Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Essoufflement ?

Bienvenue

Essoufflement ?

Ce sujet a 119 réponses, 21 participants et a été mis à jour par Thorgal-BD Thorgal-BD, il y a 1 mois et 1 semaine.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 120)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre | Lien | Citer

    Booguis a écrit:et pour le bracelet, il a put arrivé par la mer flotté pendant des années…

    S’il est en métal, je le voit mal flotter sur des dizaines de kilomètres…

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    C’est le bon vieux mythe de l’artefact…

    L’objet ancien, héritage de civilisations merveilleuses, aux pouvoirs étonnants.

    C’est la quête du Graal, de la corne d’abondance, de la pierre philosophale… Indiana Jones, Lara Croft et tous les aventuriers du monde courent après l’artefact.
    Dans la série, on peut penser à l’anneau du maître des montagnes aussi, à la clé du Deuxième monde, à la ceinture de la Gardienne… l’objet « magique » est à la base des aventures les plus curieuses de Thorgal.

    J’imagine assez bien ce bracelet ayant appartenu au véritable Alinoë, un bracelet aux propriétés particulières qui aurait emprisonné une partie (noire) de son âme suite, par exemple, à sa mort violente. Jolan aurait libéré tout ça sans s’en rendre compte et sans pouvoir le maîtriser. La destruction du bracelet met fin au phénomène.
    C’est du délire mais ça expliquerait tout.

    Répondre | Lien | Citer

    C’est une bonne explication.
    Mais il est dit clairement que Alinoë a été inventé par Jolan
    Car je vois mal un vrai Alinoë aux cheveux verts avoir réellement existé…

    Répondre | Lien | Citer

    La pensée humaine
    Hi hi :content: …
    Comme rien n’empêche qu’Alinoë soit éffectivement tirrée de l’imagination de Jolan sur Mitgard. ET l’objet ayant appartenu à Alinoë dans un autre monde, vers le peuple des étoiles. A ceci près que…
    ET c’est là l’astuce…
    Que pour qu’ Alinoë fasse parti du monde des hommes (et non d’un souvenir du passé), il est la particularité (ou la folie capricieuse d’un enfant de 8 ans que les dieux auraient suranné d’accepter) d’avoir les cheveux verts et puis le vert est signe d’espoir, on peut toujours réver
    En tout cas, l’ame poétesse de Thorgal.BD, nous ouvre des portes vers la pluri dimension :clope:

    Répondre | Lien | Citer

    Le vert couleur de l’espoir…on y avait pas penser Mika. C’est vrai que c’est troublant Peut.etre qu’il ya queqlue chose que les auteurs on cacher là-dedans.
    Mais moi le vert me parait aussi parfois a une couleur maladive, comme une plaie.

    Ce que je pense parfois, c’est que Jolan a trouvé le bracelet mais qu’il n’avait aucun pouvoir. Mais l’imagination du petit enfant a été surexitée par cette trouvaille et il a inventé qu’un enfant au cheveux verts(le vert c’est fun pour un gosse). Lorsque Aaricia a prétendiu lui retirer le bracelet, une partie de lui-meme s’est refusée a perdre ce nouvel « ami »( meme s’il était clair qu’il n’était plus un ami a ce moment). Peut etre espérait-il pouvoir reprnedre son controle. Mais en attendant il ne pouvait plus le retirer, car il ne le voulait pas vraiment. Et lorsque son bracelet a été enlever par Thorgal, Jolan a évidemment imaginé que Alinoe ne pouvait pas y survivre, et ce dernier a disparu. Le bracelet était évidemment un catalyseur, mais uniquement parce que jolan le voulait ainsi. Il aurait pu créer sans le bracelet, mais il l’ignore. Je préfère cette idée car tout repose sur l’imagination d’un petit enfant de 4 ans et rien d’autre. Je trouve ça très poétique
    Bon c’est une opinion personelle, mais je supose q1u’il n’ye en a pas de vrai ou de fausse en fait. VH a une fois de plus fait preuve de son génie et laisser planer un délicieux mystère, qui laisse au lecteur la posibilité d’imaginer. J’èspère que Sente ne cometra pas l’erruer de l’expliquer.

    Répondre | Lien | Citer

    Je pense aussi que tout le pouvoir venait du petit garçon et de son imagination. C’est parfaitement cohérent avec le reste : ses pouvoirs innés sont extraordinaires comme on peut le voir également dans « La Chute de Brek Zarith »
    Ensuite quand il maîtrise ses pouvoirs après les explicationsde Tanatloc il fait paradoxalement moins de choses fantastiques (créer un être vivant qui se démultiplie c’est plus fort que de dématérialiser des barreaux :lol.

