûteux pour les éditeurs — à part pour la traduction et la maquette — et pour les lecteurs, ces albums peuvent ainsi être largement diffusés.

Chez Thorgal, dix-neuf albums sont disponibles en 2021. Mais ce ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez ! On retrouve bien quelques albums de Thorgal, dont le fameux tome 0 évoqué plus haut dans cet article, mais la plupart des albums sont plutôt ceux de la nouvelle vague thorgalienne, scénarisée par Sente, Dorison et Yann.

C’est donc ici que vous retrouverez notamment certains tomes de la série Louve — nommée « Wolfcub » —, de « Kriss of Valnor » et de la Jeunesse de Thorgal, « The early years », dans la collection « The world of Thorgal ».

Plan du site
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2022