Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Yann

Bienvenue

Yann

Ce sujet a 97 réponses, 16 participants et a été mis à jour par Tjahzi tjahzi, il y a 10 mois et 3 semaines.

18 sujets de 81 à 98 (sur un total de 98)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer
    Sauvage tome 4 – Esmeralda

    Chez Casterman, 4ème tome des aventures de Félix Sauvage au Mexique, avec Meynet au dessin et Yann au scénario.

    Après avoir réglé ses comptes avec le marquis de Trazegnies et vengé la mort de ses parents, Félix Sauvage vient d’accepter une mission des plus périlleuses : à la tête du 3e escadron de chasseurs d’Afrique, il doit gagner le Sinaloa pour en chasser le général juariste Corona. Mais il lui faudra pour cela franchir « L’Échine du diable », une crête montagneuse de la Cordillère occidentale.
    De son côté, Esmeralda, orpheline et sans attaches, est confiée aux bons soins d’austères carmélites qui éduquent les jeunes filles à coups de martinet. Son seul espoir : que Félix l’épouse ! Elle n’a pas oublié le geste de Félix qui, en refusant une friandise qu’elle
    lui offrait, s’est engagé selon une antique coutume aztèque. Elle considère désormais, que le cœur de Félix lui appartient !

     » Il va tourner casaque le gentil et preux Félix Sauvage. Dans ce nouveau cycle, on le retrouve toujours en pleine campagne du Mexique dans laquelle s’est embarquée Napoléon III en imposant l’empereur Maximilien à la tête du pays. Félix a repris son nom, De Castalbajac est capitaine. Pas de pitié, Yann et Meynet ne lui épargne rien, ni non plus à sa protégée Esmeralda, orpheline et gamine au sang chaud au cœur qui ne bat que pour Félix. Un western à la française dans la pampa qui a des airs d’Alamo. Du grand spectacle, comme déjà dans le tome 3, avec son lot de dérapages historiques qui remettent les pendules à l’heure et font passer la part romantique au dernier plan. Meynet a le champ libre pour laisser libre cours à son dessin enlevé et réaliste, aux personnages féminins affirmés, et il ne se gêne pas. Il en rêvait. […] « 

    La suite de cette chronique sur Ligne Clairehttps://www.ligneclaire.info/esmeralda-79267.html

    Répondre | Lien | Citer

    On tire à boulets rouges sur Yann en ce moment et c’est vrai qu’il n’a rien compris à l’univers de Thorgal, qu’il a complètement saccagé.

    Mais il me semble que l’erreur vient en premier lieu du directeur éditorial qui s’est trompé de casting dans le choix des scénaristes, et qu’il aurait du recadrer Yann dés le départ : resserrer les intrigues, éviter de semer 15000 pistes pour n’en utiliser que quelques unes, et surtout éviter l’ironie et l’humour dans les dialogues. Thorgal, c’est 1er degrés, point.

    Mais on ne peut pas reprocher à Yann d’accepter de reprendre un best seller, quand on t’offre un porsche, tu ne refuses pas, même si tu préfères faire le 4L trophy.

    Et Yann est quand même un trés bon scénariste sur les séries qu’il a crées.

    D’ailleurs il est amusant de constater que dans les années 80, Yann et Conrad s’étaient fait virer du journal Spirou pour leur esprit iconoclaste, avec leur (trés bonne série) »les innommables », et qu’aujourd’hui , Conrad dessine Astérix et Yann scénarise Thorgal, soient 2 des plus gros cartons au niveau des ventes.

    Pourtant on ne peut pas dire qu’ils aient triché sur leur CV!

     

    Répondre | Lien | Citer

    Laurent a écrit D’ailleurs il est amusant de constater que dans les années 80, Yann et Conrad s’étaient fait virer du journal Spirou pour leur esprit iconoclaste, avec leur (trés bonne série) »les innommables », et qu’aujourd’hui , Conrad dessine Astérix et Yann scénarise Thorgal, soient 2 des plus gros cartons au niveau des ventes.Pourtant on ne peut pas dire qu’ils aient triché sur leur CV!

     

    On peut évoluer en plus de 30 ans, accepter des compromis. Peut-être que ça a joué dans l’esprit des décideurs…

    Répondre | Lien | Citer
    Avant

    Louve remonte le temps jusqu’à la préhistoire sous les traits de Mumu la Bâtarde dessinée par Lereculey ! On retrouve Yann dans toute sa splendeur dans cette nouvelle série judicieusement intitulée « Avant ». On se prend à rêver…

    Pour les planches suivantes, c’est ICI. Le tome 1 de la série arrive le 1er mars chez Dupuis.