    Répondre | Lien | Citer

    Heureusement, on semble s’être lassé de lui faire faire disparaître des trucs…
    Et on revient à les bases originelles de son pouvoir… J’ai été longtemps déçu que le petit garçon, pris de convulsions sous la force incontrôlable de la magie qui est en lui et qui pouvait prédit l’avenir sous le contrôle d’un mage, ne refasse jamais surface. Heureusement, le pouvoir de clair-voyance semble revenir à Jolan maintenant plus vieux.
    J’aimerais bien qu’Aniel possède déjà ce pouvoir – n’est-il pas aux premières âges des manifestations de ce talent chez Jolan? – et ce qui serait mieux c’est que ce gamin-ci le contrôle mieux que le précédent. En effet, j’imagine bien la situation: le pauvre gosse voit tout ce qui peut arriver et ce qui pourrait être éviter, mais il ne peut pas parler et il ne peut qu’envoyer des images télépathiques aux autres. Cependant, ceux-ci risquent de les prendre uniquement pour des songes ou, s’ils les considèrent, ils en font leur propre interprétation qui n’est pas nécessairement la bonne et qui entraînent de graves conséquences…
    Alors, on se mettra à voir Aniel comme un oiseau de mauvaise augure. Et celui-ci, plein de ressentiment peut-être, préférera se taire…

    Répondre | Lien | Citer

    last_sakura a écrit:Heureusement, on semble s’être lassé de lui faire faire disparaître des trucs…

    En disant « on » tu veux dire « les auteurs » ?
    Parce que je ne crois pas que les auteurs se soient lassés de lui faire disparaître des objets : dans le Royaume sous le Sable, il fait disparaître le pistolet de Chrysios ; dans le Barbare, le fouet de Bemba ; et dans Kriss de Valnor, il désintègre des barreaux et une partie de la falaise à la fin…

    Jolan fait s’écrouler une parite de la falaise (Kriss de Valnor)


    Jolan fait disparaître l’arme de Chrysios (Le Royaume sous le Sable)

    last_sakura a écrit:Et on revient à les bases originelles de son pouvoir… J’ai été longtemps déçu que le petit garçon, pris de convulsions sous la force incontrôlable de la magie qui est en lui et qui pouvait prédit l’avenir sous le contrôle d’un mage, ne refasse jamais surface. Heureusement, le pouvoir de clair-voyance semble revenir à Jolan maintenant plus vieux.

    A noter que Jolan a eu, dans l’ensemble des albums, en plus de son pouvoir de faire disparaître les objets, la capacité de voir à distance (Le Pays Qâ ; Les Yeux de Tanatloc ; Entre terre et lumière et surtout Le Mal bleu). Dans le Mal bleu, de plus, il pressent le danger que représente pour Thorgal le duel contre Quarl… Une forme de clair-voyance.

    last_sakura a écrit:J’aimerais bien qu’Aniel possède déjà ce pouvoir – n’est-il pas aux premières âges des manifestations de ce talent chez Jolan? – et ce qui serait mieux c’est que ce gamin-ci le contrôle mieux que le précédent. En effet, j’imagine bien la situation: le pauvre gosse voit tout ce qui peut arriver et ce qui pourrait être éviter, mais il ne peut pas parler et il ne peut qu’envoyer des images télépathiques aux autres. Cependant, ceux-ci risquent de les prendre uniquement pour des songes ou, s’ils les considèrent, ils en font leur propre interprétation qui n’est pas nécessairement la bonne et qui entraînent de graves conséquences…
    Alors, on se mettra à voir Aniel comme un oiseau de mauvaise augure. Et celui-ci, plein de ressentiment peut-être, préférera se taire…

    Tiens c’est vrai, c’est pas bête ça !
    C’est très probable qu’Aniel ait effectivement ce pouvoir… D’ailleurs, je ne vois pas quel autre pouvoir il pourrait avoir : voler c’est classique et ridicule, faire disparaître les objets et parler aux animaux c’est déjà pris , …ouais, c’est très possible qu’Aniel aura les pouvoirs que tu décris… Réponse dans 5 mois !

    Répondre | Lien | Citer

    moi-même a écrit:Mais au fait, je me suis toujours demandé, d’où vient ce bracelet ?

    Je me suis penché sur le problème en relisant Alinoë hier, et il y a plusieurs choses incohérentes qui m’ont fait aboutir à une hypothèse assez bizarre mais cohérente avec l’album…

