Abonnement newsletter

X
X

S'enregistrer sur ce site

Les dieux ont mis un homme à l'épreuve

Top

Le maître de justice

Le maître de justice

Kriss de Valnor tome 8
Scénariste : Mathieu Mariolle / Dessinateur : Frédéric Vignaux

Alors que, dans l’arène du maître de justice, Jolan se bat pour sa vie et pour la liberté de son peuple, Kriss poursuit le voyage qui devrait la ramener auprès de son fils. Sur des terrains de jeu qu’ils ne maîtrisent pas, face à des adversaires implacables, les deux anciens alliés livrent le combat le plus éprouvant de leur vie.

Suite de l’album « La montagne du temps ».

Le huitième album de la série Kriss de Valnor est aussi le dernier. 8 ans après avoir connu la consécration en menant le train de ses propres aventures, l’aventurière va retourner — temporairement ? — dans la série mère, où elle devrait être un peu moins présente pendant quelques temps.

Cet album attendu nous permet de retrouver à la fois la suite des aventures de Jolan, avec son combat contre l’empereur Magnus, et la fin du voyage de Kriss de Valnor, toujours lancée à la recherche de son fils. Comme le précédent, l’album a été dessiné par Frédéric Vignaux, sur un scénario de Mathieu Mariolle développé au départ avec la complicité de Xavier Dorison.

Sur la couverture, aussi belle que macabre, Kriss est allongée sur un lit de crânes et laisse s’écouler le sang d’une grave blessure. Une scène étonnante, œuvre de Grzegorz Rosinski, qui va marquer longtemps les esprits !

Le maître de justice

L’album a paru le 12 octobre 2018.

Duel au soleil

Poursuivant les duels engagés dans le tome précédent, Jolan et Kriss sont à nouveau réunis, tout en étant complètement séparés, dans un album qui choisit de ne pas choisir entre les deux héros. Nous lisons donc tout d’abord les aventures de Jolan jusqu’au bout, avant de retrouver Kriss et ses deux compagnons d’ascension, Akzel et Clay.

k08jolan

Le tome précédent se terminait avec Jolan, ce nouvel album reprend donc avec lui. Le duel qui oppose le jeune roi à l’empereur Magnus est bien plus qu’une opposition entre deux hommes. Il fait aussi s’affronter deux mondes, deux conceptions du monde. Architecte du changement, le vieil empereur veut bouleverser un univers dont Jolan est finalement, contre toute attente, devenu un fervent défenseur. Le duel aurait pu s’éterniser car chacun d’entre eux a tout à perdre. Jolan défend ses amis et son mode de vie. Magnus peut difficilement abandonner un champ de bataille qui a vu rouler au sol la tête de sa fille.

Alors le(s) scénariste(s) ajoute(nt) un grain de sable. Un gros grain, gras et poilu, le terrible Joril. Ce personnage inquiétant, mystérieux, passe du statut de pépé râleur à celui de combattant monstrueux. Il donne aussi son nom à l’album, ce qui valorise et salue officiellement le passage de Jolan dans la série consacrée à Kriss.
Curieux voyage, en fait, que celui de Jolan, nouveau héros annoncé de longue date pour la saga Thorgal, et qui pourtant navigue depuis d’une série à l’autre sans s’imposer nulle part. Le projet, esquissé dans « Le sacrifice » et confirmé dans « Moi, Jolan » et les albums suivants, devait faire du fils de Thorgal le nouveau héros de la série. Ce fut d’ailleurs le cas pendant quelques temps. Mais ses aventures ont finalement rejoint celles de Kriss, autour d’un projet commun faisant d’eux les maîtres du Nord.

k08arene2

Roi subalterne, bien incapable de rivaliser avec la fougue et la rage de sa compagne d’aventure, Jolan avait bien besoin de se retrouver seul, un peu, et de faire le point sur son parcours. Il a tué, il a volé, il a mené d’autres à la mort. Longtemps hermétique à la portée de ses propres actes, il semble enfin prendre la mesure de tout cela. Le contrat imposé par Joril devient une aubaine. Même si l’épreuve lui laisse peu de temps pour réfléchir, Jolan peut se livrer entièrement. Cela le délivre. Parce qu’en tentant de convaincre son ennemi, et en retrouvant la fragilité d’un être humain normal, Jolan réussit en fait à se convaincre lui-même qu’il se trompe de parcours.

C’est peut-être aussi cela qui fait le succès de cet album. En perdant son trône et, temporairement, ses pouvoirs surhumains, Jolan devient le héros attendu par beaucoup de lecteurs.

Fin de règne

Avant de reparler de Kriss, il est important de replacer cet album dans son contexte éditorial.

