Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top



La jeunesse de Thorgal
Avril 2019
24 avis postés

Parcourir la fiche
de cet album
Parcourir la fiche
de cet album

L'Althing permet aux lecteurs de donner leur avis sur les albums de Thorgal et des Mondes de Thorgal.
Vous pouvez présenter vos albums préférés, évoquer ceux que vous aimez moins... ou donner votre avis sur toute la série !

Cliquez ici
pour donner votre avis sur cet album



Matthieu B.

Histoire classique de Thorgal qui cherche encore une fois à délivrer Aaricia. Cette série s'étire sur beaucoup trop de tomes. J'espère vraiment que le prochain est le dernier !

nanou50

bon album mais trop de temps entre chaque album on perd vite le fil de l histoire

Aegidus

Cet album poursuit de manière logique d'un point de vue du scénario l'histoire commencée il y 6 tomes avec la jeunesse, mais après l'histoire de Slive, on repart sur du "Thorgal mou" : enlèvement / prison / combats... Pas désagréable, mais pas indispensable. Quitte à lire une série dérivée, je préfèrerais quelque chose sur le peuple des étoiles plutôt que d'avoir une série plagiant sa propre série mère et d'autres références viking de la culture pop actuelle.

Sixtine

Chouette histoire, mais il faut avoir lu les tomes précédents pour s'y retrouver dans toutes les aventures de Thorgal et des membres de sa famille.

Pierre

Trop narratif, pas assez d'originalité.

Lazarus

Étant fan assidu depuis de nombreuses années, ma déception est énorme. L'auteur s'est manifestement largement inspiré (limite plagié) de la série Viking. On y retrouve des termes employés dans la série (mur de bouclier, aigle de sang) ainsi que des personnages ressemblant aux acteurs (dernière image page 36 ressemblant à Aslaug) ou des décors (deuxième image page 20, la femme du Roi sur le trône) que l'on ne voyait pas avant dans Thorgal ainsi que de la violence inédite pages 38/39 et 40.

auger

Je persiste d'années en années.... Je pense que je vais retourner lire "Sylvain et Sylvette".

Lienar

moi je n'ai plus trop d'espoir du côté de cette série, qui tire beaucoup trop en longueur pour rester passionnante....

Penworth

Un tome un peu différent des autres parce qu'on découvre un méchant qu'on ne connait pas et qui a moins sa place dans l'intrigue principale. Du coup, ça fait plus inédit (même si les tomes précédents avaient le mérite d'exploiter des parties du passé de personnages qu'on adore) et c'est peut-être un peu plus entraînant. Ou en tout cas ça donne moins l'impression de combler des vides de la série principale.

Bref, j'ai bien aimé cette nouvelle dynamique et j'ai cette fois envie de lire la suite.

Jacques V.

Scénario bien construit, bons dessins, histoire réaliste, bref un bon album de la série.

Isa

Les nouveaux albums sont répétitifs et ne sont plus à la hauteur de la série-mère. Dommage.

adr

le dessin est impeccable mais le scénario vraiment mollasson

Marilou

Je garderai de cet album la galerie de ses personnages bien typés, les jeux de pouvoirs et de domination, le potentiel d'intrigues intéressantes pour le dernier album de la série. Enfin dirais-je !

Elmer

Vivement le dernier livre de la jeunesse de Thorgal. Cette série commence à être bien trop longue !

laurent07

Belle série dont la narration se construit d'album en album, dessin à la hauteur des héros initiaux.

Clovis

Long à démarrer, Aaricia continue sa croisière avec ses copines et Thorgal avec ses copains .... Ca devient intéressant lorsque Thorgal arrive au Daneland, soit à la moitié de l'album. Comme d'habitude, il faudra lire le prochain pour se faire une idée claire de ce cycle "des dents bleues"!

Fab

enfin une histoire qui sort un peu du lot, il était temps !
ce n'est pas une BD exceptionnelle, mais elle donne juste envie de connaitre la suite, ce qui pour une fois est réussi...

séraphin

Album de transition qui se laisse lire. Il remonte le niveau des tomes précédents. L'histoire se base sur des intrigues entre personnages. Pas mal réussi ma foi....

Arianhild

Que manque-t-il à "La dent bleue" pour faire un bon album de Thorgal ? De l'intensité, de l'émotion, une histoire condensée en un tome, plutôt qu'un récit d'introduction comme une fois sur deux dans cette série. Je compte vraiment sur le scénariste pour nous offrir une jonction grandiose avec le premier album "La magicienne trahie" !