    Au début de l’album, Jolan trace d’étranges signes dans le sable. Ils lui viennent de sn esprit ; il les a inventés. Ces signes sont visiblement « écrits dans la même langue » que ceux du bracelet, mais ne sont pas dans le même ordre… Par ailleurs, Jolan dit qu’il a trouvé le bracelet et que les signes y étaient déjà gravés… Donc, on en vient à se demander comment ça se fait que les signes qui passaient par la tête de Jolan au début de l’album (donc inventés par Jolan) soient justement les mêmes que ceux gravés sur le bracelet… Alors, il m’est venu une explication : le bracelet, avant que Jolan le trouve, communiquait avec lui et lui envoyait ces signaux dans sa tête… Ca expliquerait que Jolan écrive les mêmes signes que ceux du bracelet…
    Vous allez me dire que je délire, que le bracelet ne peut pas communiquer avec Jolan… Mais il y a une preuve de la magie du bracelet : je vous rappelle que Jolan, à partir du moment où Alinoë devient méchant, n’arrive plus à retirer son bracelet, celui ci a donc rétréci tout seul, il est vivant !
    En tout cas, ça anéantit l’explication de Fitir :

    Fitir a écrit:Je pense aussi que tout le pouvoir venait du petit garçon et de son imagination

    Et je termine mon histoire, le bracelet a donc envoyé des signes à Jolan pour que ce dernier vienne le libérer, libérer le pouvoir qui est en lui…
    Le bracelet est frappé de signes qui veulent dire « Alinoë »… Alors, est-ce que c’est Jolan qui a décidé que ces signes voulaient dire « Alinoë » ? Non, je pense qu’encore une fois, le bracelet a « dit » à Jolan la signification des signes dont il est frappé… Ce qui nous rapproche de la thèse de Thorgal.BD qu’Alinoë a vraiment existé…

    Reste tout de même à savoir comment un Alinoë aux cheveux verts a pu exister, et surtout d’où vient ce bracelet et son pouvoir…
    En tout cas, l’île de Thorgal avait sûrement déjà un certain passé quand Thorgal l’a découverte…

    Voilà, j’ai donné mon hypothèse sur ce bracelet… On en saura jamais plus, et c’est donc à nous d’imaginer, d’inventer… C’est peut-être aussi ça, la force de la série.

    Répondre | Lien | Citer

    Ton hypothèse est très cohérente et c’est vrai qu’on avait oublié le détail des signes dans le sable. Mais ça n’en détruit pas pour autant la théorie de Fitir. Il se pourrait que les signes, Jolan les ait créé de toutes pièces(« c’est venu dans ma tète »). Après le bracelet apparait, et Jolan dit que les signes étaient DÉJÀ GRAVÉ dessus. Mais il est fort probable qu’ayant vu le bracelet dans le sable, Jolan ait « inventé » qu’il était gravé de ces signes, et grâce a son pouvoir au moment ou il l’a ramassé il a vu les signes qu’il S’ATTENDAIT à voir. Après quand il essaye de l’enlever, une partie de lui de refuse a perdre ce nouvel ami et le bracelet, qu’il pense être à l’origine de cet ami, se referme sur lui, par la volonté de celui qui le porte. Une autre explication est qu’Alinoé ayant échappé au contrôle de son maitre, ce dernier ne contrôle plus rien et le bracelet agit en ennemi, comme Alinoé. Et encore une hypothèse qui me parait intéressante, Jolan est tellement terrifié qu’il imagine ce qui pourrait lui arriver de pire(réaction naturelle quand on est terrorisé) et comme il a le pouvoir de faire exister ses rêves, le pire devient réalité et il ne peut plus enlever le bracelet(qu’il croit être a l’origine du mal), il ne peut plus échapper au au danger, parce que c’est justement ce qu’il craignait.
    Je me suis bien faite comprendre, ou je vous ai complètement emberlificoté dans mes théories fumeuses????

    Voilà, j’ai donné mon hypothèse sur ce bracelet… On en saura jamais plus, et c’est donc à nous d’imaginer, d’inventer… C’est peut-être aussi ça, la force de la série.

    Tout à fait d’accord, Jerome. En fin de compte, tant qu’elles tiennent la route, chaque théorie est la bonne, c’est ça la magie de l’imagination…

    Répondre | Lien | Citer

    Suite aux 8 premières pages que j’ai lu du prochain album, je peux dire qu’il y a plutôt eu une sérieuse baisse de régime dans le niveau de la série durant les tomes 23 à 26. Quoique beaucoup ont apprécié certains des albums parus à ce moment. Mais je n’ai pas l’impression que cette baisse de régime ait été fatale à la qualité de la série. Ce qui m’inquiète plutôt, c’est la transition entre Sente et JVH.

    Répondre | Lien | Citer

    Personnellement je ne vois pas d’essoufflement dans la série. En revanche, il est possible qu’il y ait eu comme une sorte de « perte du fil de l’histoire » à partir du tome 24. Je sais pas trop comment l’expliquer, mais disons qu’avant chaque album avait une suite claire par rapport à l’album précédent. Mais peut-être qu’à partir d’Arachnéa, la transition entre les albums semble plus violente…

    Après je peux me tromper, surtout que je suis même pas sûr d’être clair…

    Répondre | Lien | Citer

    Si si, c’est vrai.

    Mais perdre le fil de l’histoire à partir Arachnéa, c’est un comble !