Les différents albums des Mondes de Thorgal, dont fait partie la série Kriss de Valnor, sont équipés depuis plusieurs années d’un arbre des mondes, une liste insérée après la dernière planche. Elle a été mise à jour à chaque sortie d’un nouvel album, permettant ainsi de s’y retrouver un peu et de mettre en avant la spécificité de la collection : dans les Mondes de Thorgal, les séries Louve, Kriss de Valnor et Thorgal se déroulent simultanément. Sacré pari !

L’ensemble des albums pointent vers l’un d’entre eux, le 36ème tome de Thorgal, « Aniel », un album d’autant plus particulier qu’il est le dernier réalisé par Grzegorz Rosinski.

arbre7

L’ambition affichée depuis l’apparition de cet arbre était de réunir tous les acteurs des différentes séries des Mondes dans ce 36ème album. Sous quelle forme se ferait cette réunion ? Quel serait alors le statut de chacun, roi du nord, femme au foyer, chevaucheur de dragon, héros retraité ? Vous verrez cela en lisant « Aniel »…
Mais du côté de la série Kriss de Valnor, « Le maître de justice » est bel et bien le dernier tome de la série. Un tome qui exige donc une sorte de retour à l’équilibre, de neutralisation des excès, de remise à plat des carrières. Pour Kriss, le virage date du tome 6, « L’île des enfants perdus ». Elle y a abandonné trône et combats pour se consacrer à une quête bien plus personnelle.
Pour Jolan, le mal étant plus complexe, plus contre-nature, il a fallu un peu plus de temps.

Alors que l’arbre des Mondes affiche ses ultimes branches, les règnes de Kriss et de Jolan prennent fin. Sans heurts et sans peine, simplement en abandonnant un sceptre ou une couronne sur le sol des champs de bataille, et en laissant à ceux qui s’y intéressent le soin de ramasser les symboles du pouvoir et d’en faire ce qu’ils peuvent.

Ambiance latino-orientale (voire scandinave)

Les derniers albums de Jean Van Hamme, depuis « Le barbare » (tome 27), ont déposé dans l’univers thorgalien des touches latines dont on trouve les traces dans cet album. Du côté de son successeur, Yves Sente, c’est l’Orient qui s’est solidement invité. L’Empire, ses mines d’argent, ses chars et ses toges font désormais partie du paysage, tout comme les voiles, les dromadaires et les souks de Bag Dadh.

Tous ces lieux et ces ambiances s’invitent dans les aventures de Kriss, puisque son voyage l’emmène dans les divers endroits où Aniel a pu passer au cours de son long périple. Fred Vignaux profite de toutes ces ambiances en recréant des panoramas somptueux.

Le maître de justice

Le maître de justice

Le maître de justice

Le maître de justice

D’une certaine façon, peut-être plus que « Aniel », cet album vient clore l’immense arc narratif ouvert par Jean Van Hamme dans « Le sacrifice ». La porte latine est fermée, la porte orientale l’est aussi, les troupes de Magnus, repoussées chez elles, l’équipe de Jolan, renvoyée à la maison. Paradoxalement, « Le maître de justice » est peut-être le véritable album de clôture de l’immense cycle des mages rouges.

Sur le toit du monde

Kriss va atteindre le sommet d’une ascension déjà mythique, et de ce qui est sûrement sa plus belle aventure dans sa série. Elle va découvrir un lieu effarant, effrayant, fascinant. Un lieu où la lutte se poursuivra, mais avec les armes forgées tout au long d’une vie. La Kriss que nous avons connue il y a quelques albums aurait sûrement bien du mal à survivre à l’épreuve.

Le maître de justice

Le maître de justiceAscension symbolique ou réelle ? Où est Kriss, en réalité ? Depuis qu’elle est entrée dans le sanctuaire de la dague du temps, on ne sait plus vraiment où elle se trouve, ni quand. Ses seuls points d’ancrage dans la réalité sont ses compagnons, deux mercenaires au profil différent et aux motivations peu évidentes jusqu’ici.

Kriss s’en fiche. Rien ne la touche vraiment, parce qu’elle fait ce qu’elle sait faire le mieux. Elle agit pour ses propres intérêts. Ce ne sont pas quelques meurtres, quelques esclaves pendus par sa faute, ou même quelques doigts de sa propre main qui peuvent l’arrêter.
Mais la montagne du temps a un dernier atout, dans l’ascension spirituelle qui s’opère chez le personnage. Cet atout, c’est une nouvelle Kriss, une de plus, mais que l’on ne connaît pas. Une Kriss qui aide, qui rassemble, qui fédère. Une Kriss prête à se sacrifier elle-même alors que l’égoïsme est l’une des bases de sa personnalité. Le contraste est saisissant, par rapport aux deux Kriss croisées dans des mondes parallèles dans l’album précédent, ou même par rapport à notre Kriss, celle que l’on suit depuis le début, la « vraie », qui termine son apprentissage par un geste radical et inattendu.
Qui es-tu Kriss ? Es-tu encore la femme qui a entamé l’ascension de la montagne du temps ? Es-tu toujours celle qui enfermait des enfants dans les cachots de Shaïgan ? Serais-tu encore capable de le faire ?