Fitir

Ce n'est pas le plus mauvais mais la moitié de l'album est insipide et ce n'est pas un Thorgal.

Lhynn

L'histoire démarre très lentement, mais après, les actions s'enchaînent, Le rythme est là, et les complots sont légions. Si l'histoire ne s'était pas à nouveau étirée sur 2 albums, on aurait pu avoir encore un meilleur récit. Si toutefois le dernier tome reste aussi cohérent et que Thorgal ne vire pas en berserker !

Pat

Plagiat de la série "Vikings" avec ses décors, personnages, trames, expressions et violence !
C'est inédit dans Thorgal, un revirement complet est nécessaire.
Comment un scénariste peut il se laisser influencer de la sorte ?
Je suis très déçu.

Thorgal-BD

Un album lu en deux temps.
Les 20 premières pages, assez confuses, proposent une succession de mutineries et de passages d'un bateau à l'autre, sans faire réellement avancer l'histoire.
La seconde partie de l'album est bien meilleure. Thorgal et Aaricia s'effacent au profit de personnages secondaires bien conçus et bien animés. Harald et sa famille apportent tout le sel de cet album, dont les dessins sont encore une fois d'une belle finesse.

Je regrette comme toujours le côté "Thorgal vous raconte l'histoire" qu'on retrouve dans chaque album de la Jeunesse, avec multiples notes de bas de page et d'étranges conversations entre les héros, portant sur divers points historiques, géographiques ou culturels. Ces éléments, qui pourraient apporter une richesse discrète aux albums, sont bien trop bruyants.

Je donne 3 étoiles à cet album. D'une part parce qu'il est, pour moi, bien meilleur que les trois précédents. D'autre part parce qu'en écartant les héros habituels (Thorgal, Aaricia, Bjorn, Hiérulf...) au profit de nouveaux personnages bien plus intéressants (Harald, Sveynn, Mehdi, El Bouheddi...) la série peut se libérer des codes thorgaliens sans que cela ne soit trop choquant pour le lecteur fan de la série originelle.

Allez, il reste un album pour clore tout ceci ! Il faut qu'il soit bon.

Galathorn

Et bien, je dirais que je n'ai pas grand chose à reprocher à cet album. Si ce n'est que...

Avec le recul, je reconnais que la couverture, si l'image et l'idée de base me plaisent beaucoup, fait très pixelisée , comme pour "la main coupée du dieu Tyr". Au passage, ça ne correspond pas à ce qu'on voit dans l'album, où Thorgal n'ôte pas son manteau de fourrure pendant l'assaut.

Les dessins, ce n'est pas une surprise, sont superbes, plus qu'à l'accoutumée même, pas de situation illisible comme dans "le drakkar des glaces".

L'histoire s'ouvre sur ce qui semble une provocation de Yann , si il a lu les critiques de fans concernant les expressions nordiques à coucher dehors qu'il invente sans arrêt. On attaque direct avec les boucs de Thor.

L'ensemble se lit TRES agréablement, c'est presque l'essentiel. Le postulat de départ est simple, "à la rescousse d'Aaricia", mais le traitement n'est pas si banal et offre des développements et des interactions intéressants. 

Très viking tout ça. Très très viking. Je dirais même... Très très très... "Vikings". Suis-je le seul à avoir eu l'impression que cet pus était furieusement inspiré de la série vedette? En fait j'ai l'impression d'avoir davantage visionné un bon épisode de la série qu'un bon album de Thorgal. D'ailleurs, je crois que c'était Roman qui parlait dans une interview de l'ouverture des auteurs à l'influence de la série de Michael Hirst. Mais, là, ça me semble tellement flagrant... D'abord, les vêtements et armures des hommes du Nord, qui me semblent avoir évolué dans le sens de ce qu'on voit dans la série, avec du cuir, beaucoup de cuir. Ensuite, les nombreuses intrigues de pouvoir, trahisons et rebondissements. Et cette allusion au supplice de l'aigle de sang, que certes, les scénaristes de "Vikings" n'ont pas inventé, mais dont on avait jamais entendu parler dans Thorgal jusqu'alors. 

Alors attention hein, moi, quand j'ai du viking à me mettre sous la dent, je prends mon panard, mais j'aimerais bien que Thorgal garde sa spécificité. 
On reconnaît difficilement Thorgal en seigneur de guerre hyper motivé (pourtant son caractère était bien respecté dans les opus précédents).
Enfin... J'ai pris beaucoup de plaisir après le fiasco du dernier tome de la série mère.

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019