    Répondre | Lien | Citer

    C’était la blague de la soirée, bien joué !

    Répondre | Lien | Citer

    Les plus vieux se souviendront qu’au début de la série, le quatrième de couverture des albums arborait fièrement les nombreuses distinctions reçues. « Thorgal » était une série multi-primée, plébiscitée pour ses scénarios et son dessin. Elle n’est pas devenue une série mythique de la bande dessinée franco-belge pour rien.

    Ce n’est pas vraiment étonnant que depuis déjà des années on ait fait disparaître les récompenses des quatrième de couv’. Les voir agglutinées en début de listing puis plus rien alors que la liste des titres parus s’allonge, s’allonge… Cela ne ferait que rendre tristement patent le déclin de la série.

    Selon moi la série culmine avec le cycle de Qâ, suivi de quelques one shots de premier ordre. Pour moi Aaricia est un chef d’œuvre dont chaque courte nouvelle est un pur bijou d’émotion et de délicatesse. Le Maître des montagnes est un ovni génial, un standalone décalé qui fonctionne comme un huis clos avec un nombre de personnages très réduit, dans la droite ligne d’Alinoë ou de Presque le paradis, avec de plus un excellent méchant, ce qui ne gâte rien. Louve est un thriller d’horreur très réussi (qui voit la naissance d’un perso que j’ai appris à aimer, cf. mon avatar )

    C’est vraiment La Gardienne des clefs qui est l’album charnière où tout bascule. Je l’aime beaucoup à cause des personnages qui reviennent : Volsung, Nidhogg, Tjahzi (ça s’écrit comme ça ?), la gardienne des clefs, Ivaldir et les nains… c’est carrément la fête au camping ! Impossible de détester cet album à cause d’eux, c’est un bonbon bien trop délicieux. Je n’arrive même pas à décider si c’est un excellent album ou si c’est 48 pages de fan service éhonté. Laissons-lui le bénéfice du doute…

    Mais cet épilogue complètement demeuré où Thorgal décide de « partir pour protéger les siens », c’est vraiment complètement con comme idée de sa part. Et le gros plan sur les nuages qui introduit la séquence montre bien qu’en fait ça vient d’en haut, c’est-à-dire du scénariste qui s’est décidé à parachuter un ressort scénaristique totalement artificiel et contraire à la psychologie de son héros, juste histoire de pas finir sur un happy end et de relancer la machine pour de nouvelles histoires.

    Et c’est bien dommage parce qu’à partir de là, tout part en couille dès l’album suivant et les scénars se mettent à sentir le réchauffé. Le four micro-ondes scénaristique fonctionne à plein régime !!! Et hop que je te ressors Kriss de Valnor, et hop que je te ressors un nouvel artefact issu du peuple des étoiles (pourtant on y avait déjà eu droit avec la couronne d’Ogotaï dans Entre terre et lumière… Hé mais attends voir, ça sonne bien ça La Couronne d’Ogotaï… Faudrait trouver un moyen de la faire revenir encore un coup le temps d’un album. Idée pour la suite : ne surtout pas hésiter à faire revenir encore les pistolets laser clindœilappuyéàYann), et hop que je te mets une bluette façon Premiers baisers entre deux personnages gentillets et insipides et hop que je te place quelques persos en carton pâte avec Orgoff, l’oncle indigne et Yarilo qui inaugurent la loooongue série des insipides Arkadès, Sardaz, Hydalgor, Sargon, etc. qu’il suffit d’une pichenette pour envoyer au tapis.

    Même le cycle de Shaïgan-sans-merci dont l’idée de base était brillamment trouvée est mis en œuvre sans éclat : intrigue de La Forteresse invisible totalement forcée et artificielle, aventures d’Aaricia et Jolan au rabais avec des méchants à deux balles, Thorgal/Shaïgan aux abonnés absent (un comble pour un cycle censé tourner autour de sa nouvelle vie), reconquête de la mémoire dans un album Géants franchement parodique… Bon, Thorgal-BD n’arrête pas de dire du bien de La Cage. Il faudra quand même que je relise cet album pour voir si en effet, JVH y a eu une fulgurance tardive sur celui-là…

    Au moment d’attaquer l’après-Shaïgan, la série a de toute façon déjà tellement baissé que même si on continue à lire par fidélité et attachement aux personnages, le déclin et la dérive commerciale sont déjà bien ancrés depuis des années, hélas…

    Répondre | Lien | Citer

    La Gardienne des Clés n’est pas mon album préféré, peut-être parce qu’il marque le début d’une utilisation massive de la magie et du deuxième monde qui semble à présent accessible à tous. Cependant, ça reste un très bon album.