    Dans le clan du Smilodon, les jours passent paisiblement entre les jalousies féminines qui se règlent par des soupes de ciguë, les batailles de bouses de rhinocéros, les négociations sauvages à dos d’aurochs pour des histoires de cocufiage… Souricette, la fille que le chef Smilodon a eue avec la terrifiante Goana, a elle aussi envie de montrer de quoi elle est capable. Ras-le-bol d’être la bâtarde que personne n’écoute ! Flanquée de son petit frère Crox, elle chassera le tigre à dents de sabre, s’initiera au chamanisme et apprendra même de nouveaux mots… Quel pied, la Préhistoire !

    Source : https://www.dupuis.com/avant/bd/avant-tome-1-mumu-la-batarde/76158

    Répondre | Lien | Citer

    Ca a l’air un peu spécial comme série… Mais comme j’adore Lereculey, je vais sûrement la lire

    Répondre | Lien | Citer

    Ah mais tout s’explique …. 

     

    Répondre | Lien | Citer

    Bof, ça ne me fait pas envie. Trop d’injures, trop d’humour, trop de contrepèteries pour une seule page…

    Mais il y en aura sûrement qui apprécieront, ne serait-ce que pour le dessin de femmes plantureuses et nues

    Répondre | Lien | Citer

    Mettre de l’émotion…

    Je veux pas être méchant mais c’est vraiment une preuve de plantage…

    Même pas connaitre le personnage de Slive, quand même, et parler de cohèrence…

    Bref

     

    Répondre | Lien | Citer
    Max

    « La responsabilité que j’ai, c’est qu’il ne faut pas ennuyer le lecteur »… encore un plantage !

    Répondre | Lien | Citer

    Un comble quand on voit ces derniers albums qui sont ennuyeux…

    Je comprendrai toujours pas pourquoi le Lombard le garde sur la série.

    Répondre | Lien | Citer

    Cet interview aurait plus sa place sur le sujet XIII, mais les remarques de Berthet sur Yann avec qui il a beaucoup travaillé sont inintéressantes pour cerner le scénariste

    Répondre | Lien | Citer

    Yann a tendance, avec ses gags et ses références,  à éloigner le lecteur de l’intrigue elle-même.

    C’est un des problèmes de ses scénarios dans Thorgal, bien vu par Philippe Berthet. Très intéressante, cette interview, surtout pour XIII…

    Répondre | Lien | Citer
    "Avant" par Yann et Lereculey

    Tjahzi a écrit

    Louve remonte le temps jusqu’à la préhistoire sous les traits de Mumu la Bâtarde dessinée par Lereculey ! On retrouve Yann dans toute sa splendeur dans cette nouvelle série judicieusement intitulée « Avant ». On se prend à rêver…

    Pas de chance pour l’album « Avant », j’ai lu « Le retour à la terre » de Ferri et Larcenet juste avant de lire ce tome-ci. Et la différence d’humour est flagrante. D’un côté, tout est léger, alors qu’ici tout est lourd comme un menhir qui vous tombe dessus. D’un côté, les dialogues sont fins, alors qu’ici ils sont taillés à la hache de pierre. D’un côté, les sentiments fleurent bon, alors qu’ici ils sont complètement forcés. D’un côté, tout est suggéré, alors qu’ici tout vous arrive en pleine face à l’allure d’un troupeau de mammouths ! Au final, je garde quand même les filles topless de Lereculey.   

    Répondre | Lien | Citer

    Au fait, quelqu’un avait mentionné Whaligoë dans les séries écrites par Yann?

    L’aventure se passe au début du XIXe en Ecosse. Une belle réussite.

    Pour ceux qui voudraient en savoir plus, il y a la critique sur Planete BD

    http://www.planetebd.com/bd/casterman/whaligoe/-/17263.html

    Répondre | Lien | Citer
    Whaligoë

    Je ne connaissais pas Whaligoë. Je viens de regarder la preview sur BD Gest. L’histoire est intéressante et les planches de Virginie Augustin assez réussies. Mais les dialogues de Yann continuent à poser problème en alourdissant la lecture. Ici, ce sont les interjections « typiques » qui donnent un aspect artificiel aux dialogues : « Goddam, Well, Bullshit, Shit, … ».