Oui, cet album est une réussite. Il l’est, parce qu’il réussit à renégocier le contrat établi entre Kriss et ses lecteurs. Il ouvre une nouvelle ère pour ce personnage majeur, il lui offre un tout nouvel espace d’expression, de vie, d’aventure. Avec d’autres scénaristes, peut-être. A eux de savoir profiter de l’aubaine.

Kriss est morte. Vive Kriss !

Espace vital

L’arène du duel, qui révèle assez vite son secret dans l’album, est triplement efficace pour l’histoire.
Elle retire à Jolan les pouvoirs qui auraient pu et dû lui donner un avantage décisif. Grâce à cela, le jeune héros doit mettre temporairement de côté ce qui a fait sa force dans les tomes précédents. Ce sera moins facile, plus douloureux. Cela demandera plus de force, de courage et d’intelligence. Ouf, ça y est, Jolan redevient un homme ! Privé des super-pouvoirs qui ont fait de lui le champion des contrées du nord, le jeune roi redevient temporairement le fils de Thorgal.
Autre avantage de l’arène, elle offre à Joril un huis-clos qui lui permet de faire étalage de sa puissance, et de faire de lui un implacable chasseur malgré sa lenteur, et malgré les maladresses dues notamment à son orgueil — au moins aussi grand que celui qu’il exècre chez ses adversaires.

k08arene1

Le maître de justiceLe troisième avantage de l’arène est qu’elle offre d’elle-même à Magnus et Jolan la solution à tous leurs problèmes. Le petit cadeau s’invite sous la forme d’un mode d’emploi bien pratique, qui leur est exposé en début d’histoire et qui livre tous les secrets du lieu et du maître de justice. L’arène a un point faible, qui peut être exploité et mettre fin au combat. Le chemin devient soudainement balisé et permet aux anciens ennemis de montrer en quoi chacun d’eux excelle. Magnus en profite pour s’offrir un joli rôle et faire comprendre, si c’était encore nécessaire, pourquoi il est bel et bien un grand dirigeant, pourquoi des milliers d’hommes se sont réunis sous sa bannière.

k08combatL’enjeu devient différent pour les deux rois ennemis ; il faut s’unir ou mourir. Ils vont faire cause commune, avoir les mêmes objectifs, s’aider et se sauver mutuellement la vie. A leur retour — victorieux, car la série mère Thorgal réclame le retour rapide de Jolan — les deux hommes ont changé. On peut presque y voir une victoire pour Joril, même si elle n’a pas le goût de vengeance qu’il semble affectionner. Xia et les autres ne peuvent pas comprendre, parce que le changement est intime et brutal.
Jolan aurait pu expliquer, défendre sa décision, reprendre en main ses compagnons comme il l’a déjà fait avec violence parfois dans les tomes précédents. Mais il est revenu de l’arène tout aussi changé que son adversaire du sud.

L’ambition du scénariste s’impose alors. On croyait que l’enjeu serait la sauvegarde du monde viking ? La fin de la guerre ? Oui, bien sûr. Mais Thorgal est avant tout l’histoire d’un homme, d’une femme, de leur famille. Puisque Jolan a compris, mais que ses camarades ne le peuvent pas, alors le jeune garçon peut reprendre sa liberté. Il a rempli la mission confiée il y a bien longtemps par le mystérieux Manthor. Il a joué au dieu, au roi, au soldat, au héros. Il est temps de rentrer à la maison, Jolan.
Papa t’attend.

  • Thorgal : Shaïgan-sans-merci

    Toujours aux prises avec Kriss de Valnor, Thorgal va connaître l’exil puis l’oubli. En son absence, le terrible pirate Shaïgan va s’en prendre à Aaricia, Jolan et Louve, qui vont connaître les pires heures de leur existence.

  • Thorgal : La reine des Mers Gelées

    Les premières aventures de Thorgal le mènent à la rencontre d’un peuple oublié, maître de savoirs hors du commun, au cours d’une quête initiatique où son courage, ses qualités guerrières et son charisme seront mis à l’épreuve.

  • Thorgal : Le village maudit

    Aaricia et Thorgal doivent participer malgré eux à un jeu cruel, au cœur d'un lieu frappé par une antique malédiction.