    La partie Shaïgan-sans-merci est un peu limite mais elle pouvait (devait ?) conclure l’histoire de Kriss de Valnor puisque Van Hamme n’avait pu se décider à la laisser dans le désert. Cela reste tout de même un cycle composé de très bons albums à mon sens. Il faut aussi considérer qu’il y a un nombre hallucinant de chefs d’œuvre dans les 20 premiers, c’était sans soute très difficile de maintenir ce niveau.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 mois et 1 semaine par Fitir.
    Répondre | Lien | Citer

    Inky a écrit
    Même le cycle de Shaïgan-sans-merci dont l’idée de base était brillamment trouvée est mis en œuvre sans éclat : intrigue de La Forteresse invisible totalement forcée et artificielle, aventures d’Aaricia et Jolan au rabais avec des méchants à deux balles, Thorgal/Shaïgan aux abonnés absent (un comble pour un cycle censé tourner autour de sa nouvelle vie), reconquête de la mémoire dans un album Géants franchement parodique… Bon, Thorgal-BD n’arrête pas de dire du bien de La Cage. Il faudra quand même que je relise cet album pour voir si en effet, JVH y a eu une fulgurance tardive sur celui-là…

    Pas sûr que ton opinion soit partagée…

    Personnellement La Forteresse Invisible est un de mes Thorgal préférés, et l’on trouve beaucoup de fans des albums suivants: La Couronne, La Marque, Géants, La Cage. D’ailleurs à part Géants, je les aime tous.

    Répondre | Lien | Citer

    Pas sûr que ton opinion soit partagée…

    On est d’accord qu’elle n’engage que moi.

    Après il y a une nuance entre « continuez-vous à aimer la série ? » et « pensez-vous qu’elle décline ? »

    Je pense qu’on peut continuer à aimer subjectivement quelque chose dont on ne peut néanmoins se défendre de constater objectivement la perte de qualité au fil du temps.

    Il n’est pas interdit d’adorer La Forteresse invisible tout en trouvant que

    • Kriss y est moins bien dessinée qu’auparavant.
    • C’est dans ce tome qu’elle enamourache de notre héros (allez, une de plus au compteur !) là où elle avait toujours été fière, indépendante et sans attaches (à la fin du tome précédent elle rappliquait déjà au cul de Thorgal comme un petit chien, faut bien dire).
    • Les méchants de service (la tribu de la rivière) sont de vulgaires cul-terreux auxquels le scénariste ne s’est même pas embêté à donner un nom tant ils sont insignifiants.
    • Après avoir triomphé d’un dieu vivant à l’autre bout du monde, nos deux indestructibles héros sont bêtement piégés par une poignée de dégénérés (les tronches des villageois qui regardent Thorgal suspendu au chevalet fleurent bon la consanguinité), ce qui n’est pas exactement à la hauteur de leur légende.
    • La walkyrie intervient comme un substitut du scénariste qui dirait à son personnage « Bon écoute-moi bien, le gars Thorgal, je sais que t’en as rien à foutre de mon histoire de forteresse, je sais que c’est une idée complètement con et que d’ailleurs même toi en tant que personnage tu vois bien que ça sent le pâté et que tu m’as envoyée chier une première fois mais j’ai décidé que tu allais le faire ET C’EST COMME ÇA, sans blague ! » (bref la ficelle scénaristique pour obliger Thorgal à faire un truc insensé est grosse comme une corde de marine).
    • Les épreuves dans la forteresse n’en sont pas du tout (Thorgal se contente d’avancer pendant que ça crève complaisamment autour de lui sans qu’il ait besoin de beaucoup payer de sa personne) et sont surtout un prétexte pour délivrer une quantité délirante de fan service en faisant revenir tous les personnages du passé en caméo.

    On peut aimer quand même, mais j’interprète tout de même ce qui précède comme des points faibles plutôt que des points forts de cette histoire. Après je ne la jette pas complètement aux orties non plus, hein. L’évolution du personnage de Kriss peut être défendue avec enthousiasme, la dernière scène est brillante, et même le rapprochement des héros n’est pas sans intérêt dans la mesure où il rappelle celui de Kriss avec Sigwald.

     

    Répondre | Lien | Citer

    C’est dans ce tome qu’elle enamourache de notre héros

    Oh tout de même … elle était déjà amoureuse de Thorgal, l’ami Hog voyait juste malgré son oeil en moins

    Certes les méchants ne sont pas impressionnants dans la Forteresse Invisible mais il y a n’a pas de place pour des ennemis d’envergure, c’est un choix volontaire. L’intérêt est ailleurs. Les scènes dans la forteresse se répètent un peu trop mais Van Hamme a tout de même essayé de diversifier les morts. Le meilleur exemple est Tjall : il ne fallait pas le faire revenir et le scénariste a trouvé un joli moyen de lui rendre hommage à nouveau.

    Répondre | Lien | Citer

    C’est bien ce qui me gêne : l’auto-citation à outrance à partir de L’Épée soleil. Elle culmine dans La Forteresse invisible, mais tout le cycle de Shaïgan ronronne sur les acquis de la série.