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 1 mois par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer
    Angel Wings – tome 6 – Atomic

    Sortie du 6ème tome d’Angel Wings annoncée pour le 11 décembre  chez Paquet avec Romain Hugault au dessin :

    Angela est enfin parvenue sur l’île de Tinian, l’immense « Porte-avion de corail » qui sert de plate-forme à un millier de Superforteresses volantes B-29 décollant quotidiennement pour aller écraser les villes japonaises sous un implacable tapis de bombes…Elle y retrouve Taaroa, son coéquipier Hawaiïen, qui vole à présent à bord d’un Lockeed Ventura. Continuant son enquête sur les causes du décès de sa sœur Maureen, notre héroïne parvient à rencontrer Dora Dougherty, la coéquipière de sa sœur, et à l’interroger sur les circonstances de l’étrange accident qui a tué cette dernière.

    Source images : FB de Romain Hugault

    Répondre | Lien | Citer
    Sauvage tome 5 – Black Calavera

    Sortie chez Casterman du 5ème tome de Sauvage par Yann et Félix Meynet.

    Les premières pages sont à découvrir ICI.

     

    « Après tant d’épreuves et de drames, quel avenir est encore possible pour Félix Sauvage ?

    Depuis la fin de la guerre civile, les troupes françaises au Mexique s’interrogent sur les intentions de leurs voisins américains. Afin d’éviter tout incident diplomatique et d’obtenir des renseignements de première main, Félix Sauvage et son camarade Hugon sont envoyés comme espions à Brownsville.
    Après une bagarre qui tourne mal, ce dernier est capturé par les troupes américaines et condamné à mort. Alors qu’il tente de le sauver, Félix croise la route d’Esmeralda, qui a rejoint une troupe de saltimbanques et effectue des danses sensuelles laissant entrevoir un étrange tatouage sur son épaule : une calavera noire. Les routes de Félix et Esmeralda vont-elles se rejoindre ou se séparer pour de bon ? Quel avenir est encore possible pour Félix Sauvage dans un contexte militaire où il se sent trahi ? »
     
     
     
    Chronique de l’album sur Ligne Claire
    « Et un dernier pour la route. L’épopée française au Mexique aura une fin tragique avec la mort, on le sait, de Maximilien fusillé, soutenu par Napoléon III et son armée. Dans Sauvage T5, Yann et Félix Meynet proposent un nouveau destin à leur héros, Félix Sauvage, capitaine de Spahis, est toujours en première ligne et maintenant face aux soldats US qui aimeraient bien que les Français rembarquent. Une fresque historique d’une rare précision à tout niveau, bouillonnante, soutenue par le dessin toujours aussi évocateur, réaliste, bien à lui de Meynet. Félix Sauvage risque fort de devenir un héros de western. Ce qu’on appréciera sûrement. » […]

    Pour la suite de l’article, c’est ICI sur Ligne Claire.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 10 mois et 3 semaines par Tjahzi.
    Répondre | Lien | Citer
    Black Squaw de Yann et Henriet

    Publication cette semaine dans le magazine SPIROU des premières planches de Black Squaw par Yann et Henriet.

    Chronique de cette nouvelle série ICI sur le site Ligne Claire.

    Black Squaw de Yann et Henriet décolle dans Spirou

    « Une arrivée dans le journal de Spirou du 4 mars 2020, celle de la nouvelle série aéronautique du duo de Dent d’Ours, Yann et Henriet. Autant dire qu’on attendait cette Black Squaw, histoire qui se passe dans les années vingt à trente aux USA en pleine prohibition.

    Black Squaw, c’est une pilote noire inspirée de Bessie Coleman comme Yann nous l’avait confié dans sa dernière interview. Coleman a été la première femme noire à être brevetée pilote, et en France en plus chez Caudron. Mais Black Squaw c’est avant tout une belle histoire d’aventure maîtrisée par Yann, sous le crayon toujours aussi talentueux, réaliste et soigné de Henriet.

    On va retrouver un certain Al Capone dans ce premier tome et avoir une hypothèse en direct sur la tragique disparition de l’Oiseau Blanc, l’avion de Nungesser et Coli en 1927 qui tentait la première traversée de l’Atlantique. C’est Lindbergh qui finalement remportera ce défi. On verra aussi comment le Ku Klux Klan terrorisait les populations noires dans le sud des USA. Sans oublier que Black Squaw va voler sur un Curtiss Jenny JN-4, avion US de la première guerre mondiale, un zinc de formation et pas de combat. Une série qui va faire des heureux, on peut s’en douter dès les premières pages publiées dans Spirou qui axe aussi sa thématique de ce numéro sur l’aviation avec ses rubriques et séries habituelles. »

18 sujets de 81 à 98 (sur un total de 98)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2021