  • Thorgal : Les maîtres de Brek Zarith

    Pour sauver Aaricia et l’enfant qu’elle porte, Thorgal va devoir pénétrer dans le domaine des dieux puis affronter Shardar, le puissant maître de Brek Zarith.

  • Thorgal : Les origines

    L’enfance de Thorgal nous est racontée à travers plusieurs histoires courtes, teintées de merveilleux. De premières épreuves et de premières quêtes pour les jeunes Thorgal et Aaricia.

  • Thorgal : L'enfant-rêve

    Doté d'étranges pouvoirs, le petit Jolan s'ennuie dans l'île isolée où vit sa famille. Jusqu'au jour où un petit garçon muet fait son apparition.

  • Thorgal : Le Grand Pays

    La rencontre avec Kriss de Valnor mènera Thorgal et les siens de l’autre côté du grand océan, dans l’enfer de la guerre du Pays Qâ, à la rencontre de demi-dieux se battant pour le destin du monde.

  • Thorgal : Vers le Nord

    Alors qu'Aaricia attend un deuxième enfant, la famille décide de retourner dans le Nord, auprès du peuple viking. Mais pour cela, ils devront affronter les montagnes, les hommes et les dieux.

  • Thorgal : Le Viking errant

    Thorgal entraîne sa famille toujours plus loin vers l’horizon, en quête d’un bonheur et d’une liberté qu’on lui a toujours refusés. Voici le récit de ce long et incroyable voyage.

  • Thorgal : Le dernier voyage

    Réduits en esclavage, Thorgal et sa famille ne sont plus maîtres de leur destin. Pour eux, il s'agit peut-être du dernier voyage.

  • Thorgal : Le successeur

    Terriblement affaibli, Thorgal doit se résoudre à laisser partir son fils. Un choix qui déchire sa famille mais qui offre à Jolan l'occasion de prouver sa valeur et son courage. Loin des siens, il veut devenir l'élu.

  • Thorgal : Mages rouges

    Alors que son fils Jolan se découvre de nouveaux pouvoirs et un nouveau destin, Thorgal se retrouve aux prises avec un groupe de magiciens aux desseins mystérieux et à la puissance effroyable.

  • Kriss de Valnor : Le tribunal des Walkyries

    Aventurière sans morale, aussi dangereuse que séduisante, Kriss de Valnor revient parmi les hommes, plus déterminée que jamais à devenir l'égale des rois. Mais avant cela, elle doit d'abord convaincre les dieux de sa valeur.

  • Kriss de Valnor : Nord-Levant

    Porteuse d’un terrible fardeau légué par les dieux d’Asgard, Kriss revient dans les contrées du nord. Elle va y faire une rencontre qui changera sa vie à tout jamais.

  • Kriss de Valnor : Aniel

    Kriss a atteint les sommets dont elle rêvait depuis l’enfance. Désormais maîtresse de la destinée de milliers d’hommes, elle est pourtant troublée par une chose. Le souvenir de son fils, Aniel.

  • Louve : Le mage déchu

    Incapable de trouver sa place parmi les Vikings du Nord, Louve passe de plus en plus de temps dans la forêt. Alors qu’une meute de loups fait disparaître un à un les voyageurs de passage dans la région, la petite fille va rencontrer un être aux pouvoirs stupéfiants.

  • Louve : La louve noire

    Alors que la famille de Louve se déchire et s’éloigne, la part sauvage de la petite fille la pousse de plus en plus à fuir les hommes. Mais dans les bois, un adversaire terrifiant se lance à sa recherche.

  • Louve : Les royaumes du dessous

    Venus du monde des profondeurs, des êtres malfaisants préparent leur vengeance depuis des millénaires. Bien malgré elle, Louve va être mêlée à une guerre qui pourrait ébranler les fondations de l'univers.

  • La jeunesse de Thorgal : Le chant du scalde

    Alors que le village viking affronte une terrible famine, Thorgal veut lever une antique malédiction, voulue par les dieux eux-mêmes.

  • La jeunesse de Thorgal : Les guerriers-fauves

    Réunis pour fêter l'été et négocier un mariage fructueux, les clans du Nord doivent affronter la fureur de guerriers à l'incroyable férocité.

  • La jeunesse de Thorgal : La magicienne trahie

    Alors que le clan des Vikings du nord s’évertue à dissimuler d’abominables crimes commis au nom de son roi, une femme aveuglée par la haine s’apprête à retrouver la liberté. Mais à quel prix !

  • Hors-série

    Au travers d'entretiens avec les auteurs, voici un retour sur la genèse des Mondes de Thorgal, la collection réunissant les albums de Kriss de Valnor, Louve et la Jeunesse de Thorgal.

Plan du site
Conditions Générales de Vente
Mentions légales
© Éditions Le Lombard 2019