    Bien vu pour Hog ! Même si je préférais une Kriss dans le déni à une jeune pouliche en chaleur volant un baiser sous les ombrages !

    Répondre | Lien | Citer

    Même Van Hamme a eu du mal à lâcher le personnage de Kriss, il était particulièrement fier d’avoir créé cette méchante Kriss est en fait amoureuse de Thorgal dès les Archers. Elle va au bout de ses idées et ne renonce jamais donc, à part la mort, comment gérer cela ? D’un autre côté, le couple Thorgal-Aaricia est un pilier de la série donc le cycle Shaïgan basé sur la perte de mémoire du héros est tout de même bien vu.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Me rappelais plus de ce sujet !

    Boah, on est quand même sur une série d’aventure, il faut bien que ça bouge un peu, qu’il y ait de nouvelles idées recyclant parfois des personnages ou situations anciens.

    Pour ma part l’essoufflement, s’il y a, commence plutôt autour du tome 25, un peu avant ou un peu après, selon les sensibilités de chacun. Les personnages avaient encore des choses à vivre, à ce moment-là, et ils les ont plutôt bien vécues. Je place mon « essoufflement personnel » au tome 28, quand Kriss est encore revenue, peut-être la fois de trop, avec des dessins au rendu différent et un Thorgal vraiment trop absent à mon goût.
    Le tome 29 est l’album que j’aime le moins, un peu pour toutes les raisons possibles. Il a aussi été, pour moi, le tome qui a posé les bases du nouvel univers thorgalien qui s’est développé par la suite. Curieusement, c’est ce tome 29 atypique en tous points qui a servi d’étalon jusqu’au tome 36.

    Donc voilà c’est dit, l’album de Thorgal que j’aime le moins, c’est le tome 29. Puis, dans l’ordre, 28, 26, 25.

    Répondre | Lien | Citer

    autour du tome 25

    …le point idéal pour le reboot, on y revient !

    Répondre | Lien | Citer

    Les personnages avaient encore des choses à vivre, à ce moment-là

    La série aurait pu finir là, mais clairement l’idée du cycle de Shaïgan-sans-merci était excellente. Je pleurniche juste sur la façon dont elle a été traitée au rabais. Le cycle n’est que l’ombre falotte de ce qu’il aurait pu être avec un JVH inspiré aux manettes. Un joyau à la hauteur du cycle de Qâ était largement possible avec une idée de base aussi bonne.

    Mais sans les grosses ficelles, sans le repompage des sujets et persos déjà traités, et notamment sans Kriss (vu le talent de JVH pour inventer des persos instantanément inoubliables, il n’était pas utile de la faire revenir de Qâ contrairement à tous les autres persos de ce cycle).

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Je viens de voir que ce sujet a été ouvert en 2004, avec comme dernier album paru « Le barbare ». La question de l’essoufflement a donc pu se poser déjà à l’époque.

    Mais je viens de relire le sujet en entier, et il faut bien le dire, les propos étaient beaucoup plus nuancés et bienveillants qu’aujourd’hui. C’était l’époque où, pour critiquer un Thorgal, les gens disaient « Y a une case un peu moins bien, là, à la page 12 ! Mais le reste est bien. » .

    Van Hamme avait 67 ans, je continue à penser qu’il aurait pu rester avec nous encore pendant quelques années. J’ai cru à l’époque qu’il prenait sa retraite, mais les étals de BD sont encore pleins de BD récentes du papy ! Pas juste.

    Répondre | Lien | Citer

    Il a bien fait de ne pas continuer s’il n’avait plus envie et n’était plus inspiré Le problème c’est que les successeurs ne l’étaient pas davantage ET ne maîtrisaient pas la fameuse méthode Van Hamme.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ne l’écoute pas, Jean ! Reviens !

    Répondre | Lien | Citer

    Reviens, Jean. Syrane attend que tu lui offres l’éblouissant arc narratif qu’elle mérite et attend depuis tant d’années !

    Un album « Syrane » ? Et même pourquoi pas une nouvelle série dérivée après tout… ???

    Répondre | Lien | Citer

    Il n’avait plus envie mais cela peut changer. Dupuis publiait d’anciens gags que Franquin n’aimait plus pour le forcer à en produire de nouveaux, le rusé Lombard a embauché Yann pour inciter Van Hamme à reprendre du service. Et nous qui n’avions rien compris ! Que nous sommes ballots !

    Un album « Syrane » ? Et même pourquoi pas une nouvelle série dérivée après tout… ???

    Au moins elle n’est pas carbonisée comme une certaine Kriss ! Elle a encore du potentiel mais il me semble tout de même que la présence de Thorgal serait nécessaire . Il n’empêche qu’un retour de Van Hamme au scénario avec utilisation des personnages de Galathorn, Syrane, des odieux barons avec comme décor, les environs de Brek Zarith les tréfonds inexplorés sous le palais, la mer…et bien cela pourrait être très bien pour un album indépendant !

    Répondre | Lien | Citer

    Fitir a écrit
    utilisation des personnages de Galathorn, Syrane, des odieux barons avec comme décor, les environs de Brek Zarith les tréfonds inexplorés sous le palais, la mer…et bien cela pourrait être très bien pour un album indépendant !

    Une telle frénésie de recyclage ??? Mais ma parole ??!! Fitir et Yann ne sont qu’une seule et même personne !!!       

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Il y a bien longtemps que je ne suis, pour ma part, plus vraiment intéressé à l’idée de retrouver nos anciens personnages dans une suite ou une préquelle.

    Répondre | Lien | Citer

    Bien d’accord avec toi Steph. Nos persos chéris auraient tout à y perdre (le massacre n’a d’ailleurs déjà que trop commencé)

    Répondre | Lien | Citer

    Vous êtes trop pessimistes, je suis sûr qu’il suffirait d’un seul album à l’ancienne pour vous faire changer d’avis Pourquoi pas le 37 ?

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Non mais moi en fait je veux bien que le tome 37 soit formidable, et même tous les suivants, mais si possible sans utiliser les personnages et les lieux des albums de Van Hamme. Juste Thorgal, sa famille, un sac sur le dos, et une série qui se réinvente.

    Répondre | Lien | Citer

    Mais c’est aussi l’essence de la série de savoir réutiliser de manière géniale et inattendue un personnage, un objet, un détail parfois infime apparu précédemment ! Qui aurait pensé que la Gardienne des Clés ne serait pas juste un obstacle plus original que le monstre marin attendu et serait utilisée aussi efficacement dans la suite de l’album et bien au-delà ? Idem pour Kriss de Valnor qui aurait aussi pu rester le chat sauvage des Archers mais qui est à l’initiative de la saga du pays Qâ exploitant également l’histoire du peuple des Étoiles, esquissée dès le début de la série. Je pourrais multiplier les exemples. Certains éléments ont bien sûr été surexploités (parfois très mal) comme le personnage de Kriss mais je suis convaincu qu’il reste une matière énorme dans laquelle puiser si le scénariste est inspiré.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Tout à fait, mais cela a été tenté et non réussi depuis 10 ans. Pas comme je le souhaiterais en tout cas.

    A l’heure où on change de dessinateur et un peu de scénariste, je crois préférer voir ma série préférée changer complètement de cap, plutôt que réemployer des personnages et éléments que j’adore, au risque de les dénaturer.

    Je viens de relire l’album « Aaricia ». Gandalf et Bjorn y sont parfaits. Le Gandalf et le Bjorn de la jeunesse de Thorgal sont pour moi des personnages différents. J’aurais préféré qu’ils s’appellent Gordelf et Bernd, et qu’ils soient dans le village des Vikings du sud.

    Si le tome 37, « L’ermite… », présente des personnages et des lieux qui n’ont rien à voir avec ce qu’on a connu, il n’y aura rien à comparer ou à éventuellement déplorer. Tu donnes l’exemple de la Gardienne, personnage qui a été saccagé, à mon avis…

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    A l’heure où on change de dessinateur et un peu de scénariste, je crois préférer voir ma série préférée changer complètement de cap, plutôt que réemployer des personnages et éléments que j’adore, au risque de les dénaturer.

    Exactement.  Comme déjà dit, c’est une occasion unique de relancer la série, voir de la  » rebooter  » ( tout comme cela a été fait pour les derniers James Bond ). Thorgal, c’est un univers tellement vaste qu’il est possible de continuer sur de nouvelles bases ( on peut imaginer une série d’album où Thorgal traversent des aventures sans sa famille ). Ce qu’il faut, c’est un scénariste qui a une véritable vision d’ensemble de ce qu’il va créer avec  :                                                                                                                                               

    1)   une véritable cohérence

    2)   de l’ambition ( comme pour le cycle du Pays Qà ou celui de Breck Zarith  ) 

    Et ce qu’il faut surtout que le scénariste arrête de se dire  c’est qu’un Thorgal, ce n’est jamais  » juste qu’un nouvel album  »  qui sera oublié avec la sortie du suivant !!!  Car indirectement, c’est la sensation que l’on a avec les 20 derniers albums de la série ( que je ne relis jamais ! Quand j’ai envie de lire un Thorgal, je pioche dans les 15 premiers…  car les suivants n’ont pas du tout la même qualité / Pour moi, « Le royaume sous le sable » est le pire album de la série. On a même du mal à croire que c’est dessiné par Rosinski… Idem pour « Arachnéa » ) 

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Par contre je ne te rejoins pas du tout sur ton dernier paragraphe, d’une part parce que j’ai lu et relu plein de fois les albums après le 15, dont « Arachnéa » que j’aime beaucoup, « Le barbare » ou bien sûr l’ensemble du cycle de Shaïgan-sans-merci.
    Et même « Le royaume sous le sable », dont le dessin me convient très bien et pour lequel je n’ai jamais compris pourquoi le public était si réticent (essaie de le relire pour voir).

    Les tomes 16, 20, 21 et 23 font partie pour moi des meilleurs de la série, ce serait sacrément dommage de s’en priver.

    Si les prochains tomes s’approchent du niveau de ces albums, je me réabonne à la série !  

    Répondre | Lien | Citer

    Thorgal-BD a écrit
    Et même « Le royaume sous le sable », dont le dessin me convient très bien et pour lequel je n’ai jamais compris pourquoi le public était si réticent (essaie de le relire pour voir). Les tomes 16, 20, 21 et 23 font partie pour moi des meilleurs de la série, ce serait sacrément dommage de s’en priver.

    Honnêtement, ça saute aux yeux que le dessin du Royaume sous le sable est bâclé. C’est d’autant plus évident pour ceux qui connaissent bien la série et la lise depuis ses débuts… Bon, si maintenant tu es satisfaits avec ce niveau de dessin… tant mieux pour toi   

    Effectivement, il y à quelques albums à relire dans les 20 derniers ( heureusement ) Mais on est loin du résultat des chefs d’oeuvre qui sont dans les 20 premiers titres de la collection ( et non pas les 15 premiers comme je le disais avant / j’ai parcouru les titres avant de rédiger ce texte ). Ce que je critique au niveau de certains albums, c’est un problème de différence de qualité de dessin ( + encrage ) d’un album à l’autre… ( ça se voit clairement si on compare les planches ). Ma déception est donc liée au manque de CONSTANCE de la qualité du tracé ou du dessin ( Ex : La forteresse invisible, Le Royaume sous le sable, Arachnée,  et d’autres… ).         

    J’aime beaucoup le dessinateur Marini car il parvient à conserver le même style d’un album à l’autre. On ne peut pas prendre un tome du Scorpion et dire que le dessin est moins bon qu’un autre. Il y a donc une constance dans son travail. Et ça, je trouve que c’est une forme de respect par rapport au lecteur qui achète les livres depuis le tome 1. Idem pour Yslaire et sa série Sambre. Ou Boucq pour Bouncer.

    Pour le reste, je reste évidemment toujours un fan de Rosinski. Il a fait de superbes planches pour certains des derniers albums avec la mise en couleur directe. Et ses couvertures sont exceptionnelles ! ( même pour des albums que je n’aime pas pour La jeunesse de Thorgal )   

    Mais j’attends toujours que le prochain livre de Thorgal me donne les mêmes frissons que j’ai eu à la lecture de : Les 3 vieillards du Pays d’Aran, La galère noire, Au-delà des ombres, La chute de Breck Zaith, Alinoé, le Pays Qà, Les yeux de Tanatloc, La cité du Dieu perdu, Les archers….       Que de la magie sur papier.

    Répondre | Lien | Citer
    Thorgal-BDThorgal-BDWebmestre

    Ralf a écrit
    Honnêtement, ça saute aux yeux que le dessin du Royaume sous le sable est bâclé.

    Comme souvent Ralf, et je t’invite à y réfléchir, je trouve que tu oublies beaucoup d’ajouter des « selon moi » et autres « à mon avis ».

    Et pour la peine je viens de relire (encore !) « Le royaume sous le sable » et d’y trouver (encore !) beaucoup de plaisir. Je trouve que l’encrage y est sympa, profond, avec c’est vrai quelques visages moins réussis.

    Du coup j’ai enchaîné sur « Le barbare », avec tout autant de plaisir.

    Je trouve intéressant que tu parles de Marini, que j’adore d’ailleurs (j’ai à peu près tout ce qu’il a dessiné), mais auquel je reproche un peu, justement, de dessiner des personnages et ambiances très semblables dans la plupart de ses productions. Rosinski a la particularité d’avoir sans cesse fait évoluer son tracé, ses méthodes, ses outils. Son Thorgal est unique.

    Sur « Le royaume sous le sable » ou « Le barbare », c’est plus la mise en couleurs de Graza qui me plaît moins, par rapport aux tomes précédents. Beaucoup d’aplats peu texturés, des teintes trop flashy à mon goût. Je trouve que c’est un peu mieux sur le tome suivant « Kriss de Valnor », mais pas pour toutes les planches.

40 sujets de 81 à 120 (sur un total de 120)


Vous pouvez utiliser BBCodes pour formater votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser les BBCodes avancée.



Question de sécurité
Qui suis-je ?
 Thorgal -  Aaricia -  Jolan 

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019